Le Forum du Vélorizontal, vélo couché et autres véhicules à propulsion humaine

Le forum francophone de tous les amateurs de cette pratique cycliste
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 visite au Ventoux et à cycloutil et son metabike

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
dartagnan.78
**
avatar

Messages : 97
Âge : 53
Localisation : yvelines.78
VPH : BARON - OPTIMA
Date d'inscription : 23/09/2007

MessageSujet: visite au Ventoux et à cycloutil et son metabike   Lun 06 Juil 2009, 16:56

Salut à tous,


Etant en vacance près de Buis les Baronnies (dont j’ai connu l’existence grâce au forum, je sais honte à moi puisqu’il parait que c’est la Mecque du vélo) et je voulais aussi savoir si je serais capable de monté au sommet du Ventoux.
Je me suis aussi dit qu’avec comme échauffement le brevet RBR en poche cela devrais être faisable.
J’avais aussi entendu parler de Cycloutil et je suis allé faire la connaissance de Serge Coutton le maitre des lieus et lui demander par la même occasion quelques conseils pour gravir le Ventoux avec ma monture (braquet, route le plus adapté). Parce que j’étais sur que La transmission de mon Baron (50 / 34 à l’avant et 12 / 26 à l’arrière) ne conviendrait pas pour ce genre de grimpette. Je lui ai donc demandé confirmation que la cassette de VTT (11 / 32) que j’avais acheté sur le net pour remplacer celle en place, ferait la faire. Il m’a très gentiment conseillé et m’a présenté son Metabike en m’indiquant qu’il était plus adapté à ce genre d’exercice (ce qui va ce vérifié par la suite).
Il m’a aussi dit qu’il y avait 3 accès pour monter au sommet du Ventoux (le plus facile par Sault « chalet Reynard » et le plus difficile par Malaucène ou Bedoin), j’ai donc changé ma cassette de VTT et adapter ma chaine en conséquence. Et quelques jours plus tard je me suis lancé depuis mon gîte (Mévouillon ~environ 123km) dans cette ascension. Par prudence j’ai choisi de passer par Sault et de redescendre par Malaucène. Les conseils de serge mon été fort utile durant cette sorti et qui m’a permis de me préserver pendant l’ascension, j’ai donc prix mon rythme sans faire attention au VD (chicanerie habituel), fait attention à mon hydratation et j’ai été surpris par le faite que je n’ai pas été si ridicule que ça (dépassé par 4 VD et en avoir dépassé autant), il faut quand même relativiser tout de même il y a tous les niveaux. Lors de mon arrivé au sommet (fière de mon ascension) j’ai croisé plusieurs regards qui en disait long sur le fait d’arriver jusque là (je précise aussi sans pose ni arrêt en court de route).
Je suis ensuite redescendu par Malaucène où je me suis fait plaisir puisque le revêtement me semblait impeccable (une pointe à 94,4km maxi et sans connaître la configuration de la route), ensuite je suis renter par Buis les baronnies, de la j’ai rencontré serge qui voulais essayer son Metabike après avoir effectué des réglages. Nous avons discuté et m’a proposer de on participer le dimanche suivant à une cyclosportive passant pas le sommet du Ventoux « la Vauclusienne 128km ». J’ai accepté d’autant que cette fois monterait au sommet par Malaucène et il m’a même proposer d’essayer le Metabike à cette occasion pour voir la différence, mais n’étant pas sur de moi j’ai préférer repousser cet essai à un autre moment.
Le dimanche sur la ligne de départ nous sommes que 2 vélocouchistes et serge m’apprend que l’organisateur à créer une catégorie pour nous. Nous sommes au fond du peloton et le départ est donné, on s’élance et j’essai de rester au niveau de serge mais nous sommes à peine sortie de la ville que la vitesse de croisière du peloton est de plus de 50km/h je maintiens cette vitesse pendant quelques temps et décide de laisser partir pour me préserver pour la monté qui comme m’avais prévenu serge était plus dur que par Sault. Je perds donc de vue serge qui suit le peloton. Arrivé à Malaucène (au croisement de la rue principal et de la rue qui mène au Ventoux) je regarde l’heure pour savoir combien de temps je vais mettre pour arriver au sommet (2h01). Ça ce vérifie cette monté est assez dur dans son ensemble. La descente s’effectue par Sault mais pas possible de battre un record de vitesse tant le revêtement est en mauvais état du chalet Reynard jusqu’en bas (et surtout pas prendre de risque) j’arriverai quand même à prendre un petit 73km/h, ayant eu quelques crampes dans la descente je me tempère un peu et m’alimente en solide.je vérifie de temps en temps le nombre de km qui me sépare de l’arrivé d’autant que la dernière parti de cette course casse les pates avec ses petits col qui n’en finisse pas mais je prends mon mal en patience d’autant que je double pas mal de VD qui eu sont à la ramasse (hihihi). Et à environ 4km de l’arrivé je vois à l’horizon serge qui est au Loing, je me décide donc malgré ma soif (parce que je n’ai plus d’eau depuis 10km) de le rattraper pour qu’on finisse ensemble. J’arrive à sa hauteur et il nous reste plus qu’un km à parcourir avant de passer la ligne où nous attends une excellente paella bien mérité.

Serge me dira qu’il était arrivé au sommet environ ¼ d’heure avant moi ce qui reflète bien des capacités supérieur du Métabike par rapport à mon Baron dans le franchissement de col.

Le rendez-vous étant pris, serge n’a pas hésité à me faire essayer sa propre machine (j’avais un sacré poids sur les épaules), je suis donc parti pour un petit essai de 23km sur une partie du parcours de la Vauclusienne (petit col) pour mieux apprécier les différences.
Malgré que l’on n’ai pas pris le temps de le régler à ma morphologie (Bôme, potence)
Qui sont :

• le poids (-10kg contre presque 13kg avec accessoire)
• l’empattement
• la hauteur (j’ai eu du mal à prendre mes repères au démarrage et pour mettre le pied par terre lors des arrêts, mais c’est le manque d’habitude) et je suis plus à l’aise avec le Baron pour pencher dans les courbes
• freins (étriers AV AR contre disque AV et étrier AR) j’aime le disque à l’avant, par contre j’ai été bluffé par le frein AR du Métabike
• démultiplication (triple plateaux contre double plateaux) il n’y a pas photo par rapport à ce que j’ai sur mon Baron
• commande des vitesses (manettes indexé contre poignées tournantes) je me fais très bien au 2 (à chacun de choisir selon ces préférence)
• VD considère le Métabike comme étant plus un vélo et le préfère pour sa hauteur (d’après les discutions avant le départ)
Pour conclure c’est un très bon vélo qu’il faut absolument essayer pour ce rendre compte du potentiel dans les côtes.
Je remercie aussi serge pour sa gentillesse et son accueil.
Et pour finir et ne par repartir de cette charmante région je me suis attaqué à la monté par Bedoin toujours en partant de Mévouillon (138km aller retour) et dont j’avais repéré le déniveler en voiture (c’est raid mais plus court en distance et plus ombragé jusqu’au chalet reynard). J’ai mis de st colombe jusqu’au sommet 1h42 et toujours sans pose ni arrêt.

à bientôt

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
visite au Ventoux et à cycloutil et son metabike
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ballade et visite de la Casse Moto du Sud Ouest
» VISITE DE L'ABEILLE BOURBON DIM 19
» Moyeu BWR = ascension du ventoux sans équipement ?
» contre visite
» contre-visite pour pollution, que faire ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum du Vélorizontal, vélo couché et autres véhicules à propulsion humaine :: Les Activités du Vélorizontal :: Régions-
Sauter vers: