Le Forum du Vélorizontal, vélo couché et autres véhicules à propulsion humaine

Le forum francophone de tous les amateurs de cette pratique cycliste
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Effets de la pollution ? (accrochez-vous : texte long)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

À quel type de pollution êtes-vous exposés ?
Agricole
0%
 0% [ 0 ]
Automobile
19%
 19% [ 7 ]
Industrielle
0%
 0% [ 0 ]
Agricole + automobile
19%
 19% [ 7 ]
Agricole + industrielle
0%
 0% [ 0 ]
Industrielle + automobile
24%
 24% [ 9 ]
Industrielle + agricole
0%
 0% [ 0 ]
Automobile + agricole + industrielle
27%
 27% [ 10 ]
Qualité de l'air jugée largement satisfaisante même lors d'efforts avec hyperventilation
11%
 11% [ 4 ]
Total des votes : 37
 

AuteurMessage
Jean Thevenet
Accro du forum
avatar

Messages : 1486
Âge : 48
Localisation : N45.7637290 E005.7722780
VPH : VTT à guidon de course
Date d'inscription : 11/06/2008

MessageSujet: Re: Effets de la pollution ? (accrochez-vous : texte long)   Lun 22 Déc 2008, 09:28

Citation :
Ainsi les moteurs diesel “common rail” 1 300 bars (hdi) rejettent 13,5 fois plus de benzo(b)fluoranthène et 8 fois plus de benzo(a)pyrène ( C20H12 ) que les anciens moteurs diesel à 800 bars (24 p.35). Ces 2 HC sont classés “potentiel cancérogène très fort” (24 p.16). De même les nouveaux moteurs essence injection directe stratifiée et mélange pauvre polluent davantage que les autres (24 p.39).

C'EST DONC ÇA LE PHÉNOMÈNE KIPULPIR!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thevenet.jean.free.fr/journal-activite_physique-rubriques
Jean Thevenet
Accro du forum
avatar

Messages : 1486
Âge : 48
Localisation : N45.7637290 E005.7722780
VPH : VTT à guidon de course
Date d'inscription : 11/06/2008

MessageSujet: Re: Effets de la pollution ? (accrochez-vous : texte long)   Lun 22 Déc 2008, 09:57

un post résumant à peu près ce qui a été écrit ci dessus à été censuré en 30 secondes sur http://www.auto-evasion.com/forums/
(après avoir 5 clics)
la censure est vraiment puissante, car il y a quelques mois, il y avait parfois des messages d'intérrogation écologique même sur ce forum.

Citation :
Le soutien aux agrocarburant par exemple ne tient pas compte des degats collateraux,

je trouve bizarre ce soutient aux agrocarburant: l'explication est simple: c'était avant "le monde selon monsanto" que le texte a du être rédigé, et peut être aussi que le monsieur... n'habite pas en campagne. On ne s'immagine pas ce qu'est l'agriculture intensive si on ne se prend pas les pesticides dans la tronche, si on ne voit pas les volumes de récoltes... etc. je lui ait écrit à ce sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thevenet.jean.free.fr/journal-activite_physique-rubriques
Jean Thevenet
Accro du forum
avatar

Messages : 1486
Âge : 48
Localisation : N45.7637290 E005.7722780
VPH : VTT à guidon de course
Date d'inscription : 11/06/2008

MessageSujet: Re: Effets de la pollution ? (accrochez-vous : texte long)   Lun 22 Déc 2008, 18:19

exemple typique d'intox avec du green-washing
http://www.moteurnature.com/actu/2006/pollution-automobile-co2.php

moteurnature déjà fait penser à une vision écolo des moteurs. il est vrai que ce site présente parfois des modèles de voitures moins outrageuses, mais ici on a bien une page d'intox

exemple.

Citation :
Ces chiffres ont le mérite de clarifier les choses. Le seul critère à retenir pour une personne avec une sensibilité à l'écologie avant d'acheter une auto est le chiffre des rejets de CO2. Maintenant que toutes les émissions de polluants atmosphériques sont en baisse nette et prolongée, il faut se focaliser sur lui.
VOILÀ LE RÉSULTAT: en se focalisant sur le CO2 on en est arrivé à ce que..
Citation :
les moteurs diesel “common rail” 1 300 bars (hdi) rejettent 13,5 fois plus de benzo(b)fluoranthène et 8 fois plus de benzo(a)pyrène ( C20H12 ) que les anciens moteurs diesel à 800 bars (24 p.35). Ces 2 HC sont classés “potentiel cancérogène très fort” (24 p.16). De même les nouveaux moteurs essence injection directe stratifiée et mélange pauvre polluent davantage que les autres (24 p.39).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thevenet.jean.free.fr/journal-activite_physique-rubriques
Jean Thevenet
Accro du forum
avatar

Messages : 1486
Âge : 48
Localisation : N45.7637290 E005.7722780
VPH : VTT à guidon de course
Date d'inscription : 11/06/2008

MessageSujet: Re: Effets de la pollution ? (accrochez-vous : texte long)   Mar 23 Déc 2008, 10:20

lettre à Jm lagarde pour faire part de cet aspect: les benzo pyrènes sont peut être bien ce gaz irritant qui se trouve en concentration énormes dans les petits villages de campagne qui ont la malchance d'être construit sur une butte et de se trouver sur le passage d'une file de voiture dont certaines sont des hdi ou commonrail attaquant la côte à 1200 tour/minute

j'ai aussi posté une alerte à
http://forum-cyclisme.forumpro.fr/l-entrainement-du-cycliste-f3/scandale-du-diesel-enfin-des-infos-t1823.htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thevenet.jean.free.fr/journal-activite_physique-rubriques
fanfan70
Posteur de bronze


Messages : 305
Âge : 49
Localisation : sancheville (beauce) - 28
VPH : Baron
Date d'inscription : 10/11/2006

MessageSujet: Re: Effets de la pollution ? (accrochez-vous : texte long)   Mar 23 Déc 2008, 16:56

Jean Thevenet a écrit:

je trouve bizarre ce soutient aux agrocarburant: l'explication est simple: c'était avant "le monde selon monsanto" que le texte a du être rédigé, et peut être aussi que le monsieur... n'habite pas en campagne. On ne s'immagine pas ce qu'est l'agriculture intensive si on ne se prend pas les pesticides dans la tronche, si on ne voit pas les volumes de récoltes... etc.

L'agriculture ainsi décrite est un peu dépassée: le côté "rendement d'abord et pulvérisation systématique de différents pesticides et engrais", c'était vrai il y a 40 ans, avant les différents chocs pétroliers alors que l'europe cherchait son autosuffisance alimentaire.
Depuis tout a changé:
L'agriculteur, qui est d'abord un chef d'entreprise, un manager, avec un niveau d'étude souvent élevé (BTS, parfois plus) a pour objectif la rentabilité de son entreprise (et non pas le rendement de ses cultures)
Par ailleurs, le prix des récoltes dépendent de plus en plus de la qualité. exemple: un blé a très haut rendement mais avec une faibe densité (poids par litre, PS en langage agricole) n'est pas rentable car inutilisable pour fabriquer du pain.
Face à cela, le prix des engrais et autres pesticides a explosé

Ainsi, même intensive, l'agriculture n'en n'est pas moins raisonnée et avec l'informatique, l'agriculteur connait exactement la marge de chaque culture.

L'agriculteur dispose de nombreux outils scientifiques pour déclencher un traitement. L'INRA, et d'autres organismes ont mis en place des modèles, des suivis des différents ravageurs et maladies et préviennent les agriculteurs pour qu'ils déclenchent tel ou tel traitement. Un traitement ne sera réalisé que s'il est économiquement rentable (exemple: contre le puceron, le traitement n'a lieu que s'il y a plus de 2 colonies au m²) Il en va de même pour l'épandage d'engrais qui devient de plus en plus précis suite aux différentes recherches (un blé trop riche en protéines ne conviendra pas non plus pour faire du pain et sera donc payé moins cher)

On note aussi une très grosse évolution des variétés, variétés de plus en plus tolérantes aux maladies, à la verse, avec des qualités de la récolte de plus en plus élevée. Ainsi, sauf en de rares exceptions, une variété nouvelle et inovante en l'an 2000 est complètement dépassée aujourd'hui (alors qu'il faut 5 à 10 ans pour la créer...)

Enfin, la façon d'épandre les pesticides a elle aussi beaucoup évoluée: de 1000 litres à l'hectare, on est passé à 100-150 litres/ha. Aujourd'hui, on voit de plus en plus d'appareil guidé par GPS pour éviter les dérives et les recoupements de rampes.

Bien sur, il existe des produits que l'agriculteur pulvérise de façon systématique car le risque de ne pas traiter est trop élevé pour garder sa culture intacte (exemple: les traitements anti mildiou sur pomme de terre) ... et il existe aussi de mauvais agriculteurs mais avec la crise économique, ces agriculteurs sont censés disparaitre..

Je m'excuse d'avoir été aussi long mais cela me semblait utile de rétablir certaines vérités.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yoclode
Accro du forum
avatar

Messages : 1316
Localisation : alsace
VPH : quests
Date d'inscription : 13/04/2008

MessageSujet: Re: Effets de la pollution ? (accrochez-vous : texte long)   Mar 23 Déc 2008, 17:24

+1 avec fanfan70
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cavallo pazzo
Accro du forum
avatar

Messages : 6820
Âge : 42
Localisation : Suisse, dans les montagnes du Jura
VPH : Catrike Speed 05, Cat 700, Biocycle, BMC 4 tuned
Date d'inscription : 22/01/2006

MessageSujet: Re: Effets de la pollution ? (accrochez-vous : texte long)   Mar 23 Déc 2008, 17:42

Pour être en région paysanne aussi, je suis assez d'accord avec toi, le paysan contrôle (en général, quelques débiles exceptés) assez bien ce qu'il fait.
Le souci vient plutôt des possibilités qui lui sont offertes.
Le rendement financier maximum n'est que rarement lié au développement durable, et le prix de l'énergie trop bas (par rapport au durable toujours) fausse complètement les cartes.
Pourquoi une espèce de 2000 est dépassée? Il y a un souci, c'est une évidence: jamais la nature ne va aussi vite, on est en train de la brutaliser, d'en faire.. autre chose. Sans savoir quelles interactions vont se produire, bien entendu, puisque l'expérimentation se fait en temps réel.
On teste, on lance le truc, on voit que tout ne se passe pas comme prévu, on ajuste.
Cela va trop vite, et ce que l'on ne gère pas (faune, flore environnante) ne peut suivre la cadence. Il y a des dégâts collatéraux, parfois repérés, parfois non.

En tant qu'humain, notre échelle de temps et notre perception ne permet pas naturellement et intuitivement de comprendre cela.
On vit à notre échelle.
1000 ans, c'est long. 100'000 ans c'est hors d'atteinte pour pas mal de monde.
Certains pensent que les dinosaures ont vécu il y a 6'000 ans.
Facteur d'erreur? Pas 10, 100 ou 1'000. C'est 10'000. Une journée réelle devient 9 secondes. Et certains y croient.

Tout cela pour dire que les effets de nos changements depuis quelques décennies sur notre environnement, et les effets des changements génétiques brutaux imposés sur quelques années, ces effets vont s'étaler sur des centaines d'années, et encore à condition de ne plus faire les apprentis sorciers.
Sinon le système sera en constante instabilité, imprévisible et potentiellement dangereux pour nous tous.
La planète s'en fiche, ok, mais nous?
Est-ce que vous voulez vivre?
Manger?
Crever de forme de cancer inconnue, être malade sans pouvoir réellement se soigner, voir ce que l'on a connu comme bon et sain disparaître comme les abeilles le font?
Pourquoi?
Du fric à court terme?
Le bénéfice d'exploitation maximisé?
Ce n'est probablement pas une voie très sûre, cette idée de la régulation par le fric.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.biketothefuture.ch
Jean Thevenet
Accro du forum
avatar

Messages : 1486
Âge : 48
Localisation : N45.7637290 E005.7722780
VPH : VTT à guidon de course
Date d'inscription : 11/06/2008

MessageSujet: Re: Effets de la pollution ? (accrochez-vous : texte long)   Mar 23 Déc 2008, 18:25

en tout cas le paysan a fait les calculs: il faut 1 litre de gazoil, plus du travail pour récolter 1.2 litres d'agrocarburant.
10% de "biocarburant" (aussi bio que beurkdanome) font 2% d'économie et coûtent... 500 millions d'hectares en europpe sacrifiés de toute biodiversité. un sale coup pour les abeilles.
diminuer la vitesse de 0.6% aurait... le même effet!
une vrai mesure serait de limiter à 750Kg 35 kilowatts la voiture 6 places, de réduire à 100km/h la vitesse sur les autoroute et 75 sur route: on diviserait d'entrée par deux la consommation, la vitesse moyenne cumulée serait meilleure (circulation plus fluide, vitesse augmentée contre l'attente du contraire)
et avec d'autre mesures de transports en commun on pourrait encore diviser par 2. par 4 est largement possible et ce n'est que question de volonté.
autrement ils n'en sont pas encore au stade du GPS, mais du compteur de vitesse, qui d'ailleurs était faux de 30%, il indiquait 13km/h pour 10 réel: on l'a réglé avec le GPS qui me sert pour le vélo, ainsi il a commencé par diminuer les doses... de 30%!
son père lui dosait "à la louche" et mettait à peu près 5 fois les doses "pour être tranquille un bon coup", mais maintenant c'est trop cher. et puis il y a eu "le monde selon monsanto" qui a jeté un sacré coup de frein!
malgré tout, le paysan constate que son grand père avait "sans tout ça" les mêmes rendement! la terre s'est en effet considérablement appauvrie, (caractéristique, ça fume quand le tracteur labours, ce n'est plus que du minéral) et désormais, c'est quasiment de la culture "hors sol".
on a un peu berné les paysans sur ce coup là en les faisant devenir acteurs du progrès: ils consomment plus, produisent plus, et au final ne vivent qu'à crédit des céréaliers, et ne décident plus rien de leur propre chef, et on voit de temps à autre un monsieur habillé en costume et souliers vernis inspecter les maïs.

pour en revenir au scandale du diesel, on progresse quand même car sur des forums où il n'y avait que de l'indifférence, ça commence à passer, et puis, chose incroyable, mes voisins commencent à pratiquer le covoiturage, et puis un ado du coin boycotte les voitures moderne, n'en veut pas... la sensibilisation commence à entrer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thevenet.jean.free.fr/journal-activite_physique-rubriques
fanfan70
Posteur de bronze


Messages : 305
Âge : 49
Localisation : sancheville (beauce) - 28
VPH : Baron
Date d'inscription : 10/11/2006

MessageSujet: Re: Effets de la pollution ? (accrochez-vous : texte long)   Mer 24 Déc 2008, 08:55

Jean Thevenet a écrit:
autrement ils n'en sont pas encore au stade du GPS, mais du compteur de vitesse, qui d'ailleurs était faux de 30%, il indiquait 13km/h pour 10 réel: on l'a réglé avec le GPS qui me sert pour le vélo, ainsi il a commencé par diminuer les doses... de 30%!
son père lui dosait "à la louche" et mettait à peu près 5 fois les doses "pour être tranquille un bon coup", mais maintenant c'est trop cher. et puis il y a eu "le monde selon monsanto" qui a jeté un sacré coup de frein!

pour info:

- la très grande majorité des tracteurs ne possèdent pas de compteur de vitesse (il n'y a q'un compte tour)

- les pulvérisateurs sont en général de type "DPA": Débit Proportionnel à l'Avancement. Ainsi même en cas de patinage ou en ralentissant en bout de champ, il y aura toujours la même quantité de produit pulvérisé sur la culture.

- un agriculteur (même dans les années 60) connait parfaitement la surface de ces parcelles au m² près (par le relevé cadastral): à la sortie du champ, par un simple calcul, il sait exactement la dose de pesticide pulvérisée

- les doses prescrites pour un traitement ne peuvent être prises à la légère: pour certains produits, si vous doublez la dose, vous pouvez détruire la culture. Pire encore: un régulateur de croissance (qui empeche à la culture de verser) épandu à la dose prescrite mais dans dans des conditions atmosphériques mauvaises (trop chaud ... ou trop froid) peut faire chuter le rendement de moitié... De la à mettre 5 fois la dose...

Preuve est donnée qu'une fois de plus, la culture, c'est comme la confiture: moins il y en a, plus on étale...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean Thevenet
Accro du forum
avatar

Messages : 1486
Âge : 48
Localisation : N45.7637290 E005.7722780
VPH : VTT à guidon de course
Date d'inscription : 11/06/2008

MessageSujet: Re: Effets de la pollution ? (accrochez-vous : texte long)   Mer 24 Déc 2008, 10:17

Citation :
De la à mettre 5 fois la dose...
je n'ai pas l'impression que avez l'occasion de vivre à la campagne et surtout de discuter avec des paysans imbringué dans le système...

si vous saviez... un petit stage du coté des vins de savoie vous serait une grande révélation. par exemple on peut très bien y passer le canon à sulfate un jour de tempête, le fait est si extrême que les bruit courrent que c'est une histoire de produit à foutre en l'air, car il y a ça aussi, tous les 2 ans, les interdiction tombent sur certains produits rattrapés par les études de toxicité, (la tactique des chimistes est de mettre dans le commerce des produits toxiques le temps que la toxicité soit prouvée et de multiplier les formules)
Alors, quand un produit est interdit
- on n'a pas le droit d'en posséder
- on n'a pas le droit de l'utiliser (contrôle sur les parcelles)
- aucun organisme de recyclage/destruction assume.
SOLUTION, pour échapper à l'amende, épandre ce produit ailleurs en le diluant de sorte que on ne puisse plus recconaître un épandage spécifique.

de même, il est très technique de passer des produits, la quantité de produit qui arrive au sol peut varier de 1% à 90% suivant le point de rosée, la vitesse du vent, l'angle du soleil, la quantité de glaise (il faut parfois tripler la dose sur de la terre glaise), ainsi, la dose prescrite peut être 10 fois la dose arrivée au sol (le reste étant du pan dans les narines), il y a les effet du soleil, et c'est très compliqué, alors un paysan bien bourru de ceux qui étaient jeunes dans les années 50 ne se font pas chier: ils en mette la dose.
Le fils commence à maîtriser cela, mais pas le père et encore moins le grand père. Et les cas où l'exploitation agricole est encore le fait de paysans non formés à utiliser ces produits abondent.
Je connaît un couple de paysans qui ont refusé le système: les frère gashes de Loisieux, eux vivent d'une façon assez pauvre, on un vieux tracteur qui date de 40 ans, mais un épais dossier sur tous les produits chimiques et toute l'histoire du landane, DTT et autre depuis 1947, la date de diminution brutale de 30% de l'épaisseur des coquilles de faucon (situation inchangée actuellement coté faucon). un petit tour chez eux est formateur.
en plus, et ça c'est gênant, le climat c'est tant modifié à partir de 2002 que il est acrobatique de faire coïncider la date du traitement avec la bonne condition météo: le point de rosée à en effet augmenté, les dates se décalent et sortent des modèles de prévision classique, le vent est devenu beaucoup plus fréquent et imprévisible, les bulles d'air convective plus puissantes, et il devient difficile de traiter à la bonne dose sans devoir recommencer, chaque échec c'est une dose qui est tombée à coté ou est partie dans l'air.
par exemple cette année, le traitement au metazachlore a été fait sur de la glaise, et le lendemain il a plus des trombes d'eau: le produit est donc maintenant dans le marais et il y a plus l'ombre d'un batracien...
etc...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thevenet.jean.free.fr/journal-activite_physique-rubriques
Jean Thevenet
Accro du forum
avatar

Messages : 1486
Âge : 48
Localisation : N45.7637290 E005.7722780
VPH : VTT à guidon de course
Date d'inscription : 11/06/2008

MessageSujet: Re: Effets de la pollution ? (accrochez-vous : texte long)   Mer 24 Déc 2008, 10:26

Citation :
L'agriculteur, qui est d'abord un chef d'entreprise, un manager, avec un niveau d'étude souvent élevé (BTS, parfois plus) a pour objectif la rentabilité de son entreprise (et non pas le rendement de ses cultures)

cela me fait penser aux revues agricoles... et là ce qui se passe vers chez moi où il y a encore "des petits": ils sont techniquement largués. le papy avec son vieux tracteur et sa connaissance plutôt intuitive des 4 opérations mathématiques peut aller se coucher...
place aux "gros". je pense que ce que dit fanfan70 à l'avant dernier poste amont celui là correspond au centre nord de la France, à la picardie, ou autres régions d'agricuture intensive, dites "désert agricoles" ces régions de champs épurés de tout arbuste qui servent pour les images du publicité pour le biodiesel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thevenet.jean.free.fr/journal-activite_physique-rubriques
fanfan70
Posteur de bronze


Messages : 305
Âge : 49
Localisation : sancheville (beauce) - 28
VPH : Baron
Date d'inscription : 10/11/2006

MessageSujet: Re: Effets de la pollution ? (accrochez-vous : texte long)   Sam 27 Déc 2008, 11:35

[quote="Jean Thevenet"]
Citation :
je n'ai pas l'impression que avez l'occasion de vivre à la campagne et surtout de discuter avec des paysans imbringué dans le système...

si vous saviez... un petit stage du coté des vins de savoie vous serait une grande révélation.

Je ne discute pas, je pratique! (je suis même né dedans...)

...et je connais bien votre région ou plus exactement les régions limitrophes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fanfan70
Posteur de bronze


Messages : 305
Âge : 49
Localisation : sancheville (beauce) - 28
VPH : Baron
Date d'inscription : 10/11/2006

MessageSujet: Re: Effets de la pollution ? (accrochez-vous : texte long)   Sam 27 Déc 2008, 11:46

Jean Thevenet a écrit:


le papy avec son vieux tracteur et sa connaissance plutôt intuitive des 4 opérations mathématiques peut aller se coucher...

De quel droit vous permettez vous de traiter de la sorte les anciens agriculteurs, vous qui êtes incapable d'aligner 4 mots sans faire une faute d'orthographe?

les "anciens" du forum apprécieront...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cavallo pazzo
Accro du forum
avatar

Messages : 6820
Âge : 42
Localisation : Suisse, dans les montagnes du Jura
VPH : Catrike Speed 05, Cat 700, Biocycle, BMC 4 tuned
Date d'inscription : 22/01/2006

MessageSujet: Re: Effets de la pollution ? (accrochez-vous : texte long)   Sam 27 Déc 2008, 23:50

Le paysan chez qui je travaillais souvent m'a dit avoir reduit les doses prescrites de 30-35 % sans consequences sur pas mal de produits, juste pour voir au debut et ensuite parce que cela lui permettait de belles economies... Maintenant que l'ecologie est a la mode, il se marre et ne regrette pas d'avoir fait ce genre d'essais.
Les recommandations etaient validees par qui? Le vendeur du produit? Allez savoir...

Son pere a rendu les armes lorsque l'electronique est entree dans les outils, tracteurs et epandeuses, il ne voulait pas se faire ch... a calculer. Il aimait la terre, pas la bureaucratie. S'il avait du continuer, ca aurait ete un carnage niveau dosages, selon son propre aveu. Il n'a jamais tres bien compris comment son fils preparait ses produits.
Pour ma part, c'est cette technologie qui m'a toujours plu. Pas facile de se comprendre entre les generations, parfois, mais pourtant les refractaires a la techniques ou aux calculs existent. Ces gens qui ont plus d'instinct que de maths dans leur tete, et qui s'en sortent tres bien comme ca, merci pour eux. Tant qu'on ne leur impose pas une methode de travail qui n'est pas la leur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.biketothefuture.ch
Jean Thevenet
Accro du forum
avatar

Messages : 1486
Âge : 48
Localisation : N45.7637290 E005.7722780
VPH : VTT à guidon de course
Date d'inscription : 11/06/2008

MessageSujet: Re: Effets de la pollution ? (accrochez-vous : texte long)   Dim 28 Déc 2008, 10:52

fanfan70 a écrit:
Jean Thevenet a écrit:


le papy avec son vieux tracteur et sa connaissance plutôt intuitive des 4 opérations mathématiques peut aller se coucher...

De quel droit vous permettez vous de traiter de la sorte les anciens agriculteurs, vous qui êtes incapable d'aligner 4 mots sans faire une faute d'orthographe?

les "anciens" du forum apprécieront...

je n'ai pas voulu dire de mal mais simplement ce qui d'ailleurs a été décris
par cavallo pazzo; tous ces "gens de la terre" qui ont
Citation :
... rendu les armes lorsque l'electronique est entree dans les outils, tracteurs et epandeuses, ils ne voulaient pas se faire ch... a calculer...
Ceux qui calculaient très bien à l'époque, dans les années 50, ont tenté de refuser le système.

ce système a été terrible car ils a proposé, selon sa couche marketing à faire des gens de la terre des techniciens, des gens "de science", et cela pour des gens de la terre qui se sentent considéré comme des culs terreux par des gens des villes qui eux sont riches et cultivés, était l'occasion d'exploiter un certain rêve "de l'occident" (ce même rêve que subissent actuellement les gens des pays tel l'Afrique, le Pérou, l'inde, la chine): les yeux de cette population brillent d'envie devant la technique, la vitrine, et le mode de vie urbain. Je pense à ces gens de Mafatte qui avaient voyagé l'Australie... émerveillés car c'était "propre", d'autres qui ont été séduits par les magasins de bricolage jardinerie installées dans les bas. ils ont ensuite essayé de rendre "propre" leur chez eux: roundup (c'était le début de la crise du roundup vers 1997 1998).
C'est ainsi que c'est installé avec une certaine connivence un système qui est en fait hostile aux vrais gens de la terre qui n'usent pas de ces techniques informatiques, qui sont largués...
comment espérer que ces gens, qui ne savaient pas lire puissent mettre la bonne dose. le cas est caricatural bien sur, et entre l'agriculteur devenu technicien qui use naturellement du GPS, de l'ordinateur et des calculs et le bon vieux paysan qui n'est pas "un ingénieur" qui "n'a pas fait la polytechnique", il y a tous les stades.

quant au marketing il parle de lui même: les noms de produits sont adaptés à chaque langue de chaque pays pour paraître futuriste, technique., ce masquage par les noms permet aussi de maintenir dans l'ignorance les agriculteurs quant à la véritable composition du produit: le nom marketing est simple à retenir et ne transporte pas l'information chimique, qui extrêmement compliqué à retenir demande trop d'effort. Il faudrait être après tout noter et en plus, l'information technique est (volontairement) difficile d'accès. par exemple essayez d'avoir des renseignements viables sur le Nimbus de Basf. vous saurez que c'est une association de metazachlore et de clomazone (faute d'eautaux graphe possible), à la rigueur que c'est toxique pour les organismes aquatiques (on s'en douterait vu les dégâts), et c'est à peu près tout. (faites l'essai pour apprécier la difficulté à décrypter les fiches techniques de ces produits) Tout cela est des stratégies marketing couplés à un verrouillage de l'information de type charabia administratif

exemple: à la réunion du "tualivit" (qui le tue, lui, et vite), du tulézerbe (qui tuent les herbes)
en Métropole des "phytonanitaire" (qui soigne les cultures, et non pas qui tue les herbes ça fait barbare) et des noms genre Lagon, Nimbus, Légacy (le roundup libre).
les images associés aux phytosanitaires sont surexposées et souvent pastel, comme d'ailleurs est la tendance pour ce qui est associé à la medecine et à l'eau (même communication de propreté) ou pour désactiver l'idée de pollution des déchets chimiques... J'ai retrouvé en effet ce marketing aussi pour les phosphates des lessives au moment de leur transfert en additif alimentaire, lors de la communication marketing dédiés aux industriels de l'agroalimentaire.

comme disais mes proprios quand ils avaient passé la bananeraie au roundup "il faut que ça soit propre"...
ce marketing a fait une véritable psychose de la propreté: toute souche avec des vers, des nids à frelons, des ronciers, des fossés avec des roseaux ont été "nettoyé". On a alors un paysage ouvert à tout vent, au fossées calibrés stériles.. avec beaucoup de vent, les abeilles ont du mal à trouve de la variété, elles doivent faire plus d'effort.
(le marais vient juste d'être drainé à coté de chez moi, ce qui, paraît t'il a entraîné une amende énorme à la commune pour destruction de zone humide)
bref... c'est "propre": prêt à acceuillir la technique.
l'aboutissement de la logique du propre et technique c'est cela.
c'est "le monde selon monsanto" que nous ne voulons pas... et qui pourtant est inspiré par "le progrès".



dm22htmq
32°48'45 -115°21'40"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thevenet.jean.free.fr/journal-activite_physique-rubriques
Jean Thevenet
Accro du forum
avatar

Messages : 1486
Âge : 48
Localisation : N45.7637290 E005.7722780
VPH : VTT à guidon de course
Date d'inscription : 11/06/2008

MessageSujet: Re: Effets de la pollution ? (accrochez-vous : texte long)   Lun 29 Déc 2008, 11:58

Docteur Gérard Surian
Citation :

L'indice ATMO mesure la pollution (pm, NO2, O3, SO2) en Ile-de-France. A cause de la diésélisation toujours plus forte, il a atteint pour la première fois en 2007 son chiffre maximum qui est de 10, et qualifie la qualité de l'air d "exécrable". En 1996, au Japon, 99 personnes souffrant de troubles respiratoires ont attaqué en justice les constructeurs japonais de véhicules diesel. Ils ont obtenu gain de cause et dédommagement en 2007. Il faut savoir qu’en 1996 le Japon était peu diésélisé et que la vente de véhicules diesel (voitures et utilitaires) est d’ailleurs interdite à Tokyo.
Des seuils d’alerte aux pm viennent d’être proposés : 80 et 125 microgr./m3, sur 24 heures. L’incompétence de la personne qui les a fixés serait-elle à la hauteur des chiffres qu’elle propose ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thevenet.jean.free.fr/journal-activite_physique-rubriques
fanfan70
Posteur de bronze


Messages : 305
Âge : 49
Localisation : sancheville (beauce) - 28
VPH : Baron
Date d'inscription : 10/11/2006

MessageSujet: Re: Effets de la pollution ? (accrochez-vous : texte long)   Mar 06 Jan 2009, 17:25

Jean Thevenet a écrit:

MÉTABOLITES DES PESTICIDES
Il y a aussi de fort dégagements de chlore ou de composés chlorés au printemps, partout où a été mis les herbicides de prélevée (alachlore, metazachlore, acétochlore), ces gaz se dégagent surtout le matin, quand le soleil tape sur de la terre humide, et le phénomène dure 80 jours après chaque traitement, souvent renouvelé d'ailleurs. Ces dégagement de chlore ne sont pas mesurés. j'ai demandé aux centres de mesures de la pollution.

Pour info:
- les produits que vous citez sont des désherbants qui sont épandus en post semis prélevée de la culture (entre le semis et la levée de la culture). S'ils sont épandus après, ils ne sont pas sélectifs de la culture
=> ces traitements ne sont donc pas renouvellés

- la dose homologuée pour ces produits est de 1 à 2 litres/ha (selon le produit) soit 0.1 à 0.2 mililitre au m² => les dégagements en chlore ne doivent pas être si important que cela...

- la durée que vous annoncez correspond à la rémanence du produit: au dela, il n'a plus d'effet => je doute qu'il y ait des émanations de chlore mesurables à si longue échéance...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean Thevenet
Accro du forum
avatar

Messages : 1486
Âge : 48
Localisation : N45.7637290 E005.7722780
VPH : VTT à guidon de course
Date d'inscription : 11/06/2008

MessageSujet: Re: Effets de la pollution ? (accrochez-vous : texte long)   Mar 06 Jan 2009, 17:50

ce n'est peut être pas du chlore pour que ça sente aussi fort.
mais cette année, le metazachlore a quasiment rien senti alors que les autres années, les produits sentaient à près d'un kilomètres sous le vent des cultures, même sur le canal du rhône. Peut être y a t'il eu une révolution dans les doses, le fils prenant en main l'exploitation de son père après quelques réglages laborieux... et le passage du film "le monde selon monsanto" qui a fait prendre au sérieux les doses.

c'est comme cette odeur piquante des moteurs HDI, ça n'est sans doute pas du chlore qui pique autant. Peut être du monoxyde d'azote et le fait qu'il soit associé à des "fines".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thevenet.jean.free.fr/journal-activite_physique-rubriques
fanfan70
Posteur de bronze


Messages : 305
Âge : 49
Localisation : sancheville (beauce) - 28
VPH : Baron
Date d'inscription : 10/11/2006

MessageSujet: Re: Effets de la pollution ? (accrochez-vous : texte long)   Jeu 08 Jan 2009, 11:37

vous reconnaissez donc implicitement que ce que vous avez écrit auparavant est archi faux et sans fondement... (quel intéret?)


remarque: l'odeur dégagée lors d'un traitement phytosanitaire n'est générallement pas due à la matière active du produit mais à une autre molécule ajoutée pour lui donner une odeur désagréable et éloigner les curieux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean Thevenet
Accro du forum
avatar

Messages : 1486
Âge : 48
Localisation : N45.7637290 E005.7722780
VPH : VTT à guidon de course
Date d'inscription : 11/06/2008

MessageSujet: Re: Effets de la pollution ? (accrochez-vous : texte long)   Jeu 22 Jan 2009, 15:21

Citation :
c'est comme cette odeur piquante des moteurs HDI, ça n'est sans doute pas du chlore qui pique autant. Peut être du monoxyde d'azote et le fait qu'il soit associé à des "fines".
réponse; c'est des benzopyrène+ fines (les moteurs HDI et common rail en rejettent 13 fois plus, c'est ça qui fait la différence, ça serait des polluants classiques c'est comparable)
fanfan70 a écrit:
vous reconnaissez donc implicitement que ce que vous avez écrit auparavant est archi faux et sans fondement... (quel intéret?)
Aupauravant les produits n'étaient pas dosés, tout simplement, on versait la poudre et ont diluait sans se poser de questions.
Avec le coût élevé, "le monde selon monsanto", quelques malaises due à l'exposition au produit, la mesure de la vitesse et l'apparition de méthodes pour ne pas repasser au même endroit (pâtés de mousses posés tous les 10m pour aligner l'épandeur), la formation en école agricole, le réglage du compteur de vitesse du tracteur, les doses ont été divisées par 5 ou 6. .
par contre il y a eu 2 ans de catastrophe: la culture sans labours méthode Argentine avec roundup. Mais ils en sont revenus.


Citation :
S'ils sont épandus après, ils ne sont pas sélectifs de la culture
Pas toujours, il y a une méthode avec le Legacy (formule du roundup) pour passer en post levée, à une dose qui tue les herbes mais pas le blé ou l'orge. Ils font donc un épandage quand la plante fait 15cm de haut environ.


Année 2008, taux moyen de microparticules estimé par AIR-APS dans ma région (cuvette de Belley) est entre 35 et 40 microgrammes/m^3 dans l'air ambiant (pas près d'une route, et c'est le double d'une grande ville américaine, Los angelès est vers 27 de moyenne) et le quadruple des limites légales 2015, objectif de qualité 15 en 2010 et limite 15 en 2015)!

ce taux est suffisant pour perturber l'épaisseur des artères et la fonction endotheiale (les effets étants mesurables des 10 microgrammes moyens): le scandale du diesel prévu pour fin 2009 devrait se bel et bien se concrétiser)
de plus air APS va tenter de mesurer près des axes routiers.

le test du masque à gaz est assez éloquent, il suffit de le porter puis de le quitter pour évaluer, à vue de nez la pollution au moment ou on l'enlève.
Sur une route en pente mais en montagne ou campagne le passage de l'air filtré à l'air non filtré est carrément choquant a tel point que l'on peut se demander comment survivre sans le masque, alors qu'en centre ville, c'est sensible mais non choquant. Si Air APS mesure près des axes routiers il pourrait y avoir des surprises.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thevenet.jean.free.fr/journal-activite_physique-rubriques
Jean Thevenet
Accro du forum
avatar

Messages : 1486
Âge : 48
Localisation : N45.7637290 E005.7722780
VPH : VTT à guidon de course
Date d'inscription : 11/06/2008

MessageSujet: Re: Effets de la pollution ? (accrochez-vous : texte long)   Sam 07 Fév 2009, 11:12

Moins de particules fines, plus d'espérance de vie
Citation :
LE MONDE | 03.02.09 | 16h10
"Il s'agit d'une étude historique qui sera citée des milliers de fois dans les années à venir", s'enthousiasme le professeur William Dab, titulaire de la chaire d'hygiène et sécurité au Conservatoire national des arts et métiers. (note du copieur colleur, et ici ça fait une de plus!) Ce spécialiste des problèmes de santé liés à la pollution atmosphérique salue ainsi le vaste travail de trois auteurs américains qui démontre qu'une réduction de la concentration de l'air en particules fines de 10 microgrammes par mètre cube (µg/m3) est associée à un accroissement de l'espérance de vie en moyenne de 0,6 année. L'étude a été publiée, le 22 janvier, dans le New England Journal of Medicine.

Diverses études ont jusqu'ici montré les effets délétères de la pollution par les particules fines (d'une taille inférieure à 2,5 microns ou PM2,5). Une augmentation de leur concentration de 10µg/m3 a été associée à une réduction de l'espérance de vie de 1,11 année aux Pays-Bas, de 1,37 an en Finlande et de 0,8 an au Canada.

Parallèlement, des chercheurs français publient dans le Bulletin épidémiologique hebdomadaire, mercredi 3 février, une étude confirmant les effets à court terme de la pollution. "Le risque de décès de toutes causes ou pour causes cardio-vasculaires est significativement associé à l'ensemble des indicateurs de pollution", indiquent-ils.

Ce type de recherches épidémiologiques vise à établir le fait que ces particules constituent un facteur de risque pour la santé. Le mérite de C. Arden Pope (Brigham Young University, Utah) et des coauteurs de l'étude "est d'avoir établi pour la première fois une preuve expérimentale de l'amélioration de l'état de santé à partir de données cohérentes sur un large territoire", estime M. Dab.


CANCER DU POUMON


Les chercheurs ont compilé des données concernant 51 zones métropolitaines des Etats-Unis et celles de la pollution à différentes époques, entre 1970 et le début des années 2000, quand la qualité de l'air s'était globalement améliorée. Ils ont calculé que "la réduction de la pollution de l'air contribue jusqu'à 15 % de l'accroissement global de l'espérance de vie".

En octobre 2008, une expertise collective de l'Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm) citait des travaux estimant qu'"environ 1 300 à 1 900 décès par cancer du poumon pourraient être évités chaque année dans 23 villes européennes si les niveaux de PM2,5 étaient ramenés respectivement à 20 et à 15 µg/m3." L'Union européenne ne s'est dotée pourtant que d'une norme maximale sur les PM2,5 de 25µg/m3 en 2010, qui ne deviendra contraignante qu'en 2015.
Paul Benkimoun
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thevenet.jean.free.fr/journal-activite_physique-rubriques
fanfan70
Posteur de bronze


Messages : 305
Âge : 49
Localisation : sancheville (beauce) - 28
VPH : Baron
Date d'inscription : 10/11/2006

MessageSujet: Re: Effets de la pollution ? (accrochez-vous : texte long)   Lun 16 Fév 2009, 17:30

Jean Thevenet a écrit:

Aupauravant les produits n'étaient pas dosés, tout simplement, on versait la poudre et ont diluait sans se poser de questions.
Avec le coût élevé, "le monde selon monsanto", quelques malaises due à l'exposition au produit, la mesure de la vitesse et l'apparition de méthodes pour ne pas repasser au même endroit (pâtés de mousses posés tous les 10m pour aligner l'épandeur), la formation en école agricole, le réglage du compteur de vitesse du tracteur, les doses ont été divisées par 5 ou 6. .
(...)
il y a une méthode avec le Legacy (formule du roundup) pour passer en post levée, à une dose qui tue les herbes mais pas le blé ou l'orge. Ils font donc un épandage quand la plante fait 15cm de haut environ.

Si je peux me permettre de rétablir certaines vérités:

- Le "legacy duo" n'a strictement rien à voir avec le "roundup": le legacy est une association entre une uréee substitutée (isoproturon) et une pyridine (difluflénicanil), ces deux molécules étant issues de la recherche de la société Bayer. c'est un herbicide sélectif du blé et de l'orge d'hiver

- le "roundup", de chez monsanto, a pour matière active le glyphosate de la famille chimique des glycines. C'est un herbicide total (il détruit tout)...

Bref, deux produits a ne surtout pas confondre...sous risque de graves désillusions...

- les produits phytosanitaires n'ont jamais été épandus à 5 ou 6 fois la dose: Imaginez les dégats si vous prenez 6 aspirines au moindre mal de tête... Pour une plante, c'est pareil: à 6 fois la dose, vous avez de très grandes chances de détruire la culture que vous étiez censé protéger...

Par contre, on fait beaucoup moins de traitements maintenant que par le passé: la recherche a évolué et on traite de moins en moins de façon systématique: le traitement n'est effectué que s'il est potentiellement rentable (cout du traitement inférieur aux dégats supposés sur la culture)

enfin, le coup " du paté de mousse tous les 10 metres pour aligner l'épandeur "... L'agriculteur a toujours jalonné ses champs mais avec des jalons (piquets en plastiques ou simples branches en bois) mais surement pas avec des paquets de mousse. Et passer deux fois au même endroit, cela peut arriver mais c'est vraiment anecdotique et pour une raison simple: quand on passe avec un tracteur, en général, on laisse des traces dans le champ (sauf si, bien entendu, vous traitez de nuit, en plein brouillard, sans phares, après un apéro bien arrosé...)

dernière petite info: un pulvérisateur de 10 metres de large, cela n'existe pas (9m, 12m mais pas 10m!)

voila, voila...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean Thevenet
Accro du forum
avatar

Messages : 1486
Âge : 48
Localisation : N45.7637290 E005.7722780
VPH : VTT à guidon de course
Date d'inscription : 11/06/2008

MessageSujet: Re: Effets de la pollution ? (accrochez-vous : texte long)   Mar 17 Fév 2009, 00:31

merci pour les infos...
pour le légacy le paysan m'a effectivement parlé sincèrement que c'était le nouveau "roundup" et que c'était la même formule un peu moins concentrée...
qui justement ne tue pas le blé et de l'orge d'hiver, qui jaunit un peu puis repart , ça en donne un coup quand même.
alors voyez. Si c'est pareil pour les doses... doit t'on conclure qu'ils ne savent pas les produits qu'ils passent. je crois qu'on leur dit des conneries déjà en amont... "internet ça m'énerve, vingt diou, s'il faut rester enfermé à ces conneries..."
en fait il suffit de taper ces noms avec google... ça correspond rarement à ce qui se dit de bouche à oreille sur ses produits (mais l'info officielle sur ces produits est assez "brouillée" par du marketing, et cela est un obstacle, je vous l'assure à des gens qui ont déjà de la peine à lire une revue ou le journal.

je ne parlais pas de la largeur du pulvérisateur, mais de l'écartement "à peu près" du paté de mousse qui tombe tout les quelques tours de roue dans le sens d'avancement du tracteur, qui d'ailleurs n'était mis qu'un d'un coté (il aligne au prochain passage sur l'autre coté).
bref, disons que c'est sans doute un 12m de large..

- les produits phytosanitaires n'ont jamais été épandus à 5 ou 6 fois la dose?!
hélas... si!!!, peut être pas en moyenne, mais localement, sur certaines petites parcelles. ça encore été le cas non pas à coté de chez moi, mais un peu plus haut dans la montagne sur un champs de maïs ou un traitement destiné à plusieurs hectares a du être mis sur une toute petite parcelle de 40m par 200m, ce champs sentait très fortement, d'une intensité anormale, qui semble jamais se constater sur des grandes exploitations. On pourrait croire que c'est par ce que c'est encaissé.
(en fait un nombre de fois trop aléatoire, surtout quand des petits agriculteurs récupères les produits non écoulés de l'année d'avant, comme ce fut le cas avec l'atrazine, avec comme indice des bavardage du genre "mais t'es fou?! il est interdit ce produit... "et alors j'en fais quoi, je verse au rhône, ils le prennent pas à la déchêterie, on n'a pas le droit de le garder, autant le finir là" Bin mon vieux... si ya un contrôle..).
et justement... ça fait des dégâts!
mais maintenant c'est du passé., enfin, j'espère, ça sent moins fort en tout cas mais il y a encore eu des pluies d'insecte mort cet été (à cause de vignes)

le pire c'était mes voisins de Cilaos, qui cultivait des pêchers. Ils dilluaient tout simplement le produit au hasard, il considérait qu'il y avait assez d'eau si la poudre avait un aspect assez liquide pour être épendue, il avait passé son produit quand les pêchers étaient en fleur. il ne savait pas lire, et était fortement handicapé par un accident de moto (pas toute sa tête).
(à cilaos ce fut une hétacombe des abeilles en 1996, mais heureusement, il y avait du miel chinois à l'hyper crack de st-pierre à 30 francs le kilos que les touristes rachetaient 100F en croyant que c'était du miel pays bibasses!)

c'est assez souvent que ces produits, en gros bidons arrivent ainsi chez des petits agriculteurs bien bourrus qui en mettent "la dose" pour être tranquille.

ça commence à passer, mais ça aura mis le temps.

ça paraît énorme ce que je dis, je me demande si on me croira... on est bien loin des tracteurs où l'on dose au GPS... là on dosait à la louche jusqu'à que ça commence à se diluer...

une fois, ce fait m'avait été rapporté par le directeur local de l'ONF, un traitement au désherbant d'un riverain avait été si concentré, que l'eau pompée dans la rivière st-étienne des kilomètres plus bas avait fait blanchir le terrain de foot de la rivière st-louis... anecdote..on dit. en tout cas il y 'avait eu une hetacombe abeille et c'était pas un cyclone.

Ce gente d'évènement se répète sans doute encore maintenant un peu partout dans le monde avec la relative complexité de comprendre les faibles doses du genre une cuillère à café dans un gros bidon... heureusement, maintenant que c'est cher, ça limite un peu.

Citation :
L'agriculteur a toujours jalonné ses champs mais avec des jalons (piquets en plastiques ou simples branches en bois) mais surement pas avec des paquets de mousse.
et bien maintenant si... c'est un espèce de truc qui crache une mousse de savon qui reste en place quelque heure... accrochée d'un coté de l'épandeur, pas besoin de descendre du tracteur pour planter des piquet... moderne... non?!
le GPS on en est pas encore là: TROP CHER.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thevenet.jean.free.fr/journal-activite_physique-rubriques
gerbas
***
avatar

Messages : 184
Âge : 66
Localisation : Saint Amans Soult-81240-Tarn
VPH : Cannondale Quick+HP Speedmachine+ Cat Speed+singlespeed+Pashley Guv'nor+ Moustache Dimanche speed
Date d'inscription : 20/03/2006

MessageSujet: Re: Effets de la pollution ? (accrochez-vous : texte long)   Sam 28 Fév 2009, 19:41

Ci-après les résultats d'une étude parue dans service@ univers-nature.com que je vous livre en copié-collé pour la soumettre à votre réflexion:
"Si pédaler au gré des rues de la capitale est un sport à la portée de tous, il nous met également tous à la portée des pots d’échappement. Plébiscitée tant pour ses vertus pour la santé que pour son faible impact sur l’environnement, la pratique du vélo n’en rend pas moins ses adeptes plus vulnérables à la pollution de l’air au regard de l’effort qu’elle induit.

Souhaitant mesurer le degré réel de l’exposition d’un cycliste parisien à la pollution ambiante, l’association Airparif a initié en juin dernier une campagne de mesure, évaluant deux types de polluants, à savoir le dioxyde d’azote et les particules en suspension dans l’air. Grâce à un tricycle équipé de capteurs de pollution directement reliés au cycliste ainsi que d’une caméra informant sur le parcours suivi, des relevés ont été effectués au cours de l’été dernier, exception faite de la période comprise entre le 15 juillet et le 15 août où le trafic dans la capitale se trouve fortement diminué. Afin de tenir compte de la diversité des aménagements de voirie (pistes cyclables…) et de leur influence potentielle sur la qualité de l’air respiré par le cycliste, on a sélectionné quatre trajets distincts (1).

A la lumière des résultats obtenus, il est apparu que les niveaux de dioxyde d’azote et de particules ne coïncidaient pas nécessairement et ce, même s’ils étaient mesurés sur des portions de routes identiques. Ainsi, concernant le dioxyde d’azote, le niveau maximal s’observe lorsque le cycliste circule dans le flux de la circulation, au plus près du trafic routier. Relevé sur le tronçon des « Quais », il a atteint les 136 É g/m3. A l’inverse, ce sont les pistes cyclables qui ont enregistré les niveaux les plus faibles, compris entre 57 et 88 É g/m3.
Du point de vue des particules, la faveur va à la fois aux pistes cyclables et aux couloirs de bus ouverts aux vélos, ces aménagements correspondant aux niveaux les plus faibles relevés. Toutefois, là encore, l’immersion du cycliste dans le flux de la circulation l’expose aux niveaux de particules les plus élevés mesurés.

S’imposant d’elle-même, la conclusion de cette étude veut que, plus on s’éloigne du trafic routier, mieux on se préserve de la pollution. Ainsi, les pistes cyclables sont d’autant plus profitables aux disciples du guidon qu’elles s’implantent sur un vaste trottoir éloigné de la circulation ou qu’elles sont séparées du trafic par une voie de stationnement ou un muret. S’ils représentent un moindre mal du fait de leur largeur (environ 5 m), les couloirs de bus peuvent, néanmoins, enregistrer des pics de pollution, tout particulièrement à hauteur des feux tricolores lors du redémarrage des bus et des taxis. Enfin, le passage à proximité de bouches d’aération, de ventilation du métro ou de parkings, en contribuant à la remise en suspension des particules dans l’air, augmente l’exposition du cycliste.

Mais, cela ne doit pas servir d’excuse pour laisser le vélo sommeiller dans la remise. Comme le souligne Patrick Le May, médecin coordonnateur d’une étude similaire, « il y a plus de bienfaits à faire du vélo, même dans des conditions polluées, qu’à rester sédentaire ». D’autant que l’automobiliste n’est guère mieux loti, l’habitacle de sa voiture étant une protection bien illusoire face à la pollution. Menée en 2008 à Toulouse, une étude (2) comparant différents modes de transport sur un trajet d’une vingtaine de minutes, reliant les mêmes points de départ et d’arrivée, a révélé que les niveaux moyens de dioxyde d’azote auxquels s’exposait le cycliste étaient cinq fois moins importants que pour l’automobiliste. Le même rapport étant de l’ordre de deux fois moins en ce qui concerne les particules. Ne s’agissant que de moyennes, il est entendu que ces résultats restent tributaires du nombre de véhicules côtoyés et de la vitesse et des caractéristiques propres à chacun. "
Cécile Cassier

1- Les quatre trajets sont :
« Rivoli » : l’axe allant de la Bastille à la Concorde (rue Saint-Antoine et Rivoli).
« Daumesnil » : une partie de l’avenue Daumesnil, en partant de la Bastille et en passant par la rue de Lyon
« Arsenal » : sur le boulevard de la Bastille et le boulevard Bourdon, en prenant par le quai de la Rapée
« Quai » : le long de la Seine, depuis la Place de la Concorde jusqu’au boulevard Henri IV
2- « A pied…à vélo… en métro… en bus… en voiture : quel air respirons-nous ? », étude de l’ORAMIP (Observatoire régional de la qualité de l’air en région Midi Pyrénéennes), septembre- octobre 2008.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gerardbastide.fr
Jean Thevenet
Accro du forum
avatar

Messages : 1486
Âge : 48
Localisation : N45.7637290 E005.7722780
VPH : VTT à guidon de course
Date d'inscription : 11/06/2008

MessageSujet: Re: Effets de la pollution ? (accrochez-vous : texte long)   Mer 25 Mar 2009, 20:37

en avril 2009 le plan particules devrait être ajouté au programme national pour la santé -environnement, d'après un article minuscule dans le journal "le monde" du 25 mars 2009...

le scandale du diesel... on y arrive, il sera peut etre bien sorti courant 2009.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thevenet.jean.free.fr/journal-activite_physique-rubriques
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Effets de la pollution ? (accrochez-vous : texte long)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Effets de la pollution ? (accrochez-vous : texte long)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Effets de la pollution ? (accrochez-vous : texte long)
» que pense vous BOBINES DE NYLON CARP SPIRIT MYT-X LONG CAST BROWN
» Nouveau texte de loi pour les véhicule polluant...
» Presentez vous
» Accrochez vous!!!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum du Vélorizontal, vélo couché et autres véhicules à propulsion humaine :: Ravito :: Le Coin écolo-
Sauter vers: