Le Forum du Vélorizontal, vélo couché et autres véhicules à propulsion humaine

Le forum francophone de tous les amateurs de cette pratique cycliste
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Ecologie: Peut-on être à la fois réaliste et optimiste?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant

Réalisme et optimisme, compatible?
Oui.
44%
 44% [ 14 ]
Non.
41%
 41% [ 13 ]
Obiwan ne se prononce pas.
15%
 15% [ 5 ]
Total des votes : 32
 

AuteurMessage
Calcoran
Accro du forum
avatar

Messages : 2825
Âge : 42
Localisation : Rennes, France, Europe, Terre, Voie Lactée
VPH : VH: Quest 317, Trice Q26->24. VD: Brompton
Date d'inscription : 19/02/2008

MessageSujet: Ecologie: Peut-on être à la fois réaliste et optimiste?   Lun 12 Oct 2009, 17:14

Je ne sais pas vous, mais mes convictions écologiques me plongent régulièrement dans des périodes de pessimisme défaitiste, entrecoupées parfois de rares moments d'optimisme ... et de nombreux moments où je pense à autre chose, et c'est aussi bien, parce qu'à force de broyer du noir ou de jouer au cyclothymique, on finit par s'ennuyer Wink .

Ce qui est amusant, c'est que je pense -j'imagine- que les écolos de la veille, ceux qui le sont depuis plus de 20 ans, ont soit eu cette période de doutes il y a bien longtemps et en sont sortis, soit ont fini par apprendre à gérer cette ambivalence et ont appris à maitriser ce genre de grand-écart idéologique/moral ... toujours est-il qu'ils communiquent assez peu sur ces questionnements.

A l'inverse, je ne me considère pas comme un vieux de la vieille de l'écologie. Déjà je ne suis pas assez vieux pour ça je pense Wink , et même si le terreau a toujours été fertile, mon éveil écologique n'a commencé réellement que depuis une dizaine d'années, et je ne me considère réellement "écolo" que depuis 4 ou 5 ans, disons (même si aux yeux de certains je suis toujours un dangereux consumériste Wink ).

C'est peut-être pour ça que je me retrouve pas mal dans les "nouvelles figures" de l'écologie, les Hulot, Jancovici, etc., en cela que eux mêmes font part de leurs doutes, de leur pessimisme, de leur difficulté à concilier leurs origine (le fait qu'ils sont issus d'une société de consommation technico-médiatique) et leurs convictions actuelles.

Bref, tout ça est encore une réflexion non aboutie chez moi ... et je ne sais pas si elle aboutira jamais à quelque chose de satisfaisant (intellectuellement, en tout cas). Comme naïvement j'imagine que je suis loin d'être le seul dans ce cas, je me dis qu'un petit fil sur le sujet pourrait être intéressant, et faire avancer ma (nos?) réflexion(s).

Voila voila ... pour lancer le sujet, un lien trouvé au hasard de mes pérégrinations internautes (sur un site plutôt technophile optimiste que technophobe pessimiste, donc avec un point de vue assez orienté, mais quand même):
http://www.electron-economy.org/article--imaginer-un-nouveau-monde-vraiment-durable-et-surtout-trouver-les-moyens-d-en-transmettre-l-essence-c-est-un-travail-creatif-tres-dur-par-isabelle-delannoy-co-auteur-du-film-home-37210588.html
On y trouve beaucoup, à boire, à manger, même pire Wink ... mais pas mal de grain à moudre je trouve.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rico
Accro du forum
avatar

Messages : 3528
Âge : 45
Localisation : 95 BUTRY SUR OISE
VPH : Bacchetta hybride avec freins, Baron
Date d'inscription : 12/08/2006

MessageSujet: Re: Ecologie: Peut-on être à la fois réaliste et optimiste?   Lun 12 Oct 2009, 18:30

Moi j'dis rien on va encore m'accuser de ne voir que du NOIR. N'empêche j'ai voté quand même... Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pasteque
Accro du forum
avatar

Messages : 2961
Âge : 43
Localisation : catalogne 66-tourner a gauche au deuxième sanglier
VPH : ça change....
Date d'inscription : 15/03/2008

MessageSujet: Re: Ecologie: Peut-on être à la fois réaliste et optimiste?   Lun 12 Oct 2009, 20:03

a t on le droit d'être ni optimiste , ni pessimiste? pourquoi cette seule alternative ?
je demande la case "tragique " comme alternative a ce dualisme, ni optimiste qui enjolive la réalité, ni pessimiste qui la noircit , tragique comme réaliste ou pragmatique, tragique mais pas sans opinion....la situation part serieusement de travers mais comment et surtout pourquoi vouloir a l'avance décider de son devenir?


Dernière édition par pasteque le Lun 12 Oct 2009, 21:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cyclolibrius.fr/
Lolo39
Pilier du forum
avatar

Messages : 907
Âge : 46
Localisation : Haut-Jura
VPH : VTT converti en TD (Agenda auparavant)
Date d'inscription : 01/05/2009

MessageSujet: Re: Ecologie: Peut-on être à la fois réaliste et optimiste?   Lun 12 Oct 2009, 21:01

Bonsoir,

Je suis très partagé sur cette question également.

Je pense qu'on peut comparer les heures actuelles à celles qui ont précédé la seconde guerre mondiale : les éléments d'une catastrophe se mettent en place, on le voit, on le sait, mais on fait semblant de ne pas y croire et on ne change rien (de façon fondamentale) à notre façon de vivre. Les dégâts écologiques et la surconsommation humaine font que les ressources s'amenuisent de façon empirique, les plus nantis (pays ou citoyens) recourent à la force pour protéger leurs privilèges donc on va vers toujours plus de terrorisme, de guerres et à moyen terme vers des dictatures dans les pays nantis (ben oui, on va galérer aussi). La seconde guerre mondiale a pu se déclencher car les futurs alliés n'ont pas tapé du poing sur la table (ex : accords de Munich ''les cons''). En gros, on est dans le même schéma. Donc, là je suis très pessimiste.
La guerre a eu lieu, des millions de gens en sont morts, de grands changements géopolitiques en ont découlé et puis une paix fragile est revenue... Là, je cherche une porte de sortie à ce pessimisme mais je ne trouve pas ! Sad

Quand on réfléchi objectivement à la question de l'avenir, on peut difficilement être optimiste. A vrai dire, toute l'histoire de l'humanité est une suite de guerres, d'horreurs et de moments de répits et d'espoir.

Et moi, qu'est ce que je fais pour changer le monde ? Je vote écolo ? Je vélotaf ? Je trie mes déchets ? Je peux toujours en faire de plus en plus (ou plutôt de moins en moins) pour agir localement. Le summum que je puisse faire au fond, c'est me supprimer pour cesser d'appliquer ma déplorable empreinte sur la planète.

Le bonheur et l'optimisme, je le trouve dans ma maxime ci-dessous. C'est très égoïste, je sais ! Mais c'est déjà pas mal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rico
Accro du forum
avatar

Messages : 3528
Âge : 45
Localisation : 95 BUTRY SUR OISE
VPH : Bacchetta hybride avec freins, Baron
Date d'inscription : 12/08/2006

MessageSujet: Re: Ecologie: Peut-on être à la fois réaliste et optimiste?   Mar 13 Oct 2009, 09:25

Citation :
Le summum que je puisse faire au fond, c'est me supprimer pour cesser d'appliquer ma déplorable empreinte sur la planète.
Pas la peine y'aura toujours quelqu'un pour te remplacer et polluer à ta place.
Y'aurait bien une solution à tout ça. Une solution que je ne souhaite pas cela va sans dire (quoique si probablement dans mon inconscient car comment ne pas développer de tendances misanthropiques dans ce monde de oufs)mais une solution quand même :
Une extinction massive de la race humaine, extinction dans laquelle ne subsisterait qu'un cinquième de la population mondiale. L'enfer c'est les autres. Moins de "ces autres" c'est moins l'Enfer et ça résout quasi tous les problèmes (plus de ressources, moins de famines, moins de maladies, moins de rapports de force etc etc.) Concernant les moyens possibles :
- guerres
-épidémies
-climat qui part en couille
-météorites
-volcans
On a la "chance" d'en avoir 2 au moins qui vont se réaliser, j'vous laisse deviner lesquels....
Arghhh zut j'avais dit que j'interviendrais pas sur ce topic désolé ça été plus fort que moi!
Néanmoins bonne journée à tous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sherpa421
Accro du forum


Messages : 1170
Âge : 40
Localisation : Tassin la demi Lune (69) FRANCE
VPH : Catrike Road, Méphistophélès
Date d'inscription : 02/08/2009

MessageSujet: Re: Ecologie: Peut-on être à la fois réaliste et optimiste?   Mar 13 Oct 2009, 10:39

Moi ce qui me rends optimiste, c'est que de gré ou de force, cela conduira à un changement de mentalité. La valeur des gens ne pourra plus être mesuré indéfiniment à la taille de leur porte monnaie ou de leur voiture. Les augmentations du prix de l'essence (qui seront inévitables) conduirons à une circulation apaisée. D'un mal viendra des choses biens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
laf_ange
Accro du forum
avatar

Messages : 3578
Âge : 44
Localisation : AGEN
Date d'inscription : 26/04/2008

MessageSujet: Re: Ecologie: Peut-on être à la fois réaliste et optimiste?   Mar 13 Oct 2009, 11:23

On me qualifierai plutôt de pessimiste car pour moi la situation est déjà mal barré et ne pourra pas être redresser sans conséquence négative, de plus le dernier Scien..&... ne me donne pas tord puisqu'il on revu le niveaux d'élévation de température "acceptable" a la baisse (de 2° à 1.5°) et qu'il pense qu'on ne pourra pas limiter l'augmentation en dessous de 3°....

LAF ! ! ... !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/laf-ange/le_site.html
hysope
Accro du forum
avatar

Messages : 1458
Âge : 47
Localisation : En transhumance...
VPH : Mal au cul.
Date d'inscription : 25/01/2006

MessageSujet: Re: Ecologie: Peut-on être à la fois réaliste et optimiste?   Mar 13 Oct 2009, 21:55

"Jeff t'es pas tout seul" jocolor
Noyés dans la pollution en quittant ma petite ville de taf... je broie du noir... Constater que même le tri n'est pas compris... je broie du noir... Et puis quelques délices simples... de 3 fraises... et c'est reparti !

J'ai envie de dire qu'il est certain que l'on va vivre quelque chose d'important et cela vaut le coup de vivre ce moment. Pour le raconter... à l'image des juifs dans les camps nazis. (quelle leçon)

J'aime assez le "Il trop tard pour être pessimiste" du film Home.
Mais le monde des bisounourse me gave et a fait suffisamment de problèmes dans la croyance d'un monde infini. (Voir le film new age, le secret)
Et le pessimiste et une attitude tellement courante, facile et tellement proche de notre quotidien phatos. beurk

Le ni ni de Pastèque est très tentant et laisse le chemin des possibles. Rien de bon, rien de mauvais. Juste des choses pour apprendre.

a+

jeff
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.permajeff.fr
Booz
***
avatar

Messages : 152
Âge : 33
Localisation : Toulouse
VPH : Performer HR disc, Giant oneway
Date d'inscription : 06/08/2008

MessageSujet: Re: Ecologie: Peut-on être à la fois réaliste et optimiste?   Mer 14 Oct 2009, 13:01

Ai voté sans trop de doutes "non".

Je ne pense pas que nos sociétés actuelles aient la moindre résistance aux potentielles crises qui risquent de survenir dans les années à venir. Il y a bien des élans de solidarité et des mouvements qui se dessinent, mais ils me semblent plus cosmétiques qu'efficaces à l'échelle du monde.
Nous avons passé bien trop de temps à progresser vers plus de consommation individuelle pour pouvoir effectivement changer d'orientation en une décennie. La solidarité et le partage (des richesses, des ressources, du travail, des émotions?...) n'est plus dans la culture générale ou alors de façon inconsciente et diffuse.

Je ne pense pas être pessimiste de nature, mais lorsque je lis ça ou ça, je ne crois pas que l'humanité s'en sortira indemne.
Nous avons probablement les ressources en Europe (structures étatiques, population éduquée et "paisible", climat tempéré) pour nous y faire sans trop de douleur (ie famine & guerre), mais comment ne pas croire que le drame a déjà commencé en Afrique en Amérique du sud ou en Australie. Visiblement les opportunités d'y échapper complètement sont déjà passées et le coût à payer sera celui de l'adaptation et nous le paierons de notre vivant.

J'imagine que la société sera forcée d'évoluer (par la sélection naturelle?) vers un truc plus vert, plus calme et réfléchi (qui a dit la Comté?) mais la transformation a plutôt l'air de ressembler au Mordor avec un sale transitoire à passer .

Vivement que je récupère mes genoux pour pouvoir pédaler et étaler plus de joie dans mon environnement!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://boozographie.blogspot.com/
hysope
Accro du forum
avatar

Messages : 1458
Âge : 47
Localisation : En transhumance...
VPH : Mal au cul.
Date d'inscription : 25/01/2006

MessageSujet: Re: Ecologie: Peut-on être à la fois réaliste et optimiste?   Mer 14 Oct 2009, 22:00

Du noir noir :
http://www.univers-nature.com/inf/inf_actualite1.cgi?id=3944
Quand je dis que l'on est dans le mur...
Qu'ils ont la TV et savent qu'on se gave...

a+

Jeff
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.permajeff.fr
cavallo pazzo
Accro du forum
avatar

Messages : 6820
Âge : 42
Localisation : Suisse, dans les montagnes du Jura
VPH : Catrike Speed 05, Cat 700, Biocycle, BMC 4 tuned
Date d'inscription : 22/01/2006

MessageSujet: Re: Ecologie: Peut-on être à la fois réaliste et optimiste?   Jeu 15 Oct 2009, 16:39

La solution se profile avec les lois d'exception et la vaccination pour tous, qui permettra un tri sélectif violent dans la population. Voyez donc "Silence on vaccine" qui donne quelques pistes, et non les pays riches ne sont pas à l'abri.
Je suis largement dégoûté de ce que j'ai vu ces derniers temps, pas sur le net mais en vrai. Ce qui m'a poussé vers quelques recherches.
La grippe espagnole de 1917-18, regardez son petit nom, vous serez surpris... H1N1, oui tout à fait.
L'histoire est sur le net, mais pas à la télé.
Les problèmes qui nous frappent ne sont pas le fruit du hasard, mais il y en a de belles qui nous attendent.

En résumé: il faut polluer moins, et donc la solution de TOUS baisser notre consommation ne plaisant pas dans certains milieux, il a sans doute été décidé qu'il était plus agréable de supprimer 80 % de la population et de laisser le reste polluer 5x trop, ce qui revient au même globalement.
Soyons rassurés, peu d'entre-nous ferons parti des 20 % d'élus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.biketothefuture.ch
hysope
Accro du forum
avatar

Messages : 1458
Âge : 47
Localisation : En transhumance...
VPH : Mal au cul.
Date d'inscription : 25/01/2006

MessageSujet: Re: Ecologie: Peut-on être à la fois réaliste et optimiste?   Jeu 15 Oct 2009, 17:11

Cela ? http://www.dailymotion.com/video/x8lwte_silence-on-vaccine-part-14_news[url]
http://www.dailymotion.com/video/x8lyba_silence-on-vaccine-part-24_news[/url]

C'est pas quoi dire... un medecin ?

a+

Jeff


Dernière édition par hysope le Jeu 15 Oct 2009, 17:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.permajeff.fr
laf_ange
Accro du forum
avatar

Messages : 3578
Âge : 44
Localisation : AGEN
Date d'inscription : 26/04/2008

MessageSujet: Re: Ecologie: Peut-on être à la fois réaliste et optimiste?   Jeu 15 Oct 2009, 17:14

Tien je suis curieux de savoir d'où tu tient que la grippe espagnol est le H1N1 ???

Vu qu'a ma connaissance on étais en pleine guerre et que personne n'a fat d'analyse du virus. Il me semble même que l'on n'a aucune trace du virus de la grippe espagnol.

De plus il y a H1N1 et H1N1 un "même" virus peux très bien être mortel dans un cas et épidémique et l'autre être juste mortel et pas épidémique, cela dépend des mutation du dit virus.

LAF ! ! ... !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/laf-ange/le_site.html
Sparv
Accro du forum
avatar

Messages : 2414
Âge : 31
Localisation : Tarbes
VPH : Performer High Racer; Zockra HR700 n°21; VD utilitaire; VTT; VD route; (avant: Nazca Pioneer)
Date d'inscription : 25/08/2008

MessageSujet: Re: Ecologie: Peut-on être à la fois réaliste et optimiste?   Jeu 15 Oct 2009, 18:49

laf_ange a écrit:
Tien je suis curieux de savoir d'où tu tient que la grippe espagnol est le H1N1 ???

Vu qu'a ma connaissance on étais en pleine guerre et que personne n'a fat d'analyse du virus. Il me semble même que l'on n'a aucune trace du virus de la grippe espagnol.

De plus il y a H1N1 et H1N1 un "même" virus peux très bien être mortel dans un cas et épidémique et l'autre être juste mortel et pas épidémique, cela dépend des mutation du dit virus.

LAF ! ! ... !

Wikipedia, puis la référence:

http://www.fas.org/programs/ssp/bio/factsheets/H1N1factsheet.html

C'est du A(H1N1) avec les même taux de mortalité (environ 1%)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hysope
Accro du forum
avatar

Messages : 1458
Âge : 47
Localisation : En transhumance...
VPH : Mal au cul.
Date d'inscription : 25/01/2006

MessageSujet: Re: Ecologie: Peut-on être à la fois réaliste et optimiste?   Jeu 15 Oct 2009, 19:48

En décembre... janvier on sera fixé !
http://www.google.org/flutrends/fr/
Visiter bien ce site... c'est un outil de surveillance...Shocked
a+

Jeff


Dernière édition par hysope le Jeu 15 Oct 2009, 19:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.permajeff.fr
Vindwa
Accro du forum
avatar

Messages : 4951
Âge : 57
Localisation : Esneux (B)
VPH : Rans F5 Enduro / MD23 Dechenne 26x26
Date d'inscription : 04/01/2006

MessageSujet: Re: Ecologie: Peut-on être à la fois réaliste et optimiste?   Jeu 15 Oct 2009, 19:50

laf_ange a écrit:
Il me semble même que l'on n'a aucune trace du virus de la grippe espagnol.
Je crois me souvenir que des scientifiques ont exhumé des victimes de l'époque inhumées dans les sols gelés du Spitzberg pour pouvoir étudier ce virus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
homer
Nouveau / nouvelle


Messages : 1
Date d'inscription : 23/09/2009

MessageSujet: Re: Ecologie: Peut-on être à la fois réaliste et optimiste?   Jeu 15 Oct 2009, 21:38

Je ne sais pas si il faut être optimiste ou pessimiste sur le devenir de la planète !...non, je dirais plutôt, sur le devenir de l'homme (car je ne m'en fait pas pour notre planète, elle nous survivra).
La grande question que je me pose et surtout de savoir qu'elle est la part de vérité et de manipulation médiatique pour réorienté la pensé collective et dans quel but ?
Imaginons que de grandes puissances économique et/ou politique souhaitent se libérer de l'incontournable énergie qu'est le pétrole et sa dépendance qu'elle représente. Les énergies de substitut n'étant pas aussi performantes et/ou plus couteuses que cette première, alors il faut faire cracher au bassinet le consommateur. Et qu'elle est la meilleur façon d'induire un changement radicale voir rapide que de foutre la trouille et de culpabiliser la population face à sa progéniture ?
Quand je vois et j’entends (la, je vais me faire des ennemis !) un Nicolas Hulot, je ne peux pas m'empêché de me demander ce que cette homme du monde de l'audio-visuel pourrait avoir un comme intérêt personnel en surfant sur cette vague écologique.

En attendant, je reste persuadé que c'est un nouvel Eldorado et qu'il y a beaucoup de busines à faire et beaucoup de "communautés" à créer...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rico
Accro du forum
avatar

Messages : 3528
Âge : 45
Localisation : 95 BUTRY SUR OISE
VPH : Bacchetta hybride avec freins, Baron
Date d'inscription : 12/08/2006

MessageSujet: Re: Ecologie: Peut-on être à la fois réaliste et optimiste?   Ven 16 Oct 2009, 09:23

Citation :
Quand je vois et j’entends (la, je vais me faire des ennemis !) un Nicolas Hulot, je ne peux pas m'empêché de me demander ce que cette homme du monde de l'audio-visuel pourrait avoir un comme intérêt personnel en surfant sur cette vague écologique.
Il n'a aucun intérêt personnel c'est ça le drame parce que c'est une preuve de plus qu'on est vraiment dans la m...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
laf_ange
Accro du forum
avatar

Messages : 3578
Âge : 44
Localisation : AGEN
Date d'inscription : 26/04/2008

MessageSujet: Re: Ecologie: Peut-on être à la fois réaliste et optimiste?   Ven 16 Oct 2009, 09:23

Sparv a écrit:
laf_ange a écrit:
Tien je suis curieux de savoir d'où tu tient que la grippe espagnol est le H1N1 ???

Vu qu'a ma connaissance on étais en pleine guerre et que personne n'a fat d'analyse du virus. Il me semble même que l'on n'a aucune trace du virus de la grippe espagnol.

De plus il y a H1N1 et H1N1 un "même" virus peux très bien être mortel dans un cas et épidémique et l'autre être juste mortel et pas épidémique, cela dépend des mutation du dit virus.

LAF ! ! ... !

Wikipedia, puis la référence:

http://www.fas.org/programs/ssp/bio/factsheets/H1N1factsheet.html

C'est du A(H1N1) avec les même taux de mortalité (environ 1%)

Donc j'en retire grâce a la trad Google, que ce n'est pas le virus original (il a disparut) mais une reconstitution, donc pas fidèle a 100% au virus original. Ensuite a part le fait que c'est un H1N1, on ne nous dit pas si c'est exactement le même que le H1N1. actuelle.
Pour info les lettre H et N ne correspondent qu'a une toute petit parti du virus, celle qui permet au dit virus de tromper plus ou moins facilement la barrière immunitaire humaine.

LAF ! ! ... !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/laf-ange/le_site.html
rico
Accro du forum
avatar

Messages : 3528
Âge : 45
Localisation : 95 BUTRY SUR OISE
VPH : Bacchetta hybride avec freins, Baron
Date d'inscription : 12/08/2006

MessageSujet: Re: Ecologie: Peut-on être à la fois réaliste et optimiste?   Ven 16 Oct 2009, 09:31

rico a écrit:
La crise commence, par Hervé Kempf

Citation :
LE MONDE | 10.10.09

Dans le monde fantasmagorique des responsables et analystes de l'économie, le bien et le mal se résument aux frémissements d'un totem : le produit intérieur brut (PIB). Il chute de 2 %, c'est la catastrophe, il remonte en tremblant à 0,3 %, la reprise s'annonce. Et l'obsession est de rejoindre les 2-3-4 % "normaux" afin que la vie redevienne belle. Je ne caricature pas : des dizaines de déclarations et d'articles dans le Wall Street Journal, The Financial Times, The Economist, Les Echos, La Tribune - et bien sûr, notre cher Monde - ratiocinent autour de ce thème

Parlons de la vraie économie, celle qui se préoccupe de la subsistance durable des sociétés.

La récession de 2008-2009 est née de l'éclatement d'une bulle financière gonflée par un endettement démesuré. Les morceaux ont été recollés par une intervention rapide et forte des autorités publiques. Pour éviter l'effondrement de l'économie, on a de surcroît opéré des relances budgétaires massives. Donc, l'endettement public, déjà important avant la récession, a encore augmenté. Comme il y a des limites à la dette, il ne sera plus guère possible de soutenir artificiellement l'économie.

D'ailleurs, il y a... l'énergie. De son bas prix dépend la croissance du PIB. Or le pic pétrolier - dans le voisinage duquel nous sommes - signifie que le prix des combustibles fossiles est à la hausse, alors qu'il restera dans la décennie à venir le prix directeur pour toutes les énergies. Si donc se produit une "reprise", elle augmentera la demande de pétrole, le prix de celui-ci montera, ce qui refroidira les ardeurs du PIB.

Autre pièce essentielle, le changement climatique. Il est urgent de réduire nos émissions de gaz à effet de serre. Les pays riches - même les Etats-Unis - affirment vouloir les diminuer de 80 % d'ici à 2050 : cela représente en gros une réduction annuelle de 3 % par an. On en est loin. Soit on s'y engage réellement, et cette baisse de la consommation d'énergie transforme le système économique, mais pas vers la "croissance" ; soit on attend, et les désordres du climat vont rendre la vie très difficile. [b]La Chine et l'Inde commencent à le ressentir, entre manque d'eau, moussons déréglées, inondations, etc. Les taux de croissance de 10 % de la Chine, c'est fini !

Troisième pièce oubliée : l'agriculture. Un milliard d'humains ont faim tous les jours. Avec une population mondiale en augmentation et des contraintes écologiques de plus en plus sévères, l'agriculture redevient une question prioritaire. C'est là qu'il faut investir, pas dans le soutien au niveau de vie des habitants des Etats-Unis.

Il n'y aura pas de "sortie de crise". La crise commence. En fait, ce n'est pas une crise, mais le début de la grande transformation : celle qui nous conduira à une société humaine s'adaptant aux limites de la biosphère ou, si nous restons dans le vieux schéma "croissanciste"... à l'explosion.


http://www.lemonde.fr/opinions/article/ ... _3232.htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guilhem
Accro du forum
avatar

Messages : 2259
Âge : 40
Localisation : Toulouse (31), France
VPH : Quest + Leitra Cabriolet
Date d'inscription : 02/08/2006

MessageSujet: Re: Ecologie: Peut-on être à la fois réaliste et optimiste?   Ven 16 Oct 2009, 10:40

Excellent, merci rico
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://envelomobile.wordpress.com
czeb
***
avatar

Messages : 154
Âge : 49
Localisation : Madagascar
VPH : Scorpion FX; Kett ride; Kett Tour; Projet Autoconstruction
Date d'inscription : 13/12/2007

MessageSujet: Re: Ecologie: Peut-on être à la fois réaliste et optimiste?   Ven 16 Oct 2009, 13:56

Guilhem a écrit:
Excellent, merci rico

+1

Au passage j'ai voté NON: Le pessimisme étant je cite " un état d'esprit selon lequel la somme des maux de ce monde dépasse celle des biens", je vois mal comment voter OUI dans la situation présente.

De plus les médias nous renvoient une idée fausse du monde.
50% de la population mondiale vit dans les campagnes et ce sont pour la plupart des agriculteurs pauvres en état de survie. 50% de la population mondiale vit avec moins de 3 USD par jour.

Donc je crains, contrairement à un commentaire plus haut qu'on ne soit pas à l'abri en Europe. Notre niveau de vie est artificiel et nous ne pourrons plus le maintenir longtemps, encore moins dans une situation de déplétion des ressources.
pale
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Myrddin
Pilier du forum
avatar

Messages : 962
Âge : 34
Localisation : Un peu plus à l'ouest
VPH : Pioneer de chez nazca
Date d'inscription : 12/03/2007

MessageSujet: Re: Ecologie: Peut-on être à la fois réaliste et optimiste?   Ven 16 Oct 2009, 14:08

czeb a écrit:




Donc je crains, contrairement à un commentaire plus haut qu'on ne soit pas à l'abri en Europe. Notre niveau de vie est artificiel et nous ne pourrons plus le maintenir longtemps, encore moins dans une situation de déplétion des ressources.
pale

En Europe, nous somme presque incapable de faire quoi que ce soit sans l'utilisation d'énergie pas chère. Que ce soit pour la nourriture, pour le logement ou pour les vêtements. Je suis aussi très pessimiste sur la suite des évènements. Mais, comme Trikoteur m'a dit,
Trikoteur a écrit:

Je ne crois pas que nous pouvons nous en sortir, mais au moins je partirais droit dans mes bottes.

Je fais donc tout pour changer ma façon de vivre, pour diminuer ma dépendance au énergie fossile, et pour parler de ces impératifs autour de moi. Si rien n'est fait par ailleurs, je ne me serais pas appuyé sur les autres pour justifier mon inaction. Pour cela je me considère comme optimiste, car j'aime la vie et que je pense qu'on peut la vivre bien en étant en cure de désintoxication du pétrole (j'en utilise encore, bien sur, mais je diminue Smile )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Energie
Débutant(e)
avatar

Messages : 26
Date d'inscription : 17/04/2009

MessageSujet: Re: Ecologie: Peut-on être à la fois réaliste et optimiste?   Ven 16 Oct 2009, 22:36

Calcoran a écrit:
Peut-on être à la fois réaliste et optimiste ?
Question très intéressante.
A mon avis, l’impossibilité, pour certains, de croire que le pire va arriver est un obstacle aussi lourd que l'impossibilité de croire, pour d'autres, que le meilleur va arriver.

Le scepticisme constructif est utile.
Le scepticisme pour le scepticisme ( = le "doutage douteux") relève du manque de confiance en soi.
Et le pseudo-scepticisme qui ignore volontairement les faits techno-scientifiques et économiques dérangeants (pour des raisons idéologiques ou pour des intérêts particuliers) est à combattre fermement.

Il me semble fondamental de ne jamais boire passivement les propos d'autrui, de refuser l'expertocratie ainsi que les a priori et les légendes urbaines, de toujours faire appel à sa raison, de se baser strictement sur les faits. Ensuite, à chacun de construire sa propre réflexion à partir de ces faits.

Certaines personnes modifient les faits techno-scientifiques pour qu'ils collent à leur doctrine, ou alors ils font semblant de les ignorer (c'est le cas d'Alex ici).
C'est une attitude détestable sur le plan intellectuel, qui doit à mon sens être combattue.

Nicole Jetté-Soucy, philosophe :

" L'écologie n'est réelle que lorsqu'elle est d'abord une écologie de l'Homme et non de la Terre. Ce n'est donc pas en se niant lui-même que l'homme peut se rapprocher de la nature, car, en désavouant l'esprit qui le fonde, l'homme ne devient pas nature, mais débris de la nature, déchet supplémentaire incapable de communiquer avec quoi que ce soit... Le péril majeur aujourd'hui ne réside pas dans la dégradation de l'environnement, mais dans la démission de l'homme et de sa pensée (...) La protection de l'environnement n'exige pas moins d'interventions humaines, mais, au contraire, davantage d'ingéniosité et d'invention."

Calcoran a écrit:
(...) Voila voila ... pour lancer le sujet, un lien sur un site plutôt technophile optimiste que technophobe pessimiste :
http://www.electron-economy.org/article--imaginer-un-nouveau-monde-vraiment-durable-et-surtout-trouver-les-moyens-d-en-transmettre-l-essence-c-est-un-travail-creatif-tres-dur-par-isabelle-delannoy-co-auteur-du-film-home-37210588.html
Calcoran, domestiquer la technique sauvage, cela relève-t-il du scientisme ?
Ma réponse :
Lien supprimé

Mon blog ne relève pas de la technophilie; il fait la promotion de la domestication de la technique sauvage (Hans Jonas), afin que les activités humaines puisse s'inscrire dans la perspective d'un développement vraiment durable.


Dernière édition par Energie le Sam 17 Oct 2009, 16:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Calcoran
Accro du forum
avatar

Messages : 2825
Âge : 42
Localisation : Rennes, France, Europe, Terre, Voie Lactée
VPH : VH: Quest 317, Trice Q26->24. VD: Brompton
Date d'inscription : 19/02/2008

MessageSujet: Re: Ecologie: Peut-on être à la fois réaliste et optimiste?   Sam 17 Oct 2009, 01:06

Argh, je n'avais pas vu que je rouvrais la boite de pandore Embarassed ! Et que le site que je citais était le même qui considérait avec un aplomb (on oserait même parler de candeur) désarmant que le segway est préférable au vélo en tant que moyen de déplacement Shocked . Technophile, je ne croyais pas si bien dire Laughing .

Pourtant je trouvais la réflexion que je citais réellement intéressante ... comme quoi on peut être capable du meilleur comme du pire Wink .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ecologie: Peut-on être à la fois réaliste et optimiste?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ecologie: Peut-on être à la fois réaliste et optimiste?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Ecologie: Peut-on être à la fois réaliste et optimiste?
» désactivation vanne EGR au niveau de calculateur?
» on ne peut pas suivre deux lièvres à la fois !!
» de combien peut on retoucher une culasse sans souci ?
» combien de temps peut etre garder une ammorce mouillée?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum du Vélorizontal, vélo couché et autres véhicules à propulsion humaine :: Ravito :: Le Coin écolo-
Sauter vers: