Le Forum du Vélorizontal, vélo couché et autres véhicules à propulsion humaine

Le forum francophone de tous les amateurs de cette pratique cycliste
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 L'Ov'bike 1, prototype de VM ultraléger

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 9 ... 15  Suivant
AuteurMessage
claude.plaimert
**


Messages : 77
Localisation : Haute-Savoie
VPH : Kettwiesel
Date d'inscription : 15/10/2008

MessageSujet: Re: L'Ov'bike 1, prototype de VM ultraléger   Sam 18 Oct 2008, 12:47

Tigouille a écrit:
ca m'interesse évidemment
en sandwich avec mousse...
Pourquoi n'en fait on pas des voiles de planche, ou des ailes (d'avion)?
Si j'en vois j'en achète pour faire des cerf-volants!

Réponse très rapide : il existe déjà des éléments de carosseries de voiture faits ainsi : un sandwich de mousse sur papier chimique
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
claude.plaimert
**


Messages : 77
Localisation : Haute-Savoie
VPH : Kettwiesel
Date d'inscription : 15/10/2008

MessageSujet: Re: L'Ov'bike 1, prototype de VM ultraléger   Sam 18 Oct 2008, 12:49

Chers amis inconnus,

1/ Merci +++ pour votre patience. Pour ceux que j’ai heurtés par mes manières « gros sabots dans un magasin de porcelaine », je vous prie de bien vouloir accepter mes excuses. C’était bien involontaire. Merci de m’avoir recadré, ça permet d’éclaircir les relations.

Pour tous les autres aux messages bienveillants, je suis sincèrement touché par l’accueil que vous avez fait à mes messages.

2/ Sur le fond de la question. Vous m’avez alerté en me disant : « ta démarche s'inscrit-elle dans une optique de libre diffusion et de partage des connaissances ou est-ce une démarche à visée commerciale ? »

Réponse : je vous avoue qu’à ce jour, je n’en sais moi-même rien du tout ! Je suis très hésitant.

Explication : j’ai 53 ans, je dirige une entreprise de services avec 17 salariés, j’ai 25 ans d’expérience dans la création et la direction d’entreprise, et je suis médecin à la base. Et je suis suroccupé.

J’utilise les vélos couchés depuis plus de 10 ans. Je suis vite arrivé au besoin de me protéger de la pluie, du mauvais temps pour mes trajets quotidiens (maison/bureau)… Exemple, ce matin, parti de chez moi au bureau, il faisait 4 degrés, et j’ai roulé dans mon VM ultraléger en chemise+pull fin (bref ma tenue de bureau) avec un confort parfait ;-). Ce que je n’aurai pas pu faire en VC non caréné.

Je reviens à mes moutons : cherchant un VM il y a quelques années en arrière, l’offre commerciale de VM sur le marché ne m’a pas convaincu du tout ! C’est peu dire : en deux mots, selon moi, des engins préhistoriques, lourds et terriblement chers.

J’ai donc cherché tranquillement si je ne pourrais pas me faire mon VM … en y consacrant quelques heures par week-end. J’ai opté pour un trike robuste, pas très lourd, passe partout, au rayon de braquage imbattable, le Kettweisel acier de Hase, et je l’ai caréné comme vous savez.

Car mon objectif (atteint) était d’avoir un VM utilisable un peu partout, aussi bien en ville qu’en rural, que dans mes montagnes, et par tous temps. Bref un truc utilitaire, et pas un objet de musée.
C’est pourquoi je l’ai motorisé et à l’époque il n’y avait que les moteurs Heinzmann sur le marché qui avaient fait leurs preuves (avec batterie Nimh de l’époque).

Et naturellement, j’ai roulé dans mon VM sans me poser de questions… en précisant que le regard des autres m’est indifférent.

C’est en cherchant à améliorer ma motorisation que je suis tombé sur le forum Velectris, et que finalement je me suis piqué au jeu des échanges sur forum.

Et là j’ai découvert que j’avais finalement peut-être « inventé » (je reviendrai là-dessus un peu plus loin) une coque qui risque de bouleverser le paysage des VM en vente actuellement dans le commerce. En chef d’entreprise prudent, j’ai donc décidé de me laisser un peu de temps pour observer le paysage, voir les réactions, etc. avant de décider du sort de mon prototype.

Plusieurs membres du forum Velectris m’ont gentiment invité (par messages privés) à venir sur velorizontal et je les en remercie +++ car je n’étais manifestement pas à la bonne adresse.

Vos réactions aussi bien positives que négatives, et dans tous les cas constructives, me laissent penser que la coque ultralégère en Tyveck et tubes carbone est peut-être à l’origine d’une future entreprise de VM.

Voilà où j’en suis aujourd’hui de ma démarche, en toute honnêteté. Et en tant que chef d’entreprise, je pense que mon petit hobby de week-end à destinée initialement purement utilitaire (me faciliter mes déplacements) peut déboucher sur la création d’une entreprise. Comme dit plus haut, j’ai 53 ans, suis surbooké par mes occupations professionnelles, et je n’ai aucunement l’intention de créer une nouvelle boîte. Je sais trop bien ce que cela représente …

Aussi, idéalement, si une ou deux personnes jeunes (la trentaine) sont désireuses de poursuivre l’aventure des coques ultra-légères selon la technique dont je parle plus loin, je serai très heureux de transmettre tout ce que mon expérience m’a apporté, et d’aider ces personnes à monter leur boîte en étant leur tuteur (commercial notamment) voire leur business-angel…

J’espère que j’ai répondu clairement à la question de fond. Et j’espère que vous comprenez mieux pourquoi je ne publie aucune photos détaillées tant que je ne sais pas où je vais… et sous la réserve que ces coques ultralégères constituent bien un avantage concurrentiel décisif sur un marché qui non seulement me semble préhistorique, mais aussi quasi inexistant (combien de VM vraiment pratiques, utilitaires, circulent chaque jour en Europe ou ailleurs ? Gilbert de l’ADV, à cette question, me répondait tout récemment par téléphone : « en France, il doit y en avoir moins de 10 … »

Et moi d’ajouter : et encore, je ne suis pas sûr qu’ils soient vraiment utilitaires ! Car mettons tout de suite les choses au point, quitte à froisser quelques susceptibilités et quelques porte-monnaies qui ont souffert à l’achat : comment peut-on rouler en ville, facilement, avec un VM qui ne permet même pas de faire un demi-tour sur un route normale (une voie dans un sens, une voie dans l’autre !) ?

Comment peut-on appeler cela un VM… moi je l’appellerais plutôt un VIM = vélo-immobile… et le gag, c’est que ces VM lourds au rayon de braquage de l’époque des diligences n’ont même pas de marche arrière pour la plupart… permettant de manœuvrer. Je sais, je sais, je ne vais pas me faire des amis en écrivant cela : mais de qui se moque-t-on pour proposer à la vente des engins aussi mal pratiques ? Comme dirait benoîtement une femme de mon entourage, qui a le sens archi pratique : comment veux-tu que les fabricants arrivent à vendre de tels engins s’ils ne pensent pas aux besoins élémentaires de l’utilisateur et de l’utilisatrice ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
claude.plaimert
**


Messages : 77
Localisation : Haute-Savoie
VPH : Kettwiesel
Date d'inscription : 15/10/2008

MessageSujet: Re: L'Ov'bike 1, prototype de VM ultraléger   Sam 18 Oct 2008, 12:50

3/ Notre grincheux de service sur ce forum me dit à plusieurs reprises : « Comme une image vaut mille mots, alors des images des vraies pas des vignettes. Pourquoi vouloir cacher un tel trésor si c'est si facile à faire et d'en parler ? »

Réponse : ce qui précède répond déjà pas mal à la remarque. Une précision complémentaire : une coque ultralégère n’est pas si facile à faire que cela, et je ne voudrais pas faire rêver encore plus que tous les sites présentant de superbes photos de VM rutilants comme des voitures !!! Car à mon avis, il y a contradiction complète entre VM et voiture.

Comme me disait l’autre soir Gilbert de l’ADV : « les gens voient sur des sites de superbes images de VM, ils se renseignent pour en acheter car le besoin de VM est là, très fort, et quand ils voient le prix, ils décident enthousiastes d’auto-construire. Et 90 fois sur 100, après des semaines et des semaines de travail acharné, ils sortent une bouse ! [c’est pas moi qui le dit, c’est Gilbert ;-)]. Résultat : l’entourage qui a observé le manège pendant des mois, arrive à la seule conclusion possible et ça se sait assez vite : faire son VM c’est mission impossible… et tout cela n’arrange pas du tout la cause du VM dont nos villes auraient le plus grand besoin. »

D’accord avec toi Gilbert, sauf sur un point : il faut arrêter de faire rêver, et passer à la pratique. Dans mon cas, oui, la technique Tyveck + tubes carbone est facile à mettre en œuvre, mais elle demande un réel savoir-faire pour atteindre des objectifs concrets, permettant de rouler tous les jours.

Je donne un exemple tout simple : il a été dit fort justement que les tubes carbone pouvaient se transformer en redoutables scalpels en cas d’accident. J’y souscris +++ c’est pourquoi avec la technique de construction que j’utilise, tous les tubes sont entièrement recouverts d’un couche de tyveck soigneusement collée, tyveck dont je rappelle qu’il est … quasi-indéchirable. Ce qui limite +++ le risque d’empalement en cas d’accident. Et la technique de recouvrement des tubes par le tyveck ne constitue pas une étape de plus dans le montage, mais est partie intégrante de la technique « d’entoilage » de la structure carbone. Et ça ça ne se voit pas du tout sur des images… Arrêtons de faire rêver, ce forum me semble être le plus pro existant, non ?


4/ Vous m’avez dit : « Si je comprends bien les différents fabricants de VM qui produisent (en petite quantité) sont dépassés devant ce modèle ? »

Réponse : je n’en sais rien du tout, et finalement ça m’est indifférent. En tant que chef d’entreprise, je sais par expérience qu’une entreprise (surtout les petites) ont finalement très peu de marge de manœuvre pour intégrer rapidement les innovations car la pression économique qu’elles subissent est énorme (je sais de quoi je parle).

Question/exemple : le fabricant des Quest, s’il était tout d’un coup conquis par le Tyveck/carbone, ferait quoi ? Il dirait aux XX personnes qui attendent leurs engins impatiemment : -- on change notre fusil d’épaule, on vous prendra encore 6 mois de délai de livraison de plus, car on va faire la coque en Tyveck/Carbone, et naturellement on va réduire notablement le prix de votre VM … Vous l’aurez donc dans 2,5 ans si tout va bien…

L’avenir nous dira si les coques Tyveck ont un avenir ;-)


5/ Un avis bienveillant a dit sur ce forum : « sachez changer de paradigme ! ». Cette petite phrase percutante, et si simple, me va droit au cœur. Car il s’agit bien d’un paradigme…

Pour faire simple et court : est-ce que la technique des «cloisons de papier » millénaire des japonais – si étonnante pour des occidentaux bon teint – est plus dangereuse pour leur survie que la technique du dur de chez dur de notre occident ?

Le Tyveck ne constitue qu’une « seconde peau » très fine du cycliste : comme je le disais plus haut, ce matin je roulais par 3 degré dehors en chemise et petit pull dans un confort +++

Mais changer de paradigme ne se fait pas en quelques secondes… Et ce message est déjà trop long pour que je commence à développer la vraie question de la sécurité du cycliste dans son VM.

6/ Quelqu’un a dit ici : « j'ose imaginer que certains fabricants actuels de VM ont essayés pas mal de techniques avant de s'arrêter sur leur technique actuelle. Il faudrait maintenant savoir pourquoi ils n'ont pas choisi cette technique de structure recouverte de tissu ? Note bien, ils ne l'ont peut-être pas fait »

Je me suis fait exactement la même réflexion, en toute modestie ;-) Et je me suis renseigné : apparemment non, ils n’y ont pas pensé parce qu’ils voulaient avoir un engin qui ressemble à une voiture… ce qui les a mis sur la piste des plastiques et composites lourds…

Remarque au passage : un VM n’est pas et ne sera jamais une voiture ! Ce fantasme de se rapprocher ou de ressembler à une voiture fait faire des conneries monstrueuses en matière de communication et finalement d’échec de vente selon moi.


7/ Un avis bienveillant a dit sur ce forum : « Je suis très impatient que des professionnels se penchent sur cette technologie. Je n'ose même pas imaginer les performances d'un Mango deux fois moins lourd (et 5 fois moins cher)! En plus à 15 kg brut et avec un prix "hors trike" dérisoire, on peut se permettre l'assistance électrique. Je trouve que sur un vélomobile préhistorique ca pèse sur un budget déjà dépassé, et ça pèse tout court au point d'être obligé de l'utiliser une fois installée (ce qui limite l'autonomie) »

Tout est dit : n’y a-t-il pas des professionnels de différents domaines sur ce forum qui seraient intéressés par contribuer à développer un VM léger, bien motorisé, et surtout surtout utilisable dans la plupart des circonstances ? J’ai déjà reçu des messages privés via le forum Velectris, j’imagine que ça va venir aussi ici, mais puissance dix !


8/ Vous m’avez dit : « les carrosseries légères ne sont pas d'idée nouvelle. » …/… « Mon intuition me dit qu'il n'y a rien de vraiment révolutionnaire dans cet engin. Il s'agit d'une technique similaire à celle employée au début du siècle dernier pour mettre le corps du coureur dans un fuselage au vélo debout. »

Réponse : tout à fait exact. Tout à ma joie de voir que ma réalisation -- dont je ne pensais pas initialement faire de publicité – intéresse en réalité pas mal de monde, je me suis laissé aller à dire que c’était nouveau. J’ai fait une erreur d’appréciation. Merci de m’avoir recadré.

En revanche ce qui est nouveau, c’est le travail d’intégration des plusieurs vieilles techniques millénaires qui ont faite leurs preuves sur un engin actuel avec des matériaux hyperlégers d’aujourd’hui.

9/ « Ton vélomobile personnel est-il suffisamment ventilé? Sur les photos il a l'air assez fermé (ce qui est certes plus aérodynamique) »

Réponse : le vendeur (professionnel) qui m’a vendu mon Kettwiesel a attendu son Quest pendant des mois et des mois. Après moins d’un an après l’avoir reçu, il l’a revendu le plus vite possible en me disant : « le Quest, c’est la Rolls Royce du VM ,c’est absolument génial, mais seulement 7 à 8 mois de l’année dans notre région. Dès qu’il commence à faire un peu de soleil, c’est un sauna intenable ».

Mon VM est fermé, sauf pour la tête (je porte toujours un casque : de moto l’hiver et aux intersaisons, et de vélo l’été). Il dispose de « portes » de ventilation (des évents) que je peux ouvrir ou fermer à ma guise, à l’avant bas du VM, pour assurer la ventilation les jours de chaleur. J’ai même le plaisir de sentir l’air frais dans les jambes et sous le menton avant que l’air soit rejeté par le trou pour la tête.

Par ailleurs, la couleur blanche intégrale du VM en fait une seconde peau qui n’est pas un four l’été… comme toutes les coques plastiques (ou autres matériaux composites) épaisses et pour certaines sombres qui emmagasinent la chaleur ….

10/ « Qu'en est-il de la rigidité du matériau, notamment pour transporter des bagages/courses etc.? »

Réponse : l’assemblage des tubes carbone et du Tyveck font que la coque est à la fois solide, rigide et présente une certaine souplesse, car le tout est en tension. Exemple : il m’arrive souvent de buter le pied à l’extérieur sur la coque, en bas, quand je suis un peu pressé de garer l’engin, ou de frotter l’engin au passage d’une porte par exemple. Pas de problème, ça encaisse sans broncher. Idem pour les très forts coups de vents (j’ai fait un essai récemment de rouler à 70 km/h vent de 30 à 40 km/h de face, dans une forte descente, c’était un pur bonheur de voir comment la coque se comportait !).

Quant aux bagages, c’est simple : sur le cadre acier du Kettwiesel, j’ai installé un système de gros sac (genre sac à courses de supermarché) en toile solide et légère, le tout attaché avec ces velcro, à l’arrière de mon siège, et j’y mets mes affaires ;-). Longueur du sac : 65 cm, hauteur 30 cm, largeur 35 cm.

11/ « C'est adaptable à tout les trikes ? »

Réponse : oui, il faut simplement travailler l’aérodynamisme pour chaque trike différemment puisqu’aujourd’hui, tout est artisanal.


12/ « L'inconvénient principal du papier c'est qu'il faut qu'il soit tendu. En aéromodélisme, à l'époque, le papier japon était tendu avec un vernis de tension. »

Réponse : grâce à la notice en français que Snickers a mis sur ce forum sur le tyveck, on aura compris que cette remarque date d’un autre âge.


12/Un dernier « détail ». Quelqu’un a dit sur ce forum : « J'admire 'enthousiasme de certains. Pourtant je suis comme eux, je pense que nous en sommes encore à la préhistoire du VM mais d'ici à faire de l'autosatisfaction et de dézinguer ceux qui ont eu le courage de produire et diffuser leurs VM, bof bof, ça me nerve un pneu;) »

Lorsque j’ai émis des avis très critiques sur les VM produit artisanalement et n’étant pas dans le commerce, j’ai toujours pris la précaution de dire d’abord mon admiration pour le travail fourni, même si le résultat final n’est pas au rendez-vous. Je sais trop le temps qu’il faut passer pour faire aboutir des solutions pratiques et utilisables tous les jours pour ne jamais « désinguer » qui que ce soit. Je trouve donc ce message déplacé ou injuste.

Cordialement et à vous lire,
Claude
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ness
Accro du forum
avatar

Messages : 2777
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 06/04/2006

MessageSujet: Re: L'Ov'bike 1, prototype de VM ultraléger   Sam 18 Oct 2008, 15:37

Quelques commentaires pour complèter votre argumentaire:

Un des avantages des coques intégrales est le passage de roues qui permet d'isoler proprement les roues et leurs projections du pédaleur.
N'oubliez pas que ces vélos sont développés dans des pays où il neige, il y a du sel sur la route l'hiver.
Ilo faut prendre en compte des climats varié faute de limiter leur diffusion potentielle.

La carosserie permet aussi de prendre appui à l'aplomb des roues pour installer une suspension. Masi visiblement on peut faire autrement vu que le HP Scorpion FS fonctionne bien.

La marche arrière: ni sur le Mango, ni sur le X-stream, je n'ai souvenir d'avoir manqué de marche arrière. Au pire des cas, on tire les roues ou on pousse le sol par le perçage prévu pour ça. Simple et efficace.

Il ya d'autres priorité que cette fonction qui est anecdotique à mon goût.

Je sens que vous n'avez jamais utilisé de VM de ce type pendant un bon laps de temps sinon vous ne vous attacheriez pas à cet argument.

Le rayon de braquage. J'ai choisi le Mango puis le X-stream qui ont des rayons de braquage tout à fait correct pour circuler sans gêne même en zone piétonne.
Le Leitra a un rayon de braquage dément par ailleurs.

Les prix: oui, ils sont élevés mais le temps de commercialiser votre modèle et les améliorations qui vont devoir être rajoutées... Je me demande comment vous aller diviser les prix par 5. Un vélomobile à 1000 €, j'attends avec impatience de voir ça dans les boutiques de vélo.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.on-avance.fr
Vieuclou
Pilier du forum
avatar

Messages : 738
Âge : 82
Localisation : Crépy en Valois-Oise
VPH : Papymobile électrifié DeclicEco- Rans Rocket - Brompton
Date d'inscription : 13/08/2006

MessageSujet: Re: L'Ov'bike 1, prototype de VM ultraléger   Sam 18 Oct 2008, 16:03

claude.plaimert a écrit:
Chers amis inconnus,

1/ Merci +++ pour votre patience. Pour ceux que j’ai heurtés par mes manières « gros sabots dans un magasin de porcelaine », je vous prie de bien vouloir accepter mes excuses. C’était bien involontaire. Merci de m’avoir recadré, ça permet d’éclaircir les relations.
................................................;

12/Un dernier « détail ». Quelqu’un a dit sur ce forum : « J'admire 'enthousiasme de certains. Pourtant je suis comme eux, je pense que nous en sommes encore à la préhistoire du VM mais d'ici à faire de l'autosatisfaction et de dézinguer ceux qui ont eu le courage de produire et diffuser leurs VM, bof bof, ça me nerve un pneu;) »

Lorsque j’ai émis des avis très critiques sur les VM produit artisanalement et n’étant pas dans le commerce, j’ai toujours pris la précaution de dire d’abord mon admiration pour le travail fourni, même si le résultat final n’est pas au rendez-vous. Je sais trop le temps qu’il faut passer pour faire aboutir des solutions pratiques et utilisables tous les jours pour ne jamais « désinguer » qui que ce soit. Je trouve donc ce message déplacé ou injuste.

Cordialement et à vous lire,
Claude



Je suis, comme beaucoup, très – quelquefois de près, d’autres fois de loin – intéressé par le vélomobile qui semble être l’une des solutions d’avenir à la fois des petits déplacements de tous les jours, et de ceux des passionnés.

Ce qui suit est une caricature bien sûr, sans plus, mais qui, comme toute caricature, cherche à être le plus proche possible de la réalité.

Nous avons là une personne, médecin et chef d’entreprise se dit-il, qui dans une logorrhée épistolaire sur ce forum et celui de Velectris, entend nous démontrer qu’il a conçu et réalisé un vélomobile à la fois extraordinairement (par rapport à ceux existants sur le micro-marché du VM) simple à construire, léger et bon marché.

Pour le démontrer, il produit, sur le forum Velectris, quatre photos de la dimension d’un timbre poste sur lesquelles il est impossible de voir le moindre détail. A côté de cela, il se refuse absolument à les donner ces détails, je cite :

« Sur le fond de la question. Vous m’avez alerté en me disant : « ta démarche s'inscrit-elle dans une optique de libre diffusion et de partage des connaissances ou est-ce une démarche à visée commerciale ? »
Réponse : je vous avoue qu’à ce jour, je n’en sais moi-même rien du tout ! Je suis très hésitant. »


Très hésitant surtout à partager . Car :

« En chef d’entreprise prudent, j’ai donc décidé de me laisser un peu de temps pour observer le paysage, voir les réactions, etc. avant de décider du sort de mon prototype. »

Mais surtout :

« Aussi, idéalement, si une ou deux personnes jeunes (la trentaine) sont désireuses de poursuivre l’aventure des coques ultra-légères selon la technique dont je parle plus loin, je serai très heureux de transmettre tout ce que mon expérience m’a apporté, et d’aider ces personnes à monter leur boîte en étant leur tuteur (commercial notamment) voire leur business-angel… »

Autrement dit, Monsieur Claude Plaimert se sert du forum pour avoir une première idée de ce que donne la solution qu’il pense et prétend avoir trouvée, sans toutefois démontrer ni prouver quoi que se soit. Il a bien trop peur qu’on ne lui « pique » sa réalisation qui, après tout, pourrait se rapprocher de l’eau chaude aux astuces de construction près.

Ensuite, il part à la pêche aux idiots qui travailleront pour lui et auxquels il vendra, le plus cher possible, son eau-chaude.

Tout cela, c’est son droit bien sûr, mais ce forum étant un forum d’échange, il n’y a là aucun échange mais un grand lac de pêche au gros……………
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ness
Accro du forum
avatar

Messages : 2777
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 06/04/2006

MessageSujet: Re: L'Ov'bike 1, prototype de VM ultraléger   Sam 18 Oct 2008, 16:25

mdr, on se marre de plus en plus sur ce forum Smile
Ca me rappel en un peu différent l'entrée sur le forum d'un créateur d'une nouvelle marque de tricycles couché. Bien calmé depuis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.on-avance.fr
Green-Bull
Accro du forum


Messages : 1964
Âge : 53
Localisation : Savigny le Temple
VPH : Xclass KMX passé en 20 pouce
Date d'inscription : 09/04/2006

MessageSujet: Re: L'Ov'bike 1, prototype de VM ultraléger   Sam 18 Oct 2008, 16:40

Monsieur Ness est très fort, en bouche.
Mais quand va t il créer son vélomobile ?
Il se contente de prendre sa marge et basta.
Trop de risques, il préfère critiquer les autres plutôt que d'agir.
Vive Montpellier et ses habitants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://green-bull.ephpbb.com/portal.forum
Ness
Accro du forum
avatar

Messages : 2777
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 06/04/2006

MessageSujet: Re: L'Ov'bike 1, prototype de VM ultraléger   Sam 18 Oct 2008, 17:50

Green-Bull a écrit:
Monsieur Ness est très fort, en bouche.
Mais quand va t il créer son vélomobile ?
Il se contente de prendre sa marge et basta.
Trop de risques, il préfère critiquer les autres plutôt que d'agir.
Vive Montpellier et ses habitants.

Finalement je suis comme un bon vin einh ?
Un peu fort en bouche:)

Eh Green-bull je n'ai pas la prétention de construire des vélomobiles, ou t'as vu ça ?? Marrantes ces projections.

J'ai déjà eu l'idée simple de mettre le solaire dessus et après réflexion (solaire ?) je me suis rendu compte que cela dépassait mes compétences alors j'ai laissé tomber.

Je me limite à mes compétences. Je suis réaliste. Fabriquer un VM ou un trike me dépasse totalement.

C'est vrai, vous avez raison, je me contente d'importer les produits en les payant en avance, d'ouvrir un magasin tous les jours, de recevoir mes clients, de leur faire essayer le matériel, je les renseigne par mail, j'assure les garanties, je paye mes mécanos, je paye un loyer pas cher du tout en ville.

Et tout ça à l'oeil parce que j'aime tant le travail que je fais ça sans prendre aucune marge.

Pour infos un magasin qui marge à - de 27 % disparait rapidement. Alors avec 15 % pour les Vélomobiles, on est vraiment bien parti pour le bénévolat.

Je me retiens de ne pas dire des c.... ies la. Mais vu que je comprends pas la fin du message de Chabizar, j'imagine qu'elles les a déjà dites à ma place. Merci CB (pour Chabizar) Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.on-avance.fr
Green-Bull
Accro du forum


Messages : 1964
Âge : 53
Localisation : Savigny le Temple
VPH : Xclass KMX passé en 20 pouce
Date d'inscription : 09/04/2006

MessageSujet: Re: L'Ov'bike 1, prototype de VM ultraléger   Sam 18 Oct 2008, 18:07

Et le tout répondre au messages pendant les heures d'ouverture du magasin...

Allez tout cela est bon , car moi non plus je n'ai pas l'intention de créer des et les vendre, trop de boulot pour un fainéant comme moi.

Juste, je tout le monde ici pour le plaisir aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://green-bull.ephpbb.com/portal.forum
Eniotna
Posteur d'argent
avatar

Messages : 440
Âge : 31
Localisation : Epinal
VPH : Mango
Date d'inscription : 10/11/2007

MessageSujet: Re: L'Ov'bike 1, prototype de VM ultraléger   Sam 18 Oct 2008, 18:10

...

Du calme!
On arrête les attaques personnelles, que ceux qui ne sont pas intéressés par la démarche ou ne la cautionnent pas s'abstiennent de venir envenimer la discussion.

Un entrepreneur est par nature parano, c'est normal.

Citation :
Ensuite, il part à la pêche aux idiots qui travailleront pour lui et auxquels il vendra, le plus cher possible, son eau-chaude.

Tout cela, c’est son droit bien sûr, mais ce forum étant un forum d’échange, il n’y a là aucun échange mais un grand lac de pêche au gros……………

C'est ce qu’on appelle un procès d’intention,[édité].

Quel meilleur outil qu’internet et les forums pour faire de la mise en relation, surtout dans un milieu aussi petit que celui du vélomobile ?

Pour en revenir au vrai sujet, est-ce que le vélomobile est suspendu ? Ca me parait indispensable.
Par contre comme le dit Laurent, la maniabilité limitée des VM actuels n’est pas un gros handicap, même en usage urbain. C'est même plutôt ludique de se garer en créneau comme en voiture Smile . Avec l’habitude c'est simple et rapide de reculer.

A mon avis la grosse limite au développpement du marché des VM ce ne sont pas les caractéristiques techniques (poids, maniabilité etc.) ou les freins sociaux, mais bien le prix. Je pense ainsi que cette technologie, si elle se révèle "au point", a un énorme potentiel.

Je n'ai pas les couilles pour me lancer personnellement dans l'aventure, bien que ma formation soit en partie orientée entrepreneuriat. Mais je suis très curieux d'observer la suite, et j'espère pouvoir apporter mon soutien d'une manière ou d'une autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vieuclou
Pilier du forum
avatar

Messages : 738
Âge : 82
Localisation : Crépy en Valois-Oise
VPH : Papymobile électrifié DeclicEco- Rans Rocket - Brompton
Date d'inscription : 13/08/2006

MessageSujet: Re: L'Ov'bike 1, prototype de VM ultraléger   Sam 18 Oct 2008, 19:43

Eniotna a écrit:
...

On arrête les attaques personnelles, que ceux qui ne sont pas intéressés par la démarche ou ne la cautionnent pas s'abstiennent de venir envenimer la discussion.

C'est ce qu’on appelle un procès d’intention, [édité]..

En quoi n’aurais-je le droit, Monsieur Eniotna, de ne pas cautionner cette démarche qui ne me semble pas du tout correspondre à l’esprit de ce forum qui pour moi consiste à échanger ? En quoi est-ce une attaque personnelle ?

Manifestement mon avis te déplait, c’est ton droit. Mais ton droit ne t’autorise pas à interdire aux autres d’exprimer un avis formulé poliment. Pas plus qu’il ne t’autorise à traiter quelqu’un de lamentable.

Je ne m’autorise pas à dire que si tu n’as « pas les couilles pour me lancer personnellement dans l'aventure, bien que ma formation soit en partie orientée entrepreneuriat » c’est qu’en réalité tu te sens incompétent.

Il y a certain temps que j’ai constaté qu’une bonne partie des jeunes de ton âge (tu es plus jeune que ma première petite-fille) et des moins jeunes (mes enfants ont entre 42 et 50 ans) n’arrivent pas à supporter qu’on ne soit pas de leur avis.

Maintenant, et je me répète, je suis intéressé par la solution de ce monsieur, à la condition de pouvoir l’évaluer concrètement et non d’être mené en bateau à longueur de lignes de ce forum ou d’un autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chabizar
Accro du forum
avatar

Messages : 6719
Localisation : Villeurbanne
VPH : Giro 20 comme outil Leatherman - Stinger à l'hôpital - Baron en jachère
Date d'inscription : 26/03/2006

MessageSujet: Re: L'Ov'bike 1, prototype de VM ultraléger   Sam 18 Oct 2008, 19:43

Eniotna a écrit:
...
Pour en revenir au vrai sujet, est-ce que le vélomobile est suspendu ? Ca me parait indispensable.
sur une base de Kett, non, car le Kett n'est pas suspendu ; avec le siège toile, le confort ça va très bien (j'ai testé à plusieurs reprises assez longtemps) ; si le carénage est très léger, ce n'est sans doute pas nécessaire, car ajouter 5 kg de bagages sur un kett ne nuit pas au confort


Eniotna a écrit:

Par contre comme le dit Laurent, la maniabilité limitée des VM actuels n’est pas un gros handicap, même en usage urbain. C'est même plutôt ludique de se garer en créneau comme en voiture Smile . Avec l’habitude c'est simple et rapide de reculer.
avec un kett, reculer est encore plus facile qu'avec un tadpole car pas de "barre d'essieu" transversale qui peut éventuellement gêner le mouvement des jambes (seulement un inconvénient pour les petits comme moi qui doivent rapprocher le pédalier de la barre transversale)
Mais si pour des raisons d'aérodynamisme il est préférable que le plancher soit fermé, alors dans ce cas le problème de la marche arrière se pose. Quoi que, avec un kett, non. Je n'ai jamais fait tourner les roues à la main à cause des garde-boues, mais en leur absence, ça doit bien aller.


Monsieur Plaimert, le virtuel c'est chouette, le réel c'est encore mieux, j'aimerais bien avoir l'occasion de tester la résistance du carénage tyvek, disons en jetant nonchalamment quelques outils dedans. Avec des clefs allen ça doit passer, avec les clefs dynamométriques peut-être que non. Ceci pour essayer de représenter une situation réelle de quelqu'un qui part en retard le matin, pressé, et qui jette dans la coque des affaires à la dernière minute. Avec une coque rigide on peut se permettre ce genre de maltraitance, qu'en est-il avec le tyvek haubané au carbone ?

Peut-être aussi ne faut-il pas chercher à comparer un VM à coque rigide et un trike caréné léger, doit-on en attendre les mêmes services ? Il est clair que si le carénage ne protège pas en cas d'accident contrairement à une coque dure, il faut des éléments de design qui fassent prendre conscience de ce niveau de protection très différent (ou absence de protection). Rien de plus dangereux que de se croire protégé alors qu'on est aussi fragile que sans carénage.
édité : suite à la remarque de figaro, sur ce point il faudrait faire des crash-test

Précision : je fais partie des gens qui ont pratiquement seulement vu des VM, en vrai certes ; j'ai seulement roulé 5 minutes dans un quest, à faible vitesse puisque pour atteindre le pédalier réglé pour un grand bonhomme il fallait que mes yeux soient presque au-dessous du niveau de la coque... Laughing


Ness a écrit:

Je me retiens de ne pas dire des c.... ies la. Mais vu que je comprends pas la fin du message de Chabizar, j'imagine qu'elles les a déjà dites à ma place. Merci CB (pour Chabizar) Wink
ah ben ça, pour raconter des bêtises je ne suis pas la dernière, alors hop la

PS : à Green-Bull : cours vite t'acheter 3 steaks de cheval et pendant que tu les manges avec délectation, téléphone à ton ex pour lui expliquer à quel point c'est délicieux
PS 2 : c'est un ordre
(et pourtant je suis végétarienne, mais là c'est un cas de force majeure)


Dernière édition par chabizar le Sam 18 Oct 2008, 21:53, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.cyclociel.com En ligne
Eniotna
Posteur d'argent
avatar

Messages : 440
Âge : 31
Localisation : Epinal
VPH : Mango
Date d'inscription : 10/11/2007

MessageSujet: Re: L'Ov'bike 1, prototype de VM ultraléger   Sam 18 Oct 2008, 20:32

Vieuclou a écrit:

En quoi n’aurais-je le droit, Monsieur Eniotna...

Répondu par MP, déjà trop de HS sur ce topic pourtant fort intéressant.
Après la section bar, si on ouvrait une section "ring de boxe" Wink ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
david adv
**


Messages : 115
Âge : 44
Localisation : auray (56)
VPH : go-one +rohloff electrifié cyclone 500w
Date d'inscription : 05/11/2007

MessageSujet: Re: L'Ov'bike 1, prototype de VM ultraléger   Sam 18 Oct 2008, 20:52

Puisque j'ai été plusieurs fois sité au nom de Gilbert d'ADV,
( bon ,c'est David d'ADV et mon nom de famille est GIBERT sans L, avertissement sans frais pour le ou les fautifs mais exclusion du forum pour les suivants! Wink )

une petite réaction afin que mon point de vue ne soit pas déformé et surtout pour faire avancer le schmilblick :

1) je trouve admirable et digne d'intérêt ce que vous avez réalisé.

2) d'autres en ont fait autant, je pense notamment au trike caréné en zote foam de John Tetz

3) est-ce que vous avez fait mieux qu'eux? la réponse ne me paraît pas si évidente que vous le pensez.

4)Chaque solution a ses avantages et inconvénients.

Puisqu'on s'arrête là sur les détails techniques, afin de préserver votre expertise, peut-être pourriez-vous nous en dire un plus
sur votre vie au quotidien avec ce VM?
Cela nous permettrai de mieux appréhender les avantages et les inconvénients de votre solution.
Je ne parle évidemment pas des avantages de construction que vous nous avez déjà exposé mais de son usage.
-combien de km en combien de temps?
-assistance electrique: vitesse sur le plat, autonomie?
-etc...ses points forts, ses limites (s'il en a! )

-Que souhaiteriez vous changer pour le rendre commercialisable? A moins qu'il ne soity déjà parfait


Pour info à tous, j'ai proposé au nom d'ADV d'heberger la présentation de votre projet si vous le souhaitez. C'est le rôle d'ADV de promouvoir toutes les initiatives: vous y trouverez les recherches de Daniel en carroserie et en pédalage constant, mon projet de challenge VM...il reste de la place pour les votres!
(Il y a aussi un blog avec des news et la présentation de mon go-one catégorie VAE/cyclomoteur)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.velomobile.net
figaro
Accro du forum


Messages : 1520
Âge : 56
Localisation : Tours
VPH : Tica, Metabike
Date d'inscription : 23/01/2008

MessageSujet: Re: L'Ov'bike 1, prototype de VM ultraléger   Sam 18 Oct 2008, 21:03

félicitations claude.plaimert

J'adore le concept. Mais quand on fait pas comme tout le monde, on s'expose à la critique. Les vélocouchistes devraient le savoir.

Entièrement d'accord avec toi, les engins de 30kg à des prix exorbitants sont rédhibitoires.

J'avais posé la question d'un revêtement identique aux planeurs Il m'avait été répondu que c'était trop fragile. A priori, le Tyvex lui est résistant, bon marché. Avec une structure carbone et des protections aux endroits stratégiques, on doit obtenir des poids défiants toute concurence. Bref un vrai moyen de transport.

Les à priori mécaniques sont tenaces, utilisez du bois, des élastiques et de la colle, vous verrez une levée de bouclier des "mécanos. Il est pourtant admis que les ailes d'avion sont collées, ou que d'ouvrir certains emballages plastiques, s'avère une tâche herculéenne, que les carrosseries auto sont en plastoc, que les trimarans hi-tech utilisent des ficelles et des sandows!

En cas de choc, je doute qu'une carrosserie en dur protège plus qu'un matériau absorbant. Je n'ai personnellement jamais croisé de clé dynamométriques volantes sur la route.
D'autant que 98% des membres de ce forum roulent sans protection autre que le casque.
Pour une réelle protection, il faudrait une étude et pas une idée toute faite.


Dernière édition par figaro le Sam 18 Oct 2008, 21:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ness
Accro du forum
avatar

Messages : 2777
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 06/04/2006

MessageSujet: Re: L'Ov'bike 1, prototype de VM ultraléger   Sam 18 Oct 2008, 21:38

Ce serait drôle un monde sans point de vue conflictuel, un monde ou tout le monde est calme.
Et surtout un monde où prime la modestie et le respect du travail fait. Où on pourrait aider les personnes qui mésestiment leurs prochains.

Parce que quand même, les remarques de ce Mr me paraissent quand même un tantinet je dirai .. insidieuses. Heureusement qu'il n'y a pas de concepteur de VM francophone, je crois qu'on rigolerait bien avec les concepteurs préhistoriques.

Et les études médicales ? Franchement, c'est n'importe quoi.
La c'est pire que tout, sortir cet argument comme ça, c'est élitiste affreux et les gens qui n'ont pas de formation supérieure doivent bien apprécier ce genre d'argument sur ce forum ... Les autodidactes qui réalisent des choses incroyables souvent en toute discrétion. J'en ai connu plein dans le cerf-volant. Des choses en Tyvek parfois.

Qu'est ce que des études médicales apportent à la conception de vélomobile, non mais franchement !!

Je suis médecin = tu me dois le respect ?
Mais pour avoir le respect, être humain est largement suffisant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.on-avance.fr
chabizar
Accro du forum
avatar

Messages : 6719
Localisation : Villeurbanne
VPH : Giro 20 comme outil Leatherman - Stinger à l'hôpital - Baron en jachère
Date d'inscription : 26/03/2006

MessageSujet: Re: L'Ov'bike 1, prototype de VM ultraléger   Sam 18 Oct 2008, 21:51

figaro a écrit:

En cas de choc, je doute qu'une carrosserie en dur protège plus qu'un matériau absorbant. Je n'ai personnellement jamais croisé de clé dynamométriques volantes sur la route.
ok, ok, cool
j'ai sans doute mélangé les choses dans mon message, ce qui se passe en cas d'accident est un autre problème que mon test "je jette des choses dans le carénage et je vois si ça résiste"
je laisse tomber je n'ai rien à dire sur les aspects protection ; je vais d'ailleurs éditer mon message pour éviter toute ambiguïté, ce n'était pas une attaque de ma part, c'était une question que je me posais

je parle juste pratique alors ; imaginons qu'un artisan veuille se servir de ce VM pour transporter des outils et se serve du fond du carénage comme un coffre pour ranger des choses, cet artisan peut-il balancer sans précautions tout son petit et gros bazar au fond de la coque tyvek-carbone ?


Ness a écrit:

Et les études médicales ? Franchement, c'est n'importe quoi.
La c'est pire que tout, sortir cet argument comme ça, c'est élitiste affreux et les gens qui n'ont pas de formation supérieure doivent bien apprécier ce genre d'argument sur ce forum ... Les autodidactes qui réalisent des choses incroyables souvent en toute discrétion. J'en ai connu plein dans le cerf-volant. Des choses en Tyvek parfois.

Qu'est ce que des études médicales apportent à la conception de vélomobile, non mais franchement !!

Je suis médecin = tu me dois le respect ?
Mais pour avoir le respect, être humain est largement suffisant.
reste zen, il ne me semble pas que monsieur Plaimert ait utilisé sa formation initiale comme argument ; il a juste expliqué qui il est et d'où il vient ; ou alors j'ai loupé un truc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.cyclociel.com En ligne
Pixel-Man
Accro du forum
avatar

Messages : 1068
Âge : 50
Localisation : Lille (59)
VPH : Raleigh Freedom :)))
Date d'inscription : 20/01/2008

MessageSujet: Re: L'Ov'bike 1, prototype de VM ultraléger   Sam 18 Oct 2008, 23:53

Un trike habillé n’est pas un vélomobile !
Un point essentiel qui fait le vélomobile, c’est la coque autoporteuse.
En tant qu’usager (j’ai réceptionné mon Mango aujourd’hui : Yahouuuuu !!), je me permets de défendre ce point essentiel. C’est d’ailleurs aussi l’avis de l’ingénieur-designer d’une grande marque de VC avec qui j’ai la chance de communiquer.

Les trikes ne seront jamais des VMs !

C'est donc bien d'un trike que l'on parle.

Est-ce que les mesquineries mercantiles ont leurs places sur un forum ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/velomobiledesign
Eniotna
Posteur d'argent
avatar

Messages : 440
Âge : 31
Localisation : Epinal
VPH : Mango
Date d'inscription : 10/11/2007

MessageSujet: Re: L'Ov'bike 1, prototype de VM ultraléger   Dim 19 Oct 2008, 00:54

Donc, même sans être artisan plein d'outils, rien qu'un cadenas en U d'1 kg ça peut faire de sérieux dégâts, jeté négligemment au fond d'un VM en papier, non?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arafolie
Accro du forum
avatar

Messages : 3277
Localisation : proche de lyon
VPH : bx-bent
Date d'inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: L'Ov'bike 1, prototype de VM ultraléger   Dim 19 Oct 2008, 01:28

tyvek pourquoi avoir retenu le 40 gr/m2
Parce que c'est suffisant ou est ce qu'il y a une construction multi-plis ?

la stucture est autonome ou elle dépend de plusieurs points d'ancrage sur le "chassis" du Kett ?

Les coques rigides "j'imagine" génèrent des bruits de roulage. Quand est il du tyvek tendu sur route gravillonée par ex.
bruit de papier ?

Serais ce transposable à un 2 roues (VH s'entends) pour aider son pilote à rouler relativement au sec ?

Je dois reconnaître, que dans notre joli monde, quand on a une idée, on se met facilement à rêver qu'on va la monnayer. Il faut donc la breveter (donc coûts) pour apprendre rapidement, que les brevets servent beaucoup à documenter ceux qui veulent les contourner ! Et encore faut il que le procédé soit brevetable ???

velomobile ou trike caréné ? Je ne faisais le distingo que par : roulage au sec ou aux intempéries. la nature du chassis est elle vraiment déterminante ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://velorizontalyon.blogspot.com/2007/01/mon-premier-trike-fa
figaro
Accro du forum


Messages : 1520
Âge : 56
Localisation : Tours
VPH : Tica, Metabike
Date d'inscription : 23/01/2008

MessageSujet: Re: L'Ov'bike 1, prototype de VM ultraléger   Dim 19 Oct 2008, 06:15

Pixel-Man a écrit:
Un trike habillé n’est pas un vélomobile !
Un point essentiel qui fait le vélomobile, c’est la coque autoporteuse.
Les trikes ne seront jamais des VMs !
C'est donc bien d'un trike que l'on parle.

J'ignorais qu'il existait un règlement officiel international du vélomobile comme en F1, à l'America's cup ou l'UCI qui n'ont comme effet que de freiner le développement.
Pondre une définition immuable sur un concept qui n'en est qu'à ses balbutiments me parait rapide en besogne.

Eniotna a écrit:
Donc pour en revenir au sujet, même sans être artisan plein d'outils, rien qu'un cadenas en U d'1 kg ça peut faire de sérieux dégâts, jeté négligemment au fond d'un VM en papier, non?

C'est pas en papier et rien n'empêche de prévoir un compartiment pour y jeter tronçonneuse, hache, sabre et autres objets quotidiens. Je ne vois pas de raison pour que la carosserie entière doive supporter ce genre de contraintes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
claude.plaimert
**


Messages : 77
Localisation : Haute-Savoie
VPH : Kettwiesel
Date d'inscription : 15/10/2008

MessageSujet: Re: L'Ov'bike 1, prototype de VM ultraléger   Dim 19 Oct 2008, 07:23

figaro a écrit:
Je n'ai personnellement jamais croisé de clé dynamométriques volantes sur la route.
D'autant que 98% des membres de ce forum roulent sans protection autre que le casque.
Pour une réelle protection, il faudrait une étude et pas une idée toute faite.

D'abord merci Figaro pour ton appréciation et ta manière constructive d'appréhender la chose. Je suis heureux de voir que toutes mes petites réflexions de toutes ces dernières années sur les VM -- que je gardais pour moi, ignorant qu'il existait un forum pour cela !!! -- étaient partagées par d'autres qui cheminent manifestement sur les mêmes routes du bon sens. Ca fait chaud au coeur.

Sur la question des clés dynamométriques qui volent... je ne partage pas tout à fait ton avis Very Happy Et je prends cela très au sérieux... mais au second degré.
Explication : avant hier, sur mon parcours quotidien, roulant à 70 km/h (dans une côte avec visibilité parfaite), je ne vois qu'au dernier moment un caillou de 3 cm environ, aux facettes plutôt agressives, sur la route, juste sur ma trajectoire. Bon à cette vitesse, même sur un Kett qu'on ne peut a priori pas renverser, je décide finalement de ne pas l'éviter, en me disant que ça passera. Je l'ai pris sur la roue avant, un peu de côté, et il a giflé furieusement sur le "bas de caisse" en Very Happy ... tubes carbone+ Tyveck. Là j'étais heureux d'être protégé par du Tyveck... car le caillou n'a évidement pas traversé la coque. Même pas un poc sur le tyveck : la coque a encaisser, par effet de tension, et on en parle plus ;-) Elle est pas belle la vie ?

Bon si ça avait été une clé dynamométrique lancée toute vitesse, je ne suis pas sûr qu'elle n'aurait pas pénétré, au moins partiellement. Je ne peux le garantir Very Happy Very Happy Very Happy Va falloir que j'essaie de faire des tests avec les clés..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
claude.plaimert
**


Messages : 77
Localisation : Haute-Savoie
VPH : Kettwiesel
Date d'inscription : 15/10/2008

MessageSujet: Re: L'Ov'bike 1, prototype de VM ultraléger   Dim 19 Oct 2008, 07:27

chabizar a écrit:
je parle juste pratique alors ; imaginons qu'un artisan veuille se servir de ce VM pour transporter des outils et se serve du fond du carénage comme un coffre pour ranger des choses, cet artisan peut-il balancer sans précautions tout son petit et gros bazar au fond de la coque tyvek-carbone ?

Ben non ! D'ailleurs, si je dois transporter une charge importante (ça m'est encore jamais arrivé... mais ma femme qui veut absolument un "trike coqué" comme le mien pour son prochain anniversaire voudrait aussi que j'agrandisse les possibilités de "coffre" Very Happy ) j'utiliserais tout simplement une remorque :velo1:
Ca te va Chabizar ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
claude.plaimert
**


Messages : 77
Localisation : Haute-Savoie
VPH : Kettwiesel
Date d'inscription : 15/10/2008

MessageSujet: Re: L'Ov'bike 1, prototype de VM ultraléger   Dim 19 Oct 2008, 07:42

Pixel-Man a écrit:
Un trike habillé n’est pas un vélomobile !
Un point essentiel qui fait le vélomobile, c’est la coque autoporteuse.
En tant qu’usager (j’ai réceptionné mon Mango aujourd’hui : Yahouuuuu !!), je me permets de défendre ce point essentiel. C’est d’ailleurs aussi l’avis de l’ingénieur-designer d’une grande marque de VC avec qui j’ai la chance de communiquer.

Les trikes ne seront jamais des VMs !

C'est donc bien d'un trike que l'on parle.

Merci Pixel-Man de ton intervention radicale ! Au risque de te surprendre (un peu ?) je partage entièrement ton avis : et jusqu'à nouvel ordre, je vais arrêter de parler de mon VM. Je dirai la vérité désormais : "un trike coqué" ... ou coquet Very Happy

Pour être complet sur mes choix, c'est tout à fait intentionnellement que j'ai opté pour un trike à... coquer et non un "autoporteur". Pourquoi ?

Parce que selon moi (mais je peux me tromper ...) la voie de l'autoportage, en l'état des matériaux disponibles actuels condamme le VM à être soit très lourd et d'un prix abordable, soit d'un poids acceptable mais d'un prix exorbitant.

Résultat ? Un VM très beau pour faire rêver les bobos friqués sur les sites et les brochures en papier glacé, mais en réalité une impasse pour le consommateur/utilisateur.

Aujourd'hui (et depuis déja pas mal d'années) on sait faire des trikes hyperlégers en acier (avec épaisseur variables de tubes en fonction des contraintes), très solides, pour un poids tout équipé de 11 à 12 kg maxi.
Je rajoute 3 kg de coque carbone/tyveck, il me reste de la marge pour la motorisation intelligente. Et je m'embête pas à traîner un tombereau préhistorique. C'est autant de gagné sur les Watt que je vais fournir par mes petites jambes en usage courant, ou que je demanderais à mon moteur et à mes batteries... Je gagne sur tous les tableaux... mais je peux me tromper.

David d'Adv me disait récemment (et je le crois) que son Go-one approchait plus les 50 kg que les 30 de la brochure, en réalité, et que tous les VM du marché ont cette tendance. Mais peut-être que je me trompe....

Question poids, je suis im-pres-sion-né par la réalisation d'étudiants il y a deux ans déjà à l'EcoMarathon : un véhicule 1 place, dont la structure acier pèse ... 3kg, et comportant une zone avant supportant le crash-test + un dispositif arrière protegeant totalemnet l'habitacle en cas de choc violent.
Devant une telle constatation (et réalisation à la portée d'étudiants lors de leur stage !), je me pose la question de savoir pourquoi (en fonction de quelles oeillères !) les fabricants de vrais VM ne copient pas tout de suite ce genre de démarche ? Si vous avez des réponses, ça m'intéresse +++

Et là on pourrait commencer à parler sérieusement de sécurité Very Happy parce qu'en amont, ça me semble du bla bla ..
Ah j'oublais un détail croustillant, n'ayant aucun intérêt financier dans l'affaire : les tubes acier, ça coûte pas cher, et c'est à la portée d'un bricoleur averti...

Alors on change le paradigme, ou on discute des heures et des heures du pléistocène inférieur ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
claude.plaimert
**


Messages : 77
Localisation : Haute-Savoie
VPH : Kettwiesel
Date d'inscription : 15/10/2008

MessageSujet: Re: L'Ov'bike 1, prototype de VM ultraléger   Dim 19 Oct 2008, 08:01

arafolie a écrit:
tyvek pourquoi avoir retenu le 40 gr/m2
Parce que c'est suffisant ou est ce qu'il y a une construction multi-plis ?

Pas de multiplis : c'est pas utile. J'ai retenu 40 g/m² suite à mes tests en usage courant.
Ah j'ai ces questions techniques qui font progresser : sur certains rares endroits, j'ai doublé, voir triplé l'épaisseur (facile = un coup de colle à bois extérieur !!).

Citation :
la stucture est autonome ou elle dépend de plusieurs points d'ancrage sur le "chassis" du Kett ?

Elle n'est surtout pas autonome : autonomie = ajout de matière inutile = surpoids garanti. Au contraire, tout ce que le Kett m'a pemis d'utiliser, je l'ai utilisé

Citation :
Les coques rigides "j'imagine" génèrent des bruits de roulage. Quand est il du tyvek tendu sur route gravillonée par ex.
bruit de papier ??

Ah voilà une question intéressante : pendant toute la gestation de ma coque, c'est une question qui me lancinait ... tu imagines mon impatience de faire le premier essai en vrai de vrai. Résultat ? Tu vas pas me croire : juste le bruit du vent dans les voiles tendues, comme sur un bateau qui glisse bien... Aucun écho, aucun bruit de fond comme dans le Sunrider épouvantable de ce point de vue (encore un désavantage peut-être de l'autoportage..? j'en sais rien).

En fait, il n'y a pas d'effet de raisonnance car le papier fin est un matériau sans inertie : comme une voile de bateau. Et ça enlève bien des problèmes techniques. Je t'avoue que ça a été la bonne surprise.

Citation :
Serais ce transposable à un 2 roues (VH s'entends) pour aider son pilote à rouler relativement au sec ?


C'est l'heure des aveux (le petit matin !!) : j'avais commencé comme cela sur mon vieux VC deux roues. Et je me suis vite arrêté car soit je faisais une coque avec des trous entre le pédaliers et le siège, pour pouvoir poser le pied parterre en cas d'urgence ou tout simplement à l'arrêt, et je fusillais l'aérodynamisme, soit je ne faisais pas de trous, et il fallait que j'alourdisse la bécane +++ avec un système compliqué de train d'atterissage car ce qui se fait sur certains motos carénées (voir vidéos sur youtube) et je risquais de me tuer au moindre freinage brutal, notamment en virage rapide.

Citation :
Je dois reconnaître, que dans notre joli monde, quand on a une idée, on se met facilement à rêver qu'on va la monnayer. Il faut donc la breveter (donc coûts) pour apprendre rapidement, que les brevets servent beaucoup à documenter ceux qui veulent les contourner ! Et encore faut il que le procédé soit brevetable ???

C'est pas mon style ! Je gagne ma vie correctement avec mon métier, et j'ai pas envie de me disperser encore plus en me lançant dans l'aventure du brevet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'Ov'bike 1, prototype de VM ultraléger   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'Ov'bike 1, prototype de VM ultraléger
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 15Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 9 ... 15  Suivant
 Sujets similaires
-
» L'Ov'bike 1, prototype de VM ultraléger
» bike 70
» Prototype KTM 350SX-F
» Run and Bike
» Run & Bike de chartres

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum du Vélorizontal, vélo couché et autres véhicules à propulsion humaine :: Les Points spécifiques :: Vélomobiles-
Sauter vers: