Le Forum du Vélorizontal, vélo couché et autres véhicules à propulsion humaine

Le forum francophone de tous les amateurs de cette pratique cycliste
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Arguments contre les véloroutes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Jean Thevenet
Accro du forum
avatar

Messages : 1486
Âge : 48
Localisation : N45.7637290 E005.7722780
VPH : VTT à guidon de course
Date d'inscription : 11/06/2008

MessageSujet: Re: Arguments contre les véloroutes   Mar 02 Sep 2008, 09:50

ainsi pour conclure, je ne suis pas contre les véloroutes, mais justement, il faudrait que ça soit réellement des vélo-routes... avec le respect du contexte qui autorise le vélo performant APTE à concurrencer les autres moyens de transports (gamme de vitesse 30 à 40km/h )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thevenet.jean.free.fr/journal-activite_physique-rubriques
arafolie
Accro du forum
avatar

Messages : 3277
Localisation : proche de lyon
VPH : bx-bent
Date d'inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Arguments contre les véloroutes   Mar 02 Sep 2008, 09:55

magistral, bien que pas flagrant de prime abord. D'une logique implacable.

C'est la ou j'apprécie ce forum. Un argumentaire à retenir !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://velorizontalyon.blogspot.com/2007/01/mon-premier-trike-fa
M
Accro du forum
avatar

Messages : 4149
Localisation : de retour à Lyon
VPH : divers rase-moquette
Date d'inscription : 11/01/2006

MessageSujet: Re: Arguments contre les véloroutes   Mar 02 Sep 2008, 10:06

c'est assez flagrant dans Lyon sur les quais aménagés: vaut il mieux rouler dans au borde de l'eau, mais en devant accepter la contrainte lié au succès des berges, ou bien rouler dans le flot de voitures en haut du quai, avec les feux ... et les risques que cela comporte?

En règle générale, je prends mon mal en patience et je roule en bas, préférant la compagnie des piétons. Mais si je suis pressé, alors je choisis les voitures.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://velorizontalyon.blogspot.com/ En ligne
figaro
Accro du forum


Messages : 1493
Âge : 55
Localisation : Tours
VPH : Tica, Metabike
Date d'inscription : 23/01/2008

MessageSujet: Re: Arguments contre les véloroutes   Mar 02 Sep 2008, 10:27

Entièrement d'accord avec Jean. Le vélo doit à terme être considéré comme un moyen de transport efficace alternatif à la voiture. Si les infrastructures limitent sa vitesse à 15 ou 10km/h, c'est foutu, aucun moyen de concurrencer les moteurs.C'est décourageant, or on a besoin d'un petit peu de courage pour abandonner sa bagnole.
Ma région m'a habitué à de belles routes de campagne avec peu de circulation, peu de dénivellés, bref rouler sur vélocouché au dessus de 35km/h sur le plat n'est pas difficile et particulièrement agréable.

Lors de déplacements, j'empreinte les pistes cyclables comme à Nantes par exemple bien pourvue en la matière.Difficile de tenir plus de dix minutes dessus.
Alternent racines de platanes, voitures garées, disparition soudaine de la voie, revêtement craignos, chicanes complexes, bandes glissantes sous la pluie.
Je me sens plus en sécuritéau milieu des voitures 10à15km/h en dessous de leur vitesse .La différence est alors comparable à l'allure d'un coureur à pieds. Dans certains passages inhospitaliés, amusant aussi d'éssayer d'aller au même rythme, voir de doubler.

Rouler à un rythme d'endurance n'aura pas qu'une influence sur le transport. Il permettra au corps de se fortifier et d'accepter facilement une vie avec moins de confort.Ce à quoi nous devons vraisemblablement nous préparer ainsi que nos enfants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Micke
Accro du forum
avatar

Messages : 1717
Âge : 36
VPH : Catrike Road - Q442
Date d'inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: Arguments contre les véloroutes   Mar 02 Sep 2008, 11:11

Jean Thevenet a écrit:
ainsi pour conclure, je ne suis pas contre les véloroutes, mais justement, il faudrait que ça soit réellement des vélo-routes... avec le respect du contexte qui autorise le vélo performant APTE à concurrencer les autres moyens de transports (gamme de vitesse 30 à 40km/h )

J'aimerais aussi que cela puisse exister mais soyons réalistes même si ce sont des gens comme toi qui font le max de kilomètres sur une tel véloroute tu ne représentes qu'une seule voix dans l'urne. La majorité des usagers n'envisage pas un tel usage donc il te reste deux solutions: accepter et respecter les usagers de la véloroute ou te retrouver sur la route.

Pour continuer de me faire l'avocat du diable, je pourrais aussi te dire que j'ai acheté une voiture de sport ultra puissante et rouge (parce que c'est bien connu: les voitures rouges vont vite!) uniquement pour rouler extrêmement vite sur les petites routes et que je n'en reviens pas de ces cyclistes qui se traînent parfois au milieu de la route à 30km/h... (Je précise au cas où qu'il s'agit là d'une tentative de 2nd degré mais à l'écrit sur un forum je doute un peu du résultat Razz )

J'ai un peu de mal aussi à comprendre un de tes arguments. Je vais essayer de le résumer: tu es pour le développement de véloroutes uniquement pour les cyclistes "sportifs" (30 à 40km/h si on supprime ceux du week-end il doit pas en rester beaucoup) et d'un autre coté du prône le fait qu'il faille partager les routes avec les voitures pour qu'ils n'oublient pas que nous sommes là et qu'ils doivent partager leur infrastructure.

J'ai compris de travers ou tu demandes des efforts aux autres que toi même tu n'es pas prêt à consentir? (la partage d'une route/véloroute avec des usagers moins rapides ou aux comportements différents)

J'ai quand même quelques précisions à apporter: Je pense que, comme sur la route, il règne un certain manque de respect sur les pistes cyclables (véloroute) de la part de nombreux usagers qui se pense trop souvent tout seul ou sont tout simplement Sleep . C'est là qu'il est bon d'essayer de leur faire comprendre que d'autres usagers roulant plus vite (ou moins vite d'ailleurs) utilisent aussi ces aménagements et que pour la cohabitation se passe bien, un peu d'attention ne pourrait pas faire de mal.

Enfin et pour compléter les réponses de M et Figaro, je pense aussi qu'il est bon que le vélo puisse concurrencer la bagnole en roulant vite mais il faut alors le faire en adéquation avec la circulation. Aujourd'hui en ville il est clair que pour rouler vite, il faut rouler sur la route et que les pistes cyclables sont plutôt reservées aux cyclistes "pas pressés". Moi cela ne me choque pas et ça me permet, comme M, d'avoir le choix de mon rythme et des personnes que je croise. A la campagne par contre les pistes sont plus rares mais si j'ai le choix je préfère toujours la compagnie des poussettes et autres promeneurs car même si cela pourri ma performance ou mon rythme cardiaque, un peu de fractionné forcé ne fait pas de mal pour l'entraînement! jocolor
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean Thevenet
Accro du forum
avatar

Messages : 1486
Âge : 48
Localisation : N45.7637290 E005.7722780
VPH : VTT à guidon de course
Date d'inscription : 11/06/2008

MessageSujet: Re: Arguments contre les véloroutes   Mar 02 Sep 2008, 15:04

Mais... n'importe qui qui pratique l'endurance aérobie tous les jours acquiert une condition athlétique.
dans l'hypothèse de vélo taf ou de vélo remplace voiture, rouler quelques milliers de kilomètres, voir dizaines de milliers de km par an sera banal.

c'est dommage de sacrifier des la conception cette opportunité.

et puis en zone rurale, 15km/h reste trop lent pour être "crédible", mais à 35km/h, on n'est plus très loin des temps de parcours en voiture.

si les gens se mettent à rouler souvent, ils vont être entraînés et tous rouler trop vite, surtout qu'en vélo couché, 35km/h est vite atteint. C'est donc une erreur des le départ de concevoir des véloroutes qui sont limités à la performance des gens sédentaires.

de plus il y a le respect mutuel. les piétons bouchent la véloroute qu'ils considère comme un espace de liberté, et c'est d'autant plus gênant qu'ils ne respectent pas les vélos qui "n'ont qu'à pas rouler vite".
il suffiarit simplement qu'il reste sur le bord et dégagent à droite au son de l'vertisseur pour que déjà, rouler à 30 de moyenne soit possible. au lieu de ça, ils restent planté au milieu ou dégagent de n'importe quel coté.: question d'éducation, sur la route, les piétons ne restent pas au milieu car ils connaissent les risques...


je cite les sentiers de montagne: si ils sont adaptés à la condition sédentaires, il ne dépassent pas 5% de pente: résultat, 1000m de dénivelé c'est 20km de marche. pour le faire en une heure il faudrait courir un demi marathon, et même ça serait encore plus dur: résultat c'est bien pour les touristes mais c'est trop long pour relier le coteaux de la vallée.

alors qu'avec des sentiers historiques (parfois restaurés mais souvent oubliés) la pente était de 25 à 30%, ce qui permettait de faire les 1000m de dénivelé en moins d'une heure, ou disons 1h05 avec un tas de bois sur le dos.
les sentiers historiques, conçus pour les gens "moyens" d'une époque où la propulsion musculaire était répandus étaient optimisés pour 3 watts/kilos.

Je pense que la population qui pratiquera le vélo en tant que moyen de transport fera 2 à 3 watts par kilos en moyenne plutôt que 0.7 et sera alors limité par ce qu'on construit actuellement conçu pour 0.5 watts/kilos!

on croit en effet que la condition sédentaire, pathologique en fait... est normale!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thevenet.jean.free.fr/journal-activite_physique-rubriques
Micke
Accro du forum
avatar

Messages : 1717
Âge : 36
VPH : Catrike Road - Q442
Date d'inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: Arguments contre les véloroutes   Mar 02 Sep 2008, 15:50

Jean Thevenet a écrit:
Mais... n'importe qui qui pratique l'endurance aérobie tous les jours acquiert une condition athlétique.
Je crois que tu as très bien résumé le problème là. Combien d'entre nous sont capables d'un tel effort (pas forcément physique mais surtout organisationnel... Perso je peux me permettre le vélotaf tous les jours mais si ma femme décidait d'en faire autant nous aurions quelques soucis d'emplois du temps)

Jean Thevenet a écrit:
c'est dommage de sacrifier des la conception cette opportunité.
Euh... rien n'est sacrifé dans ton cas précis? c'est juste l'utilisation qui en faite qui te pose problème non? ou bien j'ai raté un épisode...

Jean Thevenet a écrit:

et puis en zone rurale, 15km/h reste trop lent pour être "crédible", mais à 35km/h, on n'est plus très loin des temps de parcours en voiture.

si les gens se mettent à rouler souvent, ils vont être entraînés et tous rouler trop vite, surtout qu'en vélo couché, 35km/h est vite atteint. C'est donc une erreur des le départ de concevoir des véloroutes qui sont limités à la performance des gens sédentaires.


Pour les zones rurales je suis bien d'accord avec toi 15km/h c'est trop lent (35 ça me fait rêver) mais 20/25 reste accessible au plus grand nombre. D'autant qu'en zone rurale c'est pas les pistes cyclables qui pullulent et quand bien même n'étant pas des zones de fortes concentration de population, l'encombrement (le vrai, pas celui qui oblige à freiner 2 fois en 15km) me semble être un faux problème (au moins en Alsace).

Je te fais une totale confiance pour les chiffres que tu avances car ça reste du chinois pour moi. La seule chose que j'ai compris c'est que ce qui semblait adapté à une époque ne l'ai plus aujourd'hui. Qui sait ça le sera peut-être de nouveau demain!

Sinon grace à un lien d'Alex sur un autre fil j'ai pu voir que les pistes cyclables sont bien reservées aux cycles mais que les voies vertes sont à partager avec tous les véhicules non motorisés, piétons et cavaliers... Quid de ta véloroute?

Jean Thevenet a écrit:

on croit en effet que la condition sédentaire, pathologique en fait... est normale!
Et c'est malheureusement bien le cas
Il me semble bien que ni toi, ni moi, ni d'ailleurs aucun des pratiquants de VH ne puisse se considérer comme normal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hector
Posteur de bronze


Messages : 315
Localisation : Andrésy (78)
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Re: Arguments contre les véloroutes   Mar 02 Sep 2008, 16:09

Micke a écrit:

Jean Thevenet a écrit:

on croit en effet que la condition sédentaire, pathologique en fait... est normale!
Et c'est malheureusement bien le cas
Il me semble bien que ni toi, ni moi, ni d'ailleurs aucun des pratiquants de VH ne puisse se considérer comme normal.

Sauf erreur de ma part, je dirai que Jean parlait de "normalité biologique" et non de "normalité sociale". Ou encore : le corps humain n'est pas fait pour rester avachi sur le canapé, ce n'est pas normal.

Il faut voir ici la norme qui est "depuis la naissance de l'homme jusqu'à ces dernières décennies", et dans cette norme les quelques dernières années passées sans fournir le moindre effort sont effectivement "anormales".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean Thevenet
Accro du forum
avatar

Messages : 1486
Âge : 48
Localisation : N45.7637290 E005.7722780
VPH : VTT à guidon de course
Date d'inscription : 11/06/2008

MessageSujet: Re: Arguments contre les véloroutes   Mar 02 Sep 2008, 16:22

pour répondre à la question de la fréquentation. lé véloroute effectiveent a été impraticable pourtant zone rurale... du moins entre chanaz et Brens. 15km/h était un maximum, car a tout instant, les enfants avec vélo à stabilisateurs peuvent faire demi tour brusquement au lieu de se dégager sur le bord. j'ai remarqué que si j'averti, les parents disent "attention" aux enfants, et ceux ci, au lieu de se garer, traverse la voie pour retourner plus près de leur parent.
ce qui empêche aussi de rouler sont les groupes qui se tiennent au milieu. ils ne réagissent pas à l'avertisseur: ils se concertent entre eux pour discuter du fait qu'il y a un vélo en approche et débattent longuement d'un éventuel retrait de l'occupation.

maintenant qu'ils sont parqué à l'école c'est roulable mais maintenant il y a... les défiolants!!! (la CNR a traité les robiniers)

la condition physique normale... est celle qu'on acquiert en faisant un effort ni pénible, ni innefficace, inscrit dans son quotidien, ce qui sera le cas pour tout mode de vie incluant de la propulsion musculaire quotidienne en vélo plutot qu'en voiture. cela aboutit à 150-230 watts en endurance pour 75Kg et donc vers 2 à 3 watts/kilos.
dans un habitat non mécanisé, île de la réunion avant la voiture, coteaux d'aime la plagne en 1950, le taux de montée moyen des piétons en montagne était de 900m/h (sportif moyen 450m/h à 600m/h, touriste 220 à 300m/h)
cela m'a permis d'estimer ce qui est normal en puissance sur poids.
même des gens de 70 ans montaient encore autour de 900m/h.
autour de cette fourchette, on voit que même avec 30% de dispersion en plus ou en moins, ça n'a rien à voir avec avec la condition sédentaire qui est actuellement dominante.
C'est cette domination de cette condition sédentaire qui fait que les ingénieurs qui concoivent des aménagements pour les vélo, les concoivent largement sous dimensionné.
mais pour peu qu'il y ait une crise de l'énergie avec retour du vélo pour presque tout le monde, les véloroutes deviendront insuffisante (mais ç'est pas grave, les routes seront dégagées!)
alors les véloroutes deviendront des ânoroutes et piétoroutes, les bagages sur l'âne, et les vélo circuleront à grande vitesse sur les routes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thevenet.jean.free.fr/journal-activite_physique-rubriques
Jean Thevenet
Accro du forum
avatar

Messages : 1486
Âge : 48
Localisation : N45.7637290 E005.7722780
VPH : VTT à guidon de course
Date d'inscription : 11/06/2008

MessageSujet: Re: Arguments contre les véloroutes   Mar 02 Sep 2008, 16:35

Il faut voir ici la norme qui est "depuis la naissance de l'homme jusqu'à ces dernières décennies", et dans cette norme les quelques dernières années passées sans fournir le moindre effort sont effectivement "anormales".

j'ai un chiffre: 9000kcal/heure consacré par semaine à l'effort pour un poids moyen de 60Kg
cela équivaut à 2600wh/semaine
soit 350km de vélo ou 50km par jour = 1h30 à 2h/jour.
ou bien 17km de course à pieds (1h30/jour) ou 25 de marche (5h/jour d'effort faible)

il s'avère que 9000kcal/semaine semble la charge optimale des plans d'entraînements pour le meilleur résultat possible. au dessus, la différence de résultat ne sert qu'à gagner des pouillémes qui font la différence au chrono, il faut cibler et surveiller pour éviter le sur entraînement, et en dessous on ne s'entraîne pas au point d'exprimer son potentiel.

en fait c'est depuis quelques millions d'année que ce besoin de dépense physique est inscrite dans nos gênes, et c'est des paléentologues qui ont retrouvé cette valeur de dépense physique à peu près constante chez l'homme, avant l'ère industrielle.
Depuis un "instant" à peine quelques centaines d'années, nous avons totalement chamboulé notre métabolisme, mais ce qui est gênant, c'est les gênes bien sur... qui se sont construit sur des millions d'années.
tant que nous nous approchons pas de cette dépense de l'ordre de quelques milliers de kilocalories par semaine (je pense que le minima est vers 4000, le maxima 15000) on n'est pas "en phase" avec un besoin essentiel de l'organisme qui alors réagit de façon pathologique: stress, diabète, surpoids, ou carences, et insuffisance cardiovasculaire après 50 ans)
et comme on vit plus vieux avec l'hygiène de vie, les maladies de confort sont systématiques, alors qu'avant on mourrait vers 40 60 ans, et que ce soit en excès (épuisement physique d'excès de travail ou condition difficiles) ou en manque (sédentarité), on mourrait avant...
donc, être pointilleux sur l'exercice physique a encore plus d'importance dans l'hypothèse d'une vie longue.

bon, avec ça mon avatar à gauche de l'écran à raison d'être...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thevenet.jean.free.fr/journal-activite_physique-rubriques
Jéjon
Accro du forum


Messages : 7366
Localisation : Belgique
VPH : Schlitter Encore, Zockra Gwer, Sucre d'Orge (TD Dechenne), Optima Orca ASS, Tandem Flevo Amigo, Cuberdon (VM A2)
Date d'inscription : 07/01/2006

MessageSujet: Re: Arguments contre les véloroutes   Mar 02 Sep 2008, 16:55

...et je m'en réjouis !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Micke
Accro du forum
avatar

Messages : 1717
Âge : 36
VPH : Catrike Road - Q442
Date d'inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: Arguments contre les véloroutes   Mar 02 Sep 2008, 17:19

Jean Thevenet a écrit:

les enfants avec vélo à stabilisateurs peuvent faire demi tour brusquement au lieu de se dégager sur le bord. j'ai remarqué que si j'averti, les parents disent "attention" aux enfants, et ceux ci, au lieu de se garer, traverse la voie pour retourner plus près de leur parent.
C'est du vécu pour moi aussi Rolling Eyes Dans le même genre il y a aussi le maître qui appelle son chien promené sans laisse et qui marche de l'autre coté de la route et qui bien sur traverse pour rejoindre son maître pil poil au moment ou tu arrives sur lui!

Bon pour les chiens je les pourris volontiers mais les enfants j'espère bien qu'ils viendront toujours plus nombreux car c'est pour eux l'occasion d'apprendre à rouler et donc de prendre goût au vélo (et non, je ne compte pas sur les parents qui s'ils en avaient été capable auraient appris à leurs enfants à bien (ré)agir).

Jean Thevenet a écrit:

j'ai un chiffre: 9000kcal/heure consacré par semaine à l'effort pour un poids moyen de 60Kg
cela équivaut à 2600wh/semaine
soit 350km de vélo ou 50km par jour = 1h30 à 2h/jour.
ou bien 17km de course à pieds (1h30/jour) ou 25 de marche (5h/jour d'effort faible)
Je suis admiratif devant une telle débauche d'énergie (pour moi en tout cas) mais combien de personne sont aujourd'hui capable de consacrer ne serait-ce qu'1h30/jour pour faire un tel effort? Certes depuis l'ère industrielle nous nous sommes avachis sur nos canapés devant la TV mais je suis pas sûr que ce soit en disant au citoyen lambda de faire au moins 25km de vélo/jour (pour les 4000kcal/semaine) que nous recrutions beaucoup d'adeptes du déplacement doux.

Si déjà nous consentions à faire nos trajets de moins de 2km à vélo, je pense que le gain serait énorme sans pour autant développer de super athlètes en chacun de nous. Ton objectif est louable mais me semble un brin démesuré (à l'heure actuelle au moins. Quand on ne pourra plus faire le plein je veux bien en reparler si tu veux Wink )

Je blablablate mais en gros je pense que les véloroutes ne sont pas prêtes de voir rouler plus de Jean T. que de M. Lambda sur son VTC pas gonflé à 15km/h.

Jean Thevenet a écrit:

bon, avec ça mon avatar à gauche de l'écran à raison d'être...
Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cavallo pazzo
Accro du forum
avatar

Messages : 6820
Âge : 42
Localisation : Suisse, dans les montagnes du Jura
VPH : Catrike Speed 05, Cat 700, Biocycle, BMC 4 tuned
Date d'inscription : 22/01/2006

MessageSujet: Re: Arguments contre les véloroutes   Mar 02 Sep 2008, 17:59

Oui, c'est tout le problème de la planification d'une infrastructure censée durer quelques décennies: comment tu estimes le futur?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.biketothefuture.ch
Micke
Accro du forum
avatar

Messages : 1717
Âge : 36
VPH : Catrike Road - Q442
Date d'inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: Arguments contre les véloroutes   Mar 02 Sep 2008, 20:21

cavallo pazzo a écrit:
comment tu estimes le futur?
[mode De Niro: ON]C'est à moi que tu parles?[mode De Niro: OFF] Razz
Je n'aurai pas la prétention de prédire l'avenir mais je constate qu'une voie verte puisque c'est de ça qu'il s'agit doit mesurer 3m de large ce qui autorise largement le croisement de 2 vélos voire même de nos engins de mort respectifs. Je doute par ailleurs que la fréquentation soit un jour telle qu'il faille envisager du multivoie comme sur les autoroutes. Une refection de l'enrobé sera réalisée bien avant avec pourquoi pas un nouveau cahier des charges.

Maintenant je ne vois pas en quoi d'autre une véloroute pourrait amener à limiter son utilisation par les vélos. Eclairez-moi?!

Mais pour ce qui est de nos vitesses moyennes sur ces infrastructures, plus elles seront utilisées (ce que nous emblons tous souhaiter pour limiter l'usage de la bagnole) plus notre moyenne diminuera! On peut difficilement vouloir leur développement tout en limitant leur utilisation à un usage bien trop spécifique! Je l'emmène où mon gamin moi pour faire un peu de vélo loin des bagnoles! scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
joebar
Accro du forum
avatar

Messages : 1032
Âge : 36
Localisation : Grenoble
VPH : Trice QNT/Cyclone + divers VTT
Date d'inscription : 14/12/2007

MessageSujet: Re: Arguments contre les véloroutes   Mar 02 Sep 2008, 20:33

Sûr, mais entre 15-20km/h (vitesse moyenne de Mr tout le monde) et 30-35km/h voir 40-45 (vitesse des cyclos énervés et des VAE hors la loi), il y a un monde!

Le meme qu'entre 90 et 200km/h (raaaah c'est bon d'exagérer jocolor ).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sebbouq.free.fr/
figaro
Accro du forum


Messages : 1493
Âge : 55
Localisation : Tours
VPH : Tica, Metabike
Date d'inscription : 23/01/2008

MessageSujet: Re: Arguments contre les véloroutes   Mar 02 Sep 2008, 21:15

Si on se met à faire un peu de sport régulièrement de façon un minimum étudiée, les progrès sont fulgurants. Nombreux ont été des gens pratiquement incapables de courir, réalisant un marathon au bout de 2 à3 ans
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arafolie
Accro du forum
avatar

Messages : 3277
Localisation : proche de lyon
VPH : bx-bent
Date d'inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Arguments contre les véloroutes   Mar 02 Sep 2008, 21:33

bon j'ai exhumé mon cardio-fréquencemètre, je lui ai remis une pile et hop. bon avec BX-bent (100Kg d'ensemble roulant) pour rouler entre 20 et 30Km selon le relief et vent (plaine de l'ain ) mon cardio dit 120 à 130. donc au vu de mon age pile la zone qui va bien. Bon a cette cadence, piste cyclables du parc de miribel c'est impossible le week-end. Je suis toujours sur la route. Promis, meme après 2 année de VC, chui pas un athlète ;-) (le marathon c'est pas cette année encore )
Pour moi c'est super, j'appelais cette cadence "relax" et en plus c'est la bonne. Donc obligation de voie publique, donc signalisation à renforcer. Tant pis pour les pistes cyclables. De toute facon, les racines et le risque de crevaison pale. C'est vrai que 1h30 c'est mon temps plaisir, mais c'est qu'1 fois par semaine. Au dela, les arbitrage de temps sont plus difficiles. Mais mon bilan sanguin justement me parle de mon inactivité Laughing
Bien que pour concilier prosélitisme pro VC et parc de miribel, y'a la solution de la remorque pour organiser des balades payantes de visite du parc Grosse charge, vitesse moindre et gain d'argent trop cool !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://velorizontalyon.blogspot.com/2007/01/mon-premier-trike-fa
Micke
Accro du forum
avatar

Messages : 1717
Âge : 36
VPH : Catrike Road - Q442
Date d'inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: Arguments contre les véloroutes   Mar 02 Sep 2008, 21:58

Bon OK j'abdique à défendre les véloroutes pour tous... vous pourrez donc me pourrir à loisir lorsque je serais votre chicane mobile avec ma chariotte le week-end en ballade en famille. pale
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hector
Posteur de bronze


Messages : 315
Localisation : Andrésy (78)
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Re: Arguments contre les véloroutes   Mar 02 Sep 2008, 22:30

Micke a écrit:
Bon OK j'abdique à défendre les véloroutes pour tous... vous pourrez donc me pourrir à loisir lorsque je serais votre chicane mobile avec ma chariotte le week-end en ballade en famille. pale

Pour me placer à peu près au centre, je suis personnellement pour la cohabitation des "vélos" ensembles (entre un vélo qui roule à 15 et un autre à 40, je pense que ça reste jouable à condition que la fusée veuille bien prévenir de son arrivée avec la sonnette), mais par contre la cohabitation vélo-piéton est réellement impossible en pratique.

ATTENTION je n'ai jamais pratiqué le véloroute, mais par contre la piste cyclable sur trottoir oui (Paris). Résultat : il ne m'a fallu que 2 jours pour décider de changer d'itinéraire. Aujourd'hui mon itinéraire vélotaf (30km A/R à Paris) ne comporte AUCUNE piste cyclable partagée piéton-vélo. C'est bien trop dangereux de rouler avec des piétons autour, on est de fait obligé de rouler au pas (et encore...).

Un usage multi-modal n'est possible que si chacun a sa voie - bref, on donne aux piétons une voie à côté de la véloroute, ça ne me parait pas stupide comme concept. Ensuite il y aura un travail d'éducation à faire sur le tas (les piétons doivent rester dans leur voie et les cyclistes aussi...).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cavallo pazzo
Accro du forum
avatar

Messages : 6820
Âge : 42
Localisation : Suisse, dans les montagnes du Jura
VPH : Catrike Speed 05, Cat 700, Biocycle, BMC 4 tuned
Date d'inscription : 22/01/2006

MessageSujet: Re: Arguments contre les véloroutes   Mer 03 Sep 2008, 10:21

Plus le véhicule va lentement plus il peut changer brutalement de direction, et les piétons à walkman n'entendent pas la sonnette. L'airzound mieux, mais ce sont les autres qui dégustent...
Pas facile, donc.

Pour les mêmes raisons, je préfère la route, même avec la chariotte et les petits. Samedi je suis rentré d'Yverdon à souvent plus de 40-45 km/h, au taquet car plein soleil et totalement à la bourre, je voyais passer des ombres arrêtées sur la piste cyclable juste à côté..
J'aurais été un tueur en puissance de me promener parmi eux. 160 kg à 45 km/h et un 61 dents tout devant, c'est débile entre les marmots et les apprentis en roller.

La voie verte, véloroute et piste cyclable doit être une offre en plus pour la mobilité douce, en aucun cas une obligation pour tout ce qui ne roule pas à 90 km/h. Le choix, c'est ce qui change la vie, la route appartient AUSSI aux vélos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.biketothefuture.ch
Micke
Accro du forum
avatar

Messages : 1717
Âge : 36
VPH : Catrike Road - Q442
Date d'inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: Arguments contre les véloroutes   Mer 03 Sep 2008, 12:58

Bon ben finalement je vois que je suis pas le seul à considérer que les véloroutes puissent être utilisées par d’autres que les cyclistes roulant à 35km/h de moyenne!

Attention je pense comme Cavallo que le choix d’emprunter ou non ces véloroutes est très important pour les cyclistes afin que ceux qui le désirent puissent rouler vite sur les routes sans gêner les usagers plus lents présents sur les véloroutes.

Concernant la cohabitation avec les piétons, je partage l’avis d’Hector sur les pistes cyclables sur les trottoirs : c’est pas adapté pour les déplacements rapides. Personnellement je rallonge de 3 km mon itinéraire journalier pour éviter de telles pistes et préférer une piste cyclable à double sens protégée des voies de circulation automobile. D’un autre coté j’apprécie ces pistes sur les trottoirs quand je me rends en centre ville pour y faire quelques courses sans me retrouver englué dans la circulation.

Enfin et je pense que nous avons oublié un paramètre important dans notre échange: c’est que la fréquentation de ces véloroutes est directement liée à l’heure et au jour de la semaine. Je l’utilise quotidiennement le matin entre 7h et 9h et le soir entre 17h et 20h les jours de boulot et même en plein été lors des pics de fréquentation pour ces horaires, je suis au pire obligé de freiner moins d’une dizaine de fois (pour éviter piéton, chiens et autres cyclistes moins rapides). Je trouve cela fort acceptable compte tenu des avantages que m’offrent cette piste. Il m’arrive de l’emprunter le week-end mais c’est avec femme et enfant donc pas au même rythme que durant la semaine (rythme qui serait de toute façon impossible à tenir vu la concentration des autres usagers).

Enfin peut-être que cela permettra de mieux comprendre mon point de vue, voici quelques photos prises lors de mon trajet à l’automne dernier (album velotaf)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eric
Accro du forum


Messages : 1062
Âge : 64
Localisation : CENTRE BRETAGNE
VPH : HR Carbone: le korrigan - Giant TCR C0
Date d'inscription : 04/01/2006

MessageSujet: Re: Arguments contre les véloroutes   Mer 03 Sep 2008, 13:11

A Micke.
C'est effectivement un rêve pour cycliste ce parcours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean Thevenet
Accro du forum
avatar

Messages : 1486
Âge : 48
Localisation : N45.7637290 E005.7722780
VPH : VTT à guidon de course
Date d'inscription : 11/06/2008

MessageSujet: Re: Arguments contre les véloroutes   Mer 03 Sep 2008, 15:43

pour "ma" véloroute ça va mieux: elle est effectivement utilisable en période creuse. mais il y a quand même un problème d'éducation.
il y a en effet une piétoroute encore plus large que la véloroute qui la longe, elle est en terre battue, ça devrais être praticable, sauf le cas particulier des poussettes. Et non! ils vont sur la véloroute.

une dame intérrogée à ce sujet avait répondu "vu ce que je paye en impôt j''ai autant le droit que vous d'y aller".

l'autre problème est que les gens qui sont en vélo lents (chacun sur une voie) ou à pieds (au milieu) ne réagissent pas comme sur une route (malgré un pouet pouet puissant: il ont toutes les réaction possibles entre rester au milieu, partir à droite ou à gauche. On imagine le carnage si les cyclistes faisaient ainsi sur les routes.

dans le mental des piétons et des vélos lents, ils ne se sentent pas "sur une voie de circulation", mais sur un espace "sécurisé" qu'ils rendent ainsi dangereux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thevenet.jean.free.fr/journal-activite_physique-rubriques
Hector
Posteur de bronze


Messages : 315
Localisation : Andrésy (78)
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Re: Arguments contre les véloroutes   Mer 03 Sep 2008, 18:54

100% d'accord, c'est un gros problème d'éducation en fin de compte. Ce qu'on peut se dire, c'est que ce sont des aménagements relativement récents qui ne sont pas vraiment passés dans les mœurs. D'ici quelques années, les gens devraient (on espère fort !) avoir compris qu'une véloroute est... une route Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edlamouette
Accro du forum


Messages : 2806
VPH : Optima Rhino
Date d'inscription : 02/02/2008

MessageSujet: Re: Arguments contre les véloroutes   Mer 03 Sep 2008, 18:59

Si ça continue ils vont plutôt confondre piste cyclable, voie verte et véloroute... Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Arguments contre les véloroutes   

Revenir en haut Aller en bas
 
Arguments contre les véloroutes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Arguments contre les véloroutes
» Pour ou contre une fusion avec pau à court terme (2 ou 3 ans)??
» Sondage mascotte SUA
» Argumentaire pour justifier l'achat de la Renault ZOE
» diesel excellium

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum du Vélorizontal, vélo couché et autres véhicules à propulsion humaine :: Ravito :: Le Coin écolo-
Sauter vers: