Le Forum du Vélorizontal, vélo couché et autres véhicules à propulsion humaine

Le forum francophone de tous les amateurs de cette pratique cycliste
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le vélo, un gouffre énergétique ! [Segway]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
ALagrange (Alex)
Accro du forum
avatar

Messages : 5619
Âge : 47
Localisation : Grenoble-Eybens
VPH : Sokol05 & Bacchetta Corsa & Catrike Road
Date d'inscription : 11/04/2006

MessageSujet: Re: Le vélo, un gouffre énergétique ! [Segway]   Ven 17 Avr 2009, 13:23

Si le Segway se place en alternative à l'automobile, alors je trouve le concept intéressant, bien que "alambiqué" et sur dimensionné. Il permettrait au moins de faire changer dans nos esprits le concept de véhicule individuel.

Par contre, comme Cavallo Pazzo, je ne crois pas que le Segway remplace l'automobile, mais plutôt la marche ou le vélo. Quel intérêt par rapport aux VAE et TAE actuels, sinon que de continuer à nous bercer d'illusions sur la possibilité de se transporter sans aucun effort?
Ensuite les calculs de rendement énergétique, que je n'ai pas tous compris j'avoue, mais on doit pouvoir leur faire dire ce que l'on veut. Les fonctions des vélos, VAE, TAE, ... sont multiples: déplacement, santé, convivialité, contact avec notre environnement (ce qui nous entoure), ...le Segway est monofonction.
Dans notre société d'abondance alimentaire, il est bon voire nécessaire que le Segway soit associé à une activité sportive, et là ça peut devenir vite polluant car utilisant l'automobile (le ski de rando est un sacré paradoxe d'ailleurs que Joebar et ses potes essaient de résoudre avec le VAE et le TAE, et souvent pas AE).

Pierre a certainement mis le doigt (pardon) sur ce qui cloche, le caca: si on fait du vélo on ne mange pas forcément plus, peut être qu'on défèque simplement moins. Comme le dit d'ailleurs énergie, le rendement d'un sédentaire n'est probablement pas supérieur à 15% alors qu'un sportif, ou on peut espérer une personne qui pratique une activité régulière comme le vélo(taffe) aura un rendement supérieur de 20% peut être. Cela compense largement la sur-dépense énergétique du cycliste. Pour compenser une hausse de 10% de la dépense en énergie, une amélioration du rendement de l'organisme de 15 à 16.5% suffit!

Je ne peut pas juger des sources de Li, mais le même discours est tenu par les défenseur du nucléaire qui parlent d'utiliser l'eau de mer aussi, de réduire les déchets, .... Dans un monde idéal, peut être que énergie a raison, mais dans le monde réel, je crains que son argumentaire ne soit pas valable.

Non décidemment, malgré des calculs, des références (?), je n'arrive pas à admettre que le Segway soit une invention qui réduit notre empreinte sur la planète. Le seul espoir c'est qu'il remplace, provisoirement la voiture et fasse que des personnes passent de l'auto au Segway puis au V(AE).

Je note aussi que l'auteur du blog Objectif Terre vient lire ce forum, c'est intéressant!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hysope
Accro du forum
avatar

Messages : 1458
Âge : 47
Localisation : En transhumance...
VPH : Mal au cul.
Date d'inscription : 25/01/2006

MessageSujet: Re: Le vélo, un gouffre énergétique ! [Segway]   Ven 17 Avr 2009, 14:29

Je ne veux pas rentrer dans le débat des chiffres... Parce que savoir est souvent un pourvoir pour exercer une force en vers l'autre.

Mais le coup du tout propres, on nous l'a fait X foit avec l'EPR par exemple.
Le nucléaire est recyclable d'ailleurs selon la partrone d'aréva.

Clean tech ! C'est un mot qui m'horripile ! On à l'impression d'une pub TV pour EDF, Arvéva, BWM.... tous est propre rassurez vous et consommez... consommez regardez à la TV les oiseaux chante encore !

Et on est en plein green waching pour un objectif complètement business et autre pompe a fric.

C'est à vomir.

A aucun moment tu prone un autre société plus sobre et un mode de vie douce POUR TOUS. où alors c'est peu évoqué. On ne change rien on consomme autre chose.

Tu roule pour sarko ou un autres de ses copains... ?
Je me doute qu'il y ait d'ailleurs des tentatives d'intox de ce coté là... internet c'est l'enfer... on est trop à parler.
Laughing Laughing

J'aimerai bien vivre dans ton monde, mais le mien il doit s'orienter radicalement vers facteur 8./ Aussi bien en terme d'efficacité QUE d'économie donc sobriété. Pas acheter un truc a pile pour vous éviter de marcher. Immonde !


Jeff
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.permajeff.fr
Myrddin
Pilier du forum
avatar

Messages : 962
Âge : 34
Localisation : Un peu plus à l'ouest
VPH : Pioneer de chez nazca
Date d'inscription : 12/03/2007

MessageSujet: Re: Le vélo, un gouffre énergétique ! [Segway]   Ven 17 Avr 2009, 14:33

knight a écrit:
Comment pouvez vous affirmer que votre corp ne va pas consommer plus si vous faites 80km de vélo alors que vous mettez en lien un document qui justement indique le contraire

J'affirme que je ne mange pas plus quand je fais mon vélotaff que quand je vais au travail en voiture. C'est un fait, vous pouvez venir comparer mes portions alimentaire.

Je n'affirme pas que mon corps va dépenser autant, seulement je pense mieux utiliser, voir moins rejeter, d'énergie quand je fais du vélo que quand je me déplace en voiture…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Calcoran
Accro du forum
avatar

Messages : 2825
Âge : 42
Localisation : Rennes, France, Europe, Terre, Voie Lactée
VPH : VH: Quest 317, Trice Q26->24. VD: Brompton
Date d'inscription : 19/02/2008

MessageSujet: Re: Le vélo, un gouffre énergétique ! [Segway]   Ven 17 Avr 2009, 14:45

knight a écrit:
Selon wikipedia les besoins journaliers sont les suivants:
Hommes, femmes sédentaires: 2261kcal
Hommes, femmes actifs: 2558kcal
Hommes, femmes sportifs: 2971kcal

Pour une personne en surpoids, je suis d'accord de penser qu'une alimentation équilibrée et une pratique sportive raisonnable va lui permettre au bout d'un certain temps de diminuer son poids et son apport journalier. Mais pour une personne sans surpoids, la pratique sportive demande un apport supplémentaire (toutefois difficilement quantifiable) comme décrit sur cette page wiki (métabolisme de l'exercice):

http://fr.wikipedia.org/wiki/M%C3%A9tabolisme_de_base
Comment expliquer alors que la ration alimentaire moyenne dans les pays développés soit de ~3000 kcal?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
knight
Posteur de bronze


Messages : 318
Âge : 42
Localisation : Bienne, Suisse
VPH : M5 Carbon Mid Racer
Date d'inscription : 07/07/2006

MessageSujet: Re: Le vélo, un gouffre énergétique ! [Segway]   Ven 17 Avr 2009, 16:31

Je suis surpris par ce chiffre de 3000kcal mais vous avez certainement raison. La raison est elle en lien avec notre sédentarité et une alimentation disproportionnée et/ou de mauvaise qualité (obésité)?
Je ne cherche d'autre part pas à tout prix à défendre le texte d'el.economy même si j'ai du mal à discerner dans quelle mesure il serait inexact tant les calculs d'énergie grise me semblent complexes.
Je ne suis pas plus partisant du moindre effort et me suis mis au vélotaf (sans assistance) avec beaucoup de plaisir et avec la conscience que je me sens mieux dans ma peau ainsi. Quant à l'importance réelle de ce geste sur la réduction de mon empreinte sur l'environnement, je me pose des questions: 2 douches pas jour au final et, pour ma part, j'ai l'impression de plus manger du fait de cette augmentation d'activité physique. Celà me semble donc négligeable en comparaison du train que j'utilisais précédemment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Calcoran
Accro du forum
avatar

Messages : 2825
Âge : 42
Localisation : Rennes, France, Europe, Terre, Voie Lactée
VPH : VH: Quest 317, Trice Q26->24. VD: Brompton
Date d'inscription : 19/02/2008

MessageSujet: Re: Le vélo, un gouffre énergétique ! [Segway]   Ven 17 Avr 2009, 17:35

Trouvé un autre chiffre:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Ration_alimentaire

Citation :
Les pays d'Europe et d'Amérique du Nord peuvent avoir un moyenne a plus de 3200 kcal/jour/personne, contre moins de 2200 kcal en Afrique subsaharienne.

Comme quoi même mon chiffre de 3000 kcal était sous-estimé Neutral .

Par contre pour les douches, ce n'est probablement pas négligeable, j'en conviens. Mais 2 par jour, n'est-ce pas excessif? En tout cas moi j'en suis loin et mes collègues ne semblent pas s'en plaindre Wink (mais il est vrai que je ne fais que 10-20km/jour, et en général avec assistance ce qui lisse les efforts). Combien d'énergie dans une douche, à la louche?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cavallo pazzo
Accro du forum
avatar

Messages : 6820
Âge : 42
Localisation : Suisse, dans les montagnes du Jura
VPH : Catrike Speed 05, Cat 700, Biocycle, BMC 4 tuned
Date d'inscription : 22/01/2006

MessageSujet: Re: Le vélo, un gouffre énergétique ! [Segway]   Ven 17 Avr 2009, 18:09

Le souci est bien de savoir à qui l'on s'adresse: celui ou celle qui est déjà à la limite de l'anorexie ne va pas pouvoir faire grand-chose pour bouger sans devoir s'alimenter plus, mais au final cela concerne quelle proportion de la population? Et la solution technologique a, de nombreuses fois par le passé, prouvé être une des pires.
Lorsque l'on compte sur la technologie pour solutionner nos soucis, j'entends.
Les solutions simple, comme bouger par soi-même en ajoutant le minimum d'énergie dans le système, se révèlent le plus souvent être les meilleures.
Regardez la nature, et voyez ce que vous devez prendre et ajouter pour arriver à votre but. La solution la moins traumatisante est la meilleure si vous voulez "faire l'écolo".

Quelques infos sur les batteries au Lithium:
http://www.ecoinfo.cnrs.fr/IMG/pdf/BatteriesLithium.pdf
Extrait:
[Il faut]..."savoir que, au final, seulement 20% de l'énergie consommée aura servi à la propulsion du véhicule."

D'où le souci de ne pas consommer plus de 4-6 Wh/km en propulsion électrique, et pas 25 Wh/km ou pire, 200 Wh/km comme certaines voitures électriques.
Avec le mix actuel à 2.6 on revient à la consommation totale d'une petite voiture à essence...
En produisant en PV on supprime le facteur du mix puisque l'on est pas dépendant de la production à base de saletés comme le nucléaire, le gaz, le pétrole, le charbon.. Qui sont majoritaires dans le mix européen, le renouvelable ne se voyant quasiment pas.

Et pour des engins monoplace à 25 Wh/km on arrive à une situation désagréable: pour faire 10'000 km/an il faut donc 10'000x25=250'000 Wh par an. Avec 100'000 Wh/m2/an il faut 2.5 m2 par engin, et tant le prix que l'encombrement de 2.5 m2 de PV ne va pas sans poser problème, cela s'ajoutant au prix et à l'encombrement de l'engin en lui-même.
Pas facile d'avoir un bilan vert dans ces conditions.

Face à cela, 1 m2 suffit à compenser deux vélos électriques pour la même distance à 5Wh/km, et l'investissement est plus faible.
Avec 5x moins de batterie embarquée pour la même autonomie c'est aussi un calcul gagnant pour les VAE.
Le vélo normal pêche principalement en raison non pas de la nourriture, mais bien de l'énergie des actions annexes, comme les douches citées plus haut. Ca, c'est un vrai argument: tant le VAE que le Segway permettent de ne pas transpirer plus que la normale, et si cela économise une douche par jour de 30 litres à 40° (depuis de l'eau réseau à 10°) c'est 4180 J x 30 L x 30° = 3'762 kJ, donc 1045 Wh. De quoi faire 41.8 km en Segway (énergie directe uniquement) ou 209 km en VAE légal (même conditions) voir environ 100 km en VAE débridé, à 45 km/h le plus souvent.

Ou, niveau alimentaire, avec 3'762 kJ donc 900 kcal, de quoi économiser un bout de sa ration.

Par contre cela ne change rien sur le fait que le soleil brille, que la photosynthèse a lieu sur toute plante verte, qu'on la bouffe ou pas, et donc que ce rendement-là ne peut entrer dans le calcul, puisque l'on n'a pas à fournir cette énergie pour fabriquer les aliments: il ne faut tenir compte QUE des engrais, des actions de l'homme, des consommations induites pour la récolte et le transport... Enfin tout ce qui n'aurait pas lieu naturellement.
Et pour du bio, la différence ne représente jamais ce facteur 333 du 0.3 % ou le facteur 1'000 d'un 0.1 %, bien entendu.
Si j'ai de l'herbe dans le jardin ou des carottes, tant que c'est fait à la main, l'énergie diffère de zéro. Si c'est fait aux machines, il faut faire le calcul mais je n'apporte pas par moi-même le soleil, hein...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.biketothefuture.ch
Energie
Débutant(e)
avatar

Messages : 26
Date d'inscription : 17/04/2009

MessageSujet: Re: Le vélo, un gouffre énergétique ! [Segway]   Ven 17 Avr 2009, 19:18

Un premier point: le texte de ce retraité (spécialisé en optique) est intéressant mais il considère que les anciennes technologies lithium, celles qui requiéraient du Cobalt, un métal effectivement rare. Aujourd'hui ce sont les batteries lithium phosphate de fer qui sont développées. Ce texte a donc une valeur historique, mais est complètement dépassé. Il est bon d'en avoir conscience quand on le lit.

---

cavallo pazzo a écrit:
Il faut..."savoir que, au final, seulement 20% de l'énergie consommée aura servi à la propulsion du véhicule."

Il s'agit d'une donné banale, de base, du rendement WtW de la filière véhicule électrique-batterie, avec l'électricité produite à partir charbon:
- Rendement centrale thermique au charbon: 35% (moyenne mondiale, IEA)
- Transmission électique: 93% (moyenne mondiale, IEA)
- Rendement de la prise à la roue du VE: 72%
0.35*0.93*0.72 = 23,4%

Avec le gaz fossile : prendre 42% au lieu de 35%

Notons que le gaz et le charbon, c'est de l'énergie solaire convertie en biomasse qui a été ensuite fossilisée. Et que ces stocks sont limités.

Ce chiffre de 20% est artificellement élevé, car il ne tient pas compte de la formation des combustibles fosiles, et donc notament du rendement de conversion de l'énergie solaire en biomasse. En raisonnant vraiment en WtW, c'est à dire en prenant la véritable source primaire, c'est à dire le soleil, et en prenant:
- Un rendement de 15% pour la conversion de l'énergie solaire en électricité (photovoltaïque ou CSP)
- Un rendement de 72% de la prise à la roue pour le véhicule électrique.

On obtient:
15% x 72% = 10,8%

En intégrant l\'investissement énergétique lié à la construction du panneau (x90%) PV et de la batterie (x85%) :
10,8%x90%x85% = 8,26%

Etant donné qu'une croissance infinie est impossible sur une planète dont la surface est finie, que la surface agricole utile mondiale est déjà très largement utilisée, que la population mondiale augmente, il est fondamental de considérer les aspects surfaciques et donc l'efficacité énergétique. Avec une efficacité énergétique faible, on consomme plus de surface et on augmente les impacts environnementaux (biodiversité etc.).

Si l'on raisonne à grande échelle, et non seulement à son échelle individuelle, miser sur la biomasse pour répondre à nos besoins énergétiques et en particulier pour alimenter nos transports (moteur thermique ou muscle), est un non sens d'un point de vu écologique compte-tenu du faible rendement de conversion de l'énergie solaire en biomasse (0,3%) et du faible rendement de la machine musculaire (inférieur à 20%) et des moteurs thermiques (18% avec l'essence, 23% avec le diesel en cycle d'usage ordinaire). Cela n'enlève rien au fait que faire du sport est bon pour la santé.

Pour convertir l'énergie solaire en énergie utilisable par l'homme, ce n'est pas par les plantes qu'il faut passer, ce sont de très mauvais convertisseurs. Nous avons à notre disposition des capteurs à haute efficacité les panneaux solaires photovoltaïques. Ces capteurs ne consomment pas d'eau douce (la consommation d'eau douce lors de la fabrication du panneau est très faible par MWh produit durant la vie du panneau, et insignifiante par rapport à l'eau douce nécessaire par MWh de biomasse), ne nécessitent pas de pesticides, ni d'engrais. Ils ne nécessitent pas de surfaces cultivables et sont instalables sur le toit de sa maison, sur les stores, au niveau des parkings etc.

---

Le texte du retraité mentionne le procédé Recupyl: ce procédé permet de recyler 98% du lithium. Plus d'infos:

"Recupyl vient en effet de mettre au point un procédé révolutionnaire capable de récupérer la quasi-totalité (jusqu'à 98 %) des métaux contenus dans les batteries lithium-ion qui équipent les téléphones et les ordinateurs portables mais aussi les appareils photo numériques, les caméscopes et les voitures électriques. Le tout à température ambiante et donc avec une dépense énergétique très réduite (...)"
Suite: http://www.lefigaro.fr/sciences/2008/07/07/01008-20080707ARTFIG00323-le-recyclage-des-metaux-un-gisement-inepuisable.php

Récupyl récompensée pour son procédé de recyclage des batteries lithium-ion - (...) Le prix a été remis le 1er juillet sur la thématique de «l’innovation en chimie en faveur du développement durable» à Farouk Tedjar, Président de Récupyl SAS, par Luc Chatel, secrétaire d’Etat chargé de l’Industrie et de la Consommation (...) Le procédé permet un taux de récupération véritablement performant pour les métaux stratégiques que sont le lithium et le cobalt (...) En 2007, l’action de Récupyl SAS en faveur du développement durable a été récompensée par L’ADEME, avec le premier prix dans la catégorie PMI-PME du Trophée des Economies, puis en décembre 2007, avec la nomination du Docteur Farouk Tedjar par le jury du Prix de l'Ingénieur Inventeur, Prix Chéreau-Lavet.
http://www.enviscope.com/15358-Recupyl-batteries-lithium-recuperation.html - 01/07/2008

---
Faire une activité physique induit une augmentation de la consommation énergétique par rapport à la dépense liée au métabolisme basal. C\'est un fait. On ne produit pas de l'énergie mécanique (faire tourner les roues de son vélo par exemple) à partir de rien, sauf si on prétend être parvenu à dépasser les lois de la physique. Plus cet effort est intense et long, plus cette consommation énergétique supplémentaire est importante.

La consommation d'un cycliste est de l'ordre de 10 Wh/km en supposant un effort moyen d'un cycliste voyageant à 16 km/h sur du plat.

Et sachant que les aliments ont nécessité conservation au froid/cuisson/transport/districbution, on passe à 20Wh/km. Et sachant enfin que la biomasse des plantes s'est formée à partir d'énergie solaire, on passe à 6 kWh-primaire/km.

"un cycliste consomme presque autant qu'une voiture"
http://fitnesscar.free.fr/rendement_energetique_de_velos.htm

C'est vrai s'il s'agit d'une voiture thermique.

Mais une Mégane 100% électrique consomme 0,15kWh/km.
En produisant cette électricité au niveau d'un parking solaire, cela correspond à 1kWh-primaire/km. En intégrant l'investissement énergétique de la batterie et du panneau solaire, on passe à 1,3kWh-primaire/km.

Un cycliste consomme 5fois plus d'énergie au kilomètre qu'une voiture 100% électrique type eMégane. Sans parler de la consommation en eau douce, en pesticides et en engrais pour cultiver. Sans parler de l'impact sur la biodiversité compte tenu des immenses surfaces nécessaires.

Considérer que l'humanité dispose d'une surface terrestre infinie, et qu'il peut donc recourir à des capteurs (les plantes) à très faible rendements pour subvenir à ses besoins relève de l'idéologie de la terre plate.

Faire du vélo pour la santé, bien sûr.
Faire du vélo pour préserver la planète ?...à méditer.

Un cycliste convaincu des bienfaits du sport pour la santé et comme source de plaisir.


Dernière édition par Energie le Ven 17 Avr 2009, 20:23, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hysope
Accro du forum
avatar

Messages : 1458
Âge : 47
Localisation : En transhumance...
VPH : Mal au cul.
Date d'inscription : 25/01/2006

MessageSujet: Re: Le vélo, un gouffre énergétique ! [Segway]   Ven 17 Avr 2009, 20:05

Energie a écrit:

Etant donné qu'une croissance infinie est impossible sur une planète dont la surface est finie,

Ah bon ben si tu le dis ... bon il faut choisir ... soit tu dis que tout est clean... et qu'il y a de grosse quantité de lithium, ce qui dans l'esprit des gents à pour valeur infinies.... soit ... ça va pas...

Energie a écrit:

Si l'on raisonne à grande échelle, et non seulement à son échelle individuelle, miser sur la biomasse pour répondre à nos besoins énergétiques

Bon alors on recycle les vieux pour les bouffer comme dans soleil verts ? A moins que tu parle de nécrocarburant.... et là n'est pas le sujet... et encore moins le forum.

Energie a écrit:

Le texte du retraité mentionne le procédé Recupyl: ce procédé permet de recyler 98% du lithium.

Cela me fait penser à l'époque ou je lissais sciene & vie, tous les mois j'avais l'impression qu'on avait inventer... oh là là des trucs... ah ben non c'est jamais sortis...
jocolor jocolor Laughing Laughing

Un truc simple, tu interdis les cumulus, les chauffage ... nucléaire, ... tu mets du solaire thermique et sur-isole (en botte de paille pas en polystirène hein ?)........ et plein d'autre idées comme cela. Mais cela rapporte rien ... rien a inventer... juste FAIRE. Pas des trucs pour produire, mais des trucs pour ne pas produire !

Même pas un buisness plan ? Nan rien, juste de la main d'œuvre... dingue !
a+

Jeff
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.permajeff.fr
Energie
Débutant(e)
avatar

Messages : 26
Date d'inscription : 17/04/2009

MessageSujet: Re: Le vélo, un gouffre énergétique ! [Segway]   Ven 17 Avr 2009, 20:10

hysope a écrit:
Un truc simple, tu mets du solaire thermique et sur-isole et plein d'autre idées comme cela. Mais cela rapporte rien ... rien a inventer... juste FAIRE.


Je suis entièrement d'accord avec toi: la recherche de l' efficacité energétique est une priorité. En isolant sa maison, on augmente son efficacité sur le plan thermique. En passant d'un véhicule à pétrole/agrocarburant à un véhicule électrique, on augmente l'efficacité énergétique d'un facteur 4. Comme tu dis, il y a de nombreuses solutions complémentaires.


Dernière édition par Energie le Ven 17 Avr 2009, 20:32, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jo49
Posteur d'or
avatar

Messages : 630
Âge : 39
Localisation : 49 Angers
VPH : Les Trikes à Jo : voir ma signature...
Date d'inscription : 14/09/2007

MessageSujet: Re: Le vélo, un gouffre énergétique ! [Segway]   Ven 17 Avr 2009, 20:20

sans compter la sueur que l'on dégage et qui pollue les sols Rolling Eyes affraid

(Désolé pour le pourrissage de post, s'était pour détendre un peu Laughing )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
joebar
Accro du forum
avatar

Messages : 1032
Âge : 37
Localisation : Grenoble
VPH : Trice QNT/Cyclone + divers VTT
Date d'inscription : 14/12/2007

MessageSujet: Re: Le vélo, un gouffre énergétique ! [Segway]   Ven 17 Avr 2009, 20:27

Energie, t'as toujours pas compris que le calcul de la photosynthèse est ridicule? Shocked
Pour etre rigoureux, il faut prendre simplement la différence energétique entre le meme déplacement en velo et en voiture. En voiture, tu n'arretes pas de vivre donc tu es toujours à quelques Wh/km (à moins de rouler à 200, uh uh uh). Bon bref, toutes les reponses ont deja été apporté, on passe à autre chose?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sebbouq.free.fr/
Energie
Débutant(e)
avatar

Messages : 26
Date d'inscription : 17/04/2009

MessageSujet: Re: Le vélo, un gouffre énergétique ! [Segway]   Ven 17 Avr 2009, 20:34

joebar a écrit:
t'as toujours pas compris que le calcul de la photosynthèse est ridicule?
C'est une donnée centrale (un peu tabou sur ce forum, j'en conviens : ) ), car de ce rendement de conversion dépend directement la surface consommée.

Tu as bien entendu le droit de considérer que gaspiller (facteur 200...) la surface terrestre et l'eau douce dans un contexte de population mondiale croissante et de déforestation n'est pas un problème. J'ai un point de vue exactement inverse.

Il n'y a aucune honte à faire du vélo pour sa santé et pour son plaisir personnel, bien entendu.

Par contre il est complètement absurde de prétendre faire du vélo pour préserver la planète. Et complètement contre-productif, si l'environnement est considéré comme une priorité, de chercher à se moquer des personnes qui optent pour l'électro-mobilité type easyglider, bikeboard, skate électrique, vélo électrique ou segway.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hysope
Accro du forum
avatar

Messages : 1458
Âge : 47
Localisation : En transhumance...
VPH : Mal au cul.
Date d'inscription : 25/01/2006

MessageSujet: Re: Le vélo, un gouffre énergétique ! [Segway]   Ven 17 Avr 2009, 20:54

écoute t'es gentil... mais tu mélange !
Il suffit !

On utilise nos engins trikes ou 2 roues couché pour REMPLACER nos bagnoles./
Tu entend là ?
Tu peux cliquer 2 mn sur mon site pour tenter de comprendre à qui tu t'adresse là ?

En plus, la notion de biomasse n'a pas a être mis en erreur. Elle est parfaite.
Mais pas serviable au fantasme humain.

a+

Jeff
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.permajeff.fr
tontonjoe
Posteur d'argent
avatar

Messages : 464
Âge : 33
Localisation : Toulouse
VPH : Metaphrastic, Baron
Date d'inscription : 25/02/2009

MessageSujet: Re: Le vélo, un gouffre énergétique ! [Segway]   Ven 17 Avr 2009, 20:59

Je repose la question : pourquoi considérer qu'il faut manger plus pour se déplacer*, alors qu'on est loin d'avoir une adéquation exacte entre notre nourriture et nos dépenses énergétiques ?

Puisque, comme certains l'on remarqué, on ne consomme pas plus même en pédalant quotidiennement, il n'y a donc pas de question à se poser sur l'énergie en entrée du pédaleur, c'est tout bénef.

Parce que sinon, c'est vrai que notre rendement bassement biologique est minable. Donc le cœur doit dépenser plein d'énergie pour pomper tout ce sang, on pourrait moins consommer d'énergie en... mettant une pompe électrique à la place !


*car effectivement on parle bien de déplacement, pas de sport, comme tu le fais remarquer. Et c'est clair qu'il faut bien se nourrir si on pédale comme un taré !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Energie
Débutant(e)
avatar

Messages : 26
Date d'inscription : 17/04/2009

MessageSujet: Re: Le vélo, un gouffre énergétique ! [Segway]   Ven 17 Avr 2009, 21:02

tontonjoe a écrit:
Je repose la question : pourquoi considérer qu'il faut manger plus pour se déplacer ?


Faire une activité physique induit une augmentation de la consommation énergétique par rapport à la dépense liée au métabolisme basal. C'est un fait. On ne produit pas de l'énergie mécanique (faire tourner les roues de son vélo par exemple) à partir de rien, sauf si on prétend être parvenu à dépasser les lois de la physique. Plus cet effort est intense et long, plus cette consommation énergétique supplémentaire est importante.

Plus d'informations :

"un cycliste consomme presque autant qu'une voiture"
http://fitnesscar.free.fr/rendement_energetique_de_velos.htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hysope
Accro du forum
avatar

Messages : 1458
Âge : 47
Localisation : En transhumance...
VPH : Mal au cul.
Date d'inscription : 25/01/2006

MessageSujet: Re: Le vélo, un gouffre énergétique ! [Segway]   Ven 17 Avr 2009, 21:09

Energie a écrit:
hysope a écrit:
Un truc simple, tu mets du solaire thermique et sur-isole et plein d'autre idées comme cela. Mais cela rapporte rien ... rien a inventer... juste FAIRE.


Je suis entièrement d'accord avec toi: la recherche de l' efficacité energétique est une priorité. En isolant sa maison, on augmente son efficacité sur le plan thermique[....]complémentaires.

Non Suffisante !

Tu ne chauffe plus ! On sait FAIRE. Tu mets une maison en grosse botte de paille. TU NE CHAUFFE PLUS !

Et là tous tombe ! Produire de l'énergie pourquoi faire ?

Tu va faire ton bois avec une scie à main au pire !
Tu respire... ça sens bon l'humus... ton bois, tu va le chercher en brouette... le chemin ?... pas en bitume... y plus de camion qui passent ..........................................................................................
Hein vieux ??? Hein ???

Eh Cavallo on le débranche ?


A+

Jeff jocolor jocolor jocolor jocolor


Dernière édition par hysope le Ven 17 Avr 2009, 21:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.permajeff.fr
hysope
Accro du forum
avatar

Messages : 1458
Âge : 47
Localisation : En transhumance...
VPH : Mal au cul.
Date d'inscription : 25/01/2006

MessageSujet: Re: Le vélo, un gouffre énergétique ! [Segway]   Ven 17 Avr 2009, 21:13

Energie a écrit:
tontonjoe a écrit:
Je repose la question : pourquoi considérer qu'il faut manger plus pour se déplacer ?


Faire une activité physique induit une augmentation de la consommation énergétique par rapport à la dépense liée au métabolisme basal. C'est un fait. On ne produit pas de l'énergie mécanique (faire tourner les roues de son vélo par exemple) à partir de rien, sauf si on prétend être parvenu à dépasser les lois de la physique. Plus cet effort est intense et long, plus cette consommation énergétique supplémentaire est importante.

Plus d'informations :

"un cycliste consomme presque autant qu'une voiture"
http://fitnesscar.free.fr/rendement_energetique_de_velos.htm

Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.permajeff.fr
Energie
Débutant(e)
avatar

Messages : 26
Date d'inscription : 17/04/2009

MessageSujet: Re: Le vélo, un gouffre énergétique ! [Segway]   Ven 17 Avr 2009, 21:14

hysope a écrit:
Hein vieux ??? Hein ???
Et Cavallo on le débranche ?
C'est très courtois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hysope
Accro du forum
avatar

Messages : 1458
Âge : 47
Localisation : En transhumance...
VPH : Mal au cul.
Date d'inscription : 25/01/2006

MessageSujet: Re: Le vélo, un gouffre énergétique ! [Segway]   Ven 17 Avr 2009, 21:19

Mais non tu ne connais pas tes classiques cinématographique... va voir la belle verte... Laughing I love you I love you I love you I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.permajeff.fr
arafolie
Accro du forum
avatar

Messages : 3277
Localisation : proche de lyon
VPH : bx-bent
Date d'inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Le vélo, un gouffre énergétique ! [Segway]   Ven 17 Avr 2009, 21:35

@Energie pourquoi s'acharner à contester que l'on mangera de toute facon !

http://fitnesscar.free.fr/rendement_energetique_de_velos.htm a écrit:
Bilan de la relation puissance/vitesse

On aura une approximation meilleure que le dixièmes de km/h entre 25 et 50km/h si on considère que la puissance est consommée en 3 partie
La résistance de l'air qui varie comme le cube de la vitesse
La résistance de roulement qui varie comme la vitesse (pneus et frottements mécaniques)
La résistance de transmission qui est quasi constante

formule pour un vélo couché classique
éttalonner la formule
Pour avoir les puissances intermédiaires, on doit veiller à ce que la courbe passe par les 3 points correspondants aux essais
par exemple si à 40km/h on a 257 watts dont 52 consommés par les pneus et 6 par la chaine
Si d'autre part la relation FC watts est de P/3.1+60
Si P est 257 à 40km/h et que l'on sait que la puissance consommée par les pneus est de l'ordre de 52 watts et que la chaine en bouffe 6
On trouve P= V³(257-6-52)/40³ + (52/40)V+6
20km/h faut 57 watts 80 pulses
30km/h faut 129 watts 105 pulses
Pour 57 à 129Watts, je force vraiment pas donc je consomme mon gras. C'est que du bon.

Pour peu que je m'assiste d'un gentil moteur, je ne passe jamais dans un autre mode que "je bouffe mon gras" sauf si je me met à courser un lièvre ;-)
Comble du comble, j'y prends gout et j'abandonne ma 2eme voiture dans un premier temps.
Parce que tout le concept et le calcul repose sur le postulat que cette technologie remplacera les déplacements urbains ?

heu ... pendant de tout ce propos
pour nourrir tout ce monde avec cette techno obsolète de photosynthèse ;-)
y'aura pas une nouvelle bouffe à acheter pour réduire les surfaces cultivées. maman j'ai peur.


Dernière édition par arafolie le Ven 17 Avr 2009, 21:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://velorizontalyon.blogspot.com/2007/01/mon-premier-trike-fa
Energie
Débutant(e)
avatar

Messages : 26
Date d'inscription : 17/04/2009

MessageSujet: Re: Le vélo, un gouffre énergétique ! [Segway]   Ven 17 Avr 2009, 21:40

arafolie a écrit:
je consomme mon gras. C'est que du bon.
Gras (=réserve d'énergie) formé en consommant des aliments.
Gras qu'il est possible de réduire (sauf cas particuliers) en réduisant ses apports alimentaires, c'est à dire en réduisant avec une grande efficacité son empreinte environnementale.
Bruler ce gras en faisant du vélo correspond à un gaspillage de gras, c'est à dire d'énergie stockée, c'est à dire d'aliments.

C'est positif pour la santé (et pour son plaisir personnel) de consommer ainsi son gras en faisant du vélo. Pas pour l'environnement.


Dernière édition par Energie le Ven 17 Avr 2009, 21:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arafolie
Accro du forum
avatar

Messages : 3277
Localisation : proche de lyon
VPH : bx-bent
Date d'inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Le vélo, un gouffre énergétique ! [Segway]   Ven 17 Avr 2009, 21:49

en tant que modo je tiens à rappeler que les gentils participants qui s'échauffent pourraient être tentés de chercher à gagner des points godwin ce qui serait dommage.
mais c'est vrai que c'est irritant cet aspect réponse à tout jocolor dans un sujet que l'on croit maitriser un peu et qui est secoué par des idées différentes.

Intellectuellement parlant avoir la solution serait tellement plaisant et confortable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://velorizontalyon.blogspot.com/2007/01/mon-premier-trike-fa
Energie
Débutant(e)
avatar

Messages : 26
Date d'inscription : 17/04/2009

MessageSujet: Re: Le vélo, un gouffre énergétique ! [Segway]   Ven 17 Avr 2009, 21:53

arafolie a écrit:
en tant que modo je tiens à rappeler que les gentils participants qui s'échauffent pourraient être tentés de chercher à gagner des points godwin ce qui serait dommage.
mais c'est vrai que c'est irritant cet aspect réponse à tout jocolor dans un sujet que l'on croit maitriser un peu et qui est secoué par des idées différentes.

Intellectuellement parlant avoir la solution serait tellement plaisant et confortable.

Merci pour cette intervention.
J'ai consience qu'il s'agit d'un sujet un peu tabou sur un forum dédié au vélo et que cela agace quelques intervenants qui ont du mal à penser autrement et à remettre leur dogmes en question et, comme tu le dis, qui semblent un peu "secoués". Mais l'échange reste cependant intéressant et enrichissant (je parle pour moi); je fais abstraction des propos grincheux: ils sont uniquement un signe de détresse, le témoignage d'un dogme qui se fissure.

Je suis intervenu sur ce forum suite aux propos infondés et insultants d'un intervenant particulièrement "secoué". Il m'a semblé légitime de démontrer par A+B que s'en prendre à l'électro-mobilité (de se moquer voir d'insulter ceux qui utilisent vélo électrique, skateboard électrique, easyglider, bikeboard ou segway) est complètement contre-productif si l'environnement est considéré comme une priorité.

J'ajoute que j'aurais du mal à m'excuser de faire appel au raisonnement plutôt qu'à la réaction affective ("c'est un méchant industriel", "c'est un pote à Sarkozy" et je passe sur les autres bêtises que j'ai pu lire sur ce topic; ce ci dit cela m'a amusé) et de baser mes propos sur des références solides dans le domaine des sciences de l'environnement.

Enfin: je ne porte pas la responsabilité de l'absence de culture et de capacité à raisonner rigoureusement d'autrui. Hysope a par exemple écrit: "Parce que savoir est souvent un pouvoir pour exercer une force en vers l'autre." Je trouve honnête de sa part qu'il reconnaisse ses limites, même si ce n'était pas nécessaire de le préciser car j'avais perçu ses lacunes (flagrantes) en le lisant.

Vive le vélo pour la santé et le plaisir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vindwa
Accro du forum
avatar

Messages : 4952
Âge : 57
Localisation : Esneux (B)
VPH : Rans F5 Enduro / MD23 Dechenne 26x26
Date d'inscription : 04/01/2006

MessageSujet: Re: Le vélo, un gouffre énergétique ! [Segway]   Ven 17 Avr 2009, 22:11

Citation :
Circuler en Segway est bien plus efficace sur le plan énergétique que de circuler à vélo
Bien entendu, cela ne dispense pas de faire du sport pour la santé !
Dans votre schéma, vous vous déplacez en Segway et vous devez faire du sport en plus;
Dans ma vie quotidienne, je me déplace à vélo et je fais du sport en même temps.
Donc au total mon bilan énergétique sera meilleur que le vôtre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le vélo, un gouffre énergétique ! [Segway]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le vélo, un gouffre énergétique ! [Segway]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le vélo, un gouffre énergétique ! [Segway]
» Matthieu : Novice mais fana d'optisation énergétique !
» Un Faible apport énergétique inhibe la synthèse protéique
» Recette Gâteau énergétique maison
» Le Rlink, un gouffre énergétique ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum du Vélorizontal, vélo couché et autres véhicules à propulsion humaine :: Ravito :: Le Coin écolo-
Sauter vers: