Le Forum du Vélorizontal, vélo couché et autres véhicules à propulsion humaine

Le forum francophone de tous les amateurs de cette pratique cycliste
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Dunkerque-Perpignan et Perpignan-Strasbourg en trike

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
dan
**


Messages : 91
Localisation : 75
Date d'inscription : 31/03/2007

MessageSujet: Dunkerque-Perpignan et Perpignan-Strasbourg en trike   Lun 25 Aoû 2008 - 22:34

Partie 1 : Dunkerque – Perpignan départ samedi 2 août 2008.
Je me surprends à siffloter « El ejercito del Ebro » :
El ejercito del Ebro
Rum balabum balabum bam bam
Una noche el rio paso
Ay Carmela, ay Carmela
Cette Diagonale , je le sens, va être d’un rouge écarlate ; ça va saigner !

J1 : Dunkerque-Senlis.
A peine descendu du TGV, je démarre vers 11 h. Les départs de Dunkerque se suivent et se ressemblent : du vent violent défavorable accompagné d’averses.
J2 : Senlis-Sancerre.
Je traverse la Région Parisienne par Lagny puis Melun. Du monde sur les routes car c’est un samedi noir pour Bison Fûté.
Ma progression est ralentie par ce vent défavorable et de fréquentes averses.
La montée vers Gien sur une route en travaux avec une file ininterrompue de voitures restera le mauvais souvenir de cette journée.
J3 : Sancerre-St Ours.
Le pays berrichon est toujours aussi piégeux : revêtement souvent rustique, relief prononcé.
La portion Cérilly, Hérisson, Louroux-Hodement en est la parfaite illustration.
Après Montaigut, c’est parti : le Massif Central est là.
Je fais un petit tour par le Viaduc des Fades puis une première longue montée mène aux Ancizes-Comps.
Le temps s’écoule trop vite. J’accumule du retard.
J4 : St Ours- Espalion.
C’est la partie de la Diagonale que je voulais faire à tout prix.
Le départ se fait à 3 h sous une voûte céleste magnifique. Il fait frais, je suis persuadé d’être à l’entame d’une belle journée.
A Rochefort-Montagne, je bifurque sur une petite route qui mène au col de Guéry. Au loin, se détachent la Roche Tuilière et la Roche Sanadoire entre lesquelles je vais bientôt me faufiler.
Descente vers le Mont-Dore où je suis frigorifié.
J’attaque le col de la Croix St Robert pour déboucher sur de vastes pâturages sous un soleil éclatant.
Descente sur Besse puis Condat.
Une ascension raide par une petite route mène à Lugarde.
Je fais un petit arrêt au sympathique café de la vallée de Cheylade avant de me frotter au Puy Mary : il est 13 h.
Les efforts déjà consentis se font payer dans les dernières rampes du Pas de Peyrol : ça coince mais je débouche enfin au col noir de monde.
La descente vers Aurillac est longue ; l’air est sec, il fait chaud, j’ai du mal à respirer. Le paysage est grandiose dans le cirque.
Après Aurillac, ce n’est qu’une succession de descentes raides suivies de rampes rectilignes terribles.
Je cherche un camping où me reposer 1 ou 2 h ; tout est complet.
A Espalion, j’avise un endroit à l’écart qui fera l’affaire.
J5 : Espalion-Lacaune.
La sortie de Rodez se fait par une petite route qui n’est pas facile à trouver.
C’est un jour sans ; la chaleur n’arrange pas la progression.
La traversée des différentes vallées est pénible ; les montées sont longues.
Georges Deniau avait coutume de dire à peu près ceci : quand les choses commencent à mal tourner, les ennuis ne sont pas multipliés par deux mais par dix.(version Chirac : "les emmerdements,ça vole par escadrille")
Avec la chaleur, mes pieds gonflent et l’appui des deux gros orteils sur les semelles provoque de vives douleurs. Je suis contraint de réduire mon allure, voire de m’arrêter régulièrement.
Après St Sernin sur Rance, il faut gravir une vingtaine de kilomètres pour pouvoir atteindre Lacaune.
J6 : Lacaune-Perpignan.
Dans l’ordre, il faut franchir : col de Piquotalen, col de la Baraque, col du Cabaretou, Ste Colombe en enfin le petit col d’Extreme dans les Corbières.
Il y a belle lurette que je suis hors délai. Mais pour un cyclotouriste, ce parcours est magnifique.
Pour tenir les 100 heures de cette Diagonale, il faudra bien songer à enlever quelques difficultés.

Partie 2 : intermezzo.
Je prends un jour de repos à Perpignan où la tramontane souffle fort.

Partie 3 : Perpignan-Strasbourg départ samedi 9 août 4h 15.

J1 : Perpignan-St Just
Je cafouille un peu à la sortie de Perpignan ; je récupère enfin la N9 vers Salses-le -Château. Jusqu’à Narbonne, le rythme est bon malgré un fort vent latéral.
Après Béziers, la circulation s’intensifie ; il s’agit d’un samedi rouge pour Bison Fûté.
A Pezenas, c’est carrément bouché. Je dois faire un détour par Castelnau-de-Guers puis Montagnac.
Je prends la direction de Gignac puis St Martin de Londres. Je passe au pied du Pic St Loup.
J’arrive à Uzès vers 19 h où c’est noir de monde ; il est difficile d’avoir une place libre pour dîner.
Je me prépare pour la route de nuit sur la N86.
A Bagnols sur Ceze, une fête techno se déroule ; les pulsations sourdes de la musique rythment mes coups de pédale.
Peu après Pont St Esprit, j’avise une petite place à St Just pour 2 h de repos. Il doit être 1h30.
J2 : St Just-Culoz
Je remonte la N86 vers le nord, avec un vent défavorable. Je pensais que ce dernier se calmerait un peu la nuit ; erreur sur toute la ligne.
Vers 7 h, je quitte la vallée du Rhône à la Voulte pour rejoindre Chabeuil et Romans.
Une longue montée d’une trentaine de kms conduisent à Hauterives puis une dernière côte permet de basculer sur Beaurepaire. Il fait chaud et dans la descente, j’aperçois le Mont Blanc au loin.
La circulation est intense aux alentours des Abrets puisque nous sommes dimanche soir et à proximité des autoroutes.
J’arrive à Belley vers 20h30 où une mauvaise surprise m’attend. Tout est fermé hormis deux pizzerias où il faut attendre 1 h pour être servi. 1 h mais c’est une éternité pour un diagonaliste !
Je m’installe à proximité du camping de Culoz pour 2 h de repos.
J3 : Culoz-Maîche
Il est 3h et la route longe le Grand Colombier que l’on devine dans la nuit.
Il faut remonter vers Bellegarde puis St Germain de Joux ; cela me semble long et fastidieux.
Des travaux sur la route m’incitent à la prudence dans la descente sur St Germain de Joux que j’atteins vers 7 h. Tout est fermé et j’attaque la montée vers Echallon.
Il faut encore gravir le col de la Croix de la Serra puis aborder la longue descente vers St Claude.
Mauvaise surprise : la route vers St Laurent en Grandvaux est fermée pour cause de travaux ; il va falloir suivre une déviation qui, me semble t-il, rallonge le parcours d’un bon paquet de kms en montée. Ce qui donne donc une bonne trentaine de kms de montée vers St Laurent où il commence à pleuvoir. Il doît être 13 h.
La traversée de la vallée de Mouthe par Foncines se fait sous la pluie.
J’atteins enfin Pontarlier sous une accalmie.
La boulangère, chez qui je pointe, m’indique la route des Gras pour accéder à Morteau, plus tranquille mais qui est en montée au départ.
Je m’arrête à Morteau pour dîner dans un restaurant turc.
Les nuages s’amoncellent.
Je suis vraiment juste dans les temps et je compte faire la route de nuit.
Il commence à pleuvoir !!!
Il y a pluie et pluie : du crachin, c’est de la rigolade ; des averses, c’est juste pour se rafraîchir.
Là, nous entrons dans une autre dimension.
Vers Maîche, ce sont des trombes d’eau qui s’abattent et cela sans discontinuer.
La descente vers St Hippolyte s’apparente au toboggan de la mort.
Vers Audincourt, ce sont de véritables torrents qui dévalent dans les rues.
J4 : Maîche-Mulhouse
A Delle, la pluie cesse enfin. Il m’est impossible de trouver la route de Dannemarie. Je tourne en rond perdant beaucoup de temps.
Enfin je comprends que ce qui correspond à la N19 de la carte est la D19 sur le terrain.
Le déluge reprend.
Encore une mauvaise surprise : le pont qui mène à Wittelsheim est fermé pour travaux. Toutes les routes mènent aux voies rapides. Avec la pluie, mes cartes routières commencent à partir en lambeaux.
Il est trop tard pour tenir les délais ; je prends la direction de Mulhouse où je décide de m’arrêter.
J5 : Mulhouse-Strasbourg
La météo m’apprend que je viens de vivre en direct une alerte orange sur l’Est de la France.
J’achève la Diagonale en passant par Rixheim puis en longeant le Rhin.
Sous le soleil revenu, je sifflote :
El ejercito del Ebro
Rum balabum balabum bam bam
Una noche el rio paso
Ay Carmela, ay Carmela

Un jour Carmela, un jour , peut-être …..






Annexe pour les amateurs de trike:
J’ai roulé sur un tricycle trike carbon Performer : deux roues de 20 pouces à l’avant et une roue de 26 pouces à l’arrière.
Voici les caractéristiques générales de cet engin :
° confort général dû à l’assise dans un siège
°vision panoramique du paysage
°Excellente stabilité, surtout la nuit où l’on peut réduire la vitesse à loisir en cas d’éblouissement par les phares
°sur le plat et les faux plats, avec revêtement correct, j’atteins une vitesse moyenne de 23 à 25 km/h
°sur revêtement dégradé, la vitesse tombe vite à 16 ou 18 km/h, les frottements étant très sensibles
°Charge totale : 26 kgs pour vélo + sacoches + matériel (pompe, pneus de rechange, outils etc …) + vêtements + duvet + sursac
°sur un profil « montagnes russes », je reste toujours planté au milieu de la côte suivante et je dois tout remettre à gauche
°Dans les longues côtes : jusqu’à 7 %, vitesse de l’ordre de 9 km/h ; au-delà, vitesse entre 6 et 7 km/h , voire 5 km/h dans le Puy Mary par exemple.

En configuration « Diagonales », il me manque 2 à 3 km/h de vitesse moyenne pour avoir l’esprit tranquille.
J’ai dû constamment cravacher pour tenir les délais pour finalement lâcher prise.
Dans ce genre de brevet, la vitesse de montée dans les longues côtes est rédhibitoire.
Au bout de 2300 kms, les pneus avant ( des continental sportcontact sont très usés); le pneu arrière (Schwalbe Kojak ) présente une usure normale. Aucune crevaison à déplorer.
Le siège carbone avec une mousse minimaliste n'a pas provoqué de gêne particulière.
Avec les averses, pas mal d'eau s'est infiltrée dans le cadre et l'intérieur du siège.
A la première averse, un bruit de ferraille s'est manifesté au niveau de la direction. Cela ne s'est pas arrangé par la suite. Très bien pour la discrétion quand on arrive dans un patelin de nuit avec les chiens hurlant à la mort . Au retour Philippe Dussart a mis un coup de bombe au teflon sur les deux rotules maintenant la barre de direction et tout est rentré dans l'ordre.
Sur la deuxième Diagonale, j'avais la nette impression de rouler "carré". Les roues n'ont pas l'air d'être voilées. La raison réside peut-être dans l'usure des pneus.
Les descentes restent toujours d'excellents moments appréciés en trike.
Le trike représente la quintessence du vélo couché et offre le maximum de sécurité passive. Il reste juste à aller chercher ces 2 à 3 km/h qui manquent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
l'auvergnat
Accro du forum
avatar

Messages : 1755
Âge : 69
Localisation : Clermont-Ferrand
VPH : Zockra HR700, Baron
Date d'inscription : 04/01/2006

MessageSujet: Re: Dunkerque-Perpignan et Perpignan-Strasbourg en trike   Mar 26 Aoû 2008 - 7:43

Superbe parcours, mais difficile de trouver une traversée du Massif-Central plus "hard". Ne te condamnais-tu pas à l'échec avant le départ ?

Amicalement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marcel
Accro du forum
avatar

Messages : 3842
Âge : 58
Localisation : grenoble
VPH : Reynolds T bone+ trike ICE QNT electrisé+ Catrike road+ Vendetta cruzbike Velomobile Quest carbone
Date d'inscription : 04/01/2006

MessageSujet: Re: Dunkerque-Perpignan et Perpignan-Strasbourg en trike   Mar 26 Aoû 2008 - 9:01

CHAPEAU faire une double diagonale en trike

cela me tenterait bien mais effectivement je pense qu'il manquerait quelques km/h pour la faire dans les temps

mais l'essentiel est de l'avoir fait même si tu n'as pas respecté les temps
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maflaux.wix.com/marcel-velo-couche En ligne
yakavolera3000
Posteur de bronze
avatar

Messages : 271
Âge : 63
Localisation : grenoble
VPH : tandem + trike
Date d'inscription : 14/12/2007

MessageSujet: Félicitations   Mar 26 Aoû 2008 - 9:17

Bonjour
Et bravo pour cette balade sympa et puis tant pis pour le chrono, l'essentiel c'est d'avancer en ayant du plaisir
Toutes nos félicitations
Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tark.paragliding.free.fr/
dan
**


Messages : 91
Localisation : 75
Date d'inscription : 31/03/2007

MessageSujet: Re: Dunkerque-Perpignan et Perpignan-Strasbourg en trike   Mar 26 Aoû 2008 - 9:35

C'est vraiment un beau parcours que je conseille à tous les amoureux de cyclotourisme.
J'ai privilégié l'aspect tourisme ; il faudra adoucir quelques difficultés pour que tout cela tienne dans les délais. J'ai quelques idées pour les prochains projets.
Pas beaucoup de photos : les deux premières sur le pont au dessus du Rhone du côté de La Voulte ; la troisième du côté de Lagny en région parisienne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Casimir
Accro du forum
avatar

Messages : 3278
Âge : 66
Localisation : 59380 BERGUES
VPH : Flevobike Versatile 49 - Flevobike Green Machine - Flevotrike
Date d'inscription : 25/11/2007

MessageSujet: Re: Dunkerque-Perpignan et Perpignan-Strasbourg en trike   Mar 26 Aoû 2008 - 10:09

dan a écrit:
Il reste juste à aller chercher ces 2 à 3 km/h qui manquent.

Tu peux en gagner un en réduisant la taille de ton fanion jocolor
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
toux
*
avatar

Messages : 58
Âge : 45
Localisation : Chartreuse
VPH : Nazca Pioneer
Date d'inscription : 09/01/2008

MessageSujet: Re: Dunkerque-Perpignan et Perpignan-Strasbourg en trike   Mar 26 Aoû 2008 - 10:33

Bravo et merci pour le topo.

Pour ma part l'important dans ce genre de long court n'est pas le chrono
ni meme la machine d'ailleur mais l'usage que l'on fait.
Bravo, superbe.

< Toux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bellesrandos.free.fr
gris meunier
*
avatar

Messages : 37
Localisation : ST Cyr en Val 45 (la perle du Loiret)
VPH : baron (gris bien sûr!)
Date d'inscription : 03/05/2007

MessageSujet: Re: Dunkerque-Perpignan et Perpignan-Strasbourg en trike   Mar 26 Aoû 2008 - 17:09

Bonjour,

Bravo et félicitations pour ton périple. Tu n'as pas fait dans la simplicité. Le Pas de Peyrol est tout de même un morceau d'anthologie !
J'espère que tu as fais le plein de souvenirs, car là est l'essentiel dans la randonnée au long court.
Demain, à 9h00, je pars pour accomplir ma diagonale Perpignan-Strasbourg. A priori le temps s'annonce plus clément que les conditions auxquelles tu as du faire face. J'espère également faire mon plein de souvenirs et de rencontres. C'est un des intérêts majeur de ces brevets de grandes randonnées.

Amicalement Michel

mon club : http://pagesperso-orange.fr/alls.cyclo/index.htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.orange.fr/alls.cyclo/
Carenca
Accro du forum
avatar

Messages : 1240
Âge : 47
Localisation : St Etienne de Crossey
VPH : Agenda 451-700 - Catrike Speed-Tandem M5
Date d'inscription : 06/01/2006

MessageSujet: Re: Dunkerque-Perpignan et Perpignan-Strasbourg en trike   Mar 26 Aoû 2008 - 18:24

Qu'importe le temps pourvu qu'on ait l'ivresse !
Bravo pour ces deux belles traversées... et particulièrement pour le passage du pas de Peyrol !
Quand reparts tu ?

Carenca
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dan
**


Messages : 91
Localisation : 75
Date d'inscription : 31/03/2007

MessageSujet: Re: Dunkerque-Perpignan et Perpignan-Strasbourg en trike   Mer 27 Aoû 2008 - 9:58

J'espère repartir l'année prochaine. J'ai plusieurs projets en tête.
J'espère aussi pouvoir en faire une en été. Un des grands moments de la traversée a été de pouvoir trouver un petit coin où dormir , enlever la mousse du siège, la déposer par terre, se mettre dans le duvet puis le sursac et puis, par une toute petite ouverture, admirer la voûte céleste, contempler toutes ces étoiles. J'ai cru voir des étoiles filantes, mais c'était, peut-être, dans un songe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
l'auvergnat
Accro du forum
avatar

Messages : 1755
Âge : 69
Localisation : Clermont-Ferrand
VPH : Zockra HR700, Baron
Date d'inscription : 04/01/2006

MessageSujet: Re: Dunkerque-Perpignan et Perpignan-Strasbourg en trike   Mer 27 Aoû 2008 - 11:26

Combien de temps as-tu roulé ? Combien de temps as-tu été arrêté ?

Je pense qu'il est plus facile de réduire les arrêts plutôt que d'augmenter la vitesse.

Amicalement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dan
**


Messages : 91
Localisation : 75
Date d'inscription : 31/03/2007

MessageSujet: Re: Dunkerque-Perpignan et Perpignan-Strasbourg en trike   Mer 27 Aoû 2008 - 17:12

En moyenne par jour:
18 heures sur le vélo
2 heures pour les différents arrêts ( 30 à 45 min pour le dîner , 15 à 20 min pour la pause déjeuner, le reste à répartir entre les arrêts boulangerie, demis, etc ...)
4 heures pour la coupure la nuit
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
l'auvergnat
Accro du forum
avatar

Messages : 1755
Âge : 69
Localisation : Clermont-Ferrand
VPH : Zockra HR700, Baron
Date d'inscription : 04/01/2006

MessageSujet: Re: Dunkerque-Perpignan et Perpignan-Strasbourg en trike   Jeu 28 Aoû 2008 - 12:00

Avec si peu d'arrêt, c'est pas la dessus que tu vas pouvoir gagner.

Il va falloir étudier le parcours pour éviter les grosses difficultés. Clermont-Ferrand - Perpignan peut se faire en une vingtaine d'heures.

Amicalement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dunkerque-Perpignan et Perpignan-Strasbourg en trike   

Revenir en haut Aller en bas
 
Dunkerque-Perpignan et Perpignan-Strasbourg en trike
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dunkerque-Perpignan et Perpignan-Strasbourg en trike
» Perpignan - Strasbourg..... c'est la prochaine !
» Renault Perpignan
» AUDI PERPIGNAN
» Top14 - 2ème journée : UBB / Perpignan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum du Vélorizontal, vélo couché et autres véhicules à propulsion humaine :: Les Activités du Vélorizontal :: Longue Distance-
Sauter vers: