Le Forum du Vélorizontal, vélo couché et autres véhicules à propulsion humaine

Le forum francophone de tous les amateurs de cette pratique cycliste
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Pulvérisation de pesticides par hélicoptère début septembre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
la greffière
*


Messages : 41
Âge : 41
Localisation : Moirans, prés de Grenoble
VPH : 2 VC "maison" et Catrike 700 orange
Date d'inscription : 29/05/2008

MessageSujet: Pulvérisation de pesticides par hélicoptère début septembre   Sam 30 Aoû 2008, 21:47

Désolée pour le pavé qui suit, peut-être qu'il y avait moyen de faire un lien ou autre chose mais je ne suis pas au top avec tout ça et je voulais quand même transmettre cette info au plus grand nombre et en particulier aux Lyonnais (et aussi aux grenoblois car nous risquons de recevoir le même traitement car le Grésivaudan est aussi occupé par la chrysomèle).
A cause de quelques petites bêbêtes on va être discrètement bombardés de pesticides,
lisez plutôt (info transmise par la Frapna = Fédération Rhône Alpes de Protection de la NAture):
---------------------------------------------------------------Communiqué de presse
Le 29 août 2008
Une «pluie de pesticides» dans l'Est lyonnais pour 8 insectes...
Effervescence chez les maïsiculteurs
du département du Rhône... Depuis ce mercredi 27 août, un
arrêté préfectoral met la profession agricole en demeure d’agir contre la chrysomèle du maïs, suite à la
découverte de 8 de ces insectes courant août. Comme trop souvent hélas, la
réponse de la profession est
disproportionnée puisque des traitements chimiques généralisés à l’aide d’hélicoptères sont prévus à
compter de ce
lundi 1er septembre, en dépit des risques pour les riverains et bien sûr pour
l’
environnement.
La chrysomèle du maïs est un petit insecte, un coléoptère, originaire d’Amérique. Cet été, comme l’an passé,
des chrysomèles du maïs ont à nouveau été détectées dans les plaines de l’Est Lyonnais :
8 insectes
capturés sur 3 placettes
de suivi parmi un réseau de 600 points de capture et c’est toute la profession
agricole qui vacille
.
Outre Atlantique,
ni les OGM, ni la surabondance de pesticides n’ont jamais réussi à résoudre le
problème
. Pourtant, une solution existe : la rotation des cultures pour empêcher la reproduction de
l’insecte!
Malgré l'existence de cette solution, ce mercredi 27 août, une réunion d’information à l’attention des
agriculteurs de l’Est Lyonnais annonçait la
mise en place d’opérations de traitement par hélicoptères à la
deltaméthrine, un puissant insecticide
. Celles-ci pourraient intervenir dès le 1er septembre en dépit du fait
que de telles méthodes de luttes agrochimiques ont des
conséquences sur la santé publique et sur
l’environnement
... Les riverains n’en sont d'ailleurs pas encore informés.
La deltaméthrine est un
insecticide non sélectif c'est à dire qu’il détruit non seulement l’insecte ici visé,
mais potentiellement l’ensemble des insectes présents
dans les zones traitées : papillons, abeilles et
autres espèces utiles.
De telles
méthodes d’un autre temps sont aujourd’hui inacceptables alors que l'abandon des traitements
aériens
figure dans les engagements du Grenelle de l’Environnement.
Par ailleurs, l’Est Lyonnais est une zone majeure pour l’approvisionnement en eau potable de
l’agglomération lyonnaise :
les captages de Corbas, Marennes et Chassieu sont notamment proches des
zones de traitement.
Les
exploitations biologiques du secteur de traitement sont également menacées de pollution et donc
de déclassement de leur production
.
Dans ce contexte, la
FRAPNA, Fédération Rhône-Alpes de Protection de la NAture, demande que l'on mette
enfin en oeuvre
une vraie politique de diversification et de rotation des cultures dans les grandes plaines
céréalières de Rhône-Alpes ainsi que des
pratiques plus respectueuses des agriculteurs, des
populations riveraines ainsi que de l’environnement
. Ceci implique bien entendu le nécessaire et
immédiat
renoncement aux traitements pesticides par hélicoptères ainsi que la conduite d’une réflexion
approfondie sur le devenir des liens entre agriculture et société, ainsi qu’entre agriculture et
environnement...
Contacts :
Jean-Claude Bévillard
, pilote du Réseau Agriculture Régional FRAPNA et pilote du Réseau Agriculture de
FNE, France Nature Environnement,
06 20 37 41 19.
Sylvain Bernier
, animateur du Réseau Agriculture Régional FRAPNA, 04 50 67 16 18,
sylvain.bernier@frapna.org
----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Si vous voyez des hélicos et qu'il y a des maïs dans le coin, planquez-vous!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean Thevenet
Accro du forum
avatar

Messages : 1486
Âge : 49
Localisation : N45.7637290 E005.7722780
VPH : VTT à guidon de course
Date d'inscription : 11/06/2008

MessageSujet: Re: Pulvérisation de pesticides par hélicoptère début septembre   Sam 30 Aoû 2008, 22:17

c'est arrivé chez nous cet automne 2006... (limite savoie/ain Yenne, Bugey)

ça devrait reccomencer. ça avait filé un coup aux abeilles chez nous (du genre colonie entièrement décimées).
j'ai personellement eu des allergie style saignement de nez, fragilité accrue aux autres pollution, depuis l'automne 2006 qui ne se sont estompés que ce printemps 2008, mais il peut y avoir d'autre facteur -la hausse du baril avait fait réduire la pollution cet été par conduite assagie- il y a eu aussi "le monde selon monsanto" qui a pas mal calmé les particuliers.

merci de l'info.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thevenet.jean.free.fr/journal-activite_physique-rubriques
Jean Thevenet
Accro du forum
avatar

Messages : 1486
Âge : 49
Localisation : N45.7637290 E005.7722780
VPH : VTT à guidon de course
Date d'inscription : 11/06/2008

MessageSujet: Re: Pulvérisation de pesticides par hélicoptère début septembre   Sam 30 Aoû 2008, 22:21

Titre du document / Document title
Synergie entre la deltaméthrine et le prochloraze chez l'abeille (Apis mellifera L.) Hypothèses de mécanismes d'action testées par modélisation = Synergy between deltamethrin and prochloraz in honey bee (Apis mellifera L.) Hypotheses of mechanism of action tested by modelling
Auteur(s) / Author(s)
Chalvet-Monfray Karine ; Auger P. (Directeur de thèse) ;
Affiliation(s) du ou des auteurs / Author(s) Affiliation(s)
Université de Lyon 1, Lyon, FRANCE (Université de soutenance)
Résumé / Abstract
De nombreux traitements de pesticides sont effectués sur les plantes en fleurs, or en association ces pesticides peuvent avoir une toxicité accrue. Il existe une synergie connue chez l'abeille entre la deltaméthrine, un insecticide pyréthrinoïde, et le prochloraze, un fongicide dérivé de l'imidazole. Il a été proposé un mécanisme d'action pour expliquer la synergie qui repose sur l'inhibition, par le prochloraze, du cytochrome P-450 intervenant dans la métabolisation des pyréthrinoïdes. Notre étude a pour but de vérifier si un tel mécanisme est envisageable compte tenu de la cinétique de mortalité pour des traitements avec différentes doses de deltaméthrine en présence ou non de prochloraze et de la pharmacocinétique simulée de la deltaméthrine. Cette simulation est effectuée à partir d'un modèle compartimental décrit par un système d'équations différentielles. Nous avons élargi l'étude des mécanismes d'action à la métabolisation et/ou à la pénétration de la deltaméthrine. Ètant donné le temps, après l'application, pendant lequel la mortalité pour un traitement avec la deltaméthrine en présence de prochloraze est supérieure à celle pour un traitement avec la deltaméthrine seule à une dose plus élevée, la synergie ne semble pas être uniquement due au mécanisme classiquement proposé. La synergie entre la deltaméthrine et le prochloraze est peut-être due à des mécanismes d'action pharmacocinétique plus complexe ou encore à des interactions sur des cibles communes ou voisines comme les canaux ioniques
Source / Source
Travaux Universitaires - Thèse nouveau doctorat
[Note(s) : [335 p.]] (bibl.: 283 ref.) (Année de soutenance : 1996) (No : 96 LYO1 0022)
Langue / Language
Français
Mots-clés anglais / English Keywords
Synergism ; Toxicity ; Insecticide ; Fungicide ; Non target organism ; Pollinator ; Cytochrome P450 ; Metabolism ; Modeling ; Mechanism of action ; Pharmacokinetics ; Deltamethrin ; Apis mellifera ; Pyrethroids ; Social insect ; Apidae ; Apoidea ; Aculeata ; Hymenoptera ; Insecta ; Arthropoda ; Invertebrata ;
Mots-clés français / French Keywords
Synergie ; Toxicité ; Insecticide ; Fongicide ; Organisme non cible ; Pollinisateur ; Cytochrome P450 ; Métabolisme ; Modélisation ; Mécanisme action ; Pharmacocinétique ; Deltamethrin ; Apis mellifera ; Prochloraze ; Pyréthrinoïde ; Insecte social ; Apidae ; Apoidea ; Aculeata ; Hymenoptera ; Insecta ; Arthropoda ; Invertebrata ;
Mots-clés espagnols / Spanish Keywords
Sinergia ; Toxicidad ; Insecticida ; Fungicida ; Organismo no objeto ; Polinizador ; Citocromo P450 ; Metabolismo ; Modelización ; Mecanismo acción ; Farmacocinética ; Deltamethrin ; Apis mellifera ; Piretrinoide ; Insecto social ; Apidae ; Apoidea ; Aculeata ; Hymenoptera ; Insecta ; Arthropoda ; Invertebrata ;
Localisation / Location
INIST-CNRS, Cote INIST : T 106087

Copyright 2007 INIST-CNRS. All rights reserved
Toute reproduction ou diffusion même partielle, par quelque procédé ou sur tout support que ce soit, ne pourra être faite sans l'accord préalable écrit de l'INIST-CNRS.
No part of these records may be reproduced of distributed, in any form or by any means, without the prior written permission of INIST-CNRS.
Nº notice refdoc (ud2m) : 174554
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thevenet.jean.free.fr/journal-activite_physique-rubriques
Jean Thevenet
Accro du forum
avatar

Messages : 1486
Âge : 49
Localisation : N45.7637290 E005.7722780
VPH : VTT à guidon de course
Date d'inscription : 11/06/2008

MessageSujet: Re: Pulvérisation de pesticides par hélicoptère début septembre   Sam 30 Aoû 2008, 22:23

Les pyréthrinoïdes et, plus particulièrement la deltaméthrine (DTM) connue sous I’appel- lation K-Othrine grain, sont proposés dans de nombreux pays comme nouveaux insecticides pour la protection des denrées. La deltaméthrine est un insecticide complet à large spectre d’activité doté d’une activité résiduelle très longue, de plusieurs années dans certains cas. Mais ces deux qualités sont obtenues avec un prix de revient souvent plus élevé que celui des organo-phosphorés. Dans un but de compétitivité, on a recherché à développer l’association deltaméthrine + organo-phosphorés.






-------------
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thevenet.jean.free.fr/journal-activite_physique-rubriques
Jean Thevenet
Accro du forum
avatar

Messages : 1486
Âge : 49
Localisation : N45.7637290 E005.7722780
VPH : VTT à guidon de course
Date d'inscription : 11/06/2008

MessageSujet: Re: Pulvérisation de pesticides par hélicoptère début septembre   Sam 30 Aoû 2008, 22:24

Travaux du CNEVA-LPPRA sur la Deltaméthrine
Juin 1985
Conclusion extraite de la publication intégrale sur le Bulletin Labaratoire vétérinaire N° 18

Les expériences terrain, nous le constatons, sont difficiles à conduire. Cela tient au fait qu'elles mettent en jeu un insecte social dont il est difficile de maîtriser l'environnement. De nombreux paramètres dans les ruchers témoin et traité (biotopes, aire de butinage, force des colonies, sélection des reines...) peuvent difficilement être codifiés correctement. De plus, le contrôle des épandages dans tout le secteur expérimental s'avère difficile, les agriculteurs étant surtout attachés au bon rendement de leur récolte.

Cependant, des enseignements importants en découlent :


Au point de vue clinique, nous avons constaté des symptômes identiques entre les intoxications expérimentales au laboratoire et sur le terrain, particulièrement par mise en évidence du " knock-down ". Celui-ci sans avoir pour conséquence la mort de l'insecte peut expliquer le non retour à la ruche par perte d'orientation ou par KD permanent si des variations de températures interviennent. Ainsi l'absence de cadavres d'abeilles devant la ruche n'exclut pas la possibilité d'une intoxication. Plusieurs fois, les abeilles " mortes " prélevées pour les analyses reprenaient vie arrivées au laboratoire ( cf.: intoxications expérimentales) .


La perturbation du cycle biologique de la colonie est évidente (disproportion couvain-abeilles, adynamie) mais irrégulière entre les différentes ruches. L'examen d'autres colonies situées sur des sites non traités montre un développement harmonieux.


La recherche des résidus a mis en évidence la présence de deltaméthrine dans les cadavres d'abeilles à des doses souvent supérieures à la DL5O ainsi que dans les pelotes de pollen.


La présence de deltaméthrine sur les végétaux et dans les pelotes de pollen durant toute la période de floraison démontre la rémanence du produit. Cela est en accord avec les caractéristiques du produit annoncées par le fabricant mais diffère des résultats des expérimentations de terrain conduites jusqu'à présent où la deltaméthrine ne se retrouve sur les végétaux que durant huit jours (22).


La présence de deltaméthrine au rucher témoin n'a d'explication que par une pollution extérieure. L'intensité des traitements et la dispersion par le vent en est peut être la cause mais reste une hypothèse.


La présence d'un germe nouveau, donné comme peu pathogène. Cependant, l'intoxication jouant comme cause favorisante, l'apparition d'un effet de synergie n'est pas à exclure.


La différence de résultats entre les laboratoires nécessite la mise en œuvre d'une harmonisation.

CONCLUSION

" Ce travail a essayé d'apporter des informations rigoureuses sur la toxicité de la Deltaméthrine vis-à-vis de l'abeille. Comme l'ensemble des publications qui en font état, nous concluons à une haute toxicité dans les conditions de laboratoire. La DL5O trouvée à 27°C s'accorde avec celle de BOS. La toxicité sur butineuse est augmentée lorsque l'on travaille à 17°C, ce qui est d'une grande importance et est trop facilement oublié dans le cas de la Deltaméthrine.

Le " knock-down " n'est pas seulement une manifestation passagère de l'intoxication. Il peut dans certaines conditions de température devenir irréversible et être la cause de la dépopulation des colonies: la Deltaméthrine se fixe chez l'abeille et la toxicité apparaît ensuite à basse température.

# Sachant :

que la température interne de l'abeille dépend en grande partie de la température ambiante externe,
#

que la toxicité de la Deltaméthrine apparaît souvent lors des miellées de colza au cours d'une saison printanière sujette à de nombreux aléas climatiques et particulièrement lorsque ceux-ci s'exacerbent,
#

que sur le terrain on retrouve les symptômes cliniques obtenus lors des intoxications expérimentales au laboratoire,
#

que les analyses toxicologiques mettent en évidence des résidus de Deltaméthrine dans les cadavres d'abeilles et les pelotes de pollen, mais avec une grande variabilité (intra et inter laboratoires) due aux dégradations ce qui empêche de faire référence à la DL5O pour donner une importance de la mortalité,
#

que le pouvoir répulsif de la Deltaméthrine, gage de non toxicité vis-à-vis de l'abeille, ne dure que trois jours et que le pouvoir attractif des fleurs, variable selon les conditions atmosphériques, joue en sens contraIre,

nous pouvons conclure à la possibilité d'intoxication des colonies d'abeilles par la Deltaméthrine dans certaines conditions de terrain défavorables. Cet insecticide peut donc être ponctuellement responsable de problèmes de cheptel et être la cause d'intoxications chroniques d'intensité variable différentes de celles connues jusqu'alors.

La décision de traitement ainsi que le dosage sont laissés à l'initiative de l'agriculteur. Les enquêtes menées chez différents exploitants ont montré un manque de rigueur dans les applications de produits phytosanitaires. Les surdosages sont très fréquents ainsi que les mélanges de produits. Les traitements sont souvent effectués par temps de vent. On remarque très bien la dispersion du nuage de nébulisation loin des machines agricoles sur les autres cultures. Enfin. " traiter avant floraison " est une expression dont l'interprétation varie énormément particulièrement en ce qui concerne le début de floraison ou la demi floraison. On trouve là des facteurs aggravants très importants.

L'année 1984 a vu l'autorisation de traitement au Décis en pleine floraison. Parallèlement, elle a vu une augmentation des cas d'intoxication où le Décis a été retrouvé (cf. : tableau chap. 7).

Enfin. les germes nouveaux mis en évidence peuvent interférer et jouer comme facteur aggravant supplémentaire dans l'apparition de l'intoxication ou inversement.

On peut lire dans la méthode n° 95 de la commission des essais biologiques (19) à propos des essais de toxicité en laboratoire et plein champ: "Quelles que soient leur précision et la qualité des résultats qu'ils fournissent, les essais de toxicité n'apportent qu'une probabilité élevée du danger ou non danger. Il est impossible de leur faire prendre en compte la totalité des facteurs susceptibles de diminuer ou d'accroître le danger couru. Il ne faut jamais perdre de vue que tous les insecticides sont toxiques pour les abeilles et que la notion du danger restera toujours assortie d'une marge de sécurité plus ou moins grande. Le rôle des essais est de déterminer autant que faire se peut l'importance de cette marge de sécurité ".

Dans le cas de la Deltaméthrine cette marge de sécurité a été, à notre avis, surestimée.

Envie de réagir ? Forum Intoxication ou Forum Syndicalisme apicole

post_it.gif (274 octets) S.A.P.M.P.
Syndicat des des Apiculteurs de Professionnels de Midi Pyrénées

Délégation Régionale Midi Pyrénées du SPMF
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thevenet.jean.free.fr/journal-activite_physique-rubriques
Jean Thevenet
Accro du forum
avatar

Messages : 1486
Âge : 49
Localisation : N45.7637290 E005.7722780
VPH : VTT à guidon de course
Date d'inscription : 11/06/2008

MessageSujet: Re: Pulvérisation de pesticides par hélicoptère début septembre   Sam 30 Aoû 2008, 22:24

en bref: c'est UNE BELLE SALOPRIE
et ça semble expliquer chez nous la perte d'abeille et le miel tout floconneux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thevenet.jean.free.fr/journal-activite_physique-rubriques
BobFuck
*


Messages : 52
VPH : Trice Q
Date d'inscription : 15/06/2008

MessageSujet: Re: Pulvérisation de pesticides par hélicoptère début septembre   Dim 31 Aoû 2008, 11:42

Merci pour l'info...
Moi qui comptais aller faire du vélo par là-bas, je crois que je vais aller ailleurs finalement !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean Thevenet
Accro du forum
avatar

Messages : 1486
Âge : 49
Localisation : N45.7637290 E005.7722780
VPH : VTT à guidon de course
Date d'inscription : 11/06/2008

MessageSujet: Re: Pulvérisation de pesticides par hélicoptère début septembre   Dim 31 Aoû 2008, 13:20

ils ont dut commencer à en passer pas très loin de chez moi: il y a des abeilles qui tombent et qui se tordent par terre, j'en ai vu tomber plusieurs ce matin.

pourtant c'est dimanche et pas encore septembre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thevenet.jean.free.fr/journal-activite_physique-rubriques
Jean Thevenet
Accro du forum
avatar

Messages : 1486
Âge : 49
Localisation : N45.7637290 E005.7722780
VPH : VTT à guidon de course
Date d'inscription : 11/06/2008

MessageSujet: Re: Pulvérisation de pesticides par hélicoptère début septembre   Mar 02 Sep 2008, 15:23

Citation :
merci pour avoir relayé l'information,
pour les coureurs à pieds qui pourraient fréquenter les zones de maisicultures, faites leur suivre cette étude :
Lien

elle montre que le relargage des produits phyto dans l'air est lié à la température extérieur, les jours de forte chaleurs l'évaporation de l'eau du sol et la transpiration des plantes remettent en circulation des quantités non négligeables de produits ... des jours à éviter donc pour le footing dans les cultures !

Pour la FRAPNA Haute-Savoie,
Sylvain B.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thevenet.jean.free.fr/journal-activite_physique-rubriques
Jean Thevenet
Accro du forum
avatar

Messages : 1486
Âge : 49
Localisation : N45.7637290 E005.7722780
VPH : VTT à guidon de course
Date d'inscription : 11/06/2008

MessageSujet: Re: Pulvérisation de pesticides par hélicoptère début septembre   Lun 08 Sep 2008, 15:13

Communiqué de presse
Le 8 septembre 2008


*Epandages aériens de pesticides : la FRAPNA dit stop et avance des
propositions*

La *météo maussade* de la semaine dernière aura eu du bon. Outre le fait de
contribuer au rechargement des rivières et des nappes, elle
aura momentanément eu raison des épandages aériens de pesticides prévus en
offrant un *court répit permettant à l'opinion d'être alertée*.

Mais malheureusement et comme nous l'annoncions dans notre communiqué du
vendredi 29 août dernier, *après cette semaine de pluie, les pulvérisations
aériennes de pesticides auront bien lieu.* Elles ont déjà débuté en fin de
semaine dernière (entre les averses) et se poursuivront ce début de semaine.

Tout d'abord, *la FRAPNA* (Fédération Rhône-Alpes de Protection de la
NAture) *tient à remercier les agriculteurs qui se sont engagés à ne pas
ressemer de maïs l'année prochaine* sur les secteurs touchés par la
chrysomèle, *réduisant ainsi les surfaces à traiter et donc les quantités de
pesticides épandues*. En effet, la *rotation des cultures* est la *seule
solution durable* pour éviter la prolifération de cet insecte ravageur.

A la suite de *nos visites sur le terrain* et *pour en finir avec ces
épandages aériens de pesticides, voici nos propositions* :

Concernant le *devenir de la monoculture du mais*, il est
aujourd'hui nécessaire d'*imposer la rotation des cultures dans les zones
infectées* et d'*accompagner les agriculteurs* dans cette démarche puisque
nombre d'entre eux se retrouvent prisonniers d'investissements ou de
contrats d'eau d'irrigation.
Mais il faut aller plus loin : la *rotation des cultures doit dès à
présent être utilisée de manière préventive sur l'ensemble des secteurs de
maïsiculture de Rhône-Alpes.*
Nous rappelons à ce sujet qu'*environ 40 % des 2 000 hectares de
maïs concernés* cette année dans le Rhône (sources : services de l'Etat)
*seront tout de même ressemés et devront être de nouveau traités...*
Par ailleurs, les *systèmes de monoculture maintenus grâce aux aides
publiques ainsi qu'aux énormes masses d'intrants* (engrais et pesticides)
*et d' eau d'irrigation doivent changer de pratiques conformément aux
engagements du Grenelle de l'Environnement*.
Enfin, il convient également de *repenser l'ensemble des filières*.
Aujourd'hui, l'agriculture française surproduit des céréales (dont le maïs)
par rapport à ses besoins et en contre partie dépend à 80 % d'importations
pour les protéines (de soja entre autres). Les terres favorables au maïs
peuvent tout à fait être ressemées notamment en légumineuses (poids,
luzernes, soja) et *contribuer ainsi à une autonomie de l'élevage français
et européen*. La FRAPNA et FNE, France Nature Environnement, demandent donc
une *réorientation des aides vers une plus grande autosuffisance alimentaire
ainsi qu'une réorientation de la Politique Agricole Commune* pour une
*souveraineté alimentaire* en Europe et ainsi que dans chacune des grandes
régions du monde.

D'autre part, l' *information locale* des populations vivant sur les espaces
concernés par les épandages *se doit d'être considérablement améliorée*. Les
habitants des grandes plaines doivent *connaître les risques encourus afin
de pouvoir se mobiliser*.

La FRAPNA souhaite également voir la *mise en place de procédures strictes
de suivis*.
Concernant la *qualité de l'air*, comme cela avait été fait en 2007, il
suffirait à la DDAS (Ministère de la Santé) de réitérer la lettre de
commande adressée en 2007 à la COPARLY (antenne lyonnaise du réseau ATMO de
suivi de la qualité de l'air). Pour l'instant, aucun souhait de réitération
d'un tel suivi n'a été exprimé...
Afin d'en savoir plus sur les *impacts réels de ces épandages sur la
biodiversité*, un suivi des réactions des populations animales, notamment
des insectes et autres invertébrés des agro systèmes traités, est également
indispensable. En effet, nous rappelons que la deltaméthrine est un
*insecticide non sélectif* c'est à dire qu'il détruit non seulement
l'insecte ici visé, mais potentiellement l'ensemble des insectes présents
dans les zones traitées : papillons, abeilles et autres espèces utiles.
Etant donnée la *forte toxicité de la deltaméthrine* sur la faune aquatique,
il est aussi nécessaire d' *opérer des recensements préalables plus
poussés* des zones naturelles sensibles et des milieux aquatiques
vulnérables, y compris des nappes phréatiques avant tout traitement aérien.

*La FRAPNA demande au Préfet de la Région Rhône-Alpes de reprendre ces
propositions non seulement pour le Rhône mais aussi à l'échelle régionale.*

*Contacts : *
*Jean-Claude Bévillard*, pilote du Réseau Agriculture Régional FRAPNA et
pilote du Réseau Agriculture de FNE, France Nature Environnement, *06 20 37
41 19.*
*Sylvain Bernier*, animateur du Réseau Agriculture Régional FRAPNA, *04 50
67 16 18, *** <mailto:sylvain.bernier@frapna.org>*sylvain.bernier@frapna.org
<mailto:sylvain.bernier@frapna.org>*

/Séverine LATOUR
Chargée de communication
http://severine.latour@frapna.org/ <mailto:severine.latour@frapna.org>
/04 78 85 97 07/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thevenet.jean.free.fr/journal-activite_physique-rubriques
Jean Thevenet
Accro du forum
avatar

Messages : 1486
Âge : 49
Localisation : N45.7637290 E005.7722780
VPH : VTT à guidon de course
Date d'inscription : 11/06/2008

MessageSujet: Re: Pulvérisation de pesticides par hélicoptère début septembre   Lun 08 Sep 2008, 21:57

jean pierre petit ( http://www.jp-petit.org ) a pondu ce dessin

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thevenet.jean.free.fr/journal-activite_physique-rubriques
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pulvérisation de pesticides par hélicoptère début septembre   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pulvérisation de pesticides par hélicoptère début septembre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pulvérisation de pesticides par hélicoptère début septembre
» Pulvé sur echangeur !
» Entretien moulinets casting et spinning.
» [tuto] La soudure
» Déssensibilisation au spray : et quand sa chatouille plus que ca ne fait peur?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum du Vélorizontal, vélo couché et autres véhicules à propulsion humaine :: Ravito :: Le Coin écolo-
Sauter vers: