Le Forum du Vélorizontal, vélo couché et autres véhicules à propulsion humaine

Le forum francophone de tous les amateurs de cette pratique cycliste
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Analyse de la violence routière (texte à commenter)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
M
Accro du forum
avatar

Messages : 4202
Localisation : de retour à Lyon
VPH : divers rase-moquette
Date d'inscription : 11/01/2006

MessageSujet: Re: Analyse de la violence routière (texte à commenter)   Mer 09 Juil 2008, 14:23

un site de référence (tant qu'on est dans l'automobile):
http://www.securite-routiere.org/
regardez la rubrique "Destins".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://velorizontalyon.blogspot.com/
chabizar
Accro du forum
avatar

Messages : 6717
Localisation : Villeurbanne
VPH : Giro 20 comme outil Leatherman - Stinger à l'hôpital - Baron en jachère
Date d'inscription : 26/03/2006

MessageSujet: Re: Analyse de la violence routière (texte à commenter)   Mer 09 Juil 2008, 18:45

Jean Thevenet a écrit:

l'explication: la femme est plus facilement perturbé par le renvoi de sensation de l'habitacle: un cerveau de femme a une conscience plus ouverte qu'un cerveau d'homme qui se centre sur un sujet et zappe "l'ambiance". Un homme peut ainsi plus facilement conduire aux instruments qu'une femme qui se sert plus des sensations. ainsi, avec les voitures moderne (attention ça va aboyer les prochains post) ... je disais: avec les voitures moderne: femme au volant = mort au tournant.
(avec les hommes c'est mort en ligne droite)
mais ça commence à changer il est vrai.

une question pour Jean, je conduis si rarement que chaque fois que je prends le volant, je me pose la même question : quel est le régime optimal de fonctionnement du moteur ? 3000 tours/mn, 4000 ? 6000 ? ça m'aiderait bien pour sélectionner le bon rapport de boîte, car je regarde presque aussi souvent le compte-tours que le compteur de vitesse, mais j'aimerais bien savoir comment utiliser cette information

étant donné qu'il est devenu impossible de se fier aux sensations (moteur qui rugit, tôle qui vibre, etc.) dont parle Calcoran (ami6, renault 4, même combat)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.cyclociel.com
Jean Thevenet
Accro du forum
avatar

Messages : 1486
Âge : 49
Localisation : N45.7637290 E005.7722780
VPH : VTT à guidon de course
Date d'inscription : 11/06/2008

MessageSujet: Re: Analyse de la violence routière (texte à commenter)   Jeu 10 Juil 2008, 00:16

le bon régime semble être entre 2000 et 2500, entre 1700 et 2000 sans avoir trop de couple (faible puissance), entre 1500 et 1700 presque puissance nulle (à peine entretenir le mouvement en faux plat descendant)
entre 800 et 1500 ça pue.
j'ai remarqué ça à l'oreille, en association avec les naseaux.
une fois à bord d'une laguna j'en discute avec son conducteur, il remarque dans la discussion que il faut vraiment être un nul ne pas savoir conduire pour rester à 1000 tours/minute.
une fois sortie de l'autoroute, sur une route nationale roulante mais comportant des virages je vois en permanence le compte tour aux environ de 1000, je lui dit, hé! regarde ton compte tour... il fut ensuite désappointé et silencieux, vexé peut être... mais à chaque fois que je monte dans une voiture, c'est souvent vers 1000 que le compte tour descend, et là je reconnais le bruit qui pue, le sous régime à 800 apparaît à l'arrêt, et ça pue pas mal aussi même sans couple. Une immigrée malienne a appris à gérer correctement le compte tour et a remarqué que en plus elle consommait moins... en ne descendant pas en dessous de 1700 tours/minutes.
la plage de fonctionnement du diesel est étroite; 2000 à 2500 tours, entre le qui pue et le qui consomme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thevenet.jean.free.fr/journal-activite_physique-rubriques
Jean Thevenet
Accro du forum
avatar

Messages : 1486
Âge : 49
Localisation : N45.7637290 E005.7722780
VPH : VTT à guidon de course
Date d'inscription : 11/06/2008

MessageSujet: Re: Analyse de la violence routière (texte à commenter)   Jeu 10 Juil 2008, 00:28

"Du coup, avec cette voiture de kéké, j'étais en fait très rarement surpris de me retrouver au delà de la vitesse limite alors qu'avec la voiture "de père de famille", ce serait beaucoup plus (trop) facile si je n'utilisais pas systématiquement le limitateur de vitesse."

effectivement, mais le limiteur de vitesse ça marche pour les routes et autoroute, mais n'a aucun effet sur la sur-vitesse de contexte, par exemple d'aller à 45km/h dans un chemin communal ou on irait à 25 sinon, sur une courbe, ou devant une maison. Pour limiter la survitesse de contexte, faudrait limiter la puissance et augmenter les sensations, je ne vois guère d'autres moyens, car le régulateur ne peut pas être réglé pour une vitesse qui varie à chaque portions de parcours: il faudrait un limiteur de puissance; par exemple réglable de 20% à 80% puissance normale du moteur.
j'ai remarqué que finalement, je n'ai jamais été inquiété en vélo par ces fameuse 205 GTI, bien moins dangereuse qu'une picasso (une des pires).

la 307 a encore le pot à gauche mais c'est une des voitures qui dégagent le plus massivement des gaz irritants. (il y a pire: le quatre quatre "X-trail") et d'autres voitures que je n'ai pas encore pu nomner.
mais enfin, cette technologie a envahi toutes les voitures, et plus elles sont récente, plus c'est pire: après renseignement, plus c'est récent, et plus la pression d'injection est élevée: un lien? ça doit déconner plus vite étant donné l'usure plus rapide de tels injecteurs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thevenet.jean.free.fr/journal-activite_physique-rubriques
chabizar
Accro du forum
avatar

Messages : 6717
Localisation : Villeurbanne
VPH : Giro 20 comme outil Leatherman - Stinger à l'hôpital - Baron en jachère
Date d'inscription : 26/03/2006

MessageSujet: Re: Analyse de la violence routière (texte à commenter)   Jeu 10 Juil 2008, 11:31

Jean Thevenet a écrit:

la plage de fonctionnement du diesel est étroite; 2000 à 2500 tours, entre le qui pue et le qui consomme.
merci, donc faut que je me restreigne sur la boîte de vitesse, et que j'attende plus avant de passer une vitesse supérieure, alors ; à vue de nez, c'est plutôt entre 1500 et 2000 tours/minute que je roule (mais j'ai du mal à estimer ça, je conduis une voiture si peu souvent)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.cyclociel.com
Calcoran
Accro du forum
avatar

Messages : 2843
Âge : 42
Localisation : Rennes, France, Europe, Terre, Voie Lactée
VPH : VH: Quest 317, Trice Q26->24. VD: Brompton
Date d'inscription : 19/02/2008

MessageSujet: Re: Analyse de la violence routière (texte à commenter)   Jeu 10 Juil 2008, 11:56

Jean Thevenet a écrit:
le bon régime semble être entre 2000 et 2500, entre 1700 et 2000 sans avoir trop de couple (faible puissance), entre 1500 et 1700 presque puissance nulle (à peine entretenir le mouvement en faux plat descendant)
entre 800 et 1500 ça pue.
j'ai remarqué ça à l'oreille, en association avec les naseaux.
une fois à bord d'une laguna j'en discute avec son conducteur, il remarque dans la discussion que il faut vraiment être un nul ne pas savoir conduire pour rester à 1000 tours/minute.
une fois sortie de l'autoroute, sur une route nationale roulante mais comportant des virages je vois en permanence le compte tour aux environ de 1000, je lui dit, hé! regarde ton compte tour... il fut ensuite désappointé et silencieux, vexé peut être... mais à chaque fois que je monte dans une voiture, c'est souvent vers 1000 que le compte tour descend, et là je reconnais le bruit qui pue, le sous régime à 800 apparaît à l'arrêt, et ça pue pas mal aussi même sans couple. Une immigrée malienne a appris à gérer correctement le compte tour et a remarqué que en plus elle consommait moins... en ne descendant pas en dessous de 1700 tours/minutes.
la plage de fonctionnement du diesel est étroite; 2000 à 2500 tours, entre le qui pue et le qui consomme.
C'est bizarre, je ne me retrouve pas trop dans ces régimes. Par exemple, je n'imagine vraiment pas descendre en dessous de 1500 tours, même en simple maintient de vitesse. Même avec une voiture récente on sent nettement que ça ne "plait" pas au moteur. Cela dit, c'est vrai qu'il y a pas mal de gens qui se foutent un peu du bruit que fait leur voiture, quand ils conduisent. Ou leur vélo d'ailleurs Wink . En fait, il faut revenir aux voitures d'il y a 25 ans, qui calaient purement et simplement quand on était trop en sous régime Very Happy .
Jean Thevenet a écrit:
"Du coup, avec cette voiture de kéké, j'étais en fait très rarement surpris de me retrouver au delà de la vitesse limite alors qu'avec la voiture "de père de famille", ce serait beaucoup plus (trop) facile si je n'utilisais pas systématiquement le limitateur de vitesse."

effectivement, mais le limiteur de vitesse ça marche pour les routes et autoroute, mais n'a aucun effet sur la sur-vitesse de contexte, par exemple d'aller à 45km/h dans un chemin communal ou on irait à 25 sinon, sur une courbe, ou devant une maison.
En effet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cavallo pazzo
Accro du forum
avatar

Messages : 6820
Âge : 42
Localisation : Suisse, dans les montagnes du Jura
VPH : Catrike Speed 05, Cat 700, Biocycle, BMC 4 tuned
Date d'inscription : 22/01/2006

MessageSujet: Re: Analyse de la violence routière (texte à commenter)   Ven 11 Juil 2008, 10:24

Mauvaise nouvelle si la pression est en cause: elle va encore augmenter.
Dans nos machines de test de couches dures, il y a de plus en plus de mesurer permettant de valider de très hautes pressions, largement au-delà de 2000 Bars.
Normalement cela ne devrait pas s'user vu les tests et leurs résultats, mais si cela devait être le cas c'est la cata: la pulvérisation ne serait plus du tout correcte.

J'ai encore de vielles voitures dans la maison, des BM avec de gros moteurs, et en effet on sait toujours à quelle vitesse on roule. si c'est vite, c'est volontaire.
Jamais je ne voudrais d'une caisse qui me trompe sur mes sensations. Quelle m.... comment peut-on vouloir cela?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.biketothefuture.ch
Jean Thevenet
Accro du forum
avatar

Messages : 1486
Âge : 49
Localisation : N45.7637290 E005.7722780
VPH : VTT à guidon de course
Date d'inscription : 11/06/2008

MessageSujet: Re: Analyse de la violence routière (texte à commenter)   Ven 11 Juil 2008, 16:25

je crois bien que c'est la pression la cause: ce qui explique que plus c'est moderne, plus ça pollue.
ce qui est très curieux est que quand je vois une scénic (souvent cette voiture) quasi en panne et donc fumer noir... ça fume certes, mais alors cet horrible gaz irritant n'est plus dégagé et c'est du coup c'est moins gênant!!!
ça serait donc le truc qui fait le gaz irritant qui serait hors d'usage quand ça fume noir?
je me suis demandé si la fumée noire ne masquait pas le gaz irritant; et bien non, car si il y a une scénic qui fume noir suivie par une C3 neuve, alors cela redevient horrible: les deux polluants ensemble peuvent donc retrousser les narines: La fumée noire (particule plus grandes que 0.6 micron) ne désactive pas l'odeur du gaz irritant, les deux peuvent coexister dans l'air, mais une voiture qui émet des fumées noires ne l'émet plus, ou moins. par contre les voitures qui émettent des fumées rousses (transparentes rousse= particules de la taille de 0.5 micron et en dessous), peuvent "sentir" le gaz irritant, et celle qui émettent de la fumée invisible le font le pire... alors, peut être est ce le pire: un cocktail de particules plus petites que 0.5 microns, trop petites pour interagir avec la lumière et donc invisibles, et qui ne pèsent pas lourd dans la mesure des PM2.5 et PM10 (qui sont des fumées carrément noires), et qui serait très toxiques. cette taille nanométrique expliquerait l'absence de valeurs alarmante! on ne compte pas les particules, on les pèse, et les plus fines passent à travers les mailles du filet, ou si elle y restent pèse presque rien, au contrôle technique on mesure l'opacité des fumées, donc on ignore les particules fines. Un rejet de nano particules serait classé comme propre, le gaz d'échappement est transparent, au contraire de l'information médiatique qui elle est alors opaque.
ça serait en relation avec la taille des gouttelettes qui avec les haute pressions sont plus petites?! comme si on ne pouvait jamais tout brûler et que une particule est émise par gouttelettes et que la taille des particules est proportionnelle à la taille des gouttelettes. c'est de l'hypothèse bien sur.

dans ce cas; la cartouche la plus importante est la P3 (filtre antiparticules de taille amiante ou uranium appauvri)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thevenet.jean.free.fr/journal-activite_physique-rubriques
cavallo pazzo
Accro du forum
avatar

Messages : 6820
Âge : 42
Localisation : Suisse, dans les montagnes du Jura
VPH : Catrike Speed 05, Cat 700, Biocycle, BMC 4 tuned
Date d'inscription : 22/01/2006

MessageSujet: Re: Analyse de la violence routière (texte à commenter)   Ven 11 Juil 2008, 16:45

En effet, les tailles de buses se réduisent et se multiplient au gré de l'augmentation de pression, et le but visé est bien une pulvérisation fine, au point de ne plus avoir de gouttelettes mais un gaz et ainsi éviter toute condensation sur les parois et avoir un mélange homogène.
D'un autre côté, les pré-et post-injection permettant de contrôler le bruit et le cycle de fonctionnement des diesel à injection directe peuvent certainement provoquer d'autres choses, ignorées tant que cela n'impacte pas négativement la conso ou les valeurs sur les paramètres limités légalement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.biketothefuture.ch
Jean Thevenet
Accro du forum
avatar

Messages : 1486
Âge : 49
Localisation : N45.7637290 E005.7722780
VPH : VTT à guidon de course
Date d'inscription : 11/06/2008

MessageSujet: Re: Analyse de la violence routière (texte à commenter)   Ven 11 Juil 2008, 17:15

d'où le résultat: en respirant le NO2, on éprouve de la haine au deux, pour l'automobiliste et pour sa saloprie de bagnole.
c'est un élément de plus de la violence routière; ce ressentiment profond issu de la relation pollué-polleur.

hélas... on sort du sujet en voyant qu'il n'y a pas que la haine au deux mais plein d'autre choses...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thevenet.jean.free.fr/journal-activite_physique-rubriques
Jean Thevenet
Accro du forum
avatar

Messages : 1486
Âge : 49
Localisation : N45.7637290 E005.7722780
VPH : VTT à guidon de course
Date d'inscription : 11/06/2008

MessageSujet: Re: Analyse de la violence routière (texte à commenter)   Ven 11 Juil 2008, 17:19

cavallo pazzo a écrit:

D'un autre côté, les pré-et post-injection permettant de contrôler le bruit et le cycle de fonctionnement des diesel à injection directe peuvent certainement provoquer d'autres choses, ignorées tant que cela n'impacte pas négativement la conso ou les valeurs sur les paramètres limités légalement.

en fait on n'avait pas idée avant les acrobaties permises par l'électronique d'utiliser l'injection directe justement par ce que ça fais plus de bruit et que ça pollue plus. on noit le bruit dans une tonne de ferraille et on rattrape le coup en électronique qui ne suit pas, semble t'il, la complexité réelle de ce qu'il faudrait corriger, donc: ça foire, et ça fait 10 ans que ça pollue anormalement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thevenet.jean.free.fr/journal-activite_physique-rubriques
Jean Thevenet
Accro du forum
avatar

Messages : 1486
Âge : 49
Localisation : N45.7637290 E005.7722780
VPH : VTT à guidon de course
Date d'inscription : 11/06/2008

MessageSujet: Re: Analyse de la violence routière (texte à commenter)   Dim 13 Juil 2008, 23:15



une voiture qui est tout le contraire de la 206 ou de la C4 picasso question visibilité: on voit qui ont frôle! quel désign!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thevenet.jean.free.fr/journal-activite_physique-rubriques
Moravagine
*


Messages : 50
Âge : 50
Localisation : près de Nantes
VPH : Ice Qnt
Date d'inscription : 01/06/2007

MessageSujet: Re: Analyse de la violence routière (texte à commenter)   Mar 15 Juil 2008, 15:38

Jean Thevenet a écrit:
la 307 a encore le pot à gauche

Je me faisais d'ailleurs cette réflexion en trike hier : comment ça se fait que la réglementation n'impose pas le rejet des gaz vers le milieu de la route, donc le pot à gauche ici en France ? J'ai l'impression qu'il y a de plus en plus de voitures avec le pot à droite (ou c'est une impression liée à la pratique du trike ??). Les constructeurs sont bien capables de changer le poste de pilotage de côté entre conduite à droite et conduite à gauche, pourquoi pas le pot ?
Quand j'étais jeune (collégien je crois), j'avais déjà eu une réflexion de ce genre à propos des cars scolaires. Il me semble que c'était l'époque où certains échappements étaient renvoyés vers le haut du car, et au sol, on sentait bien la différence. C'est toujours comme ça, ou on est revenu à l'échappement dans la tête des gamins ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edlamouette
Accro du forum


Messages : 2806
VPH : Optima Rhino
Date d'inscription : 02/02/2008

MessageSujet: Re: Analyse de la violence routière (texte à commenter)   Mar 15 Juil 2008, 19:01

En tout cas hier, je me suis fait dépasser par une voiture deux pots à gauche, deux pots à droite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
amidesign
Accro du forum
avatar

Messages : 2003
Âge : 51
Localisation : Lausanne
VPH : Construit sur mesure
Date d'inscription : 22/03/2007

MessageSujet: Re: Analyse de la violence routière (texte à commenter)   Ven 18 Juil 2008, 19:40

J'aimerais pousser un coup de gueule.

Sur mon trajet quotidien il y a un carrefour avec des feux. Lorsque je suis arrêté, je doit encore passer sur les voies du métro lausannois avant de tourner sur la gauche.

C'est la deuxième fois que je démarre au vert, que j'avance et qu'au même instant une voiture passe à vive allure depuis la gauche au risque de m'écraser. Je tourne la tête à droite, je regarde les plaques et elles sont françaises. Les feux sont faits de telle manière qu'ils ont forcément largement grillés le rouge.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hector
Posteur de bronze


Messages : 315
Localisation : Andrésy (78)
Date d'inscription : 01/07/2008

MessageSujet: Re: Analyse de la violence routière (texte à commenter)   Mer 23 Juil 2008, 09:36

amidesign a écrit:
[...]Je tourne la tête à droite, je regarde les plaques et elles sont françaises. Les feux sont faits de telle manière qu'ils ont forcément largement grillés le rouge.[...]
Ca sent l'attaque "anti-français" ça Smile
Dis toi que tu es bien dans ton coin : à Paris, on trouve principalement des conducteurs Français, et de belle catégorie qui plus est !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean Thevenet
Accro du forum
avatar

Messages : 1486
Âge : 49
Localisation : N45.7637290 E005.7722780
VPH : VTT à guidon de course
Date d'inscription : 11/06/2008

MessageSujet: Re: Analyse de la violence routière (texte à commenter)   Mar 09 Mar 2010, 14:36

pitchoun a écrit:
2009, année record de vente de voitures neuves ( petits modèles ) en France avec environ 2,3 millions de voitures neuves achetées "grâce" ou "à cause" de la prime à la casse.
L'état nous parle d'environnement, mais fait tout pour sauver l'industrie automobile, pour cette dernière le retour de bâton dans les années qui viennent va être terrible maintenant que tout le monde à sa voiture. Wink

vers chez moi ça a des conséquence terribles. les voitures des gens alentours ont été remplacées par des voitures agressives (qui incite à aller trop vite sur les petites routes et qui faussent les sensations). ça devait arriver mais les gens tentaient de finir d'user leurs voiture dans l'espoir qu'il en ressorte des petites, mais la prime à la casse a décider la plupart d'entre eux.
maintenant il faut attendre 3 à 10 ans pour que ça se calme. la durée de vie des voitures semble élevée chez moi, ce qui a retardé le phénonmène d'arrivée de la violence routière mais va augmenter la durée de vie des voitures modernes qui sont arrivées massivement cette année.
là c'est 5 à 10 ans de difficultés et de cohabitation avec des voitures du genre "clio 3"

du coup, vraiment pas facile de faire du vélo, et même de la marche à pieds là ou il y a un an à peine ça allait encore bien. Je pense que cette brusque augmentation de violence routière involontaire est due à cela. dans les cours des maisons alentours c'est presque que des voitures neuves. ils faisaient durer jusqu'alors leur vielles voitures des années 1985 à 1995 par là qui ne posaient pas de problèmes de cohabitation, bien que ça devenait délicat avec les voitures venant des villes.

cette année, je n'ai du coup pas osé prendre la route, ni en voiture sans permis, ni en vélo et j'ai reccomencé à passer par les sentiers que j'ai ouvert au sabre... ça déboule vraiment trop vite et par surprise.
en plus, ces voitures modernes dégagent ces fameux gaz éttouffants dans les côtes. Le vélo n'est plus viable. comme la voiture ne l'est pas non plus pour moi, je me déplace beaucoup moins...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thevenet.jean.free.fr/journal-activite_physique-rubriques
Jean Thevenet
Accro du forum
avatar

Messages : 1486
Âge : 49
Localisation : N45.7637290 E005.7722780
VPH : VTT à guidon de course
Date d'inscription : 11/06/2008

MessageSujet: Re: Analyse de la violence routière (texte à commenter)   Jeu 11 Mar 2010, 20:37

j'avais remis ces vieux textes datant de 2004
http://prisedechou.free.fr/terreur_au_tournan.htm pour les femmes.

http://prisedechou.free.fr/terreur_en_ligne_droite.htm
pour les hommes, il faut pas qu'il y ait des jaloux.

autrement, le kipulpir a une nouvelle entrée
(voir
http://pourlaterre.free.fr/quelle_evolution_pour_les_transports-suc5.html#KIPULPIRE
mais je dois inclure ce paragraphe dans une page plus sur le sujet du SAPU.

mon impression de dégradation de la violence routière est partagée par une autre personne. On voudrait se voir, mais lui aussi a de plus en plus de difficulté a rouler. l'aller retour Belley chambéry étant devenu une aventure à gérer sur deux jours: choix des horaires, ne pas rouler la nuit, faire l'aller retour, avec une bonne dose de préparation mentale pour "assurer"). c'est une personne un peu handicapée (traumatisme cranien coté gauche, accidentée), et donc "handicapée" en tant que conducteur.
Cet état ne posait pas trop de problème et maintenant, avec la hausse de pression routière le seuil de non adaptation rejoint la situation actuelle et commence à le coincer, comme cela le fais pour moi qui doit maintenant me faire transporter par une personne assez vive pour gérer la conduite (assez vive pour éviter ceux qui doublent en face et comptent sur un rabattement rapide de vous pour les laisser dépasser en "catastrophe"). ça dois faire pareil pour les gens un peu vieux qui n'osent finalement plus prendre la route. à terme, selon cette logique, seule les personne vive, réactives, fortunée et donc pourvue de voitures assez puissantes pour s'intégrer... pourront rouler sans crainte et l'accès à la route devient de moins en moins accessible à tous, même si le phénomène ne concerne qu'une minorité, celle ci grandie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thevenet.jean.free.fr/journal-activite_physique-rubriques
vipere noire
Accro du forum
avatar

Messages : 4709
Localisation : isere - 38
VPH : stickytoffee, speculoos, cobra (prêté), kouign amann (grillé!), cat speed
Date d'inscription : 05/01/2006

MessageSujet: Re: Analyse de la violence routière (texte à commenter)   Jeu 11 Mar 2010, 21:30

et le train est-ce possible pour toi? Ca te permettrait de faire les + longues distances
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean Thevenet
Accro du forum
avatar

Messages : 1486
Âge : 49
Localisation : N45.7637290 E005.7722780
VPH : VTT à guidon de course
Date d'inscription : 11/06/2008

MessageSujet: Re: Analyse de la violence routière (texte à commenter)   Ven 12 Mar 2010, 11:20

oui, le train, mais on est sur une feuille où il n'y a pas de petites nervures pour irriguer.
il faudrait que aller prendre le train ne soit pas déjà une aventure...
(je pense à quelque chose inspiré du "cybertran" qui courerait la campagne permettant de rejoindre les grandes lignes, ou tout simplement, un car qui passe de temps en temps, comme avant sur l'île de la réunion, et qui tourne en rond dans la région permettant de rejoindre la gare ou une ligne de cars plus fréquentée qui s'y rend.

autrement, mais c'est un problème plus spécifique, l'introduction de manipulation mentale publicitaire m'a personellement rendu trop pénible l'usage du train, je "bloque" mentalement et doit être accompagné et tenu par la main. je ne l'ai plus pris depuis 2004. je n'ai pas fait les voyages autrement, je m'en suis simplement privé et je suis beaucoup plus isolé. L'agression publicitaire se manifesterait à des niveau encore plus intenses au point de gêner les neurotypique et la tendance actelle est de vouloir vendre du temps de cerveau histoire de ne pas oublier d'y placer un tuyau d'aspiration de pompe à fric: les compagnies de transport veulent faire comme la télé (le temps d'antenne est le temps de présence de X personne dans les couloirs). cela risque de faire capoter un bon moment l'adoption des transports en commun...
les bloqueurs de pub sont difficiles à installer dans le monde réel. il faut être aveugle et sourd avec un masque à gaz (il y a le marketing oflactif mais heureusement ça a merdé pour le moment) mais c'est celui qui guide qui se morfle les pub.
dommage, j'adorais vraiment le train et j'y était tout ouvert pour capter le plaisir de voyager.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thevenet.jean.free.fr/journal-activite_physique-rubriques
larbredemachin
***
avatar

Messages : 131
Âge : 38
Localisation : 78
VPH : trottinette Kickbike race et Mibo Rival
Date d'inscription : 22/07/2009

MessageSujet: Re: Analyse de la violence routière (texte à commenter)   Ven 12 Mar 2010, 14:06

Très intêressante discussion. Je suis étonné de voir qu'on parle des odeurs dégagées par les différentes voitures; c'est vrai qu'à passer du temps sur le bord des route ou derrière les pots d'échappement, on arrive à ressentir beaucoup de subtilités, le type de moteur ect..! Je ne le disais plus, on se moquait de moi!
Je déprime de plus en plus lorsque je vois ce qui se passe sur les routes.
La voiture est une drôle de machine! Même les personnes les plus douces et les plus calmes deviennent folles au volant, c'est incroyable. Et curieusement (c'est surement la nature humaine), ce sont presque toujours les autres qui auront tort, qui gênent. Et, incroyable, meme les personnes intelligentes deviennent souvent complètement idiotes avec de vieux instincts qui reprennent le dessus!
J'ouvre une parenthèse avec le train, que personnellement j'adore prendre, avec plusieurs dixaines de milliers de Km par an, toujours avec grand plaisir, pour voir les paysages, lire discuter avec son voisin, en toute sécurité, avec un impact moins important que tout autre mode de voyage motorisé.
Les trains sont équipés de dispositifs de sécurité, on ne peut pas dépasser la vitesse autorisée, griller un feu, freiner trop tard, sinon le train s'arrête automatiquement: ce système comporte du matériel sur le terrain et du matériel embarqué. Pourquoi pas ce genre de dispositif sur les voitures? Une balise signale à l'automate embarqué l'entrée en agglomération, et hop, moteur bridé à 50km/h... Trop cher surement? Ca ne me suffirait pas comme argument!
Le souci, comme déjà dit, est que finalement, pour être prudent par soi même, il faut avoir du temps devant soi, et être physiquement et psychologiquementparfaitement en forme. Mais déjà le scandale naissant avec, si je me souvient bien (du fond de ma grotte, j'ai du mal à suivre!), les visites médicales pour les vieux avec éventuel retrait du permis, j'imagine pas s'il fallait justifier d'une santé physique, psychologique, et d'aptitudes pour conduire ces engins: dommage, parce que au bout du compte, c'est pas tout le monde qui peut conduire, et il n'y a pas de selection, même si le permis devient difficile à obtenir, il parait. Tout le monde doit être égal, mais ce n'est pas le cas. C'est fou le nombre de personnes qu'on voit au volant et qui n'ont pas les aptitudes!

Du coup, moi qui reprend le vélo en grande banlieue parisienneaprès après quelques années de pause, je doute et hésite sérieusement à rester sur la route autrement que par necessité, donc pas pour les loisirs: mais ce serait abandonner; il y a cependant tellement de chemins, après tout, le groudron c'est arrivé avec les bagnoles, donc pourquoi pas les goudron et l'enfer aux moteurs, et les sentiers pour le bonheur, la sécurité, la courtoisie et l'échange?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Analyse de la violence routière (texte à commenter)   Ven 12 Mar 2010, 14:44

- parce-que tout le monde ne roule pas en VTT ou VTC.
Revenir en haut Aller en bas
larbredemachin
***
avatar

Messages : 131
Âge : 38
Localisation : 78
VPH : trottinette Kickbike race et Mibo Rival
Date d'inscription : 22/07/2009

MessageSujet: Re: Analyse de la violence routière (texte à commenter)   Ven 12 Mar 2010, 15:01

Je parlais pour moi. Un changement d'utilisation de l'espace engendrerait un changement de matériel, c'est tout.
Ou on goudronne aussi les endroits où on circulerait sans moteur, pour les pneux fins, les rollers et eviter la boue. Bof! Quand on parle de voie "verte" et qu'on voit une voie noire goudronnée... On s'attend presque à y voir surgir les bagnoles! Pas cohérent. Mais ce n'est que mon avis, et on sort du sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chti brico
Posteur d'argent


Messages : 485
Âge : 51
Localisation : Nord
VPH : proto 26-20
Date d'inscription : 09/08/2007

MessageSujet: Re: Analyse de la violence routière (texte à commenter)   Ven 12 Mar 2010, 15:27

Je viens de relire tout le post et j'ai même réfléchi(waow Laughing ).la réduction de poids et de gabarit des véhicules(hysun,vélomobiles,etc...)en plus de diminuer la pollution et l'agressivité,diminuerait également d'autres violences:
beaucoup moins de "car-jacking" ou de "home-jacking" pour obtenir la grosse berline ou le 4*4 qui permettra le braquage de banque ou le défonçage de distributeur de billets.

Impossibilité d'utiliser des voitures "gofast" pour passer de la drogue.
Accidents moins graves envers les cyclistes et piétons.
Nouvelles autoroutes inutiles,les nationales devenant amplement suffisantes.
et je crois que la liste et loin d'être exhaustive........
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Calcoran
Accro du forum
avatar

Messages : 2843
Âge : 42
Localisation : Rennes, France, Europe, Terre, Voie Lactée
VPH : VH: Quest 317, Trice Q26->24. VD: Brompton
Date d'inscription : 19/02/2008

MessageSujet: Re: Analyse de la violence routière (texte à commenter)   Ven 12 Mar 2010, 15:38

Malheureusement, la seule chose que voient les décideurs, c'est "mon dieu l'automobile emploie plusieurs milliers de personnes, faut surtout pas y toucher". Rolling Eyes

Le pire, c'est que c'est vrai: une bonne moitié de nos déplacements pourraient être faits avec des moyens de transport plus intelligents ... cela dit, je ne pense pas que les postes qui s'ouvriraient à la SNCF et chez les vélocistes/fabricants de cycles permettraient d'absorber le chômage résultant d'une division par 2 de notre consommation automobile Neutral .

Alors quoi ... vaut-il mieux des chômeurs épanouis en bonne santé que des employés automobilistes stressés? Faut-il reconvertir ces chômeurs dans l'agriculture bio?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Analyse de la violence routière (texte à commenter)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Analyse de la violence routière (texte à commenter)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Noël, c'est comment chez vouzôt ???
» Effets de la pollution ? (accrochez-vous : texte long)
» Texte de loi sur le trafic de carpes
» Gare Routière Bus Verts "Tour Leroy"
» Insertion des smileys dans le corps du texte

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum du Vélorizontal, vélo couché et autres véhicules à propulsion humaine :: Ravito :: Le Bar-
Sauter vers: