Le Forum du Vélorizontal, vélo couché et autres véhicules à propulsion humaine

Le forum francophone de tous les amateurs de cette pratique cycliste
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Refuser les logiciels non libres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
laurent49
Posteur de bronze
avatar

Messages : 302
Âge : 48
Localisation : Avrillé ( a coté d'Angers)
VPH : Performer 20-20
Date d'inscription : 17/09/2008

MessageSujet: Refuser les logiciels non libres   Lun 18 Mai 2009, 19:03

On a beaucoup parle de logiciels 3d ces derniers temps. Je pense que nous devrions eviter les logiciels non libres, meme quand les alternatives libres sont moins bonnes.

Evidemment, chacun fait ce qu'il veut, mais en gros, si on veut diffuser l'info vers tous, et pas seulement vers ceux qui ont les moyens d'acheter ces logiciels, souvent tres chers, ca depend de nous.

Un ordi de base, c'est 200 euros, accessible a la majorite des personnes en France. Une licence Windows, c'est deja 100 euros. Quand aux logiciels 3D, c'est plusieurs milliers d'euros.

Dans presque toutes les categories de logiciel, y'a des alternatives libres, souvent sous licence GPL. Je rappelle au passage la difference entre libre et gratuit. Un logiciel libre est bien davantage: vous avez le droit de le modifier, de le diffuser sous une version modifiee et il restera a jamais dans le domaine public..La seule contrainte etant grosso modo que les versions modifiees soient aussi accessibles a tous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asocat
Pilier du forum
avatar

Messages : 752
Âge : 41
Localisation : Lasson, Calvados
VPH : trike en autoconstruction à peaufiner - asocatrike -Baron
Date d'inscription : 06/02/2009

MessageSujet: Re: Refuser les logiciels non libres   Lun 18 Mai 2009, 21:25

Tout à fait d'accord. Ma formation à l'IUT s'est faite sous Linux et j'ai appris à apprécier cet environnement. Le problème est que la grande majorité des gens sont formaté micro$oft et n'arrive pas à faire le changement.
J'essaie de convertir ma femme mais c'est pas facile... pale

Asocat
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arafolie
Accro du forum
avatar

Messages : 3277
Localisation : proche de lyon
VPH : bx-bent
Date d'inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Refuser les logiciels non libres   Lun 18 Mai 2009, 21:40

je viens d'installer wings 3D sur mon mac ... ca compte (on va pas refaire la gueguerre mac pc).

base de ma recherche http://www.framasoft.net/rubrique166.html

Me manque plus qu'un prof !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://velorizontalyon.blogspot.com/2007/01/mon-premier-trike-fa
Tioub
Accro du forum


Messages : 1446
Âge : 43
Localisation : tjs pres de la seine
VPH : HR 26/26
Date d'inscription : 18/07/2007

MessageSujet: Re: Refuser les logiciels non libres   Lun 18 Mai 2009, 23:01

j ai commencé par Wings3D avec les tuto video du net , car c est un modeleur assez simple , mais je suis vite passé a blender3D ( car je veux animé qq idées ) , qui est un peu impressionnant au debut avec son interface, mais en y allant doucement ( tjs avec les tutos video ) , on se rends compte que on n as pas besoin de connaitre TOUT le logiciel par coeur .

Ma formation MECA c etait "rotring calque"( j adorais car ca remontais ma moyenne scolaire ) + mecaplan , ensuite AUTOCAD .

J ai remarqué que c est pas tres evident de savoir lire un plan papier pour qqun de pas former , faire un dessin correcte dés qu on est un peu en volume ( un bent le papier suffit ) ca se complique par ex: une arête est a reporté sur les 3 vues + plan de coupe et la vive les erreurs ! et dés qu on modifie qqch , il faut quasiment refaire tt le dessin .

Avec un logicel DAO , cela se fait tout seul , c est pour ca que je propose souvent sketchup3D( gratuit ) d une facilité siderante ( il y as qq script a ajouter pour avec une maitrise un peu plus simple des formes galbées ) .

Mais malheureusement j ai pas encore trouver l équivalent libre ...mais ca fait qq temps que j ai pas chercher , j ai lu sur le forum que peut être "art of illusion " ( present dans le lien framasoft )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gluondufou
Posteur d'argent


Messages : 496
Âge : 46
Localisation : london
VPH : mosquito, pou d'la route, bike friday
Date d'inscription : 27/01/2006

MessageSujet: Re: Refuser les logiciels non libres   Mar 19 Mai 2009, 00:22

je suis 100% d'accord et pourtant je suis un vilain gros canard en ce qui concerne la CAO, j'ai commencé avec solidworks en 1999 et à l'epoque il n'existait pas d'equivallanet dans le domaine du libre.
aujourd'hui, je suis pres à franchir le pas vers le libre, surtout si blender permet de gerer des assemblages (?)
De plus, comble de l'horreur mercantile, solidworks empêche la compatibilité de son systeme de fichier entre les differentes versions.

Dans le monde du libre, il y a quelque chose d'absolumment extraordinnaire, un pur MIRACLE que l'on doit à EDF: le code aste (http://www.code-aster.org), logiciel element finis LIBRE ! il faut savoir qu'un logiciel element finis avec les meme fonctionnalités coûte au bas mot 10000 euros/poste/an (c'etait en 2002). Aster est gratos.

Là encore je suis un vilain canard, mais changer de logiciel est tres dur car je sais que de passer de NE/NASTRAN à Aster me demanderait plusieurs semaines de travail de taupin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tioub
Accro du forum


Messages : 1446
Âge : 43
Localisation : tjs pres de la seine
VPH : HR 26/26
Date d'inscription : 18/07/2007

MessageSujet: Re: Refuser les logiciels non libres   Mar 19 Mai 2009, 01:08

Les soft CAO ultra couteux ont souvent un moteur de calcul venant du libre ( surtout en CFD ( mecaflux avec matlab ) . ( le payant n est souvent qu' une surcouche logiciel a une base libre ) .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guilhem
Accro du forum
avatar

Messages : 2259
Âge : 41
Localisation : Toulouse (31), France
VPH : Quest + Leitra Cabriolet
Date d'inscription : 02/08/2006

MessageSujet: Re: Refuser les logiciels non libres   Mar 19 Mai 2009, 09:04

Notez que le raisonnement s'applique aussi à bien d'autres domaines :

- il vaut mieux choisir des semences libres plutôt que des semences brevetées

- il vaut mieux choisir d'écouter des musiques libres plutôt que des musiques commerciales

- il vaut mieux choisir des médicaments génériques

- il vaut mieux boire l'eau du robinet plutôt que de l'eau en bouteille


Je n'en vois pas d'autre sur le moment, mais il doit y avoir des tas d'autres exemples.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://envelomobile.wordpress.com
laurent49
Posteur de bronze
avatar

Messages : 302
Âge : 48
Localisation : Avrillé ( a coté d'Angers)
VPH : Performer 20-20
Date d'inscription : 17/09/2008

MessageSujet: Re: Refuser les logiciels non libres   Mar 19 Mai 2009, 09:58

gluondufou a écrit:

Là encore je suis un vilain canard, mais changer de logiciel est tres dur car je sais que de passer de NE/NASTRAN à Aster me demanderait plusieurs semaines de travail de taupin.

C'est clair que changer de logiciel est super dur, voire impossible parfois. J'ai pris l'habitude de ne plus essayer un nouveau logiciel s'il n'est pas libre, parce qu'il sera difficile de revenir en arriere plus tard.

Au boulot, il me restait Maple, un logiciel de calcul formel pas libre et tres cher, dont j'arrivais pas a me débarasser. Je serai peut etre obligé de l'utiliser encore quelque temps, mais je compte passer a Sage que je viens de decouvrir, une alternative libre développée dans une université de Washington. Comme pour toi, il me faudra plusieurs semaines de boulot pour savoir refaire avec Sage ce que je savais faire avec Maple.

Ici a la fac, j'essaie d'amener quelques collegues a essayer Sage avec moi. Il ne me semble pas normal de demander aux etudiants de payer une licence Maple pour pouvoir faire leurs études dans de bonnes conditions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
laurent49
Posteur de bronze
avatar

Messages : 302
Âge : 48
Localisation : Avrillé ( a coté d'Angers)
VPH : Performer 20-20
Date d'inscription : 17/09/2008

MessageSujet: Re: Refuser les logiciels non libres   Mar 19 Mai 2009, 10:10

Toujours dans le meme esprit, on voit le formidable boulot fait par le ihpva, qui a mis une masse enorme d'infos techniques sur le velo accessibles a tous sans avoir a payer de droits.
http://www.ihpva.org/hparchive.htm

et le Human Power Electronic Journal, qui continue sur la meme voie.
http://www.hupi.org/HPeJ/index.htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Calcoran
Accro du forum
avatar

Messages : 2842
Âge : 42
Localisation : Rennes, France, Europe, Terre, Voie Lactée
VPH : VH: Quest 317, Trice Q26->24. VD: Brompton
Date d'inscription : 19/02/2008

MessageSujet: Re: Refuser les logiciels non libres   Mar 19 Mai 2009, 10:13

(est-ce que cette discussion ne serait pas plus à sa place dans le bar?)

Dans l'absolu, je suis très favorable au libre. Cela dit, certains logiciels non-libre sont le fruit d'un énorme travail, et proposent des outils ou des fonctionnalités extrêmement poussés, qu'il serait dommage de refuser sous prétexte que ce n'est pas libre.

Quelques exemples en vrac:

OOO/MsOffice: OOO est très bien, c'est d'ailleurs ce que j'ai à la maison. Cela dit, force est de constater que MsO est en général en avance d'un bon pas sur OOO. Ce n'est pas bien grave, quand on utilise OOO en 2009, on a l'impression d'utiliser MsO 2003: on perd légèrement en ergonomie, quelques fonctionnalités, rien de bien grave. Du coup, même si MsO est assez proche d'un prix "raisonnable" (par rapport à ce qu'il apporte), le choix d'OOO est assez naturel.

Gimp/Photoshop: Là ça fait plus mal. Pour un photographe, PS propose depuis 5-10 ans des outils d'une utilité cruciale (calques de réglages en particulier) que Gimp n'a jamais proposé, et qui ne semblent prévus que pour la version 3.0 (i.e. pas avant 2-3 ans encore). Ps est un logiciel développé à la base pour les pros, et est vendu comme tel, c'est à dire très cher. Résultat, la majorité des photographes numériques amateurs aimeraient pouvoir utiliser Gimp, mais comme il ne répond pas à leurs attentes, et comme Ps est largement trop cher, ils utilisent une version pirate de Ps.

SW/autre: A noter que je suis assez peu habitué à l'utilisation de ces logiciels. De ce que j'ai expérimenté, j'arrive à peu près à modéliser ce que je veux avec SW, et pas du tout avec les autres. Par contre, SW est proposé à un prix absolument prohibitif, ce qui exclut tout utilisation légale de la part d'un particulier, surtout pour un usage occasionnel.

Conclusion? En un sens, je n'aurais rien contre utiliser du logiciel payant (en le payant, s'entend, pas en le piratant Wink ) s'il propose des fonctionnalités ou une ergonomie que je ne retrouve pas dans le libre. Après tout, ça représente un travail important, de développer un logiciel de bonne facture (je suis payé pour le savoir). Il serait logique de payer pour un vélo mais pas pour un logiciel? Discutable, non? Mais par contre, la moindre des choses serait que la politique de prix soit raisonnable. Le raisonnement de beaucoup d'éditeurs semble être "on vend des logiciels pros aux pros, les particuliers ne nous intéressent pas mais on ne veut pas être piratés!" ... je trouve ça stupide. Pourquoi ne pas fixer un prix différent entre particuliers et entreprises, les entreprises bénéficiant bien sûr d'un service en échange du prix qu'elles paient (en l'occurrence, du support). C'est la solution que privilégient beaucoup de distributions Linux (SuSE, Redhat/Fedora, par exemple) ... à ceci près que le prix pour les particuliers est fixé à 0€ ... et que le support en cas de problème est aussi de 0 pour les particuliers Wink . Mais bon, globalement, à mon sens tout prix entre 0 et 50€ serait acceptable pour des logiciels de la puissance/qualité d'Office, Photoshop, SW, etc. Bien sûr, c'est ridicule comparé à ce que paient les entreprises, mais le nombre d'entreprises est lui aussi ridicule par rapport au nombre d'utilisateurs potentiels chez les particuliers.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dominique Perruchon
Accro du forum
avatar

Messages : 1911
Âge : 59
Localisation : Champigny/Marne (94) & Maisse (91)
VPH : ZOX 26 et BARON n°1365 Discus 2006 gris métal,
Date d'inscription : 20/05/2007

MessageSujet: Re: Refuser les logiciels non libres   Mar 19 Mai 2009, 10:18

MERCI gluondufou

Tu écris :
Dans le monde du libre, il y a quelque chose d'absolumment extraordinnaire, un pur MIRACLE que l'on doit à EDF: le code aster (http://www.code-aster.org), logiciel element finis LIBRE ! il faut savoir qu'un logiciel element finis avec les meme fonctionnalités coûte au bas mot 10000 euros/poste/an (c'etait en 2002). Aster est gratos.

Eh bien cela me fait plaisir, car je travaille à EDF pour la maintenance de la machine ASTER.... Et j’ai même une réunion cet après midi avec l’équipe projet (on prépare ASTER 4) !

Le monde est petit non ?


Dominique Perruchon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tropheekidam.free.fr
romu
***


Messages : 154
Âge : 47
Localisation : Rezé (Nantes)
Date d'inscription : 25/06/2008

MessageSujet: Re: Refuser les logiciels non libres   Mar 19 Mai 2009, 10:27

Bonjour,
C'est moi qui a parlé de Art Of Illusion sur le fil "modeleur 3D". J'avoue que j'ai laissé tombé car je n'ai rien trouvé concernant la gestion des dimensions et côtes, c'est pénible.

Maintenant, on parle de Sketchup, je l'utilise en lieu et place de AOI, mais il n'est pas libre du tout, juste gratuit. Et c'est vrai que la gestion des formes non cubiques est une plaie.

Le seul truc de CAO 3D qui me semble (j'y connais rien du tout en fait Very Happy ) "faire comme" Solidworks, c'est http://www.salome-platform.org/home/presentation/overview/. Mais comme je viens de l'écrire, j'y connais rien, alors j'ai pas testé. Et puis c'est Linux "only", et moi je suis sur Mac.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
O'Leave
Admin
avatar

Messages : 3181
Âge : 43
Localisation : Pessac (33)
VPH : Metabike "Vélotaff Edition" / Kostka 26x20 / Mono "Confrérial"
Date d'inscription : 18/11/2007

MessageSujet: Stalman Rulez   Mar 19 Mai 2009, 10:51

laurent49 a écrit:
On a beaucoup parle de logiciels 3d ces derniers temps. Je pense que nous devrions eviter les logiciels non libres, meme quand les alternatives libres sont moins bonnes.

Evidemment, chacun fait ce qu'il veut, mais en gros, si on veut diffuser l'info vers tous, et pas seulement vers ceux qui ont les moyens d'acheter ces logiciels, souvent tres chers, ca depend de nous.


Bonjour,

Pour en rajouter une couche, les logiciels libres permettent de pérenniser le boulot qui a été fait en les utilisant, grâce à l'accès au code.

Avec un logiciel propriétaire, que faire si la boite éditrice fait faillite, si j'ai perdu l'exécutable qui me permet de travailler ? Elle seule détenait le secret de comment sont codées les données dans mes fichiers. Que deviennent les travaux réalisés avec de vieux logiciels propriétaires, dont plus aucune version n'est disponible, voire qui ne tournent plus sur les ordis récents ? Ca m'est arrivé sur les arrangements musicaux, heureusement que j'en avais sauvegardé une version midi.

A contrario, si je travaille avec un logiciel libre, dans le meilleur des cas, le format de fichier est standard (cf. open office et format ODF) donc décrit par une norme qu'il est possible de recoder si besoin. Dans le pire des cas, j'ai accès aux sources du programme utilisé, je pourrais le recompiler dans 50 ans ou bien payer un informaticien pour le faire.

En utilisant les logiciels libres, je garde la liberté d'utiliser mon travail, je conserve les résultats de manière bien plus pérenne.

Fin du post revendicatif, en attendant, bricolez bien, je me délecte de vos réalisations toutes plus peaufinées les unes que les autres et des excellentes idées qui en ressortent.

O'Leave
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gluondufou
Posteur d'argent


Messages : 496
Âge : 46
Localisation : london
VPH : mosquito, pou d'la route, bike friday
Date d'inscription : 27/01/2006

MessageSujet: Re: Refuser les logiciels non libres   Mar 19 Mai 2009, 11:01

oui, c'est tres juste et c'est ce qui me fait flipper avec solidworks. Sans compter l'obsolescence rapide du hardware qui impose de passer sur 64bits donc racheter un nouvel OS et unn nouveau software, jusqu'au jour ou on passera sur du 128bits, etc etc...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gluondufou
Posteur d'argent


Messages : 496
Âge : 46
Localisation : london
VPH : mosquito, pou d'la route, bike friday
Date d'inscription : 27/01/2006

MessageSujet: Re: Refuser les logiciels non libres   Mar 19 Mai 2009, 11:08

Dominique Perruchon a écrit:
MERCI gluondufou

Tu écris :
Dans le monde du libre, il y a quelque chose d'absolumment extraordinnaire, un pur MIRACLE que l'on doit à EDF: le code aster (http://www.code-aster.org), logiciel element finis LIBRE ! il faut savoir qu'un logiciel element finis avec les meme fonctionnalités coûte au bas mot 10000 euros/poste/an (c'etait en 2002). Aster est gratos.

Eh bien cela me fait plaisir, car je travaille à EDF pour la maintenance de la machine ASTER.... Et j’ai même une réunion cet après midi avec l’équipe projet (on prépare ASTER 4) !

Le monde est petit non ?

Dominique Perruchon


mais c'est fabuleux !!!
ça me motive d'autant plus à franchir le pas ! quelle est ta fonction au sein d'Aster ? (par curiosité). Si j'ai bien compris il va falloir que je me mette à la programmation python pour le post traitement du fichier de sortie pour obtenir la visualisation des resultats ? (banzaïe)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
romu
***


Messages : 154
Âge : 47
Localisation : Rezé (Nantes)
Date d'inscription : 25/06/2008

MessageSujet: Re: Refuser les logiciels non libres   Mar 19 Mai 2009, 11:25

O'Leave a écrit:

Pour en rajouter une couche, les logiciels libres permettent de pérenniser le boulot qui a été fait en les utilisant, grâce à l'accès au code.

Avec un logiciel propriétaire, que faire si la boite éditrice fait faillite, si j'ai perdu l'exécutable qui me permet de travailler ? Elle seule détenait le secret de comment sont codées les données dans mes fichiers. Que deviennent les travaux réalisés avec de vieux logiciels propriétaires, dont plus aucune version n'est disponible, voire qui ne tournent plus sur les ordis récents ? Ca m'est arrivé sur les arrangements musicaux, heureusement que j'en avais sauvegardé une version midi.


Je dirais que ça dépend des cas, exemples :
- Blender : la boîte a fermé, une communauté a racheté le code, l'a ouvert et c'est devenu un logiciel libre,
- Mon ancienne boîte : à chaque release, le code est déposé chez un tier de confiance, en cas de faillite, les clients peuvent ainsi récupéré le code source.

O'Leave a écrit:

A contrario, si je travaille avec un logiciel libre, dans le meilleur des cas, le format de fichier est standard (cf. open office et format ODF) donc décrit par une norme qu'il est possible de recoder si besoin. Dans le pire des cas, j'ai accès aux sources du programme utilisé, je pourrais le recompiler dans 50 ans ou bien payer un informaticien pour le faire.

En utilisant les logiciels libres, je garde la liberté d'utiliser mon travail, je conserve les résultats de manière bien plus pérenne.

Fin du post revendicatif, en attendant, bricolez bien, je me délecte de vos réalisations toutes plus peaufinées les unes que les autres et des excellentes idées qui en ressortent.

O'Leave

Le problème est : va trouver aujourd'hui quelque organismes que ce soit qui te demande des fichiers ODF Rolling Eyes C'est triste, mais TOUS ou presque demande du MS Office.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Refuser les logiciels non libres   Mar 19 Mai 2009, 12:09

Pour un soft 3D (sans prétention CAD) voir ici

Persistance Of Vision, disponible sous MSW, Mac OS, i86 Linux (de très beaux rendus).


laurent49 a écrit:
Quand aux logiciels 3D, c'est plusieurs milliers d'euros.
J'utilise Lightwave depuis plus de 10ans, j'ai débuté avec la version 3 achetée environ 15000 F à l'époque. Aujourd'hui à la version 9.5, le prix de la licence n'a cessé de chuter, il faut débourser 795€. Donc on parlera plutôt de centaines d'euros. Mais cela reste cher.
Revenir en haut Aller en bas
Dominique Perruchon
Accro du forum
avatar

Messages : 1911
Âge : 59
Localisation : Champigny/Marne (94) & Maisse (91)
VPH : ZOX 26 et BARON n°1365 Discus 2006 gris métal,
Date d'inscription : 20/05/2007

MessageSujet: Re: Refuser les logiciels non libres   Mar 19 Mai 2009, 13:08

Re bonjour gluondufou,

J’ai une fonction plutôt tertiaire .Je m’occupe de «co-diriger» l’équipe de maintenance de la partie hard et système du Cluster de calcul et de développement ASTER (Machine Bull Novascale- voir photo).



A ce titre, se suis en contact régulier avec l’équipe de développement (j'y vais dans 20 minutes..), mais je ne suis pas impliqué dans la démarche du logiciel proprement dit.

Cdlt.

Dominique Perruchon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tropheekidam.free.fr
knight
Posteur de bronze


Messages : 319
Âge : 42
Localisation : Bienne, Suisse
VPH : M5 Carbon Mid Racer
Date d'inscription : 07/07/2006

MessageSujet: Re: Refuser les logiciels non libres   Mar 19 Mai 2009, 13:54

Bonjour,

Professionnellement je fais de la CAO avec CATIA V5. Pendant mes loisirs, il m'arrive d'utiliser Lightwave ou Modo (prix d'une license proche de Lightwave). Et bien ces logiciels n'ont pas grand chose en commun. Catia est parfaitement adapté à la conception mécanique. Concevoir précisément et mettre en plan des mécanismes sous Lightwave (Modo ou Blender) me semble impossible (mise en plan inexistante) ou très difficile, car ce n'est pas la raison d'être de ces logiciels. Il ne me semble pas qu'il existe des alternatives libres et performantes à CATIA ou SW.

D'autre part et comme indiqué libre ne signifie pas gratuit. Il me semble naturel de payer un programme. Mais la notion de brevet est à mon sens néfaste à la société. Tout idée devrait pouvoir être librement utilisée.

Grâce à ce forum je découvre certains logiciels libres tournant sur Linux. Salomé a été évoqué et il semble qu'il y ait un logiciel de CFD intéressant lui aussi, OpenFoam, qqun connaît? Je devrais peut être me mettre à Linux...

Bonne journée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eärendil
Posteur de bronze
avatar

Messages : 219
Âge : 27
Localisation : Lyon (69)
VPH : Sinner Mango+
Date d'inscription : 09/10/2008

MessageSujet: Re: Refuser les logiciels non libres   Mar 19 Mai 2009, 22:31

+1000 pour l'auteur de ce topic !

Je finis cette année mon DUT Informatique, et ça fait quelques années que j'utilise Linux et les logiciels libres (donc AVANT ma formation ; quand j'entends que Linux, c'est pour les informaticiens, ça me fait bien rire, et j'ai envi de dire que ça donne le goût à l'informatique, plutôt).
C'est un monde absolument merveilleux. Le truc que je ne comprends pas, c'est que si peu de monde tente de franchir le pas, même ceux de ma promo.
Il faut dire que tout changement est déstabilisant, mais quelle bonheur quand on commence à maîtriser sa machine et qu'on découvre la beauté du système qu'il y a derrière I love you ...
Ce qui est le plus appréciable, c'est avoir un choix immense de logiciels, d'environnement de bureau, de distributions, avec plusieurs perles au milieu.
Et franchement, quand on a commencer à goûter à la puissance de certains outils sous Linux, ça fait très très mal de retourner sous Windows.
Enfin bon, ce n'est que mon avis, hein Laughing !

En tout cas, c'est marrant de voir que plusieurs vélocouchistes sont sensibles à ces choses là. C'est peut-être un petit monde de gens qui réfléchissent à leurs actes, et qui n'ont pas peur de sortir de la norme, et être militant d'une certaine manière...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bo
**
avatar

Messages : 97
Âge : 37
Localisation : Lyon
VPH : Zelo (tricycle tadpole cadre bois)
Date d'inscription : 04/09/2008

MessageSujet: Re: Refuser les logiciels non libres   Mer 20 Mai 2009, 10:51

Même si je suis du même avis pour une bonne partie des choses écrites dans ce topic (étant moi même acteur du libre), je pense qu'il y a une grosse confusion entre LIBRE et GRATUIT.

En fait ce que vous cherchez ici, c'est plus des produits gratuits. Le premier argument avancé étant le prix.

Le libre, permet d'universaliser un produit logiciel qui peut ainsi être amélioré par tous. En théorie, oui, en pratique, il n'y a qu'un poignée de développeurs capables d'y faire quelque chose. En pratique encore, nombreux sont les projet "libre" qui ne perdurent pas à cause de manque de moyens, motivation ou organisation des ressources.
Dans la plupart des cas, ce sont des points qui sont plus robuste autours d'un produit commercialisé.

Le libre est souvent synonyme de gratuit, mais ce n'est pas sa caractéristiques maitresse.

Pour conclure, je ne suis pas pour l'idée de ne pas citer les logiciels commerciaux, juste parce qu'ils sont cher. Pour moi, c'est au consommateur final de faire son choix, en fonction de son budget, de ses besoins réels et non pas aux autres de lui cacher ce type d'infos.

Parce que sinon, pourquoi ne pas "oublier" de parler des marques de matos vélo ou des boutiques les plus chères !?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.borisbeaulant.com
cavallo pazzo
Accro du forum
avatar

Messages : 6820
Âge : 42
Localisation : Suisse, dans les montagnes du Jura
VPH : Catrike Speed 05, Cat 700, Biocycle, BMC 4 tuned
Date d'inscription : 22/01/2006

MessageSujet: Re: Refuser les logiciels non libres   Mer 20 Mai 2009, 13:25

Pas forcément refuser de parler des payants, mais au moins faire une com' égale pour les libres, parce que si tu veux que le consommateur final puisse faire un choix, il doit au moins avoir entendu parler des produits et les avoir vus.. Ce qui est loin d'être le cas.
Pour l'instant c'est un non choix quasiment généralisé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.biketothefuture.ch
Calcoran
Accro du forum
avatar

Messages : 2842
Âge : 42
Localisation : Rennes, France, Europe, Terre, Voie Lactée
VPH : VH: Quest 317, Trice Q26->24. VD: Brompton
Date d'inscription : 19/02/2008

MessageSujet: Re: Refuser les logiciels non libres   Mer 20 Mai 2009, 14:10

bo a écrit:
Même si je suis du même avis pour une bonne partie des choses écrites dans ce topic (étant moi même acteur du libre), je pense qu'il y a une grosse confusion entre LIBRE et GRATUIT.
Je crois que c'est moi qui ai pas mal apporté à la confusion avec mon message. Laurent parlait de libre, et sans réfléchir j'ai embrayé sur libre&gratuit (ou libre&bon marché).

Cela dit, ça ne fait que complexifier le choix Wink . Déjà, il faut souvent se fixer des limites sur le rapport qualité(ou fonctionnalités, ou ergonomie)/prix, mais en plus il faut réfléchir à la pérennité et au côté moral de sa décision! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dominique Perruchon
Accro du forum
avatar

Messages : 1911
Âge : 59
Localisation : Champigny/Marne (94) & Maisse (91)
VPH : ZOX 26 et BARON n°1365 Discus 2006 gris métal,
Date d'inscription : 20/05/2007

MessageSujet: Re: Refuser les logiciels non libres   Mer 20 Mai 2009, 14:35

Bonjour

D’un usage professionnel le logiciel libre possède deux obstacles :
- Le premier est l’absence de support contractuel (Il arrive couramment que le développement d’un logiciel libre coûte plus chère qu’une solution constructeur)
- Le second (lié au premier) est qu’il est d’une intégration plus délicate et prétexte a des clauses de non garantie dans des solutions complexes.

Dominique Perruchon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tropheekidam.free.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Refuser les logiciels non libres   

Revenir en haut Aller en bas
 
Refuser les logiciels non libres
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Refuser les logiciels non libres
» Charges libres ou machines ?
» Attention à ne pas rouler en roues libres en descente
» installer un kit mains libres dans le porte lunettes
» le point sur les coureur libres

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum du Vélorizontal, vélo couché et autres véhicules à propulsion humaine :: Les Points spécifiques :: Le Coin du Constructeur amateur-
Sauter vers: