Le Forum du Vélorizontal, vélo couché et autres véhicules à propulsion humaine

Le forum francophone de tous les amateurs de cette pratique cycliste
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Risques de cancers pour les vélos couchés (et les autres)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Jean Thevenet
Accro du forum
avatar

Messages : 1486
Âge : 48
Localisation : N45.7637290 E005.7722780
VPH : VTT à guidon de course
Date d'inscription : 11/06/2008

MessageSujet: Risques de cancers pour les vélos couchés (et les autres)   Mer 11 Juin 2008, 17:14

Je fais un constat: le vélo couché par sa position basse respire encore plus de pollution que les vélo droits, et la quantité d'air respiré par trajet est entre 10 et 30 fois ce que respire l'automobiliste (en zone rurale l'automobiliste va 1 à 3 fois plus vite et respire 8 litre d'air par minute et non pas 80 à 150).
De plus en vélo on est très proche des accottements qui sont régulièrement arrosés de pesticides. J'ai moi même remis à plus tard la pratique du vélo couché à cause de la pollution agricole et de la pollution routière. J'ai pu repprendre le vélo ordinaire avec la création d'une véloroute.
j'ai eu un témoignage d'une personne qui faisait dans la région de Rumilly (savoie) le trajet quotidien: problème: pollution des épandages sur les vignes: peut être la cause d'un cancer alors qu'il menait une vie exemplaire en hygiène.
et il parait qu'il n'est pas seul...

IL FAUT SAVOIR QUE
- Si on fait du vélo au quotidien, on respire à peu près la même quantité d'air que si on habitait sur le trajet: en effet, en 2h on respire autant qu'en 24h, dans le cas de 2 trajets d'une heure par jour en endurance modéré: on respire en effet dans les 80 à 150 litre d'air par minute contre 8 au repos.
risque t'on pour sa santé donc si on habitait au raz du bitume... possible. c'est l'équivalent de 2H d'endurance/jour sur route.

- les traitements chimiques ne sont pas négligeable. en tenant mon journal d'entraînement je constate que leur présence est sensible 1 jour sur 2
(voir
http://thevenet.jean.free.fr/journal-activite_physique.html
)
je suis très sensible et en profite pour m'en protéger, je varie mes trajets pour éviter les zones frainchements traités... mais ceux qui ne sentent pas: ils y respirent en toute insouciance à plein poumons!
Une synergie est possible entre les pesticides et les polluants des moteurs modernes surtout (plus riches en oxydes d'azote et nano particules, et moins bonne stabilité de carburation)

je recherche donc des témoignages de personnes qui combinent

- pratique quotidienne d'un effort d'endurance
- proximité de l'habitat avec vigne, maïs, ou blés ou accottements routiers désherbés chimiquement
- proximité routière associée à de la proximité pesticides lors des déplacement.

sont donc concerné: les habitants des campagnes circulant à vélo. Sont moins concerné ceux des villes (moindre exposition au pesticides, effort moins d'endurance car fractionné)

l'association des 3 facteurs: endurance aérobie multipliant la quantité d'air échangé- proximité agriculture habitat- proximité agriculture-circulation sur route à la campagne semble l'équation à risque.

qu'en pensez vous. avez vous des cancers inexpliqués qui s'expliqueraient ainsi, ou moins grave: de simples allergies ou pertes de forme.

à bientôt... j'attend les réactions... arf arf...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thevenet.jean.free.fr/journal-activite_physique-rubriques
denis.paul
***


Messages : 182
Âge : 49
Localisation : Thier-à-Liège BELGIQUE
VPH : M5 Shockproof 559 Titanium
Date d'inscription : 08/05/2007

MessageSujet: Re: Risques de cancers pour les vélos couchés (et les autres)   Mer 11 Juin 2008, 17:37

Quel démarage en force sur le forum !
Sois le bienvenu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
herve
Accro du forum
avatar

Messages : 1763
Âge : 50
Localisation : Bouguenais (44)
VPH : scorpion, trets, cat expe
Date d'inscription : 29/03/2007

MessageSujet: Re: Risques de cancers pour les vélos couchés (et les autres)   Mer 11 Juin 2008, 17:37

Je peux te parler de ma propre expérience puisqu'à 22 ans, le verdict est tombé : tumeur médiastinale avec métastases pulmonaires. A l'époque, le lien avec l'environnement n'a même pas été envisagé.
Fils d'agriculteur, j'ai été exposé très jeune au traitement des arbres fruitiers de mon père et au moment où s'est déclarée la maladie, j'étais militaire et sportif (le chien fallait l'entraîner) et entouré de culture de melons avec tous les traitements + des "choses" top secret défense" que stockait l'armée. Donc, je pense qu'il y a effectivement une corrélation entre l'effort physique et ces pollutions agricoles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LoRan(s)
Accro du forum
avatar

Messages : 1229
Âge : 49
Localisation : Grenoble + Saint Claude (Jura)
VPH : RANS V2
Date d'inscription : 31/12/2006

MessageSujet: Re: Risques de cancers pour les vélos couchés (et les autres)   Mer 11 Juin 2008, 17:49

Je ne suis pas persuadé qu'il y ait une grosse différence de concentration des polluants dans les 2 premiers mètres à partir du sol. Ou disons entre 50cm et 2m

Y-a-t il des études pour confirmer ton hypothèse de base ?

J'habite aux troisème étage à Grenoble et les matins d'hiver un tant soit peu froid, ça pue vraiment le diesel !

Les seules études dont j'ai entendu parler sont celles qui montre que les polluants se concentrent dans l'habitacle de l'automobile.

De toute façon le low-racer, c'est pas vraiment adpaté à la ville. Et pour les modèles de VH plus hauts et plus assis, ça ne fait pas de différence avec un VD à mon avis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
herve
Accro du forum
avatar

Messages : 1763
Âge : 50
Localisation : Bouguenais (44)
VPH : scorpion, trets, cat expe
Date d'inscription : 29/03/2007

MessageSujet: Re: Risques de cancers pour les vélos couchés (et les autres)   Mer 11 Juin 2008, 17:55

Oui mais il ne s'agit pas des mêmes polluants. Dans le cas du diesel, c'est surtout des poussières, ce qui fait qu'un sportif les expulsera mieux et plus vite qu'un automobiliste : les cils qui tapissent nos bronches fonctionnent plus. Dans le cas des polluants agricoles, ils sont souvent sous forme liquide et/ou volatile et se fixent plus aisément dans les poumons pour ensuite migrer dans le corps. Pour rappel : les agriculteurs sont les plus touchés par les cancers pulmonaires, prostatiques et les problèmes de fertilité que le reste de la population.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ALagrange (Alex)
Accro du forum
avatar

Messages : 5627
Âge : 48
Localisation : Grenoble-Eybens
VPH : Sokol05 & Bacchetta Corsa & Catrike Road
Date d'inscription : 11/04/2006

MessageSujet: Re: Risques de cancers pour les vélos couchés (et les autres)   Mer 11 Juin 2008, 18:06

Ouah, ça fait peur. Je roule tous les jours en trike en ville et je regarde beaucoup de pot d'échappement dans les yeux.
Je crois qu'il est très difficile de tirer des conclusions fiables sans une étude épidémiologique approfondie. Les témoignages de voisins et copains permettent souvent de soutenir des thèses et leurs antithèses. Seules les synthèses sont valables.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean Thevenet
Accro du forum
avatar

Messages : 1486
Âge : 48
Localisation : N45.7637290 E005.7722780
VPH : VTT à guidon de course
Date d'inscription : 11/06/2008

MessageSujet: Re: Risques de cancers pour les vélos couchés (et les autres)   Mer 11 Juin 2008, 18:17

pour répondre à LoRan(s)
c'est une évidence: les glissières de sécurité, les talus forment un "rail" qui abrite du vent latéral, et la pollution mais plus de temps à partir de ces rails. par ailleurs, les voitures modernes ont désormais le pot à droite, ce qui augmente la concentation dans le triède formé par la route et les reliefs genres murets, murs ou autre... justement là où nous passons.
j'en ait fait personnellement l'expérience en essayant un M5 shock proof. être plus bas protège du vent latéral mais empêche également de bénéficier du nettoyage par le vent latéral du sillage très frais.
quant aux particules des nouveaux diesels, plus fines, elle passent dans le sang et on ne les recrache pas...
les études comparant la quantité d'air respiré dans un habitacle en ville comparé à un cycliste considèrent que
- le cycliste reste moins longtemps dans les embouteillages
- coupe par des ruelles moins fréquentée
- est plus haut

à la campagne c'est le contraire
- il reste 2 à 3 fois plus longtemps
- il respire 10 fois plus 2 à 3 fois plus longtemps donc 20 à 30 fois le volume
- il est plus près du bord moins ventilé que le millieu de la chaussée.
ET... IL Y A LES TRAITEMENTS AGRICOLES dont le métabolite "chlore" rend plus fragile les muqueuses.

enfin, l'air des campagne est pas tellement moins pollué que celui des villes. la pollution ambiante est idem (voir mes mesures d'atmo rhône alpe) et la proximité du traffic moins favorisante qu'en ville: les moteurs fonctionne en effet à plus grande puissance. Voyez vous mêmes... sentez.
je pense que les gens en général on du mal a admettre car ils ont été persuadé par un intense marketing associé aux moteurs diesel que l'on dit "propre" alors qu'on a simplement transformé une pollution visible et toxique en court terme en une pollution invisible qui est toxique dans le long terme mais plus gravement en raison du caractère chronique...

à ce propos diesel C02/essence... pensez à ceci: un litre de diesel est t'il équivalent au litre d'essence NON: C'EST UN VOLUME d'un carburant de densité différente. On joue sur cette confusion tant de litre tant de gramme de CO2 pour faire croire que le diesel "pollue" moins que l'essence... si il n'y avait que le CO2 d'ailleurs... convertiseez en grammes les litres consommés et écrivez les équations chimique... surprise: ils sont équivalent en CO2 rejetés!

c'est pour cela que j'ai une immense espérance au baril cher qui va mettre fin j'espère aux véhicules qui crachent de grosses quantités de polluants simplement par ce quils sont puissants, lourds, et usent d'une technologie acrobatique pour grapiller quelques pourcent de rendement...
enfin, il y aura de plus en plus une politique de contsruction de voies réservés pour nous, et des véhicules moins polluants: électrique/air comprimé/hydogène, qui seront acceptables si ils demandent pour fonctionner le quart d'énergie seulement qu'une voiture habituelle.
bon... tout mon argimentaire je l'ai déjà écrit dans mes pages bordéliques...

à bientot.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thevenet.jean.free.fr/journal-activite_physique-rubriques
Calcoran
Accro du forum
avatar

Messages : 2836
Âge : 42
Localisation : Rennes, France, Europe, Terre, Voie Lactée
VPH : VH: Quest 317, Trice Q26->24. VD: Brompton
Date d'inscription : 19/02/2008

MessageSujet: Re: Risques de cancers pour les vélos couchés (et les autres)   Mer 11 Juin 2008, 19:27

Je pense qu'on peut aller jusqu'au dixième, le quart c'est encore trop tolérant à mon avis Neutral .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pasteque
Accro du forum
avatar

Messages : 2961
Âge : 43
Localisation : catalogne 66-tourner a gauche au deuxième sanglier
VPH : ça change....
Date d'inscription : 15/03/2008

MessageSujet: Re: Risques de cancers pour les vélos couchés (et les autres)   Mer 11 Juin 2008, 19:43

habitant dans une zone extremement viticole dite "de campagne" j'ai exactement remarqué cela:
il y a deux jours , grosse excitation dans les vignes les sulfateuses tournent a plein , je fais un aller retour de 25 km qui est un trajet classique quasi quotidien , j'ai passé la soirée les yeux rouges et gonflés, nez qui coule et cela ne sera qu'a peine calmé le lendemain matin
devant renouveler le trajet le lendemain , j'ai mis les lunettes "enveloppantes" (genre masque de ski mais plus leger ) et surtout masque respiratoire "Respro" que jusque la je n'utilisais que les rares fois ou j'approchais "la ville" (perpignan)
aucune manifestation alors que les sulfateuses sont toujours bien là
pour moi le lien est evident , je le sentais deja petit sans faire de velo , la maison etant cernée de vignes , les jours ou ca traite , pas question d'ouvrir les fenêtres

un ami velo couchiste a rapporté le temoignage d'un motard qui mettait clairement en relation le fait de rouler a moto (et donc de respirer au milieu des voitures ) et l'occurence de cancers.....

que faire?renoncer au velo serait la pire des solutions , ce serait renoncer definitivement a meme imaginer une amelioration de la qualité de l'air....

mais de la a jouer le "sacrifié"..... scratch
thierry
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cyclolibrius.fr/
aragomax
Pilier du forum
avatar

Messages : 950
Localisation : Pyrénées-Orientales (66)
VPH : Fujin SL2 et Fujin SL1
Date d'inscription : 04/01/2006

MessageSujet: Re: Risques de cancers pour les vélos couchés (et les autres)   Mer 11 Juin 2008, 20:33

Le message de Jean Thévenet m'interpelle tout particulièrement... puisque comme chacun sait sur ce forum, je me bats depuis bientôt six mois contre un cancer pulmonaire particulièrement virulent, alors que je n'ai jamais fumé une cigarette de ma vie et que je mène par ailleurs une vie considérée comme très saine...
Je me suis maintes fois interrogé pour savoir si ma pratique du low racer avait pu jouer un rôle dans l'apparition de ce cancer sans pouvoir évidemment donner de réponse définitive. Il me semble d'ailleurs avoir posté quelques messages à ce sujet.
Il me parait évident que les traitements chimiques "agricoles" effectués dans les P.O. ne sont pas bons pour notre santé de cyclistes et de résidents. Il n'est pas rare par exemple de voir des cultures traitées par hélicoptère. Et pas plus tard que hier, un tracteur municipal est passé devant chez moi pour désherber les trottoirs: le conducteur et l'opérateur ne portaient aucune protection particulière...
Il est vrai qu'entre les particules issues des pots d'échappements, les vapeurs de goudron frais, les pesticides et autres traitements chimiques, on a l'embarras du choix...
Alors 20.000 km ( dont une bonne partie en VH utilitaire en campagne et en ville) de low racer en deux années suffisent-elles à provoquer un cancer du poumon, là est la question... Bien malin celui qui peut donner une réponse ferme et définitive...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
M
Accro du forum
avatar

Messages : 4177
Localisation : de retour à Lyon
VPH : divers rase-moquette
Date d'inscription : 11/01/2006

MessageSujet: Re: Risques de cancers pour les vélos couchés (et les autres)   Mer 11 Juin 2008, 22:34

Je vais me faire un peu l'avocat du diable... mais si on regarde le nombre de km fait pour l'entrainement par les équipes pros et tous les clubs amateurs en cycliste, il ne me semble pas avoir vu de chiffres significatifs de maladies dans cette population (bon, un toubib m'a fait remarqué qu'il y en a beaucoup qui ont besoins de traitement pour l'asthme...).
L'étude d'une telle corrélation pourrait sans doute un bon sujet de thèse.

Mais il semble que les risques pour les cancers augmentent aussi avec les substances dans nos intérieurs, avec l'utilisation massive des téléphones mobiles, ...

Pour ma part, je commence à songer au masque, surtout pour les questions de rhume des foins. Et aussi pour faire réfléchir certains automobilistes. Peut être un petit sondage, qui utilise un masque et lequel?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://velorizontalyon.blogspot.com/
amidesign
Accro du forum
avatar

Messages : 2003
Âge : 51
Localisation : Lausanne
VPH : Construit sur mesure
Date d'inscription : 22/03/2007

MessageSujet: Re: Risques de cancers pour les vélos couchés (et les autres)   Mer 11 Juin 2008, 22:59

Un temps lorsque je faisait des trajets dans une zone très polluée de Suisse, entre Renens et Bussigny, j'ai acheté le masque à gaz 6200 de 3M. www.ory.fr/structure/respiratoir.htm
C'est l'avant dernier sur la page.
Les filtres sont devenu gris en deux semaines.
Dés lors, j'ai arrêté de pratiqué le vc de manière intensive dans cette région. Je vais à mon rythme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LoRan(s)
Accro du forum
avatar

Messages : 1229
Âge : 49
Localisation : Grenoble + Saint Claude (Jura)
VPH : RANS V2
Date d'inscription : 31/12/2006

MessageSujet: Re: Risques de cancers pour les vélos couchés (et les autres)   Mer 11 Juin 2008, 23:37

l'asthme est un effet collatéral de l'entrainement de haut niveau. Très bien décrit par J.P de Mondenard dans l'excellllent "Sport et Vie".

Jean Thevenet a écrit:
pour répondre à LoRan(s)
c'est une évidence: les glissières de sécurité, les talus forment un "rail" qui abrite du vent la

Ben je m'autorise à être très méfiant sur les "évidences". Quand on voit les turbulences générées par une voiture, et encore pire par une file de voiture, il doit y avoir un beau mélange de pousières/polluants jusqu'à 4m de haut. ça me parait tout aussi "évident".

Alors en attendant un étude sérieuse je reste sceptique sur la différence VH / VD.

à propos, quelle peinture utiliserez vous pour vos travaux dans votre appartement cet été ?

votre superbe parquet flottant il est composé de quoi et a été collé avec quoi ?

Votre isolation elle est intérieur ou extérieure ? fibre de verre ou de roche ; polystyrène émettant des styrène et autres gaz toxique 24h/24h?

Le top de la palme c'est la somme de tout cela dans la chambre à couchée dans laquelle on respire 8h/jour....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
iubito
Modo sortant
avatar

Messages : 4553
Âge : 34
Localisation : Le Puy-en-Velay
VPH : Trice QNT solarisé, footbike street
Date d'inscription : 06/08/2007

MessageSujet: Re: Risques de cancers pour les vélos couchés (et les autres)   Jeu 12 Juin 2008, 00:23

Cette année, ma soeur habitait à Lyon au 6e étage... "assez" haut pour pouvoir étendre du linge à la fenêtre. D'après les voisins, au dessus du 4e étage c'est ok, en-dessous c'est pas la peine d'y songer.

Un collègue qui a eu des problèmes respiratoires m'expliquait que une pièce fermée, polluée (par exemple un fumeur) c'était horrible, alors que courir même à côté d'un fumeur, des bagnoles... c'était bon, car il fait fonctionner ses poumons à fond et expire tout...
....enfin... les nano-particules... doivent rester dans le corps j'pense.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tousauxbalkans.net
vipere noire
Accro du forum
avatar

Messages : 4546
Localisation : isere - 38
VPH : speculoos, cobra (prêté), kouign amann (grillé!), cat speed
Date d'inscription : 05/01/2006

MessageSujet: Re: Risques de cancers pour les vélos couchés (et les autres)   Jeu 12 Juin 2008, 08:57

LoRan(s) a écrit:

à propos, quelle peinture utiliserez vous pour vos travaux dans votre appartement cet été ?

votre superbe parquet flottant il est composé de quoi et a été collé avec quoi ?

Votre isolation elle est intérieur ou extérieure ? fibre de verre ou de roche ; polystyrène émettant des styrène et autres gaz toxique 24h/24h?
heureusement que la greffiere branchee sur ce forum peut proposer des alternatives saines a toutes ces saletes (Pub: construire au naturel a Veurey 38')
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jéjon
Accro du forum


Messages : 7366
Localisation : Belgique
VPH : Schlitter Encore, Zockra Gwer, Sucre d'Orge (TD Dechenne), Optima Orca ASS, Tandem Flevo Amigo, Cuberdon (VM A2)
Date d'inscription : 07/01/2006

MessageSujet: Re: Risques de cancers pour les vélos couchés (et les autres)   Jeu 12 Juin 2008, 09:38

Sujet transplanté depuis le "Coin écolo".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean Thevenet
Accro du forum
avatar

Messages : 1486
Âge : 48
Localisation : N45.7637290 E005.7722780
VPH : VTT à guidon de course
Date d'inscription : 11/06/2008

MessageSujet: Re: Risques de cancers pour les vélos couchés (et les autres)   Jeu 12 Juin 2008, 10:42

l'asthme est un effet collatéral de l'entrainement de haut niveau. Très bien décrit par J.P de Mondenard dans l'excellllent "Sport et Vie".

Et s'est t'on demandé si l'asthme n'était pas un effet collatéral du doublement voir du quadruplement de la quantité d'air respirée SI CELUI-CI EST POLLUÉ...
sédentaire 80 mètres cubes d'air respiré par semaine
athlèthe moyen 200 mètres cube d'air par semaine, mais si c'est un cycliste, le supplément est respiré sur la route ou en bordure de champs et non pas durant 24 heure: l'air est donc aussi plus pollué.
course d'aviron 7mn30 volume d'air équivalent à 5h assis au bureau.
contre la montre sur quelques kilomètre: même rapport.

L'air intérieur pollué est aussi une réalité, et il y a aussi la pollution alimentaire. je connais une immigrée du mali, perpétuellement sous cortisone depuis 10 ans à cause de sévères allergies au pollen, qui mène maintenant une vie normale depuis qu'elle a décidé de ne plus acheter de nourriture industreille, mais du bio et du local traditionnel. l'allergie s'est estompée en 1an et demi.

c'est bizarre d'être astmhatique seulement près des routes ou près de cultures...
je ne suis pas asthamtique: mes broches ne se contractent pas, mais hypersensible je pense question de quantité d'air respiré. J'ai estimé que mon entraînement quotidien égalait 24 heure de respiration, et donc qu'il ne faut pas respirer cet air sous le talu d'une route.
je ne suis pas anormalement hypersensible si je suis au repos, mis à part que en raison de l'hygiène de vie et du yoga je sent les odeurs je pense à des concentration 100 ou 1000 fois plus faible que la moyenne des gens (qui souvent on les mucosités dans le nez du au fromage et produits laitiers)
Enfin, je pensais que la moindre charge cardio vasculaire du vélo couché à vitesse égale allait compenser la plus grande exposition. Non, le bilan est toute de même pire: les gaz restent longtemps près du sol. ça se remarque aussi en voiture, en voyegeant en passager dans une 406, prise d'air près du sol, je suis beaucoup plus mal que dans un véhicule américain "voyager" qui a sa prise d'air plus haut: c'est flagrant, même chose avec une subaru basse: la route la plus pollué que je connais étant la montée de Tigne: même en voiture j'ai relevé une anomalie: perte de 10 pulses de réserve cardiaque.
j'ai donc fait un programme identique mais en me faisant déposer à Landry, pour ne pas respirer la route de Tigne en y allant à pieds, en traversant la vanoise! pas d'anomalie. j'ai comparé bien sur aux semaines précédente ou j'avais fait pareillement 5h de marche avant le test d'effort, sur machine ergométrique.
la route de tigne est en effet, par endroit 200 fois plus polluée qu'un boulevard de grenoble, en raison de l'encaissement et de la généralisation de la conduite en excès de couple.

Que faire, abandonner le vélo, non, mais mettre le masque à gaz oui; mais pas n'importe lequel: il faut des cartouches NOP3 pour les diesel et A1B1E1K1P3 pour la pollution en générale. Les oxydes d'azotes sont pas le pire, j'ai donc adopté la solution A1B1E1K1P3 combiné, qui filtrent surtout particules et métabolistes d'herbicides, l'oxyde d'azote seul n'est dangereux qu'à haute dose et les cartouches NO semblent introuvable., j'ai vérifié que je pouvais assurer un effort sans gêne respiratoire jusqu'à 140 pulses en pratiquant avec le skiff en bordure de grande route nationale , d'ailelurs, ça aide même à muscler les poumons, car je l'ai constaté, la plupart des gens sont plutôt faibles de ce coté là, ça se voit lors de la pratique du yoga. C'est donc un obstacle au port du masque à gaz qui se résoud vite. Des cyclistes soucieux d'améliorer leur performance, eux respirent parfois à travers un truc qui ne fait que gêner la respiration dans le seul but de muscler les poumons! autant que ce soit un masque!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thevenet.jean.free.fr/journal-activite_physique-rubriques
Jean Thevenet
Accro du forum
avatar

Messages : 1486
Âge : 48
Localisation : N45.7637290 E005.7722780
VPH : VTT à guidon de course
Date d'inscription : 11/06/2008

MessageSujet: Re: Risques de cancers pour les vélos couchés (et les autres)   Jeu 12 Juin 2008, 11:04

"Alors 20.000 km ( dont une bonne partie en VH utilitaire en campagne et en ville) de low racer en deux années suffisent-elles à provoquer un
cancer du poumon, là est la question... Bien malin celui qui peut donner une réponse ferme et définitive..."

décrivez nous ce trajet, pour jeter un oeuil sur googol earth.
c'est 20000 km/an?

la pollution est très bizarre: le contexte doit être décrypté au moyen d'une hypersensibilité travallée pour avoir l'alarme pifomètre.ce contexte n'est pas mis en évidence par les capteurs: j'écris d'ailleurs régulièrement à ce sujet aux associations de mesure.
dans ma région, le trajet le pire par exemple n'est pas une nationale avec 3000 voiture par heure, mais une petite route moyennement peu pollué mais ou aux heures de passage , de retour du travail, s'y trouve une file de 10 voitures genre monospace, gros quatres quatres attaquant la côte direct après un parcours à garnde vitesse sur plat. cette route monte à 7% et est bordé d'un talus, et d'un muret de l'autre coté.
les mouvements de l'air la suivent: il n'y a pas balayage latéral du vent mais simple translation, la pollution peut y rester 10minute après la voiture, et enfin, les diesels y travaillent en excès de couple, et ensuite c'est une côte où on y respire beaucoup. un passage de voiture équivaut donc, ici à 900 voitures rencontrées sur le plat, et faire ce petit parcours tous les jours suffit à s'assuer de cracher le sang le soir après deux semaines de pratiques et peut être attraper plus grave en quelques années. j'ai comprise la leçon: interdit à certaines heures, et sinon masque à gaz. Il y a une alternative et j'ai donc depuis, enprunté cette route seulement en descente.

je pense que la fitnesscar pourrait résoudre partiellement le problème en passant en mode moteur-seul les zones de concentrations. l'idéal serait une fitnesscar à air comprimé: on stocke de l'air propre en le comprimant, tout en faisant alors dans cette athmosphère propre un effort d'endurance normallement intense , et en zone polluée, on limite l'effort et on fait marcher le motuer à air comprimé et tout en se propulsant ainsi en évitant l'effort on respire la sortie du détendeur!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thevenet.jean.free.fr/journal-activite_physique-rubriques
pasteque
Accro du forum
avatar

Messages : 2961
Âge : 43
Localisation : catalogne 66-tourner a gauche au deuxième sanglier
VPH : ça change....
Date d'inscription : 15/03/2008

MessageSujet: Re: Risques de cancers pour les vélos couchés (et les autres)   Jeu 12 Juin 2008, 11:18

Jean Thevenet a écrit:
mais pas n'importe lequel: il faut des cartouches NOP3 pour les diesel et A1B1E1K1P3 pour la pollution en générale. Les oxydes d'azotes sont pas le pire, j'ai donc adopté la solution A1B1E1K1P3 combiné, qui filtrent surtout particules et métabolistes d'herbicides, l'oxyde d'azote seul n'est dangereux qu'à haute dose et les cartouches NO semblent introuvable.,

si je demande "la solution A1BAE1K1P3 combiné" a mon vélociste je suppose qu'il va faire des yeux ronds.....y aurait il une reference de masque plus particuliere?

par exemple le masque "respro" que j'utilise dit filtrer les particules jusqu'a 0.3 microns mais avec un principe de fibres chargées qui agirait par attraction électrostatique plus que par filtrage simplement mecanique....
thierry
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cyclolibrius.fr/
Simon
Posteur d'argent


Messages : 360
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 23/11/2006

MessageSujet: Re: Risques de cancers pour les vélos couchés (et les autres)   Jeu 12 Juin 2008, 11:18

J'ai une remarque concernant la différence vélo droit (VD) / vélo couché (VC) sur leur propension à absorber des substances nocives :
Il me semble que le VC permet un rythme respiratoire et cardiaque plus lent que le VD... Est ce vrai ? Cela impliquerait donc un volume d'air moins important dans les poumons des usagers des VCs. Perso, je me sers de mon rase-moquette en la ville de Grenoble et ne ressent pas plus de gène qu'en VD sur les trajets pour aller au boulot pour l'instant (1 mois de recul, ce n'est peut être pas assez pour en tirer une conclusion).
Au niveau du brassage de l'air, il me semble que l'un des avantages du rase-moquette c'est bien le fait qu'il est moins sensible au vent par exemple car celui-ci est moins important au sol.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean Thevenet
Accro du forum
avatar

Messages : 1486
Âge : 48
Localisation : N45.7637290 E005.7722780
VPH : VTT à guidon de course
Date d'inscription : 11/06/2008

MessageSujet: Re: Risques de cancers pour les vélos couchés (et les autres)   Jeu 12 Juin 2008, 11:34

lis mieux: c'est l'argument que je pensais au début... hélas, la pollution s'avère tellement plus concentré près du sol que ça ne compense pas.
la différence à charge cardiaque égale n'est pas si énorme
par exemple à 130 pulses 43 km/h en low racer, et en vélo droit 36, pour un effort modéré
la moindre concentration de pollution respirée en vélo droit (d'un facteur 3 ou 4) compense largement la différence de vitesse de 7km/h! soit 20%
cette différence est énorme en raison du confinement dans les premiers décimètres: toujours abrités par l'herbe, par la glissière de sécurité, par l'effet de couche limite, et donc moins évacués.
En ville par contre par effet de "de la rainure- piège pollution", la différence de concentration est moindre: "le haut" , haut comme les immeubles est en effet plus haut que le cycliste.
Pour les herbicides la différence est moins grande je pense quoique les métabolites d'alachlore ou autres produit à grosses molécules coulent au dessus du sol comme un liquide plus dense que l'air.

remarque: 2006 a vu plusieurs évènement marquant
alachlore: adopté en automne 2006, présent dans presque tous les produits monsanto, cancérigène. pour le cycliste qui a mis deux ans à attraper le cancer du poumons, c'est rapide en effet, il y a du y avoir un cumul avec autre chose avant. mais je constate moi une perte de forme après les épandages d'herbicides de prélevée d'automne 2006, et comme c'était en saison froide, le gaz dégagé restait près du sol: je suis devenu bien plus sensible à toute forme de pollution: j'ai du aussi déserter le club d'aviron: la salle de muscul près de la route et la base d'embarquement. je suis aller ramer "en suisse" tout seul, ou disons, moins loin de la suisse, 8km en amont en emportant le bateau chez moi, et en préférant la partie du canal qui est surelevée par rapport à la plaine au lieu d'être encaissée en dessous d'une route.
Autre nouveauté: les fabriquants de solvant doivent "se calmer" depuis 2006: alors, comme par hasard, apparition des antimoussants dans la gazoil pour faire le plein plus rapidement, augmentation aussi des agrocarburants faisant tendre les moteurs à une moins bonne carburation et accompagnés d'additifs correcteurs.
ce transfert des solvants dans le gazoil me rappele celui des phosphates des lessives: transférés dans la fabrication des... additifs alimentaire, aussi en 2006. 2006 semble donc une date charnière.
j'avais alors décidé... d'abandonner le vélo. je ne l'ai repris que depuis mai 2008 grace à une véloroute enfin construite qui évite à la fois la route et la plupart des zones d'épandage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thevenet.jean.free.fr/journal-activite_physique-rubriques
Jean Thevenet
Accro du forum
avatar

Messages : 1486
Âge : 48
Localisation : N45.7637290 E005.7722780
VPH : VTT à guidon de course
Date d'inscription : 11/06/2008

MessageSujet: Re: Risques de cancers pour les vélos couchés (et les autres)   Jeu 12 Juin 2008, 11:45

"le masque "respro" que j'utilise dit filtrer les particules jusqu'a 0.3 microns"

c'est pas assez: ce qui est le plus toxiques sont les particules INVISIBLES dont la taille est inférieure à 0.5 micron, incluse celles qui sont de quelques nanomètres: c'est celle-ci que dégagent de plus en plus les moteurs modernes à haute pression (les nano-particules)
celle dont la taille est supérieure à une demi longueur d'onde de lumière visible, intéragissant donc avec de la lumière plus "longue" que 0.4 à 0.8 micron, donc à partir de 0.3 micron sont... de la fumée visible.

il faut les cartouches "P3" prévues pour l'amiante. d'ailleurs amiante et naoparticules c'est la même chose, même effet... rendez vous en 2020-2030 pour débattre des effets du grand scandale du diesel...

c'est pas chez les vélociste qu'il faut aller.. mais chez les industriels!


Dernière édition par Jean Thevenet le Jeu 12 Juin 2008, 12:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thevenet.jean.free.fr/journal-activite_physique-rubriques
el sombrero
Accro du forum
avatar

Messages : 5035
Âge : 56
Localisation : Hautes Pyrénées (65)
VPH : Trike Gforce xts suspendu 26"-20"
Date d'inscription : 04/09/2007

MessageSujet: Re: Risques de cancers pour les vélos couchés (et les autres)   Jeu 12 Juin 2008, 12:07

Dès que le moral me permettra d'en parler avec assez de détachement et de recul, je ferai part de mon expérience perso.

Le trike m'a permis de recouvrer la santé,pour ne pas dire qu'il m'a empêché de mourrir,
.......................... de problèmes pulmonaires justement...



Pour simplifier :il suffit d'imaginer des symptômes très similaires à ceux de la mucco-vicidose en phase terminale...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean Thevenet
Accro du forum
avatar

Messages : 1486
Âge : 48
Localisation : N45.7637290 E005.7722780
VPH : VTT à guidon de course
Date d'inscription : 11/06/2008

MessageSujet: Re: Risques de cancers pour les vélos couchés (et les autres)   Jeu 12 Juin 2008, 12:14

par ce qu'en trike sans doute on peut respecter TOUJOURS la zone d'effort en dessous du seuil ventilatoire, n'ayant pas de souci d'équilibre à basse vitesse.

en vélo effectivement on est souvent systématiquement, en cote, AU DESSUS du seuil ventilatoire, la quantité d'air ingéré et donc de polluant suit cette variation de débit.

pour mon expérience, je suis toujours en dessous de seuil ventilatoire, qui semble être SV1 vers 170 pulses et SV2 vers 180, mais je ventile quand même beaucoup pour des raisons morphologiques (grande cage thoracique, clavicules surélevées)
c'est un avantage mais aussi une raison d'hypersensibilité.
j'ai remarqué ce surdéveloppement en entretenant des feux de camps, depuis très jeune enfant: il y avait une énorme différence...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thevenet.jean.free.fr/journal-activite_physique-rubriques
philip
Posteur d'or
avatar

Messages : 713
Âge : 46
Localisation : Genève
Date d'inscription : 08/03/2008

MessageSujet: Re: Risques de cancers pour les vélos couchés (et les autres)   Jeu 12 Juin 2008, 12:26

Vous vous faitez des problèmes pour un rien... Toutes les crèmes, grande partie de l'alimentation, tout est plein de chimie et des trucs toxiques...
Puis pour vous dire une chose, le PET le plastique de boite pour garder la bouffe... Ce cher plastique de m... Et encore plus cause de cancer, prouvé en labo par des grosses têtes sur des échantillons des céllules


Même faire du surf dans l'eau polué ou simplement se baigner fait du mal.

Le chlore de la piscine est à l'origine d'une multitude de allergiés...

Ce truc sur les vélos couché... mes laisse perpléxe et me fait penser que on peut vite passer dans la parano

tôt ou tard tout l'monde dois partir d'ici... vaut mieux être en vélo couché
Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://my-recumbent.blogspot.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Risques de cancers pour les vélos couchés (et les autres)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Risques de cancers pour les vélos couchés (et les autres)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Diffusion - Vidéos publicitaires pour le Vélo couché
» Quel vélo couché pour le voyage ?
» Périscope pour vélo très couché
» mon vélo pour le PBP 2011
» C’est pas gagné ! (pour le vélo couché)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum du Vélorizontal, vélo couché et autres véhicules à propulsion humaine :: Les Points spécifiques :: Santé et Alimentation du Cycliste-
Sauter vers: