Le Forum du Vélorizontal, vélo couché et autres véhicules à propulsion humaine

Le forum francophone de tous les amateurs de cette pratique cycliste
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le vélo, un gouffre énergétique ! [Segway]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Energie
Débutant(e)
avatar

Messages : 26
Date d'inscription : 17/04/2009

MessageSujet: Re: Le vélo, un gouffre énergétique ! [Segway]   Sam 18 Avr 2009, 20:54

ALagrange (Alex) a écrit:
Tu as raison, la surconsommation, alimentaire entre autre, est un problème pour l'environnement. En quoi le Segway apporte quelque chose? Ou l'eMegane que tu as citée?
1 - Il y a surconsommation alimentaire, c'est un fait (problème d'éducation, essentiellement). Et c'est en effet un énorme problème sur le plan environnemental (eau douce, pesticides, engrais, déforestation, biodiversité, climat).
2 - Le bilan énergétique de l'easyglider/vélo électrique/segway est meilleur que celui du vélo, d'un facteur 200. C'est un fait. Il s'agit, pour des raisons largement évoquées dans ce topic, d'une réflexion portant sur l'énergie primaire (WtW), c'est à dire en intégrant l'"énergie grise" des easyglider/vélo électrique/segway mais également l'"énergie grise" des aliments.
3 - Une personne qui opte pour la mobilité électro-solaire pour se déplacer, et qui choisit la gymnastique douce pour se maintenair en forme n'est en rien responsable de la mauvaise éducation en matière d'alimentation d'autrui.
4 - Si l'objectif est de trouver des solutions écologiques applicables à grande échelle (pas seulement des solutions qui celui qui dispose d'un hectare de terrain à la campagne), il convient d'opter pour les solutions à haute efficacité énergétique et dont le bilan environnemental et sanitaire global soit le meilleur possible.
Réduire les excès alimentaires (ainsi que la proportion de viande) fait partie des solutions très pertinentes pour réduire notre empreinte environnementale, de même que de passer à l'électro-mobilité et d'habiter une maison/appartement à zéro énergie, ou mieux, à énergie positive.

Alex a écrit:
J'ai vu il y a quelques années une étude Canadienne qui faisait le même raisonnement que toi
Aurais-tu les références ? Cela m'intéresse.


Dernière édition par Energie le Sam 18 Avr 2009, 21:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hysope
Accro du forum
avatar

Messages : 1458
Âge : 47
Localisation : En transhumance...
VPH : Mal au cul.
Date d'inscription : 25/01/2006

MessageSujet: Re: Le vélo, un gouffre énergétique ! [Segway]   Sam 18 Avr 2009, 21:07

[quote="Energie"]
ALagrange (Alex) a écrit:

Cette réflexion qui porte sur les questions énergétiques/environnementales de l'électro-mobilité légère est valable tout autant pour le segway que pour l'easyglider ou le vélo électrique (largement développé en Chine) : focaliser sur le segway est donc parfaitement stérile.

Ben non justement c'est sur ce point où on diffère.

Skateboard électrique (on adore celui de Marc Tauss) nos Vélo électriques, on reste ici dans un minimum d'exercice musculaire. On reste en marche.
Actif donc.
1 : Tu t'adresse à des gents actifs, tu es sur un forum d'activité musculaire.
2 : L'homme, le singe... à toujours été un athlète pour sa survie. C'est ainsi, on a été sélectionner ainsi. Donc forcément, un athlète, ne peut en aucun cas bien être dans une posture statique.

Ce 2ème point me porte à dire que tous dans ce forum voient leur activité rapidement comme une drogue. Car elle permet un bien être que seul la pratique régulière peut révéler. Voir même une reconstruction, pour ceux qui ont subit de gros accidents (ce qui est mon cas). La reconstruction est physique puis s'associe évidement à un bien être mental. Bien souvent des petit maux (lapsus j'avais mis mots) s'efface encore par la suite. Tu pourra lire cela un peut par tous. Alors ce détails... comment le calculer ?

Pourtant, il est notre moteur, notre pèche, notre raison d'être bien de 0 à 84 ans (momo t'a passé le cap nan ?) avec tous nos proches. Il est pour pas mal un moyen (trike électrique) d'accès à une activité pour retrouver une physionomie plus agréable. Combien de gros en France ?

Et si l'on te parle de toilette sèche... c'est que notre pipi / caca part dans le jardin pour l'enrichir en humus stable... et dans la plante... et manger... et... "bon tous le monde à compris ou je fait pipi dessus ?" Et ce cycle boucle en 4 ans à 100 %. Si tu veux faire des analyses, je te prête des gants pour la première année...

Combien de temps ou le lithium, le nucléaire, le photovoltaïque... et autre techno, en comptant l'ensemble de la filière de fabrication à la destruction total à 100 %.
Rien qu'un simple sac plastique dit bio dégradable m'a mis plusieurs années pour disparaître visuellement. Tous cela que tu peut lire X fois dans ce forum. Ce forum est emplit de gents Hyper généreux qui portent à grandir et nos rencontres sont toujours un frissons... même si nos échanges sont souvent passionnés, mais nourricier ! Ed t'es où ?
Car sensible... nous sommes a fleur de peau on restera.
Chaire et os... "en route pour la joie....."

Voilà

a+

Jeff

I love you I love you I love you I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.permajeff.fr
hysope
Accro du forum
avatar

Messages : 1458
Âge : 47
Localisation : En transhumance...
VPH : Mal au cul.
Date d'inscription : 25/01/2006

MessageSujet: Re: Le vélo, un gouffre énergétique ! [Segway]   Sam 18 Avr 2009, 21:11

Pour info on est pas mal de végétarien ici. Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.permajeff.fr
Energie
Débutant(e)
avatar

Messages : 26
Date d'inscription : 17/04/2009

MessageSujet: Re: Le vélo, un gouffre énergétique ! [Segway]   Sam 18 Avr 2009, 21:17

hysope a écrit:
Ce forum est emplit de gents Hyper généreux qui portent à grandir et nos rencontres sont toujours un frissons...
Hysope, je ne doute pas une seule seconde que ce forum soit rempli de gens généreux et plein de bonnes volonté sur le plan écologique.
Admet cependant, même s'il est possible que des liens d'amitié te lient à lui, qu'il était légitime que je réagisse au message indélicat de Cavallo.
J'ai dit ce que j'avais à dire sur ces façons de faire qui ne sont pas correctes: on ne traite pas gratuitement les gens de cons et autres joyeusetés, même si on est pas d'accord avec les idées d'autrui.

Tu me demandes des infos personnelles :

- Au niveau vélo, j'étais un grand passionné.
J'ai par exemple fait il y a 10 ans Bretagne-Portugal à V V T aller-retour en 3 semaines, avec nuits en hamac. Retour par la côte nord-espagnole. Max: 210km en une journée, au retour, dans les Landes.
- Au niveau sport, quand j'étais étudiant je faisais du sauvetage en mer en zones classées dangereuses (natation, nage avec filin, sauts d'hélico, secourisme).

Au niveau bilan écologique personnel :

- Nous ne possèdons pas de voiture car nous en avons pas le besoin: nous habitons dans une grande ville de 6 millions d'habitants. J'ai du abandonner le vélo et le roller ici car c'est trop dangeureux (état des routes, indiscipline des automobilistes, pollution). Nous circulons en bus.
Quand nous retournerons vivre en France, nous investirons dans un véhicule électrique type PUMA solaire.
- Nous n'avons pas besoin de climatisation ni de chauffage car notre maison est isolée et parceque nous habitons dans une région avec un climat tropical d'altitude (le mois de mai français toute l'année)
- Nous faisons nos courses dans un marché vendant exclusivement des produits locaux (et d'excellente qualité)
- Nous rentrons en France (avion) tous les 2 ans.
- J'ai crée un blog éco-citoyen où je partage mes réflexions.
- J'anime également un groupe de réflexion sur les énergies renouvelables et les transports propres en relation avec des groupes identiques aux Pays-Bas, en Allemagne, en Grande-Bretagne, en Inde et aux USA.
- J'interviens dans de nombreuses universités et associations du pays pour sensibiliser à propos de la crise écologique actuelle et des solutions possibles. Et j'interviens comme consultant dans plusieurs projets solaires
- Ma philosophie: celle du Rocky Mountain Institute - http://www.rmi.org

Cela ne sert à rien d'insulter les autres parcequ'ils n'ont pas les mêmes idées que soi : j'espère que tu es d'accord avec ça.

Je suis convaincu que nous avons bien plus de points communs que tu ne le penses.
Et je suis aussi convaincu (comment pourrait-il en être autrement ?) que le sport est bon pour la santé tant physique que mentale.

Très pacifiquement,

a+
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hysope
Accro du forum
avatar

Messages : 1458
Âge : 47
Localisation : En transhumance...
VPH : Mal au cul.
Date d'inscription : 25/01/2006

MessageSujet: Re: Le vélo, un gouffre énergétique ! [Segway]   Sam 18 Avr 2009, 21:44

Cavallo a révélé bien avant toi ce fait de la faible efficience énergétique biologique. La grosse différence c'est qu'elle était un exercice de physique HUMORISTIQUE !

Cavallo est un être fou passionné et complètement entier et c'est une qualité dans ce monde. S'il avance de tel propos c'est qu'il sont véritablement calculé et réfléchit.

Ce qui est important c'est que ce que l'on vit et pas ce que l'on voudrait voir chez les autres.
Je te déconseil la bataille des chiffres avec lui. Tu va perdre. (c'est un double coeur ce type) à double sens.

Réfléchir à des solutions pratiques et utilitaires dans son quotidiens est notre mire.

Cavallo est moi vivons en montagne à 15 km de notre job. Alors ton segway... il nous fait marrer... Moi j'ai une remorque de 100 litre, Cavallo 2 enfants et emprunte une double voie, on fait comment ? On vit dans un environnement exceptionnel... comment ne pas profiter de cette route ?

Apprend à intervenir avec recul.

Couche tôt à la campagne mon gaz !

a+

Jeff
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.permajeff.fr
Energie
Débutant(e)
avatar

Messages : 26
Date d'inscription : 17/04/2009

MessageSujet: Re: Le vélo, un gouffre énergétique ! [Segway]   Sam 18 Avr 2009, 21:49

hysope a écrit:
Cavallo est un être fou passionné et complètement entier et c'est une qualité dans ce monde.
Je suis d'accord: c'est une qualité d'être entier et de penser par soi-même. Mais pas d'insulter gratuitement.
Citation :
S'il avance de tel propos c'est qu'il sont véritablement calculé et réfléchit.
Je ne doute pas qu'il ait réfléchit.
Citation :
Je te déconseil la bataille des chiffres avec lui. Tu va perdre.
A moins de remettre en cause les lois fondamentales de la physique, cela va être difficile.
Citation :
Cavallo est moi vivons en montagne à 15 km de notre job. Alors ton segway... il nous fait marrer... Moi j'ai une remorque de 100 litre, Cavallo 2 enfants, on fait comment ? On vit dans un environnement exceptionnel... comment ne pas profiter de cette route ?
Il n'a jamais été question d'imposer tel ou tel type de mobilité à qui que ce soit. Il s'agit d'un échange portant sur un bilan énergétique/environnemental comparé. Chacun est libre de se déplacer comme bon lui semble, en son âme et conscience.
Citation :
Apprend à intervenir avec recul. Jeff
Toi aussi : "Sois le changement que tu veux voir dans le monde." ; )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hysope
Accro du forum
avatar

Messages : 1458
Âge : 47
Localisation : En transhumance...
VPH : Mal au cul.
Date d'inscription : 25/01/2006

MessageSujet: Re: Le vélo, un gouffre énergétique ! [Segway]   Sam 18 Avr 2009, 21:57



il faut être de dans et au dessus.

a+

Jeff
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.permajeff.fr
ALagrange (Alex)
Accro du forum
avatar

Messages : 5619
Âge : 47
Localisation : Grenoble-Eybens
VPH : Sokol05 & Bacchetta Corsa & Catrike Road
Date d'inscription : 11/04/2006

MessageSujet: Re: Le vélo, un gouffre énergétique ! [Segway]   Sam 18 Avr 2009, 22:25

énergie a écrit:
2 - Le bilan énergétique de l'easyglider/vélo électrique/segway est meilleur que celui du vélo, d'un facteur 200. C'est un fait

  • Si tu cultives un champ pour nourrir des hamsters qui pédalent pour toi, peut être.
  • Ton calcul, qui n'a pas de sens car les hypothèses de départ sont mauvaises, ne prend en compte que la sur consommation. Si vélo/Segway=200, alors (vélo+métabolisme de base)/(Segway+métabolisme de base)<200.
Mes hypothèses sont que de toute façon cette énergie est consommée, c'est un fait (3000 kcal/j en moyenne constatée). Proposer le Segway comme une alternative est une erreur et tu mens par omission de la réduction de la part alimentaire qu'il faut y associer.

Je recherche depuis longtemps cette référence canadienne, sans succès.


Dernière édition par ALagrange (Alex) le Dim 19 Avr 2009, 09:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chabizar
Accro du forum
avatar

Messages : 6452
Localisation : Villeurbanne
VPH : Giro 20 comme outil Leatherman - Stinger à l'hôpital - Baron en jachère
Date d'inscription : 26/03/2006

MessageSujet: Re: Le vélo, un gouffre énergétique ! [Segway]   Sam 18 Avr 2009, 22:28

J'aurais un certain nombre de choses à dire mais pas le temps de m'y consacrer, et de toute façon avec l'assurance de m'en prendre plein la gueule (je vous prie d'avoir l'obligeance de pardonner ma vulgarité de langage, je suis une femme du petit peuple). Comme je n'ai pas assez d'énergie à consacrer à résister au fait de m'en prendre plein la gueule (mon grossier langage... le bas prolétariat...), je me tais tout en continuant de penser. Et remercie les forumeurs comme Alex et les autres qui vont au charbon. Merci.

Sleep
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.cyclociel.com
Energie
Débutant(e)
avatar

Messages : 26
Date d'inscription : 17/04/2009

MessageSujet: Re: Le vélo, un gouffre énergétique ! [Segway]   Sam 18 Avr 2009, 22:53

Alex, il me semble que tu confonds efficacité énergétique et consommation. Ce sont deux choses différentes.

La filière bus électro-solaire à batterie a une efficacité énergétique 200 fois supérieure à la filière aliment-vélo (WtW).
Mais le bus électro-solaire à batterie a une consommation kilométrique d'énergie-primaire plusieurs fois (variable notamment en fonction de sa masse) supérieure à celle du cycliste. Bien sûr, ramené par passager transporté (à supposer un taux de remplissage correct), le bilan est très favorable au bus.

Ce qui est intéressant, en raisonnant en énergie primaire, c'est qu'un seul vélo à propulsion 100% musculaire (sans assistance électrique) consomme autant par km parcouru que 2 eMégane et demi alimentées en électricité solaire ;
Ceci en intégrant l'énergie primaire qui a été nécessaire à la construction des véhicules et des batteries !
Et ceci alors que la masse de 2,5 eMéganes est bien plus élevée que celle d'un vélo !
Cela illustre vraiment bien l'inefficacité de la filière aliment-vélo (WtW).
---
La graisse humaine est une forme de stockage de l'énergie issue des aliments. Il n'y a aucun "mensonge par omission". Chacun sait que trop manger fait grossir.

Citation :
Ton calcul, qui n'a pas de sens car les hypothèses de départ sont mauvaises
J'attends avec grand intérêt la démonstration : en quoi les hypothèses de départ seraient-elles "mauvaises ?
Merci de préciser quels sont les points sur lesquel tu n'es pas d'accord :

Rappel des hypothèses :

1 - Le soleil délivre une puissance colossale : 3,826×10^26 W
2 - La surface des continents (150 millions de km2, dont les déserts chauds, les déserts froids, les montagnes et les lacs) est limitée ainsi que la surface agricole utile (SAU) mondiale (16 millions de km2, soit 10,6% des surfaces émergées).
3 - Le rendement de conversion de l'énergie solaire en biomase se situe entre 0,1 et 0,4% (à l'exeption de certaines espèces de microalgues avec lesquelles des rendements de 1,5% sont théoriquement possibles) et l'humanité (dont la population augmente) a déjà consommé une grande partie de la SAU mondiale.

Il en découle de 1,2 et 3 :

- Que ce n'est pas la ressource solaire globale qui pose problème mais la quantité d'énergie solaire qui parvient au niveau des surfaces cultivables. Sachant que le rendement de conversion par les plantes (point 3) est très faible, la question de la consommation de surface est incontournable : une croissance surfacique infinie sur une planète dont la surface est finie est impossible.

4 - L'énergie ne se crée pas, elle se transforme. Faire une activité physique induit une augmentation de la consommation énergétique par rapport à la dépense liée au métabolisme basal. C'est un fait. On ne produit pas de l'énergie mécanique (faire tourner les roues de son vélo par exemple) à partir de rien, sauf si on prétend être parvenu à dépasser les lois de la physique. Plus cet effort est intense et long, plus cette consommation énergétique supplémentaire est importante.

5 - La graisse est une réserve d'énergie (il en est de même pour le glycogène), réserve qui s'est constituée en consommant des aliments. Cette graisse, il est possible de la diminuer (sauf cas particuliers) en réduisant ses apports alimentaires, c'est à dire en réduisant avec une grande efficacité son empreinte environnementale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dominique Perruchon
Accro du forum
avatar

Messages : 1872
Âge : 59
Localisation : Champigny/Marne (94) & Maisse (91)
VPH : ZOX 26 et BARON n°1365 Discus 2006 gris métal,
Date d'inscription : 20/05/2007

MessageSujet: Re: Le vélo, un gouffre énergétique ! [Segway]   Dim 19 Avr 2009, 01:43

Amis consommateurs !

Méfions nous....

Avec un peu de lucidité, pour réussir à vendre un « machin électrique à roulettes » entre 7000 et 8000 euros, (tarif au rendement inversement proportionnel au discours, et apte à engraisser plus que de raison) il faut beaucoup de pub !

Ce post - hors sujet fondamental du forum - grandement entretenu par un nouveau et anonyme logo tout lisse (non cycliste horizontal, ?) me laisse (méfiant) à imaginer qu’il pourrait être un bel objet (gratuit) de la science pernicieuse (et polluante) du marketing....?



Dominique Perruchon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tropheekidam.free.fr
Energie
Débutant(e)
avatar

Messages : 26
Date d'inscription : 17/04/2009

MessageSujet: Re: Le vélo, un gouffre énergétique ! [Segway]   Dim 19 Avr 2009, 01:47

Dominique Perruchon a écrit:
pour réussir à vendre un « machin électrique à roulettes » entre 7000 et 8000 euros
Domique,

- Cette réflexion, qui porte sur les questions énergétiques/environnementales de l'électro-mobilité légère est valable tout autant pour le segway que pour l'easyglider ou le vélo électrique (largement développé en Chine) : focaliser sur le prix du segway est donc parfaitement stérile.

- Le titre du topic (je ne suis pas le créateur de ce topic dans cette section "Coin écolo" du forum) pourraît être:
Le vélo électrique bien plus efficace sur le plan énergétique que le vélo musculaire ?

Cela revient strictement au même au niveau de la réflexion de fond.

Le reste de ton message mais fait penser à Une vérité qui dérange.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chabizar
Accro du forum
avatar

Messages : 6452
Localisation : Villeurbanne
VPH : Giro 20 comme outil Leatherman - Stinger à l'hôpital - Baron en jachère
Date d'inscription : 26/03/2006

MessageSujet: Re: Le vélo, un gouffre énergétique ! [Segway]   Dim 19 Avr 2009, 08:24

Pas encore le temps / énergie / concentration pour aller dans la partie rationalité énergétique du sujet ; seulement eu le temps de jeter un oeil sur le côté markètinje.

interview du Président de Segway France :

Citation :

MarcelGreen.com : Bonjour Mr Coenen. Tout d'abord, qu'est ce qu'un gyropode Segway ?

Mr Coenen : Bonjour. Tout d’abord, pour vous situer le contexte du Segway, il faut savoir que nous sommes encore dans une phase d’évangélisation. C’est-à-dire qu’il faut en permanence expliquer ce qu’est le Segway, quelle est précisément sa fonction etc.


Je vais donc m'en prendre plein la gueule. Ainsi va la vie.


Pour la petite histoire, un collègue de mon compagnon lui a parlé du Segway, le collègue en question (naïf) croyait que l'engin fonctionnait sans énergie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.cyclociel.com
M
Accro du forum
avatar

Messages : 4156
Localisation : de retour à Lyon
VPH : divers rase-moquette
Date d'inscription : 11/01/2006

MessageSujet: Re: Le vélo, un gouffre énergétique ! [Segway]   Dim 19 Avr 2009, 09:33

Dominique Perruchon a écrit:
Le Segway à pédales devrait pouvoir mettre tout le monde d’accord !

Pas évident mais quel fun... voir ici. Et puis cela vaut 40 € (soit moins d'1% de la version élec)


Un autre qui n'est pas électrique...
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://velorizontalyon.blogspot.com/
ALagrange (Alex)
Accro du forum
avatar

Messages : 5619
Âge : 47
Localisation : Grenoble-Eybens
VPH : Sokol05 & Bacchetta Corsa & Catrike Road
Date d'inscription : 11/04/2006

MessageSujet: Re: Le vélo, un gouffre énergétique ! [Segway]   Dim 19 Avr 2009, 09:44

J'ai surtout l'impression que c'est Energie qui est dérangé par le fait que son calcul ne convainc personne ici.

Quelle est la question?
Dans ton billet, énergie, tu dis qu'il vaut mieux se déplacer en Segway qu'en vélo si l'on se base sur un bilan énergétique? C'est bien celà?
Tu établis par calcul que transformer de l'énergie solaire en énergie mécanique via du PV+ batteries est 200? fois plus efficace que via la biomasse et l'organisme humain.
Ce n'est pas la même chose.

  • Tu supposes que si je vélotaffe à vélo je dépenserai plus d'énergie que si je vélotaffe véhicule électrique. Certainement.
  • Tu supposes donc que je mangerais plus. Là je m'inscrit en faux. D'aucuns ici t'ont confirmé qu'ils ne le constatent pas. D'autre part mon alimentation étant dictée plus par mon environnement que pas mes besoins énergétiques, je suis en excès calorique que je dois soit stocker sous forme adipeuse, soit dépenser à la salle de gym (je me mets à la place de l'Homme moyen en Europe par exemple).

Donc si je vélotaffe en véhicule électrique, je dépense de l'énergie sous forme électrique ET je dois faire du vélo le samedi pour éliminer ce que je n'ai pas dépensé la semaine. Donc le ratio vélo/(vélo+électrique)<1 n'est pas favorable au véhicule électrique.


Dernière édition par ALagrange (Alex) le Dim 19 Avr 2009, 12:48, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dominique Perruchon
Accro du forum
avatar

Messages : 1872
Âge : 59
Localisation : Champigny/Marne (94) & Maisse (91)
VPH : ZOX 26 et BARON n°1365 Discus 2006 gris métal,
Date d'inscription : 20/05/2007

MessageSujet: Re: Le vélo, un gouffre énergétique ! [Segway]   Dim 19 Avr 2009, 09:54

Bonjour Chabizar,

Dans un monde peuplé d’anges et au cœur de démons, l’expérience apprend que quand on « en prend dans la gueule » on est généralement proche d’avoir perçu une vérité….

Hélas, on sait aussi que les démons ont l’art de se faire passer (très subtilement) pour des victimes afin de manipuler les gentils.

Ton propos me laisser supposer que je ne suis pas seul à flairer qu’il y a beaucoup de gentils sur ce forum… (Et c’est pourquoi nous y sommes).

Méfions nous de la « pompe à brouillard » des belles équations et convenons qu’avec un simple bon sens paysan le monde était parvenu a vivre (presque) du mieux qu’il le devait.

Dominique
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tropheekidam.free.fr
Patum Catus
Accro du forum


Messages : 5963
Date d'inscription : 08/02/2007

MessageSujet: Re: Le vélo, un gouffre énergétique ! [Segway]   Dim 19 Avr 2009, 10:14


- le jour où un membre de la Flat Earth Society se pointe ici, je me demande combien de temps passerons-nous à essayer de lui faire entendre Galilée...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chabizar
Accro du forum
avatar

Messages : 6452
Localisation : Villeurbanne
VPH : Giro 20 comme outil Leatherman - Stinger à l'hôpital - Baron en jachère
Date d'inscription : 26/03/2006

MessageSujet: Re: Le vélo, un gouffre énergétique ! [Segway]   Dim 19 Avr 2009, 11:29

Bon je renonce encore à traquer les calculs... (entre parenthèse, je me tords les boyaux de rire en lisant qu'Alex puisse être soupçonné de confondre efficacité énergétique et consommation... et puis l'effet rebond, toussa toussa... bon, plus tard, ou jamais !).

On peut chercher des applications pratiques, et on en trouve. Cuba un fameux exemple notamment.

En préambule, loin de moi l'idée de faire de Cuba une référence... pour le reste, toute dictature, qu'elle soit de droite, de gauche ou du milieu, c'est pas la joie, pour rester sur un ton badin.

Cuba se trouva brutalement sevrée de la drogue pétrole au début ou au milieu des années 90, lorsque les US imposèrent un blocus comme mesure de rétorsion contre cet îlot idéologique.
Plus de pétrole, donc plus de voitures et plus de bus, qui étaient les véhicules quotidiens des cubains. Cuba réagit en prônant la bicyclette comme moyen de transport, bicyclette qui jusque là n'était considérée et disponible que comme un jouet. Pour la petite histoire, Cuba commença par importer un million de bicyclettes chinoises monovitesse de 23 kg, et les fit assembler par les étudiants des écoles techniques.
Merci Bob Silverman de l'asso québecquoise "Le monde à bicyclette" pour cette conférence tenue en 1995 à Lyon. 1995 ? Beh oui, j'ai été jeune autrefois.

Et les cubains se sont mis à se déplacer à vélo. Donc à bouffer comme des ogres si on suit le raisonnement de monsieur OD. Or pour produire beaucoup de nourriture, il faut évidemment plus d'engrais pétrochimiques ! Or Cuba ne recevait plus de pétrole. Cette solution de recourir à la bicyclette comme moyen de transport privilégié aurait donc dû amener Cuba à la catastrophe. Or il n'en a rien été. Peut-être bien qu'en fin de compte, on ne s'empiffre pas vraiment plus pour faire juste 20 bornes à vélo par jour...
Cuba a également dû modifier ses pratiques agricoles. Les cubains se sont mis à l'agriculture biologique, notamment en créant des jardins maraîchers bio dans les villes. Outre les économies d'intrants pétrochimiques, cela évite aussi de transporter les matières premières agricoles sur de grandes distances.

Ailleurs en Afrique, on trouverait aussi les prouesses des coursiers à vélos qui chargent 200 kg de bananes sur des vélos sans freins, et face à qui nos champions de DH ne sont que d'aimables cyclistes du dimanche. On ne peut pourtant pas dire que les africains bénéficient de rations alimentaires de 3000 calories ! Les vélos chargés africains sont autrement plus impressionnants en terme de kg à tracter, que les cycles de nos gentils vélotafeurs à sacoches étanches.


PS : Patum ta réflexion sur "comment perdre son temps à parler de Galilée à un membre de la Flat Earth Society" est tout à fait sensée
Embarassed bon tant pis pour moi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.cyclociel.com
herve
Accro du forum
avatar

Messages : 1763
Âge : 49
Localisation : Bouguenais (44)
VPH : scorpion, trets, cat expe
Date d'inscription : 29/03/2007

MessageSujet: Re: Le vélo, un gouffre énergétique ! [Segway]   Dim 19 Avr 2009, 12:04

Bravo Chabiz pour l'exemple cubain (hors politique s'entend comme tu le dis si bien). Rien que pour l'installation de toilettes sèches collectives, qui plus est en immeubles anciens, ça reste intéressant à suivre. D'ailleurs les pays soi-disant sous-développés sont souvent pionniers en la matière (fécale, eh non vous ne me la ferez pas !)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tontonjoe
Posteur d'argent
avatar

Messages : 464
Âge : 33
Localisation : Toulouse
VPH : Metaphrastic, Baron
Date d'inscription : 25/02/2009

MessageSujet: Re: Le vélo, un gouffre énergétique ! [Segway]   Dim 19 Avr 2009, 13:21

Merci Alex, tu exprimes très bien ma pensée Wink

ALagrange (Alex) a écrit:
J'ai surtout l'impression que c'est Energie qui est dérangé par le fait que son calcul ne convainc personne ici.[...]

  • Tu supposes donc que je mangerais plus. Là je m'inscrit en faux. D'aucuns ici t'ont confirmé qu'ils ne le constatent pas. D'autre part mon alimentation étant dictée plus par mon environnement que pas mes besoins énergétiques, je suis en excès calorique que je dois soit stocker sous forme adipeuse, soit dépenser à la salle de gym (je me mets à la place de l'Homme moyen en Europe par exemple).
Il y a une troisième voie, celle de ceux qui ne grossissent pas, quelle que soit la ration ingurgitée : on a tous un pote qui mange comme quatre tout en étant une larve finie avec zéro activité physique (déplacement à pied, vélo, ... ou sport). Bon ben ceux-là, je sais pas ce qu'ils font de tout ce qu'ils bouffent, mais ils grossissent pas. Certainement que tout l'excédent doit être utilisable pour pédaler un peu, sans manger plus.

Corolaire : qu'ils fassent du vélo pour se déplacer ne requiert pas de manger plus (puisqu'ils mangent déjà bien assez sans grossir), alors que de se déplacer en Segway nécessite un apport électrique. Donc, véhicule électrique perdant dans le cas qui nous occupe (pour la comparaison avec un véhicule au pétrole, poster dans un forum plus adapté !)

Or, je pense qu'aucun de nous n'a une adéquation exacte entre l'influx de bouffe et ce qu'il(elle) aurait vraiment besoin. Donc, y'a de quoi se déplacer musculairement sans manger plus ; on retombe dans le corolaire précédent.

Parce que c'est bien joli de calculer des rendements de plein de trucs, mais il faut d'abord partir du bon endroit.

-------------

Et au fait, Énergie, je n'ai pas ta réponse à ma suggestion de cœur électrique ? C'est loin d'être une boutade, car de ton point de vue, ça semblerait pourtant une bonne idée puisque le rendement musculaire humain est « pourri ».

-------------

Bon après faut pas se tromper : de mon point de vue, être écologique, c'est garantir la survie de notre espèce humaine. Et pour ça il faut sauvegarder notre environnement actuel, puisqu'il est pas dit qu'on survivra dans d'autres conditions extérieures.

Donc toute modification de notre métabolisme, même si en apparence elle concourt à la sauvegarde de notre environnement, ne va pas dans le sens du but de base, et est donc hors sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ALagrange (Alex)
Accro du forum
avatar

Messages : 5619
Âge : 47
Localisation : Grenoble-Eybens
VPH : Sokol05 & Bacchetta Corsa & Catrike Road
Date d'inscription : 11/04/2006

MessageSujet: Re: Le vélo, un gouffre énergétique ! [Segway]   Dim 19 Avr 2009, 14:15

Je ne sais pas ce que vous en pensez, mais ce fil commence à en gonfler quelques uns. Je propose d'en rester là:

Energie soutient qu'un déplacement à vélo demande 200x plus d'énergie solaire qu'un déplacement en véhicule électrique. Ceci parce que le rendement WtW de la biomasse n'atteint pas le 1%, que l'organisme humain a un rendement de l'ordre de 15% ... versus le rendement PV de 15% le rendement de stockage et à la roue des moteurs de l'ordre de 80%.

Les personnes qui se sont exprimées ici ne pensent pas que le raisonnement soit valide parce que


  • La biomasse, qu'on la mange ou pas, est produite
  • Que notre alimentation n'est pas proportionnelle à notre dépense énergétique et que nous avons du rab.
  • Que l'activité physique est plus souhaitable que la sédentarité (sans doute améliore-t-elle notre rendement et nous aide-t-elle à ajuster notre alimentation en fonction de notre dépense énergétique).
  • Que les effets d'infrastructure sont négligés (recyclage Li, production électrique, ....)
J'en oublie sans doute de part et d'autre, mais chacun a eu la possibilité de s'exprimer et donner ses références, tout est dans le fil.

Je propose donc de bloquer cette discussion là.
Si Energie souhaite continuer à discuter avec nous, sur d'autres sujets, il est le bienvenu. Mieux nous nous connaîtrons les uns et les autres et mieux nous nous écouterons.
Si toutefois Energie souhaitait continuer à discuter de ce sujet, la place de la discussion n'est plus sur ce forum, mais sur son blog s'il nous en ouvre l'accès par exemple. Me contacter par MP.


Je prends cette décision sans avoir consulté l'équipe modératrice, aussi le fil pourra-t-il être rouvert s'il en était décidé ainsi ou si les membres le souhaitaient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eärendil
Posteur de bronze
avatar

Messages : 219
Âge : 26
Localisation : Lyon (69)
VPH : Sinner Mango+
Date d'inscription : 09/10/2008

MessageSujet: Le vélo, un gouffre énergétique !   Ven 16 Oct 2009, 21:02

Je suis tombé par hasard sur cet article [lien supprimé, c'est un gros troll], ainsi que celui-ci [pareil, on ne va pas lui offrir de la pub].
Circuler en voiture électrique serait presque 3 fois moins énergivore que de prendre son vélo !
On peut lire aussi des choses étonnantes au niveau des coûts Laughing !

Deux schémas illustrent bien la réflexion : ici (vélo VS voiture électrique) et (vélo VS Segway).

C'est incroyable de lire de telles aberrations...

Je vous laisse trouver les erreurs cachées dans cet article, mais je crois en relever quelques unes flagrantes :
- Le rendement de conversion de l'énergie solaire en biomasse végétale est pris en compte, alors qu'il n'a pas d'importance (je crois ne pas me tromper).
- L'énergie dépensée en faisant du sport serait probablement stockée sous forme de graisse. Donc c'est dépenser de l'énergie que l'on aurait de toute façon ingurgitée.

Il doit y d'autres erreurs, parce que les résultats de cet article sont tout bonnement hallucinants ...


Dernière édition par Eärendil le Ven 16 Oct 2009, 21:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'Oli
Accro du forum
avatar

Messages : 2181
Localisation : Denges/Suisse, les pieds dans le Léman ou presque...
VPH : Catrike 700 version l'Oli (à vendre)
Date d'inscription : 23/07/2006

MessageSujet: Re: Le vélo, un gouffre énergétique ! [Segway]   Ven 16 Oct 2009, 21:24

C'est délire ce truc, allez dis nous que c'est une maquette de journal pour le 1er avril..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hysope
Accro du forum
avatar

Messages : 1458
Âge : 47
Localisation : En transhumance...
VPH : Mal au cul.
Date d'inscription : 25/01/2006

MessageSujet: Re: Le vélo, un gouffre énergétique ! [Segway]   Ven 16 Oct 2009, 21:41

On en connaît un. Le pire c'est qu'ils sont sincère (du moins le font croire)
Admin, vous pouvez gréfer avec celui fermé ?




a+

Jeff


Dernière édition par hysope le Ven 16 Oct 2009, 21:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.permajeff.fr
M
Accro du forum
avatar

Messages : 4156
Localisation : de retour à Lyon
VPH : divers rase-moquette
Date d'inscription : 11/01/2006

MessageSujet: Re: Le vélo, un gouffre énergétique ! [Segway]   Ven 16 Oct 2009, 21:44

Eärendil a écrit:

ici (vélo VS voiture électrique) et (vélo VS Segway).

C'est vrai que quand on roule ne voiture, on arrête de manger et on n'a plus besoin de muscles Smile Et puis il est tellement plus efficace de transporter 1T de métal pour 100kg de bonhomme.

La théorie du complot _des cyclistes_ a de longs jours devant elle! On croirait lire un de nos spécialistes français du non-réchauffement climatique
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://velorizontalyon.blogspot.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le vélo, un gouffre énergétique ! [Segway]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le vélo, un gouffre énergétique ! [Segway]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le vélo, un gouffre énergétique ! [Segway]
» Matthieu : Novice mais fana d'optisation énergétique !
» Un Faible apport énergétique inhibe la synthèse protéique
» Recette Gâteau énergétique maison
» Le Rlink, un gouffre énergétique ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum du Vélorizontal, vélo couché et autres véhicules à propulsion humaine :: Ravito :: Le Coin écolo-
Sauter vers: