Le Forum du Vélorizontal, vélo couché et autres véhicules à propulsion humaine

Le forum francophone de tous les amateurs de cette pratique cycliste
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Petites réflexions pour cyclocampeur débutant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 11 ... 18, 19, 20  Suivant
AuteurMessage
el sombrero
Accro du forum
avatar

Messages : 5035
Âge : 56
Localisation : Hautes Pyrénées (65)
VPH : Trike Gforce xts suspendu 26"-20"
Date d'inscription : 04/09/2007

MessageSujet: Re: Petites réflexions pour cyclocampeur débutant   Dim 25 Jan 2015, 20:39

La CEINTURE-BANANE ...."antivol".

Quand on randonne seul, et qu'on a un vélo bien équipé (Gps, compteur, appareil photo-vidéo,....),
il n'est pas rare que cela attire l’œil d'un voleur.
Et quand on roule avec un vélo couché, c'est encore plus vrai.

Le vol peut arriver très vite  quand on s’arrête  .....à la boulangerie, à la supérette, à l'accueil du camping, dans un lieu touristique,....
...mais aussi quand on va à la douche du camping (délaissant par nécessité tout son barda).


Depuis plus de 25 ans j'utilise une grande banane (de marque, extrêmement solide), dans laquelle je peux TOUT placer (appareil photo, etc.) en 1 instant,
en plus de mes documents et de mon porte-monnaie.
Je pratique de façon ostentatoire lors de son remplissage, en gardant cette banane à la taille, bien en évidence.

Elle me permet quasiment:
-de ne jamais antivoler mon vélo devant une supérette ou un grand centre commercial,
-de partir à la douche très sereinement.

En bref, puisque j'ai "tout sur moi": c'est qu'il n'y a "plus rien" dans la tente ou dans mes sacoches.
---------------------
N.B.:
-si mon appareil photo possède un objectif rétractif qui le protège,
-ce n'est pas le cas de ma Cam-sport (non équipée d'un caisson, puisqu'elle est étanche!), dont l'objectif demande à ne pas être rayé.
Pour cela j'utilise tout simplement un sac plastique de congélation pour la protéger qui reste à demeure dans la banane.
Ce sac plastique est aussi bien pratique en cas de grosse pluie.

-Ma banane passe à la machine à laver sans problème (la transpiration du corps, ses manipulations, et ses contacts avec le sol de la tente finissent par la salir et à la faire sentir mauvais).
Elle retrouve ensuite facilement et économiquement son imperméabilisation avec .....ma ré-imperméabilisation au PU.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
el sombrero
Accro du forum
avatar

Messages : 5035
Âge : 56
Localisation : Hautes Pyrénées (65)
VPH : Trike Gforce xts suspendu 26"-20"
Date d'inscription : 04/09/2007

MessageSujet: Re: Petites réflexions pour cyclocampeur débutant   Mar 03 Fév 2015, 10:44

A la place de la "banane", il existe d'autres solutions, comme par exemple
le....... Kangatek sling.

Cette solution permet de "faire moins français" à l'étranger, comme c'est le cas avec une banane à la ceinture,
(comme les allemands repérables à leurs chaussettes dans les sandalettes).

------------------------------------------------------------------------------------------------
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
iubito
Modo sortant
avatar

Messages : 4553
Âge : 34
Localisation : Le Puy-en-Velay
VPH : Trice QNT solarisé, footbike street
Date d'inscription : 06/08/2007

MessageSujet: Re: Petites réflexions pour cyclocampeur débutant   Mar 03 Fév 2015, 20:32

Je ne savais pas le nom mais j'ai déjà expérimenté, ça devient vite le bazar quand y'a du poids dedans (téléphone, papier, porte-monnaie... et toujours 2-3 conneries)

Maintenant je fonctionne plutôt avec des petits sacs qui se resserrent avec des cordelettes, come les sac publicitaires d'Increvable.com
(bon, les sacs finissent par crever Laughing )

à part un coup de couteau pour l'éventrer, quand il est sur le ventre ou le dos, personne ne peut l'ouvrir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tousauxbalkans.net
el sombrero
Accro du forum
avatar

Messages : 5035
Âge : 56
Localisation : Hautes Pyrénées (65)
VPH : Trike Gforce xts suspendu 26"-20"
Date d'inscription : 04/09/2007

MessageSujet: Re: Petites réflexions pour cyclocampeur débutant   Mar 03 Fév 2015, 21:15

Avec mon gros bedon, la banane devient moins pratique sinon moins......esthétique.
L'idéal étant bien sûr de faire comme moi: du DIY sur mesure.

Dans mon cas ce sont en priorité ma cam-sport (sans caisson, et avec objectif non rétractable), puis mon appareil photo
qui prennent le plus de place sans risque de choc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
el sombrero
Accro du forum
avatar

Messages : 5035
Âge : 56
Localisation : Hautes Pyrénées (65)
VPH : Trike Gforce xts suspendu 26"-20"
Date d'inscription : 04/09/2007

MessageSujet: Re: Petites réflexions pour cyclocampeur débutant   Jeu 26 Fév 2015, 20:01

"Ma Trousse de toilette".

Ou plus précisément: Ma TROUSSE D' HYGIÈNE,
puisqu'elle est bien plus qu'une simple trousse de toilette.

Son principal intérêt est de regrouper TOUT ce qui concerne l’hygiène:
-celle du corps: hygiène corporelle, crème, médicaments,....
-celle du  linge: lessive, Javel, brosse, ligne de linge, pinces à linge...
-celle de la vaisselle: éponge grattouilleuse,....
-celle du vélo (et des mains du bricoleurs): lingettes,....

Tout réunir dans une seule trousse évite beaucoup d'irritations+++++.
Car, même si on est:
-épuisé,
-en hypoglycémie,
-presque en état de choc après une chute où une coupure ou....après une tuile qui mine le moral,
on y trouve alors:
-tout!,+++++
-de suite!,+++++
-assurément!.+++++


Ainsi tout comme pour les qualités:
-du vélo ....pour rouler confortablement,
-du couchage ....pour bien récupérer des efforts de la journée,
la qualité d'une bonne trousse d' hygiène dédiée est tout aussi importante selon moi.
Tant pour une bonne hygiène que pour un bon confort-détente après le roulage.

C'est un poste du barda où on peut soit gagner soit perdre beaucoup de poids (et aussi accessoirement du volume).


J'y consacre :
-une attention toute particulière, et pas seulement pour ne pas sentir mauvais.
-beaucoup de poids , mais là, je ne lésine pas!++++

Elle contient également:
.....la TROUSSE de SECOURS: Sparadrap, désinfectant, bistouri,...préservatifs,...
.....les médicaments de base: antalgique, anti-inflammatoire,....(attention à la réglementation pour certains pays!).

En bref, je la conçois souvent comme "ma trousse à outils" ....pour le corps,
tout comme j'en ai une autre...pour l'entretien de mon vélo.
Elle est bien sûr située dans sa sacoche -tout au dessus- du reste du barda,
donc .....à portée de main.....en priorité.

En allant "à la douche" au camping, on n'aura alors plus besoin de retourner à la tente pour récupérer "ce qui manque".
Un exemple qui parlera à certains:
-les préservatifs....souvent bien utiles quand l'occasion se présente aux sanitaires.



----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Plus qu'une liste plus ou moins exhaustive,
on trouvera -ici aussi- des "réflexions" qui permettront à certains de mieux cerner leurs besoins spécifiques.
En bref: ....le pourquoi du comment!

Chacun connait par exemple:
-les désagréments d'un furoncle mal placé, ....qui peut empêcher de rouler,
-mais aussi les délices d'une douche après le vélo (sinon une trempette dans un lac ou rivière pour se décrasser-se détendre-et/ou nager).
Cela est encore plus vrai si on cyclo-campe plus longuement:
-qu'un simple weekend,
-ou plus d'une semaine.
----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Cette trousse de toilette doit:
.....pouvoir s'accrocher à un crochet de douche.....
(ou à défaut à une poignée de la porte de la douche ou des éviers de toilette (rasage),
mais comme elle se situera alors  plus basse: la trousse se fera plus mouillée par les éclaboussures),

.....être imperméable pour ne pas finir trempée après la douche.

La mienne était pourvue d'origine d'un crochet:
-mal adapté (boucle trop réduite),
-très lourd (métal),
-rouillant!,
-en endommageant le tissu de la trousse par frottement avec son bout pointu.
Je l'ai avantageusement remplacé par une large anse en corde synthétique fine (identique à ma corde à linge).


Les éléments coupants et/ou perforants (extrémités de bistouri, de ciseaux,...) seront équipés-sécurisés pour limiter les dommages tels que:
-perforation de la trousse de toilette et des autres contenants (eau de toilette, dentifrice,...),
-perforation des sacoches,
-et donc aussi de leurs pertes , par ces trous,
-d'un empalement sur les mains en les cherchant!!!,....

ASTUCES:
Un morceau de gaine thermo-rétrécissante fait de très bons gainages auto-moulants très sécurisants.
Il est facile de doubler leur épaisseur si besoin.
J'évite les gaines noires, trop peu visibles dans la pénombre, pour leur préférer des gaines colorées (blanches, rouges,...).

Je place chacun des éléments dans des petits sachets -zippés étanches- dédiés pour:
-les mettre hors d'eau et de poussière: coton-tige, sparadrap, stick hémostatique, médicaments,...
-pour protéger les doigts: rasoirs, ciseaux,
-pour ne pas souiller le reste des affaires: crème-lait solaire, crème anti-frottements,...


----------------------------------------------------------------------------------------
Je décris ci-dessous ce que je fais moi-même,
mais chacun modulera le contenu de sa trousse de toilette selon ses propres besoins
(voyage en couple, entre amis, logement en hôtel,....).


Dans mon cas, j'ai 3 modules de TROUSSE DE TOILETTE, pour 3 situations de durée distinctes:
-1)1 weekend de 2-3 jours de roulage,
-2)1 semaine de vacances,
-3)1 périple de plus de 4 semaines, donc....valable également pour rouler à l'année.


-1) un weekend de 2 à 3 jours de roulage:
-la grosse trousse de toilette est ici inutile: un sac en plastique suffit en guide de fourre-tout.
-l' hygiène corporelle et vestimentaire peuvent-être limitées.
-la base sera un mini-savon d’hôtel  qui "fait tout" (corps, cheveux, linge, vaisselle,...)
avec en complément ma serviette de toilette en micro-fibres (lavage et séchage du corps, serpillière,...).
Astuces:
.....en camping il est facile de récupérer un peu de produit (gel douche) souvent égaré-oublié par un campeur aux douches.
.....Les femmes de ménage en récupèrent si souvent qu'ils partent directement à la poubelle.
-une mini brosse à dents avec un mini-tube échantillon de pâte-dentifrice
ou encore mieux: du dentifrice en poudre (ultra-light), voire plus simplement:...le savon.
Cette brosse à dents  me dépannera comme bossette à linge...si besoin.

Il est évident qu'un coupe-ongle, un peigne,...., seront ici peu pertinents, tout comme une trousse de secours
(Sparadrap, ciseaux et bistouri de chirurgie,...)

Le rasoir est facultatif, tout comme le peigne (remplacé par la main dans les cheveux, voire la brosse à dents), ainsi qu'un miroir et de l'eau de toilette.

Les coton-tiges sont déjà là.
Je m'en sers aussi pour du bricolage:
.....leur coton catalyse ultra-rapidement+++++ la glu et en fait une bonne armature-réseau.
.....nettoyage tout doux des optiques des appareils vidéos,
.....nettoyage des contacteurs oxydés du porte-compteur de vitesse, des batteries,....

La ligne de linge et ses pinces à linge seront judicieusement remplacées par l'utilisation des drisses de la tente,
ou d'un fil déjà tendu en camping, voire de celle du voisin avec son accord,....

La lessive est facile à demander* à un autre campeur aux éviers de la buanderie.*

*: là encore, une bonne ASTUCE: faire sa demande volontairement -en tenue cycliste- facilitera les choses:
les campeurs sont en effet plus compréhensifs vis à vis d'un cyclo-campeur nomade+++++.
Mais pour 2-3 jours on sera moins exigeant.
Astuce: Si le camping possède des machines à laver, il peut en rester:
.....dans un coin près des machines,
.....au fond d'un gobelet dédié, d'un emballage,....
.....à réclamer (quelques pincées) à l'accueil qui délivre aussi les jetons pour les machines
(ils vendent la lessive avec, parfois en supplément).
Quelques gouttes de produit vaisselle dépannent ici très bien!++++


ATTENTION!: on pensera aussi au PAPIER TOILETTE!...trop souvent oublié!!! par le néophyte.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------
CONSEIL pour ses toutes premières sorties en cyclo-camping:
il peut-être judicieux à son retour de TOUT noter afin de parfaire sa liste de barda pour la fois suivante!
ON évitera ainsi de reproduire les mêmes erreurs.
--------------------------------------------------------------------------------------------------------

-2) une semaine de vacances:

Pour une semaine, j'utilise déjà ma trousse de toilette, mais plus allégée.
C'est d'ailleurs bien pratique quand on doit passer chez des amis ou la famille sur son trajet.
On aura moins de risque d'égarer ou de se faire barboter des affaires par de jeunes enfants.
Si le coupe-ongle n'est pas encore utile, le rasoir quand à lui peut le devenir.
Un miroir peut éviter de circuler avec un gros bouton disgracieux sur le visage, et est bien utile pour...se raser.
Le mien est recouvert au dos:
.....d'un adhésif Vénilia (en cas de bris: évite de se couper les doigts),
.....et d'un Velcro pour l'accrocher à ma convenance, par exemple à hauteur de visage (pour le rasage).
Une micro-bombe-échantillon de rasage sera plus confortable que le seul savon .

Le linge de corps nécessitera plus d'attention, tout comme sa serviette (qui reste humide pratiquement en continu!):
de la lessive spécifique (en poudre ou en gel) + un désodorisant (comme la Javel) sont à penser.
Des lingettes humides pourront déjà:
-parfaire l' hygiène du popotin,
-voire improviser une toilette improvisée en camping sauvage sans eau,
-permettre de garder propre son vélo.

En complément:
Une boite à "tout faire" -utilisée ici en bac à linge- sera déjà appréciée car:
-les éviers des campings n'ont souvent plus de bondes, (risque de gaspillage de savon ou de lessive, d'eau de rinçage,...)
-on peut y laisser le linge faire trempette,
-dans mon cas la boite est assez grande en longueur pour permettre un foulage au pied (= à la vietnamienne),
très performant et infiniment  moins fatigant, en particulier après une grosse journée de roulage.

La ligne de linge -plus en hauteur- apporte déjà du confort, tout comme un petit peigne.
Le seul savon peut finir par démanger le cuir chevelu :....shampoing ou gel douche-corps?
La lessive ne sera plus bornée exclusivement à la tenue cycliste? :...faut-il un produit spécifique pour la lessive des autres vêtements (plus délicats?)?
L'absence de trousse de secours (Sparadrap,...) pourra faire défaut en cas de soucis (chute,...).
De la crème anti-frottement (entre-cuisse), solaire (coup de soleil),.... seront déjà  envisagée.

-3) un périple de plus de 4 semaines (également valable également pour rouler à l'année, et/ou en couple):

La trousse de toilette est alors nettement plus "copieuse".
Plusieurs pochettes sont "un grand plus" évident pour une bonne ergonomie++++++.
Certes le poids est alors plus important (plus de tissu, plus de zips!), mais c'est un plaisir renouvelé de tous les jours.

Dans cette trousse de toilette principale,
j'ai une mini trousse de lavage de linge, qui n'y reste que lors du roulage, pour la retrouver à coup sûr à l'étape!
Elle contient:
-la ligne de linge de 5m, enroulée proprement (sans nœuds!) sur son support, munie à une extrémité d'un mousqueton rapide.
-mes mini pinces à linge, en quantité suffisante par exemple  pour une "grosse lessive" et pour palier à celles que je perdrais,
-la lessive (tube de gel par exemple),
-une boite de petits morceaux de javel (dans une boite de film argentique photo, particulièrement étanche).
-un micro flacon de détacheur de cambouis pour textile (ma tenue est blanche....).
-une micro brosse à ongles pour le linge, plus rêche que ma brosse à dents (certes parfois aussi utilisée pour cet usage).
-une micro portion d'éponge à vaisselle (= un angle), doté de son côté gratouilleur!+++
Elle ne retrouve sa place qu'au matin, une fois vérifié que ma ligne de linge y soit bien rangée.
J'évite ainsi de laisser au camping:
.....ma ligne de linge (si souvent laissée en place dans la pénombre du petit matin!),
.....des pinces à linge,
.....et éventuellement du linge encore accroché dessus.
N.B.: quand le temps est au très beau et que le linge est déjà sec au soir, je la dépose alors le soir même.

Deux rouleaux de papier toilette au lieu d'un seul sont ici un plus (du Sopalin va bien aussi),
toujours impérativement protégés++++ par un sac (de congélation) dédié,
pour les garder bien au sec:
....1 qui reste à demeure DANS la trousse de toilette, (donc toujours avec soi quand je me dirige aux sanitaires).
Ça évite de se promener le rouleau de PQ à la main en traversant le camping.
....l'autre à portée de main, immédiatement accessible en journée ....en cas d'urgence!
Mais pas que pour le popotin:+++
-effet essuie-tout,
-compression en guise de pansement en cas de saignement,...,
-à l'étape: il sera à disposition DANS la tente,....comme essuie-tout,....comme isolant thermique (support de casserole, de couvercle chaud,...)
....comme absorbant, par exemple en cas de bricolage avec de la Glu qui coulerait.
Il est toujours préférable de consacrer-sacrifier un peu de PQ pour protéger le tapis de sol de sa tente.
-au matin, il me sert:
---à éliminer les crottes d'oiseaux sur ma tente, les gouttes de résine des épineux, la terre boueuse,
---à balayer-sécher le sol de ma tente, en particulier des moustiques, des mouches, et des araignées exterminés la veille, (avant le passage éventuel de ma serviette-serpillière humide),
---à essuyer le surplus de gras de la ligne de chaîne de mon vélo,
---à essuyer mes lunettes, les contacteurs recouvert de condensation de mon porte compteur,...
---....
ON peut parfois l'acheter à l'unité en camping, mais à prix fort!
L'acheter en pack de 4 ou 6 est un problème....de gaspillage, ....de poids et/ou ...de volume.
N.B.: quand la camping offre du PQ au toilette, il est facile d'en prélever suffisamment en l'enroulant sur son propre rouleau:
on évite ainsi le surplus de poids d'un rouleau neuf.

Une lime à ongle diamantée de qualité , à la place du coupe-ongle, qui me sert aussi utilement pour du menu bricolage.

Pochette de lingettes bébé, à usage multiple!
-pour le popotin en premier lieu , en complément du PQ, pour parfaire son hygiène +++++
-lavage de la lunette de la cuvette des toilettes au camping,...de robinets trop sales,...de poignées de porte souillées,....des conteneurs poubelles,...
-nettoyage de la peau en première intention (chute sur le bitume,...)
-pour le lavage des mains: utile tous les jours! pas forcément pour nettoyer les mains après un bricolage salissant+++++,
comme pour se laver les mains AVANT les repas,
-pour le nettoyage du bouchon de son bidon d'eau (projection de boue,...)
-pour faire un brin de toilette inopiné (enlever la sueur séchée autour des yeux avant de rentrer dans un commerce,...),
-pour éliminer toutes les salissures (bras, jambes),
-pour le nettoyage humide de la tente: crottes d'oiseau rebelles au PQ,...
-pour le nettoyage du vélo (en particulier quand la pochette comporte "trop" de lingettes, au lieu d'en jeter le surplus pour m'alléger),
-en sauvage, pour faire sa toilette en l'absence de point d'eau, est une bonne alternative.
-permet d'improviser un calage entre des éléments fragiles (pêche, abricots bien mûrs dans sa sacoche,...)
-
Astuces:
-pour faire le bon choix: on prendra soin de lire les composants de la base lavante des lingettes, par toujours neutre!...c'est un euphémisme!!!
-les lingettes sont souvent bien trop imprégnées de produit lavant-moussant:
on le constate lors du lavage des mains qui peut demander alors de sacrifier un peu de son eau pour les rincer.
En sauvage, on restera plus ou moins collant, ce que je n'aime pas, surtout par temps chaud (transpiration nocturne).
-il est alors facile de rincer plusieurs fois ces lingettes à l'eau pour y remédier++++
-d'autre part, pour gagner du poids, on peut les essorer (voire les sécher POUR LA PLUPART, en n'en gardant que quelques unes bien humides chaque jours+++)
afin d'en chasser un maximum d'eau pesante, quitte à les ré-hydrater (très facilement) par la suite.



La trousse de secours est ici impérative.
Un MORCEAU DE STICK HÉMOSTATIQUE pour les coupures du rasage est bien utile aussi:
....pour les mini-coupures du quotidien,
....les saignements de nez,....
....après une chute où la peau a frotté le bitume (effet pizza)...

L'importance du rasage ou son absence* volontaire (*:gain de temps et...de poids du matériel) devient plus présent.
Le peigne est un régal de tous les jours, même! un tout petit modèle.

Le lavage du linge et du corps -au jour le jour- est alors LA BASE de l' HYGIÈNE et ne PEUT PAS être délaissée.

Une vraie ligne de linge (L = 5 à 10 m*) pourra faire sécher TOUTE sa "grande lessive" au sortir d'une machine à laver ou après une période orageuse-humide.
*:les arbres des campings sont parfois très distants comme ceux délimitant les emplacements.
Il faut souvent pouvoir en faire le tour du ou DES troncs, les "5m" sont parfois justes!
Elle devra supporter le poids du sac de couchage en plein vent.
Les 10m me donne un bon  rab de corde , qui me servira à plein d'usages.
Les drisses de la tente qui touchent le sol seront délaissées pour cet usage (saletés et odeur).

Une taie d'oreiller apporte beaucoup de confort et d' hygiène, et pas que pour les cheveux,
même si en guise de coussin on peut se borner à faire un tas de ses vêtements,
(dans ce cas j'utilise un de mes sacs de compression décrits plus haut dans ce fil)
On la lavera fréquemment, en particulier par temps chaud où on transpire plus.

Une eau de toilette, du déodorant, une crème de soin,... font partie du confort-détente.
C'est souvent ce genre de détail qui offre beaucoup d'agrément++++ sur le long terme.

Passé un certain âge, et le fait de marcher peu (puisqu'on roule en journée),
on peut avoir la nécessité d'avoir une rappe pour l'entretien de la plante des pieds.
Un morceau de papier de verre collé sur un élément plat est pratique et très peu pesant.
Mais par son aspect peu ragoutant, on évitera de l'utiliser à la vue des autres campeurs......


---------------------------------------------
---------------------------------------------
La boite à "tout faire" est alors un régal de tous les jours, qui me semble ici un impératif.
J'y place d'emblée ma lessive du soir: il est alors facile de vérifier que tout y est:
-le linge à laver,
-le tube de lessive en gel, ou plus souvent la bonne portion de lessive déjà prélevée,
-le morceau de Javel en comprimé, déjà sorti de sa boite (pour ne pas mouiller-contaminer les restes de la Javel une fois sous la douche),
-ma serviette (et éventuellement mes sandales) à laver-désodoriser,...
Au retour de la douche, la lessive ne risquera pas de chuter sur le sol sale, ne mouillera pas mes vêtements de ville.
-souvent aussi ma/mes bouteilles d'eau pour les remplir aux sanitaires.

Le liquide vaisselle reste -par contre- souvent inutile, en particulier en camping:
car tous les autres campeurs en offriront volontiers quelques gouttes aux éviers.
C'est d'ailleurs une bonne astuce pour lier connaissance....

Il n'est pas rare que -dans les campings modestes-, on y laisse un flacon dédié.
A défaut: quelques gouttes de produit ménager réclamé auprès de la femme de ménage fera l'affaire.
N.B.:le savon -souvent trop gras- ne lave pas bien la vaisselle,
la lessive pour le linge est meilleure pour cet usage détourné (mais le gel est plus médiocre)..


Par contre,j'ai toujours une mini portion d'éponge (= un angle), doté de son côté gratouilleur!+++

J'ai pris par ailleurs l'habitude de NE PLUS CUISINER: donc.... plus de vaisselle-récurage!
Je mange les aliments:
....crus: tomate, salade, concombre, fruits frais, produits laitiers, jambon cru,...,
....en conserve: sauce tomate, cornichons, patés,..., (lentilles, petit salé,....: par temps froid).
....déjà cuits: PAINS!, pâtisseries (flancs), jambon, salade de pommes de terre, pizza, poulet roti+++,
....à cuire: œufs (durs = bouillis), pâtes, riz, (et....viandes et légumes au barbecue).

REMARQUES:
-En s'entendant avec des voisins sympas, il est fréquent de pouvoir co-utiliser leur barbecue le soir,
même si alors on a de grandes chances tout simplement de se "faire inviter"!
Au pire?....... pourquoi pas leur "acheter" une côtelette déjà grillée???
-Par contre: NE PAS oublier que faire la cuisine dans une caravane ou un camping-car y laisse des odeurs désagréables,
que beaucoup évitent!!!
Il est alors compréhensible qu'un voisin y soit réticent si on le lui demande pour soi.
(la BBQ puisque  pratiqué en EXTÉRIEUR pose donc moins de problèmes?!).
-De plus en plus de campings ont un lieu dédié, avec BBQ en dur, plus sécurisants, parfois avec du petit bois-charbon de bois disponible.
-Faire des boulettes ou des boudins avec de la viande ou du poisson haché est facile et rapide.
On les empale ensuite simplement sur une branchette en bois pour les cuire.

-ATTENTION toutefois à l'imprégnation des odeurs du feu de bois et des salissures sur les vêtements.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
el sombrero
Accro du forum
avatar

Messages : 5035
Âge : 56
Localisation : Hautes Pyrénées (65)
VPH : Trike Gforce xts suspendu 26"-20"
Date d'inscription : 04/09/2007

MessageSujet: Re: Petites réflexions pour cyclocampeur débutant   Ven 27 Fév 2015, 10:18

Je désire faire ma toute 1ère sortie en cyclo-campant: 4-5 jours environ,
voire à rentrer prématurément si ça "se passe mal" (rhumatisme de vieux, mauvais temps,...).

j'ai déniché une vieille petite canadienne au grenier.
Elle ne sent pas bon, la toile intérieure est en coton, un peu tachée.
j' hésite à acheter une tente neuve....en risquant d'être déçu (de suite).

Quelle est LA solution?

On peut monter sa tente dans le jardin:
-on la laissant ventiler en plein air  au moins 24H, il sera plus facile d' appréhender son état.
Une odeur trop désagréable et tenace peut être plus que gênante pour un bon sommeil réparateur.
-on confirmera qu'elle est complète (mâts, sardines,...).
-elle sera relativement lourde (3 kg ou plus!).
-des sardines plus modernes en alu light fera gagner pas mal de poids
-on examinera attentivement les coutures -éventuellement distendues-, donc moins étanches,
sachant qu'avec du coton, l'humidité rend le tissu plus étanche qu'avec le synthétique.
-si les taches ne correspondent pas à du moisi, ce n'est pas grave :
.....passage en machine à laver sur cycle doux (laine?) + Javel) ?,
.....ou  simplement faire tremper toute une nuit ???,
.....ou avec une éponge humide directement sur la tente montée ?.
-on contrôlera les drisses: encore intactes? coulissent-elles bien avec le système de blocage???
-le tapis de sol est-il encore ETANCHE: faut-il le réparer avec des patchs (du bon ruban adhésif peut suffire pour 4-5 jours).
-le ou les zips son-ils encore fonctionnels ou bien leur métal s'est bien trop oxydé et ça coince trop???
-y a t-il des poches vide-poches, si pratiques (lampes, clé d'antivol,....) ?

-il ne reste plus qu'à tester la tente, mais pas nécessairement la nuit ou toute une nuit:
.....quelques heures peuvent suffirent pour en appréhender le confort.
.....on la testera AVEC le couchage: matelas....
....et où mettre ses sacoches et ses affaires???,
.....la tente est-elle assez vaste pour tout cela.
Cette mini-tente qui semblait "si bien et si vaste" quand on y campait à 12 ans, est-elle viable pour une personne plus âgée avec un net embonpoint?
----------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Il peut arriver que l’exiguïté de la tente rende claustrophobe?!.....
Pourra-t-on y bouger/se vêtir,.....
Est-elle assez haute, quand on est en position assise?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
el sombrero
Accro du forum
avatar

Messages : 5035
Âge : 56
Localisation : Hautes Pyrénées (65)
VPH : Trike Gforce xts suspendu 26"-20"
Date d'inscription : 04/09/2007

MessageSujet: Re: Petites réflexions pour cyclocampeur débutant   Ven 27 Fév 2015, 17:09

Pour répondre encore à une question:

J'ai récupéré un petit porte-bagage de 20" en inox ou en acier chromé (?) (du vélo du fiston) qui va bien,
pour le placer à l'arrière de mon VC,......mais il me semble un peu faible pour supporter un barda?!

-Si c'est pour rouler une semaine dans les environs de son domicile -avec un barda  assez léger- ça pourrait suffire.
Surtout si on roule:
.....cool,
.....sur bon bitume,
.....avec des virages pris en souplesse,

(il faut éviter le ballottement des sacoches en virages qui rebondissent alors sur les haubans!++++).
Pour une durée plus longue, c'est prendre de grands risques.

-Il faut regarder la solidité et la RIGIDITÉ des pattes de fixation du porte-bagage au vélo.
-Les soudures sont-elles de qualité, pas trop détériorées par la rouille?

-Pour des modèles "enfant", le diamètre des fils du porte-bagage est souvent de faible diamètre:
les crochets des sacoches standards pourraient y flotter et ceux en plastiques rigides ne pourront pas y être adaptés à la pince.

Une bonne technique de TEST en statique est de le charger (pack de laits, sac de patates,....) copieusement et de tenter de le faire gigoter:
le vélo doit bouger AVEC le porte-bagage quand on manipule ce dernier.


-au roulage, il faut que les tendeurs de rappel des sacoches (ou des pattes) soient bien adaptés:
.....en longueur,
.....en diamètre,
.....,
pour s'opposer au ballottement, c'est IMPÉRATIF
.
La plupart des porte-bagages qui cèdent avant l'heure ont en général souffert de ce défaut.


REMARQUES:....
-Avec des sacoches classiques de cyclo-campeurs , le porte-bagage 20" risque d'être trop bas (ou les sacoches "trop hautes")....
....par rapport au sol (risque d'usure du fond de la sacoche: on en perdra leur contenu en roulant; c'est plus vrai pour un "2 roues"),
....par rapport au dérailleur arrière et risque d’appuyer dessus: gênant voire empêchant son bon fonctionnement.
-le porte-bagage est-il compatible avec d'éventuels garde-boues, au ROULAGE (= en virage!) et non en statique???

Mon AVIS:
-on trouve un peu partout des porte-bagages pour moins de 30€??? cela reste sans doute le choix le plus judicieux,
même pour quelques jours de cyclo-camping.
-un porte-bagage pour roue de 24" voire de 26" peut être plus judicieux qu'un porte-bagage plus petit,
malgré la présence d'une roue de 20",
quitte à ce que le centre de gravité s'en retrouve -forcément et hélas- plus haut.

Quand on charge ses sacoches, on prend la précaution de mettre le lourd en bas, ce qui "descend" le centre de gravité des sacoches.+++++.

---------------------------------------------------------------------------------------------------
Pour ceux qui ont pu voir mes sacoches en DIY (faites main de A à Z),
on peut constater que le LARGE fond de mes sacoches permet d'y mettre facilement TOUT le plus lourd de mon barda
(boite à outils,...popote,...).


Ainsi, mon porte-bagage et ses sacoches associées, faites au départ pour une roue de 26",
conviennent aussi très bien quand je monte ma roue de 20" à l'arrière de mon trike.
Certes, sans aucune autre modification, la perte de hauteur du trike à l'arrière (roue de 20" au lieu de celle de 26"), donne un peu d'inclinaison à la plate-forme de mon porte-bagage.
Mais au pire, je peux inter-changer 2 des 6 haubans pour en modifier l'assiette,
ce qui est particulièrement facile avec mes haubans volontairement et simplement ....VISSÉS!.


http://velorizontal.bbfr.net/t5414p45-fabriquer-une-sacoche-pour-trike-ou-low-racerpas-cher-to-build-a-pannier?highlight=sacoche+sacoches


Dernière édition par el sombrero le Lun 16 Mar 2015, 20:53, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
el sombrero
Accro du forum
avatar

Messages : 5035
Âge : 56
Localisation : Hautes Pyrénées (65)
VPH : Trike Gforce xts suspendu 26"-20"
Date d'inscription : 04/09/2007

MessageSujet: Re: Petites réflexions pour cyclocampeur débutant   Ven 06 Mar 2015, 09:47

Je me décide (enfin) à faire des réflexions plus pointues, plus destinées pour cyclo-camper longuement.


CORDE à linge DANS sa petite tente.

Quand on part pour un long périple, on n'est pas maître du climat.

Si rouler sous la pluie 1 jour ou 2, (et en période estivale), ne pose guère de problème pour le moral,
enfiler ses vêtements humides et froids le matin n'est pas agréable,
même bien propres par la lessive de la veille.
Avec la rosée du matin  (fin de saison, montagne,...) cela peut devenir régulier et fournir un net inconfort.

Pour y parer il est facile de penser à disposer....une corde à linge DANS sa tente.
Certes le corps dégage en effet:
-1) de la chaleur (8O Watts au repos, allongé),
qui pourrait théoriquement servir pour le séchage,
-2) mais aussi -hélas!- de la vapeur d'eau:
....transpiration,
....et respiration!
qui s'ajouteront à l'humidité du linge.

Au soir:
-si son linge est déjà sec:  on le rentrera tout simplement dans sa tente.
Voire directement DANS sa sacoche pour le protéger d'une ré-humidification au cours de la nuit par l'air se condensant.
-le sèche-linge du camping sera très souvent déjà utilisé (puisque le temps est à la pluie pour TOUT le monde!),
voire tout simplement fermé au soir pour éviter le vol et les dégradations (monnayeur)):  il n'est donc pas très souvent disponible.
Et d'ailleurs comme cela altère rapidement le peu de linge dont dispose le cyclo-campeur,
on en usera avec parcimonie.
-s'il va pleuvoir toute la nuit, l'air restera alors trop humide et le linge ne séchera pas -non plus- DANS sa tente,
à moins de disposer d'un chauffage performant dans sa tente, ce qui est -en pratique- ....
illusoire pour un cyclo-campeur.

-par contre, si:
.....le temps est seulement humide avec des ondées éparses,
.....où qu'on redoute simplement de la rosée du matin,
c'est bien ici la meilleure configuration pour disposer d'une ligne de linge dans sa tente.
Car entre les averses, les courants d'air sécheront (au moins un peu) le linge.
Ça évitera de passer son temps à guetter les gouttes de pluie toute la nuit,
alors qu'on devrait plutôt récupérer des efforts de la journée.
Car sinon en dépendant et en rependant alternativement son linge en extérieur: on se fatiguera vite.!

On peut aussi imaginer de poser le linge sur la toile intérieure, donc à l'abri SOUS la toile extérieure.
Mais avec l’exiguïté de la tente du cyclo-campeur, il sera fréquent qu'avec les mouvements du corps,
on pousse sur la toile intérieure (en la heurtant), ce qui la met en tension
et fait sauter illico les pinces à linge et donc fait tomber le linge au sol humide et boueux...
Avec un tissu mesh très aéré des gouttes passeront alors facilement au travers pour entrer dans la tente!....
Sur un tissu plus épais (tente "4 saisons"): le séchage sera très médiocre, pour ne pas dire nul.
Et la nuit, la vapeur d'eau du corps -en montant- humidifiera encore un peu plus ce linge.
En pratique:....c'est une mauvaise idée,
-sauf éventuellement pour aérer au sec le sac de couchage, en fin de journée et par temps suffisamment chaud (donc plus chaud qu'humide).
-N.B.: Le sac de couchage peut aussi , dans cette configuration, absorber pas mal de la chaleur des rayons du soleil
et apporter un peu de fraîcheur relative DANS la tente, en faisant écran thermique.
J'utilise assez fréquemment cette toute dernière solution.

On peut se dire évidemment qu'il serait bien plus simple de poser son duvet SUR sa tente,
quitte à le retirer facilement et rapidement en cas d'averse.
Je le fais aussi, certes,  mais....le tissu de mon sac de couchage glisse inéluctablement sur le tissu externe de ma tente.
Ainsi, au moindre souffle d'air, le sac de couchage tombe au sol!, avec  risque de souillures qui se cumuleraient au fil des jours.

Par ailleurs, comme je roule essentiellement en montagne,
je ne LAISSE JAMAIS mon sac de couchage au dehors pour faire mes emplettes ou pour aller à la douche:
car j'ai trop souvent subi une mauvaise averse inopinée qui mouille alors  à coup sûr ce sac.++++++


Quand le temps est mitigé (averses régulières mais éparses),
mettre son linge à sécher DANS sa tente peut être une meilleure idée
que de le laisser sur la ligne de linge extérieure,
par exemple quand on part:
-faire ses emplettes le soir,
-passer à la douche,
-faire du tourisme (cinéma,...).

MAIS:
-si avec les anciennes "tentes canadiennes", disposer une ligne de linge interne était un jeu d'enfant,
(grâce au 2 mâts verticaux reliés par un mat horizontal rigide de longueur fixe),
ce n'est par contre plus vraiment le cas avec les nouvelles tentes à arceaux flexibles,
qui ploieront de suite
sous la contrainte du poids du linge.
Même en tendant plus fortement les drisses correspondantes extérieures,
ce n'est pas toujours aussi évident.

Avec du linge encore trop humide: c'est une TRÈS mauvaise idée
car le linge va goutter sur son SAC de COUCHAGE!...voire sur son visage la nuit.....
Quand on dispose sa ligne de linge interne, c'est bien sûr qu'il pleut au dehors:
il est alors logique que l'on soit AUSSI DANS sa petite tente pour se protéger de la pluie.
Le linge ne pourra alors être mis à finir de sécher sur la ligne qu'au moment de dormir,
sinon le linge va trop encombrer la tente, et en se mouvant:..... on le fera tomber.
Et comme il sera encore humide, il se souillera vite au contact de la poussière, des brins d'herbe,...présents au sol dans la tente.


Néanmoins, pour aérer et faire partir (au moins) un peu de la condensation résiduelle du sac du couchage de la nuit précédente,
c'est une technique bien pratique.

DÉTAIL TROP souvent négligé!....
il faut assez de hauteur disponible dans sa tente pour:
....la hauteur du linge à pendre,
....celle du matelas, au sol,
....du sac de couchage
....et du corps du cyclo-campeur! (et pas seulement au niveau des pieds).
En fait, avec mon embonpoint actuel, cela ne m'est plus possible!......

Gros soucis aussi:
l'absence de points d'encrage! d'origine dans la tente pour une ligne interne.
La plupart du temps on n'aura au mieux au plafond qu'un dispositif pour y pendre une lampe!...et encore?!
Il faut donc penser à coudre au préalable 2 pattes de support,
assez larges pour faire en sorte que cela n’endommage pas les coutures du tissu..

CONCLUSIONS:
La meilleure parade est en fait de trouver un lieu-local alternatif pour pendre son linge pendant la nuit,
à l'abri de la rosée et des averses et ...du vol, en profitant du vent si possible.
-Buanderie, éviers de toilette au fond des sanitaires, ligne de linge d'un mobile-home vide de ses occupants,....????).
-au plus simple: le demander à l'accueil (avant sa fermeture au soir): ils auront certainement LA solution?!

Parfois, hélas, on n'aura d'autre solution que de conserver son linge -totalement mouillé après la lessive-
dans sa boite à tout faire,
(voir plus haut dans ce fil, l’intérêt de quelques cristaux de Javel dans le linge en attente du matin).
Et quitte à avoir son linge encore trempé de la veille, il sera alors facile de le "réchauffer" (maillot, cuissard):
....par un dernier rinçage à l'eau chaude,
....puis essorage rapide (avant refroidissement!),
....avant enfilage sur le corps.
Dans ce cas on appréciera la présence d'un zip sur toute la hauteur de maillot MOUILLE,
qui permettra un enfilage bien plus facile.
(encore plus vrai quand on est gros et peu souple).
A noter que ce grand zip permet également un séchage plus rapide de tous les jours+++++
(l'air s'y engouffre plus facilement dans les manches).

Quand on part pour un long périple, c'est donc bien dommage
de ne pas avoir des pattes de fixation pour cette ligne de linge!
Cela fait parti -sans nul doute- des petits "plus" qui améliorent notablement sa tente.

Il est facile de concevoir ces pattes pour y placer -aussi- autre chose:
-lampes,
-haut-parleur musicaux,
-antenne FM++++ (pour une meilleure réception!: indispensable pour moi!),.....
-tous ce qu'on est bien content de retrouver "instantanément"
(plus ou moins à tâtons) au matin ou en cours de nuit, puisque "c'est là!":
.....clés antivol,
.....briquet pour allumer le réchaud,
.....téléphone,
.....jetons de douche,
.....

Certaines tentes ne permettent pas de pouvoir installer ce genre de pattes de fixation à la toile INTERNE (tissu trop fin-fragile, conception et géométrie inadaptées),
il est alors nécessaire de prévoir des sortes de "trous" pour pouvoir passer la corde à linge au travers pour la fixer à la toile externe, en regard par exemple d'une drisse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
el sombrero
Accro du forum
avatar

Messages : 5035
Âge : 56
Localisation : Hautes Pyrénées (65)
VPH : Trike Gforce xts suspendu 26"-20"
Date d'inscription : 04/09/2007

MessageSujet: Re: Petites réflexions pour cyclocampeur débutant   Mar 07 Avr 2015, 15:57

quelques idées en préparation (en fonction des demandes, et de mes disponibilités):

-MA boite à outils à tout faire-réparer pour un long périple (en voie de finalisation).

-comment se choisir une popote...UTILE, mais légère (plastique, alu, titane, inox?).
(j'exclus le réchaud, dont on a déjà amplement discuté et qu'on peut trouver sur le site de la M.U.L. par exemple).

-quelle liste de vêtements à emporter, selon ...les cas (durée, climat, saison, sa latitude..., incluant aussi les chaussures).

-sac à viande: oui/non? en plus du sac de couchage? libre ou attaché au sac de couchage?.

-dormir à la belle étoile sans monter sa tente: pourquoi, dans quelles circonstances, avantages, mais aussi...INCONVÉNIENTS.

-cyclo-camper 3 jours en ultra-light, en sauvage (sans sacoches?!).

-......

---------------------------------------
EDITION du 16 04 2014:
-cyclo-camper "à moindre frais" et donc....en ultra-léger, permettant aussi de rouler (très) vite, et....même avec un vélo carbone+++++.
Quel matos minimal emporter (listing), et sous quelles conditions?!
(en voie de finalisation)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
el sombrero
Accro du forum
avatar

Messages : 5035
Âge : 56
Localisation : Hautes Pyrénées (65)
VPH : Trike Gforce xts suspendu 26"-20"
Date d'inscription : 04/09/2007

MessageSujet: Re: Petites réflexions pour cyclocampeur débutant   Jeu 30 Avr 2015, 10:56

La solitude -déprimante- du cyclo-campeur sous un abri-bus.....

Pour s'épargner une simple averse, pas de problème que d'utiliser un abri-bus.
Je le pratique fréquemment, en écoutant agréablement de la musique, pour faire passer le temps.
Si besoin est, je sacrifie des vêtements pour me sécher ou me réchauffer, quitte à les mouiller.
C'est un parti pris, qu'il n'est certes pas toujours facile de prendre pour un cyclo-campeur néophyte



Mais parfois, sous la pluie, et par temps frais, cyclo-camper peut-être déprimant,
en particulier sous de fortes pluies quand on doit se résoudre à s'abriter (froid/vent/...) sous (ou dans )  un abri-bus.


Quand le temps reste au mauvais, le temps semble alors bien long.+++++
Et quand on se résous  de constater que le temps ne va pas s'améliorer,
il y aura le moment de prendre LA décision de REPARTIR ROULER  SOUS la pluie!!!

Entre-temps on se sera refroidi, et pas que les muscles des jambes.
Le moral sera certainement en baisse.
L'hypoglycémie pourra s'installer insidieusement, augmentant la chute du moral.
On sera en retard sur son planning de la journée, faute de s'être arrêter.


Mais alors que faire????
Dans ces situations, on n'a pas toujours le choix (je parle par exemple pour moi qui roule en montagne où l'abri-bus est souvent sur un lieu isolé, en rase-campagne).
Sinon, il est nettement préférable d'investir dans un boisson chaude, par exemple dans un bistrot
(pour ne pas trop se refroidir, être protégé du vent, s'informer sur la météo à venir, papoter avec les habitués pour son moral,...).
A défaut, on pourra installer sa tente, (même pour une durée brève),
ce qui est souvent bien plus rapide (et efficace) que de réfléchir et tergiverser longuement à ce qu'on pourrait faire d'autre.

On pourra s'y préparer une boisson chaude, écouter de la musique, bouquiner, chercher un camping plus proche?! etc. ...
en bref de quoi faire remonter son moral et sa température corporelle.
-----------------------------------------------------------------------------------------

REMARQUE:
Toutefois, il peut être plus judicieux de ROULER QUAND MÊME sous la pluie pour ne pas TROP se refroidir,
sachant que les muscles n'apprécieront pas (en particulier le lendemain!) d'avoir rouler dans la froidure,
en particulier si on est assez proche de son camping du soir (ou de son bivouac),
ou qu'on aura pris la sage décision d'abréger la quantité de kilomètres de la journée, pour camper au plus près.
On en profitera pour se reposer plus longuement, ce qui probablement permettra de rouler "plus" le lendemain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
el sombrero
Accro du forum
avatar

Messages : 5035
Âge : 56
Localisation : Hautes Pyrénées (65)
VPH : Trike Gforce xts suspendu 26"-20"
Date d'inscription : 04/09/2007

MessageSujet: Re: Petites réflexions pour cyclocampeur débutant   Mar 07 Juil 2015, 15:57

Ma toile de tente extérieure est déchirée , lacérée (vol par effraction) : je fais quoi?

Il faut parer au plus pressé!: limiter la progression de la déchirure.
Si on a un morceau de "repair-tape" américain, on l'appliquera dessus comme on le fait avec du ruban adhésif écolier pour réparer une page de papier déchirée.
(N.B.:ça colle très peu si la toile est humide).

Plus plus d'esthétique on pourra l'appliquer sur la partie interne.
Pour plus d'efficacité, et si on assez de tape: on en collera recto verso.
Il est préférable de l'appliquer à même le sol AVANT le montage de la tente et donc AVANT que le tissu ne soit sous tension.
On limitera celle-ci lors du montage de la tente, en particulier en agissant au niveau des drisses.

L'idéal est d'avoir un patch et de la colle idoine.
Ceux qu'on trouve dans le commerce n'ont que rarement la bonne couleur.
il faut avoir aussi suffisamment  de temps devant soi pour que la colle ait le temps de bien sécher!++++++
Le couturage -à main levée- n'est pas ou peu  efficace sur du nylon fin (en tout cas sur la durée): la déchirure va vite reprendre et s'amplifier.
Au pire, on pourra stopper les rebords du tissu avec la flamme d'un briquet pour limiter l'effilochage,  avant la couture (voire après?!)
mais le tissu va impitoyablement se rétracter à la chaleur, pouvant alors empêcher d'utiliser un repair-tape.
On évitera donc cela pour des grands pans plats de la tente.
C'est toutefois plus efficace sur du coton, mais .....les tentes modernes légères ne sont plus faites avec ce tissu.


A défaut on peut se dépanner avec un peu de ruban adhésif (type Guidoline), mais ça adhère peu et pas longtemps, pour peu que le vent souffle en s’engouffrant dans le toile....
La colle glu est à éviter, elle va certes coller mais aussi donner de la rigidité à la réparation.
On peut toutefois l'utiliser avec bonheur et efficacement en la couplant avec un tissu fin en coton.
La pièce de coton servira de patch.
Mais....ATTENTION DANGER!!!!: la réaction de la glu au contact du coton dégage beaucoup de chaleur:
-on peut se brûler les doigts,
-on peut brûler le tissu de la tente.
-ça colle très vite (ça ,c'est bien!).
Le mieux est de procéder goutte après goutte, de proche en proche, on évite ainsi aussi les coulures.

On peut très bien mettre de la colle glu sur un côté et du repair-tape de l'autre!
Part temps humide le tissu se détend, on peut alors parfois se débrouiller momentanément en pinçant le tissu avec ses pinces à linge.

Pour faire au plus vite et par faible pluie ou temps maussade, on peut plaquer une feuille de papier journal humide ou à humidifier (ou autre,...) qui fera ventouse sur le tissu et ainsi évitera au plus gros de la pluie de rentrer dans la tente.
Quelques pinces à linge ici et là pourront être utiles ,mais par temps de pluie ces points d'attache risquent de céder rapidement.

La solution de choix est d'utiliser-recycler le sac de sa tente, en général constitué du MÊME tissu que la tente,
et de passer le tissu dans une machine à coudre (accueil du camping?).
Les coutures ne seront pas d'emblée étanches.
Par gros orages -et pour dépanner extemporanément- on utilisera ce qui est dispo à portée de main: de l'huile (pour la chaîne), de la cire à bougie,..... en bref tout ce qui peut imperméabiliser le tissu.

On peut -là encore- utiliser du papier journal (ou plastique ou autre) récupéré aux conteneurs à poubelle qui fera ersatz de déflecteur de pluie.
Pour faire au mieux: l'achat d'une bombe de réimperméabilisant pour tissu et/ou chaussures (plusieurs couches), utilisée en complément, sera très efficace.


Dernière édition par el sombrero le Mar 07 Juil 2015, 19:44, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pat16
Accro du forum
avatar

Messages : 3099
Âge : 62
Localisation : Charente
VPH : CATRIKE 700 LEIBA X-Stream assisté moteur roue réducté Milan SL
Date d'inscription : 20/10/2011

MessageSujet: Re: Petites réflexions pour cyclocampeur débutant   Mar 07 Juil 2015, 16:33

"Vol par infraction", non  Wink , le vol constitue bien une infraction, par rapport au Code Pénal,  néanmoins un vol qui est fait en cassant ou en fracturant (ou là en dechirant la toile) est un vol par EFFRACTION  Wink .
Pat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
el sombrero
Accro du forum
avatar

Messages : 5035
Âge : 56
Localisation : Hautes Pyrénées (65)
VPH : Trike Gforce xts suspendu 26"-20"
Date d'inscription : 04/09/2007

MessageSujet: Re: Petites réflexions pour cyclocampeur débutant   Mar 07 Juil 2015, 16:44

Pat16 a écrit:
"Vol par infraction", non  Wink , le vol constitue bien une infraction, par rapport au Code Pénal,   néanmoins un vol qui est fait en cassant ou en fracturant (ou là en dechirant la toile) est un vol par EFFRACTION  Wink .
Pat.

ah...laisser Google corriger mon texte.......désolé!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pat16
Accro du forum
avatar

Messages : 3099
Âge : 62
Localisation : Charente
VPH : CATRIKE 700 LEIBA X-Stream assisté moteur roue réducté Milan SL
Date d'inscription : 20/10/2011

MessageSujet: Re: Petites réflexions pour cyclocampeur débutant   Mar 07 Juil 2015, 16:59

Pas de souci Wink Cool .
Pat.






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
el sombrero
Accro du forum
avatar

Messages : 5035
Âge : 56
Localisation : Hautes Pyrénées (65)
VPH : Trike Gforce xts suspendu 26"-20"
Date d'inscription : 04/09/2007

MessageSujet: Re: Petites réflexions pour cyclocampeur débutant   Ven 17 Juil 2015, 19:29

2 types de bombes ré-imperméablisantes sont actuellement disponibles.

Leurs appellations peuvent différer d'une marque ou d'une enseigne à l'autre.
Elles peuvent être ciblée pour:
-les vêtements,
-la TENTE (ce qui nous concerne le plus ici!),
-les chaussures.

-et aussi: faire tout cela en même temps.


Les "classiques" sont à base de polyuréthane (PU)  (en solution d'acétone +solvant propulseur)
très faiblement dosé ....pour garder le produit utilisable
(sinon le produit durcit en un bloc dans la bombe, ce qui arrive quand même avec une bombe, passé la date limite!!++++ (ou plus tôt par un stockage à la chaleur (été, vitrine,...) ).
Aussi on se méfiera des "soldes" pour ce produit, en vérifiant systématiquement la date de péremption (toujours inscrite! sinon volontairement effacées+++).

Les plus récentes sont à base de silicone (pour simplifier) en dilution.
Certes, elles sont efficaces -aussi- sur le tissu des tentes, mais....
-le silicone aura tendance à prendre rapidement la poussière,
-sensation de gras au toucher,
-nettement plus lourd que le PU, (je le déconseille dans le cadre du M.U.L.),
-très problématique pour le passage en machine de sa tente avant le stockage hivernal,
-pas très bon pour une ré-imperméabilisation suivante.
-c'est bien la raison qui fait préférer-réserver ce produit POUR LES CHAUSSURES (randonnée, montagne,...), comme c'est souvent le cas pour les grandes marques.

Mais le produit est efficace, et le tissu garde sa souplesse relative.
Son utilisation pourrait-être intéressante pour traiter (par exemple) une vieille tente élimée égarée au grenier?!

------------------------------------------------------
A la place des bombes aérosols,
existent un produit en solution aqueuse, existant déjà depuis des années et de très grande qualité, de marque Nikwax.
La gamme s'étoffe de plus en plus, même si certains produits doivent se ressembler (même usage).

Les produits sont certes -relativement- coûteux et parfois très spécifiques
comme leur produit pour nettoyer et l'autre pour ré-imperméabiliser les plumes d'un duvet..

Ils s'utilisent souvent simplement en machine à laver, en prenant la précaution de parfaitement débarrasser celle-ci de TOUT résidu* lessiviel.++++++++

Pour les vêtements, il n'est -par contre- pas toujours nécessaire d'utiliser leur lessive dédiée, qui ajoute au prix du traitement global
(la règle étant de ré-imperméabiliser un vêtement...PROPRE).
C'est d'autant plus vrai si on a DÉJÀ lavé son textile en machine sans souci (pas de décoloration, pas de dégradation du tissu,....), autrement dit quand on a déjà testé sa lessive habituelle sur ce textile.

*De plus, on peut faire un cycle de rinçage supplémentaire juste après le lavage.++++++
En essorant le plus possible le linge.

Ma solution pour mes tentes étant de laver:
-à faible température (30/40°),
-avec ma lessive ordinaire (mais moins dosée sinon, ça fait trop de mousse en machine)
-et un tout petit peu de Javel, bien diluée au préalable pour ne pas brûler localement le tissu.
Attention l'addition de Javel à la lessive fait plus mousser**!
Je démarre le cycle et arrête la machine AVANT le Rinçage, pour la nuit, afin de  laisser au tissu le temps de faire trempette.
Je redémarre le cycle le lendemain ou plusieurs heures après.
Le rinçage doit être PARFAIT!!!++++++

------------------------------------------------------------

**ASTUCE si ça mousse trop!:
-on peut laver sa tente SANS Javel (que de la lessive) ,
-finir le cycle,
-et utiliser la Javel dans un second cycle , seule (sans lessive).

ATTENTION!!!:
Pour les néophytes,
-je déconseille l'usage concomitant d'un peu de vinaigre d'alcool blanc (qui limitera la mousse!),
puisqu'il va neutraliser et interférer avec la Javel, tout en produisant des gaz dangereux (= réaction acide/base).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
el sombrero
Accro du forum
avatar

Messages : 5035
Âge : 56
Localisation : Hautes Pyrénées (65)
VPH : Trike Gforce xts suspendu 26"-20"
Date d'inscription : 04/09/2007

MessageSujet: Re: Petites réflexions pour cyclocampeur débutant   Mar 28 Juil 2015, 10:59

Un site efficace pour imprimer des cartes très précises (d' état major entre-autres).
c'est un peu lent, certes, mais très intéressant au niveau de la qualité
pour imprimer ses cartes  en jet d'encre sur papier ordinaire .
On peut ainsi se faire une cartographie papier sur mesure, donc très ciblée, en consultant le site...avant de partir.

Et c'est gratuit!

C'est aussi très bien pour économiser sur la quantité de feuilles papier (à emporter en cyclo-camping),
quand on fait des impressions en diagonales (pour garder les détails par exemple), après avoir fait (dans ce cas) une rotation en édition qui fait perdre systématiquement en définition.



http://www.geoportail.gouv.fr/


Dernière édition par el sombrero le Mar 28 Juil 2015, 15:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ALagrange (Alex)
Accro du forum
avatar

Messages : 5626
Âge : 48
Localisation : Grenoble-Eybens
VPH : Sokol05 & Bacchetta Corsa & Catrike Road
Date d'inscription : 11/04/2006

MessageSujet: Re: Petites réflexions pour cyclocampeur débutant   Mar 28 Juil 2015, 11:17

http://jgn.superheros.fr/fr/

très pratique aussi. Basé sur géoportail, mais limité au format A4. Simple, rapide et efficace.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ralevy
Modo
avatar

Messages : 2520
Âge : 61
Localisation : Près de Valence d'Agen (Tarn & Garonne)
VPH : MetaPhysic + Gekko FX
Date d'inscription : 28/05/2007

MessageSujet: Re: Petites réflexions pour cyclocampeur débutant   Mar 28 Juil 2015, 11:18

On peut aussi utiliser Openrunner avec le fond de carte IGN. L'avantage c'est qu'on peut y faire figurer son parcours. Il suffit de zoomer à la taille désirée puis de faire une copie d'écran. Le fichier obtenu peut-être retouché dans un logiciel de traitement d'images et il suffit d'imprimer.

Philippe

__________________________________
Philippe LASNIER
Aventures sur 3 roues
Mieux que le point extrême, le long de la route, paysages et rencontres...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.as3r.fr/
ALagrange (Alex)
Accro du forum
avatar

Messages : 5626
Âge : 48
Localisation : Grenoble-Eybens
VPH : Sokol05 & Bacchetta Corsa & Catrike Road
Date d'inscription : 11/04/2006

MessageSujet: Re: Petites réflexions pour cyclocampeur débutant   Mar 28 Juil 2015, 11:41

Sur jgn tu peux aussi importer ton trajet. Pas de retouches nécessaires ensuite. Tu peux aussi faire des "tableaux" de cartes (par ex 8×3 A4 au 1/100000 pour couvrir PBP).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
el sombrero
Accro du forum
avatar

Messages : 5035
Âge : 56
Localisation : Hautes Pyrénées (65)
VPH : Trike Gforce xts suspendu 26"-20"
Date d'inscription : 04/09/2007

MessageSujet: Re: Petites réflexions pour cyclocampeur débutant   Jeu 10 Sep 2015, 19:23

salut aux campeurs!

j'ai l' idée d'initier un nouveau fil qui pourrait s'intituler:

bricolages, dépannage, et petites réparations du cyclo-campeur autonome

En bref , ce qu'on fait en autonomie pour se dépanner de suite et tout seul,
dans un fossé de bord de route ou au bivouac (sauvage ou pas) le soir,
afin de pouvoir poursuivre son périple: le DIY de la débrouille.

------------------------------
des exemples pèle-mêle:

-changement d'un rayon de roue du "mauvais" côté sans tout rien démonter,
-réparation-remplacement  d'un crochet de sacoche perdu/arraché avec ...une canette de soda (par exemple),
-réparations d'un hauban de porte-bagage
-pneu tout déchiré,
-"pêcher" de l'eau.
-les réparations au "composite-fait maison":
papier/plastique/sac poubelle/bouteille/canette/glu/coton/résine époxy pâte-pâte/
caoutchouc de chambre à air/vêtements/morceaux de bois (bâtons,...)/Collier de Serrage - Lien Autobloquant/.....

-ma cartouche de gaz est presque vide et son débit est désormais trop faible pour arriver à chauffer mon café du matin,
-il pleut et de l'eau remonte par le tapis de sol de ma tente,
-mes sacoches sont gorgées d'eau, suite à l'orage: tout est trempé!
-j'ai peur des araignées et des perce-oreilles qui entrent dans la tente,
-.....


Des gens intéressés?????
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Commingeois
*
avatar

Messages : 57
Âge : 70
Localisation : 31440 CIERP GAUD
VPH : Schlitter Encore -Optima Cougar - trike Performer
Date d'inscription : 26/03/2015

MessageSujet: petites réflexions pour cyclo campeur   Jeu 10 Sep 2015, 21:06

Superbe idée
Henri
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Armandos
Modo
avatar

Messages : 7653
Localisation : Annecy,pres du lac
VPH : le plus possible
Date d'inscription : 09/10/2006

MessageSujet: Re: Petites réflexions pour cyclocampeur débutant   Jeu 10 Sep 2015, 21:23

ALagrange (Alex) a écrit:
http://jgn.superheros.fr/fr/

très pratique aussi. Basé sur géoportail, mais limité au format A4. Simple, rapide et efficace.

c'est génial!
tu pouvais pas le dire plus tôt?

merci Alex

__________________________________
mais ceci n'est que mon avis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
el sombrero
Accro du forum
avatar

Messages : 5035
Âge : 56
Localisation : Hautes Pyrénées (65)
VPH : Trike Gforce xts suspendu 26"-20"
Date d'inscription : 04/09/2007

MessageSujet: Re: Petites réflexions pour cyclocampeur débutant   Jeu 24 Sep 2015, 11:21

"Pêcher" de l'eau (en montagne).

La montée de col en montagne:
-fait plus transpirer (plus d'efforts fournis),
-on a moins de vitesse relative pour se rafraîchir,
-on progresse plus lentement donc plus longuement  et  l'air y est souvent plus sec:..... donc plus déshydratant (pertes d'eau par la respiration,...),
il est donc naturel de perdre plus d'eau, qu'il faut parfois dénicher pour ne pas mourir de soif.

Mais voila, il n' y en a pas toujours à disposition immédiate:....robinets, fontaines,
et......points d' eau accessibles comme les ruisseaux et torrents d'eau fraîche.

De plus:
-le re-calibrage des routes en montagne les fait s'éloigner du fond des combes où coulent souvent l'eau.
-la sécurisation des torrents et ruisseaux (arrêt volontairement impossible des voitures par palissage ou autre, canalisation des eaux de la fonte de la neige/-glace, etc. ...),
-l'accès souvent dangereux, sinon compliqué à ces  ruisseaux (combe profonde, ponts,...),
rendent parfois cette eau apparemment inaccessible pour le cyclo-campeur.

Il n'est pas rare cependant que cette eau ne soit qu' à quelques mètres, mais....en contre-bas:
il suffit alors de la "pêcher" avec son bidon au bout d'un fil suffisamment long: sa ligne à linge (par exemple).


La seule difficulté réside en fait à bien arrimer le cordage  au bidon pour ne pas perdre son bidon.

Avec l'usage (et la perte de quelques bidons! et bouteilles en plastiques),
mon matériel de choix est une petite sangle  de maintien pour mon pantalon "de ville" ainsi maintenu  éloigné de la chaîne à vélo (= pince pantalon)
(en fait qui me sert aussi pour maintenir ma paire de skis ensemble):
-à scratch insensible à l'eau,
-qui ne pèse que quelques grammes,
-en jaune (ou rose) fluo pour ne pas l'égarer dans l'herbe,
-qui fait le tour du col du bidon ou de la bouteille d'eau, tout en passant dans la boucle de ma corde à linge,
(j'utilise souvent les bouteilles d'eau de 0.5 L, particulièrement légères, dans lesquelles je place le reste d' 1 L de jus de fruit, de soda, de lait, ou tout simplement mes réserves d'eau  (plus commodes à glisser -que les bouteilles de 1.5 L- entre ses vêtements pour les garder au frais) ).

-et qui me sert à d'autres usages:
ex:
# maintien  de l'auvent* de ma tente en position ouverte (*un scratch existe déjà en bas de l’auvent);
# accrochage d'un élément autour du guidon (essuie-front,...), de la baume de mon trike (support compteur cassé,...),....
# ou au plafond de ma tente (radio mise en hauteur pour une meilleure réception au bivouac, lecteur MP4 visionné bien allongé),.......
# maintien rapide d'éléments à portée de main: bandeau polaire+tour du coup+gants de descente,...),
# mini-sangle de compression-serrage ou de simple maintien (mâts de tente).
#peut remplacer extemporanément un crochet de sacoche cassé,
# ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
oxygene
*
avatar

Messages : 54
Localisation : Lille
VPH : j'en ai plus pour le moment
Date d'inscription : 10/05/2007

MessageSujet: Re: Petites réflexions pour cyclocampeur débutant   Mar 03 Nov 2015, 09:44

Tiens j'ai souvent pensé à ce fil en trouvant une solution toute simple pour la tente qui commence à avoir du vécu (odeurs)
Ca fait 4 mois que je suis sur les routes d'Europe et j'ai pas réussi à toujours esquiver la pluie :-) J'ai alors pensé à mettre un désodorisant pour voiture, à demeure dans une des poches de la tente. Résultat impeccable, la tente respire la bonne odeur, vrai plaisir à chaque déballage!
Je recommande !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
el sombrero
Accro du forum
avatar

Messages : 5035
Âge : 56
Localisation : Hautes Pyrénées (65)
VPH : Trike Gforce xts suspendu 26"-20"
Date d'inscription : 04/09/2007

MessageSujet: Re: Petites réflexions pour cyclocampeur débutant   Ven 06 Nov 2015, 17:54

Voila un site sympa de baroudeurs, qui n'en sont plus à leur coup d'essai, et en plus......en vélo couché!.

Par exemples :
-une des pages où on trouve des remarques sur le matos emporté:
http://www.eco-world-tour.com/les-preparatifs-de-notre-tour-du-monde/item/314-un-petit-topo-sur-l-equipement

-sur "l 'hébergement (= tente)":
http://www.eco-world-tour.com/bien-dormir-entour-du-monde-a-velo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Petites réflexions pour cyclocampeur débutant   

Revenir en haut Aller en bas
 
Petites réflexions pour cyclocampeur débutant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 19 sur 20Aller à la page : Précédent  1 ... 11 ... 18, 19, 20  Suivant
 Sujets similaires
-
» TOSSE: petites pensées pour un collègue...
» La synthèse pour le débutant
» [Avis] Futur moto pour un débutant
» Conseils pour un débutant poulie
» RECHERCHE des Recettes pour cyclocampeur gourmand... Miam, miam !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum du Vélorizontal, vélo couché et autres véhicules à propulsion humaine :: Les Activités du Vélorizontal :: Forum du Voyage-
Sauter vers: