Le Forum du Vélorizontal, vélo couché et autres véhicules à propulsion humaine

Le forum francophone de tous les amateurs de cette pratique cycliste
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 1936

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
fassil
***


Messages : 175
Âge : 59
Localisation : Ain puis Mauritanie, bientôt
VPH : Speed 2006 et Seiran SL
Date d'inscription : 03/02/2006

MessageSujet: 1936   Dim 11 Juin 2006, 10:07

J'écoute à la radio des octogénaires (voire nona) qui parlent de leur premières vacances à vélo, en tandem et qui n'hésitaient pas à traverser la france en long ou en large pour aller voir la mer !!
Et monsieur Mochet était déjà sorti des sentiers battus par la petite reine depuis peu...

A +
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
olivier25
Modo
avatar

Messages : 5228
Âge : 62
Localisation : Besançon (Doubs), bientôt Buis les Baronnies !
VPH : Trike Performer, Sokol A1, Métabike, BricaBraque,FAT Bottecchia, Python1
Date d'inscription : 05/01/2006

MessageSujet: Re: 1936   Mar 13 Juin 2006, 19:03

Le bonheur, c'est s'énerver dans les embouteillages des "grands départs", ou traverser la France au rythme de ses étapes vélocipédiques ?
Lors de la dernière grande crise pétrolière (en 73 si je ne m'abuse), les français avaient été contraints de rouler à bicyclette, faute de carburant (à bicyclette, chantait d'ailleurs Yves Montand pour la circonstance).
ça avait duré trois semaines environ; tout le monde, ou presque, s'accordait à reconnaître que la vie n'était plus rythmée par la bagnole et son stress inhérent; ça a duré trois semaines, et juste après, quand l'essence est revenue à la pompe, tout le monde est devenu amnésique, a repris sa bagnole et s'est agglutiné dans les bouchons...

Ceci dit, il y a une vingtaine d'années, quand on voyait des cyclo-randonneurs chargés comme des bourriques sur les routes des vacances, on les prenait un peu comme des marginaux, ce qui n'est plus le cas aujourd'hui. Le goût des plaisirs simples finira-t-il par l'emporter sur les "plaisirs" formatés de notre société de consommation ? Personnellement, c'est mon voeu le plus cher, pour le plus grand bien de tous (et de la Planète).

Pour en revenir à 36 (j'étais pas né, mon père avait 15 ans), c'"tait les premiers congés payés, une grande victoire ouvrière, et vraiment une double sensation de liberté: s'affranchir un peu des conditions de travail inhumaines, et partir en vacances !

Partir, vacances; deux mots qui ont véritablement fait de la bicyclette la petite reine.

Ceux qui partent à deux roues (ou à trois?) sur les routes recherchent-ils ces valeurs authentiques ?

__________________________________
Le vélo couché est au vélo droit  ce que la chaise longue est au tabouret ...
Olivier25, alias Danblanch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://oliviercresson.free.fr
Vindwa
Accro du forum
avatar

Messages : 4991
Âge : 58
Localisation : Esneux (B)
VPH : Rans F5 Enduro / MD23 Dechenne 26x26
Date d'inscription : 04/01/2006

MessageSujet: Re: 1936   Mar 13 Juin 2006, 20:09

Bonsoir
parlant de crise du pétrole, j'ai un excellent souvenir de routes libres qui date de l'été 92, quand début juillet, la France était de plus en plus paralysée par une longue grève des transporteurs routiers. Je descendais de Liège vers Arles (festival photo) avant de traverser les Pyrénées d'est en ouest puis de rejoindre la Galice et retour vers Liège. On était alors proche de la pénurie d'essence, les routes étaient vides de poids lourds, et la circulation automobile était fort réduite, sauf aux approches des stations-service qui pouvaient encore fournir le carburant, où il y avait d'interminables files que je doublais en buvant du petit lait. Je passais sans problèmes les barrages routiers parfois longs de 15 km, où je suscitais plutôt la sympathie chez les grévistes, qui me demandaient en rigolant ce que je transportais...

pour moi, partir en voyage à vélo, c'est goûter, entre autres, un sentiment de liberté intense, retrouver au quotidien les seuls besoins essentiels (trouver à se nourrir, se loger), et sans doute répondre à l'appel du nomadisme atavique qui est nous resté depuis que nos lointains ancêtres étaient en permanence en état d'errance (lire ou relire Bruce Chatwin ("Anatomie de l'errance") ou l'excellent "Usage du monde" de Nicolas Bouvier, le grand écrivain-voyageur suisse)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 1936   

Revenir en haut Aller en bas
 
1936
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 540 K-S 1936
» Plusieurs photos : Dodge ...de 1936 à 1949
» piece de 500k roadster 1936
» Numéros d'avions - 1926-1936
» Chevrolet 1936 - 39 custom & mild custom

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum du Vélorizontal, vélo couché et autres véhicules à propulsion humaine :: Premiers Maillons :: Vélorizontal-
Sauter vers: