Le Forum du Vélorizontal, vélo couché et autres véhicules à propulsion humaine

Le forum francophone de tous les amateurs de cette pratique cycliste
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Pourquoi crève-t-on tant de chaud, en vélo et en été ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jean Thevenet
Accro du forum
avatar

Messages : 1486
Âge : 48
Localisation : N45.7637290 E005.7722780
VPH : VTT à guidon de course
Date d'inscription : 11/06/2008

MessageSujet: Pourquoi crève-t-on tant de chaud, en vélo et en été ?   Mer 25 Juin 2008, 10:04

pourquoi on crève tant de chaud en vélo et en été.
pourquoi c'est pas "comme avant".

vous savez ce qu'est le point de rosée?
c'est la température que peut prendre une surface mouillée ventilée: la peau d'un cycliste qui transpire.
c'est aussi le température que prendre le sol la nuit, au niveau de l'herbe, imposant ainsi cette température nocture à la trache d'air de basse altitude.
en automne c'est très marqué.
parfois il arrive que la température nocturne ne descend pas jusqu'au point de rosé, alors... il n'y a pas de rosée. c'est rare si on habiye en plaine ou en fond de vallée.
entre 1989 et 1998 par là j'examinais souvent les reports SYNOP des stations météo.
apparaissait une chose
le point de rosée records en France était dans les 14° et extrême record (en cas d'orage dans les pyrénées orientale ou d'entrée d'air marin), dans les 18 à 20° les valeurs courantes était de 8°.
14° 'tait courant, de mi juillet à fin aout. pas en juin, et encore moins en mars avril comme en 2004 où je me suis penché sur ce problème d'hyperthermie lors de la pratique de l'aviron, et constaté, avec surprise que des point de rosées de 14° étaient déjà atteints en mars avril.
moins de 14° de point de rosée, cela voulait dire que mouillé, dans le vent on avait froid même en plein été. donc régulation thermique facile.
140 ou plus de point de rosée en aviron, cela veut dire que on crève de chaud car même si il pleut ou qu'il fais gris, ça ne suffit pas à évacuer assez par la peau.
en 2004 j'ai relevé que le non besoin de transpiration était vers 14° torse nu en vélo à 35km/h mais en fournissant pas loin de 300 watts.
avec moins de puissance, par exemple 150 watts et 27km/h sur un vélo de randonnée, il faut s'habiller d'un swette short. (la nuit)

hier, en juin, on avait 21° chez nous
et depuis 2004 j'ai remarqué que les points de rosée de plus de 14° me gênaient dans la pratique de l'aviron... des le mois de mars.

c'est donc cela qui fait que la chaleur n'est pas ressentie de la même façon, d'où le "heat index" qui peut être spécatucualire, combinaison de point de roosé et de température et soleil non filtré très intense comme si on était en montagne, ou... avant 2004 dans l'hémisphère sud.
il semble, d'après la vérité qui dérange que cette décision de retirer les suies des usines se situent vers 2002 ou 2004, la remarque est en apparté sur l'effet immédiatement visible dans les carrotage. cette brusque augmentation de lumière a peut être provoqué des réajustement d'où le changement de configuration qui a ammorcés les canicules de 2003 et des canicules pires encore, celle de 2006 qui e pas fait parlé d'alle car elle a épargné l'europe de l'ouest.

une conséquence aussi... sur la santé. les vergers, et les vignes ne peuvent plus survivre: les vignes ne supportent pas sans traitemenst (parfois 2 fois par semaine) un tel climat, sauf le raisin noah qui est toxique (allez voir à Cilaos, ce que ça fait sur le cerveau le vin de noah); donc ça augmente dramatiquement la pollution agricole car souvent les exploitants ne puevnet faire autrement que de traiter pour sauver la récolte.

mais qu'est ce qui s'est passé?
d'un coup l'intensité du rayonnement solaire a augmenté, vers 2002 de 10 à 30% (sauf en asie) suite à la décision de filtre la partie visible de la pollution sur la plupart des usines: un effet imprévue qu'on ne parle pas beaucoup est que l'inpact du réchauffement climatique était sous estimé d'un facteur 3... il avait été masqué en effet par cette réduction temporaire de la quantité de soliel arrivant au sol.
seul la chaîne arte à révélée ce problème le 25 septembre 2007 22h25

vous avez remarqué comme le soleil est plus lumineux. depuis 1960 par là, on ne voyait ça que dans l'hémisphère sud.
on est pratiquement revenu à l'intensité lumineuse initiale mais du coup, avec le CO2 qui est en plus, nous avons complètement changé le degré d'humidité de l'air associé à la chaleur: cela tropicalise le cimat en rendant l'air moite et dans un tel air la chaleur des efforts physiques s'évacue moins.

ce qui est sur
le gradient thermique est moindre: moindre différence entre en haut et en bas: le réchauffement se sent plus en altitude qu'en bas.
du fait de l'augmentation de point de rosée l'augmentation de températire nocture est plus forte encore que la température diurne: cela fait que l'eau refroidit moins: donc une région de lac et de fleuves voit un double effet d'augmentation: température mais humidité plus importante. le gradient thermique plus faible contrecarre une augmentation des précipitation

UN HEAT INDEX DONC DE PLUS DE 40°C est donc devenu non pas un évènement rare, impossible même chez nous, mais est somme toute tout à fait banal
par exemple lundi... on avait aussi chaud à chambéry qu'à Tirana.
j'ai rectifié, je croyais tirana au maroc suite à une erreur de classement des pages météo, mais en fait c'est en alabanie, c'est ces endroits qui subissent depuis 2003 des canicules répétés qu'on a eu nous que vers 2003. la télé en parlait d'ailleurs, en 2006 la canicule a mérité des encarts dans les JT.

de mémoire; il faisait très rarement plus de 28° dans les années 1950 à 1970, lors de la canicule de 1976, il avait fait chez moi 33° 3 jours de suite d'où la mémorisation de cette suite de 3 3 dans la note, mais il n'y avait pas les taux d'ozones de maintenant et l'air était... sec.

de retour en métropole en 1998, le soeil etait encore rougeatre quand il était au dans le ciel: ce soleil de cuivre si surprenant quand on connaît la lumière très blanche. il l'était encore légèrement en 2003, et c'est en 2004 qu'il s'est mi à brller "blanc" comme dans l'hémisphère sud. il y a encore des épisodes marqué de soleil rougeatre: particules de sable du sahara.

et en 1995 par là, prévention routière: on s'est mi a coupé tous les arbres: donc toutes les routes sont au soleil. là est surtout la cause du chaleur en vélo

mais une consolation, si toute les routes sont au soleil, il n'y qu'à faire des vélomobiles avec un tit de panneau solaire pour se faire de l'ombre... ça avancera tout seul quand il fait trop chaud pour pédaler!


à Tirana au maroc
Weather Report - Tirana
Last updated on Sunday June 22 2008 3:00 pm
Clear skies
Temperature:
87.8°F
Dew Point:
68°F
Air Pressure:
30.03" Hg
Rel. Humidity:
52.1%
Wind Speed:
11 MPH N
Heat Index:
91.5°F
Sunrise:
4:07 am
Sunset:
7:17 pm

et au même moment à peu près à la même heure par rapport au soleil à CHAMBÉRY


Few clouds at 6000 feet
Temperature:
89.6°F
Dew Point:
64.4°F
Air Pressure:
30.03" Hg
Rel. Humidity:
43.5%
Wind Speed:
3 MPH
Heat Index:
91.3°F
Sunrise:
4:47 am
Sunset:
8:29 pm


Dernière édition par Jean Thevenet le Jeu 26 Juin 2008, 11:21, édité 2 fois (Raison : rajouté précisions pas changé le fond du message, correctif "tirana au maroc " car c'est en albanie ou à coté)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thevenet.jean.free.fr/journal-activite_physique-rubriques
herve
Accro du forum
avatar

Messages : 1763
Âge : 49
Localisation : Bouguenais (44)
VPH : scorpion, trets, cat expe
Date d'inscription : 29/03/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi crève-t-on tant de chaud, en vélo et en été ?   Mer 25 Juin 2008, 10:08

Pour le Noah, c'est juste une question de "dosage" ! Si tu en bois comme Depardieu dans "Manon des sources", les neurones grillent mais pas plus qu'avec de la "Villageoise" ! jocolor
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
olivier25
Modo
avatar

Messages : 5039
Âge : 61
Localisation : Besançon (Doubs), bientôt Buis les Baronnies !
VPH : Trike Performer, Sokol A1, Métabike, BricaBraque,FAT Bottecchia, Python1
Date d'inscription : 05/01/2006

MessageSujet: Re: Pourquoi crève-t-on tant de chaud, en vélo et en été ?   Mer 25 Juin 2008, 10:21

Anecdote:

Le Noah était utilisé de manière ancestrale pour stabiliser les vins d'Arbois "Une bouille (espèce de gros bidon de lait d'une soixantaine de litres environ) de Noah pour un pressoir de Chardonnet".
Avec l'Europe, les viticulteurs ont du arracher leurs pieds de Noah.... et remplacer l'infime partie de Noah dans le Chardonnet par du soufre !
Le viticulteur chez qui je me fournis en avait 5 pieds (depuis quatre générations de viticulteurs), qu'il a donc arrachés.
Quelque temps après, les experts européens se sont aperçu qu'effectivement, en quantité infime, le Noah était moins néfaste que le soufre. On a donc autorisé les viticulteurs à replanter des pieds de Noah, mais selon un calcul très sophistiqué mis au point par lesdits experts...

Mon viticulteur préféré, compte tenu des données qu'il a fournies aux experts, a été autorisé à planter... 5 pieds

Sans commentaire.

Mais on s'écarte peut être du sujet initial...

__________________________________
Le vélo couché est au vélo droit  ce que la chaise longue est au tabouret ...
Olivier25, alias Danblanch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://oliviercresson.free.fr
M. Gagnard
Posteur de bronze


Messages : 255
Localisation : Violay (Loire)
VPH : VK2
Date d'inscription : 17/02/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi crève-t-on tant de chaud, en vélo et en été ?   Mer 25 Juin 2008, 15:31

Shocked Shocked Shocked

Jean Thevenet a écrit:
vous savez ce qu'est le point de rosée?

Oui.

Jean Thevenet a écrit:
c'est la température que peut prendre une surface mouillée ventilée: la peau d'un cycliste qui transpire.

Non.

Cette température là (tempé d'un linge mouillé) est la "température pseudo-adiabatique du thermomètre mouillé".

Le point de rosée, ou plus exactement la température du point de rosée associée à une parcelle d'air humide (l'air humide est le gaz que l'on respire tous les jours et même les nuits, il est essentiellement composé de dioxygène, d'azote et d'eau) est la température que prend cette parcelle d'air humide si on l'amène à saturation lors d'une transformation isobare (i.e à pression constante).
Une telle transformation (refroidissement isobare) est souvent provoqué la nuit : le sol (au sens large : terre, cailloux, végétaux...) perd de la chaleur par rayonnement. NB : il en perd aussi le jour, mais le jour cette perte est compensée (plus ou moins selon la saison et l'orientation) par le rayonnement solaire.
Donc la nuit la petite herbe se refroidit et elle se refroidit à pression constante parce que la petite herbe elle ne voyage pas dans la montagne : elle reste à altitude constante, donc à pression constante (si on élude les éventuels changements de temps). Et qu'arrive-t-il parfois à la petite herbe ? elle se couvre d'humidité liquide : la rosée.
La température du point de rosée de l'air humide au voisinage de notre petit bout d'herbe est donc approximativement la tempé de cet air lorsque apparaissent les premières traces d'eau liquide sur le végétal. C'était la version romancée, simplifiée et bucolique de la tempé du point de rosée.

Nous autres cyclistes mouillés, on n'a rien à faire du point de rosée. Ce qui nous intéresse effectivement c'est la "température pseudo-adiabatique du thermomètre mouillé".
Qu'est-ce que c'est que ce machin ?
Prenez un petit thermomètre, par exemple une sonde ; vous savez, le truc qui est attachée à la console-qui-prédit-le-temps-et-qui-est-sur-votre-bureau. Cette sonde indique disons 25°C. Entourez cette sonde d'un linge humide (une mousseline de Tarare de préférence) lui aussi à 25°C et faites tourner la sonde à la manière d'une fronde. Vous allez créer un courant d'air au voisinage du linge et celui-ci va commencer à sécher. Regardez la tempé qu'indique la sonde : plus que 20°C.

Ce 20°C est la température pseudo-adiabatique du thermomètre mouillé (TPATM) de l'air de votre bureau.

Anciennement, la TPATM était mesurée un peu de cette manière (la rotation en moins) avec un thermomètre à mercure dont la partie sensible était en permanence en contact avec la mousseline humide, elle même reliée à un réservoir d'eau. Cet instrument s'appelle un psychromètre.
Vous en verrez un dans ma galerie d'anciens instruments météo

Bon et on en fait quoi de cette TPATM ? On la compare à la température "sèche", c'est-à-dire à la température de 25°C donnée par la sonde avant qu'on la vête (subjonctif présent du verbe vêtir, n'est-il pas Mr Jéjon ?) d'un linge humide.
Plus l'écart entre ces deux tempés est important, plus l'air de votre bureau est sec. Notons que la TPATM est toujours plus faible que la tempé "normale". En effet, on n'a jamais ressenti une vague de chaleur en déboulant dans une descente vêtu d'un tee-shirt mouillé...

Mais j'entends bien la question qui vous taraude l'esprit depuis quelques minutes : "il y a-t-il un lien entre le tempé de rosée et la TPATM ?".

Oui !

Ce lien est compliqué... Il faut passer par la température du point de condensation (encore une autre tempé !) pour le définir.
Au passage, la tempé du point de condensation d'une particule d'air humide est la température qui amène cette parcelle à saturation lors d'une transformation adiabatique (et non isobare cette fois-ci). Lorsque vous avez une colonne d'air humide qui monte en altitude, les particules d'air subissent une détente adiabatique. A un certain niveau, vous voyez naître un nuage, la tempé à la base de ce nuage est la tempé du point de condensation de l'air qui a voyagé dans la colonne. Les vélivoles (qui ne sont pas, comme on le croit souvent, des voleurs de Vélib) appellent ces colonnes des "pompes" ou des "thermiques" car ce sont elles qui permettent de gagner de l'altitude avec sa voile.

En pratique et à basse altitude (entre 0 et 1000 m environ) on peut admettre -si on n'est pas très regardant- que la TPATM vaut la moyenne de le tempé "normale " (T) et de la tempé du point de rosée (Td).
Exple : si T = 25°C et TPATM = 20° C alors Td = 15°C

Les applications pratiques de ce phénomène de refroidissement par évaporation sont diverses et variées. Elles vont du maintien en vie de tous les végétaux en période chaude (ils régulent leur tempé par évaporation d'eau au travers des stomates de leurs feuilles), de tous (?) les animaux terrestres et aériens (peut être pas les reptiles ?) par expulsion d'eau via les pores de la peau ; en passant par le bidon du cycliste entouré d'une chaussette humide pour obtenir de l'eau un peu moins chaude que l'air environnant... Un peu moins chaude si l'air n'est pas saturé ! on est bien d'accord ?
En climat désertique (air très sec donc TPATM et Td 30 à 40° en dessous de la T de lair, il est facile d'avoir de l'eau "fraîche" (si on accepte d'en perdre pour maintenir le linge mouillé !).
En climat équatorial (humidité de 100% ou presque) il est impossible de refroidir quoi que ce soit par évaporation puisque rien ne s'évapore !
Nous autres animaux, on supportera bien plus facilement un 50°C par 2% d'humidité qu'un 30° avec 100% d'humidité. On le supportera plus facilement à condition d'être nous-même saturé en eau !

Jean Thevenet a écrit:
entre 1989 et 1998 par là j'examinais souvent les reports SYNOP des stations météo.
apparaissait une chose
le point de rosée records en France était dans les 14° et extrême record (en cas d'orage dans les pyrénées orientale ou d'entrée d'air marin), dans les 18 à 20° les valeurs courantes était de 8°.

Non non non... il y a erreur sur les valeurs de Td, 14°C est et était extrêmement banal en saison chaude en France.
Des Td de 20°C sont elles aussi assez courantes . Par exemple aujourd'hui à Bron (Lyon) à 13h on avait T = 29.4°C (banal) et Td = 17.2°C.
A Chambé à 12h on avait 26.8° pour 18.6° de Td et hier à 21h c'était 24.6° pour 19.2° de Td.

La station synoptique de Chambéry est toutefois peu représentative, car située en bord de lac (Voglans). Si le vent vient du lac, on a immédiatement des Td très élevées.

Jean Thevenet a écrit:

hier, en juin, on avait 21° chez nous
.

Oui, c'est fort possible (en Td) en des lieux naturellement humides (lacs, marais, fleuve) et peu ventilés.

Jean Thevenet a écrit:

mais qu'est ce qui s'est passé?
d'un coup l'intensité du rayonnement solaire a augmenté, vers 2002 de 10 à 30% (sauf en asie) suite à la décision de filtre la partie visible de la pollution sur la plupart des usines: un effet imprévue qu'on ne parle pas beaucoup est que l'inpact du réchauffement climatique était sous estimé d'un facteur 3... il avait été masqué en effet par cette réduction temporaire de la quantité de soliel arrivant au sol.
seul la chaîne arte à révélée ce problème le 25 septembre 2007 22h25
.

Shocked Shocked
Il a augmenté où de 10 à 30% le rayonnement solaire ? sous la cheminée d'usine équipée d'un filtre ? et quelles longueurs d'onde ?

Quand on sait qu'une variation de quelques pourcents de la quantité d'énergie émise par le soleil peut entraîner une glaciation sur Terre, je vous laisse imaginer le résultat avec 10 ou 20 % !

Dire "sauf en Asie" n'a pas de sens : l'air est en mouvement autour de la Terre, les aérosols sont brassés.
.[/quote]

Jean Thevenet a écrit:

vous avez remarqué comme le soleil est plus lumineux. depuis 1960 par là, on ne voyait ça que dans l'hémisphère sud.
.
Very Happy Very Happy Very Happy faut arreter de regarder le soleil !


Jean Thevenet a écrit:

UN HEAT INDEX DONC DE PLUS DE 40°C est donc devenu non pas un évènement rare, impossible même chez nous, mais est somme toute tout à fait banal
.

Banal ? ah bon ? alors donne-nous des exemples : jour, heure, station météo et Humidex (qui est la version française et canadienne du heat index).
Un humidex de 92 F représente en °C environ 33.5... On est loin de 40... (104 F)

Jean Thevenet a écrit:

par exemple lundi... on avait aussi chaud à chambéry qu'au maroc.
.

Oui, là c'est très courant un Humidex plus élevé en Europe centrale (Canada, US, Russie...) qu'au Maroc.

Remarque : c'est où Tirana au Maroc ? Rolling Eyes

Jean Thevenet a écrit:

et en 1995 par là on s'est mi a coupé tous les arbres: donc toutes les routes sont au soleil.
.

Ah ben oui, aussi je me disais que depuis 1995 les arbres sont moins brillants.


Dernière édition par M. Gagnard le Mer 25 Juin 2008, 15:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.orange.fr/meteolyonnaise/indexclim.htm
Jean Thevenet
Accro du forum
avatar

Messages : 1486
Âge : 48
Localisation : N45.7637290 E005.7722780
VPH : VTT à guidon de course
Date d'inscription : 11/06/2008

MessageSujet: Re: Pourquoi crève-t-on tant de chaud, en vélo et en été ?   Mer 25 Juin 2008, 15:42

vous vous rappellez pas la prévention routière? à propos des arbres qui se jettent contre les voiture. rappellez vous que les routes, dans les années octantes étaient presque toute sous des tunnels de platane (y'en reste un près de chez moi entre montmélian et albertiville...

merci pour les précisions sur la température de point de rosée qui pour moi représentait la température à partir de laquelle une surface lisse fait de la buée ou aussi la température de thermomètre mouillé, ou celle du pinard dans linge mouillé. sauf erreur c'est celle ci que considère les aéroport puisque que toute surface d'une température en dessous du point de rosée condense, ou givre l'eau de l'atmosphère à son contact.

"Il a augmenté où de 10 à 30% le rayonnement solaire ? sous la cheminée d'usine équipée d'un filtre ? et quelles longueurs d'onde ?"
surtout les ultraviolet et les longueur d'onde bleue à vert.

je crois que les chiffres sont -18% en amérique du nord, -16% en europpe de l'ouest, -30% en asie. c'est effectivement la réduction de l'ensoleillement à cause de l'écran de fumée qui s'est produit dans la stratosphère du fait des activités industrielles surtout après 1950 ou cette activité s'est étendue et amplifiée au monde entier. les études sont très sérieuses et sont basées, entre autres sur des mesures d'évaporation de l'eau dans des bacs normalisés, tenant compte des correction (humidité de l'air, vent)
, et justement comme nous filtrons maintenant les fumées de plus en plus on commence à récupérer cette transparence, en europpe. le simple fait par exemple de supprimer les trainée de condensation des avions de ligne fait augmenter la température de 1°C, et cela a été mesuré grace au 11 septembre 2001. c'est même cet évènement qui a alerté les chercheurs (voir l'émission sur l'obsucurcissement d'arte que je cite dans le premier post).

Quand on sait qu'une variation de quelques pourcents de la quantité d'énergie émise par le soleil peut entraîner une glaciation sur Terre, je vous laisse imaginer le résultat avec 10 ou 20 % !

he oui: c'est "la mauvaise surprise d'avoir nettoyé les vitre de la serre", c'est pourcela que ce qui était initialement prévu pour 2100 devrait finalement arriver en 2030 (fonte totale de la banquise en été et réajustement des courants marin)

C'EST ÉNORME ET LES CHERCHEURS LE SAVENT.

"
Non non non... il y a erreur sur les valeurs de Td, 14°C est et était extrêmement banal en saison chaude en France.
Des Td de 20°C sont elles aussi assez courantes . Par exemple aujourd'hui à Bron (Lyon) à 13h on avait T = 29.4°C (banal) et Td = 17.2°C.
A Chambé à 12h on avait 26.8° pour 18.6° de Td et hier à 21h c'était 24.6° pour 19.2° de Td.
"

actuellement... mais il ya 20 à 10 ans? au dessus de 18 c'était rare, et 14° courant en aout, la rigueur de mi juillet à mfin aout, pas en juin... mais à partir de mars? c'est ce qui fait que les température sont plus chaudes la nuit et que l'eau des lac refrodit moins.

très localament il y a eu un effet des barrages: l'eau du rhône plafonnait péniblement vers 18° en été, maintenant elle peut passer au dessus de 20. c'est pas en 2003 que le rhône a été le plus chaud mais en 2004, avec 27° dans le courant. c'est ce qui explique en partie la mort des saules.
le rhone qui étalait ses eaux froides n'est plus, il évapore maintenant du chaud a yé comparer, d'où le changement ressenti dans la région du Bugey mais c'est local

bref, tout cela est compliqué. une chose est sure: ça change, très vite et de toute façon, même si on peut discuter de la validité de certaines mesures, ça se sent... ça se voit.


Dernière édition par Jean Thevenet le Mer 25 Juin 2008, 16:07, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thevenet.jean.free.fr/journal-activite_physique-rubriques
M
Accro du forum
avatar

Messages : 4142
Localisation : de retour à Lyon
VPH : divers rase-moquette
Date d'inscription : 11/01/2006

MessageSujet: Re: Pourquoi crève-t-on tant de chaud, en vélo et en été ?   Mer 25 Juin 2008, 16:02

Un article pointant le décalage entre connaissance scientifiques et politiques appliquées: il est certain que le court terme est extrêmement dommageable
http://www.lemonde.fr/sciences-et-environnement/article/2008/06/25/un-climatologue-de-la-nasa-accuse-les-petroliers-de-crime-contre-l-humanite_1062472_3244.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://velorizontalyon.blogspot.com/
M. Gagnard
Posteur de bronze


Messages : 255
Localisation : Violay (Loire)
VPH : VK2
Date d'inscription : 17/02/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi crève-t-on tant de chaud, en vélo et en été ?   Mer 25 Juin 2008, 16:28

Je viens de faire une petite recherche rapide des jours où l'Humidex a atteint ou dépassé 40 (théoriquement, cet indice n'a pas d'unité) à Bron.

Lors de la canicule d'août 2003, l'humidex a atteint ou dépassé 40 que... durant 3 heures :
2 heures lors du paroxysme de chaleur le 13 août.
1 heure le 6 août.

Rien en juin 2003.

Peut être que le 31 juillet 1983 le seuil de 40 a été dépassé ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.orange.fr/meteolyonnaise/indexclim.htm
M. Gagnard
Posteur de bronze


Messages : 255
Localisation : Violay (Loire)
VPH : VK2
Date d'inscription : 17/02/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi crève-t-on tant de chaud, en vélo et en été ?   Mer 25 Juin 2008, 16:37

Quelques récentes températures du point de rosée (Td) >= 20° dans le département de l'Ain :

Hier 24/06/08 à Bellegarde (heure légale / tempé °C / Td °C) :
17h / 27.2 / 20.3
18h / 26.2 / 21.0
19h / 26.4 / 20.3

Aujourd'hui 25/06/08 à Ceyzeriat
14h / 27.7 / 20.0

sources : stations automatiques de Météo France.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.orange.fr/meteolyonnaise/indexclim.htm
Jean Thevenet
Accro du forum
avatar

Messages : 1486
Âge : 48
Localisation : N45.7637290 E005.7722780
VPH : VTT à guidon de course
Date d'inscription : 11/06/2008

MessageSujet: Re: Pourquoi crève-t-on tant de chaud, en vélo et en été ?   Jeu 26 Juin 2008, 11:12

hélas hélas, l'ordinateur qui contenait toutes les archives de la période 1990 1998 est parti à la déchetterie... donc si quelqu'un trouve les archives des stations météo...

bien sur maintenant que tout a changé on pourra voir de partout des points de rosée de 20° sans même attendre juillet, on trouvera ces points de rosées faramineux en plein climat tempéré. en ce qui concerne belley, j'ai retrouvé les moyennes relevées par le centre météo du coin. c'est assez parlant augmentation +2.4° entre 1950 et 1998 et ça a largement augmenté depuis. c'est surtout en été que l'augmentation joue elle est plus forte dans les 3.5°.

je pense que le point de rosé en été a gagné carrément 7° de "moyenne" si on prend les jours de mars à octibre. il faudrait trouver des arcjives, celle que j'ai ne le confirment pas.
et cette situation marquée par rapport à la moyenne terrestre serait fréquente en zone plutôt humide, car près de l'eau. une situation liée à la modification du gradient thermique du au fait que le CO2 piègeant les infrarouges longs chauffe l'air "dans la masse": l'humidité de l'air doit être plus grande pour créer la même instalbilité nuageuse style bougeonnement des nuages. elle est plus grande avant de brasser les couches d'air par convection.

image trouvées


sauf erreor Heat Index: (humidex)
91.5°F à chambéry le 22 juin
ça fait 91.3 fois 0.8 -32 = 41 indice humidex... ça correspond assez bien à ce qui est ressentit!

en fait il y avait erreur (voir post suivant), il ya juste 37° mais c'est assez quand même pour "le malaise plus ou moins marqué



lien
http://thevenet.jean.free.fr/50_ans_du_climat_belley/index.html

dommage, ça s'arrête avant le gros changement de 2002 (1998 fin de cet ouvrage)


Dernière édition par Jean Thevenet le Jeu 26 Juin 2008, 15:37, édité 2 fois (Raison : commentaire erreur)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thevenet.jean.free.fr/journal-activite_physique-rubriques
M. Gagnard
Posteur de bronze


Messages : 255
Localisation : Violay (Loire)
VPH : VK2
Date d'inscription : 17/02/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi crève-t-on tant de chaud, en vélo et en été ?   Jeu 26 Juin 2008, 12:33

A Chambéry le 22 juin 08, l'Humidex est monté à 38.2 au maximum.
http://www.meteociel.fr/temps-reel/obs_villes.php?code2=7491&jour2=22&mois2=5&annee2=2008&envoyer=OK
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.orange.fr/meteolyonnaise/indexclim.htm
M. Gagnard
Posteur de bronze


Messages : 255
Localisation : Violay (Loire)
VPH : VK2
Date d'inscription : 17/02/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi crève-t-on tant de chaud, en vélo et en été ?   Jeu 26 Juin 2008, 12:42

Jean Thevenet a écrit:
sauf erreor Heat Index: (humidex)
91.5°F à chambéry le 22 juin
ça fait 91.3 fois 0.8 -32 = 41 indice humidex... ça correspond assez bien à ce qui est ressentit!

Justement, il y a erreur. La formule pour passer des Farenheit aux Celsius est la suivante :
F = 9*C/5 + 32
ou
C = (F - 32)* (5/9)

Donc 91.3F donne environ 33° et pas 41....

Ca c'était pour la conversion.

Maintenant il y a plusieurs indices de chaleur ressentie. L'humidex est utilisé en France et au Canada, les US prennent peut être autre chose ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.orange.fr/meteolyonnaise/indexclim.htm
M. Gagnard
Posteur de bronze


Messages : 255
Localisation : Violay (Loire)
VPH : VK2
Date d'inscription : 17/02/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi crève-t-on tant de chaud, en vélo et en été ?   Jeu 26 Juin 2008, 12:48

Jean Thevenet a écrit:

je pense que le point de rosé en été a gagné carrément 7° de "moyenne" si on prend les jours de mars à octibre. il faudrait trouver des arcjives, celle que j'ai ne le confirment pas.

7° de moyenne c'est surréaliste.

Si on admet que la tempé moy a augmenté de l'ordre du degré alors la Td moy a augmenté elle aussi de l'ordre du degré.

Attention, je parle bien d'une station météo qui n'aurait pas déménagé entre temps. Car si on l'a déplacée d'une bute bien ventilée à un marais cloisonné alors oui, la Td a dû augmenter terriblement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.orange.fr/meteolyonnaise/indexclim.htm
M. Gagnard
Posteur de bronze


Messages : 255
Localisation : Violay (Loire)
VPH : VK2
Date d'inscription : 17/02/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi crève-t-on tant de chaud, en vélo et en été ?   Jeu 26 Juin 2008, 13:07

Un exemple récent et concret sur l'influence de la situation de la station pour la mesure de Td.

Hier 25 juin 2008 à St-Chamond (Loire, ville dans la vallée du Gier, assez encaissée).

Station automatique Météo-France du quartier de la Varizelle (alt 400 m, proche de la rivière Gier) : à 15h il faisait 30°C pour une Td de 22.9°C (NB : 23.1° de Td à 16h).

A 4.9 km de là et à la même heure, toujours dans la vallée du Gier, mais en aval et sur une bute servant de terrain d'aviation (lieu dit Planèze), on avait à peu près la même température (29.8°) mais une Td de seulement 16.2°.

Sources : Météo France.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.orange.fr/meteolyonnaise/indexclim.htm
Jean Thevenet
Accro du forum
avatar

Messages : 1486
Âge : 48
Localisation : N45.7637290 E005.7722780
VPH : VTT à guidon de course
Date d'inscription : 11/06/2008

MessageSujet: Re: Pourquoi crève-t-on tant de chaud, en vélo et en été ?   Jeu 26 Juin 2008, 15:26

"7° de moyenne c'est surréaliste."
je parle de la période estivale.
entre 1950 et 1998 déjà 2.4° d'augmentation sur l'année
mais les maximas des années 50 était dans les 28 jusqu'en 1976 où il y a fait 33° 3 jour de suite mais sec.
de 1998 à 2008 je pense (mais il faudrait des mesures) qu'on a subit une hausse similaire à entre 1950 et 1998. surtout à partir de 2002 (début du retour à la transparence de la stratosphère)
2002 fut l'année des tondeuse: ça poussait ça poussait... comme en pays tropical.

entre temps, par suite de la modification due barrage l'eau qui ne montait jamais au dessus de 18° atteint 24° et même 27° en 2002 (eau du rhône. en 2003 elle fut moins élevée qu'en 2002)
due au barrage aussi, le reflux périodique rhone vers lac du bourget a cessé: eau plus chaude au nord du lac du bourget.
l'eau a gagné près de 6° en été.
c'est peut être là la cause des point de rosée proche de 20 au lieu d'être proche de 13 (non 13 en oût, en juin plutôt vers 8 à 11) à cette époque de l'année.

les nuits sont vraiment plus chaudes qu'avant.

maintenant on obserse courrement des températures de l'ordre de 30°
même en mai (34° le 29 mai 2005 je m'en rapelle c'était le jour de mon titre de champion de France en course de barque)

remarque cette année n'a pas été très chaude mais humide.

merci pour la formule, ça fait bien dans les 33° mais mes mesures proviennent pas des stations météo france mais des aéroports, elles diffèrent donc de celles des villes.
http://www.meteociel.fr est super, il y a des courbes.

je donne aussi un lien pas mal
http://www.sat.dundee.ac.uk/geobrowse/geobrowse.php?sat=0
mais il faut s'inscrire et ensuite on a la terre sous tous les angles
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thevenet.jean.free.fr/journal-activite_physique-rubriques
Jean Thevenet
Accro du forum
avatar

Messages : 1486
Âge : 48
Localisation : N45.7637290 E005.7722780
VPH : VTT à guidon de course
Date d'inscription : 11/06/2008

MessageSujet: Re: Pourquoi crève-t-on tant de chaud, en vélo et en été ?   Ven 27 Juin 2008, 10:53

la conversion correcte entre les F et les C° révèlent une chose: les mesures des aéroport sont faites en degrés celsius, puis le logiçiel les traduit en degrés incompréhensibles, car en celsius les chiffres tombent rond (c'est donc communiqué à un degré près pour les aéroports.


Weather Report - Chambery / Aix-Les-Bains
Last updated on Friday June 27 2008 9:00 am
Few clouds at 4000 feet
Scattered clouds at 10000 feet
Temperature:
73.4°F 23°C
Dew Point:
60.8°F 16°C
Air Pressure:
30.15" Hg
Rel. Humidity:
64.8%
Wind Speed:
9 MPH NNW
Sunrise:
4:49 am
Sunset:
8:30 pm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thevenet.jean.free.fr/journal-activite_physique-rubriques
laf_ange
Accro du forum
avatar

Messages : 3577
Âge : 44
Localisation : AGEN
Date d'inscription : 26/04/2008

MessageSujet: Re: Pourquoi crève-t-on tant de chaud, en vélo et en été ?   Ven 27 Juin 2008, 19:49

C'est normal que cela soit fait en degré Celsius car il y a une conversion des plus simple entre la température en Celsius et la température en degré kelvin qui est la norme.
0° Celsius = 273.15° kelvin (si je me trompe pas trop lol).

LAF ! ! ... !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/laf-ange/le_site.html
Jean Thevenet
Accro du forum
avatar

Messages : 1486
Âge : 48
Localisation : N45.7637290 E005.7722780
VPH : VTT à guidon de course
Date d'inscription : 11/06/2008

MessageSujet: Re: Pourquoi crève-t-on tant de chaud, en vélo et en été ?   Sam 28 Juin 2008, 17:57

mais alors où sont passé les 15 dixième de degré qui étaient en rab...
en fait je crois que les instruments ont adopté le système métrique, et le plus logique est bien de se fier à l'eau, support du vivant pour 0 à 100°. je ne comprend pas bien le choix de F° et puis les anglosaxons ont des tas d'unités comme ça: un gallon de carburant, une livre de lait, les unités de mesures changent selon les matériaux. ça doit les isoler de l'aprehension directe.

il existe un peu ce phénonème avec les kilocalories et les joules, sources d'erreur en pagaille dans les estimation d'effort physique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thevenet.jean.free.fr/journal-activite_physique-rubriques
olivier25
Modo
avatar

Messages : 5039
Âge : 61
Localisation : Besançon (Doubs), bientôt Buis les Baronnies !
VPH : Trike Performer, Sokol A1, Métabike, BricaBraque,FAT Bottecchia, Python1
Date d'inscription : 05/01/2006

MessageSujet: Re: Pourquoi crève-t-on tant de chaud, en vélo et en été ?   Sam 28 Juin 2008, 18:15

Jean Thevenet a écrit:

il existe un peu ce phénonème avec les kilocalories et les joules, sources d'erreur en pagaille dans les estimation d'effort physique.

En l'occurence, la calorie, c'était bien trouvé: quantité de chaleur nécessaire à élever un gramme d'eau d'un degré Celsius... Pas mal !
Jusqu'au jour où on s'est aperçu de la correspondance travail/chaleur, et là, manque de pot, le choix de la calorie comme unité de chaleur devenait discutable par rapport au Joule (qui est, comme chacun le sait, le travail nécessaire au déplacement d'une force de 1 N sur un mètre, le déplacement se faisant suivant la direction de la force)

On n'aurait pas eu ce problème, si par exemple, notre unité de longueur avait été le Pasdgéant (qui comme chacun le sait également, vaut 4,18 m geek)

Bon.:porte:

__________________________________
Le vélo couché est au vélo droit  ce que la chaise longue est au tabouret ...
Olivier25, alias Danblanch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://oliviercresson.free.fr
laf_ange
Accro du forum
avatar

Messages : 3577
Âge : 44
Localisation : AGEN
Date d'inscription : 26/04/2008

MessageSujet: Re: Pourquoi crève-t-on tant de chaud, en vélo et en été ?   Sam 28 Juin 2008, 18:38

De tout façon les anglo-saxon ne peuvent pas faire comme tous le monde.
Il nous impose même leur mesure a la con (les roues 26 Pouces, les 1/10 de pouce pour l'espace entre les patte de composants en electronique (2.54mm) et bien d'autre....)

LAF ! ! ... !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/laf-ange/le_site.html
LoRan(s)
Accro du forum
avatar

Messages : 1215
Âge : 49
Localisation : Grenoble + Saint Claude (Jura)
VPH : RANS V2
Date d'inscription : 31/12/2006

MessageSujet: Re: Pourquoi crève-t-on tant de chaud, en vélo et en été ?   Sam 28 Juin 2008, 19:52

[quote="olivier25On n'aurait pas eu ce problème, si par exemple, notre unité de longueur avait été le Pasdgéant (qui comme chacun le sait également, vaut 4,18 m[/quote]
unité ancienne issue de "la grande encyclopédie Bête et méchante" de Cavanna ?
un Pasdgéant égale à 5 Ptibonomdechmin si mes souvenirs sont bons.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean Thevenet
Accro du forum
avatar

Messages : 1486
Âge : 48
Localisation : N45.7637290 E005.7722780
VPH : VTT à guidon de course
Date d'inscription : 11/06/2008

MessageSujet: Re: Pourquoi crève-t-on tant de chaud, en vélo et en été ?   Dim 29 Juin 2008, 07:42

on aurait du choisir le système internationale tel que la vitesse de la lumière au carré = 1
ainsi on aurait la formule clef E=M et tout aurait été plus clair: la masse et l'énergie c'est la même chose sous deux aspects différents.

reste à définir les unités utilisées pour E ou M..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thevenet.jean.free.fr/journal-activite_physique-rubriques
Jean Thevenet
Accro du forum
avatar

Messages : 1486
Âge : 48
Localisation : N45.7637290 E005.7722780
VPH : VTT à guidon de course
Date d'inscription : 11/06/2008

MessageSujet: Re: Pourquoi crève-t-on tant de chaud, en vélo et en été ?   Lun 30 Juin 2008, 13:51

http://www.meteociel.fr/temps-reel/obs_villes.php?code2=7491&jour2=30&mois2=5&annee2=2008&envoyer=OK
je ne comprend pas pourquoi le refroidissement éolien est exactement égal à la température..
dans quel cas il varie alors?


Weather Report - Chambery / Aix-Les-Bains
Last updated on Monday June 30 2008 12:00 pm
Scattered clouds at 5300 feet
Scattered clouds at 25000 feet
Temperature:
82.4°F 28°C
Dew Point:
66.2°F 19°C
Air Pressure:
30.09" Hg
Rel. Humidity:
58.2%
Wind Speed:
11 MPH N
Heat Index:
84.7°F 29 (mais sur météo ciel 34° humidex
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thevenet.jean.free.fr/journal-activite_physique-rubriques
Jean Thevenet
Accro du forum
avatar

Messages : 1486
Âge : 48
Localisation : N45.7637290 E005.7722780
VPH : VTT à guidon de course
Date d'inscription : 11/06/2008

MessageSujet: Re: Pourquoi crève-t-on tant de chaud, en vélo et en été ?   Ven 29 Aoû 2008, 09:32

Article du journal le monde 20080828 page 18 "FOCUS"
RÉSUMÉ

Les cycles naturels limitent le réchauffement et sont pour 2008 à leur niveau de "refroidissement" maximal pour l'Europe.

- Le rayonnement du soleil varie par cycles de 11 ans entre 1365.5 et 1366.5 watts/mètres carrés.
- L'oscillation nord atlantique rafraîchit l'Europe en phase négative (début été 2008)
- L'oscillation australe El Nino est entrée en phase froide
- L'oscillation pacifique décennale influe sur l'Amérique du nord (cycles sur 20 à 30 ans)

depuis 50 ans l'intensité du soleil a décrue légèrement (note: ne pas confondre avec l'obscurcissement planétaire due aux fumées humaines, carrément des dizaines de % en moins, le journal ne le mentionne pas)
que se passera t'il si il retrouve sa valeur ordinaire?

Quand cette conjonction d'éléments refroidissant sera terminée, par exemple dans les années 2010-2016 nous devrions connaître à nouveau des canicules comme celles de la période 2003... (le fond de l'article le sugère sans le dire carrément mais c'est une évidence)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thevenet.jean.free.fr/journal-activite_physique-rubriques
LoRan(s)
Accro du forum
avatar

Messages : 1215
Âge : 49
Localisation : Grenoble + Saint Claude (Jura)
VPH : RANS V2
Date d'inscription : 31/12/2006

MessageSujet: Re: Pourquoi crève-t-on tant de chaud, en vélo et en été ?   Mar 02 Sep 2008, 10:16

Grand dossier dans "Science et Vie" de ce mois sur le réchauffement dû à la diminutions des aerosols
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean Thevenet
Accro du forum
avatar

Messages : 1486
Âge : 48
Localisation : N45.7637290 E005.7722780
VPH : VTT à guidon de course
Date d'inscription : 11/06/2008

MessageSujet: Re: Pourquoi crève-t-on tant de chaud, en vélo et en été ?   Mar 04 Nov 2008, 09:22

nouvelle information démontrant ce changement de point de rosée.
le changement de point de rosée à été perçu cette dernière decennies autour de chez moi par le temps de séchage du bois: 3 ans au lieu de 2 ans.
cela perturbe pas mal les paysans qui ne savent plus ou stocker le bois.

l'augmentation de point de rosée semble aussi la raison pour laquelle les traitements par fongicides ont augmenté, dans les vignes et vergers surtout (en période végétative plusieurs traitements par semaine, et une hétacombe non seulement des abeilles mais, semble t'il des guêpes.
Je confirme: la maïs a eu une "maladie nouvelle" (pas de précedent) en 2008 il a noirci comme le ble l'avait fait en 2006, par excès d'humidité DE L'AIR (rien à voir avec la pluviométrie qui elle est dans les normes, voir en manque).

ce point de rosée excessif change beaucoup de choses.
- il est plus difficile de réguler sa température (moiteur)
- il doit y avoir plus de traitements agricoles.
- la pollution automobile est doublement augmenté, par mauvaise carburation, par transport plus facile des polluants via aérosols, et par la stagnation de l'air frais et humide dans les coins abrités des routes (contre les talus).

petit détail qui pèse lourd, le pot d'échappement à droite (nouveaux modèles après 2004) qui rejette coté talus (coté frais) au lieu de rejetter au milieu de la route, plus chaud: le nuage de polluant craché dans une zone plus abrité et tendant à rester en bas ne monte pas, le cycliste ou le piéton en prend plus dans les narines.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thevenet.jean.free.fr/journal-activite_physique-rubriques
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pourquoi crève-t-on tant de chaud, en vélo et en été ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pourquoi crève-t-on tant de chaud, en vélo et en été ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pourquoi crève-t-on tant de chaud, en vélo et en été ?
» Moteur s'arrêtant à chaud!
» les petits soucis electriques de maxou
» boite qui se bloque parfois entre 3 et 4
» bouillonement radiateur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum du Vélorizontal, vélo couché et autres véhicules à propulsion humaine :: Ravito :: Le Coin écolo-
Sauter vers: