Le Forum du Vélorizontal, vélo couché et autres véhicules à propulsion humaine

Le forum francophone de tous les amateurs de cette pratique cycliste
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Inquiétude vis-à-vis de l'augmentation de la ventilation pulmonaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Jean Thevenet
Accro du forum
avatar

Messages : 1486
Âge : 48
Localisation : N45.7637290 E005.7722780
VPH : VTT à guidon de course
Date d'inscription : 11/06/2008

MessageSujet: Inquiétude vis-à-vis de l'augmentation de la ventilation pulmonaire   Mer 25 Juin 2008, 09:34

FITNESSCAR ET SANTÉ.

la pratique de l'endurance ciblée aura pour effet D'AUGMENTER le métabolisme de façon SENSIBLE pour ne pas dire de le changer d'ordre de grandeur!.

- LA PRODUCTION D'ÉNERGIE: meilleure performance, meilleure complétion des batteries: ordre de grandeur: progression de l'ordre du double, et pour ceux qui déjà pratiquait au quotidien de l'ordre de 1.5.. à noter que la capacité à maigrir devrait être multipliée par le même rapport, mais en fait ça sera plus encore car la régularité d'effort facilite le recours aux lipides.
- LA PRODUCTION DE CHALEUR: il y aura des problèmes plus marqués d'évacuation de température qu'avec la vélomobile ordre de grandeur de l'augmentation: de l'ordre de 2 fois plus du fait de la continuité, et à long terme de 3 à 4 fois plus du fait de l'augmentation de la puissance en zone d'endurance. la fitnesscar ne sera probablement avec carénage que pour l'hiver. L'été le carénage pourrait être remplacé par un toit solaire servant pour faire de l'ombre mais aussi pour permettre de réduire l'effort donc la production de chaleur (ou d'aider à aller plus vite donc d'avoir du vent)
remarque: le panneaux solaire qui aide à avancer pour se faire du vent, c'est la meilleure façon de se ventiler. (cette énergie serait perdu à avoir un résultat moins bon dans un carénage équipé de ventilateur)
- LES ÉCHANGES GAZEUX: proportionels à l'énergie produite: au course de la séance, par rapport à la vélomobile en situation mixte (parcours hors piste de vélodromme) multiplication par deux, et du fait des progrès par 4 à terme. Il y aura une hypersensibilité marquée à la pollution, surtout ozone, particules fines et oxydes d'azotes qui dépendent de la ventilation pulmonaire. Il faudra s'habituer, en cas de pratique sur route de porter le masque à gaz en cas de présences de diesels. Je vois là le principal obstacle, qu'il faut espérer voir atténuer par la fin du pétrole.


remarques pour cerner les ordres de grandeur.

LE SÉDENTAIRE est limité à 0.7 watts/kilos en endurance et se fatigue de toute façon, ne serait ce que pour des raisons de maintient de posture en 30 ou 40 minutes de n'importe quel sport.
LE SPORTIF SÉDENTAIRE est déjà d'un niveau double: il produit vers 1.5 watts par kilo en endurance: c'est le sportif qui fait réellement du sport mais seulement dans le cadre des vacances et des congés, donc pas au quotidien: 1 à 3 fois par semaine. Il pratique avec un soucis d'efficacité dans l'entraînement. Il respire environ 1.1 fois plus d'air que le sédentaire dans la semaine. En ce qui concerne les précautions liées à la pollution la fait d'être SPORTIF SÉDENTAIRE ou SÉDENTAIRE ne compte peu étant donné
- le faible niveau sportif qui ne multiplie pas de beaucoup les échanges gazeux (seulement par 5 fois)
- le faible cumul: de moins de 3 heures par semaine..

Le "NON-SPORTIF-NON-SÉDENTAIRE" qui acquiert des performances comparables "sans faire exprès" par cumul d'effort naturellement fait dans une vie d'extérieur ou de transports utilitaires est moins fatigable.
Il respire 1.3 à 1.5 fois plus d'air que le sédentaire dans la semaine, à peu près, et peut renouveler son effort tous les jours. On reste dans le même ordre de grandeur pour les puissances maximales épuisantes: environ 200 watts pour 75 Kg sur une durée d'une heure.
il dépasse un cumul de 3h par semaine mais même en cas de faible cumul de temps l'adaptation à l'effort est meilleure car il y a une solicitation quotidienne, alors que dans le cas de séances plus espacés que 3 jours, le corps se désadapte entre temps.

le sédentaire et le sportif sédentaire ne sont pas en bonne santé:
ils ont un mauvais équilibre métabolique, souvent du gras au ventre ou des problèmes de surpoids, de l'acide lactique en cas d'effort... ils ont souvents carences d'oligo éléments (mange pas assez pour avoir la dose) soit un excès métabolique (trop manger pour avoir la dose minimale d'oligo éléments)
le "NON-SPORTIF-NON-SÉDENTAIRE" est en bonne santé: il est plus svelte, n'est pas fatigué, mais si il ne peut pas faire beaucoup d'endurance ciblée dans sa vie quotidienne, il reste peu puissant. Il peut mieux se bouger par ce qu'il est plus maigre et que son corps, non seulement plus léger a un meilleur rendement musculaire.

Tous les deux peuvent métaboliser lors d'une séance intense et soutenue, mais non pénible, entre 300 et 500kcal/heure avec toutefois une différence: le SPORTIF SÉDENTAIRE n'utilisera que des sucres et se "pollue" de toxines des qu'il se bouge, il sent durant plusieurs jours de la fatigue qu'il attribue même au succès de sa séance hebdomadaire. Le pratiquant quotidien ("NON-SPORTIF-NON-SÉDENTAIRE") utilisera aussi des graisses en plus des sucres et se nettoie de ces toxines: si il doit rester sans bouger plusieurs jours de suite il est fatigué alors que l'activité physique le soulage.

celui qui a travaillé d'une façon "ciblée" l'endurance aérobie change de niveau de puissance pour atteindre l'état de bonne condition physique c'est le SPORTIF NON SÉDENTAIRE. SPORTIF veut dire: qui cherche la performance dans la manière de s'entraîner: il fait expres pour s'améliore ce qui est façon de forcer la nature.
Chiffres: pratique quotidienne avec 2.25 à 3 watts/kilos, ce qui est 3 fois plus que la condition sédentaire qui est associée avec 0.7 watts par kilos ou deux fois plus que la condition obtenue par simplement de l'activité physique quotidienne.
Remarquons aussi que le volume d'air respiré est de l'ordre de 80 mètres cubes par semaine pour le sédentaire.

On remarque qu'entre sédentaire et l'état de "SPORTIF-NON-SÉDENTAIRE" on passe du simple au triple et que varient sensiblement la dépense calorique, les échanges gazeux... On respire alors 2 à 3 fois plus d'air "dans la vie".
TOUT change alors, on change complètement de niveau, et on peut arriver à des puissances disponibles sur 1h au seuil de l'épuisant de l'ordre de 300 à 350 watts pour 75 Kg, mais tous les jours on exploite parfois plus d'une heure des puissances entre 200 et 250 watts qui serait plus qu'épuisantes en une seule fois une heure pour un sportif-sedentaire ou un non-sportif-non-sédentaire...

Similitude avec la condition d'ATHLÈTE... le niveau du dessus, celui qui vous regarde en disant "peuh! des amateurs...".
Chiffres pratique vers 2.5 à 4 watts/kilos coté athlète (en endurance NON PÉNIBLE), à y comparer avec les 2.25 et 3 watts par kilo de la "bonne condition physique", on remarque immédiatement que c'est comparable (même ordre de grandeur)
on passe de la bonne condition "SPORTIF NON SÉDENTAIRE" à "ATHLÈTE" en orientant toute sa pratique vers un cumul d'efforts inscrits dans une combinaison de séances ciblée avec une alternance de cycles, pour solliciter les différentes "filières" énergétique: apparaissent la notion de meso cycles (à l'échelle de plusieurs années) , macro cycle (à l'échelle d'une saison) , et micro cycles (à l'échelle du mois) de préparation. à cela s'ajoute des alternances court-fort long-facile d'un jour à l'autre ou même dans la journée. Tout cela repousse les limites à 1.5 fois plus environ: à 75 Kg à l'âge de 22 à 30 ans, la puissance peut atteindre 420 watts sur une durée d'une heure.
c'est beaucoup mais ça reste assez voisin finalement de 300 à 350 watts... ce n'est 1.3 fois plus et cela se paye très cher: pour passer à ce niveau on sacrifie... tout, y compris peut être une bonne santé dans le futur!

Remarque sur les avantages d'être SPORTIF NON SÉDENTAIRE et des problèmes qui résultent

Avantages: plus grande disponibilité de puissance, comparable à l'athlète.
production de chaleur en hiver: port de la petite tenue même vers 0°C: quasi impression d'être en été toute l'annéee: on emporte avec soit un chauffage de 900 watts ou même plus, autant que radiateur pour une pièce d'appartement.

Inconvénient:
- difficultés d'équilibre thermique en été, impact du climat (dans ma régionles valeurs courantes de point de rosée sont passées de 12 à 18°C en août vers 1990 à des valeurs tropicales de 21 à 25°C... comme sous les tropiques: ce point de rosée est le paramètre FLAGRANT du réchauffement climatique),
- exigence de puissance lors des efforts, et hypersensibilité à la pollution de l'air exacerbé: on respire parfois 150 litres d'air par minute au lieu de 8, et si il y a 50ppm de monoxyde d'azote (les quelques secondes qui suivent un dépassement par une voiture) c'est toxique!
Dans le cas de la fitnesscar, cette condition qui signifie indépendance énergétique et grande forme physique pour tenter toutes les autres solution musculaire sera par contre associée à une multiplication par 2 ou 3 même, en cumul "dans la vie", des échanges gazeux qui rend plus exigeant pour la qualité de l'air.
le fait que sur le total d'airrespiré 50 à 75% sont respirés sur le trajet (au lieu de 10 à 20% dans une vie "normale") il y a donc souci à avoir quant à la qualité de l'air sur le trajet: elle prédomine, et correspond souvent, en raison des heures de trajets au mauvais moment de la journée.
Ces problèmes méritent d'être abordés pour être anticipé avant de faire "de la casse".

Chez l'athlète ces même problèmes deviennent invalidants, sources possibles de contre performance: d'une part l'athlète pratique bien plus en volume d'endurance donc en quantité d'air échangé, d'autre part il est à la limite supérieure de la sollicitation de son corps, à la limite du rouge et est donc fragilisé. Ce n'est plus la condition de santé optimale même si il y a 30% de puissance en plus au quotidien: l'athlète, à cause de ce coté excessif est plus fragile est en danger d'exposition plus marqué.
en général les graves problèmes de l'athlète n'ont pas le temps de se manifester: il prend heureusement sa retraite bien souvent avant 30 ans. l'athlète pratique également en milieu privilégié: il ne va pas faire ses séances de puissance aérobie sur la route encombrée qui le mène au travail...
alors qu'au contraire, ceux qui maintiennent une bonne condition physique par le quotidien, le font en tout lieux et par style de vie et cela perdure parfois au delà de 60 ans: ils sont moins fragiles mais restent exposés, et pratiques dans de pires conditions que l'athlète. Il faut donc considérer le cumul de l'exposition aux polluants de l'air dont la dose se multiplie avec la quantité d'air respirée.

il convient donc d'en tenir compte des maintenant dans la conception de la fitnesscar pour éviter des graves problèmes... pour ma part la solution actuelle, la seule est d'adopter le port du masque à partir de 1 voitures toutes les 5 minutes en zone mal ventilée, en attyendant la généralisation des véhicules hydrogènes et électrique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thevenet.jean.free.fr/journal-activite_physique-rubriques
Jean Thevenet
Accro du forum
avatar

Messages : 1486
Âge : 48
Localisation : N45.7637290 E005.7722780
VPH : VTT à guidon de course
Date d'inscription : 11/06/2008

MessageSujet: Re: Inquiétude vis-à-vis de l'augmentation de la ventilation pulmonaire   Sam 28 Juin 2008, 09:17

une solution partielle


USAGE DU MASQUE À GAZ
Le fait de choisir sa dose d'effort permet d'éviter tout effort excessif et de se placer juste en dessous d'un seuil dit "ventilatoire" et donc de ne pas ressentir un trop grand besoin de respirer alors que le masque entrave le débit.
Le port du masque est donc beaucoup plus facile en fitnesscar qu'en vélo où la moindre pointe de puissance oblige souvent à passer le seuil de possibilité de respiration permise par le masque.
La masque à gaz fait une résistance à la respiration qui parfois gêne pour une respiration à peine plus forte que celle du repos (8 litres d'air par minute): alors l'effort avec masque semble impossible. C'est là encore une affaire d'entraînement pour repousser ce seuil de possibilité respiratoire avec masque.
Il suffit donc de commencer par le mettre au repos de temps en temps, dans les zones les plus polluées en en utilisant alors le moteur, puis d'augmenter progressivement la charge d'effort physique: les muscles respiratoires prenant du tonus, alors il devient assez vite possible de respirer avec masque 80 litres par minute d'air et alors de pouvoir rester en endurance. il faut savoir que les cartouches pouvant filtrer 200 mètres cubes d'air elles peuvent protéger environ 200/80X1000 minutes soit 41 heures d'effort d'endurance, ce qui assure un bon mois de protection, voir plus si le masque n'est porté que pour certaines zones.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thevenet.jean.free.fr/journal-activite_physique-rubriques
Jean Thevenet
Accro du forum
avatar

Messages : 1486
Âge : 48
Localisation : N45.7637290 E005.7722780
VPH : VTT à guidon de course
Date d'inscription : 11/06/2008

MessageSujet: Re: Inquiétude vis-à-vis de l'augmentation de la ventilation pulmonaire   Sam 28 Juin 2008, 09:28

contrôle de la respiration: si plus lente mais plus ample les pulses baissent (de presque 7 pulses/minute), mais la sensibilité à la pollution augmente. Je repense à mon hypersensibilité anormale en aviron qui s'expliquait par le controle de la respiration avec une forte amplitude et une synchronisation sur les coups de rame: en endurance 1 cycle par coup de rame, 10 cycles de 6 litres environ par minute= 60 litres/minutes
en compétition ou entraînements intenses 2 cycles par coup de rame, 60 cycles par minute et donc 360 litres/minute, un cycle sur deux étant écourté (celui fait durant le retour de coulisse), 300 litre/minutes serait plus proche de la réalité..
à comparer avec le repos 8 litre par minute: compétition 300/8 = 37 fois plus, entraînement autour de 8 à 10 fois plus.
6 litre par cycle car je ne force pas systématiquement au bout des réserves inspiratoires et expiratoires, ce qui ferait alors, en tel cas 8 litres/cycle.

heu... ya quelqu'un?

il n'est pas interdit de dire ce que vous en pensez, à moins que vos fosses nasales recouverte de mucosité d'excès de produit laitiers et laminées aux oxydes d'azotes devenu acide nitrique au contact des musqueuses aient rendu vos récepteurs ofalctif inopérants...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thevenet.jean.free.fr/journal-activite_physique-rubriques
Montaucols
**


Messages : 77
Date d'inscription : 29/06/2008

MessageSujet: Re: Inquiétude vis-à-vis de l'augmentation de la ventilation pulmonaire   Dim 29 Juin 2008, 18:04

J'ai lu ton sujet et j'apprends beaucoup de choses.
J'ai d'ailleurs lû un article sur les sportifs d'endurance
qui ont les voies respiratoires qui se fragilisent dû
des échanges gazeux élevés.Souvent ils ont les symptômes
des asthmathiques, bilan rien n'est bien bon dans les
comportements extrémes.Car dans le cas cité il n'y a même pas
de pollution... alors imagine un pro qui s'entrainerait en ville
il chopperait peut-être un cancer des poumons.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kapello
Accro du forum
avatar

Messages : 1570
Âge : 43
Localisation : 33350 Pujols
VPH : Bachetta Giro 26 (Biquette) meyerisé : moyeux dynamo et rohloff et TicTac, vélomobile quest
Date d'inscription : 12/12/2007

MessageSujet: y a des questions que j'ms pose   Lun 30 Juin 2008, 13:47

J'ai lu, monsieur Thevenet, à peu près toutes vos participations sur ce forum, ainsi que celles sur le site du fitness car.
et je me suis régalé, j'ai appris plein de choses, en particulier sur la notion d'endurance et sur l'importance de son "réglage" par rapport à la puissance musculaire.
Et donc, je me pose des questions sur mon propre entraînement.
1 : ce n'est pas un entraînement puisque je vais au travail 4 fois par semaine à vélo. (heureusement, c'est la campagne et elle est ventilée).
2 : le trajet simple est de 7.5 km avec au retour une pente à 14% sur 100 m de dénivelé (moins d'un km donc). Le reste est presque plat.
3 : je fais le trajet à fond, ne sachant pas me réguler, soit 32 de moyenne à l'aller et 27 AR.
4 : la question, qui est : "dans quel type d'effort suis je, dois je envisager de pédaler autrement pour progresser." l'indication supplémentaire est que, je pèse 85 kg, mon poids de forme étant 80, et 2600 km de trajet pour aller au boulot (et quelques balades), je n'ai pas perdu un gramme (je mange équilibré et ne grignote que des fruits). Autre indication, en l'absence de ce trajet quotidien, je suis las.
En bref, je souhaite rendre plus efficace cette promenade AR maison boulot, à mon plus grand profit physique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean Thevenet
Accro du forum
avatar

Messages : 1486
Âge : 48
Localisation : N45.7637290 E005.7722780
VPH : VTT à guidon de course
Date d'inscription : 11/06/2008

MessageSujet: Re: Inquiétude vis-à-vis de l'augmentation de la ventilation pulmonaire   Lun 30 Juin 2008, 14:46

JE RÉPOND EN MAJUSCULE

'ai lu, monsieur Thevenet, à peu près toutes vos participations sur ce forum, ainsi que celles sur le site du fitness car.
et je me suis régalé, j'ai appris plein de choses, en particulier sur la notion d'endurance et sur l'importance de son "réglage" par rapport à la puissance musculaire.
Et donc, je me pose des questions sur mon propre entraînement.
1 : ce n'est pas un entraînement puisque je vais au travail 4 fois par semaine à vélo. (heureusement, c'est la campagne et elle est ventilée).
4 FOIS PAR SEMAINE C'EST DÉJÀ PRESQUE QUOTIDIEN
2 : le trajet simple est de 7.5 km avec au retour une pente à 14% sur 100 m de dénivelé (moins d'un km donc). Le reste est presque plat.
3 : je fais le trajet à fond, ne sachant pas me réguler, soit 32 de moyenne à l'aller et 27 AR.
IL NE FAUT PAS ALLER À FOND JUSTEMENT, MAIS À 75% DE À FOND.
IL FAUT GARDER "À FOND" POUR 15' À 20' PAR SEMAINE MAXI, "À FOND" ÉTANT LA LIMITE INFÉRIEURE D'ESSOUFLEMENT.
POUR TROUVER LA BONNE ALLURE CHERCHE CELLE QUI PERMET DE PARLER SANS GÊNE OU CELLE QUI PERMET DE MACHOUILLER ENCORE UN CHEWING GUM (SI ON PERD LE SOUFFLE AU TEST DU CHEWIND GUM ON A SORTI DE LA ZONE D'ENDURANCE POUR ENTRER DANS LA ZONE DE RÉSISTANCE TERME VAGUE QUI SIGNIFIE "UN PEU TROP FORT"
4 : la question, qui est : "dans quel type d'effort suis je, dois je envisager de pédaler autrement pour progresser." l'indication supplémentaire est que, je pèse 85 kg, mon poids de forme étant 80, et 2600 km de trajet pour aller au boulot (et quelques balades), je n'ai pas perdu un gramme (je mange équilibré et ne grignote que des fruits). Autre indication, en l'absence de ce trajet quotidien, je suis las.
ÉVIDÉMMENT QUE TU NE PEUT PAS MAIGRIR, EN RÉSISTANCE TU NE BRULE QUE DES SUCRES RAPIDES: LE GLUCOSE SANGUIN, IL FAUT DESCENDRE À 60-75% POUR COMMENCER À TIRER UN PEU D'ÉNERGIE DES GRAISSES ET ENTRE 50 ET 60% POUR CARBURER ESSENTIELLEMENT SUR LES GRAISSES... ET MAIGRIR. SI TA FRÉQUENCE CARDIAQUE MAXIMALE EST VERS 180, LA BONNE ALLURE POUR MAIGRIR EST ENTRE 115 ET 120 PULSES, ET POUR S'ENTRAÎNER EN COMBINANT PERTE DE POIDS ET PROGRÈS, 130 À 145 PULSES, SURTOUT VERS 130, DE TEMPS EN TEMPS VERS 145 80% DU TEMPS SI POSSIBLE EN DESSOUS DE 145 PULSES, ET RAREMENT SEULEMENT ENTRE 150 ET 170 PULSES. 20% DU TEMPS TOTAL
À FOND NE DOIT PAS DÉPASSER 2% DU TEMPS TOTAL
En bref, je souhaite rendre plus efficace cette promenade AR maison boulot, à mon plus grand profit physique.
IL FAUDRAIT AUSSI QUE TU PROLONGE LA DURÉE DE SORTIE PAR UN PEU DE TOURISME, POUR LANCER L'ADAPTATION À L'ENDURANCE IL FAUDRAIT ATTEINDRE 30 À 40' PAR SORTIE.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thevenet.jean.free.fr/journal-activite_physique-rubriques
Jean Thevenet
Accro du forum
avatar

Messages : 1486
Âge : 48
Localisation : N45.7637290 E005.7722780
VPH : VTT à guidon de course
Date d'inscription : 11/06/2008

MessageSujet: Re: Inquiétude vis-à-vis de l'augmentation de la ventilation pulmonaire   Lun 30 Juin 2008, 14:56

" imagine un pro qui s'entrainerait en ville
il chopperait peut-être un cancer des poumons."

IL Y A BIEN PIRE QUE LA VILLE...
je cite
la route moyenne avec une voiture toutes les 2 à 5 minutes en pente, coincée dans une falaise, ou avec des paravalenche.
le pire n'est pas de traverser grenoble de part en part mais de monter par les gorges du giers ou le pas du frou pour traverser la chartreuse.
il y a pire encore que plusieurs dizaines de traversées de grenoble: aller de bourg st-maurice à tignes. la pollution sous les paravalence est à peu près 200 fois plus forte qu'à grenoble, et on en cumule plusieurs kilomètres sur le trajet. je pense que pour ce trajet il vaut mieux passer par landry et porter le vélo sur l'épaule pour passer à pieds par la vanoise! (où rouler en pleine nuit d'où intérêt dynamo dans le moyeu)

la conception des Horribles Diesels Irritants (HDI) aggrave ce phénomène: ils lâchent des bouffées concentrées de nano (et non pas micro) particules qui ne pèsent pas lourd (qui ne se voient pas beaucoup dans les microgrammes par mètre cube des bulletins de la qualité de l'air) et ils lâchent massivement du monoxyde d'azote. des taux de l'ordre de 5 à 50ppm peuvent être observés dans le sillages d'un HDI en cours de reprise moteur ce gaz, à mon avis exacerbe le sensibilité aux autres polluants)
le fait que ces bouffées de pollutions sont sporadiques font que les mesures officielles ne sont pas alarmante, mais que localement, elle peut être très forte dans le contexte route en pente voiture qui dépasse avec coup d'accélérateur. attention au petit sifflement, cela annonce un prochain largage de pollution concentrée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thevenet.jean.free.fr/journal-activite_physique-rubriques
Kapello
Accro du forum
avatar

Messages : 1570
Âge : 43
Localisation : 33350 Pujols
VPH : Bachetta Giro 26 (Biquette) meyerisé : moyeux dynamo et rohloff et TicTac, vélomobile quest
Date d'inscription : 12/12/2007

MessageSujet: merci   Lun 30 Juin 2008, 15:31

merci beaucoup.

Je prends l'option "promenons nous dans la campagne", je serais obligé de pédaler plus longtemps, moins vite, de chercher ma route et de regarder les jolies églises et les jolis châteaux que j'habiterais avec plaisir. Et je vais de ce pas pédaler moins vite.

Quant à la pollution.... Je viens de me faire décalquer les poumons par une sulfateuse à vigne (et ce n'était pas de la bouillie bordelaise, ça brule la peau et les poumons). Le couillon sur son engin n'a pas arrêté les traitements lors du demi tour de bout de rang.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roger 17
Posteur d'or
avatar

Messages : 625
Âge : 54
Localisation : La Rochelle
VPH : Speed, Seiran SL
Date d'inscription : 21/07/2007

MessageSujet: Re: Inquiétude vis-à-vis de l'augmentation de la ventilation pulmonaire   Mar 01 Juil 2008, 01:15

bonjour
Une question à Jean Thévenet, pratiquez vous le vélo couché ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean Thevenet
Accro du forum
avatar

Messages : 1486
Âge : 48
Localisation : N45.7637290 E005.7722780
VPH : VTT à guidon de course
Date d'inscription : 11/06/2008

MessageSujet: Re: Inquiétude vis-à-vis de l'augmentation de la ventilation pulmonaire   Mar 01 Juil 2008, 17:05

j'ai arrêté le VC à cause de la pollution justement: l'air reste bloqué entre les talus herbeux, les glissières de sécurité, les murets bas, et on respire très fort les herbicides. en vélo droit on est 3 fois plus haut et l'on profite mieux du vent latéral qui dégage la pollution.
j'avais au début pensé que la charge cardiovasculaire réduite permettait de moins repirer la pollution, mais en fait on ne va que 30% plus vite et ça reste du même ordre de grandeur, les moyennes horaires font moins d'écart. en revanche, l'air près du sol est bien plus pollué, et maintenant, depuis 2004 il y a le problème des pots cotés droits des véhicules!
pour les herbicides on reccommence semble t'il à faucher (après la diffusion de "monde selon monsanto" il y eu un choc qui fait réduire les pesticides, de nimbreux paysans essaies de moins traiter: on voit de nouveau des mauvaises herbes dans les cultures, donc on vient de toucher le fond et on remonte la pente). il faut cependant éviter les vergers, les vignes... même en y passant de temps en temps. je n'énumère pas les cas de cancers de jeunes gens alors qu'ils semblaient auparavant en pleine forme et aveint mis à part un terrain sous jacent une bonne hygiène de vie, et qui se shopent un cancer initiés par ces traitements, assez nombreux pour qu'on puisse généraliser (sur ce forum il y a en a plus d'un mais aussi dans mn voisinage)

j'ai repris le vélo après avoir été très isolé (pas de vélo et presque pas de voiture = isolement social) par ce qu'il y a un relatif arrêt des herbicides et une véloroute, mais je me suis interdit certains trajets: surtout près les vignes qui sont cancérigènes, et certaines routes en pente qui font saillie dans le relief (le relief piège la pollution des Horibles Diesels Irritants en côte.
j'ai beaucoup souffert de l'accumulation de la pollution sur le canal en faisant de l'aviron: la route qui le suit envoie trops d'oxydes d'azotes dessus l'hiver, et je remet en cause la pratique de l'aviron et avait pour ce coup emporté le bateau chez moi pour pratiquer en zone moins polluée, mais il y avait un facteur aggravant qui s'est résolu: depuis février 2008 l'usine Givaudan ne relâche plus dans le rhône. ce produit lâché par givaudan semble rendre plus sensible aux autres pollution. mon nez saignait le soir et j'avais des angines sans fièvre "d'irritation".

j'espère d'ici quelques années rouler en vélomobile ou fitnesscar l'hiver et l'été en vélo plutôt, mais il est encore difficile de faire des jonctions.
je vois dans la fitnesscar non pas un moyen de remise en forme (je suis en forme) mais un moyen de reporter l'énergie des efforts en zones non polluée dans la traversée au moteur des zones polluées, et pour réguler l'effort donc le débit respiratoire et ainsi rendre moins contraignant le port du masque en cas de parcours sur route. mais il reste le fait que depuis la sortie de la C3 et de la C4 picasso (voitures qui ont des problèmes de visibilités latérales vers le bas) j'ai aussi peur d'être près du sol, ça dissuade pas mal. j'attend l'aboutissement de la véloroute.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thevenet.jean.free.fr/journal-activite_physique-rubriques
Roger 17
Posteur d'or
avatar

Messages : 625
Âge : 54
Localisation : La Rochelle
VPH : Speed, Seiran SL
Date d'inscription : 21/07/2007

MessageSujet: Re: Inquiétude vis-à-vis de l'augmentation de la ventilation pulmonaire   Mar 01 Juil 2008, 17:55

Je pense que si vous trouver le bent si dangereux vous devriez vous abstenir de vous inscrire sur un forum de pratiquant, surtout pour y écrire de longue diatribe démoralisatrice.

Nous sommes aux courants des problèmes que pose la pollution et nous abordons ce sujet parfois.
Mais doit ton arrêté de vivre et garder nos enfants dans des caisson étanche ? Je préfère agir dans la vraie vie pour tenter d’inverse le processus, plutôt que de crier au loup enfermé dans de noir certitudes et dans un appartement, derrière un ordinateur.

Je pense aussi que vous devriez plutôt écrire vos longs monologues sur votre site, et vous contenter d'avertir par un lien afin que s’eus que cela intéresse puissent aller vous lire, et ainsi éviter de voir vos écrits ce succéder les un aux autres et nuire à la fluidité des fils de discussion.

Mais ceci n’est que mon avis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Green-Bull
Accro du forum


Messages : 1964
Âge : 53
Localisation : Savigny le Temple
VPH : Xclass KMX passé en 20 pouce
Date d'inscription : 09/04/2006

MessageSujet: Re: Inquiétude vis-à-vis de l'augmentation de la ventilation pulmonaire   Mar 01 Juil 2008, 18:03

Roger17 pour moi +1 bien dit.
Je ne lis plus les posts ou apparais monsieur thevenet, je n'ai pas de temps à perdre avec son discours.
C'est peut être que son site est en perte d'audience que la pollution arrive ici.


ps : un conseil Monsieur Thévenet : Mettez toute votre énergie dissipée ici dans la recherche de la fitness car et sa promotion pure.
Votre crédibilité remontera peut être ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://green-bull.ephpbb.com/portal.forum
ly masse
Accro du forum
avatar

Messages : 4913
Âge : 110
Localisation : Perpignan*66
VPH : gecko au soleil POLSKA// VK1
Date d'inscription : 04/01/2006

MessageSujet: Re: Inquiétude vis-à-vis de l'augmentation de la ventilation pulmonaire   Mar 01 Juil 2008, 18:45

Green-Bull a écrit:
Roger17 pour moi +1 bien dit.
Je ne lis plus les posts ou apparais monsieur thevenet, je n'ai pas de temps à perdre avec son discours.
C'est peut être que son site est en perte d'audience que la pollution arrive ici.

chacun à son avis n'empêche qu'un peu de respect ça ne coûte pas grand chose et parfois Green Bull t'es limite


une des raisons majeures des cancers est le stress alors

Jean tu parlais des bruits abscents des fourrés et arbres ds les Pyrenées Orientales, je te rassure, les grillons , sauterelles, criquets sont assourdissants
je remarque tout de même qu'il y a beaucoup moins de gros criquets qu'avant
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tchaidalh.wifeo.com/
Green-Bull
Accro du forum


Messages : 1964
Âge : 53
Localisation : Savigny le Temple
VPH : Xclass KMX passé en 20 pouce
Date d'inscription : 09/04/2006

MessageSujet: Re: Inquiétude vis-à-vis de l'augmentation de la ventilation pulmonaire   Mar 01 Juil 2008, 19:20

ly masse, c'est la première fois que j'interviens à l'encontre de Monsieur Thévenet et pourtant je boue depuis longtemps.
Je n'arrive pas à lire un discours trop long et qui pour moi prend trop de place ici.
Si le Monsieur se sent offensé il me le dira directement.
Merci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://green-bull.ephpbb.com/portal.forum
Jean Thevenet
Accro du forum
avatar

Messages : 1486
Âge : 48
Localisation : N45.7637290 E005.7722780
VPH : VTT à guidon de course
Date d'inscription : 11/06/2008

MessageSujet: Re: Inquiétude vis-à-vis de l'augmentation de la ventilation pulmonaire   Mar 01 Juil 2008, 19:52

le fait que je rencontre ici de l'hostilité à mes observations me laisse songeur quant à l'attitude à avoir.
l'option de laisser les monologues sur mes sites est à retenir, il y en a la dose avec touts les calculs et tous les renvois. j'oeuvre justement beaucoup en ce moment à décrire le projet fitnesscar, sans oublier bien sur cette histoire de pouvoir s'en servir dans la pollution (idée de gérer l'effort de sorte à supporter le masque si besoin, ou à reporter l'effort sur les zones les moins polluées)

je crois important de préciser pourqyoi je ne pratique pas pour le moment le bent.
j'ai pratiqué effectivement 1500km + 1000 en M5 shock proff puis remis à plus tard à cause des problèmes cités plus un problème mécanique (vélo pas assez rigide et transmission pas assez directe), un des critères de base était s'intégrer dans le traffic (donc tenir 42km/h pour les zones 50 car 50km/h au compteur de voiture), mais coté pollution, rester à débiter 120 litres d'air/minute c'est infernal: alors plutôt que de m'intégrer sur la route à 42km/h j'aipréférer rerouler sur la digue parrallèle à 35km/h mais en VTT.

mais maintenant je le disait ça s'améliore, on a passé le pire et la pratique du vélo couché ou plutôt de la vélomobile ou tricycle ou fitnesscar redevient enviseageable des que la véloroute assurera les jonctions. c'est quand même un point positif non?!
je suis passionné de vélo couché et de performance. je suis simplement "en panne"... j'attend quelque chose de plus adapté à la situation que le bent et utilisable réellement chez moi:
jusqu'à présent, pour gagner seulement 3km/h de vitesse moyenne il y avait trop d'inconvénients, par rapports aux avantage de mon VTT à guidon de course. une vélomobile est plus visible sur route et l'option fitnesscar permet de placer les efforts où l'on veut et d'optimiser la lenteur (beaucoup de routes n'autorisent pas en effet de dépasser 30km/h, et le vélo couché y perdait tout avantage).
la véloroute vient juste d'éviter la plupart des trajets en non goudronné, imposant de toute façon le VTT comme seule solution. éviter la route qui voit passer de 15 à 30000 voiture/jour imposait le VTT. je ne suis pas si riche que ça, et attend, avant de dépenser l'équivalent de 2 ou 3 ans d'économies d'avoir un truc qui apporte vraiment un avantage. je pense donc à la vélomobile voir la fitnesscar.

quand on attrape un truc grave, cela remet encore plus en cause la pratique du vélo que quand on se fais chier à l'anticiper. je ne me serais pas posé de question, j'aurais depuis 2003 des problèmes cardiaques (arythmie et fibrilllations)... et peut être un gros truc respiratoire. comme pas mal de gens qui ignorent d'où cela vient.


merci de votre compréhension.

escusez moi de vous avoir irrité. vous pouvez toujours zapper ce que j'ai déjà écrit. je ne pense pas utile de l'effacer: ça serait de la censure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thevenet.jean.free.fr/journal-activite_physique-rubriques
phil50
***
avatar

Messages : 127
Âge : 54
Localisation : nord cotentin
VPH : High racer Performer
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: Inquiétude vis-à-vis de l'augmentation de la ventilation pulmonaire   Mar 01 Juil 2008, 20:30

je lis avec attention & intérêt les contributions de M. Thévenet.

que la longueur irrite, soit ! dans un monde du zapping ça se comprend...
mais un peu d'attention & de patience ne peuvent que permettre de mieux saisir certains phénomènes que certains préfèrent ignorer !!!

bref, laissez-en pour tout le monde & que M. Thévenet continue de battre le fer

merci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roger 17
Posteur d'or
avatar

Messages : 625
Âge : 54
Localisation : La Rochelle
VPH : Speed, Seiran SL
Date d'inscription : 21/07/2007

MessageSujet: Re: Inquiétude vis-à-vis de l'augmentation de la ventilation pulmonaire   Mar 01 Juil 2008, 20:44

Pirouette, monsieur Thevenet

Non limasse, Green bull n’a pas était grossier il a exprimer sont point de vu, qui est aussi le mien.

En son temps certain sont tombé sur Laf lange, car il était trop présent sur les sujets.

Et bien aujourd’hui je dis que les posts que jean Thevenet envoie les uns sur les autres sont forts longs, et que cela nuit à la fluidité des sujets.

De plus, je ne comprends vraiment pas ce que fait sur un forum de vélo coucher quelqu’un qui Les juges si dangereux, s’y il en en est dégouté qu’il n’en dégoute pas les autres.

Et puis monsieur je ne suis pas un imbécile heureux
Je suis conscient des problèmes d’environnement, et j’agis en conséquence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
laurent
Accro du forum
avatar

Messages : 1032
Localisation : Liege
Date d'inscription : 04/01/2006

MessageSujet: Re: Inquiétude vis-à-vis de l'augmentation de la ventilation pulmonaire   Mar 01 Juil 2008, 21:15

C'est trop vous demander green bull et roger 17 de voir qui a initié ce fil...? Venir ici, vous plaindre que ce qui y est dit est trop long a lire me semble tout a fait déplacé!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-velos-de-laurent.skynetblogs.be/
JNZ
Accro du forum
avatar

Messages : 2458
Âge : 37
Localisation : Voreppe (15km Grenoble)
VPH : Optima Orca + Speculoos + vieux vélos qui vont bien
Date d'inscription : 08/01/2006

MessageSujet: Re: Inquiétude vis-à-vis de l'augmentation de la ventilation pulmonaire   Mar 01 Juil 2008, 21:34

laurent a écrit:
C'est trop vous demander green bull et roger 17 de voir qui a initié ce fil...? Venir ici, vous plaindre que ce qui y est dit est trop long a lire me semble tout a fait déplacé!
+1


Jean, tu roulais en M5 SP 451 probablement
je pense qu'il y des vélos couchés plus haut qui permettent de rouler en circulation en restant performants (HR) ou même des vélos de rando qui passent bien dans les chemins, mais souvent plus rapidement qu'un VTT : j'attaque souvent un chemin à 30km/h s'il est en bon état. Passer du SP451 au VTT me semble assez radical, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jumpifnotzero.free.fr/
pierlenoir
**


Messages : 78
Âge : 47
Localisation : Lyon
VPH : Seiran voyageur X9
Date d'inscription : 02/05/2006

MessageSujet: Re: Inquiétude vis-à-vis de l'augmentation de la ventilation pulmonaire   Mar 01 Juil 2008, 23:02

Je profite des gros coups de fatigue de Green Bull et de Roger 17 pour remercier Jean Thevenet de nous fournir toutes ces infos et résultats de recherche et j'espère bien que ça va continuer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean Thevenet
Accro du forum
avatar

Messages : 1486
Âge : 48
Localisation : N45.7637290 E005.7722780
VPH : VTT à guidon de course
Date d'inscription : 11/06/2008

MessageSujet: Re: Inquiétude vis-à-vis de l'augmentation de la ventilation pulmonaire   Mar 01 Juil 2008, 23:09

l'aleweder se comporte assez bien aussi sur les routes très cabossées du Bugey (j'ai pu essayer). il se trouve qu'ils ont décidé d'adopter des revêttement drainant plus granuleux encore que le bicouche ordinaire, par contre les chemins communaux et la véloroute sont en asphalte.
sur les digues, en VTT je roule souvent au dessus de 30, ça secoue moins d'ailleurs si on a plus vite.

je redécouvre le vélo de nuit mais je manque de puissance avec mon phare '24 vieilles diodes blanches. m'éqiper mieux devient nécéssaire, j'ai faillie me taper deux lynx: ces bêtes ne sortent pas du bord de la route, c'est pire que les blaireaux.
la nuit c'est incroyable: les voitures sont rare, on y respire bien mieux, il n'y a pas la chaleur ni la pollution (sauf encore, ce soir , des herbicides, mais heureusement seulement quelques centaines de mètre!).
je regrette d'avoir été si long sur la prise de chou, mais par contraste, en roulant de nuit je m'aperçoi hô combien quand les voitures sont rare comme tout est différent pour la qualité de l'air...
rouler la nuit pour atteindre les points éloignés... peut être ça la solution.

un problème que j'avais en vélo couché et que jai moins en vélo est la température: je souffre vraiment de la chaleur en VC car le dos et le sommet des épaules, le sommet de la tête sont moins ventilés. j'apréhende en ce domaine pour la fitnesscar ou la vélomobile que je pense acquérir mais je pense m'en servir d'une façon différente: en saison fraiche, et pour des grands trajets et à charge cardiovasculaire réduite en cas de chaleur ou de pollution, pour cela une motorisation peut être utile et c'est cette utilisation que j'avais ici décrite en réponse au problème ventilatoire.


Dernière édition par Jean Thevenet le Mar 01 Juil 2008, 23:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thevenet.jean.free.fr/journal-activite_physique-rubriques
Jean Thevenet
Accro du forum
avatar

Messages : 1486
Âge : 48
Localisation : N45.7637290 E005.7722780
VPH : VTT à guidon de course
Date d'inscription : 11/06/2008

MessageSujet: Re: Inquiétude vis-à-vis de l'augmentation de la ventilation pulmonaire   Mar 01 Juil 2008, 23:22

pierlenoir a écrit:
Je profite des gros coups de fatigue de Green Bull et de Roger 17 pour remercier Jean Thevenet de nous fournir toutes ces infos et résultats de recherche et j'espère bien que ça va continuer.

merci... ils ont raison d'un coté sur la longueur de mes prises de chou, sur le fait que ça ne fait pas l'encouragement du vélo, je ferais bien de les résumé. mais là j'ai examiné celle ci et non... c'est long mais il y avait ce qu'il fallait dire.

sur le sujet de la qualité de l'air il y a un problème quand même... j'ai l'impression de vivre dans un monde où les gens n'ont que le visuel (et encore, peu de concitoyens humains pas con mais citoyens quand même sont sensibles aux contours mais pas aux textures). pour l'audition il semble qu'il y ait peu de gens sensibles aux ambiances (la sphère auditive se concentre sur les messages vocaux ou les stéréotypes), et pour les odeurs, à part quelques exceptions j'ai le sentiment que les gens n'ont plus d'odirat, le rapport est de l'ordre de 100 pour l'intensité ressentie entre moi et la plupart de ceux que je cottoie.
par exemple il se mettent du parfum, si fort que ça sent parfois à plusieurs dizaines de mètres...
ils ne sentent pas les castors sauf si ils mettent le nez là où il a "pissé"
... etc

je crois que ça vient de la nourriture (trop de produits laitiers donc mucosités) et d'une pollution de fond importante (alimentaire autant que aérienne).
le marketing sensoriel basé sur les odeurs, grand espoir pour les manipulateurs dans les années nonante échoue actuellement carrément pour cause de manque de sensibilité des nez!
(voir le succès du forum http://www.atoomedia.com/forum/viewforum.php?f=5
j'ai pollué aussi ce forum d'ailleurs, en passant.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thevenet.jean.free.fr/journal-activite_physique-rubriques
LoRan(s)
Accro du forum
avatar

Messages : 1229
Âge : 49
Localisation : Grenoble + Saint Claude (Jura)
VPH : RANS V2
Date d'inscription : 31/12/2006

MessageSujet: Re: Inquiétude vis-à-vis de l'augmentation de la ventilation pulmonaire   Mar 01 Juil 2008, 23:31

Jean Thevenet a écrit:

heu... ya quelqu'un?

il n'est pas interdit de dire ce que vous en pensez, à moins que vos fosses nasales recouverte de mucosité d'excès de produit laitiers et laminées aux oxydes d'azotes devenu acide nitrique au contact des musqueuses aient rendu vos récepteurs ofalctif inopérants...

kikadi " tout ce qui ne me tue pas me renforce" ?

Peut être un peu extrème. Mais bon, faut pas jeter le bébé avec l'eau du bain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean Thevenet
Accro du forum
avatar

Messages : 1486
Âge : 48
Localisation : N45.7637290 E005.7722780
VPH : VTT à guidon de course
Date d'inscription : 11/06/2008

MessageSujet: Re: Inquiétude vis-à-vis de l'augmentation de la ventilation pulmonaire   Mar 01 Juil 2008, 23:34

quand vous dormez sur le coté.... votre narine qui est en bas se bouche t'elle?
c'est le test pour les mucosités en excès.
sans doute qu'à force ça croute et ça colmate les récepteur.
à force, le cerveau, par suite d'absence de signal se débranche peu à peu de ces capteurs, désaprend en fait à sentir.
c'est comme le balayage ligne de la télévision à tube cathodique: beaucoup l'entendent physiquement mais peu arrivent à entendre neurologiquement ce son artificiel qui en raison de sa fréquence élevé ne masque pas les sons de fréquence inférieure. (sinon, presque toute les télés seraient passés par la fenêtre dans les années octante à nonante: ce bruit fait parfois en effet la puissance sonore d'un aspirateur, pas loin de 80dB pour les télévisions "sony" à tube trinitron!) quand je faisais du vélo en ville, ce son ricochait sur les facdes d'immeubles quand quelqu'un regardait la télé fenètre ouverte.

devant ce phénomène de surdité je m'attendais à qu'il y ait un scotome auditif, ce qui n'est pas forcément le cas. j'ai appris donc à un de mes copains de classe à entendre sa télé et du coup il ne la plus supporté! c'est pareil avec les odeur ambiantes peu être.
ce phénomène est plus rare: il y aurait eu des normes et ça affectait les bébés, avec les LCD et le balayage 100Hz, le sifflement a été repoussé dans l'ultrason on le responsable, les bobines déflectrice, supprimé.
il y a cependant une application de tels sifflement: les mosquitos anti jeunes..

vous comprendrez peut être mieux pourquoi je vis dans un monde sensoriel différent de la moyenne des gens, si je vous précise que j'ai le syndrome d'asperger.
voir http://aspergeraide.com
cette hypersensibilité devrait pourtant, dans la société avoir une fonction d'alerte.


Dernière édition par Jean Thevenet le Mar 01 Juil 2008, 23:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thevenet.jean.free.fr/journal-activite_physique-rubriques
olivier25
Modo
avatar

Messages : 5090
Âge : 62
Localisation : Besançon (Doubs), bientôt Buis les Baronnies !
VPH : Trike Performer, Sokol A1, Métabike, BricaBraque,FAT Bottecchia, Python1
Date d'inscription : 05/01/2006

MessageSujet: Re: Inquiétude vis-à-vis de l'augmentation de la ventilation pulmonaire   Mar 01 Juil 2008, 23:47

Roger 17 et Greeen Bull/Jipebe91, on n'est pas là pour se faire la peau les uns les autres.
Mais permettez moi quand même de vous faire remarquer:
1/ que je sache, vous n'êtes ni l'un ni l'autre modérateur de ce forum, en conséquence, je ne vois pas en qualité de quoi vous vous permettez de dire "vous devriez vous abstenir de vous inscrire sur un forum de pratiquant" ce genre de remarque,de type sectaire est déplacée par rapport à l'esprit même de ce forum
2/ vos propos manquent d'humilité. demander des comptes à Jean Thevenet sur sa pratique du vélo couché, c'est faire preuve d'une méconnaissance totale du milieu de "pratiquants". pour être plus clair, ce n'est pas parce que vous avez lfait quelques kuilomètres en VC que vous pouvez vous octroyer le droit de critiquer quelqu'un (que vous ne connaissez manifestement pas) dont la pratique et l'expérience du VC est assurément plus grande que la votre : au pire, il a cessé de pratiquer assidument le VC à une époque ou vous même n'aviez pas commencé à en faire...
il y a sur ce forum des "pratiquants" de longue date, qui connaissent bien jean Thevenet, personnellement, ou par ses écrits, et qui doivent etre soit morts de rire, soit morts de honte (pour vous), par rapport au ridicule et la pédanterie de vos propos
A bon entendeur...

__________________________________
Le vélo couché est au vélo droit  ce que la chaise longue est au tabouret ...
Olivier25, alias Danblanch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://oliviercresson.free.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Inquiétude vis-à-vis de l'augmentation de la ventilation pulmonaire   

Revenir en haut Aller en bas
 
Inquiétude vis-à-vis de l'augmentation de la ventilation pulmonaire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Inquiétude vis-à-vis de l'augmentation de la ventilation pulmonaire
» inquiétude ????
» Nouvelle inquiétude: apparation d'une boule dure
» Inquiétude inquiétude........... Bruit de transmission
» Bruit alternateur embrayage ? (p'tite inquiétude....) ®

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum du Vélorizontal, vélo couché et autres véhicules à propulsion humaine :: Les Points spécifiques :: Santé et Alimentation du Cycliste-
Sauter vers: