Le Forum du Vélorizontal, vélo couché et autres véhicules à propulsion humaine

Le forum francophone de tous les amateurs de cette pratique cycliste
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Article sur vélo électrique et réponse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ange
**


Messages : 79
Âge : 34
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 18/07/2006

MessageSujet: Article sur vélo électrique et réponse   Dim 13 Aoû 2006, 11:32

bonjour,

Me balandant sur les sites web des quotidiens français je suis tombé sur un article parlant d'un vélo électrique. L'article est ma foi fort désopilant et je me suis dit qu'une réponse critique et construite pourrait etre intéressante. J'ai donc pris une plume et essayé de pondre quelque chose que je puisse publier sur mon blog et envoyer à l'auteur de l'article (puisque le dit journal le permet).

l'article est le suivant : http://liberation.fr/vous/198301.FR.php

et voici mon premier brouillon de réponse. ce qui serait peut être intéressant c'est que ce soit l'AFB et non un petit gars comme moi qui envoi une réponse, du moins si ça vous intéresse de répondre à un tel article. que ce soit avec tout ou partie de mon texte, ou pas du tout peut m'importe, l'idée c'est que l'AFB fasse entendre sa voix sur une question cycliste. C'est une chose qui me motive, mais ça n'est peut etre pas dans vos motivations, libre à vous de choisir.

Pour le présent post je serai au moins intéressé d'avoir vos avis avant de le publier sur mon blog ou ailleurs. voir si je me plante pas, ou si certains auraient des conseils ou arguments à y rajouter.

le post :

Les médias français ne cesseront plus de me faire rire. Toujours à la pointe du retard et de la non réflexion.

S'ils veulent aider un peu l'adoption du vélo dans ce pays si drogué à la voiture ils feraient mieux de faire un tour chez nos voisins et de nous en rapporter dans un bel article ce qu'ils y ont vu.

Pour revenir au sujet de l'article et celui ci. Plutôt que de me faire raleur inutile je vais essayer d'apporter quelques points de réflexion issus de mes recherches sur la toile et de mon humble avis.

Commençons donc par l'objet : le vélo électrique. Vélo électrique hummm bigre mais il sert à quoi le moteur ? A moins vous fatiguer voyons ! Répondrons donc le gentil vendeur ou le client convaincu.
Évidement c'est la le but recherché : faire "propre" tout en se fatiguant le moins possible, à quand le retour des porteurs de chaises ?
Continuons. La selle n'est pas une selle mais un siège de mob ou de moto. Pourquoi donc parler de ça ? Parce que la selle est un des attributs maudits du vélo droit (notez l'utilisation du mot "droit" pour plus tard). Douloureuse et dangereuse elle fait fuit les plus courageux de nos concitoyens qui voudraient croire dans le vélo.
Un peu plus loin il est encore une fois fait preuve que ce n'est pas vraiment un vélo, histoire de bien s'ancrer dans la tête que "CE N'EST PAS UN VÉLO". En somme :
- ce n'est pas un vélo
- vous n'aurez pas mal aux fesses, ou à l'entre jambe en général, puisque ce n'est pas un vélo
- vous ne vous fatiguerez pas, puisque ce n'est pas un vélo

Suivant. Ah oui le lien social, évidement. En réalité je pense qu'il faut plutot y voir une curiosité passagère du passant ou co utilisateur des pistes ciclables et des routes parcourues. Voici un véhicule inconnu mais qu'est ce donc ? L'inconnu fait peur et donc certains, téméraires il en va sans dire, viennent donc vérifier qu'il n'y a rien de bien dangereux.
Il est intéressant de voir dépeindre ce véhicule comme "lien social", c'est vrai que les médias et le marketing en sont friants. Dans cette époque ou on vit tous les uns sur les autres sans se connaitre alors que ceux qui vivaient (et vivent) à des kms les uns des autres se connaissent très bien, trouver un objet ou une activité qui puissent servir d'alibi pour un contact humain est important.

Vient le couplet sur le casque que je trouve triste. Car il dresse le casque comme un accessoire inutile et génant. Certes la plupart de ces volumineux couvre chef ne sont probablement pas bien utile à part pour les petits chocs. Mais le dépeindre comme génant ou comme une obligation désagréable est comme raler contre les limitations de vitesses sur les routes. C'est se tirer une balle dans le pied en pretextant que c'est plus agréable dans l'instant.

Vient le paroxysme de l'excuse : "avec la délicieuse impression de pas faire trop de mal à ta planète" ahaha. Heureusement qu'il y a le "pas [...] trop".

"Cette sorte de mobylette électrique reste pour l'instant réservée aux célibataires : pas de siège enfant, la structure plastique n'est pas assez solide."
Voici le principal couplet pour lequel je puisse renvoyer facilement vers nos voisins, un tour à Amsterdam montrera rapidement la vie intégrée du vélo dans les moeurs de la bas. Que ce soit au niveau des rues et routes (via de vrais pistes cyclables de tailles agréables) ou des modèles utilisés : du vélo hollandais classique avec ses beaux garde boue et porte bagages, au tri porteur, en passant par les modèles plus ou moins familiaux.


Fini la hache, passons au couteau.

Donc ce véhicule serait utile et conseillé pour les célibataires un peu feignants mais voulant faire propre tout en ne faisant pas trop d'efforts et surtout sans se faire mal.

C'est que le vélo fatiguant c'est un grand mythe. Il faut être dopé pour rouler sur un vélo, ça devient connu, c'est que c'est fatiguant et beaucoup trop sportif. Et puis arriver en sueur au boulot ou chez le boulanger "merci".
Donc on rajoute un moteur. Pas un moteur thermique comme sur ce vieil ami Solex, non non électrique ça fait plus propre. Ah oui bien sur.
Mais pourquoi le vélo est il si fatiguant ? "Parce qu'il faut pédaler" Répondront ils tous. Oui c'est le propre des vélos : le moteur c'est vous. Mais il y a façon et façon de pédaler et un vélo droit n'est certainement pas le mieux pensé pour celà. La conception du vélo droit est vieille mais cela n'a pas grand chose à voir avec notre problème si ce n'est que c'est la démonstration une nouvelle fois de notre goût pour nous entêter dans une solution inefficace et douloureuse. Le problème c'est la position du cycliste qui n'assure pas un rendement musculaire optimum et reste fort peu aérodynamique.

"Mais on a toujours été comme ça". Non. Du tout. Dés les débuts des vélos tout a été testé, et le vélo droit, en "diaman" a supplanté ses conccurents dans les années 30 lorsque l'UCI a décidé de réglementer les vélos pour les courses afin que tous les conccurents puissent être à armes égales. Un choix a été fait.

Donc certains se sont évertués à chercher un modèle plus rentable, musculairement parlant. Parmis les centaines ou milliers de prototypes qui ont pu exister ou existent il y a quelques principes qui sont sortis du lot. Les deux principales idées sont de se séparer de la selle étroite et de la position peu commode. Le cycliste se voit donc assi voir même couché sur un siège façon mob, ou façon char à voile.

Parmis eux un système se détache : le vélo couché ou horizontal. Je vais donc me concentrer sur ceux ci. Plus bas, plus stable, plus confortable et plus rentable musculairement. Le centre de gravité est lui abaissé donc la stabilité de l'engin est améliorée. Plus confortable car c'est un vrai siège qui vous supporte, la surface d'appui est plus grande donc moins de points sensibles, et surtout rien sur l'entre jambe. Plus rentable musculairement car la surface exposée au vent est plus faible et surtout on est dans une bien meilleure position pour pousser sur les pieds avec un vrai dossier pour servir d'appui dans l'effort.
Pour ceux qui ont besoin d'un coup de pouce dans les montées et faux plats une assistance électrique est possible.
Pour ceux qui veulent encore plus de stabilité ou/et plus de capacité de portage il y a le trois roues ou "Trike", voir "Trycicle" (oui comme le trycicle rouge de votre enfance). Qu'il soit en tadpole (deux roues avant, une roue arrière) ou en delta (une roue avant, deux roues arrières) il est plus stable, plus bas. Un peu moins rapide mais tout aussi intéressant musculairement.

Ah oui le prix. Évidement un vélo horizontal ou un trike n'a pas le prix d'un petit vélo de grande surface. C'est en grande partie dut au fait que les constructeurs ne peuvent pas se permettre de rigoler avec leurs clients. Il faut que le vélo tiennent la route tous les jours et qu'il soit un compagnon de route fiable. Car évidement s'il est plus confortable et plus rentable musculairement il facilite les longs trajets, et la pas question de faire avec un dérailleur qui saute de temps en temps. Les pièces sont du haut au très haut de gamme, et la fabrication est bien souvent en grande partie faite à la main.
Un vélo horizontal vous coutera entre 1200 et 1800 euros pour un premier modèle. Un trike entre 1900 et 2400 pour la même entrée de gamme.

"Fouilla c'est cher". Combien d'argent mettez vous dans votre voiture à l'année ? ou dans votre carte de transport ? Vous citadins et habitants de proche banlieu ne feriez vous pas mieux de prendre un vélo confortable pour vous rendre en ville ou au boulot ?
Alors pour ce qui est des "désagréments" ils existent certes mais sont résolvables en faisant des demandes et du lobbying auprès des entreprises, institutions et pouvoirs publics.
- la douche au boulot : c'est un accéssoire indispensable évidement, mais un vestiaire et une douche au boulot représente un cout pas très grand pour une entreprise soucieuse du confort de son personnel et/ou de sa participation à une vie plus agréable et moins polluée pour tous.
- le vol de vélo. Les villes font bien des parkings à voiture à tours de bras pourquoi pas des parkings à vélos corrects et sécurisés ? Ça existe en plus.
- le parcours : les pays cyclistes ont bien fait l'effort de faire de vrai pistes cyclables, pourquoi pas nous ?
Tout cela est bien plus facile à faire avancer si beaucoup de monde exprime ce besoin. Alors plutot que d'attendre il faut agir chacun à son niveau. Cela passe par un peu d'éducation et quelques efforts.

Le vélo électrique est une excuse, un emplatre sur une jambe de bois, une énième tentative de renvoyer le problème aux calandes grecques. Plutôt que de contourner le problème il faut s'y attaquer à bras le corps. Prenez un vélo (couché ou pas) et vendez votre voiture, acceptez une perte d'un minimum de confort immédiat pour un gain en confort futur : meilleure santé, moins de pollution, etc ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://livingdreaming.blogspot.com/
Glace de Feu
Pilier du forum
avatar

Messages : 944
Âge : 52
Localisation : Proche banlieue de Grenoble
VPH : M5 SP559 vert ; Zockra KA LD 571/622 blanc et bleu
Date d'inscription : 04/01/2006

MessageSujet: Re: Article sur vélo électrique et réponse   Dim 13 Aoû 2006, 13:55

ange a écrit:
Le vélo électrique est une excuse, un emplatre sur une jambe de bois, une énième tentative de renvoyer le problème aux calandes grecques.

Je trouve ton jugement bien sévère. Je préfère mille fois voir un habitué de la voiture citadine abandonner sa voiture pour monter sur un vélo comme celui-ci plutôt que de conserver sa bagnole en ville. 250 watts électrique pour se déplacer sur 45 kg de vélo sera toujours meilleur en terme de rendement et d'impact environnemental que 1500 kg de voiture utilisant plusieurs dizaines de milliers de watts.

Il y a des usagers potentiels pour ce type de vélo, qui ne trouveront pas leur bonheur avec le vélo couché : citadins costard-cravatte souhaitant arriver au travail sans l'auréole sous les aisselles, personne confrontée à des dénivelés importants (si j'habitais à la Croix Rousse à Lyon, je trouverai le vélo électrique bien utile...) ou à du fort vent de face, transport de charges avec démarrage/arrêt fréquent,...

J'ai été usager d'un vélo électrique pendant six ans avant de passer au vélo couché. Cela m'a permis de faire 17.000 km en ville sans utiliser la voiture, et surtout d'affronter un fort vent de face sur un parcours de 25 km A/R, qui me dissuadait bien souvent de prendre le vélo sans assistance. Le vélo couché m'a apporté une autre solution au problème, en y ajoutant le confort et la vitesse. Mais je persiste à penser que le vélo électrique peut constituer une autre solution intéressante pour certains citadins.

Il n'y a pas UNE solution mais DES solutions au problème des déplacements en ville. Et le vélo couché ne constitue pas nécessairement la réponse à tous les cahiers des charges.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ange
**


Messages : 79
Âge : 34
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 18/07/2006

MessageSujet: Re: Article sur vélo électrique et réponse   Dim 13 Aoû 2006, 14:25

oui le jugement est peut etre severe, et je suis tout a fait d'accord que le velo couche n'est qu'une solution parmis d'autres "prenez un velo (couché ou pas)". Je ne recuse pas les velos electriques, j'ai peut etre mal exprime mon propos, mon propos est plutot vis à vis de l'article que je trouve un peu léger et peu approfondit.

mais c'etait un peu l'idee de poster un premier jet ici, pour avoir des retours car j'ecris souvent sur le vif et j'ai souvent besoin d'un oeil exterieur pour m'aider a remettre en forme certains passages.
vu que je voudrais le texte plus constructif que destructif ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://livingdreaming.blogspot.com/
JNZ
Accro du forum
avatar

Messages : 2458
Âge : 37
Localisation : Voreppe (15km Grenoble)
VPH : Optima Orca + Speculoos + vieux vélos qui vont bien
Date d'inscription : 08/01/2006

MessageSujet: Re: Article sur vélo électrique et réponse   Dim 13 Aoû 2006, 18:31

ben en fait le texte il dit que c'est plus une mobylette electrique qu'un vélo, et que vu le prix, ça vise les gens plutot aisés.

De toutes manière, d'une manière générale, si tu veux faire un article industriel qui fait "develloppement durable", tes clients ça va pas être les classes sociales les plus basses…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jumpifnotzero.free.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Article sur vélo électrique et réponse   

Revenir en haut Aller en bas
 
Article sur vélo électrique et réponse
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Urgent: schéma électrique de la pompe à injection d'une 964
» schéma électrique combiné
» Moteur électrique et sondeur
» Vélomobile électrique ''heavy metal''
» Schéma électrique alfa 75 turbo

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum du Vélorizontal, vélo couché et autres véhicules à propulsion humaine :: Premiers Maillons :: Vélorizontal-
Sauter vers: