Le Forum du Vélorizontal, vélo couché et autres véhicules à propulsion humaine

Le forum francophone de tous les amateurs de cette pratique cycliste
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La démocratisation des vélomobiles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3 ... 8 ... 15  Suivant
AuteurMessage
Guilhem
Accro du forum
avatar

Messages : 2259
Âge : 41
Localisation : Toulouse (31), France
VPH : Quest + Leitra Cabriolet
Date d'inscription : 02/08/2006

MessageSujet: La démocratisation des vélomobiles   Lun 14 Sep 2009, 15:37

On me demandait par MP pourquoi d'après moi les vélotaffeurs ne venaient pas plus facilement au vélomobile.


L'idée du vélomobile, c'est de remplacer complètement la voiture, alors qu'un vélotaffeur garde souvent sa voiture pour les jours de pluie notamment. Si le concept de vélomobile est souvent perçu comme ça, au moment de franchir le pas, se pose un dilemme : je ne sais pas si je pourrai vraiment me passer de voiture, je veux donc avoir le vélomobile en complément, pour essayer : le prix du vélomobile devient alors prohibitif. C'est un obstacle majeur.

Mais la véritable raison, je pense, réside dans toutes les différences qui rendent le vélomobile tellement éloigné des concepts traditionnels. Cela est très bien décrit dans la thèse The Velomobile as a Vehicle for more Sustainable Transportation de Frederik Van De Walle : le concept de vélomobile est trop loin de l'espace de compréhension du grand public. A partir du vélo, objet traditionnel et commun, pour arriver au vélomobile, il faut d'abord passer par : le vélo couché, puis le tricycle couché. Vu sous cette perspective, pour que le vélomobile se développe, il faudrait d'abord que le vélo couché puis le tricycle couché se développent et deviennent "communs" et connus de tous. On en est très loin.

D'où l'idée de Frederik Van De Walle : il faut que le concept de vélomobile se rattache à autre chose. Ce qu'il propose, c'est casser la vision linéaire habituelle vélo-moto-automobile, pour y insérer le vélomobile :

. . . . . vélo | moto
vélomobile | automobile

Donc imposer le vélomobile comme automobile à pédale. Le nom de "vélomobile" y est en plus parfaitement approprié ! Les constructeurs doivent donc absolument miser sur cette vision du vélomobile, en rapprochant la perception du vélomobile de celle de l'automobile : intégration des phares, des clignotants, tableau de bord, coffre, etc.

Mais c'est un positionnement précaire, pas facile à adopter. Il est plus facile d'aller séduire quelques adeptes de vélos couchés. Mais dépasser ce cercle devient alors très difficile.

Personnellement je n'y crois pas. Ce qui s'imposera, c'est plutôt le scooter électrique, plus facile à imposer à la conscience collective. Il pourrait d'ailleurs également faire la jonction avec le concept de vélomobile : en rajoutant une 3ème roue, et en fermant l'habitacle. Voir les tricycles Carver et Clever, par exemple. Mais en partant de solutions trop lourdes à la base, difficile de revenir à une propulsion purement humaine !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://envelomobile.wordpress.com
cavallo pazzo
Accro du forum
avatar

Messages : 6820
Âge : 42
Localisation : Suisse, dans les montagnes du Jura
VPH : Catrike Speed 05, Cat 700, Biocycle, BMC 4 tuned
Date d'inscription : 22/01/2006

MessageSujet: Re: La démocratisation des vélomobiles   Lun 14 Sep 2009, 16:11

Et même pour de l'hybride, trop lourd signifie soit une autonome ridicule, soit un coût de batteries prohibitif, et de toute manière une part musculaire qui se marginalise.
Il faut que le véhicule reste dans les 50-70 kg, donc basé sur des technologies proches du vélo, pas du scooter ou de l'automobile.
Et dans ce cas le comportement routier plus sautillant va aussi limiter l'attrait pour les drogués des tapis volants roulants de 2 tonnes et plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.biketothefuture.ch
sherpa421
Accro du forum


Messages : 1170
Âge : 41
Localisation : Tassin la demi Lune (69) FRANCE
VPH : Catrike Road, Méphistophélès
Date d'inscription : 02/08/2009

MessageSujet: Re: La démocratisation des vélomobiles   Lun 14 Sep 2009, 16:20

En tant que velotaffeur, je peux te donner mes raisons :
- Impossible à ranger dans ma cave. mon trike passe déjà limite dans le couloir et je ne peux (veux) pas le laisser dehors comme ma voiture.
- Au tour de chez moi, ça monte, bonjour le poids !
- Comment je fais pour aller chez mes parents avec les pot de fleurs / matos de bricolage que je traine avec moi sans ma voiture ? Vu le poids, le dénivelé et l'absence de transport en commun...

Quand on a une voiture, il faut la faire rouler un peu, ne serait ce que pour la batterie. Donc les rares jours ou il fait trop mauvais c'est l'occasion. De plus, généralement si je prends ma voiture c'est pas à cause de la pluie, mais parce que je commence à sentir mes genoux grincer et que je m'économise donc le velomobile n'est pas la solution.

En fait, si je pouvais ne pas aller travailler quand j'ai un peu la flemme, que les montagnes étaient plates, que j'avais un garage alors ... ben j'achèterais pas de velomobile, parce que je pourrais rester chez moi les jours de mauvais temps aussi.silent

Il est sur qu'une assistance électrique puissante (c'est à dire pas "légal") supprimerait certaines contraintes mais alors est ce que l'on serait encore dans la propulsion humaine ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guilhem
Accro du forum
avatar

Messages : 2259
Âge : 41
Localisation : Toulouse (31), France
VPH : Quest + Leitra Cabriolet
Date d'inscription : 02/08/2006

MessageSujet: Re: La démocratisation des vélomobiles   Lun 14 Sep 2009, 16:41

Il y a plein de raison individuelle pour lesquelles un vélomobile ne sera pas adapté pour telle ou telle personne.

Mais j'essayais de réfléchir globalement, pour savoir pourquoi, bien que le concept semble en emballer plus d'un, il y a si peu de monde qui franchit le pas.

D'accord le vélomobile ne conviendra pas à 100% des personnes, peut-être même pas à 10% ? Mais le concept a tout de même encore une large marge de progression.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://envelomobile.wordpress.com
sherpa421
Accro du forum


Messages : 1170
Âge : 41
Localisation : Tassin la demi Lune (69) FRANCE
VPH : Catrike Road, Méphistophélès
Date d'inscription : 02/08/2009

MessageSujet: Re: La démocratisation des vélomobiles   Lun 14 Sep 2009, 17:19

Moi aussi, je trouve ça sympa. Mais, il y a quand même beaucoup de contrainte matériel et pas du tout conceptuel pour le développement de ces machines. Vu les contraintes, je ne suis pas sur que la bonne stratégie commercial soit de rattacher le concept à un mode de transport existant. Il serait peut être même profitable de détacher l'objet de son utilité. Velomobile, on comparera forcement au vélo et à l'automobile. Si c'était des Fusée à propulsion humaine, peut être que l'acheteur aurait l'impression de monter dans un véhicule conçu par le professeur Tournesol. Et là il aurait l'impression d'aller faire un tour sur la lune. De toute façon, la clientèle cible, c'est des rêveurs, alors c'est peut être là qu'il faut travailler commercialement.

Mais alors l'idée ce ne serait pas de remplacer la voiture mais d'acheter un jolie jouet à rêver.

Si on part sur une base purement utilitaire, la voiture c'est presque moins chère puisque tu n'as pas de garage. Et si t'es écolo, en vélo + transport en commun t'es aussi efficace que le velomobile dans 99 % des trajets.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Micke
Accro du forum
avatar

Messages : 1717
Âge : 37
VPH : Catrike Road - Q442
Date d'inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: La démocratisation des vélomobiles   Lun 14 Sep 2009, 17:21

Je pense qu'un autre frein et le fait qu'il soit monoutilisateur ou que le transport d'enfant soit pas franchement adapté...

J'adore l'idée du vélomobile mais il ne ferait que remplacer mon vélo et ne pourrait prétendre une plage d'utilisation plus large. Un vélomobile avec siège enfant intégré (ça te dit quelque chose?) permettant de me passer de chariotte, serait un véritable plus et permettrait un peu plus de flexibilité à l'utilisation au sein d'une famille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vindwa
Accro du forum
avatar

Messages : 4979
Âge : 57
Localisation : Esneux (B)
VPH : Rans F5 Enduro / MD23 Dechenne 26x26
Date d'inscription : 04/01/2006

MessageSujet: Re: La démocratisation des vélomobiles   Lun 14 Sep 2009, 18:01

A tout hasard, il y une discussion similaire ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sparv
Accro du forum
avatar

Messages : 2414
Âge : 31
Localisation : Tarbes
VPH : Performer High Racer; Zockra HR700 n°21; VD utilitaire; VTT; VD route; (avant: Nazca Pioneer)
Date d'inscription : 25/08/2008

MessageSujet: Re: La démocratisation des vélomobiles   Lun 14 Sep 2009, 18:04

Micke a écrit:
une plage d'utilisation plus large.

C'est mettre le doigt sur le noeud du problème.
Ce fil dévie comme prévu vers les avantages et les inconvénients du VM.
Voilà comment je vois le VM: c'est une machine très limitée. Optimisée pour un point d'utilisation bien trop étroit.

Mon VH me sert de:
Vélotaf. Et il y a de la pente, VM inutilisable. Et il n'y a pas assez de distance pour justifier un VM assisté.
Vélocourses. Je fais les courses après le taf au moins un jour sur 2: VM inutile pour les même raisons que plus haut.
Vélobalades tranquilles. Le VM est là encore inadapté: un boulet dans les côtes, coté "enfermé" pas fun, et je ne me vois pas me dire "tiens j'ai 1/2h, si je sortais le vélo?"
Véloguerre du dimanche. Pour le VM: côté pas fun, impossible d'essayer de tenir le moindre VD dans les côtes, on ne penche pas dans les virages.

Et pour le prix d'un VM neuf, j'achète mon Performer HR pour la semaine et un Zockra pour le dimanche.

Je ne vois le VM utile que pour des distances entre 20 et 50km quand le temps de trajet n'est pas critique, ni le chargement à transporter.

En fait le point qui tue tout pour moi c'est vraiment le côté "pas fun". Tout simplement trop difficile à sortir du garage car lourd et moins maniable que le vélo, ne penche pas dans les virages, pas exposé au vent de la vitesse, pas autant "je monte dessus et c'est partit" que le VH, qui l'est déjà moins que le VD.

Je suis un jeune mâle célibataire. Les couples à gosses peuvent utiliser le VM pour se passer d'une 2è voiture grace à des conditions particulières:
- une voiture reste dispo
- il y a plus de courses à faire: utilisation du VM
- il est possible qu'un des deux adultes travaille relativement loin du domicile. avantage VM pour le vélotaf

Je poste dans ce fil en attendant de voir si les modos bouturent ou non.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bubu
Posteur de bronze
avatar

Messages : 232
Âge : 59
Localisation : Sud Deux Sevres
VPH : Challenge Seiran SL - Alleweder KV4 - Pino
Date d'inscription : 14/09/2007

MessageSujet: De l’utilisation des vélomobiles par les vélotaffeurs   Lun 14 Sep 2009, 19:31

Par définition le vélotaffeur utilise un vélo ou apparenté pour se rendre de son domicile à son boulot et vice versa. On acceptera aussi de temps en temps une petite incartade du coté de l’épicerie sur le trajet retour pour une course d’appoint.En dehors de ce contexte, il ne s'agit plus d'un vélotaffeur.
Qu’est ce qui pourrait inciter le vélotaffeur à choisir un vélomobile ?
Tout d’abord une adéquation du trajet à l’utilisation du VM ; cela me semble primordial. Trop court, un vieux clou fera l’affaire ; trop de dénivelé il faudra l’adjonction d’une assistance ; un trajet urbain trop agressif, on rentre dans le subjectif et le VD pourra sembler plus sécurisant…
Avoir un espace sécurisé de stationnement aux 2 extrémités du trajet.
Etre, sinon fortuné, au moins prêt à mettre une belle somme d’argent dans l’achat du VM.
Enfin, LE RÊVE, c’est LE critère fondamental. S’offrir le temps du trajet un instant de plénitude au guidon de son VM permettra au vélotaffeur d’envisager sa journée de labeur sous un angle moins sordide. L’échange avec les autres usagers de la route, le regard parfois étonné ou amusé des enfants devant l’école, les commentaires des collègues … tout ceci contribue à embellir la journée à venir, et puis, il y a le temps du retour au bercail qui gomme tous les petits problèmes qui sont venus ternir l’éclat de la journée.

Bien vu sherpa421
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yoclode
Accro du forum
avatar

Messages : 1320
Localisation : alsace
VPH : quests
Date d'inscription : 13/04/2008

MessageSujet: Re: La démocratisation des vélomobiles   Lun 14 Sep 2009, 20:44

yo
j'ai un velomobile
Pour le vélotaf essentiellement (plus de 90%, de dirais même 95), 2*32km
J'ai d'abord passé par un KMX pour des "raisons financiaires"+ phase test de la "motivation vélotaffienne"+ phase test technique
Je pense qu'il a été rentabilisé financièrement (par rapport à certains autres utilisateurs) et m'a convaincu
Puis par un rider pour des raisons de confort (diamètre de roues plus grandes+suspension arrière) et de diminution de temps de pédalage(1h45/1h25 pour kmx-1h25-1h10 pour rider)/fatigue
Puis enfin pour être plus protègé (intempéries/froid) encore diminution du temps de pédalage/fatigue/bricolage j'ai décidé d'investir...
Déjà pour les tricycles c'était dur (kmx-400euros, rider1000...) mais pour des vélomobiles catégorie rapide bien fini (alleweder exclu quoi ) ça monte plus haut...
Je suis arrivé trop tard pour le waw de kries, puis un autre enfin je tentais ma chance avec un quest hollandais et là, maintenant, 3semaines de bonheur....32km en 45-55min, moins de fatigue,.... compte rendu plus tard (après celui du rider Laughing
Ce qui est assez limitatif (pour mon expérience "quest")
-avoir un emplacement de 3m où les voleurs et testeurs non initiés n'ont pas accès ( à la maison et au boulot)
-un encombrement sur la route/piste cyclable, une maniabilité très réduite (rayon de braquage/garde au sol...), il faut que le trajet soit adapté
-pas trop de montées (j'ai fait le mont saint Odile par St Nabor, c'était dur...et la descente assez stressante)
-Pas trop d'arrêts (stop/feu/priorité), le bestiau est quand même lourd pour les relances

En vélomobile, en ville, je suis plus pris pour l'équivalent d'un scoter bridé (un peu athsmatique en accélération quand même) et je roule avec les voitures

Il faut "absorber" le prix élevé, un avantage pour ceux qui habitent loin du boulot, ça se "rentabilise" plus vite Laughing si suppression d'une voiture, retour sur investissement en moins de 2 ans possible (même pour un quest, commandez maintenant!!) (malheureusement ce n'est pas mon cas
Pour des courses "légères" ça va, sinon assez limité en place, étant célibataire(version endurci, n'est-ce-pas jo68?) je n'ai pas de problème de transport d'enfants (mais je le comprends)

Au boulot, c'est plutôt "Quoi, t'as payé AUTANT? Et en plus tu dois ENCORE pédaler!!!!pffffff
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Calcoran
Accro du forum
avatar

Messages : 2842
Âge : 42
Localisation : Rennes, France, Europe, Terre, Voie Lactée
VPH : VH: Quest 317, Trice Q26->24. VD: Brompton
Date d'inscription : 19/02/2008

MessageSujet: Re: La démocratisation des vélomobiles   Lun 14 Sep 2009, 22:43

bubu a écrit:
Par définition le vélotaffeur utilise un vélo ou apparenté pour se rendre de son domicile à son boulot et vice versa. On acceptera aussi de temps en temps une petite incartade du coté de l’épicerie sur le trajet retour pour une course d’appoint.En dehors de ce contexte, il ne s'agit plus d'un vélotaffeur.
Bah v'la aut'chose, je ne serais donc plus vélotaffeur à l'insu de mon plein gré? Shocked

Juste pour l'anecdote, sur les 6 ... euh ... personnes-venant-(quotidiennement)-à-vélo-au-travail, il y a donc 2 "vélotaffeurs" et 4 individus au qualificatif indéterminées utilisant le vélo pour amener leurs enfants chez la nourrice ou à l'école et pour ensuite venir au travail.

Enfin, moi je dis ça ... Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hector
Posteur de bronze


Messages : 315
Localisation : Andrésy (78)
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Re: La démocratisation des vélomobiles   Mar 15 Sep 2009, 02:20

Guilhem a écrit:
L'idée du vélomobile, c'est de remplacer complètement la voiture, alors qu'un vélotaffeur garde souvent sa voiture pour les jours de pluie notamment. Si le concept de vélomobile est souvent perçu comme ça, au moment de franchir le pas, se pose un dilemme : je ne sais pas si je pourrai vraiment me passer de voiture, je veux donc avoir le vélomobile en complément, pour essayer : le prix du vélomobile devient alors prohibitif. C'est un obstacle majeur.

Tiens marrant, moi j'ai pas de voiture et c'est pour ça que le prix du vélomobile est prohibitif : l'objet le plus cher que je possède est... mon trike. Il faudrait que je mette environ 3 fois le coût de mon trike pour atteindre le prix d'un vélomobile : argh ! C'est affreusement cher !
(et une voiture, c'est carrément exhorbitant, bien entendu).

Je suis assez intrigué par ces drôles d'engin, je fais partie de ceux qui sont intéressés mais qui n'achètent pas. Je peux donner mes raisons (conscientes) :
1. Le prix, qui tend à rendre quelque peu frileux.
2. Je ne suis pas sûr de "rentabiliser", c'est à dire d'en avoir suffisamment l'usage.
3. L'impossibilité d'essayer. Je veux dire, sans avoir à faire des pieds et des mains pour ça. Avec les vélos couchés, c'est déjà relativement difficile mais avec les vélomobiles, pfiouuu
4. Je ne parle pas néérlendais ni bulgare ni tchékoslovaque. Je me rappelle avoir lu sur le présent forum un message du style "mais pourquoi les gens ils n'achètent pas, pourtant il existe des vélomobiles pas cher, la preuve" avec un superbe lien vers un site écrit dans l'une des langues sus-citées (ou une autre, je ne suis même pas capable de les reconnaitre)
5. A la lecture du forum, j'ai l'impression qu'il y a tout un tas de trucs à faire sur le vélomobile pour le rendre fonctionnel et/ou ergonomique.

Les vélos couchés et autres vélomobiles intéressent, pour l'instant une certaine catégorie de gens, les "passionnés" ou "fous furieux" (oui oui, vous, et c'est un compliment ^^). Ces gens sont pour l'ensemble capable de faire tout un tas de modifications sur leur engins, et la quasi totalité est capable de pondre un schéma des forces appliquées sur la chaine aux différents points de contact avec les pédaliers / roulettes. Pour cette catégorie de gens, devoir sortir le chalumeau à plasma pour effectuer une modification mineure (transformer un vélo droit en vélo couché, par exemple :p) est d'une banalité rare.
Bon j'exagère, mais c'est pour donner le ton.

Une seconde catégorie de gens, je dirais "de seconde génération", commence à s'intéresser au monde des vélos couchés. Je fais partie de cette seconde génération : des utilisateurs qui veulent profiter de leur engin sans avoir à apprendre le métier de tourneur-fraiseur. Il leur faut un engin adapté qui soit directement fonctionnelle à la sortie du carton (enfin, du magasin, lequel doit être relativement proche de chez eux : les voyages à l'autre bout de la france pour faire un essai, pffiouu).

Ca commence à venir, mais j'ai quand même l'impression que le vélomobile reste un engin dont le coeur de cible est la première génération. Il n'est pas encore prêt pour la seconde.

Je me trompe peut-être, bien entendu, mais je vous donne mon sentiment, en tant que pékin de la seconde génération Smile

(Et attendez de voir la troisième génération, celle des con-sommateurs, vous serez pas déçu :p)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sparv
Accro du forum
avatar

Messages : 2414
Âge : 31
Localisation : Tarbes
VPH : Performer High Racer; Zockra HR700 n°21; VD utilitaire; VTT; VD route; (avant: Nazca Pioneer)
Date d'inscription : 25/08/2008

MessageSujet: Re: La démocratisation des vélomobiles   Mar 15 Sep 2009, 08:24

Hector a écrit:
(et une voiture, c'est carrément exhorbitant, bien entendu).

En fait non. j'ai acheté la mienne 1500€, elle répond tellement biem à mon besoin que je ne la revendrait pas pour moins de 4000€. Et vu qu'elle ne se vendrait pas à ce prix là, je la garde.

Je fais plus que doubler la valuer de ma voiture quand je mets le vélo dedans.

Voilà une autre difficulté pour les VM: une voiture petite en bon état et sobre ( ma 106 de 96) vaut une bouchée de pain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hector
Posteur de bronze


Messages : 315
Localisation : Andrésy (78)
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Re: La démocratisation des vélomobiles   Mar 15 Sep 2009, 10:02

Sparv a écrit:
Hector a écrit:
(et une voiture, c'est carrément exhorbitant, bien entendu).

En fait non. j'ai acheté la mienne 1500€, elle répond tellement biem à mon besoin que je ne la revendrait pas pour moins de 4000€.
Je dois admettre que le prix d'achat de la voiture certes m'embête, mais c'est surtout l'entretien qui me gêne (essence, assurance, etc.). Surtout quand on n'en a pas besoin (ouais j'avoue, ça joue pas mal pour se permettre de dire que c'est "exorbitant").
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sparv
Accro du forum
avatar

Messages : 2414
Âge : 31
Localisation : Tarbes
VPH : Performer High Racer; Zockra HR700 n°21; VD utilitaire; VTT; VD route; (avant: Nazca Pioneer)
Date d'inscription : 25/08/2008

MessageSujet: Re: La démocratisation des vélomobiles   Mar 15 Sep 2009, 10:10

C'est vrai que je paye ma voiture tous les 4 ans en assurance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pixel-Man
Accro du forum
avatar

Messages : 1068
Âge : 50
Localisation : Lille (59)
VPH : Raleigh Freedom :)))
Date d'inscription : 20/01/2008

MessageSujet: Re: La démocratisation des vélomobiles   Mar 15 Sep 2009, 11:53

L'assistance électrique limitée à 25 km/h est une ineptie. Autoriser une vitesse de 45 km/h serait l'idéal. Qu'on autorise une vitesse de 45 km/h sans assurance obligatoire et là, le VM prendrait tout son sens dans la tête des gens.
C'est donc aussi un problème de législation inadaptée.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/velomobiledesign
Trikoteur
**


Messages : 119
Âge : 50
Localisation : 44 ouest
VPH : Cat Expé
Date d'inscription : 24/07/2009

MessageSujet: Re: La démocratisation des vélomobiles   Mar 15 Sep 2009, 13:27

45 km/h avec assurance, ce serait déja bien.
Sans assurance, cela voudrait dire que les 2 roues motorisés et voiturettes aussi puissent ne pas en avoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Calcoran
Accro du forum
avatar

Messages : 2842
Âge : 42
Localisation : Rennes, France, Europe, Terre, Voie Lactée
VPH : VH: Quest 317, Trice Q26->24. VD: Brompton
Date d'inscription : 19/02/2008

MessageSujet: Re: La démocratisation des vélomobiles   Mar 15 Sep 2009, 14:58

C'est complètement HS, mais j'ai l'impression que tu passes de plus de temps à modéliser les pilotes d'essai de tes vélomobiles Wink .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JB30
**
avatar

Messages : 102
Âge : 53
Localisation : Gard
VPH : Alleweder A6
Date d'inscription : 23/12/2008

MessageSujet: Re: La démocratisation des vélomobiles   Mar 15 Sep 2009, 20:36

Pour avoir pesé le pour et le contre longtemps avant d'investir dans un vélomobile à assistance électrique, je peux confirmer les points suivants : oui c'est cher à l'achat , pour le même prix et en mettant ma vieille voiture à la casse (elle roule encore bien et consomme peu) j'aurai eu une petite voiture neuve .
Mais il faut comparer sur un bilan ( assurance , consommation, entretien) et sur une certaine durée. L'avantage financier change alors progressivement de camp.Je parle ici de la fameuse deuxième voiture pour des trajets pendulaires effectués le plus souvent seul (et j'en vois beaucoup).
A rajouter le bilan environnemental, le bilan santé et le bilan moral.
En prenant tout ça en compte , ça devient plus facile.
Et finalement je considère que mon choix reste tout à fait pertinent , je me considère comme engagé mais pas comme un fou furieux du vélo spécial.
Je ne possédais avant cet achat qu'un vieux VTT de 10 ans.
Pour ce qui est de l'assemblage du kit , je ne connaissais pas grand chose au vélo couché mais finalement la technique reste la même et ça me semble accessible à quiconque est légèrement bricoleur.
Oui les vélomobiles doivent évoluer et la législation aussi , mais c'est en forgeant qu'on devient forgreon et plus il y en aura sur la route plus les questions et les évolutions iront dans la bonne direction.
On en est encore au stade du défrichement et ça n'est pas le plus facile , mais ça apporte aussi plein de satisfactions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://velomobyle.over-blog.com/
laurent Ivanoff
***
avatar

Messages : 145
Âge : 54
Localisation : Minervois
VPH : catrike expé motorisé declic Eco velomobile Bwaw motorisé en attente du solaire
Date d'inscription : 01/12/2008

MessageSujet: Re: La démocratisation des vélomobiles   Mar 15 Sep 2009, 22:04

Vous trouvez le vélomobile affreusement chère.
Cela est un point de vue que je ne partage pas. Des études , concepts, investissement temps et argent pour la réalisation d'un "produit"; une proposition palpable sur le marché d'engins de toutes sorte; enfin le vélomobile se démarque comme étant un pied de nez libertaire. Je me réjouis de montrer cette différence; mais le plus drole , c'est que cela reste un vélo.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pixel-Man
Accro du forum
avatar

Messages : 1068
Âge : 50
Localisation : Lille (59)
VPH : Raleigh Freedom :)))
Date d'inscription : 20/01/2008

MessageSujet: Re: La démocratisation des vélomobiles   Mar 15 Sep 2009, 22:40

Justement, le vélomobile n'est ni un vélo ni un scooter !
De là, il lui faudrait une législation propre.

Ce que je fais en ce moment, c'est écrire à son propos sur tous les forums que je parcours (design, économique, actu,...) pour essayer de le faire connaître au maximum (au risque de passer pour un hurluberlu).
Et si vous en faisiez autant ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/velomobiledesign
Hector
Posteur de bronze


Messages : 315
Localisation : Andrésy (78)
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Re: La démocratisation des vélomobiles   Mar 15 Sep 2009, 22:47

laurent Ivanoff a écrit:
Vous trouvez le vélomobile affreusement chère.
Cela est un point de vue que je ne partage pas. Des études , concepts, investissement temps et argent pour la réalisation d'un "produit"; une proposition palpable sur le marché d'engins de toutes sorte; enfin le vélomobile se démarque comme étant un pied de nez libertaire. Je me réjouis de montrer cette différence; mais le plus drole , c'est que cela reste un vélo.

Pour ma part, je trouve le vélomobile très cher, en effet.
Mais quand je parle de cherté, je me place dans mon propre contexte, pour mon propre usage.
Il ne s'agit donc pas de dire "le vélomobile est cher dans l'absolu" mais "pour l'usage que je compte faire de l'engin, le vélomobile est cher". Le jour où j'aurais une belle véloroute pour aller au boulot, le vélomobile deviendra subitement moins cher Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nebuchadnezzar
Posteur de bronze
avatar

Messages : 226
Âge : 42
Localisation : nancy
VPH : WAW 052 - ORBEA ORCA
Date d'inscription : 14/10/2008

MessageSujet: Re: La démocratisation des vélomobiles   Mer 16 Sep 2009, 13:50

Au risque de me répéter un vélomobile sponsorisé n'est pas plus coûteux qu'un bon vélo droit de compétition...Mon waw me revient à 2700 €uros soit un petit crédit de 120 €uros/mois sur deux ans, l'équivalent de deux pleins d'essence ! C'est très facile d'argumenter sur le faite qu'un vélomobile est un très bon support publicitaire. Quand on voit le prix d'un encart papier...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.sunbaies.fr
Micke
Accro du forum
avatar

Messages : 1717
Âge : 37
VPH : Catrike Road - Q442
Date d'inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: La démocratisation des vélomobiles   Mer 16 Sep 2009, 14:57

C'est sûr que s'il remplace une seconde voiture, le vélomobile est moins couteux. Il reste cependant moins flexible (transport de bagage/course/enfant) et vu le tarif, cela revient pour bon nombre d'entre nous à payer plus pour l'utiliser moins. Je possède aujourd'hui deux VH avec lesquels j'aurai eu le budget d'un vélomobile type Alleweder mais ce dernier ne pourrait pas me rendre les mêmes services que mes deux montures actuelles.

Le vélomobile reste pour moi un très bel objet de rêve que j'adorerais rouler à l'occasion pour voir ce que ça donne sur la platitude des mes pistes cyclables. De là à passer à l'achat, il faudrait que je m'éloigne de mon taf (15km aujourd'hui) et que je n'ai plus d'enfant à gérer. Pour moi le vélomobile nécessite un trajet long, plutot plat (ou AE à envisager), un trajet pas trop urbain. Au final ça fait pas mal de contraintes pour justifier de l'intérêt par rapport à un VD ou un VH non caréné.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pixel-Man
Accro du forum
avatar

Messages : 1068
Âge : 50
Localisation : Lille (59)
VPH : Raleigh Freedom :)))
Date d'inscription : 20/01/2008

MessageSujet: Re: La démocratisation des vélomobiles   Mer 16 Sep 2009, 22:53

Regardez tous ces gens qui s'achètent une moto à 12000 euros pour s'en servir 10 week-ends par ans.
Savent-ils que le VM procure autant de plaisir, et qu'en plus c'est bon pour la santé et l'environnement ?
C'est donc aussi un problème de communication (de marketing).

Pour les belges, n'oubliez pas "l'indemnité bicyclette": (20 cent/km net d'impôt).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/velomobiledesign
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La démocratisation des vélomobiles   

Revenir en haut Aller en bas
 
La démocratisation des vélomobiles
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 15Aller à la page : 1, 2, 3 ... 8 ... 15  Suivant
 Sujets similaires
-
» La démocratisation des vélomobiles
» Coût des vélomobiles en kit ?
» Les vélomobiles "dans le vent" [aérodynamisme]
» Rotules de direction pour trikes, vélomobiles, et directions indirectes
» Vélomobiles sur neige

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum du Vélorizontal, vélo couché et autres véhicules à propulsion humaine :: Les Points spécifiques :: Vélomobiles-
Sauter vers: