Le Forum du Vélorizontal, vélo couché et autres véhicules à propulsion humaine

Le forum francophone de tous les amateurs de cette pratique cycliste
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Réflexions sur l'énergétique des véhicules routiers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
AERODYNE
*


Messages : 39
Âge : 45
Localisation : Paris
VPH : Alleweder A4 http://inter.action.free.fr
Date d'inscription : 13/01/2008

MessageSujet: Réflexions sur l'énergétique des véhicules routiers   Mar 24 Juin 2008, 22:44

Bonjour à toutes et à tous,
Laurent BOUTIN et Matthieu BARREAU sont heureux de vous annoncer la publication de leur arlésienne d'article:

REFLEXIONS sur L'ENERGETIQUE des VEHICULES ROUTIERS

Ce document est téléchargeable en cliquant directement sur le lien suivant :

http://inter.action.free.fr/publications/auto-eco.pdf

L'origine de cet article remonte à la découverte de la Mathis 333 et des écrits de son créateur Jean Andreau. Dans une publication de 1946, ce dernier décrit ses méthodes de conception. Ce texte de plus de soixante ans reste un modèle de cours de conception rationnelle. Nous avons tentés d'enrichir ses réflexions par une étude encore plus générale de la problématique énergétique des véhicules routiers.
Nos remerciements à Sebastien Extier pour ses illustrations.

Matthieu BARREAU & Laurent BOUTIN
--------------------------------------------------------------------------------
Visitez notre site : http://inter.action.free.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://inter.action.free.fr
Jean Thevenet
Accro du forum
avatar

Messages : 1486
Âge : 48
Localisation : N45.7637290 E005.7722780
VPH : VTT à guidon de course
Date d'inscription : 11/06/2008

MessageSujet: Re: Réflexions sur l'énergétique des véhicules routiers   Mer 25 Juin 2008, 09:16

Gloups... 21Mo...
bon, on lira ça au bout d'un long... très long téléchargement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thevenet.jean.free.fr/journal-activite_physique-rubriques
Calcoran
Accro du forum
avatar

Messages : 2836
Âge : 42
Localisation : Rennes, France, Europe, Terre, Voie Lactée
VPH : VH: Quest 317, Trice Q26->24. VD: Brompton
Date d'inscription : 19/02/2008

MessageSujet: Re: Réflexions sur l'énergétique des véhicules routiers   Mer 25 Juin 2008, 09:47

Pareil ... hier à la maison c'était arrivé quasi-immédiatement, bêtement je n'ai pas pensé à le télécharger, et là ça rame à mort. Si un bon samaritain qui a réussi à le télécharger veut bien le mettre sur un autre serveur d'ailleurs ... Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maltese
Posteur d'argent
avatar

Messages : 359
Âge : 37
Localisation : Chartres (Sours)
VPH : Fujin SL
Date d'inscription : 04/05/2006

MessageSujet: Re: Réflexions sur l'énergétique des véhicules routiers   Mer 25 Juin 2008, 09:53

J'en ai lu une partie et je trouve l'étude intéressante, surtout sur les valeurs relevés des voitures à la fin.

Sans en parler clairement la diminution de la taille des moteurs avec une suralimentation gonflée est la tendance actuelle des développements : "downsizing".

Le problème n'est pas en notre capacité technique de réaliser des véhicules ne consommant que 1L/100kms. Nous en sommes capables depuis longtemps avec une fiabilité assez bonne. Ton rapport le montre une nouvelle fois.
Le problème est de se donner les moyens de faire ce type d'applications (coûts, énergie grise, ... ).

Peut-être que ça viendra bientôt !!! En tout cas, j'ai lu que les ventes de petites voitures ont explosé. Ça semble aller dans ce sens.

Vivement que la Loremo sorte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cavallo pazzo
Accro du forum
avatar

Messages : 6820
Âge : 42
Localisation : Suisse, dans les montagnes du Jura
VPH : Catrike Speed 05, Cat 700, Biocycle, BMC 4 tuned
Date d'inscription : 22/01/2006

MessageSujet: Re: Réflexions sur l'énergétique des véhicules routiers   Mer 25 Juin 2008, 13:04

Et surtout, il y a 10 ans le marché aurait expulsé sans remords une voiture à 1 L/100, tandis qu'aujourd'hui, allez savoir pourquoi, il semble y avoir plus d'intéressés...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.biketothefuture.ch
AERODYNE
*


Messages : 39
Âge : 45
Localisation : Paris
VPH : Alleweder A4 http://inter.action.free.fr
Date d'inscription : 13/01/2008

MessageSujet: http://barreau.matthieu.free.fr/   Mer 25 Juin 2008, 18:42

J'ai mis l'article également sur le lien suivant :
http://barreau.matthieu.free.fr/

rubrique "Publications".

Essayez en procédant par un "clic droit + enregistrer sous" pour sauvegarder sur votre disque.
En espérant que ça marche mieux !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://inter.action.free.fr
cavallo pazzo
Accro du forum
avatar

Messages : 6820
Âge : 42
Localisation : Suisse, dans les montagnes du Jura
VPH : Catrike Speed 05, Cat 700, Biocycle, BMC 4 tuned
Date d'inscription : 22/01/2006

MessageSujet: Re: Réflexions sur l'énergétique des véhicules routiers   Ven 27 Juin 2008, 13:57

Merci, c'est dense, complet et très intéressant.
Pas encore fini, mais il y a déjà pas mal d'idées à reprendre sur la forme à suivre pour une pointe arrière dans la première moitié du document.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.biketothefuture.ch
gluondufou
Posteur d'argent


Messages : 486
Âge : 46
Localisation : london
VPH : mosquito, pou d'la route, bike friday
Date d'inscription : 27/01/2006

MessageSujet: Re: Réflexions sur l'énergétique des véhicules routiers   Mar 01 Juil 2008, 14:42

c'est un EXCELLENT document à tous points de vue, super merci pour ce lien. Je suis ravis d'y découvrir tout le cheminement de la conception de la mattis.
Tout ce qui y est ecris vaut pour la conception d'un velomobile.
il est incroyable d'y lire que le bilan energetique (petrole necessaire à la fabrication du vehicule + petrole consommé lors de la durée de vie du vehicule) est au cahier des charges de la conception de cette voiture, et celà en 1946 !
j'ai bien aimé l'expression "jus de cervelle" pour exprimer l'effort de conception, ce jus de cervelle fait bien défaut quand on voit le degré d'aboutissement des velomobiles actuels:
- 1- le poids 30Kg en moyenne pour les models les plus legers, pour moi qui pese 64Kg montre comprise, c'est rhedibitoire)
-2 l'utilisation des materiaux: techniques artisanales années 80
- 3- aerodynamisme: hormis le quest qui a subis de vrais tests en soufflerie, les autres velomobiles sont au stade du bricolage

bref , beaucoup d'axes de progres et ce document montre la voie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean Thevenet
Accro du forum
avatar

Messages : 1486
Âge : 48
Localisation : N45.7637290 E005.7722780
VPH : VTT à guidon de course
Date d'inscription : 11/06/2008

MessageSujet: Re: Réflexions sur l'énergétique des véhicules routiers   Mar 01 Juil 2008, 17:32

c'est convaincant
je cite ce document dans mon site
http://pourlaterre.free.fr/pourlaterre-plan.html

je le lie depuis
http://pourlaterre.free.fr/ordres_de_grandeur_besoins_d-energie_chiffres-details.html

pour le reste du texte, c'est une vielle page que je vais relire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thevenet.jean.free.fr/journal-activite_physique-rubriques
Calcoran
Accro du forum
avatar

Messages : 2836
Âge : 42
Localisation : Rennes, France, Europe, Terre, Voie Lactée
VPH : VH: Quest 317, Trice Q26->24. VD: Brompton
Date d'inscription : 19/02/2008

MessageSujet: Re: Réflexions sur l'énergétique des véhicules routiers   Lun 07 Juil 2008, 11:34

Une petite remarque par rapport au tableau des différents moyens de stockage de l'énergie.

Vu les similitudes, il est possible qu'il ait été inspiré par:
http://www.ecrin.asso.fr/system/files?file=energies.pdf
Si c'est le cas, j'étais à une conférence qui en parlait un peu il y a 6 ou 9 mois.
J'en faisais un CR ici:
http://forum.hardware.fr/forum2.php?post=58368&cat=13&config=hfr.inc&cache=&page=1&sondage=0&owntopic=0&word=INTERMITTENTES&spseudo=calcoran&firstnum=0&currentnum=0&filter=1

Deux points du tableau du pdf qu'il faudrait nuancer je pense:

- les valeurs données dans le tableau me semblent plus valables pour du stockage de masse que pour du stockage pour véhicules, d'où le rendement assez faible des batteries électrochimiques pour lesquelles on ne peut pas être aussi sélectif que pour les véhicules.

- pour le stockage thermique, d'après mes notes on arrive à des densités assez supérieures à ce qui est évoqué dans le tableau (jusqu'à 1500 kWh/m3 pour du calorifique sans changement de phase (cf. lien ... pas loin de 1/5ème du pétrole quand même), 300 kWh/m3 avec changement de phase), par contre les rendements sont loin d'atteindre les valeurs citées (respectivement 60 et 80%) ... la différence provient peut-être que je parle d'énergie électrique (plus souple d'utilisation), et que l'énergie thermique ne se transforme pas sans perte en énergie électrique (ou mécanique d'ailleurs).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Calcoran
Accro du forum
avatar

Messages : 2836
Âge : 42
Localisation : Rennes, France, Europe, Terre, Voie Lactée
VPH : VH: Quest 317, Trice Q26->24. VD: Brompton
Date d'inscription : 19/02/2008

MessageSujet: Re: Réflexions sur l'énergétique des véhicules routiers   Ven 11 Juil 2008, 15:37

Juste pour dire que j'ai (enfin) fini la lecture du PDF. Et que c'était franchement très très intéressant. Ce qui est ahurissant, c'est de voir à quel point le concepteur de la Mathis était visionnaire! Et a quel point le monde n'en a rien eu à foutre Neutral .

C'est amusant, pendant la lecture, je me faisais une réflexion que je me fais assez souvent ... si vous me permettez la digression, pavé en vue: Wink

Le début du siècle dernier appartenait aux ingénieurs. Je ne parle pas là forcément du diplôme d'Ingénieur (notez la majuscule Wink ) etc., hein, juste de la fonction d'ingénieur. De mon point de vue d'ingénieur, forcément, c'était une époque bénie. Les ingénieurs étaient plus respectés, dans la vie de tous les jours, ce n'est pas forcément désagréable, mais surtout au sein de la structure des entreprises. Et ils avaient une importance bien plus importante dans le processus de prise de décision des entreprises et des institutions. De ce fait, tous les artefacts humains étaient globalement plus conçus dans un but d'efficacité, de durabilité, et d'optimisation fonctionnelle que d'optimisation des gains d'éventuels actionnaires.

A vrai dire, tout n'était pas rose, et un ingénieur qu'on laisse s'affranchir des contraintes éthiques, écologiques, esthétiques, artistiques ou ... euh ... spirituelles disons (faute de mot plus approprié) peut faire autant de mal qu'un financier, non par amour de l'argent, mais par amour de la technologie.

Cela dit, quand je vois un raisonnement tel que celui présenté par J.Andreau (sans parler de son aisance en français, que de moins en moins d'ingénieurs prennent la peine de maitriser correctement), je ne peux m'empêcher de ressentir un certain regret quand je vois l'intelligence qu'il serait possible de mettre dans la conception d'un produit de qualité, bien pensé, et adapté aux utilisateurs ... alors que cette intelligence est en général mise, de nos jours, uniquement dans la maximisation du profit. Dans la recherche du produit qui se vendra le mieux, avec le plus faible cout de production sans aucun soucis du gout global (production+fonctionnement+retraitement), dans la recherche de la structure qui dégagera le maximum de bénéfice, dans la recherche de ce qui prendra le plus de valeur, etc.

Bref, la fin du siècle précédent et le début de celui-ci appartiennent aux financiers ... et je trouve ça bien triste.


...


Je serais curieux de savoir ce qu'aurait été le 20ème siècle si la menace du réchauffement climatique anthropique et la déplétion des sources d'hydrocarbures avaient été un fait aussi bien connu et établi qu'actuellement dès les années 20. La civilisation aurait-elle évolué différemment, et si oui, vers quoi se serait-elle dirigée?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Réflexions sur l'énergétique des véhicules routiers   

Revenir en haut Aller en bas
 
Réflexions sur l'énergétique des véhicules routiers
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Réflexions sur l'énergétique des véhicules routiers
» Le vélo, un gouffre énergétique ! [Segway]
» Matthieu : Novice mais fana d'optisation énergétique !
» Un Faible apport énergétique inhibe la synthèse protéique
» Recette Gâteau énergétique maison

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum du Vélorizontal, vélo couché et autres véhicules à propulsion humaine :: Les Points spécifiques :: Vélomobiles-
Sauter vers: