Le Forum du Vélorizontal, vélo couché et autres véhicules à propulsion humaine

Le forum francophone de tous les amateurs de cette pratique cycliste
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Assister un vélomobile, pourquoi ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Ness
Accro du forum


Messages : 2777
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 06/04/2006

MessageSujet: Assister un vélomobile, pourquoi ?   Jeu 21 Sep 2006, 13:47

Avec mes 4000 km d'expérience de Vélomobile dans mon Mango, ili s'avère que sur le plat, une vitesse de 35 à 40 km/h est facile à entretenir.
Les côtes voient vite chuter les moyennes en revanche. 32 kg sur 3 roues faut les monter.

Donc si on veut garder un effort constant agréable et pas trop sport, une assistance me parait fort utile histoire de rester à un petit 35 de moyenne sur un trajet plat et quelques bosses.

Sinon le poids du vélomobile diminue trop les performances dans les bosses.

Bon le côté protection ddes intempéries est génial même sans assistance.

Voilà c'était juste pour pas qu'on s'égare dans des délires de voiture de sport électrique ...

VIVA le vélomobile et allez, soyez courageux, on manque de pionniers, plus on sera et plus le marché va se développer rapidement !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.on-avance.fr
petaure
*


Messages : 51
Localisation : Villeurbanne
VPH : EZ3 avec assistance electrique.
Date d'inscription : 10/12/2006

MessageSujet: Re: Assister un vélomobile, pourquoi ?   Dim 04 Mar 2007, 21:47

Bonjour,

Assister un vélomobile... Je dois t'avouer Ness, que sur le papier, je n'y vois que des avantages, notement pour convertir un maximum de personnes à laisser leur voiture au repos. Et pour les hésitants, comme moi, un moyen de ne pas se sentir ridicule physiquement (On pense : le moteur est là pour nous soutenir au cas où...)
D'ailleurs le concept de Daniel Couque (fitnesscar) me semble plus qu'intéressant. Est-ce que l'un d'entre vous a déjà essayé ce véhicule et pourrais nous faire part de ses impressions ? Question
Pour ma part, j'ai essayé 2 modèles de vélos couchés ce week-end et je suis emballé par ces machines. Et je me dis : "Pourquoi ne pas sauter le pas directement du VD --> vélomobile ?" Ainsi, je ferai mes trajets "boulot <--> maison" toute l’année en vélo ? Hein ?
La 2ème question c'est : "est-on vraiment complètement autonome toute l'année sur son vélomobile avec assistance électrique ? Pour la saison hivernale "pédalage + petit capteur solaire inclus" versus "éclairage + faible ensoleillement la journée". scratch Question
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pollux
Posteur d'or


Messages : 609
Âge : 34
Localisation : Paris
VPH : optima rhino et SWB 24/26 fait maison
Date d'inscription : 19/10/2006

MessageSujet: Re: Assister un vélomobile, pourquoi ?   Dim 04 Mar 2007, 22:55

salut,

pour petaure:
j'ai acheté un rhino en octobre et fait tous mes trajets hivernaux avec. le froid n'est que moyenement problématique, la pluie et les côtes nettement plus.
je compte le vélomobiliser et je ne conçois pas celà sans assistance.
je ne peux que t'encourager à passer au pédalage horizontal utilitaire (qui devient vite loisir d'ailleurs). quant-à passer directement au vélomobile, si ton but est l'utilitaire, je te le conseille vivement. l'alleweder semble pas mal pour cà.
sinon, les rider catrike et autres kmx se vélomobilisent facilement apparemment.
pour ce qui est de l'ensoleillement et les panneaux, j'aurais tendance à penser qu'un bon bionX avec une bonne régénération suffira, et que le poids et le prix d'un panneau et du système de charge ne vallent pas le coup.
et il me semble qu'on peut être autonome même si la batterie est un peu à plat... on a encore les jambes. au pire si on veut vraiment de l'autonomie, on met un deuxième pack.

la vélocar me plait beaucoup, mais c'est pas facile à dimensionner l'alternateur dans le pédalier. de même qu'il est difficile de faire le système de charge des batteries tampon. de plus, ca n'est plus un cycle car ca n'est plus propulsé principalement par force musculaire... c'est con, mais c'est comme cà.

pour ness:
toi qui est un pro et qui a une bonne expérience du vélomobile, penses tu que 250W soit une puissance suffisante pour un vélomobile lourd (environ 40-45 kg).
en clair, que conseillerais tu comme assistance? légale 250W ou 350W ? (bien sûr, je te demande de t'exprimer à titre personnel, je me doute bien que tu ne peux pas conseiller un truc non homologué en tant que professionnel).

pour répondre vraiment à la question de pourquoi assister un vélomobile... ben... parce que...

1/ le vélomobile est principalement voué à des trajets utilitaire. donc, on doit pouvoir s'insérer dans la circulaton et on doit pouvoir relancer facilement (départ de feu rouge vert, relance dans un rond point ou un embouteillage...). le vélomobile étant lourd, il faut soit avoir les cuissots de papy-vollant, soit un demi-virenque électrique. personnelement, les cuissots, c'est mort. donc, moteur.

2/ le vélomobile étant utilitaire, on doit pouvoir se déplacer sans transpirer trop pour arriver à peu près frais au boulot ou au rendez vous amoureux... or, un vélomobile étant fermé, on peut plus facilement transpirer dedans, même avec une bonne ventil. donc, moteur...

3/ le vélomobile est lourd (comparativement à un VK2). donc, les côtes deviennent crevantes et font baisser la moyenne, voire nous rendent vulnérable car les caisseux doublent plus souvent et les côtes sont rarement en ligne droite. donc, moteur!

4/ le vélomobile est déjà lourd. rajouter 8kg pour gagner l'équivalent d'un pote qui pousse à l'arrière, c'est pas cher payé. donc,... ben oui, moteur.

5/ on s'est déjà ruiné avec un vélomobile. afin de ne pas regretter dans les côtes, autant se ruiner complètement et pouvoir se dire qu'on a LE véhicule qui fait plaisir même s'il nous a couté la peau des fesses. donc moteur!!

ceci est l'avis d'un futur vélomobiliste. j'en ai sûrement oublié, et j'ai sans doutes dit des conneries...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guilhem
Accro du forum


Messages : 2259
Âge : 40
Localisation : Toulouse (31), France
VPH : Quest + Leitra Cabriolet
Date d'inscription : 02/08/2006

MessageSujet: Re: Assister un vélomobile, pourquoi ?   Lun 05 Mar 2007, 09:47

Moi je conseillerais plutôt de commencer en vélomobile non assisté, pour se laisser le temps de voir si l'assistance est nécessaire ou pas, en fonction de son type de parcours.

On fantasme beaucoup sur le poids d'un vélomobile, mais en réalité sur le plat on ne le sent quasiment pas, même pour relancer dans les ronds points. Comme dit Laurent, c'est dans les bosses que le poids devient vraiment pénalisant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://envelomobile.wordpress.com
cavallo pazzo
Accro du forum


Messages : 6820
Âge : 41
Localisation : Suisse, dans les montagnes du Jura
VPH : Catrike Speed 05, Cat 700, Biocycle, BMC 4 tuned
Date d'inscription : 22/01/2006

MessageSujet: Re: Assister un vélomobile, pourquoi ?   Lun 05 Mar 2007, 12:47

C'est bien la tout le probleme: la topographie va compter beaucoup plus qu'avec un vehicule plus leger.

Et il y a encore une question non resolue pour moi: la descente de col. Le Cat Speed permet d'aller plus vite qu'un VD, au prix de quelques acrobaties, mais mon essai de quest m'avait un peu fait peur a ce niveau. Le centre de gravite haut m'a fait sentir un mouvement plus proche du basculement lateral que de la glisse.
Ness, je dis une connerie la, ou pas? Ton experience?
Donc un moteur avec regeneration permettrait de rester dans des zones moins dangereuses en descente sans tout passer en chaleur dans les freins, ce qui est un peu idiot puisqu'il faudra avoir les cuissots d'enfer pour l'autre sens.
Soit dit en passant, Velectris arrive cet ete avec la regeneration aussi, ce qui laissera au moins le choix entre 2 solutions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.biketothefuture.ch
petaure
*


Messages : 51
Localisation : Villeurbanne
VPH : EZ3 avec assistance electrique.
Date d'inscription : 10/12/2006

MessageSujet: Re: Assister un vélomobile, pourquoi ?   Lun 05 Mar 2007, 21:46

pollux a écrit:

pour petaure:
la vélocar me plait beaucoup, mais c'est pas facile à dimensionner l'alternateur dans le pédalier. de même qu'il est difficile de faire le système de charge des batteries tampon.
C'est pourtant là que se trouve le filon "du plus grand nombre" car le principe est plus que séduisant (sport, santé, utilitaire, économique et enfin comme c'est écologique...). Et fonctionnerai avec monsieur/madame tout le monde. Sans jouer le commercial, le potentiel est dans cette gamme de produit. Et puis coté technique, est-ce que ça mérite pas que quelques cerveaux bien intentionnés se torturent un peu pour nous mettre au point un joli alternateur bien dimensionné Smile ? Y a-t-il des volontaires pour donner des conseils avisés ?

pollux a écrit:
de plus, ca n'est plus un cycle car ça n'est plus propulsé principalement par force musculaire... c'est con, mais c'est comme çà.
C'est vrai mais avec une assurance spécifique, est-ce que cela suffit à respecter la réglementation et passer de la piraterie à la flibusterie écologique pirat ?


Dernière édition par le Mar 06 Mar 2007, 20:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pollux
Posteur d'or


Messages : 609
Âge : 34
Localisation : Paris
VPH : optima rhino et SWB 24/26 fait maison
Date d'inscription : 19/10/2006

MessageSujet: Re: Assister un vélomobile, pourquoi ?   Mar 06 Mar 2007, 09:23

si j'étais dans l'électotechnique, je me lancerai avec grand plaisir dans cette aventure... malheureusement, je suis en aéronautique. tout ce que je pourrai faire, c'est concevoit la coque et la ventilation naturelle de l'habitacle... à la limite, dimensionner l'alternateur, je pourrais. faire le système de gestion de charge et tout ce qui suit, j'en serais totalement incapable (la dernière fois que j'ai fait un régulateur de tension, j'ai fumé deux transistors et trois diodes zener avant de comprendre qu'il fallait pas un PNP mais un NPN...)

le fait que la vélocar ne soit pas un cycle ne pose pas que le problème de l'assurance et du casque, il pose également le problème de l'impossibilité de rouler sur les pistes cyclables? un vélocar serait obligé de rouler sur route alors que sa vitesse n'est pas forcément adaptée.

c'est là le gros intérêt du vélomobile assisté. ca retse un cycle, et l'effort est lissé.
en revanche, une bidouille qui serait très appréciable, ca serait d'avoir un embrayage et de pouvoir embrayer au choix sur alternateur ou sur chaine.
ca reste un vélomobile si l'assistance n'est dispo que quand l'embrayage est en mode "vélo", et quand on embraye sur l'alterateur, on peut recharger la batterie en continuant à pédaler au feu rouge ou sur des petites descentes avec la régen en plus, ou dans les embouteillages... ca permettrait de pas refroidir et sans doutes de gagner un peu d'autonomie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ness
Accro du forum


Messages : 2777
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 06/04/2006

MessageSujet: Re: Assister un vélomobile, pourquoi ?   Ven 23 Mar 2007, 13:09

cavallo pazzo a écrit:
Et il y a encore une question non resolue pour moi: la descente de col. Le Cat Speed permet d'aller plus vite qu'un VD, au prix de quelques acrobaties, mais mon essai de quest m'avait un peu fait peur a ce niveau. Le centre de gravite haut m'a fait sentir un mouvement plus proche du basculement lateral que de la glisse.
Ness, je dis une connerie la, ou pas? Ton experience?.

Mon Mango est à peu près aussi stable que mon ancien Speed 2004 mais qui correspond grosso modo à la stabilité du Road 2006/07. Moins stable que le Speed que tu as mais déjà plus stable que le Quest.
Le Mango est réputé plus stable que le Quest. Si je ne dis pas de connerie, le point de contact des roues est plus écarté sur le Mango non ? Je me souviens pas, il faudrait vérifier. En tout cas le Mango est assez stable pour rentrer dan un rond point moyen entre 30 et 35 km/h ce qui est souvent plus rapide que les autos quand elles font une 3/4 de rond-point.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.on-avance.fr
Ness
Accro du forum


Messages : 2777
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 06/04/2006

MessageSujet: Re: Assister un vélomobile, pourquoi ?   Ven 23 Mar 2007, 13:19

pollux a écrit:


pour ness:
toi qui est un pro et qui a une bonne expérience du vélomobile, penses tu que 250W soit une puissance suffisante pour un vélomobile lourd (environ 40-45 kg).
en clair, que conseillerais tu comme assistance? légale 250W ou 350W ? (bien sûr, je te demande de t'exprimer à titre personnel, je me doute bien que tu ne peux pas conseiller un truc non homologué en tant que professionnel).

Le problème est complexe car tout dépend de ton parcours probablement. Une chose est sûr, il est tentant de mettre des chevaux dans le bourrin.
L'idéal pour moi serait de pouvoir rouler à une vitesse moyenne de 35 à 40 sans monter le coeur dans le rouge.
Or tout est relatif à la forme du pilote. Certains jours, je ne souhaiterai pas avoir d'assistance alors que d'autres , elle serait bienvenue à 50 % voir plus de l'effort quand je suis trop fatigué !

Et pis les côtes changent tout !!
Ce qui signifie dans les parcours en côte une bonne efficacité du moteur est primordiale. Probablement un moteur démultiplié qui utilise les vitesses du Vélomobile serait la meilleure solution.

Je ne réponds pas à ta question certes mais quand je vois l'éfficacité des moteurs 250 watts sur les vélos actuels, je me dis que ça suffirait. Le hic par contre c'est la limite de coupure à 25 alors que tu roules sans assistance bien au-dessus. Ca c'est le vrai problème.

Souvent j'aimerai une aide pour me lancer plus vite jusqu'à 35/40 et après une aide légère voir plus du tout. Vela permettrait aussi d'un peu mieux s'intégrer dans le traffic auto urbain qui tourne à 50 en théorie ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.on-avance.fr
Myrddin
Pilier du forum


Messages : 962
Âge : 33
Localisation : Un peu plus à l'ouest
VPH : Pioneer de chez nazca
Date d'inscription : 12/03/2007

MessageSujet: Re: Assister un vélomobile, pourquoi ?   Ven 23 Mar 2007, 15:00

Les vrai problèmes de l'assistance électrique provient de :
- la législation : pas plus de 250W et pas à plus de 25km/h.
- du rendement : soit on prend un moteur adapté au vélo (type moteur roue) le moteur n'a pas un excellent rendement, soit on prend un moteur avec un très bon rendement et c'est un moteur qui tourne très vite...
- la commande du moteur.

Je veux bien discuter de tout cela avec qui veut, c'est ma spécialité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cavallo pazzo
Accro du forum


Messages : 6820
Âge : 41
Localisation : Suisse, dans les montagnes du Jura
VPH : Catrike Speed 05, Cat 700, Biocycle, BMC 4 tuned
Date d'inscription : 22/01/2006

MessageSujet: Re: Assister un vélomobile, pourquoi ?   Ven 23 Mar 2007, 23:16

Alors volontiers ton avis, puisque je suis partisan du moteur moyeu le plus technologique possible, BionX 500W pour l'instant, et que M. Tauss est partisan du moteur Cyclone démultiplié pris sur la chaine primaire d'un tandem, donc profitant des vitesses mais pas de la recharge.
Vu ses tests récents et les miens depuis plus d'un an, il semble qu'aucun n'ait tort puisque sa gamme de vitesses est impressionnante et que ma régénération augmente la sécurité en descente tout en améliorant un peu l'autonomie.
Ca, c'est avec le matériel existant.

Je crois qu'un peu d'infos d'un spécialiste là au milieu permettrait d'ajouter de l'eau au moulin.

Pour cadrer mon idée directrice, je vois le vélomobile assisté comme un remplacement de voiture pour des trajets jusqu'à 50-60km au plat, 20-25km en montagne, utilisable en toutes conditions et avec une consommation,recharge comprise, inférieure à 10Wh/Km donc 0.1 L/100 environ.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.biketothefuture.ch
pollux
Posteur d'or


Messages : 609
Âge : 34
Localisation : Paris
VPH : optima rhino et SWB 24/26 fait maison
Date d'inscription : 19/10/2006

MessageSujet: Re: Assister un vélomobile, pourquoi ?   Sam 24 Mar 2007, 01:33

j'avoue que je suis aussi intéressé par un avis éclairé.
j'ai commandé un bionX 250W pour mon rhino, mais je commence la construction d'un vélo en bois et j'y mettrais bien un moteur en prise sur la chaine...

pour concilier les deux (recharge et vitesses), il faudrait un bionX couplé à un moyeu à vitesses intégrées, mais là, ca devient vraiment de la haute technologie, voire de l'horlogerie...

à la limite, placer la roue libre sur le pédalier plutôt que sur la K7, ca pourrait être intéressant...
la chaine serait toujours en mouvement, ca userait peut être un peu, il y aurait un frein permanent en roue libre du fait des frottements et du moteur, mais ca permettrait en outre d'avoir une régénération "à vitesses"... ca peut peut être se bricoler un truc comme cà, non?

à la limite, en poussant jusqu'au bout, un petit embrayage commandable sur la K7 permettrait quatre modes: assisté avec vitesses, pédalé, régénéré avec "vitesses", et roue libre complète... sur un vélomobile, ca peut être d'enfer!
j'vais creuser un peu cà scratch et vos avis sont plus que les bienvenus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cavallo pazzo
Accro du forum


Messages : 6820
Âge : 41
Localisation : Suisse, dans les montagnes du Jura
VPH : Catrike Speed 05, Cat 700, Biocycle, BMC 4 tuned
Date d'inscription : 22/01/2006

MessageSujet: Re: Assister un vélomobile, pourquoi ?   Dim 25 Mar 2007, 13:24

Déjà pensé à un truc semblable pour vélomobile: bionx intermédiaire avec pignon monovitesse et roue libre et moyeu rohloff dans la roue arrière. Le problème c'est la roue libre du moyeu qui bloque la fonction recharge. Ta cassette à embrayage est bien meilleure, je vais y plancher dessus aussi.
Le BionX, c'est en 24V et batterie Li-Ion? Ce modèle est plus léger et gagne un peu d'autonomie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.biketothefuture.ch
pollux
Posteur d'or


Messages : 609
Âge : 34
Localisation : Paris
VPH : optima rhino et SWB 24/26 fait maison
Date d'inscription : 19/10/2006

MessageSujet: Re: Assister un vélomobile, pourquoi ?   Dim 25 Mar 2007, 14:36

à priori, oui, c'est le 24V li-ion.

pour l'embrayage commandable, ca va pas être évident. ce genre de dispositif est soit gros, soit fragile.
à la limite, la meilleure solution serait un dérailleur supplémentaire avec deux pignons identiques, mais un des deux monté sur roue libre.
après, y'a la gestion de l'embrayage. faut pas que le moteur parte à fond alors qu'il n'est pas embrayé et qu'on passe l'embrayage... sinon, craaaâââak!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ex-océano
**


Messages : 86
Localisation : Marseille - France
Date d'inscription : 12/04/2006

MessageSujet: Re: Assister un vélomobile, pourquoi ?   Mer 28 Mar 2007, 22:17

En ce qui concerne l'assistance, elle est à mon avis utile lorsque l'on utilise le vélo comme moyen de transport pour aller travailler.

Sur Marseille, je me heurte :

Au Mistral : Il m'a fait reculer 3 fois de suite dans une montée (ça fait bizarre de sentir les pédales forcer puis repartir dans l'autre sens...) que je prends d'habitude ! Je l'ai finie à pied à côté du VTT... Et en 2 roues qui fument et puent (TZR 50 de 120 kg) le mistral m'a couché dans une courbe jeudi dernier...

Au Soleil et à la chaleur de l'été... Impossible d'arriver en nage au boulot, et d'autre part, l'été dernier j'ai eu plusieurs fois la tête qui tournait...

Aux montées : J'ai à tout casser 2 km de plat (+/- faux) sur mes 10.5 km de trajet. Bien sûr toute montée redeviendra une descente, mais en cumulant montée + vent, voire + soleil, le VTT reste à la maison et je roule en véhicule à pétrole (à 2 ou 4 roues)...

Donc l'assistance électrique est à mon avis la solution pour laisser les véhicules polluant à la maison. Bien sûr l'électricité pollue autrement, mais c'est moins pire pour les poumons et l'atmosphère. Il faut faire je pense le choix du moins pire...

Sinon, l'assistance se déconnecte quand on veut. Vélectris vient de développer le Phantom et le Super Phantom qui sont à la fois très puissants et ont jusqu'à 86% de rendement.

En ce qui concerne les 250W, ce sont 250W mécaniques, donc au moins 250W/0.86 électriques. En plus, c'est une puissance nominale, donc délivrée sans échauffement par le moteur pendant 30 minutes. Rien n'empêche d'avoir une coup de boost à 500W pendant 10s pour s'arracher à un feu ou un rond point puis se stabiliser ensuite à 250W. C'est le contrôleur électrique (en développement aussi par un client de Vélectris) qui gère tout cela et maintient le moteur dans les limites légales.

En plus ces moteurs ont des super couples pour monter des pentes.

Perso j'ai essayé un Phantom avec un contrôleur non optimisé sur un vélo et cela arrache.

Je pense donc que le couple vélomobile+assistance peut se justifier en fonction de la configuration (géographie, météo, utilisation).

Perso, je me traîne un VTT cadre acier de près de 25kg en ordre de marche, avec dans mon sac à dos mon PC portable+HD externe+Switch+les alim+des document papier (pas trop) et le VAE me fait trop envie... Surtout par temps de mistral et en montée...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pollux
Posteur d'or


Messages : 609
Âge : 34
Localisation : Paris
VPH : optima rhino et SWB 24/26 fait maison
Date d'inscription : 19/10/2006

MessageSujet: Re: Assister un vélomobile, pourquoi ?   Jeu 29 Mar 2007, 12:09

salut ex-océano, ca fait plaisir de voir un éconologue ici.

faut céder à la tentation du VAE!
couché qui plus est, mais tricyce pour lutter contre le mistral.
l'inconvénient du couché, c'est la transpiration dorsale. et le soleil dans la figure...

j'utilise mon tricycle pour tous mes trajets, et quand il y aura l'asistance j'aurai enfin un véhicule très basse consommation qui me permettra de ne pas acheter de voiture. jamais!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mtauss
Accro du forum


Messages : 1430
Âge : 51
Localisation : Genève / Suisse
VPH : variés
Date d'inscription : 06/01/2006

MessageSujet: Re: Assister un vélomobile, pourquoi ?   Jeu 29 Mar 2007, 15:06

pollux a écrit:


à la limite, placer la roue libre sur le pédalier plutôt que sur la K7, ca pourrait être intéressant...
la chaine serait toujours en mouvement, ca userait peut être un peu, il y aurait un frein permanent en roue libre du fait des frottements et du moteur, mais ca permettrait en outre d'avoir une régénération "à vitesses"... ca peut peut être se bricoler un truc comme cà, non?

à la limite, en poussant jusqu'au bout, un petit embrayage commandable sur la K7 permettrait quatre modes: assisté avec vitesses, pédalé, régénéré avec "vitesses", et roue libre complète... sur un vélomobile, ca peut être d'enfer!
j'vais creuser un peu cà scratch et vos avis sont plus que les bienvenus.

Oui, en téhorie, cet embrayage serait un assez bonne solution... Celà dit, il ne faut pas envisager faire ça avec un dérailleur normal, car au moment de la régénération, ça tendra le brin de chaine du bas, détendra celui du haut et cassera probablement le tout... La seule solution serait d'avoir des roues libre débrayables à tous les niveaux (pédalier, moteur, pignon de roue arrière) les vitesses étant assurées par un moyeu à vitesses. Mais il faudrait aussi que ce moyeu à vitesses soit à roue libre débrayable... C'est pas tout simple...

Une solution archi simple serait de faire un entrainement à galet conique qui pourrait facilement s'engager ou se désengager du pneu avec un rapport différent en le faisant coulisser à différent niveau du cône du galet. Un galet ça a l'avantage de pouvoir installer un petit moteur performant et léger. Le problème c'est que le couple possible à faire passer sur un galet est limité... Sinon, on détruit le pneu rapidement... Mais c'est vraiment une solution simple, légère et efficace si on en reste à des puissances raisonables (250-500 watts). De plus, le fait que le couple soit limité évite de trop consommer en accélérant comme un malade à basse vitesse.

Je vais prochainement monter un transmag avec un galet (non-conique)sur un Catrike Trail. Je vous dirais ce que ça vaut... Le moteur permet une puissance de 500-600 watts en pointe et l'efficacité maxi est de 91% à 245 watts. Le poids n'est que de 1300 grammes avec potentiomètre et électronique incluse.

Salut !

Marc TAUSS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.biketothefuture.ch
mtauss
Accro du forum


Messages : 1430
Âge : 51
Localisation : Genève / Suisse
VPH : variés
Date d'inscription : 06/01/2006

MessageSujet: Re: Assister un vélomobile, pourquoi ?   Jeu 29 Mar 2007, 15:28

A part ça, il me semble que la régénération du Bionx (après un test du 350 watts de cavallo) est largement suffisante, et ne nécessite à mon avis pas d'avoir de vitesse pour la régénération.

En revanche, pour la traction, je suis persuadé que d'avoir des vitesses est bénéfique.

Celà permet :

De conserver une efficacité constante à toutes les vitesses

Celà permet de monter des côte bien plus raide avec la même puissance.

Celà permet d'avoir une assistance illimitée en vitesse

Avec des petits moteurs légers et efficaces, il serait aussi envisageable d'avoir un moteur de traction sur la chaine, et un moteur de régénération couplé par un galet sur le pneu ou une autre chaine... Le tout en conservant un poids + ou - similaire au Bionx ou Velectris.

Autre chose : Il faut bien réfléchir à la régénération. Elle est utile dans certains cas, mais inutile dans bien d'autres :

Exemple 1 : Le type habite "la haut sur la montagne", et charge sa batterie la nuit. Le lendemain, la batterie chargée ne permet pas la régénération. Et le soir, il a une capacité de montée moins grande qu'un moteur à vitesse qu'avec un moteur de chaine type Cyclone...

Exemple 2 : Cas inverse, il habite en plaine et monte à la montagne tous les jours. En montée la régénération ne lui apporte rien, et il aura une réserve moins grande de montée avec le moteur de moyeu qu'avec le moteur à vitesse.

Exemple 3 : Il roule uniquement sur le plat --> régénération inutile

Exemple 4 : Il doit franchir d'abord un premier col de 500m puis un deuxième de 200m, puis un troisième de 100m, et peut régénérer dans les 3 descente---> La la régen prend tout son sens, et permet réellement d'augmenter l'autonomie de la batterie (tout en diminuant fortement la vitesse en descente, ce qui n'est pas toujours si agréable... Vous avez souvent descendu des cols à 25 km/h alors qu'on est en roue libre à 60 ???

Exemple 5 : L'intéret principal du Bionx, à mon avis est la possibilité de maintenir toujours son effort au même niveaux, ce qui est très bon pour l'entrainement à priori... Donc comme objet d'entrainement c'est vraiment intéressant...

Petite réflexion sur le prix de ces engins : Il faut savoir que l'énergie consommée est négligeable. Celà dit, le coût d'amortissement des batteries est très important... Et même comparable au coût de l'essence malheureusement... Exemple, une batterie de Bionx est environ 600 euros... Elle doit tenir disons 500 charges de 40 km.... Ce qui représente 3 euros au 100 km... Aux US, l'essence est à moins de 2 euros le gallons (3,8 litre) par exemple... ----> Un bête scooter 50 est + économique... Et même largement... Par exemple l'Aprilia Di-Tech (2 litres au 100, pour 90 km/h)... Voir même un gros 250 4t Honda qui consomme 3-4 litre et qui roule à 120 km/h... Pour l'instant, il faut tout de même reconaitre que c'est du luxe... Même si c'est vraiment très sympa de rouler électrique...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.biketothefuture.ch
pollux
Posteur d'or


Messages : 609
Âge : 34
Localisation : Paris
VPH : optima rhino et SWB 24/26 fait maison
Date d'inscription : 19/10/2006

MessageSujet: Re: Assister un vélomobile, pourquoi ?   Jeu 29 Mar 2007, 20:57

c'est vrai que plus on creuse la question, plus l'assistance devient évidente, mais la régénération beaucoup moins...

t'es en train de me faire douter là... j'ai commandé un bionX, et je commence à me demander si un cyclone aurait pas été mieux...

pour un vélomobile la régénération est un peu plus intéressante, du fait de la masse plus importante, et donc de sa propention plus grande à prendre de la vitesse dans une descente.

mais les panneaux solaires seraient sans doute plus adaptés... on consomme à l'aller, ca se recharge pendant la journée, et on consomme au retour... le tout avec un moteur moins lourd et associé à des vitesses (là, du coup, les 250W deviennent amplement suffisant), une batterie un peu plus légère (on ne stocke que ce dont on a besoin pour un trajet plus une réserve) et on compense le gain de poids par 40 ou 50W de panneaux solaires et un petit chargeur.

pour le prix des batteries, c'est évidemment bien trop cher pour le moment, mais ca va baisser rapidement. dans à peine 5 à 7 ans, on regardera les prix des li-ion se casser la g...le et on aura des super-batteries deux fois plus performantes... au prix des li-ion actuelles.

pour l'aspect luxueux du VAE, c'est un luxe que je me permet avec grand plaisir car ca économise un peu de pétrole, et me permet de faire du sport tous les jours. accessoirement, je passe pour un extra-terrestre, et ca aussi ca me fait plaisir. j'aime bien passer pour un original et un anti-conformiste. Mais... c'est un luxe...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ex-océano
**


Messages : 86
Localisation : Marseille - France
Date d'inscription : 12/04/2006

MessageSujet: Re: Assister un vélomobile, pourquoi ?   Jeu 29 Mar 2007, 22:06

Au delà, mais pour un prix plus élevé, il y a les supercondensateurs qui permettent de stocker de grandes quantités de courant et délivrent/absorbent des courants très intenses. On commence à en trouver sur certains protos.

Ce sont de gros condensateurs électrochimiques mais plus élaborés que les condensateurs électrochimiques classiques. Ils peuvent largement tenir la comparaison face aux batteries, d'autant plus que leur durée de vie est quasiment illimitée, car il n'y a pas de réactions chimiques comme dans les batteries. Ce sont juste des ions qui se déplacent et vont s'accumuler dans des nano cavités et stokent les charges.

pour plus d'infos :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Supercondensateur

et en 48V : http://www.maxwell.com/ultracapacitors/products/modules/bmod0165-48-6v.asp

Il devient intéressant (à mon avis) si on l'intègre à côté d'une autre batterie moins coûteuse (pourquoi pas de toutes bêtes batteries au plomb) en lui laissant gérer les gros débits de courant. Dans ce cas il faudra que le freinage se face principalement en 'électrofrein' pour récupérer l'énergie au maximum avec frein mécanique uniquement en sus lors d'un freinage puissant.

Pour info, lors d'une erreur de manip/programmation du contrôleur, cyril a sorti 2kW de puissance de son Phantom... Comme quoi le contrôleur fait tout... Et pourquoi pas 2 kW de frein ???
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stemme
Nouveau / nouvelle


Messages : 4
Date d'inscription : 06/01/2007

MessageSujet: Re: Assister un vélomobile, pourquoi ?   Ven 30 Mar 2007, 19:33

pollux a écrit:


pour le prix des batteries, c'est évidemment bien trop cher pour le moment, mais ca va baisser rapidement. dans à peine 5 à 7 ans, on regardera les prix des li-ion se casser la g...le et on aura des super-batteries deux fois plus performantes... au prix des li-ion actuelles.

Ca a déjà bien baissé depuis deux ans. En fait, c'est surtout les performances (décharge en particulier) qui a progressé.


François ROBERT.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cavallo pazzo
Accro du forum


Messages : 6820
Âge : 41
Localisation : Suisse, dans les montagnes du Jura
VPH : Catrike Speed 05, Cat 700, Biocycle, BMC 4 tuned
Date d'inscription : 22/01/2006

MessageSujet: Re: Assister un vélomobile, pourquoi ?   Lun 02 Avr 2007, 14:25

Gaffe avec les supercondensateurs: pour éviter de forts courants aux batteries c'est bien, mais c'est tout.
Le modèle, d'ailleurs excellent (j'ai bossé dessus... Very Happy ) de Maxwell dont tu met le lien peut stocker 4.3 Wh/Kg, une batterie au plomb est à 30, du Li-Ion à 100 et du LiPo à 160.
Pas bien sur un vélo... Il faut 10Kg de ces capa pour rivaliser avec une batterie d'ordi portable, et encore pas une grosse.
En revanche c'est 600A qui sortent sans dégats, voir 900A pour certains modèles.
Inutile pour nous, mais pratique pour démarrer un moteur V12 de 1200CV. C'était l'application, sur la Sirius, qui brulait ses batteries plomb sans les supercaps.

Le panneau solaire et la regen n'ont pas vraiment les mêmes terrains d'application, en descente le panneau solaire n'économise pas les freins, et ne rentre jamais 400W dans la batterie. En cas de pluie ou de nuit, c'est mort.
Par contre ca bosse pendant que tu ne roule pas.
Ce serait donc complémentaire pour celui qui habite en montagne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.biketothefuture.ch
Corpse Grinder 666
Posteur d'argent


Messages : 465
Date d'inscription : 10/11/2006

MessageSujet: Re: Assister un vélomobile, pourquoi ?   Dim 29 Avr 2007, 21:12

cavallo pazzo a écrit:
Gaffe avec les supercondensateurs: pour éviter de forts courants aux batteries c'est bien, mais c'est tout.
Le modèle, d'ailleurs excellent (j'ai bossé dessus... Very Happy ) de Maxwell dont tu met le lien peut stocker 4.3 Wh/Kg, une batterie au plomb est à 30, du Li-Ion à 100 et du LiPo à 160.
Pas bien sur un vélo... Il faut 10Kg de ces capa pour rivaliser avec une batterie d'ordi portable, et encore pas une grosse.
une batterie stocke , mais , d'après ce que je comprend , travaille en flux tendue , cela peut être aussi interessant, même si cela ne rend pas des tonnes de Watts .

???

Exemple : je vois que bientot une côte sera à dépasser : hop ! je charge avec mes mollets le condensateur . je commence à la monté et je lache l'energie stocké ... même si cela ne permet pas une montée permanente cela peut permettre des terrains comme ceux du morbihan : plat et faux plat / legeres montés puis descentes legere et courte .
Autre avantage évoqué par ex-océano la durée de vie, c'est aussi cela qui me tracasse Wink

Bon je dis ca , mais il faut vraiment que je reflechisse à fond a la batterie Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cavallo pazzo
Accro du forum


Messages : 6820
Âge : 41
Localisation : Suisse, dans les montagnes du Jura
VPH : Catrike Speed 05, Cat 700, Biocycle, BMC 4 tuned
Date d'inscription : 22/01/2006

MessageSujet: Re: Assister un vélomobile, pourquoi ?   Lun 30 Avr 2007, 16:37

Petit calcul: avec 4.5Wh/Kg et 2Kg de capa on aurait 9Wh de stockés.

Vélo de 20Kg avec moteur et capas (vraiement très léger), pilote de 75Kg, rendement moteur de 80%. Combien de dénivelé le moteur peut-il fournir?

m=95Kg
g=9.81
E=énergie en Joules
3600J=1Wh

h=E/(m*g)=(3600*9)/(9.81*95)=34.8m
Rendement de 80% => 27.8m

Si les bosses ne font pas plus de 50m de haut pour une assistance de moitié ce sera ok, à condition de recharger tout le bardas au plat ou à la descente suivante.

Pour recharger 9Wh il faudra en consommer au minimum 12, donc au final on aura mis plus d'énergie dans le pédalage que sans assistance, mais mieux réparti dans le temps. Un bon moyen de moins transpirer ou de ménager son palpitant.

12 Wh, c'est une ponction de 20W durant 36 minutes pour la recharge au plat, ou 120W pendant 6 minutes pour de la descente modérée, ou encore 720W durant 1 minute. Ca, c'est de la descente de mur d'escalade jocolor
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.biketothefuture.ch
vluisant
Posteur de bronze


Messages : 301
Âge : 48
Localisation : Clermont fd
VPH : Steintrike tricycle tandem + nombreux engins persos dont tricycle 3 places..
Date d'inscription : 17/04/2007

MessageSujet: Re: Assister un vélomobile, pourquoi ?   Lun 30 Avr 2007, 18:54

Sur Marseille, je me heurte :

Au Mistral : Il m'a fait reculer 3 fois de suite dans une montée (ça fait bizarre de sentir les pédales forcer puis repartir dans l'autre sens...) que je prends d'habitude ! Je l'ai finie à pied à côté du VTT... Et en 2 roues qui fument et puent (TZR 50 de 120 kg) le mistral m'a couché dans une courbe jeudi dernier...

Bonsoir à tous. J'ai bien pigé qu'il s'agit plutot ici de causer d'assistance électrique mais vu les difficultés (sub citées) je pose la question :
Et ça comme assitance mistralesque vous connaissez?
http://www.youtube.com/watch?v=6zt9ez3tV9s
L'idéal serait en fait une éolienne à axe verticale capable de choper le vent y compris de face... (principe des turbo voiles du 2ème bateau de Cousteau, l'Alcyon) En fait, d'où qu'il vienne on utilise le vent en pouvant suivre une route sinueuse. Avec un couple conique on pourrait aider à faire tourner le pédalier. Reste à réaliser une eolienne à axe vertical légère et démontable...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Assister un vélomobile, pourquoi ?   Aujourd'hui à 01:09

Revenir en haut Aller en bas
 
Assister un vélomobile, pourquoi ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Assister un vélomobile, pourquoi ?
» vélomobile : pourquoi pas 2 roues ?
» Conseil vélomobile et vélotaf
» Vélomobile sur Paris/devient Vélomobile chez les ventres à choux
» pourquoi mon GPz tourne sur trois pattes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum du Vélorizontal, vélo couché et autres véhicules à propulsion humaine :: Les Points spécifiques :: Forum du Matos :: Assistance électrique-
Sauter vers: