Le Forum du Vélorizontal, vélo couché et autres véhicules à propulsion humaine

Le forum francophone de tous les amateurs de cette pratique cycliste
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Petites réflexions pour cyclocampeur débutant

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 7 ... 10, 11, 12 ... 15 ... 20  Suivant
AuteurMessage
cbandiera
**
avatar

Messages : 70
Âge : 65
Localisation : Faverges
VPH : Fanny
Date d'inscription : 23/11/2007

MessageSujet: voyage   Sam 6 Juin - 14:01

daccord avec ton analyse qui est pertinente et merci

je risque un jour de voguer le long du danube sur cette voie euro 6
des que je peux avoir 1 bon mois devant mes roues
ya a t il des recommandations particulieres?
claude
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.Biclou.com
el sombrero
Accro du forum
avatar

Messages : 5080
Âge : 57
Localisation : Hautes Pyrénées (65)
VPH : Trike Gforce xts suspendu 26"-20"
Date d'inscription : 04/09/2007

MessageSujet: Re: Petites réflexions pour cyclocampeur débutant   Jeu 11 Juin - 19:53

suite.....
LE MATERIEL POUR les COLS:

A l'évidence,pour la montagne,et encore plus pour la montée de cols,il faut des braquets spécifiques.

Si avec un trike,il est vrai qu'on peut rouler à très petite vitesse ,(comme on peut le lire très fréquemment sur ce forum),
cela implique AUSSI d'avoir des plateaux et des pignons adaptés+++++++.

-------------------------------------
Il ne sert à rien en effet de pouvoir rouler à 3km/h si on doit tourner les manivelles demi-tour par demi-tour.......
(j'ai pratiqué moi-même cet exercice bien trop souvent!!!.....)
------------------------------------

Le matériel doit être:
-solide,
-et particulièrement bien règlé,
pour ne pas lâcher traiteusement dès la première montée de col.

On se tournera donc plutôt vers du 7,8,ou 9 vitesses.
les chaines 10 vitesses n'étant -à priori- pas faites pour le cyclo-camping.


AVEC un roue motrice de 26",
-un petit plateau de VTT de 22 dents (devant) est un vrai plus.
-les cassettes à l'arrière peuvent monter jusqu' 34 dents (voire exceptionnellement à 36 dents,mais il faudra alors le dérailleur spécifique=gros investissement)

----------------------------------------------------------------------------
Pour les braquets;c'est plus que simple :ce n'est jamais assez petit!!!
-----------------------------------------------------------------------------
Et c'est même un luxe quand on est pas "tout à gauche",et qu'on a à sa disposition encore quelques pignons plus gros en rab.
-


Dernière édition par el sombrero le Jeu 10 Mar - 20:01, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
el sombrero
Accro du forum
avatar

Messages : 5080
Âge : 57
Localisation : Hautes Pyrénées (65)
VPH : Trike Gforce xts suspendu 26"-20"
Date d'inscription : 04/09/2007

MessageSujet: Re: Petites réflexions pour cyclocampeur débutant   Jeu 11 Juin - 19:57

suite.........
En montée ....on va moins vite!..........................(je sais :M.De Lapalisse serait fier de moi.....)

donc:
on roulera plus longtemps ,induisant les conséquences suivantes:
-pertes d'eau bien plus conséquantes :car on transpirera plus longuement et plus intensivement
(avec en plus un vent apparent plus faible dû à la faible vitesse ascentionnnelle et donc un rafraichissement plus faible),
il faut un stock d'eau plus important +++++++,
-hypoglycémies* plus fréquentes :il faut plus d'apport énergétique et surtout plus de stock :une provision de survie de sucres est impérative(spécifiquement dédiée),
tout comme on le fait pour son litre d'eau "de secours"
*:sensation d'épuisement et de découragement,VIGILENCE ET RAISONNEMENT très nettement ALTERES (danger!!!!),
le coeur 'accélère trop même avec un faible effort,et ne redescent pas.

-coups de soleil: pour s'en prémunir il sera parfois nécéssaire de porter :gants,manchettes et pantalons longs ,surtout si l'air est traiteusement frais!.
-on sera plus longtemps exposé au climat (canicule;froid...),
-on pourra s'inquiéter et penser de ne pas passer le col "à temps" (pour profiter d'une réservation du camping,de l'ouverture tardive d'un commerce,......),au risque de tenter de rouler "trop" vite=au delà de ses capacités. 
 
-la multitude des autres cyclistes plus légers qui dépasseront incitera à augmenter la vitesse,
-de même avec les encouragements du public stationné sur le bord des routes (comme pour le TDF).


-------------------------------
Une des principales erreurs:.....se croire déjà arrivé(e)!!! au col;à cause :
-d'une crête qui apparait au détour d'un virage,
-d'une cassure dans le paysage,et....on accélère,pensant que c'est fini....... 
et on épuise ses dernières forces bêtement.
Il est impératif de bien estimer le kilométrage restant pour arriver au col,si le paneautage est absent.


Une fois arrivé(e) au col,il faut souvent se vêtir de chaud pour la descente.
En s'attardant au col par temps frais/venteux,les muscles peuvent se refroidir déjà en partie,avant même d'entamer la descente=risque accru de crampes!+++++
Mais par forte chaleur,il peut-être judicieux d'en profiter pour faire sècher ses vêtements en les gardant tout simplement sur soi pendant quelques instants lors de la descente.

Contrairement à ce qu'on ferai sans son barda (où en fait en s'arrêterait sûrement en haut du col avant de redescendre par le même itinéraire),il est mieux (pour les muscles) de passer le col en douceur,en n'accélérant que mollement au départ (pas de relance explosive) ,
afin de laisser le temps au muscles de s'adapter à un nouveau type de contraction
(risque de crampes,sinon!!!!).

En profiter pour admirer le paysage,faire des photos?,des connaissances?, et pourquoi pas pour se restaurer?.

-----------------------------
Penser à faire des photos.

C'est vrai que c'est un peu couillon de placer son vélo sous le panneau du col pour une photo -et aussi un peu dérisoire quelque part- ,mais ça fera un bon souvenir pour plus tard,et permettra de fixer sa mémoire plus facilement:
il ne faut pas s'en priver,même si parfois il faut faire la queue au mois d'aout!.....


Dernière édition par el sombrero le Jeu 10 Mar - 20:00, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
el sombrero
Accro du forum
avatar

Messages : 5080
Âge : 57
Localisation : Hautes Pyrénées (65)
VPH : Trike Gforce xts suspendu 26"-20"
Date d'inscription : 04/09/2007

MessageSujet: a contenplation)   Jeu 11 Juin - 20:01

suite.....
Pensez au ravitaillement:
-en eau,
-en nourriture,
plus problèmatique dans les grands cols (-pas de superette!-),mais pas toujours (auberge,restaurant,hôtel,souvenirs :attendent parfois les touristes l'été)
Ca dépanne bien (simple sandwich,boisson sucrée),en permettant de ne pas trop s'allourdir pour la montée.
-------------------------

Selon qu'on gravit un col par son versant nord ou au sud,il peut y avoir des conséquences très nettes.

au nord:
-plus frais
-moins de soleil au petit matin
-plus humide :attention pour la descente
-plus verdoyant
-plus de sources (eau)

au sud:
-parfois aride
-chaud dès le matin
-difficile en cas de canicule
-végétation plus sèche
-plus de difficultés pour trouver de l'eau (les sources sont souvent captées pour éviter leur pertes),eau moins potable car moins fraiche
(développement bactérien).

On en tiendra compte au moment du passage de col,notamment pour faire le plein d'eau dans la descente,
sans trop se laisser griser par l'ivresse de la descente (ce qui est....bien difficile!)...
-----------------------------------------------------------------------------------------------------
-----------------------------------------------------------------------------------------------------

Faire toute l'étape d'un seul tenant???!

Pour les moins endurants,on pourra fragmenter une belle étapes en plusieurs ,afin d'en réduire ses difficultés physiques.
Il est certain que si l'étape du jour est trop difficile pour le cyclocampeur,il le payera au prix fort dès le lendemain.

Il vaut toujours mieux écourter une étape ,à l'évidence trop pénible,quitte à se rattrapper le lendemain,que..... de s'épuiser.
---------------------------------------------------------------------
L'utilisation raisonnée d'un cardio-fréquencemètre,
(bien qu'assez pénible en cyclocamping,l'oeil étant invariablement trop absorbé par sa contemplation),
peut-être ici très judicieuse,pour éviter de rentrer dans le "rouge".

A noter que depuis que je roule en trike,je ne l'utilise plus!,
puisque je peux rouler plus lentement et tranquilement qu'en VD,et qu'ainsi je ne me mets plus "dans le rouge" en montée.
----------------------------------------------------------------------
C'est la raison qui implique en montagne,d'avoir encore plus de marge au niveau de son timing pour son parcours,mauvais temps,méforme passagère,casse matérielle....

Une bonne façon de faire aussi,est de faire des mini-étapes (un seul col en tout et pour tout dans la journée,équipé de tout son barda) en matinée,
de planter ensuite la tente dans la plaine,d'y laisser tout son barda,
et de monter en reconnaissance une partie du col du lendemain (donc sans son barda,bien sûr) .
Cela peut être motivant ,et à faire plutôt pour les cols inconnus ou mytiques qui peuvent impressionner.
Ca démystifie souvent un grand col,le rendant alors nettement moins difficile.
-


Dernière édition par el sombrero le Jeu 10 Mar - 20:09, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
el sombrero
Accro du forum
avatar

Messages : 5080
Âge : 57
Localisation : Hautes Pyrénées (65)
VPH : Trike Gforce xts suspendu 26"-20"
Date d'inscription : 04/09/2007

MessageSujet: Re: Petites réflexions pour cyclocampeur débutant   Mar 23 Juin - 19:18

COMMENT CHOISIR SON EAU EN (HAUTE) MONTAGNE

Préambule:

Malgré le froid apparent lié à l'altitude,on se deshydrate vite en montagne.
-L'air y est souvent bien plus sec,et les efforts longs et puissants pour gravir les pentes augmentent la transpiration.
-L'augmentation de la ventilation lié aux efforts fait perdre beaucoup d'eau par les poumons.
-Ajoutons à cela, que la vitesse ascentionnelle réduite diminue l'évaporation (moins de vent apparent).

En haute montagne,il est souvent difficile de trouver des habitations à qui réclamer de l'eau.
Les topo-guides sont parfois discrêts sur ce sujet.
On peut randonner sur des cols inconnus,sans documentation préalable.
Sur les versants exposés sud,l'eau y est souvent systématiquement captée pour alimenter les villages situés plus bas en vallée.

Les fontaines ne sont pas toujours présentes au rendez-vous,
et le "principe de précaution",la responsabilité des maires vis à vis de la potabilité de l'eau,et le prix des controles sanitaires de l'eau,
font que de plus en plus de fontaines -jadis bienfaitrices- affichent désormais le trop célèbre pannonceau installé à l'année:
"eau non potable".
-----------------------------------------------------------------------------------
Alors comment faire,pour s'hydrater convenablement et facilement avec l'eau glougloutant au bord des routes de montagne,
sans se charger inutilement de trop grandes provisions d'eau en plaine.
-----------------------------------------------------------------------------------

Quelques critères généraux:
-plus l'eau est bien fraiche,
-plus le débit est important
-plus elle vient de haut (altitude),
-plus elle tombe verticalement (=directement),
-moins elle parcourt d'alpages horizontaux,où paissent des troupeaux
et plus elle a de chance d'être moins contaminée.

Mais cela ne suffit pas!!!

Un examen minutieux de la carte routière fournira un complément d'informations essentielles!!!!+++++
tels que:

-analyse des cours d'eau plus en amont (alimentant le cours d'eau d'où on puisera de l'eau),
-proximité d'une station d'altitude ? (ski....),
-de construction de nouvelles habitations,
-d'une quelconque source de pollution (mine en exploitation....)
-de travaux routiers (explosifs,détournement/contamination de cours d'eau,bitumage...)
-lac d'altitude alimentant la source (altitude?,gites-refuges sur ses berges?,taux de fréquentation?)
-etc.
-
-
On se méfiera de réflexes "logiques",tels :
-qu'une eau limpide (les microbes sont invisibles)
-qu'une eau troublée par la pluie d'un orage (plus souvent potable en montagne qu'en plaine)
(attention toutefois aux eaux de ruisselllement de surface après une toute petite averse,chariant plus sûrement les poluants)
-un abreuvoir qui semble "sympathique", MAIS contaminé d'emblée par les animaux ou simplement alimenté par une eau souillée (col de Vars)
-une eau en bord de route et fraiche
(mais qui coupera la route une multitude d'autres fois:au mieux on remplira sa gourde au point le plus haut des croisements de la route avec la source,
quitte à patienter un peu.....)
-
-
-edition à terminer.......


Dernière édition par el sombrero le Jeu 10 Mar - 20:19, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
el sombrero
Accro du forum
avatar

Messages : 5080
Âge : 57
Localisation : Hautes Pyrénées (65)
VPH : Trike Gforce xts suspendu 26"-20"
Date d'inscription : 04/09/2007

MessageSujet: Re: Petites réflexions pour cyclocampeur débutant   Jeu 25 Juin - 10:28

CAMPER/BIVOUAQUER EN HAUTE MONTAGNE
avantages-inconvénients
voir un autre message,plus détaillé page 25(?)

Disons le d'emblée:
il y a peu d' avantages comparés aux nombreux inconvénients.
C'est plus à réserver selon moi en cas de force majeure,voire en cas de canicule en vallée.

Avantages:
-fraicheur nocturne alors que la canicule sévit en plaine+++++++
-air plus sec (si pas de pluie),parfois favorable aux asthmatiques
-lever possible face au lever de soleil++++
-calme (peu ou pas de circulation automobile;bien qu"avec le GPS:certains s'égarent)
-nuit très étoilée
-fractionnement d'étapes de hautes montagne au gré de ses envies et/ou de ses possibilités physiques.+++++++
-grande facilité pour se laver et faire sa lessive (présence d'eau-ruisseaux quasiment partout ,mais poluant+++)
-augmentation de l'endurance de l'organisme (à réserver aux jeunes)
-

Inconvénients:
-météo changeant parfois brutalement:
chute très rapide et importante de la température en montagne,proportionnelle avec l'altitude
(même avec un bon duvêt,on pourra avoir vraiment froid au visage et aux mains qui seraient en dehors du duvêt)
-orage d'été vers 16 h00 jusqu'à .....
-bourrasques violentes possibles de vent ,
-versant exposé au nord:très ombragé en matinée :peu propice à se lever tôt
-le ciel trop étoilé peut induire beaucoup de luminosité dans la tente la nuit,gênant le sommeil
-bruit d'annimaux (cloches d'alpages+++++++,ou du vent++++)
-bruits de voitures,beaucoup plus perceptibles et gênant en montagne,même sporadiques
-difficultés pout trouver un bon emplacement pour la tente
(terrain plat,non rocheux,pas dans une cuvette herbeuse innondable,risque accru de percement du tapis de sol)
-difficulté pour passer inaperçu en terrain dégagé,non boisé,du fait de l'altitude;pour aller aux toilettes de façon discrête avant la nuit
-aucun commerce de proximité pour le ravitaillement
-sol souillé par les excréments du bétail (salissure de la tente et odeur....)
-expulsion par les gendarmes++++++
ex. :col d'Aspin*
(*:il faut prendre la sente praticable à vélo sur 500m , quasi horizontale, qui passe juste au dessus d'un simple abri (très visible sur la gauche quand on vient d'Arreau,donc de l'est) )
-et surtout :mauvaise récupération physique!:sommeil souvent difficile.
en effet,il est plus interressant :
-de faire une activité physique en montagne
(augmentation rapide de la quantité de globules rouges dans le sang),
-mais de dormir en plaine!


Dernière édition par el sombrero le Jeu 26 Jan - 8:48, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
el sombrero
Accro du forum
avatar

Messages : 5080
Âge : 57
Localisation : Hautes Pyrénées (65)
VPH : Trike Gforce xts suspendu 26"-20"
Date d'inscription : 04/09/2007

MessageSujet: Camping sauvage:où et comment planter sa tente ?!   Mer 1 Juil - 15:01

Camping sauvage:où et comment planter sa tente ?!




Apparté:
Je ne parlerais pas ici :
-des jardins mis à disposition par des villageois ou tout simplement par des amis sympathiques,
-des granges proposées par les paysans (très bien par temps d'orage!),
-ni même des terrains conseillés par le curé* du village,
(*bien que cela soit pour certains une bonne piste,quitte à se résoudre de se rendre à la messe plus tard...).
Mais plutôt des lieux et la manière pour planter sa tente,dans l'espoir de ne pas se faire déranger.

Contrairement à ce que certains citadins pensent,peu de lieux sont en fait laissés sans surveillance.
A la campagne,les jumelles de vue sont très souvent utilisées par les habitants des villages pour surveiller/espionner le voisinage.
Aussi,alors qu'on se croit "tranquille" et à l'abri des yeux indiscrêts,il n'est pas rare d'avoir été déjà repéré.
Somme toute,il est bien rare qu'on soit dérangé dans son bivouac,mais cela est particulièrement perturbant
après une journée harrassante de vélo,et qu'à l'évidence,on aura fait une grosse boulettte!.
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------
En France,tous les terrains appartiennent à quelqu'un!!!
----------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Certes,une propriété laissée à l'abandon pourrait laisser présager un bien en héritage sans conciliation en cours,
mais il est possible que ses futurs propiétaires soient dans le voisinage immédiat de cette propriété (même village?!),voire le notaire où des gens qui ont un oeil sur ce bien.
En tout état de cause, il y aura violation de propriété.
Rappelons qu'un simple fossé en bord de route (même partiellement comblé et devenu peu visible),suffit légalement pour délimiter une propriété privée.
On ne peut donc pas en france s'abriter sur le fait qu'il n'y avait ni barrière ,ni haie,ni cloture.....

A citer,quelques exemples déplaisants qui me soient arrivés:
-le paysan qui pousse sa vache pour la faire tomber sur ma tente
(espérant en voir sortir une beauté nue?!)
-celui qui pousse ses moutons affamés vers ma tente au petit matin (ils adorent les caoutchoucs tendeurs,et encore plus l'herbe SOUS la tente.
-celui qui part au travail de bon matin et qui klakson pour passer sur le chemin que j'occupais.
-les pompiers anti -feu-de forêt faisant leur ronde sur une piste dédiée (pare-feu),
-les gendarmes qui vous délogent à la tombée de la nuit des tables de picnic dans les landes (sinon tout le monde ferait pareil.....)
-idem de plages,surtout si on a eu l'imprudence d'allumer un feu (vision nocturne des forces de l'ordre),
-les agents forestiers terminant leur travail en empruntant le chemin forestier pour rentrer chez eux
-autres touristes passant par là :camping-car...
Soit une moyenne à la louche de 1 à 2 fois / mois de cyclocamping.
Rien de bien méchant,donc.
 
 ---------------------------------------------------------------------------
Recommandés:
-une tente de couleur discrête (marron foncé;verte....) est un bon début,
à défaut, une bâche camouflant la tente fera l'affaire ; voire un simple hamac.
-en sous-bois :l'ombrage et les arbres dissimuleront plus assurement le bivouac.
-pas trop près de la route (visibilité depuis la route,bruit (plantage des piquets:particulièrement audible en montagne),odeurs (popote))
-près d'un cours d'eau,éventuellement,pour faire sa lessive
-pas sur un col touristique (la gendarmerie vous fera vite déguerpir!)
-ne pas oublier les toilettes! ++++
(certains départements font des efforts considérables,ainsi en Arriège (09) et en montagne,au départ des plus belles balades ,
il y a sanitaires et point d'eau à disposition!
-les forêt domaniales (= à l'Etat) (voire communale) :JAMAIS embêté pour un simple bivouac+++++
:les chemins y pénètrant sont très bien entretenus,facilement roulables à vélo,
on peut y pénétrer souvent profondément pour ne pas entendre les voitures la nuit;repérables facilement sur les cartes Michelin!!!!
 
A éviter:
-endroits trop fréquentés:accès trop évidents tels que bord de rivière (accès pêcheurs;touristes déjà là...)
-trop de proximité avec le village avoisinant
-terrain en contre-bas du village
-planter la tente "trop tôt" dans l'après-midi
-petit chemin,qui est en fait une voie d'accès
( à une maison de campagne pour le week-end,à un CHAMP,aux ramasseurs de champignons lève-tôt,un chemin "GR" ou de pays,un circuit de VTT.......)


-l'examen du chemin est primordial:



  • herbe fraichement et/ou régulièrement écrasée par un véhicule,
  • traces de pneu (motos,voitures,tracteur),
    ornières,
  • branchages gisant depuis un certain temps en travers du chemin
  • animaux proches dans le champ (vache,mouton (les pires! :à brouter la tente !!!!),chevaux.....)
  • aires de repos de routes nationales ou départementales (polices,risque accru d'agressions...)(interressantes toutefois pour le ravitaillement en eau (douche solaire,popote,lessive,toilettes....) )
  • terrain jouxtant un camping dont on prévoie d'en utiliser les sanitaires "en douce" mais qui en fait appartient AUSSI au camping=problèmes+++++.


Dernière édition par el sombrero le Lun 28 Mar - 17:18, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
el sombrero
Accro du forum
avatar

Messages : 5080
Âge : 57
Localisation : Hautes Pyrénées (65)
VPH : Trike Gforce xts suspendu 26"-20"
Date d'inscription : 04/09/2007

MessageSujet: Re: Petites réflexions pour cyclocampeur débutant   Mer 1 Juil - 15:07

-suite-


Ma "façon" de procéder:
-priorité aux forêts domaniales ,voire communales ,ou en "simple" forêt,voire en altitude (pré-alpages).
-je repère le coin au préalable,selon mes critères personnels.
-ravitaillement au village préalable,
-et plein d'eau grace à mon Gérican expansif (jusqu'à 10L!!!!,avec bouchon verseur:très pratique!)
-retour à l'endroit repéré
-repas du soir
-éventuellement : attente avant de monter la tente (qui ne prend que quelques instants,et possible dans le noir absolu avec l'habitude...)
-les aspects "gratuit" plus dans l'esprit "mac Giver" sont un plus pour les baroudeurs.
 
 ----------------------------------------------------------------------

Quelques points qui me font désormais préférer le camping "en dur" (et donc payant) au camping sauvage:
-l'âge.....
-douche chaude .....soir et matin+++++
(le soir pour le décrassage,le matin pour réchauffer les muscles,surtout par temps frais+++++)
-lessive assurée
-quiétude pour l'endormissement induisant un sommeil réparateur plus certain.
-infiniment moins de mouches,de taons et.......,de MOUSTIQUES :particulièrement voraces le soir et le matin,
c'est à dire....... aux heures où fréquemment on plante la tente et qu'on lève le bivouac.

----------------------------------------------------------------------
Conclusion:
évident pour des raisons financières,le camping sauvage peut-être aussi enrichissant à plus d'un titre,:
-en affutant sa débrouillardise,
-et faisant aussi apprécier le vrai confort d'un bon camping.
Car il n'est pas nécéssaire d'être exclusif :soit "sauvage" /soit "en dur" pour le camping.
On peut facilement mixer les 2 au cours de son périple,et de savoir maitriser le premier peut être un vrai plus.

Et nul besoin aussi de camper DANS LE CAMPING LA NUIT pour bénéficier de ses sanitaires.
En effet,la plupart du temps,contre une somme modique versée à l'accueil du camping,on pourra user de ceux-ci: l'usage en France est de 2€ pour la douche.
(encore plus facile si on paye en espèces sans réclamer de justificatif,..........pas la peine de détailler pourquoi!)

-par exemple:
quand on cale en fin de journée sur la montée d'un col,
et plutôt que de tout redescendre en plaine pour trouver un camping
(pas toujours présent d'ailleurs !);
il sera agréable de s'arrêter "au jugé".

C'est là aussi un des grand plaisirs de la liberté qu'offre le cyclocamping :partir à l'avanture sans trop ou pas avoir planifier au départ.


Bonne route à tous,et au plaisir de se croiser cet été.
.


Dernière édition par el sombrero le Lun 28 Mar - 17:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edlamouette
Accro du forum


Messages : 2805
VPH : Optima Rhino
Date d'inscription : 02/02/2008

MessageSujet: Re: Petites réflexions pour cyclocampeur débutant   Ven 3 Juil - 10:35

Le peu de cyclocamping sauvage que j'ai fait, j'ai passé quaiment 80% de mes nuits dans des vignes.

Elles sont toujours accessibles facilement depuis la route car un chemin de tracteur y accède et en fait le tour.
Jamais de hautes herbes (humidité sous la tente, exposition du dérailleur)
Des arbres autour du terrain, pour l'ombre
Les vignes sont suffisamment hautes (environ 1m) pour cacher la tente.

Il faut juste faire attention à ne pas camper dans des vignes où le raisin est déjà bien grand, ceci pour éviter d'être pris pour un voleur (valable pour tout type de cultures).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Armandos
Modo
avatar

Messages : 8729
Localisation : Annecy,pres du lac
VPH : le plus possible
Date d'inscription : 09/10/2006

MessageSujet: Re: Petites réflexions pour cyclocampeur débutant   Dim 5 Juil - 19:40

ya a t il des recommandations particulieres?


oui
aimer Johan Strauss

__________________________________
mais ceci n'est que mon avis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MiCA
Débutant(e)
avatar

Messages : 18
Âge : 74
Localisation : Grenoble
VPH : Performer Carbonbent
Date d'inscription : 22/05/2008

MessageSujet: Oser faire du cyclotourisme, cyclocamping, rando, bivouac !   Mar 4 Aoû - 17:17

Bonjour,

Je suis nouveau sur le forum.
Ça fait maintenant 5 ans que je me suis mis au cyclo-camping.

J'ai commencé en 2005 par une rando de 800 kms dans le Nord; pour une première rando, je ne voulais pas me surestimer et attaquer des cols, et je voulais aussi connaitre le Nord.
2006: 2 semaines en Corse
2007: Nantes-Grenoble, par la vallée de la Loire et les châteaux (extra)

Depuis 2008, en vélo couché:

2008: 1 semaine en Camargue
2009 : 40 jours dans le Sud-Est au départ de Grenoble, par Avignon, puis toute la côte de Marseille à Vintimille, puis retour sur Nice, les gorges du Cians, Valberg, les gorges de Daluis, Grasse, le tour complet des gorges du Verdon, puis le Lubéron, à nouveau Avignon, et retour sur Grenoble par le Ventoux (sans les bagages...) et le col de la + Haute.

Ça a été une rando super, pas trop de châleur (du 13 avril au 23 mai), en dehors de la saison touristique et avec pas mal de cols, ce qui m'a rassuré sur mes possibilités.

Ma technique: je prépare quelques mois à l'avance mon trajet. Je cercle sur les cartes toutes les communes qui ont 1 ou plusieurs campings et je fais mes étapes en fonction de ce que je veux visiter et des campings possibles.

Cette année, j'avais noté les tel des campings où je comptais m'arrêter, ce qui me permettais de passer un coup de fil pour m'assurer s'ils étaient ouverts ou fermés.

Cette année j'ai fait une seule fois du camping sauvage (le camping où je pensais m'arrêter était abandonné-pourtant, c'était un 3***-et je n'avais pas tel avant...). Je préfère de loin trouver un camping, surtout pour les douches. J'aime bien prendre une douche le soir en arrivant-quand on a bien transpiré la journée, c'est impératif pour bien se reposer-, et une le matin avant de partir-pour se mettre en forme.

Une indication: je suis parti avec 25 kgs de bagages. Je trouve que c'était beaucoup, mais en avril je craignais d'avoir froid si le beau temps n'était pas de la partie.

Une chose importante, tout au moins pour moi: bien faire la liste de ce qu'il y a dans chaque sacoche pour s'y retrouver facilement quand on cherche quelque chose.

Autre chose que j'aimerais améliorer, c'est trouver un ou une collègue à peu près du même niveau, pour faire des randos à 2 plutôt que seul...Avis à ceux que ça intéresse. (voir mon âge: 65 ans bien avancés...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JNZ
Accro du forum
avatar

Messages : 2459
Âge : 38
Localisation : Voreppe (15km Grenoble)
VPH : Optima Orca + Speculoos + vieux vélos qui vont bien
Date d'inscription : 08/01/2006

MessageSujet: Re: Petites réflexions pour cyclocampeur débutant   Jeu 20 Aoû - 19:57

permettez moi de partager ma dernière petite expérience.
Petite, certainement pas pour ma fille ;-)

Initialement je voulais aller une semaine à Bruxelle (raison familiale) et ensuite au bord du Rhin en Allemagne. Mais comme je suis avec ma fille, je dois tout transporter, et passer les vélos dans le train, c'est mission impossible.

Du coup de Bruxelles j'ai fais un saut (1 semaine le saut quand même…) en Wallonie chez Elisabeth et Jérome… pardon Jéjon, chez qui nous avons été reçus comme des princes.
Jéjon m'a prêté son vélo sur lequel je me suis senti à l'aise (et pour cause !) et a déniché un torpédo pour ma fille.

les photos :
http://jumpifnotzero.free.fr/galeriepiwigo203/index.php?/category/114

Donc 3 nuits sous tentes. bon les km ne sont pas trop nombreux, c'est sûr que je n'allais pas forcer ma fille à pédaler 150km par jour Surprised)
1 nuit en sauvage, avec le terrain de foot sur le conseil des riverains, et 2 nuits en camping.
Le pays est assez plat pour avoir un réseau de routes tranquilles, c'est plutôt cool ;-)

c'est vraiment le transport des vélos et des bagages le point bloquant. je sent que je vais finir en Brampton moi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jumpifnotzero.free.fr/
Jéjon
Accro du forum


Messages : 7366
Localisation : Belgique
VPH : Schlitter Encore, Zockra Gwer, Sucre d'Orge (TD Dechenne), Optima Orca ASS, Tandem Flevo Amigo, Cuberdon (VM A2)
Date d'inscription : 07/01/2006

MessageSujet: Re: Petites réflexions pour cyclocampeur débutant   Ven 21 Aoû - 7:32

Sympa les photos ; il y a quelques doux souvenirs !...

Bon, je vous prierai seulement de ne pas nous refaire le coup du "plat pays" : je me suis décarcassé pour vous trouver un parcours plat, car c'est le seul de la région, non mais... Quand Élisa aura (au moins) le double de son âge, nous irons nous promener au sud de la Meuse, gniark gniark !

Mais vous êtes les bienvenus avant !...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JNZ
Accro du forum
avatar

Messages : 2459
Âge : 38
Localisation : Voreppe (15km Grenoble)
VPH : Optima Orca + Speculoos + vieux vélos qui vont bien
Date d'inscription : 08/01/2006

MessageSujet: Re: Petites réflexions pour cyclocampeur débutant   Ven 21 Aoû - 10:00

Jéjon a écrit:
Bon, je vous prierai seulement de ne pas nous refaire le coup du "plat pays"
ha ben j'ai bien compris : loin au nord de la Meuse c'est plat, et au sud c'est walloné. jocolor
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jumpifnotzero.free.fr/
bqt
**
avatar

Messages : 108
Âge : 60
Localisation : fécamp
VPH : ice QNT
Date d'inscription : 20/07/2009

MessageSujet: sans experience   Lun 28 Sep - 7:37

peux ton se lancer dans une mini expedition en Hollande environ 600km sans expérience Question Question Question
et avec une condition physique loin d'être terrible Question Question Question

ps : matériel un ice QNT + remorque et sans connaissance technique
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ragdolldeshautesfalaises.com
czeb
***
avatar

Messages : 154
Âge : 51
Localisation : Madagascar
VPH : Scorpion FX; Kett ride; Kett Tour; Projet Autoconstruction
Date d'inscription : 13/12/2007

MessageSujet: Re: Petites réflexions pour cyclocampeur débutant   Lun 28 Sep - 9:09

On peux toujours tout faire.
Tout est question du temps qu'on va y consacrer et de sa motivation.

A mon avis le niveau technique minimum est de savoir réparer une crevaison.

Bonne route.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
el sombrero
Accro du forum
avatar

Messages : 5080
Âge : 57
Localisation : Hautes Pyrénées (65)
VPH : Trike Gforce xts suspendu 26"-20"
Date d'inscription : 04/09/2007

MessageSujet: Re: Petites réflexions pour cyclocampeur débutant   Lun 12 Oct - 20:00

bqt a écrit:
peux ton se lancer dans une mini expedition en Hollande environ 600km sans expérience
et avec une condition physique loin d'être terrible

ps : matériel un ice QNT + remorque et sans connaissance technique

On peut!!!!

Le VC est encore plus preformant sur sol plat (et parfois venteux) de la hollande.
Sauf si tu longes le bord de mer,il y a pas mal de végétation sur le bord des routes (comme en france) qui coupe pas mal le vent.
Des pistes cyclables partout et souvent....obligatoires!
(c'est le seul côté chiant,car on peut trouver des familles roulant à très faible allure).
Et comme le trike est le roi du vélo en terme de cyclocamping.....

Ma dernière excursion en Hollande (je pétais la forme!) m'a toutefois fait craquer au bout du 2èm jour
ou je n'ai quasiment plus rouler que sur route,tant j'étais exaspéré de jouer de la sonnette,et de passer mon temps à doubler.

le panneautage est plus qu'excellent,par rapport à la France,et avec une carte :
quasi -impossible de se perdre (pays très habité aussi...)

Pas mal de gens y parle le Français (ne serait-ce que pour les vacances....),et quasiment tous l'anglais (films en VO à la TV).

Les hollandais respectent infiniment les vélos!!!!
aucun risque de se faire écraser

Un exemple à suivre,sinon à méditer..
----------------------------------------------------------------------------------------
++++A ne pas rater les délicieuses "croquettes dans les murs".
=genre de fast-food où les hamburgeurs sont remplacés par des croquettes (légumes,viandes....) placées dans des tiroirs-distributeurs chauffés,
qu'on ouvre après y avoir introduit sa monaie.
----------------------------------------------------------------------------------------
La période des tulipes est fantastique pour le visuel (mais sans aucune odeur).
---------------------------------------------------------------------------------------
Les "stickjes", faites de tabac bizarre qui rend bête, aux doux noms évocateurs de leur origine :marocaine.....
seulement pour les amateurs (pas mon cas) et....en vente libre.
----------------------------------------------------------------------------------------
Plein de guides existent,notamment vélo.
Ne pas hésiter à solliciter les offices du tourisme du pays
(je crois qu'il y en a un à Paris,où ils parlent français).
-----------------------------------------------------------------------------------------
Le vocable préféré des hollandais: (phonétique)
-isse dat rratisse? (=c'est gratuit?)
-date isse ni duur! (= c'est pas cher)
-rrra-argh =volontiers
-da-argh=bonjour,salut
-ya=oui
-néye=non

Ils sont plus que ravis quand ils entendent un français parler un ou 2 mots de hollandais.

-Plein de "G" à prononcer comme un raclement de gorge (Rrrre) (comme avant de cracher....),caractéristique de la langue.
-Plus qu'une tendance à relier/emboutissant les mots entre-eux en parlant....très difficile de comprendre.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------
Quelques racistes,hélas,qui expliquent de rares pancartes :
"interdites aux chiens et aux français" .
Le français étant symbolisés comme des faignasses et des voleurs
mais la plupart adorent la France!!!

Les campings :
-sont parfois assez chers
(si situés en ville où à proximité,souvent avec beaucoup d'activités ludiques),
-leurs sanitaires extrêmement propres+++++ :surtout ne pas les saloper,sinon problèmes assurés!.


Dernière édition par el sombrero le Lun 28 Mar - 17:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bqt
**
avatar

Messages : 108
Âge : 60
Localisation : fécamp
VPH : ice QNT
Date d'inscription : 20/07/2009

MessageSujet: 1iere virée   Lun 12 Oct - 20:14

merci pour les renseignements
j'aimerais faire la LF 1 je recherche cette carte si vous la possèdé et que vous ne l'utilisez pas, pensez à moi.
http://www.landelijkefietsroutes.nl/routes/?route1
en plus je voudrais faire les iles Texel
j'ai de plus en plus envie de partir grace à vos conseils
merci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ragdolldeshautesfalaises.com
yvesg83
Pilier du forum


Messages : 795
Âge : 54
Localisation : Bras (Var)
VPH : Trike Performer Mesh électrifié
Date d'inscription : 20/03/2009

MessageSujet: Re: Petites réflexions pour cyclocampeur débutant   Lun 12 Oct - 20:42

Une petite anecdote concernant les Pays Bas.

En 1986 j'y suis allé en voiture pour accompagner un groupe en vélo.
Comme je ne vais pas vite j'ai le temps de bien lire les panneaux et je m'aperçois que les villes de "Doorgaand" et "Verkeer" sont indiquées partout.
Au début je me dis que ça doit être des villes voisines mais les kilomètres passent et ces 2 "charmantes bourgades" sont toujours indiquées partout...

Après 50km, toujours étonné de les voir fléchées partout je finis par déduire que "Doorgaand Verkeer" ça veut dire... "Autres Directions" Embarassed

Ah ces français à l'étranger...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
el sombrero
Accro du forum
avatar

Messages : 5080
Âge : 57
Localisation : Hautes Pyrénées (65)
VPH : Trike Gforce xts suspendu 26"-20"
Date d'inscription : 04/09/2007

MessageSujet: Re: Petites réflexions pour cyclocampeur débutant   Mar 13 Oct - 13:40

pour les Pays Bas:
une chose à ajouter tout de même :le sport national qui consiste en l' "emprunt de vélo",même pour ne l'utiliser que pour rentrer chez soi.

Il n'est pas rare qu'une personne qui se soit fait voler son vélo,par exemple pendant une séance au cinéma,
vole à son tour ....un "autre" vélo,simplement comme ça.+++++

De plus les vélos Hollandais se ressemblant tellement,qu'il n'est pas surprenant que certains fassent benoitement la confusion entre leur propre vélo et un autre.


Attention en ville quand on l'antivole au mobilier urbain,qu'un autre cycliste ne passe son gros et long cable dans le cadre de son vélo et d'....un autre sans s'en apercevoir!!!

En rase campagne,c'est plus calme,évidemment.

Un gros antivol y est de rigueur!!!....je recommande un "U" ,certes lourd mais dissuasif.
Même pour faire ses petites emplettes rapidement.


Dernière édition par el sombrero le Lun 28 Mar - 17:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sherpa421
Accro du forum


Messages : 1170
Âge : 42
Localisation : Tassin la demi Lune (69) FRANCE
VPH : Catrike Road, Méphistophélès
Date d'inscription : 02/08/2009

MessageSujet: Re: Petites réflexions pour cyclocampeur débutant   Mar 13 Oct - 14:23

Une petite astuce que je ne sais pas où mettre alors je la met là.
Pour trouver de l'eau cherchez le cimetière. Il y a souvent un robinet pour arroser les fleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
iubito
Modo sortant
avatar

Messages : 4555
Âge : 36
Localisation : Le Puy-en-Velay
VPH : Trice QNT solarisé, footbike street
Date d'inscription : 06/08/2007

MessageSujet: Re: Petites réflexions pour cyclocampeur débutant   Mar 13 Oct - 14:32

pour ceux qui ont un GPS, y'a même une collecte des positions des cimetières Wink sur gpspassion
y'a pas tout, mais vous pouvez aider à compléter la collecte...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tousauxbalkans.net
el sombrero
Accro du forum
avatar

Messages : 5080
Âge : 57
Localisation : Hautes Pyrénées (65)
VPH : Trike Gforce xts suspendu 26"-20"
Date d'inscription : 04/09/2007

MessageSujet: Re: Petites réflexions pour cyclocampeur débutant   Mar 13 Oct - 16:27

FAIRE DURER SA TENTE - ENTRETIENT AU JOUR LE JOUR - NETTOYAGE-CONSEILS


Toujours pour les néophytes!!!: ....quelques modestes petits conseils.


Par temps humide,le tissu de la tente se distant,il faut moins tirer lors de son installation,sinon les coutures ne dureront pas bien longtemps.

Il faut nettoyer la toile extérieure au fur et à mesure que les salissures apparaissent:
-crotte d'oiseau (=acide...)
-moustiques écrasés
-bave d'escargot
-gouttes de résine des résineux (attire toute la poussière) :plus difficile à retirer car ne part pas avec de l'eau.
Les solvants adéquats gâteront la qualité de l'imperméabilisation du tissu:il faut y aller mollo...
-la terre,en cas de pluie projetée par les gouttes d'eau frappant le sol (=plic/ploc).
C'est particulièrement facile de bon matin quand la tente est encore recouverte de sa rosée.
J'utilise à cet effet ma mini serviette de douche (ou un carré microfibre dédié),qui sera lavé et désinfecté plus tard
(Cf. bien plus haut les messages sur " l'utilisation de la Javel")


Pour la toile intérieure:
-idem
-une bâche de protection faisant office de tapis de sol (=poids supplémentaire pour son barda!...) sous la tente est un vrai plus:
mais attention de toujours orienter le même côté* face au sol(côté qui restera relativement plus sale)
(*:plus facile ainsi à entretenir)
-bien sécher le fond de cette toile avant le roulage du matin (condensation du sol...)

Par temps chaud,l'humidité résiduelle emprisonnée dans la tente va monter en température,et plus il y aura de saletés et de bactéries,et plus la tente sentira rapidement et sûrement mauvais.
Le tissu:
- restera étanche à l'eau,
- et résistera......
....... bien moins longtemps .


Le plantage des piquets:
-inutile de trop les enfoncer,surtout si le sol est très dur (il faudra les retirer après!!!).
-un rinçage à l'eau claire le matin (s'ils sont pleins de boue) facilitera leur enfoncement le soir venu,et sera bien plus agréable à manipuler.

-de même s'il y en a de tordus,ne pas attendre le soir d'être fatigué pour les redresser (on peut faire ça à midi aussi...)
-pour les sangles de tension reliant les toiles aux piquets :le mieux est de les laisser au dessus du niveau du sol,sans essayer de l'enfoncer dans le sol
(ainsi elles seront bien plus propres et moins humides le matin:,........le pourissement d'une tente commence souvent par là!++++



-si on est VRAIMENT certain que le temps reste au beau fixe,les piquets d'arrimage (corde=drisse) sont parfois inutiles,
sauf pour les tentes qui le nécessitent impérativement de par leur construction
(par exemple pour ne par avoir en contact les 2 parois de la tente quand celle-ci en possède 2),
-mais je conseille de les fixer d'emblée!!! et systématiquement!!! +++++++
car ce n'est pas en pleine nuit qu'il faudra se lever dans la précipitation si le vent arrive....
En tout cas,prévoir un peu de marge lors du plantage du piquet à distance de la tente afin de pouvoir re-tendre les cordes si besoin
(pluie ,humidité ou vent les détendant!!!)
Ne pas les éloigner au maximum non plus,les enfants adorent s'y prendre alors les pieds!



Certains systèmes d'attache de la toile à la tente se font à l'aide de noeuds,particulièrement difficiles à dénouer au petit matin
si on les a trop serrés la veille...ce qui est souvent inutiles.(sauf par grand vent)


Si les cordes de tension sont peu visibles (noires),on peut les remplacer par des cordelettes fluo,qui éviteront aux voisins de tente de buter dedans
(sinon ça tire énormément sur le tissu ,en sollicitant dramatiquement les coutures).

Il est fréquent,maintenant,pour les tentes performantes, qu'une partie (voire la totalité!) du pourtour de la toile intérieure ne touche pas directement le sol :
-ceci permet à la pluie éventuelle de mieux passer en dessous,
-et d'avoir une meilleure tenue du tissu en tension)



Lors de la pause de midi,on peut en profiter pour faire sécher efficacement et rapidement l'humidité résiduelle de la tente.
Le bitume noir et surchauffé fait merveille.
(on gagne aussi -en plus!- un peu de poids!!!)
Les sangles et les ourlets sèchent plus lentement.



En cas de déchirure (ou de couture qui commence à lâcher):il faut intervenir au plus tôt,pour ne pas voir s'étendre les dégâts.++++++
Au pire avec de l'adhésif dans un premier temps pour parer à l'urgence!


La toile ne doit pas faire de faux plis.
-exemples de montage (ok/pas ok) de tentes:



Pliage de la tente:
Autant pour le pliage du tapis de sol,on peut faire toujours à l'identique,pour compacter au mieux,
autant pour la tente,il n'est pas conseillé de plier celle-ci de façon rigoureusement identique à chaque fois:
on risque de fatiguer précocement le tissu aux endroits pliés,provoquant élimage et fuite d'eau (en cas de pluie).

Pour son remisage,un passage en machine à laver préalable (après décrottage éventuel) permet de bien la nettoyer.
Possible ,à 30° et sans lessive,mais c'est mieux avec.
Un bon étendage au soleil lui fera perdre un peu de sa mauvaise odeur.

--------------------------------------------
Pour ma part,je la nettoie un fois par an en machine AVEC de la LESSIVE + JAVEL:
elle en ressort toute propre et sent alors bon.
Elle perd un peu de sa capacité d'étanchéité à la pluie...........................(VOIR PLUS LOIN DANS LES MESSAGES A:RE-IMPERMEABILISATION!!!+++++++)
Le tissu résiste formidablement bien à la javel.

(Je commence le cycle,puis arrête la machine pour faire tremper la toile 2 à 3 heures dans l'eau+lessive+javel:
ce qui permet de bien moins concentrer les produits de lavage,avec une efficacité accrue!!!!+++++)


Pour ré-imperméabiliser,
-Par le passé:
tous les 3 ans environ,je lui faisait une cure de rajeunissement avec avec le "Nixwax" =réimperméabilisant s'utilisant simplement en machine
(coût:10€ environ pour ma tente,tout les 3 ans):le résultat n'est pas exceptionnel d'efficacité.

-Désormais:
j'utilise un ré-enduction au polyuréthane,particulièrement peu onéreuse,facile à mettre en oeuvre,(bien que très salissante),rapide et très efficcae,renouvelable à loisir!
(permet de laver en machine sa tente chaque année!)

Un fois lavée,ré-imperméabilisée et séchée,
JE NE LA REPLACE PAS DANS SON SAC DE COMPRESSION:
jE LA PLIE DOUCEMENT ,SANS TASSER LE TISSU,ET L'ENTREPOSE BIEN AU SEC SUR UNE ETAGERE,avec ses piquets et tout son attirail.

Pensez aussi à bien vérifier le séchage des élastiques de rappel des mâts de tente!!! avant l"entreposage.
--------------------------------------------------------------------------------------


Dernière édition par el sombrero le Ven 10 Fév - 18:43, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lepoulpe
**


Messages : 124
Âge : 42
Localisation : Grenoble
VPH : Performer HR
Date d'inscription : 12/10/2009

MessageSujet: Re: Petites réflexions pour cyclocampeur débutant   Dim 6 Déc - 8:52

Allez hop, ma p'tite contribution, pas de cyclocampeur (c'est pour bientot), mais d'habitue des longues randos en autonomie:

Comment ne pas trop puer?

J'ai essaye des tonnes de T-shirts ayant a la fois la propriete de secher tres vite et de ne pas empuantir trop rapidement l'atmosphere. apres les D4 de toutes gammes qui puent en 0.5 a 2 jours max, les Carline traitees au fil d'argent qui tiennent a peine plus longtemps, on m'a conseille de tester les t-shirts IceBreaker.
ils sont 100% laine Merinos qui est naturellement antibacterienne. on en trouve par exemple chez espace montagne a grenoble. on dirait des tshirts normaux, pas de "sensation laine". ils sont nickels a porter meme quand il fait tres chaud. la pub dit que le record de portage sans le laver et sans puer pendant une expe polaire est de plusieurs mois... sans aller jusque la, le mien a fait 10 jours de rando en montagne l'ete sous le cagnard et avec un gros sac a dos sans etre lave une seule fois (c'est pour le test hein!): eh ben il etait sans doute tres tres sale, mais il ne sentait pas du tout, c'est pas moi qui le dis, c'est ma femme!

bref une vraie revelation ce t-shirt. le seul hic, le prix... 55 euros c'est tres tres cher. par contre je m'en sers tout le temps et il ne s'abime pas du tout pour l'instant (2 ans d'usage).

Meme Millet s'y met, avec le "sportswhool", melange laine/fibre technique: j'en ai achete un au magasin d'usine Lafuma pour 15 euros (avec un defaut d'aspect), teste pendant un long voyage kayak: pas mal du tout, ca finit par sentir mais toujours bien moins que les tshirts techniques classiques.

Lepoulpe

ps: vivement les chaussettes en laine Merinos
pps: un petit tour sur www.icebreaker.com, ils ont maintenant les chaussettes, cool!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
iubito
Modo sortant
avatar

Messages : 4555
Âge : 36
Localisation : Le Puy-en-Velay
VPH : Trice QNT solarisé, footbike street
Date d'inscription : 06/08/2007

MessageSujet: Re: Petites réflexions pour cyclocampeur débutant   Dim 6 Déc - 9:03

Merci pour cette info !
je transpire beaucoup et ça sent fort... pale

et en hiver, quand tu as un vêtement par dessus, c'est lui qui pue j'imagine, non?

P.S.: j'aime bien l'humour du site...
P.P.S: c'est quel modèle que tu as pris? je suis un peu perdu dans tous les modèles... en v'la sur Amazon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tousauxbalkans.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Petites réflexions pour cyclocampeur débutant   

Revenir en haut Aller en bas
 
Petites réflexions pour cyclocampeur débutant
Revenir en haut 
Page 11 sur 20Aller à la page : Précédent  1 ... 7 ... 10, 11, 12 ... 15 ... 20  Suivant
 Sujets similaires
-
» La synthèse pour le débutant
» Conseils pour un débutant poulie
» RECHERCHE des Recettes pour cyclocampeur gourmand... Miam, miam !
» Pêche en Finistère / Matos et conseils pour grand débutant.
» me conseiller sur Un set complet pour jeune débutant à la carpe ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum du Vélorizontal, vélo couché et autres véhicules à propulsion humaine :: Les Activités du Vélorizontal :: Forum du Voyage-
Sauter vers: