Le Forum du Vélorizontal, vélo couché et autres véhicules à propulsion humaine

Le forum francophone de tous les amateurs de cette pratique cycliste
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Vélomobile et accidentologie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Quel risque d'accident redouteriez-vous à velomobile ?
Choc frontal
23%
 23% [ 14 ]
Choc latéral
26%
 26% [ 16 ]
Choc arrière
20%
 20% [ 12 ]
Retournement
31%
 31% [ 19 ]
Total des votes : 61
 

AuteurMessage
Leloublan
Accro du forum
avatar

Messages : 3023
Âge : 66
Localisation : La Tour De Peilz,Suisse
VPH : LELOUBLAN Carbone MID RACER,,LELOUBLAN Carbone PLIABLE,LELOUBLAN CITY
Date d'inscription : 22/10/2007

MessageSujet: Re: Vélomobile et accidentologie   Mer 10 Oct 2012, 01:35

Les usagers actuels de vélomobiles semblent être très peu exigeants sur le plan sécurité de leurs véhicules

conséquence :la sécurité des vélomobiles actuels est comparable a celle de la Ford T de 1908

Pas d arceau de sécurité,pas de renfort longitudinaux,pas d air -bags (tiens quel serait le poids d un système airbag ???? )
les bords des cockpit sont de véritables coupe- gorges
les feux sont de mon point de vue trop bas pour être bien vu
les rétroviseurs ne semblent pas obligatoire pas plus que les avertisseurs et clignotants

Les pilotes de F1 ont mis des décennies pour obtenir tout un tas de règles les protégeant
mais actuellement les accidents mortels sont devenus très rare
et la j ai le sentiment que rouler a 300 km/h en F1 est plus sure que traverser Paris a 30 km/h en vélomobile


Les constructeurs de velomobiles ont des progrès a faire......
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rico
Accro du forum
avatar

Messages : 3691
Âge : 46
Localisation : 95 BUTRY SUR OISE
VPH : Bacchetta hybride avec freins, Baron
Date d'inscription : 12/08/2006

MessageSujet: Re: Vélomobile et accidentologie   Mer 10 Oct 2012, 01:40

Un VM ça reste un vélo. Un vélo restera toujours équipé au minimum de la façon la plus simple possible. On ne pourra jamais faire autrement ça deviendrait trop lourd, trop compliqué. Ne nous écartons ps de la philosophie du vélo reposant sur la simplicité et le dépouillement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Magnum
Accro du forum
avatar

Messages : 11339
Âge : 66
Localisation : Brest
VPH : Quest carbone 559 assisté (Pikachu), Waw 313 assisté(KaWa), VAE Moustache (Black Swan), remorque Taifun. Ex: Milan SL carbone 028, Waw Raw 127 assisté, Quest XS carbone assisté, Ice Adventure 3 FS, Ice Sprint 3 FS, Ice Vortex+.
Date d'inscription : 24/07/2010

MessageSujet: Re: Vélomobile et accidentologie   Mer 10 Oct 2012, 01:45

+1 pour éviter de transformer le VM en bagnole.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
rico
Accro du forum
avatar

Messages : 3691
Âge : 46
Localisation : 95 BUTRY SUR OISE
VPH : Bacchetta hybride avec freins, Baron
Date d'inscription : 12/08/2006

MessageSujet: Re: Vélomobile et accidentologie   Mer 10 Oct 2012, 01:49

C'est d'ailleurs le risque d'une législation renforcée et qui verrait les VM ressembler à des VM (Véhicules Motorisés).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
daweed
Accro du forum
avatar

Messages : 4471
Âge : 24
Localisation : Vendée
VPH : velomobile waw 119, et divers vélomobiles
Date d'inscription : 16/08/2010

MessageSujet: Re: Vélomobile et accidentologie   Mer 10 Oct 2012, 01:57

Pour ce qui concerne mon vélomobile,
- il possède un arceau de sécurité qui fait le tour de la tête.
- et sa carroserie est en kévlar, matériau qui ne casse pas et qui amorti très bien les chocs (voir rencontre de nébuchadnezzar avec un poteau )

en ces deux points, je trouve que la sécurité "de base" (chocs modérés, retournements) est très correcte
En revanche, pour ce qui est de l'éclairage et autres équipements, je trouve que les constructeurs ont de sérieuses questions à se poser si ils ne veulent pas un jours avoir des retombées négatives, voir néfastes...

Le principal problème est que le vélomobile reste pour l'instant un engin de performance etc, donc le constructeur a aujourd'hui autant de commandes "usage sportif/loisir" que de commandes "déplacements utilitaires".
Résultat, les constructeurs proposent une version de base avec le minimum obligatoire ; puis en option, tout ce que l'on a besoin en usage utilitaire (phares haut de gamme, clignotants, klaxon, feu de stop, etc)

de là commence les ennuis, car pour un type comme moi qui n'a pas de sous, c'est difficile de se dire qu'il va falloir aligner 600 € de plus...alors faut bricoler...et perdre du temps.

après un an de "galère à la daweed", j'ai aujourd'hui l'éclairage idéal, 3 à l'avant et 3 à l'arrière chacun ayant son usage défini jour/nuit/brouillard.

Même le quest qui est aujourd'hui la référence, je trouve son éclairage trop minimal...

il faudrait créer des packs : "pack extrem" => vm vide le plus léger possible pour compète. "pack full option" tout équipé pour usage utilitaire. chacun des packs pouvant etre configuré à la sauce de l'acheteur... au moins ça oriente directement sur l'usage de son futur vm.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.velomobile-france.com/
Fleur
Accro du forum
avatar

Messages : 2749
VPH : Toxy ZR, tandem Hase Pino
Date d'inscription : 26/06/2009

MessageSujet: Re: Vélomobile et accidentologie   Mer 10 Oct 2012, 02:24

StéphaneDeVannes a écrit:
Guilhem a écrit:

* Plus général :

- sortie de voie privée le long d'une piste cyclable, avec peu de visivilité : la plupart des riverains sont conscients qu'il y a une piste, mais c'est pas systématique : certains déboulent sans faire attention.


Je ne suis quand même pas le seul à boycotter ce genre de piste quand même ?

Cette remarque me rappelle mon étonnement ces vacances sur les pistes cyclables en site propre le long de rues en Vendée :
- a chaque entrée de propriété, il y a une espèce de chicane en poteaux de bois qui réduit la largeur utilisable de la piste cyclable et oblige les vélos a circuler sur le bord cote chaussée de la piste cyclable, C’était la première fois que je voyais ce genre de dispositif, dans l’obscurité cela doit être passablement piègeux et dans le cas de pistes cyclables a double sens, cela rend le croisement des vélos impossible.
- a chaque croisement avec une rue secondaire, il y a un panneau STOP qui rend les cyclistes non prioritaires. Sur les pistes cyclables en Flandre c'est exactement l'inverse, il y a une signalisation qui rend la piste cyclable prioritaire un peu comme un passage protégé pour piéton, les automobilistes doivent toujours s’arrêter pour laisser passer les vélos et en pratique, ils respectent cette obligation. Le fait que cela soit systématique facilite les choses pour les automobilistes, ils ne doivent pas se poser de question de savoir qui a la priorité, il savent que si il y a un vélo qui arrive, ils doivent s’arrêter de la même manière qu'ils doivent s’arrêter pour un piéton sur un passage protégé.

En résumé, la Vendée le département "le plus cyclable de France" (cf. la pub du conseil général de Vendée) donne clairement la priorité aux automobilistes !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
knight
Posteur de bronze


Messages : 319
Âge : 42
Localisation : Bienne, Suisse
VPH : M5 Carbon Mid Racer
Date d'inscription : 08/07/2006

MessageSujet: Re: Vélomobile et accidentologie   Mer 10 Oct 2012, 03:04

Je ne pense pas qu'augmenter la sécurité passe forcément par une augmentation importante du poids. Un arceau derrière la tête, un éclairage adéquat, une ceinture de sécurité ? sont des exemples d'éléments légers qui peuvent faire la différence.

Certaines structures déformables absorbent une énergie importante pour un poids réduit par l'utilisation d'aluminium.

Dans l'exemple ci-dessous, une voiture de 800kg à 36 km/h possède une énergie de 40 kilojoules:
http://www.msr.lu/mmp/online/website/content/fiches_pedagogiques/physique/104/23_FR.html

Je cite un document d'alueurope: "Les solutions les plus fréquemment utilisées dans le secteur automobile permettent d’absorber de 20 à 35 kJ par kg d’aluminium.5"

http://www.alueurope.eu/wp-content/uploads/2011/09/SafetyFR.pdf
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bison couché
Accro du forum
avatar

Messages : 2594
Âge : 44
Localisation : Genève
VPH : Schlitter Encore "Zéphir", Thys 209 "Aquarius", vd Vortrieb&Rohloff "IP67", vd Open Cycle U.P. "Bucéphale", anciennement: metaphysic 700 "la libellule", Waw
Date d'inscription : 13/08/2010

MessageSujet: Re: Vélomobile et accidentologie   Mer 10 Oct 2012, 03:20

- Il y a un an et demi mon vm a été percuté depuis l'arrière par une grosse allemande qui a été surpris de me rencontrer dans un virage sur un raidillon. Ma vitesse ridicule (10 km/h, ça monte sec là bas) et sa vitesse très élevée (beaucoup plus que les 80 autorisés et bien plus encore que les 60 à l'heure dont se contentent la plupart des conducteurs sur ce tronçon) ont fait qu'il n'a pas toute à fait réussi à m'éviter. Le point d'impact se trouvait décalé de l'axe longitudinal de mon vm. Du coup il n'y avait que la queue qui s'était cassé, sans que le choc se propage à travers la roue p.ex sur le reste du vm. Le waw s'était déporté sur la droite au moment de l'impact sans se renverser. En vc deux-roues ou en vd surtout je me serait probablement fracassé avec ma tête sur le muret en béton qui borde la route à cet endroit.
- Il y a 3 semaines, la circulation en ville était tellement dense que je me trouvait à l'arrêt sur la piste cyclable. C'est à ce moment là qu'un conducteur -également à l'arrêt- décide de quitter la route et de bifurquer sur un parking privé dont l'entrée se trouvait à côté de moi. Sa manoeuvre a poussé mon vm d'un petit mètre de côté. Cette fois-ci c'est le nez qui a dégusté. Il m'avait dit ne pas avoir vu mon vm dans son retro (pourtant aujourd'hui les élèves ne passent plus leur exam de conduite sans retourner la tête entièrement avant de bifurquer, mais bon le monsieur était vieux), pourtant je roulais tous phares allumés (sur mon waw les phares se trouvent à la même hauteur que sur un vd.)
- Il y a deux semaines en rentrant à la maison sur la piste cyclable j'arrive en bas dans un petit vallon, je vais assez vite sans toutefois dépasser les 45 à l'heure car en face de moi de l'autre côté 3 cyclos arrivent également en bas de la descente à vitesse élevé. Quand nous nous croisons, le premier, qui roulait à droite, rest sur sa ligne, le deuxième s'insert et le troisième qui roulait à (sa) gauche aussi, à la tête dans le guidon et reste sur sa ligne, engagé sur une course de collision frontale avec moi à grande allure. J'ai hurlé, foutu en l'air mes pneus en freinant, et puis en dernier moment elle a dévié de sa trajectoire en pêtant le nez de mon waw avec son guidon et mon cache roue-gauche avec son pied.
Voilà, voilà, j'en ai un peu mare là. Entre les aller-retours chez les carrossiers et le spécialiste local en fibre de carbone et les contacts désagréables avec les assureurs ça m'a fait perdre pas mal de temps tout ça. Ca aurait pu être bien pire évidemment ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
peyo47
Accro du forum
avatar

Messages : 1615
Âge : 58
Localisation : ST GIRONS - 09
VPH : QG VENDU. LE PROCHAIN SE PRECISE
Date d'inscription : 26/07/2012

MessageSujet: Re: Vélomobile et accidentologie   Mer 10 Oct 2012, 03:26

Tu n'as plus que 2 choses à faire :
ou tu revends le VM ou tu vas voir un marabout Razz Razz Razz Razz Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fleur
Accro du forum
avatar

Messages : 2749
VPH : Toxy ZR, tandem Hase Pino
Date d'inscription : 26/06/2009

MessageSujet: Re: Vélomobile et accidentologie   Mer 10 Oct 2012, 03:47

bison couché a écrit:
- Il y a un an et demi mon vm a été percuté depuis l'arrière par une grosse allemande qui a été surpris de me rencontrer dans un virage sur un raidillon. Ma vitesse ridicule (10 km/h, ça monte sec là bas) et sa vitesse très élevée (beaucoup plus que les 80 autorisés et bien plus encore que les 60 à l'heure dont se contentent la plupart des conducteurs sur ce tronçon) ont fait qu'il n'a pas toute à fait réussi à m'éviter. Le point d'impact se trouvait décalé de l'axe longitudinal de mon vm. Du coup il n'y avait que la queue qui s'était cassé, sans que le choc se propage à travers la roue p.ex sur le reste du vm. Le waw s'était déporté sur la droite au moment de l'impact sans se renverser. En vc deux-roues ou en vd surtout je me serait probablement fracassé avec ma tête sur le muret en béton qui borde la route à cet endroit.
- Il y a 3 semaines, la circulation en ville était tellement dense que je me trouvait à l'arrêt sur la piste cyclable. C'est à ce moment là qu'un conducteur -également à l'arrêt- décide de quitter la route et de bifurquer sur un parking privé dont l'entrée se trouvait à côté de moi. Sa manoeuvre a poussé mon vm d'un petit mètre de côté. Cette fois-ci c'est le nez qui a dégusté. Il m'avait dit ne pas avoir vu mon vm dans son retro (pourtant aujourd'hui les élèves ne passent plus leur exam de conduite sans retourner la tête entièrement avant de bifurquer, mais bon le monsieur était vieux), pourtant je roulais tous phares allumés (sur mon waw les phares se trouvent à la même hauteur que sur un vd.)
- Il y a deux semaines en rentrant à la maison sur la piste cyclable j'arrive en bas dans un petit vallon, je vais assez vite sans toutefois dépasser les 45 à l'heure car en face de moi de l'autre côté 3 cyclos arrivent également en bas de la descente à vitesse élevé. Quand nous nous croisons, le premier, qui roulait à droite, rest sur sa ligne, le deuxième s'insert et le troisième qui roulait à (sa) gauche aussi, à la tête dans le guidon et reste sur sa ligne, engagé sur une course de collision frontale avec moi à grande allure. J'ai hurlé, foutu en l'air mes pneus en freinant, et puis en dernier moment elle a dévié de sa trajectoire en pêtant le nez de mon waw avec son guidon et mon cache roue-gauche avec son pied.
Voilà, voilà, j'en ai un peu mare là. Entre les aller-retours chez les carrossiers et le spécialiste local en fibre de carbone et les contacts désagréables avec les assureurs ça m'a fait perdre pas mal de temps tout ça. Ca aurait pu être bien pire évidemment ...

Tu n'as clairement pas eu de chance, mais tes trois accidents résument bien les problèmes d’intégration du VM dans la circulation et les infrastructures existantes :
- différentiel de vitesse très important par rapport aux voitures qui rend la cohabitation sur route difficile voire dangereuse. On a le même problème en vélo sauf que les automobilistes sont habitués a croiser de vélos, quand ils voient un vélo, ils savent que c'est un véhicule lent, avec un VM, il y a l'effet de surprise, l'automobiliste se demande ce que c'est et il lui faut du temps avant de réaliser que malgré sa forme aérodynamique, c'est un véhicule lent.
- véhicule très bas ce qui le rend peu visible et aussi, en plus, les automobilistes n'ont pas l'habitude de regarder "si bas". Les VC et trike (et aussi les voitures de sport super basses genre lotus super seven) souffrent du même problème.
- largeur de pistes cyclables inadaptées au VM (et au trike), elles sont conçues pour des engins a deux roues en ligne (et néanmoins parfois trop étroites pour permettre le croisement en toute sécurité de deux vélos), croisement difficile voire impossible.

Maintenant, les cyclos qui confondent pistes cyclables et circuit d'entrainement ou de compétition sont clairement un problème pour tous les usagés des pistes cyclables, ils sont l’équivalent des automobilistes qui confondent routes/rues et circuit de rallye automobile.


Dernière édition par Fleur le Mer 10 Oct 2012, 03:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Magnum
Accro du forum
avatar

Messages : 11339
Âge : 66
Localisation : Brest
VPH : Quest carbone 559 assisté (Pikachu), Waw 313 assisté(KaWa), VAE Moustache (Black Swan), remorque Taifun. Ex: Milan SL carbone 028, Waw Raw 127 assisté, Quest XS carbone assisté, Ice Adventure 3 FS, Ice Sprint 3 FS, Ice Vortex+.
Date d'inscription : 24/07/2010

MessageSujet: Re: Vélomobile et accidentologie   Mer 10 Oct 2012, 03:51

Désolé pour ton Waw bison couché... pale

@knight: Non au VM transformé en bagnole!!
De toutes façons tous les VM dignes de ce nom possèdent un arceau derrière la tête du pilote.

Le VM est un vélo et doit le rester et si on veut rouler en sécurité dans ce monde hostile on peut acheter un 4X4 mais même ça ne met pas à l'abris. Moi je tiens à rouler sans assistance électrique, donc non au moindre poids supplémentaire (j'en ai déjà suffisemment sur la bête).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Fleur
Accro du forum
avatar

Messages : 2749
VPH : Toxy ZR, tandem Hase Pino
Date d'inscription : 26/06/2009

MessageSujet: Re: Vélomobile et accidentologie   Mer 10 Oct 2012, 03:57

Magnum a écrit:
Désolé pour ton Waw bison couché... pale

@knight: Non au VM transformé en bagnole!!
De toutes façons tous les VM dignes de ce nom possèdent un arceau derrière la tête du pilote.

Le VM est un vélo et doit le rester et si on veut rouler en sécurité dans ce monde hostile on peut acheter un 4X4 mais même ça ne met pas à l'abris. Moi je tiens à rouler sans assistance électrique, donc non au moindre poids supplémentaire (j'en ai déjà suffisemment sur la bête).

+1, on commence avec cela et ensuite on arrive au VM avec zones de déformations programmées, pare chocs, airbags etc. EURO NCAP pleins d’étoiles qui pèsent 2 tonnes !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
knight
Posteur de bronze


Messages : 319
Âge : 42
Localisation : Bienne, Suisse
VPH : M5 Carbon Mid Racer
Date d'inscription : 08/07/2006

MessageSujet: Re: Vélomobile et accidentologie   Mer 10 Oct 2012, 04:07

Magnum a écrit:
Désolé pour ton Waw bison couché... pale

@knight: Non au VM transformé en bagnole!!
De toutes façons tous les VM dignes de ce nom possèdent un arceau derrière la tête du pilote.

Le VM est un vélo et doit le rester et si on veut rouler en sécurité dans ce monde hostile on peut acheter un 4X4 mais même ça ne met pas à l'abris. Moi je tiens à rouler sans assistance électrique, donc non au moindre poids supplémentaire (j'en ai déjà suffisemment sur la bête).

Je pensais être clair, si les automobiles sont lourdes, ce n'est pas pour des questions de sécurité. Pour l'exemple, un scooter BMW C1 pèse quand même 10 x moins qu'une voiture et à quand même une sécurité passive évoluée. Je ne demande pas de lois, je demande au moins un début de réflexion plutôt qu'une attitude bornée. Pourquoi refuser d'entrer en matière à ce point là?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
doctoto
Pilier du forum
avatar

Messages : 958
Âge : 47
Localisation : crémieu (isère)
VPH : WAW 21;Zockra HR700
Date d'inscription : 25/07/2012

MessageSujet: Re: Vélomobile et accidentologie   Mer 10 Oct 2012, 04:08

partant du principe qu'on ne sera jamais assez visible pour les chauffards, il faut tout faire pour essayer d'attirer leur attention.
Mon waw est visible de très loin même la nuit ; j'ai même encore rajouté une bande de LED rouges sur le mât vertical depuis ces photos.
Helas, on ne sera jamais à l'abri d'un accident et on ne fera jamais le poids...



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Magnum
Accro du forum
avatar

Messages : 11339
Âge : 66
Localisation : Brest
VPH : Quest carbone 559 assisté (Pikachu), Waw 313 assisté(KaWa), VAE Moustache (Black Swan), remorque Taifun. Ex: Milan SL carbone 028, Waw Raw 127 assisté, Quest XS carbone assisté, Ice Adventure 3 FS, Ice Sprint 3 FS, Ice Vortex+.
Date d'inscription : 24/07/2010

MessageSujet: Re: Vélomobile et accidentologie   Mer 10 Oct 2012, 04:28

@knight:Pourquoi refuser d'entrer en matière à ce point là?

Parce qu'on connait le résultat d'avance. Et le scooter en question, il pèse 4 fois plus qu'un VM.
Ras le bol des références aux véhicules à moteur thermique!

Je me déplace au jus de mollet, à vélo et je veux du léger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
sleibt
Admin
avatar

Messages : 3179
Âge : 44
Localisation : Rennes
VPH : Stee (Strada 92) / Saki / Incognito / Junior
Date d'inscription : 17/10/2010

MessageSujet: Re: Vélomobile et accidentologie   Mer 10 Oct 2012, 06:11

Knight: un C1 ca pese 185kg, soit 6x le quest de Magnum. Du coup meme avec une assistance 250W, ca va vraiment pas aller vite dans les montees.

Cependant je suis plutot d'accord avec plein de choses ecrites plus haut. Le VM est une matiere encore assez nouvelle, et les machines actuelles, meme quand elles correspondent a l'etat actuel de l'art, ont du mal a etre aussi a l'aise sur nos rues et routes que sur les pistes neerlandaises. On peut rever d'ameliorations en comportement dynamique, en aero en particulier avec vent lateral, en resistance aux petits chocs urbains, en reparabilite, en protection du pilote...

La vraie question est de savoir qui a les moyens de faire travailler un bureau d'etudes sur ces sujets. Un systeme d'airbag par exemple n'est pas juste un ballon de baudruche avec une cartouche de co2, c'est un ensemble qui comprend les zones d'absorbtion d'energie de la carrosserie, les systemes de retenue, les pretensionneurs, les airbags, des capteurs, les boitiers electroniques surveillant la situation en continu pour reagir en une fraction de seconde lorsqu'une valeur depasse une limite qu'il a bien fallu determiner, l'alimentation de tout ce petit monde. Rien qu'en tests pour verifier que ca fonctionne comme prevu il y en a deja pour des sommes, je ne parle pas en conception. Ce n'est simplement pas pour demain.

Il y a des essais sur le comportement dynamique et la question du vent, ca progresse mais pas aussi vite que s'il etait possible de faire plancher tout un bureau d'etudes avec specialistes de chaque domaine et outils de simulation numerique.

Bon apres, il faut quand meme dire que tous les accidents ne finissent pas aussi mal que celui qui est rapporte plus haut, fort heureusement, meme s'il est difficile de nier que l'etat de l'art en matiere de vehicules, d'infrastructures et les conditions de circulation rendent les deplacements plus risques en VM qu'en voiture euro ncap ***** conduite prudemment. Sauf que cette derniere proposition, en particulier une fois qu'on a goute au VM, est a mourir d'ennui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
knight
Posteur de bronze


Messages : 319
Âge : 42
Localisation : Bienne, Suisse
VPH : M5 Carbon Mid Racer
Date d'inscription : 08/07/2006

MessageSujet: Re: Vélomobile et accidentologie   Mer 10 Oct 2012, 11:43

Mais je persiste à dire que vous ne me comprenez pas: pensez vous réellement que si le BMW C1 pèse 6 x un Quest c'est en raison de la sécurité?
Une harnais 5 points et des point d'attaches ne pèsent pas très lourd. Des streamliners de compétition en sont équipés, pourquoi pas un VM? Pourquoi une structure intelligement conçue devrait peser un âne mort? Je ne parle même pas de VM assisté. Je suis persuadé qu'il est possible d'apporter des améliorations en conservant des VM efficaces en propulsion 100% humaine.
Lorsque les constructeurs de VM ont développé des trains avant, ils se sont quand même inspiré de solutions automobiles; alors pourquoi pas pour la sécurité?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leloublan
Accro du forum
avatar

Messages : 3023
Âge : 66
Localisation : La Tour De Peilz,Suisse
VPH : LELOUBLAN Carbone MID RACER,,LELOUBLAN Carbone PLIABLE,LELOUBLAN CITY
Date d'inscription : 22/10/2007

MessageSujet: Re: Vélomobile et accidentologie   Mer 10 Oct 2012, 13:58

On voit bien que la scission est idéologique et très peu technique
Il y as ceux qui comme Rico , Fleur et Magnum rejettent d entrée de jeu toutes améliorations qui puissent améliorer leur sécurité meme si le surcout en poids peut être nul (simple amélioration dans la conception)
on ne veux meme pas y réfléchir.....na
Leur conscience de rouler dans un véhicule écologique justifie de rester le plus leger possible
Sauver la planète donne une certaine légitimité :celle de transférer les mesures de sécurité sur les vilains
automobilistes BOUHHHHHH!!!!!!
ça me rappelle le sketch de Coluche
-Ils le savent qu on roulent bourrés! zont qu a faire attention merde quoi!!!!!!
alors on s invente des mauvaises raisons comme les velomobiles qui vont peser 2 tonnes (sic)

bon soyons sérieux si l on accepte de consacrer 1 a 2 % du poids de l ensemble( c a d 80 + 30 kg= 110 kg)
je pense qu avec 1,5 kg on peut deja avoir quelques LED supplémentaires, un rétro , un peu de kevlar bien placé

mais bon quand il s agit d idéologie les arguments techniques sont de peu de poids(je l ai placée........)
alors c est les pieds contre le mur je ne réfléchis meme pas

et puis ça dépend aussi de nos craintes
Magnum est très content d avoir acheté un des rares bateaux du marché qui est insubmersible et le clame
peur de l eau sans doute......
mais sur route ou le danger est nettement plus grand il ne craint personne
ainsi est l être humain ,contradictoire

A coté de cela ils y as les réalistes
ceux qui sont conscient que eux aussi peuvent avoir un moment de distraction
ou que meme un gentil automobiliste roulant a 50 km/h peut être distrait vu le nombre croissant de raisons de l être

c est grace a eux que la sécurité des velomobiles progressera
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Micke
Accro du forum
avatar

Messages : 1717
Âge : 37
VPH : Catrike Road - Q442
Date d'inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: Vélomobile et accidentologie   Mer 10 Oct 2012, 15:06

Il me semble qu'il y a deux approches (au moins):
  • Ceux qui roulent en VM pour le sport/loisir: Alors c'est clairement un vélo et dois le rester. Exit donc toute solution qui singerait la bagnole ou augmenterait le poids... Il ne s'agit pas de logique ou de raison mais d'une pratique à part entière. Faire du sport en VM ne me semble pas plus dangereux qu'en VD (en même moins je dirais sachant qu'on élimine de fait la circulation urbaine)
  • Ceux qui se déplacent en VM de manière utilitaire: C'est à mon avis là que l'augmentation de la sécurité passive pourra trouver le plus de partisans. Le principal problème que je vois c'est que ceux ayant fait ce choix souhaitent un véhicule pratique, facile d'utilisation. Cela sous entends que la gestion de l'électricité embarquée fait plutôt partie des contraintes et que toute alimentation d'un nouveau "machin" grévant l'autonomie des batteries sera étudiée. Le poids supplémentaire s'il n'est pas forcément un élément bloquant sera tout de même pris en compte par rapport au gain que permet le VM face aux solutions motorisées.

Bien sûr une foultitude d'utilisateurs actuels de VM appartiennent aux deux catégories à des degrés divers et font donc pencher la balance d'un coté ou de l'autre. Cependant, je reste persuadé qu'aujourd'hui le VM est avant tout vu comme un vélo et non pas comme un outil de déplacement de masse. Y a qu'à voir le changement d'attitude de 99.9% des personnes qui apprenant qu'il faut pédaler passent de l'enthousiasme au dédain.
Si les non-utilisateurs ont du mal avec cet argument, il suffit de regarder le développement actuel de ce marché: Voit-on un développement de l'offre du coté des alleweeder, leitra, leiba ou des milan, waw, go one evo, velomobiel carbone... l'offre s'adaptant à la demande, je vous laisse en tirer les conclusions.

Le VM est et restera pour encore quelques années un vélo et sera donc traité comme tel. Dans tous les cas, même un VM de 50kg bardé de sécurité passive ne fera pas le poids par rapport à la moindre voiture. La première des sécurités (en dehors de rester chez soi), celle qui permet d'éviter 95% des accidents, tient dans le comportement du pilote. Pour les 5% restants, chacun s'arrange aujourd'hui avec sa conscience même si je suis persuadé que Velomobiel vendrait toujours ces Quest en incluant un arceau rigide dans le bosselage derrière la tête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hbourj
Accro du forum
avatar

Messages : 1752
Âge : 58
Localisation : Eragny, Cergy-Pontoise (95)
VPH : je n'en ai plus
Date d'inscription : 05/09/2009

MessageSujet: Re: Vélomobile et accidentologie   Mer 10 Oct 2012, 16:20

Dans tous les cas, rouler avec la seule force des jambes ou avec une assistance légère de 250 W h, ça fait obstacle à l'obtention du'une réelle sécurité passive. Quel que soit le type du vélo, la limitation du poids reste primordiale.

Pour moi les vélomobiles sont moins dangereux que les vélos de course. La prudence, et donc le respect du code de la route et le ralentissement en zone dangereuse, ne sont ni plus ni moins nécessaires en vélomobile qu'avec les autres vélos. Je pense même qu'avec l'habitude de se faufiler le long des voitures, les cyclistes sportifs en vélo de course prennent beaucoup plus de risques qu'ils ne pourraient le faire en vélomobile.

Et peut-on exiger des vélomobiles ordinaires plus que des autres vélos, alors qu'ils apportent déjà un progrès sur route glissante (pas de chute quasi inévitable) et en cas de choc ?

Certes les vélomobiles utilisés en course HPV Autralian Pedal Prix remplissent des normes de sécurité :
- Arceaux et longerons de sécurité
- Siège intégré au châssis (ne se détache pas)
- Harnais de sécurité
- Plancher intégral (pas de trou pour les pieds, pour les protéger)
- Eclairage puissant

Mais en usage courant pour les vélomobiles européens, aucune norme n'est imposée question arceau de sécurité + harnais, et le plancher plat intégral empêcherait de faire marche arrière à la force des jambes. La position tête dehors est et restera dangereuse pour la tête

Cela, dit, ça m'intéresserait qu'on crée des normes d'homologation pour une catégorie séparée, des vélomobiles fortement assistés qui entreraient à peu près, dans la catégorie des vélomoteurs 49 cc. Ils reprendraient les normes des engins de course australiens, plus l'obligation que le moteur d'assistance électrique dispose d'une marche arrière. Ce qui les rendrait au total bien plus sûrs que des scooters.

Crier sur le fanatisme des vélomobilistes, qui chercheraient à tout prix garder de la légèreté, est de la pure ignorance. Pratiquement tous ceux qui interviennent sur ce forum à propos de leur vélomobile ont ajouté des éclairages puissants avec batterie annexe, voire des clignotants et des feux stops. Un éclairage et des systèmes réfléchissants bien plus puissants et efficaces que ceux qu'ils avaient sur leurs vélos antérieurs.

Pour moi c'est clair : Vélomobile = moins de crainte d'emmener du poids = meilleurs éclairages et signalisation. Tout le contraire de certaines affirmations.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://henri.bourjade.perso.sfr.fr/Bourjade/
Magnum
Accro du forum
avatar

Messages : 11339
Âge : 66
Localisation : Brest
VPH : Quest carbone 559 assisté (Pikachu), Waw 313 assisté(KaWa), VAE Moustache (Black Swan), remorque Taifun. Ex: Milan SL carbone 028, Waw Raw 127 assisté, Quest XS carbone assisté, Ice Adventure 3 FS, Ice Sprint 3 FS, Ice Vortex+.
Date d'inscription : 24/07/2010

MessageSujet: Re: Vélomobile et accidentologie   Mer 10 Oct 2012, 16:53

Leloublan a écrit:
On voit bien que la scission est idéologique et très peu technique
Il y as ceux qui comme Rico , Fleur et Magnum rejettent d entrée de jeu toutes améliorations qui puissent améliorer leur sécurité meme si le surcout en poids peut être nul (simple amélioration dans la conception)
on ne veux meme pas y réfléchir.....na

Faux! Si c'est transparant en terme de poids j'y suis évidemment favorable. D'ailleurs mes VM sont complètement équipés en circuit électrique (type auto) et je promène une batterie de rechange.

Leur conscience de rouler dans un véhicule écologique justifie de rester le plus leger possible
Sauver la planète donne une certaine légitimité :celle de transférer les mesures de sécurité sur les vilains
automobilistes BOUHHHHHH!!!!!!

Faux! je ne cherche pas à sauver la planète mais à joindre l'utile à l'agréable! Et j'en assume les risques sans demander plus au autres de me respecter sur la route comme je le fais à leur égard (c'est à dire de respecter au mieux le code de la route et le bon sens).

alors on s invente des mauvaises raisons comme les velomobiles qui vont peser 2 tonnes (sic)

bon soyons sérieux si l on accepte de consacrer 1 a 2 % du poids de l ensemble( c a d 80 + 30 kg= 110 kg)
je pense qu avec 1,5 kg on peut deja avoir quelques LED supplémentaires, un rétro , un peu de kevlar bien placé

Là je suis d'accord puisque j'ai 2 rétros sur chaque VM et l'éclairage complet comme dit plus haut+un éclairage indépendant complet de secours sur piles.

ça dépend aussi de nos craintes
Magnum est très content d avoir acheté un des rares bateaux du marché qui est insubmersible et le clame
peur de l eau sans doute......

Viens, je t'invite (sérieusement) vérifier ma crainte de l'eau à bord.
Si j'ai choisi un bateau insumersible, c'est pour mettre tous les atouts de mon côté en cas de rencontre avec un objet flottant entre 2 eaux (genre containers) et assurer au max la sécurité des gens qui embarquent avec moi. De nuit, en pleine mer, difficile de voir les obstacles dérivants.
J'ai également 2 balises de détresses avec GPS (1 fixe et une sur moi) et tout doublé au minimum. En bateau, au large on est comme dans une capsule spaciale dans un milieu hostile (il ne faut jamais l'oublier) et on ne peut compter que sur soi. D'autre part, ça permet de ramener le bateau à bon port sans appeler les secours pour un oui pour un non


mais sur route ou le danger est nettement plus grand il ne craint personne
ainsi est l être humain ,contradictoire

Faux! Evidemment que j'ai peur sur la route, mais moins qu'en VD. J'ai prévenu mes enfants et mon amie que si je me faisais tuer sur la route ou que je disparaissais en mer, ils ne devraient pas être tristes car j'aurais vécu mes passions jusqu'au bout (ça pourrait de plus m'éviter de finir en couches culottes dans une maison de retraite). Mais souvent en roulant, j'imagine telle voiture me percutant par l'arrière (cf Pierre1911) ou telle camion me roulant dessus en me doublant.
A tel point que je vais passer voir mon assureur pour couvrir les énormes frais liés à une situation de dépendance suite à un accident.


A coté de cela ils y as les réalistes
ceux qui sont conscient que eux aussi peuvent avoir un moment de distraction
ou que meme un gentil automobiliste roulant a 50 km/h peut être distrait vu le nombre croissant de raisons de l être

Mais je suis hyper réaliste et pour avoir, comme tout le monde, avoir eu ce moment de distraction, j'en suis bien conscient.

c est grace a eux que la sécurité des velomobiles progressera

Merci pour nous. pale

PS: merci Hbourj.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Fleur
Accro du forum
avatar

Messages : 2749
VPH : Toxy ZR, tandem Hase Pino
Date d'inscription : 26/06/2009

MessageSujet: Re: Vélomobile et accidentologie   Mer 10 Oct 2012, 17:10

Je crois qu'il y a un malentendu, pour moi:
- tout vélo, VM ou autre, EST UN OUTIL DE DEPLACEMENT.
- le refus de l'alourdir vient du fait que le concept du VM (son efficacité, son usage au quaotidien sur tous types de trajet) implique qu'il soit léger puisque la puissance de l'etre humain qui le motorise est limitée. Si il était encore plus léger qu'il n'est, il serait plus effeicace conditions (trajet tres vallonés par exemple) ou il est peu efficace et moins utilisable actuellement. Ce n'est pas du tout pour en faire un vehicule de sport comme les VD carbone ultra légers. Si on l'alourdit, on va rendre l'assistance électrique quasi indispensable, assistance de plus en plus puissante lorsque le poids augmente et on va finir par avoir une voiture électrique avec des pédales "alibis écolo ou alibis légal" mais sans utilié réelle pour la propulsion de l'engin (comme il y a sur les vélomoteurs).

Pour le C1, c'est bien la sécurité et le confort qui l'alourdissent par rapport a un scoot classique équivalent. A 185kg, il existe bien des motos nettement moins lourdes, une vielle BMW R100 1000cc pesait 185kg !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Leloublan
Accro du forum
avatar

Messages : 3023
Âge : 66
Localisation : La Tour De Peilz,Suisse
VPH : LELOUBLAN Carbone MID RACER,,LELOUBLAN Carbone PLIABLE,LELOUBLAN CITY
Date d'inscription : 22/10/2007

MessageSujet: Re: Vélomobile et accidentologie   Mer 10 Oct 2012, 17:57

Leloublan a écrit:

Pas d arceau de sécurité,pas de renfort longitudinaux,pas d air -bags (tiens quel serait le poids d un système airbag ???? )
les bords des cockpit sont de véritables coupe- gorges
les feux sont de mon point de vue trop bas pour être bien vu
les rétroviseurs ne semblent pas obligatoire pas plus que les avertisseurs et clignotants

.
il me semble que comme le confirme Hbourj ces équipements ne sont ni obligatoires ni de série

Voila ce que j ai dit et j ai posé une question
je n ai pas parlé de rendre un vélomobile capable de résistera une collision automobile (ce que l`on m as suggéré avoir dit)
je n ai pas parlé de vélomobile de deux tonnes (ce que l on m as rétorqué)
je n ai pas parlé d adapter des normes automobiles (ce que certains semblent avoir lu)

alors au vu des réactions tres disproportionnées et des éxagérations totalement délirantes que j ai lu au lieu d entrer dans le débat
je laisse tomber le fil

comme beaucoup je reve parfois de velomobile mais leurs securité me paraissaient perfectibles

mais argumenter que l on ne résisteras jamais a un choc avec une voiture ,ca on le savait deja et ca ne fait en rien avancer le débat
est ce une bonne raison pour en rester la et décréter comme je l ai lu que le velomobile doit rester tel qu il est ?????
allez bonne route !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Micke
Accro du forum
avatar

Messages : 1717
Âge : 37
VPH : Catrike Road - Q442
Date d'inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: Vélomobile et accidentologie   Mer 10 Oct 2012, 21:10

Fleur a écrit:
Je crois qu'il y a un malentendu, pour moi:
- tout vélo, VM ou autre, EST UN OUTIL DE DEPLACEMENT.
...

C'est effectivement cette approche, propre à chacun, qui va déterminer les priorités dans les caractéristiques du VM (vélo...) choisi. Aujourd'hui, il est assez facile de voir qu'on a d'un coté velomobiel, leitra, leiba et allweeder qui proposent des VM "utilitaires" plus ou moins performants et que d'un autre coté, on a les waw, milan, go one evo bien plus orientés sur le coté performance et pour lesquels les options "utilitaires de base" (éclairage, klaxon, clignos) sont pas franchement prévus au départ (même si on peut les adapter et que certains y ont passé du temps!)

Je note quand même depuis pas mal de temps le souhait de beaucoup de voir les vélomobiles se démocratiser. Dans les discussions à ce sujet, le souhait semble concerner exclusivement les vélomobiles "utilitaires" perçus comme une alternative aux modes de déplacements actuels. Cependant, dans les faits le marché s'oriente totalement à l'inverse avec des modèles encore plus chers et encore plus performants. Bizarrement, j'ai l'impression que les fabricants répondent une demande réelle et qu'ils ont pas trop de mal à écouler leur production de "formule 1 à pédales".

Cela a déjà été abordé sur un autre fil mais les vélomobiles utilitaires sont déjà les moins chers et pourtant c'est pas vers ceux là que la majorité s'oriente. C'est à croire, que la majorité de ceux qui choisissent de pédaler en VM pour se déplacer privilégient la performance à tout autre critère (dont la sécurité). C'est un choix que j'ai fait aussi, que j'assume et que je classe comme celui de rouler en 4*4 en ville ou de vivre sans voiture: incompréhensible par certains.

Pour en revenir au sujet de l'accidentologie et des éléments de sécurité sur les VM, tant que la demande restera tirée par la recherche de performance, je vois pas pourquoi les fabricants iraient proposer des produits que "tout le monde" veut mais que personne n'achète! Quand les utilisateurs feront part en masse de critiques sur la sécurité des VM, alors l'amélioration de la sécurité passive pourra se mettre en place.

Concrètement, aujourd'hui combien d'utilisateurs (ou futurs utilisateurs) ont fait part de tels commentaires aux fabricants?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Snickers
Accro du forum
avatar

Messages : 1413
Âge : 45
Localisation : Allemagne (Hanovre)
VPH : HPV StreetMachine GT (AE) + un GTE sans AE
Date d'inscription : 01/08/2007

MessageSujet: Re: Vélomobile et accidentologie   Mer 10 Oct 2012, 21:30

yoclode a écrit:
Sad
http://www.nonstopnews.de/meldung/15885

Pfiou...c'est pas très loin de chez moi, ça
Pas sûr même avec une coque blindée qu'il s'en soit sorti.
La VM à été projetée à plus de 20 m à 90° de sa trajectoire.
La voiture à mis au moins 30m à s'arrêter...suivant les photos.


Dernière édition par Snickers le Jeu 11 Oct 2012, 00:48, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Vélomobile et accidentologie   

Revenir en haut Aller en bas
 
Vélomobile et accidentologie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Vélomobile et accidentologie
» Conseil vélomobile et vélotaf
» Vélomobile sur Paris/devient Vélomobile chez les ventres à choux
» Comment choisir son vélomobile
» Vélomobile électrique ''heavy metal''

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum du Vélorizontal, vélo couché et autres véhicules à propulsion humaine :: Les Points spécifiques :: Vélomobiles-
Sauter vers: