Le Forum du Vélorizontal, vélo couché et autres véhicules à propulsion humaine

Le forum francophone de tous les amateurs de cette pratique cycliste
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Un BRM 600 maudit à Morkhoven (B), le 10 mai 2008

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Jéjon
Accro du forum


Messages : 7366
Localisation : Belgique
VPH : Schlitter Encore, Zockra Gwer, Sucre d'Orge (TD Dechenne), Optima Orca ASS, Tandem Flevo Amigo, Cuberdon (VM A2)
Date d'inscription : 07/01/2006

MessageSujet: Un BRM 600 maudit à Morkhoven (B), le 10 mai 2008   Mar 19 Aoû 2008, 21:22

Juste pour mémoire... Plus de trois mois sont passés, mais il me fallait enregistrer quelque part les successives stations de ce mémorable chemin de croix.

Au printemps dernier, j'avais décidé de préparer avec un minimum de sérieux le Bordeaux-Paris qui s'annonçait en juin : j'avais choisi la catégorie des 27 heures et, sincèrement, avais quelques doutes sur ma capacité à accomplir la randonnée dans ce délai. Mon calendrier était donc parsemé des dates de divers brevets organisés en Belgique, mais la motivation n'étant pas bien grande, et les 300, puis les 400 me sont passés sous le nez. Le jeudi 8 mai, cependant, on annonce grand beau temps pour le week-end à venir : je me décide brusquement à faire un 600, organisé au départ de la Flandre, samedi... Ce devait être un échec total.

Mon aveuglement fut de considérer ce 600 comme un test pour BP : mon objectif était donc de le parcourir en 27 heures... ce qui allait s'avérer, pour diverses raisons, rigoureusement impossible.

Première erreur : la nuit précédente. Assez vaniteusement, je dédaigne le train pour me rendre à vélo, la veille, au village de départ. Pour une raison mystérieuse, je crois qu'il y a 80 kilomètres, mais mon compteur en affichera 105. Ayant déjà fait un 600 au printemps 2007 à Morkhoven, je sais que l'organisateur m'offrirait généreusement de dormir chez lui si je le lui demandais, mais, vaniteusement encore, je décide de dormir à la belle étoile. J'arrive très tard (vers 23 heures) dans un petit bois. La météo annonçait des minima de 10°C ; comme je ne suis pas frileux, je porte juste un T-shirt et un cuissard court, avec une seule couverture de survie. Nuit infecte. Une ou deux heures de sommeil, peut-être. J'ai froid, la couverture est trop courte (et je le savais !). Des chouettes hulottes chantent toute la nuit au-dessus de ma tête.

Cinq heures, je me lève, vaseux, et rejoins le village. A 6h15, le départ est donné.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'Oli
Accro du forum
avatar

Messages : 2181
Localisation : Denges/Suisse, les pieds dans le Léman ou presque...
VPH : Catrike 700 version l'Oli (à vendre)
Date d'inscription : 23/07/2006

MessageSujet: Re: Un BRM 600 maudit à Morkhoven (B), le 10 mai 2008   Mar 19 Aoû 2008, 21:33

Et? ce récit est fort bien narré, il nous presse donc d'en connaître la suite sieur Jéjon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jéjon
Accro du forum


Messages : 7366
Localisation : Belgique
VPH : Schlitter Encore, Zockra Gwer, Sucre d'Orge (TD Dechenne), Optima Orca ASS, Tandem Flevo Amigo, Cuberdon (VM A2)
Date d'inscription : 07/01/2006

MessageSujet: Re: Un BRM 600 maudit à Morkhoven (B), le 10 mai 2008   Mar 19 Aoû 2008, 21:37

Désolé, je vais tâcher de faire vite, sans trop soigner le style... Il ne doit s'agir ici que d'un froid document, un implacable témoin de mes errements, un cruel rabaissement de mes prétentions. Ça va pleurer dans les chaumières !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jéjon
Accro du forum


Messages : 7366
Localisation : Belgique
VPH : Schlitter Encore, Zockra Gwer, Sucre d'Orge (TD Dechenne), Optima Orca ASS, Tandem Flevo Amigo, Cuberdon (VM A2)
Date d'inscription : 07/01/2006

MessageSujet: Re: Un BRM 600 maudit à Morkhoven (B), le 10 mai 2008   Mar 19 Aoû 2008, 21:51

Deuxième erreur : la feuille de route. Nous sommes une douzaine de cyclistes, dont un Anglais toujours un peu à la traîne. J'ai jeté un œil à la feuille de route, et pour avoir connu semblable document un an auparavant, ne suis pas surpris de trouver quatre pages de descriptions minutieuses d'un trajet qui semble multiplier les chicanes. Il n'y a pour ainsi dire pas de lignes droites, mais des changements de direction tous les cinq cents mètres.

Puisqu'il s'agit de rouler à fond et en solo, je repère une ligne droite (7 km le long d'un canal) dans laquelle je place une "attaque". Avec un vaniteux petit signe de la main, je salue mes compagnons et m'envole vers l'horizon bercé de rossignols. Au bout de trois kilomètres, des travaux et une déviation me perdent dans la campagne ; je ne dois qu'à mon sens de l'orientation embrumé de retrouver le canal... pour rattraper bientôt les autres randonneurs, qui ont traversé le chantier à pied. Un scénario semblable se reproduira trois fois. Oui, quatre fois le même sketch grotesque : Jéjon, avec un petit sourire supérieur, fait "coucou" de la main et disparaît sous le soleil superbe avant de réapparaître malicieusement dans le dos de ses poursuivants, dont le chef de file connaît le trajet par cœur.

Bref : impossible de tenir une moyenne décente quand il faut attentivement décrypter la feuille de route tous les trois kilomètres. Au premier contrôle, après 75 km, je suis toujours noyé dans le peloton. Il est 9h00, la moyenne s'établit à 27,3 km/h : je sais déjà que, dans ce plat pays, c'est trop peu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jéjon
Accro du forum


Messages : 7366
Localisation : Belgique
VPH : Schlitter Encore, Zockra Gwer, Sucre d'Orge (TD Dechenne), Optima Orca ASS, Tandem Flevo Amigo, Cuberdon (VM A2)
Date d'inscription : 07/01/2006

MessageSujet: Re: Un BRM 600 maudit à Morkhoven (B), le 10 mai 2008   Mer 20 Aoû 2008, 01:17

Troisième erreur : le relief. Ouf ! J'ai enfin et définitivement largué mes compagnons ! En approchant de Liège, fin du plat pays, je téléphone à Vindwa : je vais passer tout près de chez lui. Le brave homme m'offre un flacon de crème solaire, qui s'avérera indispensable ! Commence alors la longue montée vers l'Ardenne. Il commence à faire chaud. Au second contrôle, à Remouchamps (km 150), il est 12h30. Ma moyenne partielle, sur cette deuxième étape, est tombée à 21,4 km/h...

La suite se résume à d'interminables montagnes russes ; des côtes raides à n'en plus finir, pas même un petit faux-plat : le sud de la Belgique, en somme. Les paysages sont charmants, le soleil de plomb. Il est 16h00 quand j'arrive à la frontière luxembourgeoise. Entre Remouchamps et Schmëtt (km 218), je n'ai roulé qu'à 19,4 km/h de moyenne ! La chose aujourd'hui me paraît inconcevable : comment ai-je pu espérer parcourir ce brevet montagnard en 27 heures ? Insatisfait de mon avancement, manifestement pas en très grande forme physique, je goûte néanmoins pleinement la traversée des petits villages, les lacets dans les pessières, la compagnie des vaches. La fraîcheur du soir qui tombe me soulage un peu.

Je parviens, un peu péniblement tout de même, à la moitié du parcours : Bollendorf est au kilomètre 295. Moyenne partielle : 16,5 km/h. Il y a un problème, ce n'est pas possible. Je m'installe dans un petit restau italien et, au moment d'entamer mes pâtes aux épinards, vois passer sur la route le randonneur Anglais qui semblait à la peine, ce matin ! Celui-là a bien caché son jeu, puisqu'il a devancé tout le reste du groupe. Je cours le chercher, l'invite à ma table, lui demande si les autres sont loin derrière... Mais lui les a laissés filer, il pense qu'ils sont devant, qu'ils doivent être déjà arrivés à l'auberge qu'a réservée l'organisateur, dix kilomètres plus loin !

Je reprends la route, perdu dans mes conjectures. Je n'ai pas fait de détour, ne me suis pas perdu : quand, comment ont-ils pu me dépasser ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coyote
Accro du forum
avatar

Messages : 1564
Âge : 55
Localisation : agen lot & garonne
VPH : x'low , milan mk1 sl 015 carbone
Date d'inscription : 05/01/2006

MessageSujet: Re: Un BRM 600 maudit à Morkhoven (B), le 10 mai 2008   Mer 20 Aoû 2008, 03:42

salut jejon
houlala!...
trop bon j attends la suite .vite , vite!
amitiés coyote
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ly masse
Accro du forum
avatar

Messages : 4913
Âge : 110
Localisation : Perpignan*66
VPH : gecko au soleil POLSKA// VK1
Date d'inscription : 04/01/2006

MessageSujet: Re: Un BRM 600 maudit à Morkhoven (B), le 10 mai 2008   Mer 20 Aoû 2008, 03:55

Jéjon a écrit:
Ça va pleurer dans les chaumières !

il y a 3 mois j'aurais certainement pleuré mais connaissant ta perf au BPR
c'est plutôt jouissif niac niac
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tchaidalh.wifeo.com/
l'auvergnat
Accro du forum
avatar

Messages : 1755
Âge : 69
Localisation : Clermont-Ferrand
VPH : Zockra HR700, Baron
Date d'inscription : 04/01/2006

MessageSujet: Re: Un BRM 600 maudit à Morkhoven (B), le 10 mai 2008   Mer 20 Aoû 2008, 04:01

Et je sens qu'il va nous faire attendre jusqu'à demain !

Amicalement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rafi
Posteur d'or
avatar

Messages : 706
Âge : 43
Localisation : Villeneuve d'Ascq (59)
VPH : TerraTrike Tour, Nazca Fiero
Date d'inscription : 19/07/2007

MessageSujet: Re: Un BRM 600 maudit à Morkhoven (B), le 10 mai 2008   Mer 20 Aoû 2008, 04:42

cela me rappelle les feuilletons et BD dans les journaux, fallait toujours attendre pour avoir la suite... c'était dur.

r.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rafistolage.free.fr
Jéjon
Accro du forum


Messages : 7366
Localisation : Belgique
VPH : Schlitter Encore, Zockra Gwer, Sucre d'Orge (TD Dechenne), Optima Orca ASS, Tandem Flevo Amigo, Cuberdon (VM A2)
Date d'inscription : 07/01/2006

MessageSujet: Re: Un BRM 600 maudit à Morkhoven (B), le 10 mai 2008   Mer 20 Aoû 2008, 22:00

Finale : la poisse intégrale. L'Anglais avait raison. La nuit tombe quand je retrouve, vers le kilomètre 305, les randonneurs attablés et rigolards dans la salle de séjour d'une accueillante auberge allemande. Ils ont déjà pris une douche et finissent de manger ; je n'y comprends plus rien. L'organisateur m'avouera, un peu embarrassé, qu'ils ont pris d'autres routes ("Non, pas des raccourcis !") et ne sont pas allés jusque Bollendorf. Tous insistent pour me faire loger à l'auberge — mais je souhaite continuer, malgré l'inaccessibilité des 27 heures. Me voyant court vêtu, l'épouse d'un cyclo me propose les vêtements de son mari, qui a abandonné — mais je décline encore l'offre.

Au moment de redémarrer, l'organisateur m'avertit de la difficulté de trouver, dans l'obscurité, une piste cyclable dans une vallée un peu déserte. Je ne comprends rien à ses explications. La galère peut larguer les amarres.

Très vite, je m'aperçois que les températures minimales au fond des vallées encaissées d'Allemagne seront nettement inférieures à celles qui règnent non loin de la côte belge... Soit ; les dérisoires couches de lycra d'un T-shirt et d'une chasuble me stimuleront d'autant plus à pédaler vaillamment !

Je rate la piste cyclable. La carte routière, très imprécise, me suggère néanmoins qu'en continuant, je peux limiter le détour à une dizaine de kilomètres, par des routes peut-être plus roulantes. Une heure plus tard, me voici sur un zoning industriel et blafard, complètement paumé dans une campagne noire, non loin d'une autoroute. Un carrefour en croix dans un véritable no man's land. Perdu, perdu. Je ne vois pas bien quelle est l'orientation de l'autoroute et positionne ma carte d'après l'étoile polaire. J'explore la première des trois voies, roule quelques kilomètres sur une route qui devient chemin carrossable, puis de moins en moins carrossable... Retour au zoning. La seconde voie me conduit à un village inconnu de ma carte. J'interpelle deux jeunes Allemands complètement ivres, qui ne parlent pas un mot d'anglais. Mais c'est surtout leur état éthylique qui rend laborieuse l'extraction d'informations vitales. Après une demi-heure de discussion stérile, retour au zoning. Je ne suis pas sûr que la troisième voie soit la bonne ; il vaudrait peut-être mieux faire demi-tour et essayer de trouver cette piste cyclable ? Je reste là longtemps, accablé, ne sachant quel parti prendre. Immense sentiment de solitude et d'impuissance, comme j'en ai rarement connu. Je suis complètement perdu, en Allemagne, sur un zoning près d'une autoroute, à deux heures du matin, sur mon petit vélo. En analysant objectivement la situation, il me semble que je devrais avoir envie de pleurer — mais non, même pas, j'ai la tête vide.

Je m'engage sur la troisième route.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'Oli
Accro du forum
avatar

Messages : 2181
Localisation : Denges/Suisse, les pieds dans le Léman ou presque...
VPH : Catrike 700 version l'Oli (à vendre)
Date d'inscription : 23/07/2006

MessageSujet: Re: Un BRM 600 maudit à Morkhoven (B), le 10 mai 2008   Mer 20 Aoû 2008, 22:56

Je trouve ce récit tellement plus sympa et palpitant que si tout c'etait bien passé... Doi-je consulter un psy? Je met cela sur le fait que je sais que c'est "passé" et donc bien fini.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coyote
Accro du forum
avatar

Messages : 1564
Âge : 55
Localisation : agen lot & garonne
VPH : x'low , milan mk1 sl 015 carbone
Date d'inscription : 05/01/2006

MessageSujet: Re: Un BRM 600 maudit à Morkhoven (B), le 10 mai 2008   Mer 20 Aoû 2008, 23:15

aieaieaie!
mais qu allons nous trouver ou bout de cette 3eme route ? Question Exclamation Arrow
l inspecteur derrick ? vu les circonstances , je ne serais pas surpris
bon appetit
coyote
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LucB
Accro du forum
avatar

Messages : 1199
Âge : 48
Localisation : Belgique, Chênée
VPH : Sprint 2 RS - Koga RoadRunner - Brompton M6R -Raleigh Sprite - Kettler Lite
Date d'inscription : 08/06/2006

MessageSujet: Re: Un BRM 600 maudit à Morkhoven (B), le 10 mai 2008   Mer 20 Aoû 2008, 23:37

Noooooooooooo c pas vrai. Il peut pas arrêter juste à à 'Je prends la troisième route' Naaaaaaaaaaaaa
Finira scénariste à Hollywood le Jéjon à ce train là
Bon trêve de flatterie: la suite maître Jéjon pleeeeeeeeeeeeeease
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lucbosman.com
rafi
Posteur d'or
avatar

Messages : 706
Âge : 43
Localisation : Villeneuve d'Ascq (59)
VPH : TerraTrike Tour, Nazca Fiero
Date d'inscription : 19/07/2007

MessageSujet: Re: Un BRM 600 maudit à Morkhoven (B), le 10 mai 2008   Mer 20 Aoû 2008, 23:59

heureusement maitre Jéjon nous fait grâce des interruptions publicitaires, mais quand même... cela s'appelle lier le client qui n'a plus de choix que d'attendre ! humf jocolor
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rafistolage.free.fr
Jéjon
Accro du forum


Messages : 7366
Localisation : Belgique
VPH : Schlitter Encore, Zockra Gwer, Sucre d'Orge (TD Dechenne), Optima Orca ASS, Tandem Flevo Amigo, Cuberdon (VM A2)
Date d'inscription : 07/01/2006

MessageSujet: Re: Un BRM 600 maudit à Morkhoven (B), le 10 mai 2008   Jeu 21 Aoû 2008, 01:55

...c'est la bonne ! Guidé par les étoiles, je constate avec satisfaction que la route me mène vers le nord-est, vers le Kylltal, la vallée de la Kyll — quel nom ! Outre le verbe anglais, il évoque les sombres épopées des temps barbares... C'est par un petit village campé sur un méandre abrupt que je rejoins enfin la piste cyclable, non sans avoir très longtemps délibéré quant à savoir si mon esprit égaré devait me lancer à gauche ou à droite.

Le Kylltal, sous un chaud soleil d'été, doit certainement montrer un paysage rieur ; c'est sans doute la plus belle section de la randonnée. En pleine nuit, c'est un corridor d'encre. La piste cyclable longe tantôt la rivière, tantôt une voie ferrée sur laquelle on s'attendrait à voir surgir une micheline fantôme. Pas de route : les rares villages traversés ne communiquent pas entre eux directement, mais par des culs-de-sac menant au-delà des collines. Pas de lumière non plus, sinon, de loin en loin, le réverbère spectral qui fait surgir des quais livides — et désaffectés depuis des millénaires. La progression est lente, j'y vois mal. La piste monte et descend sur les épaulements des coteaux, me faisant subir d'impressionnants écarts de température ; je grelotte au bord de l'eau. A chaque arrêt du train, au milieu de nulle part, il faut s'arrêter pour repérer le prolongement de la piste ; plusieurs fois, je m'engage par erreur dans un chemin sans issue, le long du ballast, jusqu'à ce que des gravillons ou des cailloux (qui m'ont sans doute fait perdre mon compteur) m'avertissent de mon fourvoiement.

Surtout, j'ai l'impression de rouler de moins en moins vite. Je suis certes fatigué, un peu anxieux, mais, décidément, les bosses ne passent plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
olivier
Accro du forum


Messages : 1535
Localisation : 150ouest
VPH : Bike friday ici - bacchetta trop loin
Date d'inscription : 05/01/2006

MessageSujet: Re: Un BRM 600 maudit à Morkhoven (B), le 10 mai 2008   Jeu 21 Aoû 2008, 07:43

en lisant "... c'est la bonne"..... je me disait "ça y est, c'est le bon épisode, la fin, le dénouement, l'épilogue....."
que nenni......
aarrrrgggggg je ne tiens plus.....
monsieur jéjon, votre récit est palpitant, merci de nous faire partager ainsi vos aventures!
c'est réellement un régal de vous lire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://goo.gl/photos/CwisMf8xKUuy3Sic7
Jéjon
Accro du forum


Messages : 7366
Localisation : Belgique
VPH : Schlitter Encore, Zockra Gwer, Sucre d'Orge (TD Dechenne), Optima Orca ASS, Tandem Flevo Amigo, Cuberdon (VM A2)
Date d'inscription : 07/01/2006

MessageSujet: Re: Un BRM 600 maudit à Morkhoven (B), le 10 mai 2008   Jeu 21 Aoû 2008, 08:08

J'en ai marre. À plusieurs reprises, j'interromps ce qui s'apparente plus à une reptation qu'à une randonnée afin d'examiner mes roues. Il arrive souvent que mon frein avant, grippé, frotte sur la jante -- mais rien de tel cette nuit : les roues semblent tourner librement. Pourtant, quelque force maléfique s'oppose manifestement à ma progression. Malgré l'obscurité qui trouble mes sens, malgré la perte du compteur, malgré la fatigue musculaire et mentale, je sens bien, moi qui suis bon grimpeur, que le vélo avance normalement en roue libre mais regimbe dès que je presse les pédales, réduisant mes efforts à néant et accentuant tous les pourcentages.

Un examen mécanique supplémentaire finira tout de même par fixer un diagnostic. Les roulements du moyeu avant sont morts. Soulevée du sol, la roue tourne correctement, mais dès que je saisis de la main une pédale pour l'entraîner, je sens nettement la résistance. Je suis presque soulagé : rassuré d'expliquer ma lenteur, du moins partiellement, et satisfait de trouver une bonne raison d'abandonner enfin ce chemin de croix.

Stadtkyll. Kilomètre 392. Il est 5 heures et demie. Vitesse moyenne totale de cette dernière étape : 11 km/h... Le soleil va se lever : c'est l'heure la plus froide de la nuit. Sur une façade, un thermomètre affiche cinq degrés. Ma carte bancaire m'ouvre le sas illuminé d'une banque ; je m'y adosse au radiateur à peine tiède pour agoniser un gros quart d'heure. Impassible dans son coin, une caméra enregistre mes geignements et dodelinements ; je donnerais cher pour les revoir !

Titubant, je ressors. Le soleil lèche à peine les sommets des collines environnantes, il fait glacial.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coyote
Accro du forum
avatar

Messages : 1564
Âge : 55
Localisation : agen lot & garonne
VPH : x'low , milan mk1 sl 015 carbone
Date d'inscription : 05/01/2006

MessageSujet: Re: Un BRM 600 maudit à Morkhoven (B), le 10 mai 2008   Jeu 21 Aoû 2008, 08:15

c est donc le moment de prendre une petite prune ou un armagnac !
coyote
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rafi
Posteur d'or
avatar

Messages : 706
Âge : 43
Localisation : Villeneuve d'Ascq (59)
VPH : TerraTrike Tour, Nazca Fiero
Date d'inscription : 19/07/2007

MessageSujet: Re: Un BRM 600 maudit à Morkhoven (B), le 10 mai 2008   Jeu 21 Aoû 2008, 08:18

ah ok les roulements du clavier sont morts aussi et c'est pour cela que la rédaction prend plein de temps jocolor
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rafistolage.free.fr
jpl83
Accro du forum
avatar

Messages : 7086
Âge : 73
Localisation : St Raphael
VPH : Windcheetah compact, Sprint fs2. Ex VC : Fiero, Agenda, Lynxx, Strada, grassHopper, Cruzbike. Ex trike : Zoomer, kett
Date d'inscription : 17/12/2006

MessageSujet: Re: Un BRM 600 maudit à Morkhoven (B), le 10 mai 2008   Jeu 21 Aoû 2008, 09:12

Ah, Tintin aura illuminé mon enfance ... et Jéjon, mon "age mûr (blette) Very Happy Very Happy Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jéjon
Accro du forum


Messages : 7366
Localisation : Belgique
VPH : Schlitter Encore, Zockra Gwer, Sucre d'Orge (TD Dechenne), Optima Orca ASS, Tandem Flevo Amigo, Cuberdon (VM A2)
Date d'inscription : 07/01/2006

MessageSujet: Re: Un BRM 600 maudit à Morkhoven (B), le 10 mai 2008   Jeu 21 Aoû 2008, 09:48

Piteux épilogue. C'est décidé : je rentre à la maison. Stadtkyll n'est qu'à 10 km de la frontière germano-belge, que je franchis laborieusement, ahanant comme un beau diable. Ma carte n'indique pas les voies de chemin de fer ; je me hâte lentement vers Malmedy, la ville la plus proche, où l'on m'apprend que la gare a été fermée il y a belle lurette. La plus proche est à Trois-Ponts, et mon moyeu broyé se charge entretemps de transformer chaque butte en col alpin. Au bout de 60 kilomètres, j'embarque enfin le Sucre d'Orge meurtri dans un wagon et, vers midi, je retrouve les pénates -- complètement bredouille, puisque démuni de toutes les certitudes que j'étais venu chercher quant à mes aptitudes à effectuer Bordeaux-Paris.


Pour toute synthèse de ma descente aux enfers, considérez enfin mon tableau de marche... Ayez pitié de moi !

Code:
Étapes  Kilomètres  Kilomètres  Heure    Km/h      Km/h
          totaux      partiels          partiels  totaux

Départ      0          0        6:15   
1          75          75        9:00    27,3      27,3
2          150          75      12:30    21,4      24,0
3          218          68      16:00    19,4      22,4
4          295          77      20:40    16,5      21,0
5          392          97        5:30    11,0      16,9

(Les vitesses indiquées ci-dessus ne sont pas les moyennes roulées : ayant perdu mon compteur, j'ignore combien de temps ont duré mes arrêts.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rafi
Posteur d'or
avatar

Messages : 706
Âge : 43
Localisation : Villeneuve d'Ascq (59)
VPH : TerraTrike Tour, Nazca Fiero
Date d'inscription : 19/07/2007

MessageSujet: Re: Un BRM 600 maudit à Morkhoven (B), le 10 mai 2008   Jeu 21 Aoû 2008, 10:43

au moins sur un vélo droit vous auriez pu essayer de terminer en wheeling Smile

comme entrainement c'est pas si mal, après les sac à dos chargé de pierre, la roue de vélo pourrie. avec une roue correcte c'est en moins de 27 heures les 600 km non ?

en tout cas chapeau.

r. --admiratif

ps la prochaine fois que ma douce me dit que je suis têtu, je ressortirai ce fil en disant "mais non mon coeur regarde..." jocolor
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rafistolage.free.fr
Jéjon
Accro du forum


Messages : 7366
Localisation : Belgique
VPH : Schlitter Encore, Zockra Gwer, Sucre d'Orge (TD Dechenne), Optima Orca ASS, Tandem Flevo Amigo, Cuberdon (VM A2)
Date d'inscription : 07/01/2006

MessageSujet: Re: Un BRM 600 maudit à Morkhoven (B), le 10 mai 2008   Jeu 21 Aoû 2008, 11:06

Je suis généralement assez têtu, oui... Mais là, égaré loin de chez moi, je n'avais guère d'autre choix que de continuer !

Je ne suis pas sûr que ce 600 soit réalisable en moins de 27 heures (pour un sportif de mon niveau). Outre un vélo exempt de panne, bien sûr, il faudrait également bien connaître le parcours. Mais le relief est réellement trop exigeant.


Merci à tous pour les sympathiques commentaires ! Euh, la petite prune, une prochaine fois, d'accord !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rafi
Posteur d'or
avatar

Messages : 706
Âge : 43
Localisation : Villeneuve d'Ascq (59)
VPH : TerraTrike Tour, Nazca Fiero
Date d'inscription : 19/07/2007

MessageSujet: Re: Un BRM 600 maudit à Morkhoven (B), le 10 mai 2008   Jeu 21 Aoû 2008, 11:12

Jéjon a écrit:
Je ne suis pas sûr que ce 600 soit réalisable en moins de 27 heures (pour un sportif de mon niveau). Outre un vélo exempt de panne, bien sûr, il faudrait également bien connaître le parcours. Mais le relief est réellement trop exigeant.

et le Bordeaux Paris il est plus difficile ? (je ne me rends pas du tout compte, mois qui fait max 55 kilomètres...)

r.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rafistolage.free.fr
Jéjon
Accro du forum


Messages : 7366
Localisation : Belgique
VPH : Schlitter Encore, Zockra Gwer, Sucre d'Orge (TD Dechenne), Optima Orca ASS, Tandem Flevo Amigo, Cuberdon (VM A2)
Date d'inscription : 07/01/2006

MessageSujet: Re: Un BRM 600 maudit à Morkhoven (B), le 10 mai 2008   Jeu 21 Aoû 2008, 11:20

Ah non, le Bordeaux-Paris est incomparablement plus facile. Pour info, je l'ai accompli en moins de 23 heures (et j'ai fait plutôt 625 km que 600). En fait, le Sud de la Belgique (Ardenne surtout) n'est pas bien haut -- il culmine à 694 m --, mais il est très vallonné.

Quand Jacques Brel chante le "Plat Pays", il n'entend pas "pays" au sens de "nation" mais bien de "région", "terroir" : c'est la Flandre !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un BRM 600 maudit à Morkhoven (B), le 10 mai 2008   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un BRM 600 maudit à Morkhoven (B), le 10 mai 2008
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Un BRM 600 maudit à Morkhoven (B), le 10 mai 2008
» Scandaleux, je suis maudit...
» fred , je suis maudit aussi !!!
» BRM 600 à Morkhoven (Belgique), le 26 mai 2007
» Je suis maudit

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum du Vélorizontal, vélo couché et autres véhicules à propulsion humaine :: Les Activités du Vélorizontal :: Longue Distance-
Sauter vers: