Le Forum du Vélorizontal, vélo couché et autres véhicules à propulsion humaine

Le forum francophone de tous les amateurs de cette pratique cycliste
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le carbone pour les nuls

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
Arvis
**
avatar

Messages : 80
Âge : 33
Localisation : Nancy
VPH : Raptobike LR N° 24, Azub eco trike, Kickbike cross max, Dahon Speed D7
Date d'inscription : 28/02/2009

MessageSujet: Re: Le carbone pour les nuls   Sam 14 Mar 2009, 01:34

Le polyane, c'est un film plastique de protection un peu épais, il me semble.
(J'ai gagné 1€, non ? Laughing )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
djiji
Posteur d'or


Messages : 700
VPH : traction directe à empattement variable ( varioTAD )
Date d'inscription : 05/08/2007

MessageSujet: Re: Le carbone pour les nuls   Sam 14 Mar 2009, 08:03

le polyane, c'est "la bache", c'est lisse et ça ne polymerise pas avec la resine epoxy.
Le peeltex, c'est du film microperforé comme celui qui entoure les baguette de pain du supermarché.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
figaro
Accro du forum


Messages : 1501
Âge : 56
Localisation : Tours
VPH : Tica, Metabike
Date d'inscription : 23/01/2008

MessageSujet: Re: Le carbone pour les nuls   Mar 17 Mar 2009, 08:03

Merci EIO---[+] et Djiji. On se voit déjà en train de réaliser une roue carbone 3 bâtons, enfin pas tout de suite...

Pour l'utilisation des seringues, d'après la méthode djijiesque, il faut faire attention à deux éceuils.

En versant ainsi le liquide jusqu'à la graduation, tu as un volume supérieur d'une à deux graduations Shocked , en effet le cône est compté en supplément. En cas de dosage précis, il faut en tenir compte.

Deuxièmement dans la manipulation, lorsqu'on réenclenche le piston, il y a des chances de repeindre le plafond à la résine.
Voilà comment je procède.
Pointe en bas, le doigt bouchant l'extremité, après avoir mis le liquide, enclencher le piston sans effort.
retourner la seringue et quand l'air est remonté, relâcher délicatement le doigt et laisser evacuer la pression.
Il va ensuite falloir pousser le piston au delà de la butée et pour cela forcer.
je conseille de remettre le doigt et contrôler ainsi la pression de sortie. Ce qui évitera que le piston parte d'un seul coup et vous refasse le brushing.


Dernière édition par figaro le Mar 01 Déc 2009, 11:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
siliconmollet
Accro du forum
avatar

Messages : 4168
Âge : 54
Localisation : cestas 33
VPH : meta . vélomobile Phantom , Milan sl MK3 n° 004
Date d'inscription : 28/11/2007

MessageSujet: Re: Le carbone pour les nuls   Mar 17 Mar 2009, 20:38

une p'tite precision Shocked
sur toutes les seringues: le piston est l'exacte empreinte de la seringue . si l'extremite de ta seringue est conique , le piston l'est aussi .
et toutes les seringues sont precises, il ne peux y avoir de dosage a l'approximatif pale . sinon on court a la cata' tous les jours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://velomobile-phantom.eklablog.com/accueil-c25263806
djiji
Posteur d'or


Messages : 700
VPH : traction directe à empattement variable ( varioTAD )
Date d'inscription : 05/08/2007

MessageSujet: Re: Le carbone pour les nuls   Mar 17 Mar 2009, 21:05

figaro a écrit:
Merci EIO---[+] et Djiji. On se voit déjà en train de réaliser une roue carbone 3 bâtons, enfin pas tout de suite...

Pour l'utilisation des seringues, d'après la méthode djijiesque, il faut faire attention à deux éceuils.

En versant ainsi le liquide jusqu'à la graduation, tu as un volume supérieur d'une à deux graduations Shocked , en effet le cône est compté en supplément. En cas de dosage précis, il faut en tenir compte.

Deuzièmement dans la manipulation, lorsqu'on réenclenche le piston, il y a des chances de repeindre le plafond à la résine.
Voilà comment je procède.
Pointe en bas, le doigt bouchant l'extremité, après avoir mis le liquide, enclencher le piston sans effort.
retourner la seringue et quand l'air est remonté, relâcher délicatement le doigt et laisser evacuer la pression.
Il va ensuite falloir pousser le piston au delà de la butée et pour cela forcer.
je conseille de remettre le doigt et contrôler ainsi la pression de sortie. Ce qui évitera que le piston parte d'un seul coup et vous refasse le brushing.

Comme j'ai travaillé plusieurs années en tant qu'infirmier ce detail m'est naturel, mais éffectivement, c'est la bonne méthode.

As-tu rencontré des difficultés pour mélanger la résine ? ( deja evoqué) , quelles seringues as-tu pris des 20 cc ou des 50 cc ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
djiji
Posteur d'or


Messages : 700
VPH : traction directe à empattement variable ( varioTAD )
Date d'inscription : 05/08/2007

MessageSujet: Re: Le carbone pour les nuls   Mar 17 Mar 2009, 21:08

siliconmollet a écrit:
une p'tite precision Shocked
sur toutes les seringues: le piston est l'exacte empreinte de la seringue . si l'extremite de ta seringue est conique , le piston l'est aussi .
et toutes les seringues sont precises, il ne peux y avoir de dosage a l'approximatif pale . sinon on court a la cata' tous les jours.

+1

Détail supplémentaire pour les maniaques du dosage, attention au"faux col" pour lire le niveau la résine étant bien épaisse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EIO
Posteur de bronze
avatar

Messages : 221
Âge : 47
Localisation : Suisse, Châtel-St-Denis
VPH : Benk Tarakona JLD et Benk Akyna (projet en suspend)
Date d'inscription : 03/06/2008

MessageSujet: résine   Dim 22 Mar 2009, 23:20

Je viens de tester une résine intéressante.
L1100, marque R&G
Elle a 2 durcisseurs. Un rapide, de couleur verte (20 min.) et un lent, incolore (10 h). EN les mélangeant dans certaines proportions, on peut choisir le temps de durcissement. Pas mal. Elle a tendance à s'épaissir plus que d'autres, et si on en mélange une trop grande quantité avec trop de durcisseur rapide, elle chauffe au point de faire fondre le gobelet de mélange, impressionnant.
Une fois durcie, elle m'a l'air moins cassante que d'autres, comme la Hexion LF285.


Dernière édition par EIO---[+] le Mar 24 Mar 2009, 00:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.310.ch
figaro
Accro du forum


Messages : 1501
Âge : 56
Localisation : Tours
VPH : Tica, Metabike
Date d'inscription : 23/01/2008

MessageSujet: Re: Le carbone pour les nuls   Lun 23 Mar 2009, 10:32

djiji a écrit:


As-tu rencontré des difficultés pour mélanger la résine ? ( deja evoqué) , quelles seringues as-tu pris des 20 cc ou des 50 cc ?

Désolé, j'utilise des seringues quotidiennement, mais ce n'est malheureusement pas pour faire des mélanges d'epoxy. Ca viendra.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EIO
Posteur de bronze
avatar

Messages : 221
Âge : 47
Localisation : Suisse, Châtel-St-Denis
VPH : Benk Tarakona JLD et Benk Akyna (projet en suspend)
Date d'inscription : 03/06/2008

MessageSujet: - mélange   Ven 19 Juin 2009, 12:07

---> mauvais mélange
L'ai testé pour vous... involontairement.
Je me suis sûrement planté. Le rappport résine/durcisseur était de 100:30.
Résultat: séchage normal. Je façonne la pièce. Normal. Je la pose au soleil 30 minutes pendant que je bosse sur le moule et quand je la reprend en main, elle est molle! Je peux la plier sans trop forcer.
Donc: attention aux proportions!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.310.ch
EIO
Posteur de bronze
avatar

Messages : 221
Âge : 47
Localisation : Suisse, Châtel-St-Denis
VPH : Benk Tarakona JLD et Benk Akyna (projet en suspend)
Date d'inscription : 03/06/2008

MessageSujet: photos   Ven 19 Juin 2009, 13:09

Une image vaut mille mots, dit-on.
1ère pièce moulée sur un bout de mousse sculpté, et détruit ensuite.

La moitié droite est vernie. La surface n'est pas lisse, car je n'ai pas assez ponçé.




La bande à droite de la pièce qui laisse apparaître clairement la fibre est là où il manquait de peel-ply.



Le dessous. La mousse colle et s'arrache aux endroits où il n'y avait pas assez de cire. La fibre apparaît là où le tissu n'était pas bien en contact avec le moule.




Shéma d'une stratification avec renforts.


Méthode simple, pour une pièce unique. Les renforts restent dans la pièce finie. S'ils sont en mousse ou balza, c'est léger, mais il y a des grammes à gagner. Finir par une couche de peel-ply, à arracher après séchage. Cela laisse une surface mate et un peu rugueuse. A ponçer dans les 24/48h.



Méthode pour une série.
La 1ère opération se fait 2x. 1x pour une couche de carbone, et 1x pour faire le moule femelle de la partie dessous (en verre par ex.)



Pour obtenir des surfaces lisses et régulières, il faudrait toujours stratifier dans un moule de sorte que la surface en contact avec lui soit celle qui sera visible. Seul une stratif sur surface lisse résulte d'une surface lisse.
D'une certaine façon, il faut s'arranger pour que la résine soit "retenue" en surface, par du peel-ply ou autre. S'il n'y a rien, la résine coule dans la fibre et laisse celle-ci apparente en relief.

Voici une plateforme de trottinette.
4x carbone dessus, 3x carbone dessous. 225 gr, très rigide. Pourrait descendre à 6 couches, voire 5.
Les perforations ont été faites à la fin. Ca m'a émoussé la mèche en 4 trous. Quand on dit que le carbone est "hard with tools"...



Le dessous est assez moche. Pas régulier, faute ponçage à la dremel.






Visière pour casque sur moule en mousse, détruit. 2 couches verre, 1 basalte (pas cher, résiste aux UV et à la chaleur jusqu'à 1250°). Poids env. 40 gr je crois. Un poil souple mais ça tient suffisamment. Pas finie. Ecnore pas mal de ponçage et ajout de ce qui va la retenir au casque.






Dernière édition par EIO---[+] le Dim 21 Juin 2009, 11:10, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.310.ch
Odysseus
**


Messages : 81
Âge : 45
Localisation : Chambéry
Date d'inscription : 06/03/2006

MessageSujet: Re: Le carbone pour les nuls   Ven 19 Juin 2009, 16:33

Salut EIO---[+],

Je vois que tu t'entraines pour AKYNA.

Que penses tu de ce schéma de stratification ?


Autre question. Je compte faire un moule en mousse, mais je ne souhaite pas avoir à le détruire. Quel revêtement appliquer pour avoir une surface polie ?
Je pensais a une couche de résine ou de gelcoat puis un poncage/polissage, puis passage d'un démoulant.

Qu'en penses tu ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EIO
Posteur de bronze
avatar

Messages : 221
Âge : 47
Localisation : Suisse, Châtel-St-Denis
VPH : Benk Tarakona JLD et Benk Akyna (projet en suspend)
Date d'inscription : 03/06/2008

MessageSujet: Re: Le carbone pour les nuls   Sam 20 Juin 2009, 00:28

ton shéma: très bien vu.
Pour statifier la couche de dessus plate, il te faut un autre moule. Tu auras du mal à tendre le tissu dessus sans qu'il s'enfonce dans la rainure. ENfin, pas tellement, à moins d'utiliser un tissu très épais et rigide, comme du tissu toile (plain) qui se drape mal. Ou y poser une plaque déjà stratifiée, c'est possible.

Moule non-destructible (faut toujours garder sa moule, ça peut servir...humour, bonjour mesdames)
Je n'ai jamais utilisé de gelcoat. Mais ça à l'air d'être le bon produit pour ça.
La résine doit fonctionner aussi. Si tu cires un max de fois ton moule (avec séchage entre), tu dois pouvoir le démouler sans le casser, mais la mousse étant ce qu'elle est... Lui appliquer une couche de résine lui offre une surface rigide mais fine. Si tu forces un peu, elle va casser aussi.
Donc je dirait que ça dépend de la forme du moule. Une forme simple se démoule plus facilement. Dès que tu as des angles arrondis, des creux, bosses etc., c'est moins facile.
Pour être sûr de sauver son moule, utiliser une autre matière. Balza ou autre bois plus solide. Il existe des mousse prévues pour les moules mais elles coûtent la peau des fesses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.310.ch
Speedy Malric
Accro du forum
avatar

Messages : 3354
Localisation : Vannes (56)
VPH : HR02 carbone
Date d'inscription : 04/01/2006

MessageSujet: Re: Le carbone pour les nuls   Sam 20 Juin 2009, 10:28

Astuce: il est possible de boucher les nervures avec du scotch papier pour empêcher le tissus de 'tomber' dans les nervures.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://malricsworld.blogspot.com/
siliconmollet
Accro du forum
avatar

Messages : 4168
Âge : 54
Localisation : cestas 33
VPH : meta . vélomobile Phantom , Milan sl MK3 n° 004
Date d'inscription : 28/11/2007

MessageSujet: Re: Le carbone pour les nuls   Sam 20 Juin 2009, 10:40

une question de nul Embarassed
decoupe bords ok mais avec quoi ?vous le faite avec des sisceaux !, une disqueuse ? une scie a metaux ? a la presse hydrolique ? Rolling Eyes Embarassed !!!!!
car moi j'ais tout essaié : j'ais bouffé une paire de sisceaux au bout de trois decoupe , ma lame de de scie sauteuse au bout de deux minutes ....
mais c'etait de la fibre de verre sur 1cm d'epais .


alors les dieux du strats ???
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://velomobile-phantom.eklablog.com/accueil-c25263806
EIO
Posteur de bronze
avatar

Messages : 221
Âge : 47
Localisation : Suisse, Châtel-St-Denis
VPH : Benk Tarakona JLD et Benk Akyna (projet en suspend)
Date d'inscription : 03/06/2008

MessageSujet: découpe   Sam 20 Juin 2009, 11:08

Merci pour les dieux... mais nous ne sommes que de simples et modestes mortels. =)

1 cm!!! Effectivement, ça doit user. FAut savoir que la résine aussi est dure.

Pour des couches de verre "normales" entre 1 et 5 mm:
si la forme est pas trop irrégulière, la scie sauteuse va bien. Utilise une lame à métaux. Ca s'use un poil.
Moins cher: disque à découper (matière noire rugueuse) sur une dremel ou carrément la meuleuse d'angle genre 500 w. Neuf à partir de 30€ env. Très utile pour les grande pièces épaisses. Dremel est bien mais pour les petites pièces qui tiennent dans la main.

Pour des couches de carbone:
là ça use un max. La lame de scie à métaux de la sauteuse s'use assez vite. 1 cm c'est énorme, je me demande ce que tu fais avec autant de couches, un bouclier anti-missiles? Tu vas à Bagdad en vélo? =)
Dans ce cas, j'utiliserai la meuleuse avec disque à découper. Déjà pour 3 couches de verre, ça freine pas mal. C'est costaud. Alors 1 cm, patience, patience. Et si tu as un ami qui a une épée-laser sous la main...
Important pour les outils électriques: faire tourner l'engin "à vide" à fond pendant 2 minutes avant utilisation. ça chauffe le moteur et rallong sa durée de vie.
Faut bien maîtriser l'engin pour découper régulièrement. Après, fignoler à la dremel ou plus simplement à la lime à métaux, la petite scie à métaux. Rien ne vaut un travail à la main.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.310.ch
Odysseus
**


Messages : 81
Âge : 45
Localisation : Chambéry
Date d'inscription : 06/03/2006

MessageSujet: Re: Le carbone pour les nuls   Sam 20 Juin 2009, 13:27

Speedy Malric a écrit:
Astuce: il est possible de boucher les nervures avec du scotch papier pour empêcher le tissus de 'tomber' dans les nervures.

Ah, on sent l'expérience !

Malric, pour rigidifier le moule en mousse : gel coat ou résine époxy ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
amidesign
Accro du forum
avatar

Messages : 2003
Âge : 51
Localisation : Lausanne
VPH : Construit sur mesure
Date d'inscription : 22/03/2007

MessageSujet: Re: Le carbone pour les nuls   Sam 20 Juin 2009, 20:34

Un truc me dérange :

J'entends parler de ponçage.

Oui d'accord pour les bords. Mais surtout pas pour les surfaces :
En ponçant une surface de composite une partie des fibres sont éliminées. Si c'est du 6K tu te retrouve avec plus que du 4 ou 5K.

Ce qu'il faut si la surface est irrégulière c'est ajouter de la matière, comme par exemple de la résine, et ne poncer que cette résine et ne surtout pas poncer la fibre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jerome a Nantes
Débutant(e)
avatar

Messages : 25
Âge : 40
Localisation : Plaisance du Touch, haute garonne
VPH : Seiran 26" USS
Date d'inscription : 22/01/2006

MessageSujet: Re: Le carbone pour les nuls   Sam 20 Juin 2009, 22:18

Un petit tuyeau :
Il est possible d'imprégner chaque tissus sur table (recouvrir la table de plastique, imprégner le tissus avec la résine, racler pour répartir et enlever l'excedent de résine qui restera sur la table pour imprégner les tissus suivant)
Dans ce cas on pose sur la forme (ou le moule) un tissus avec la part optimale de résine.
C'est une manière de limiter les traveaux de finition comme le ponçage.

J'ai rédigé un rapport de stage sur la fabrication de funboards, ca peut être utile :
http://madeinthegarage.com/file/Rapport_Stage_1996_Jerome_Houssin_Swell_Expression.pdf

N'oubliez ps que quand on cire un moule il faut lustrer à fond chaque couche de cire.
L'effet démoulant n'est pas fonction d'une quelconque épaisseur de cire au contraire.

Pour l'usinage des composites on utilise des disques et des fraises diamantées (c'est cher quand c'est de bonne qualité mais on s'y retrouve car cela dure assez longtemps..
Les forets en aciers rapide coupent mieux mais s'usent vite les forets carbure coupent moins bien mais plus longtemps.
Pour des gros trous comme dans la patinette le secret et de réaliser une cascade de perçage : petit diamètre et après on contrperce avec des diamètre de plus en plus grand.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://madeinthegarage.com
EIO
Posteur de bronze
avatar

Messages : 221
Âge : 47
Localisation : Suisse, Châtel-St-Denis
VPH : Benk Tarakona JLD et Benk Akyna (projet en suspend)
Date d'inscription : 03/06/2008

MessageSujet: Re: Le carbone pour les nuls   Dim 21 Juin 2009, 01:08

AMI:
Pas faux. J'imagine que cela varie si on a un moule, le peel-ply ou autre pour couvrir le tissu? SI on ne couvre pas, c'est évident que la fibre est à peine couverte de résine. S'il y a un moule, la couche lisse, donc pratiquement pas besoin de ponçer, si ce n'est pour égaliser une imprefection.
De mon expérience, une surface finie au peel-ply, la couche de résine est juste suffisante pour ponçer jusqu'à avoir une surface lisse. Mais il est vrai qu'assez vite, on touche à la fibre. On le voit bien avec du carbone, en regardant de près.

Jerome le Nanteux:

Merci pour ce document et les tuyaux.
Pas encore testé la préimprégnation. Avec des fibres minces (150 gr/m2 par exemple), quand tu soulèves le tissu imbibé, ne se déforme-t-il pas? Et la pose sur le moule est-elle problématique?

Autre question: j'ai essayé une fois d'étendre le tissu sur la couche précédente séchée, sans l'avoir enduit de résine au préalable. J'ai ensuite ajouté la résine. Il a fallu insister un peu pour qu'elle pénètre bien mais ça a semble-t-il fonctionné. Un peu risqué au niveau bulles d'air?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.310.ch
Speedy Malric
Accro du forum
avatar

Messages : 3354
Localisation : Vannes (56)
VPH : HR02 carbone
Date d'inscription : 04/01/2006

MessageSujet: Re: Le carbone pour les nuls   Dim 21 Juin 2009, 22:44

Pour couper la fibre de carbone sèche, j'utilise une scie sauteuse avec une lame diamant. Pour une épaisseur d'1cm, ça marche sans problème mais il est préférable d'utiliser la meuleuse d'angle avec un disque à couper.

AMIDESIGN: Le nombre de K du carbone correspond au nombre de filaments de carbone dans chaque brin qui forment le tissus. Plus le nombre K (1K = 1000 filaments) est élevé plus le tissus ressemble à un tapis grossier mais moins cher car il y a moins de travail.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://malricsworld.blogspot.com/
Leloublan
Accro du forum
avatar

Messages : 3023
Âge : 66
Localisation : La Tour De Peilz,Suisse
VPH : LELOUBLAN Carbone MID RACER,,LELOUBLAN Carbone PLIABLE,LELOUBLAN CITY
Date d'inscription : 22/10/2007

MessageSujet: Re: Le carbone pour les nuls   Lun 22 Juin 2009, 00:21

+1
c est les lames sans dent avec plein de grains colles dessus en vente dans les Do It
lame BOSCH par exemple pour le carrelage en general on les plie ou les casse mais elle s use peut avec lecarbone
surtout pas les lames metal ou a bois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
siliconmollet
Accro du forum
avatar

Messages : 4168
Âge : 54
Localisation : cestas 33
VPH : meta . vélomobile Phantom , Milan sl MK3 n° 004
Date d'inscription : 28/11/2007

MessageSujet: Re: Le carbone pour les nuls   Lun 22 Juin 2009, 17:45

merci !!! je cours chez bricoltoutyatout
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://velomobile-phantom.eklablog.com/accueil-c25263806
pollux
Posteur d'or
avatar

Messages : 609
Âge : 35
Localisation : Paris
VPH : optima rhino et SWB 24/26 fait maison
Date d'inscription : 19/10/2006

MessageSujet: Re: Le carbone pour les nuls   Jeu 23 Juil 2009, 13:29

salutations, amis moulistes.

tout d'abord, pour ce qui est de réutiliser le moule en mousse, je suggère le plâtrage de la mousse, puis poncage (ceci pour obtenir un état de surface à peu près lisse), résinage du plârte pour le solidifier (bien éponger la résine, et utiliser de l'époxy pour éviter de faire fondre la mousse). puis, pose d'une couche de tissu de verre de 40 g/m² à la résine, enfin, passage d'une couche de gel coat de finition, dilué avec 3% de styrène parafiné.

ensuite, mettre un bon démoulant. personnellement, je ne jure que pas l'alcool polyvinylique. c'est un truc qui s'applique au pinceau et qui sèche en donnant un film qui évite tout collage dans le moule. à utiliser directement sur le moule (6 couches minimum, très fine chaque couche, et 2h de séchage entre chaque couche) ou après avoir passé de la cire en pâte (4 couches à peu près).

en revanche, ce produit miracle est une calamité à utiliser. en effet, lors de l'application de l'alcool, si le moule est lisse ou ciré, il se peut que l'alcool ne mouille pas la surface et fasse des retraits et des manques. une vraie salop..rie quand on ne connait pas l'astuce.
il suffit de mettre une goute de liquide vaisselle dans 100 ml d'alcool polyvinylique pour que ce dernier mouille parfaitement toute surface (même le verre ou le rhodoïd).

pour l'anecdote, j'ai trouvé cette astuce hier en pestant comme c'est pas permis contre cette saleté d'alcool qui fuyait la surface d'un master...
j'ai donc cherché sur le net comment rendre hydrophile une surface hydrophobe, et je suis tombé sur le mot "tensio-actif"... scratch
et là... Idea mais c'est bien sûr! le produit vaisselle a notamment pour rôle d'être un agent mouillant !
le résultat est impressionnant. une toute petite goute a suffi à rendre mon alcool polyvinylique amoureux de toute surface pas trop grasse (ca mouille même la plastiline travaillée avec des doigts sales et graiseux.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
djiji
Posteur d'or


Messages : 700
VPH : traction directe à empattement variable ( varioTAD )
Date d'inscription : 05/08/2007

MessageSujet: Re: Le carbone pour les nuls   Ven 24 Juil 2009, 23:20

pollux a écrit:
salutations, amis moulistes.

tout d'abord, pour ce qui est de réutiliser le moule en mousse, je suggère le plâtrage de la mousse, puis poncage (ceci pour obtenir un état de surface à peu près lisse), résinage du plârte pour le solidifier (bien éponger la résine, et utiliser de l'époxy pour éviter de faire fondre la mousse). puis, pose d'une couche de tissu de verre de 40 g/m² à la résine, enfin, passage d'une couche de gel coat de finition, dilué avec 3% de styrène parafiné.


Il semblerait qu'il existe sur le marche une résine polyester compatible avec le polystyrène.
L'avantage du polyester c'est son cout , sa moindre toxicité, sa moindre compléxité en stratification, l'inconvénient des perfs mécaniques inférieures à l'epoxy.

Pour le cirage, attendre 2 h entre chaque couches faut être patient,alors que de la cire en pot, un bon chiffon et ça roule....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
amidesign
Accro du forum
avatar

Messages : 2003
Âge : 51
Localisation : Lausanne
VPH : Construit sur mesure
Date d'inscription : 22/03/2007

MessageSujet: Re: Le carbone pour les nuls   Ven 24 Juil 2009, 23:44

Speedy Malric a écrit:
...

AMIDESIGN: Le nombre de K du carbone correspond au nombre de filaments de carbone dans chaque brin qui forment le tissus. Plus le nombre K (1K = 1000 filaments) est élevé plus le tissus ressemble à un tapis grossier mais moins cher car il y a moins de travail.


Oui tu as raison.
Dans ma tête du 6 K = 6'000 fibres par mèche.
Si, par ponçage j’élimine 1'000 fibres, j’obtiens du 5 K par mèche. Mais c’est vrai que la trame reste celle du 6 K.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le carbone pour les nuls   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le carbone pour les nuls
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le carbone pour les nuls
» La théorie monétaire pour les nuls
» Debridage pour les nuls
» La mécanique Alfa pour les nuls
» "le circuit pour les nuls"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum du Vélorizontal, vélo couché et autres véhicules à propulsion humaine :: Les Points spécifiques :: Le Coin du Constructeur amateur-
Sauter vers: