Le Forum du Vélorizontal, vélo couché et autres véhicules à propulsion humaine

Le forum francophone de tous les amateurs de cette pratique cycliste
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Grève et pénibilité du travail

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Edlamouette
Accro du forum


Messages : 2806
VPH : Optima Rhino
Date d'inscription : 02/02/2008

MessageSujet: Re: Grève et pénibilité du travail   Sam 08 Nov 2008, 22:20

Des fois j'ai l'impression d'écrire transparent.

Je n'ai jamais considéré quique ce soit comme privilégié ou nanti. Je ne suis pas anti-grève, ni jaloux ou envieux.
Je suis très satisfait de ma vie professionnelle, et je pense que je suis mieux loti qu'un agent sncf.
Quant à la solidarité, à la prochaine grève qui me bloquera loin de chez moi, je demanderai à tous les employés sncf que je verrais de participer au paiement de ma chambre d'hôtel. On verra comment je serais reçu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cavallo pazzo
Accro du forum
avatar

Messages : 6820
Âge : 42
Localisation : Suisse, dans les montagnes du Jura
VPH : Catrike Speed 05, Cat 700, Biocycle, BMC 4 tuned
Date d'inscription : 22/01/2006

MessageSujet: Re: Grève et pénibilité du travail   Sam 08 Nov 2008, 22:32

Tu n'écris pas transparent, et je ne peux que souscrire à l'analyse que la cible est manquée.
Je pense que ces grèves incessantes bouffent probablement à chaque fois un peu du capital sympathie disponible pour cette fameuse solidarité.

J'ai pu vivre de près la genèse de la grève des maçons en Suisse, je peux témoigner que quasi tout ce qui était possible d'entreprendre AVANT d'en arriver là a été tenté. Ils ont fait plusieurs mois sans convention collective, dans des conditions inacceptables puis se sont résolus à entrer en grève pour tenter de retrouver le plus possible de leur situation d'avant.
Pas pour gagner, mais pour ne pas trop perdre.

Maintenant, vu de l'autre côté c'est assez différent.
En Mai, au départ d'Hyères j'allais prendre mon billet pour Bouc-bel-Air et la charmante (c'est de l'humour) hôtesse n'arrivant pas à trouver ma destination à 15 km de Marseille, je me suis tourné vers le hall de gare pour découvrir qu'il était désert. Pas remarqué en arrivant.
En posant la question elle me dit que la grève bloque tous les trains, mais est prête à me faire payer mon billet pour un train 20 minutes plus tard. Qui ne serait jamais arrivé, vu la grève... Bel esprit...
Je me casse et fait mes 80 km à vélo.

L'après-midi, au départ d'aix en Provence à 17h09 pour m'envoyer les 170 km jusque chez Hysope, rebelote, grève.
Devinez... Je suis arrivé avec la haine chez Hysope, à passé minuit.
J'aurais cassé la figure à n'importe qui si l'on m'avais dit qu'il était responsable de ce merdier.
Voilà ce que je retiens de la grève: non pas de louables défenses d'intérêts de salariés soumis à la pression, mais des emmerdes sans explications, sans excuses ou tentatives d'aides quelconques.

Déjà au retour de chez Jeff l'an passé j'ai eu des ennuis avec la grève et un ersatz de chauffeur de car qui a tout massacré en soute, dont mon protège-plateau.

Pareil il y a 3 ans, grève.

Je ne dois pas avoir de bol, mais je n'ai jamais pu faire un voyage en France en transports publics sans une grève.

Aussi louables que soient les intentions, la grève est probablement intégrée par les dirigeants à l'heure actuelle, avec un quota défini. Supposons qu'il soit de 8 jours. Ce n'est qu'au 9ème jour que le boss sera éventuellement en train de se poser la question de la négociation. Et l'année suivante il va provisionner 11 jours, ayant pu voir le durcissement se produire. C'est donc une escalade sans fin pour garder un semblant de pression.
Un peu comme les antibiotiques, plus l'on s'en sert moins ils servent.

Il n'y a réellement pas d'autre alternative?


Dernière édition par cavallo pazzo le Sam 08 Nov 2008, 22:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.biketothefuture.ch
oufti77
Posteur de bronze
avatar

Messages : 233
Âge : 43
Localisation : chelles ( 77500 )
VPH : performer agenda
Date d'inscription : 10/09/2007

MessageSujet: Re: Grève et pénibilité du travail   Sam 08 Nov 2008, 22:39

je pense qu il faut faire du privée avec un taff ou ta a des mauvaises conditions de travail( chaises cassées ou tu a une personne dessus 24/24 365 jours par an) et qui si tu fait greve on te dit envoir monsieur et la je pense que certains réfléchiré un peux sur leur chance et je vous parle la en connaissance de cause.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chabizar
Accro du forum
avatar

Messages : 6737
Localisation : Villeurbanne
VPH : Giro 20 comme outil Leatherman - Stinger à l'hôpital - Baron en jachère
Date d'inscription : 26/03/2006

MessageSujet: Re: Grève et pénibilité du travail   Sam 08 Nov 2008, 22:49

j'ai pas tout compris
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.cyclociel.com
cavallo pazzo
Accro du forum
avatar

Messages : 6820
Âge : 42
Localisation : Suisse, dans les montagnes du Jura
VPH : Catrike Speed 05, Cat 700, Biocycle, BMC 4 tuned
Date d'inscription : 22/01/2006

MessageSujet: Re: Grève et pénibilité du travail   Sam 08 Nov 2008, 23:02

Ah mais non, là je ne suis pas d'accord: ce n'est pas parce que dans le privé il y a parfois de mauvaises conditions de travail qu'il faut descendre le public. C'est quoi cet esprit "panier de crabes"?
Non, il faut faire monter ceux qui ont une condition inacceptable, pas faire descendre les autres au même niveau.
C'est pourtant assez simple à comprendre non? Je lis cela depuis... toujours: ces salauds de privilégiés...
Bor... , on ne pourrait pas être tous un peu des privilégiés,au lieu de se tirer dans les pattes?

Ce que je voulais dire avant est qu'il faut éviter de se mettre trop de monde à dos, et tenter de viser les responsables et ne pas mettre les utilisateurs au milieu. Pas en otage au sens littéraire, mais lorsqu'il faut aller quelque part et que l'on ne peut plus, attendant la bonne volonté de l'une ou l'autre partie, c'est tout de même assez ressemblant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.biketothefuture.ch
fred24
**
avatar

Messages : 114
Âge : 46
Localisation : dordogne
VPH : pioneer
Date d'inscription : 25/06/2006

MessageSujet: Re: Grève et pénibilité du travail   Dim 09 Nov 2008, 15:36

Leloublan a écrit:

Le terme est regulierement employe par les medias pour tous ces cas de figures ,ca t as peut etre echappe

Ce qui ne m'échappe pas c'est que des millions de moutons répètent des termes galvaudés sous prétexte qu'ils sont utilisés par les médias. Un otage c'est pas un gars coincé dans une gare, désolé. Et puis la grève est le SEUL moyen de se faire entendre, car quand on veut discuter avec n'importe quel gouvernement, on a simplement affaire à des autistes égoïstes qui ne veulent rien entendre ni céder.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cavallo pazzo
Accro du forum
avatar

Messages : 6820
Âge : 42
Localisation : Suisse, dans les montagnes du Jura
VPH : Catrike Speed 05, Cat 700, Biocycle, BMC 4 tuned
Date d'inscription : 22/01/2006

MessageSujet: Re: Grève et pénibilité du travail   Dim 09 Nov 2008, 17:44

Pourquoi est-ce que c'est le seul moyen en France et en Italie, et beaucoup moins souvent en Allemagne et quasiment jamais en comparaison en Autriche et en Suisse?

Pour les partisans de la greve, pourriez-vous repondre a mes interrogations precedentes?
L'escalade inevitable lors de l'usage massif (meme si c'est a raison) de la greve est-il pris en compte?

Est-ce que l'ineluctable baisse de popularite des grevistes au milieu de tous ceux que cela gene est egalement pris en compte?

Si ce n'est pas le cas, je pense que les greves sur le long terme profitent plutot aux patrons.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.biketothefuture.ch
fred24
**
avatar

Messages : 114
Âge : 46
Localisation : dordogne
VPH : pioneer
Date d'inscription : 25/06/2006

MessageSujet: Re: Grève et pénibilité du travail   Dim 09 Nov 2008, 18:15

J'ai plus ou moins répondu à ta question : les patrons se sentent de plus en plus en position de force, et ils laissent les gens aller au bout de leurs revendications. On dirait bien que ça les fait marrer, c'est juste. Mais que faire d'autre ? Les salariés ne perdent pas une journée de salaire (si, si, même si les médias veulent faire croire le contraire) pour le plaisir !!!
Allez, moi aussi c'est mon dernier post sur ce sujet :velo1:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edlamouette
Accro du forum


Messages : 2806
VPH : Optima Rhino
Date d'inscription : 02/02/2008

MessageSujet: Re: Grève et pénibilité du travail   Dim 09 Nov 2008, 18:17

fred24 a écrit:
car quand on veut discuter avec n'importe quel gouvernement, on a simplement affaire à des autistes égoïstes qui ne veulent rien entendre ni céder.
On a le gouvernement qu'on élit ou qu'on laisse élire.
Et si quelqu'un me répond "tu l'as laissé élire aussi", j'ajouterais "oui, mais moi je m'en plains pas."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
l'auvergnat
Accro du forum
avatar

Messages : 1757
Âge : 69
Localisation : Clermont-Ferrand
VPH : Zockra HR700, Baron
Date d'inscription : 04/01/2006

MessageSujet: Re: Grève et pénibilité du travail   Dim 09 Nov 2008, 18:29

En France, le nombre de jours de grève tend à augmenter dans la fonction publique, alors qu'il diminue fortement dans les entreprises privées. Ainsi le nombre de jours de grève des fonctionnaires représentait 5 % du total des grèves en 1982. Il se monte aujourd'hui à 62 %. Et encore, bon nombre d'entreprises publiques ont été privatisées ces 20 dernières années.


Et la SNCF et la Poste doivent prendre une part importante des 38 % restants.

Donc Fred24 quand tu dis "les patrons ...." , ceux que tu incrimines, sont facile à cibler.

Amicalement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
M. Gagnard
Posteur de bronze


Messages : 255
Localisation : Violay (Loire)
VPH : VK2
Date d'inscription : 17/02/2007

MessageSujet: Re: Grève et pénibilité du travail   Dim 09 Nov 2008, 18:57

Pour Cavallo :
La France et l'Italie ont un point en commun : ce sont deux pays qui ont eu, au cours du XXème siècle, un très fort Parti Communiste et pas de guerre civile (contrairement à l'Espagne).

L'Allemagne, l'Autriche, la Suisse n'ont pas eu de telles influences communistes ; certes l'Allemagne a eu une poussée d'extême gauche (la bande à Baader), mais pas ou peu de P.C. "pacifique" et légal. Peut être parce qu'ils l'avaient à leurs portes le vrai Communisme ?

Aujourd'hui en France le PCF est certes quasi inexistant dans les urnes mais d'autres mouvements ont pris le relai (LCR, LO, MDT...), bientôt un nouveau parti révolutionnaire va voir le jour.

Avec 1 à 3 millions de gens qui votent pour des partis révolutionnaires (dont le PCF ne fait plus partie), il y a largement de quoi faire grêve ! vous n'êtes pas sans savoir que l'on peut crééer de grandes perturbations avec seulement 10 000 grévistes (l'exemple de la SNCF).

L'auvergnat parlait de 1982 et du très faible nombre de jours de grêve. En 1982, il y avait des ministres communistes dans le gouvernement... Ceci explique cela.

Autre chose en France aussi : la très faible représentativité des syndicats. On pourrait croire qu'ils ne sont de ce fait pas très puissants, c'est exact, mais ils sont en contre partie très... actifs (d'où les grêves fréquentes).
Il est bien évident qu'un petit groupe de personnes très motivées est beaucoup plus facile à manier qu'une foule de personnes aux sensibilités différentes. Il vaut mieux un petit groupe dur et soudé qu'un troupeau mou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.orange.fr/meteolyonnaise/indexclim.htm
Armandos
Modo
avatar

Messages : 7978
Localisation : Annecy,pres du lac
VPH : le plus possible
Date d'inscription : 09/10/2006

MessageSujet: Re: Grève et pénibilité du travail   Dim 09 Nov 2008, 19:21

normal que les jours de greves diminuent dans le secteur privé.
Le syndicat le plus influent et ecouté est le MEDEF...
Pour etre syndiqué,je peux t'affirmer que preuve a l'appui,c'est vraiment pas bien vu d'etre syndiqué ,je paye cash mon appartenance a un syndicat pourtant modéré.
Le seuk syndicat puissant et "honorable" dans le secteur privé est actuellement le MEDEF .
8% de salariés syndiqués en france ringardisés par une droite decomplexée qui nous affirmait jusqu'au mois dernier que seul l'ultraliberalisme,la dereglementation du code du travail et l'epargne individuelle etaient viables.
On a vu le resultat ces jours ci...!
le secteur publique est (encore) sous la protection de statuts correctes.
Ils ont raison d'exercer leurs droits de greve ou autres.
Comme dit Olivier,diaboliser pour diviser est une methode de management vieille comme le monde.
Jusqu'a que cette crise deboule,je pensais qu'il n'y avait reellement pas suffisament de moyens pour resoudre les problemes de pauvreté,de niveau de vie des petites gens de par le monde,qu'il fallait faire avec et qu'on ne pouvait pas agir autrement.
je vous promets,j'y croyais (relisez mes premiers posts..)

Et patratac,le monde economique vacille
Une pluie de milliards de dollars est sortie comme par magie de coffres inaccessibles a ce jour.
Continues a croire que tes conditions de travail sont un privilège,que tu as enormement de chances de pouvoir travailler pour 1000 € par mois.
Pendant ce temps,les billets s'entassent loin de ta portée.
Et ne viens surtout pas réclamer quoique ce soit ,le syndicalisme est une idée désuète et ringarde issue du passé (sauf le MEDEF evidement..) en perdant chaque jour un peu de ce confort obtenu par le sacrifice de nos ainés.
C'est pas bien de faire greve,ca fait perdre de l'argent a tes patrons..

__________________________________
mais ceci n'est que mon avis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
cavallo pazzo
Accro du forum
avatar

Messages : 6820
Âge : 42
Localisation : Suisse, dans les montagnes du Jura
VPH : Catrike Speed 05, Cat 700, Biocycle, BMC 4 tuned
Date d'inscription : 22/01/2006

MessageSujet: Re: Grève et pénibilité du travail   Dim 09 Nov 2008, 19:43

C'est tres interessant; cela pourrait signifier que la majorite serait disposee a faire comme ailleurs, harceler pour avoir des negociations, faire pression comme l'a explique chabizar directement sur la hierarchie... En fait des mesures plus douces mais plus permanentes.

Je croyais que les syndicats avaient ce role, mais il manque peut-etre des visionnaires a leur tete. Et un moyen d'exister sans perdre la sienne, vu ce qu'Armandos a ajoute enytre-temps.
En effet, il est difficile d'avoir les bonnes idees avant tout le monde, qui permettent de renverser la vapeur.

Pour avoir vecu pour la premiere fois une greve il n'y a pas longtemps, je trouve cela brutal et destabilisant... Mais pas pour les patrons. C'est dommage, ils s'en foutent largement mais pas ceux qui l'a font, qui en paient le prix le plus lourd.

Il m'a ete explique que la perte de salaire subie durant la greve ne sera probablement jamais rattrapee, il faudrait des annees... Ce sont toujours les memes qui trinquent.
Demandez donc aux dirigeants synidicaux de trouver d'autres mesures.
Un chef, ca sert a ca: etre capable de trouver des idees innovantes, prendre des risques, guider son equipe. Il y a des moyens, j'en suis certain.

La greve est illegale, non? En tout cas elle n'est pas faite avec l'accord des patrons, ca au moins c'est clair.
Dans ce cas, s'ils ne sont pas d'accord pour les billets gratuits, cela change quoi?
Je trouvais cette idee geniale, parce que face a cela, en tant que touriste j'aurais bien evidemment un regard bienveillant.
Reunir les gens au lieu de les diviser, voila une voie de recherche interessante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.biketothefuture.ch
Edlamouette
Accro du forum


Messages : 2806
VPH : Optima Rhino
Date d'inscription : 02/02/2008

MessageSujet: Re: Grève et pénibilité du travail   Dim 09 Nov 2008, 19:59

C'est les employés qui sont pas pour les billets gratuits, car un voyageur sans billet n'est pas assuré. Par contre je veux bien avoir des infos sur cette "assurance". La SNCF indemnise-t-elle les victimes ou familles de victimes d'accident du rail ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Armandos
Modo
avatar

Messages : 7978
Localisation : Annecy,pres du lac
VPH : le plus possible
Date d'inscription : 09/10/2006

MessageSujet: Re: Grève et pénibilité du travail   Dim 09 Nov 2008, 20:04

la greve est un echec mais le seul moyen legal en France pour peser dans la balance..

__________________________________
mais ceci n'est que mon avis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
chabizar
Accro du forum
avatar

Messages : 6737
Localisation : Villeurbanne
VPH : Giro 20 comme outil Leatherman - Stinger à l'hôpital - Baron en jachère
Date d'inscription : 26/03/2006

MessageSujet: Re: Grève et pénibilité du travail   Dim 09 Nov 2008, 20:28

cavallo pazzo a écrit:
Un chef, ca sert a ca: etre capable de trouver des idees innovantes, prendre des risques, guider son equipe. Il y a des moyens, j'en suis certain.
je vais faire un HS, mais mon expérience des chefs est toute autre :
- un chef fait travailler les autres
- un chef vole les idées des autres et s'attribue le mérite de leur travail
- un chef brasse de l'air (parle beaucoup... bla bla bla bla)
- un chef s'en met plein les poches
Tous ceux que j'ai connus présentaient ces caractéristiques, à des degrés divers.
Je ne connais pas de chefs syndicaux mais j'ai du mal à m'imaginer qu'ils soient meilleurs que les autres chefs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.cyclociel.com
M. Gagnard
Posteur de bronze


Messages : 255
Localisation : Violay (Loire)
VPH : VK2
Date d'inscription : 17/02/2007

MessageSujet: Re: Grève et pénibilité du travail   Dim 09 Nov 2008, 20:37

Autre chose aussi en ce qui concerne l'Allemagne : ses fonctionnaires n'ont pas le droit de grève...

Il y a peu, je lisais un article (vais essayer de le retrouver) qui comparait les salaires des instituteurs (enseignants pour des enfants de 6 à 11 ans en gros).
Contre toute attente, les mieux payés (et de loin) étaient... les Suisses ! les Allemands devaient être seconds ou troisièmes, quant aux français ils étaient assez loin.
Pour ce qui est du temps de travail, l'instituteur français travaille davantage que son collègue suisse ou allemand.

Etonnant non ?

voici l'article en question, il s'agit de l'unique tableau de cette page.
http://www.snuipp.fr/spip.php?article5817
source : un syndicat d'instituteurs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.orange.fr/meteolyonnaise/indexclim.htm
Armandos
Modo
avatar

Messages : 7978
Localisation : Annecy,pres du lac
VPH : le plus possible
Date d'inscription : 09/10/2006

MessageSujet: Re: Grève et pénibilité du travail   Dim 09 Nov 2008, 20:56

chabizar a écrit:
cavallo pazzo a écrit:
Un chef, ca sert a ca: etre capable de trouver des idees innovantes, prendre des risques, guider son equipe. Il y a des moyens, j'en suis certain.
je vais faire un HS, mais mon expérience des chefs est toute autre :
- un chef fait travailler les autres
- un chef vole les idées des autres et s'attribue le mérite de leur travail
- un chef brasse de l'air (parle beaucoup... bla bla bla bla)
- un chef s'en met plein les poches
Tous ceux que j'ai connus présentaient ces caractéristiques, à des degrés divers.
Je ne connais pas de chefs syndicaux mais j'ai du mal à m'imaginer qu'ils soient meilleurs que les autres chefs.

les responsables syndicaux sont elus...
pas la hierarchie.
Pour avoir plus de monde au dessus de moi qu'en dessous,je ne partage pas tout a fait ton experience Chab,
comme dans le reste de la population,le % d'incompetents est le meme a tous les echelons.

Seul bemol a mon affirmation :
souvent les cadres sont dirigés vers le "management" et la maitrise quand ils sont en echec au niveau technique..
Et quand ils sont en echec , c'est qu'ils sont pas bons...

__________________________________
mais ceci n'est que mon avis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
cavallo pazzo
Accro du forum
avatar

Messages : 6820
Âge : 42
Localisation : Suisse, dans les montagnes du Jura
VPH : Catrike Speed 05, Cat 700, Biocycle, BMC 4 tuned
Date d'inscription : 22/01/2006

MessageSujet: Re: Grève et pénibilité du travail   Dim 09 Nov 2008, 21:07

Pour ce qui est des chefs, j'ai du en changer souvent pour parvenir a en trouver un bon. Mais c'est le panard lorsque c'est bon, il sait diriger sans bouffer l'espace, il sait guider et comprendre les grandes lignes sans perdre de temps sur les details, et surtout il a une vision de l'avenir, une ligne.

Il faut en trouver un qui n'a pas valide le principe d'incompetence de Peter, si je me souviens bien.
Comme le dit Armandos, c'est seulement lorsqu'il est un cran trop loin qu'il s'arrete de grimper, or c'etait un cran avant qu'il etait le meilleur; la il n'est plus qu'un pantin.
Tiens, un pantin qui est alle trop haut pour lui, cela m'en rappelle furieusement quelques uns... Oups! Je n'ai rien dit.

Quelque part, un chef syndicaliste est comme un chef de guerre: ses decisions sont plus importantes que la masse de travail de ceux qui l'ecoutent, car si l'on rame dans le mauvais sens....

Je crois serieusement a la paix sociale, depuis quelques temps ce n'est plus trop fonctionnel par ici et tout le monde y perds, les relations sont tendues et le climat de travail se degrade.
Personne ne gange a ce jeu, et c'est lamentable de voir que ceux qui s'en mettent plein les fouilles en ont conscience mais ne font rien tant que le petit cochon tinte agreablement a l'oreille. C'est de ce cote que j'irais voir pour une action efficace...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.biketothefuture.ch
Armandos
Modo
avatar

Messages : 7978
Localisation : Annecy,pres du lac
VPH : le plus possible
Date d'inscription : 09/10/2006

MessageSujet: Re: Grève et pénibilité du travail   Dim 09 Nov 2008, 21:18

cavallo pazzo a écrit:
Pour ce qui est des chefs, j'ai du en changer souvent pour parvenir a en trouver un bon. Mais c'est le panard lorsque c'est bon, il sait diriger sans bouffer l'espace, il sait guider et comprendre les grandes lignes sans perdre de temps sur les details, et surtout il a une vision de l'avenir, une ligne.

c'est superbe de travailler sous les ordres d'un tel homme,mais rare

Il faut en trouver un qui n'a pas valide le principe d'incompetence de Peter, si je me souviens bien.

principe enoncé de PETER:
tout employé tent a son niveau d'incompetence




__________________________________
mais ceci n'est que mon avis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Grève et pénibilité du travail   

Revenir en haut Aller en bas
 
Grève et pénibilité du travail
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» pénibilité au travail(mal de dos)
» Travail et amélioration des allures
» Mouvement national de grève - mardi 7 Septembre 2010
» Mouvement de grève - Mardi 15 Juin
» [Débuter] Débuter le travail à pied

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum du Vélorizontal, vélo couché et autres véhicules à propulsion humaine :: Ravito :: Le Bar-
Sauter vers: