Le Forum du Vélorizontal, vélo couché et autres véhicules à propulsion humaine

Le forum francophone de tous les amateurs de cette pratique cycliste
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Mon Mango et moi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Eniotna
Posteur d'argent
avatar

Messages : 440
Âge : 31
Localisation : Epinal
VPH : Mango
Date d'inscription : 10/11/2007

MessageSujet: Mon Mango et moi   Lun 17 Mar 2008, 16:50

Bonjour à tous!

C’est ici que je partagerai mes expériences de vélomobiliste.
Pour l’instant je ne peux raconter que comment j’en suis venu à décider d'acheter un vélomobile, et comment je m’y suis pris pour le trouver.
CAR JE SUIS TOUT NOUVEAU VELOMOBILISTE DEPUIS CE WEEK END !!! ( mais la micro-communauté ne s’agrandit pas, je l’ai acheté d’occasion à un français)

1. Comment j’en suis venu à cette idée saugrenue de vouloir rouler en vélomobile

C’est au printemps 2007, en pérégrinant paresseusement sur le web, que j’ai découvert le concept du vélomobile. J’ai été immédiatement convaincu.
Tout petit déjà j’avais dessiné une voiture à pédale (avec assistance au kérosène Rolling Eyes , je n’avais même pas 8 ans). J’étais donc prédestiné à rouler en vélomobile, j’ai redécouvert là mon rêve de gosse.
Depuis tout gamin j’ai aussi été passionné de voitures. Mais en grandissant, j’ai compris que ces rêves de belles voitures étaient incompatibles avec les enjeux environnementaux actuels. Le vélomobile est donc la synthèse qui me convient parfaitement, une belle voiture, mais avec zéro émissions (je la customiserai peut-être avec un haut parleur et une bande sonore de V8, pour calmer ma frustration Cool ).

Je suis jeune, naïf et impulsif, mais j’ai quand même pris le temps de faire murir ma réflexion. J’ai beaucoup lu de témoignages, de tests, d’avis sur internet. Notamment les récits de Guilhem, très convaincants. J’espère que mes retours d’expérience feront aussi franchir le pas quelques-uns, c’est pour ça que je viens raconter ma vie ici.Bref, je me suis bien renseigné sur tous les défauts de la machine infernale : poids, chaleur, buée, encombrement/vandalisme pour le stationnement, prix…

Puis mon avenir d’étudiant en fin de parcours s’éclaircit :
• Nouvelle ville, nouvelle solution de transport à trouver. A bordeaux je m’en sortais très bien en vélo droit et en tram. Mais une fois au Luxembourg, arriverai-je à me loger pas trop loin du bureau ? Le vélo sera-t-il encore adapté à ce climat moins clément ? Je suis même allé jusqu’à passer le permis moto en pensant que ça pourrait servir.
• Mais aussi quelques mois de vacances en perspective. Peut-être les derniers avant ma vie de travailleur, donc grosse envie d’en profiter pour voir du pays. Mais avec mes convictions écolo, impossible de prendre l’avion ou de faire des milliers de kilomètres en voitures ou moto. Le vélomobile, efficace et permettant de mettre cycliste et bagages à l’abri des intempéries, semble idéal.

C’est donc vers novembre que je me mets à chercher activement la perle rare.

2. Comment j’ai trouvé mon vélomobile

Le vélomobile qui sur le papier répond le mieux à mes attentes est le Quest. Les différentes infos qu’on peut trouver sur le web lui font une très bonne pub.
Le problème : le prix, la liste d’attente pour un modèle neuf, et la quasi-impossibilité d’essayer avant d’acheter (à moins de faire des centaines de km juste pour ça).
Je ne pouvais pas attendre plusieurs années. J’ai bien trouvé quelques modèles d’occasion, mais à chaque enchère les prix se sont envolés.
Je tombe alors sur l’annonce de Laurent Ness (spécialiste de l’éco-mobilité sur Montpellier). Il vend son Mango à un prix que certains trouvent exagéré, mais qui reste dans la norme de ce qu’on peut trouver sur le marché. Alors que j’ai déjà un billet de train pour aller l’essayer, Jean-Pierre Henon (vendeur de vélos couchés près d’Annecy) me contacte car il pense céder son Quest très récent, à un ‘fair price’. Mais après plusieurs semaines d’attentes, il finit par se rétracter.
Je retourne alors sur les sites d’annonces, et je passe à côté de pas mal de choses, notamment un Quest encore garanti qui part à un prix record de… 9 200 euros Shocked . Vous lisez bien, il n’y a pas de faute de frappe.
Cela me convainc d’une chose, c’est qu’en achetant à l’aveugle sans essayer, même si on est très déçu après, ça ne peut pas être une grosse erreur. Les prix restent généralement soutenus et les acheteurs potentiels existent.
Sans plus aucune annonce en vue, j’ai fini par me retourner vers Laurent Ness et son Mango qui n’avait toujours pas trouvé preneur (mais l’annonce n’était diffusée qu’en France me semble-t-il). Voilà comment je me retrouve acquéreur d’un superbe vélomobile. Very Happy


A ce stade vous pouvez penser qu’il s’agit d’un caprice d’enfant gâté. Mais pour moi ça a beaucoup de sens. Les gens de mon âge achètent leur première voiture. Pas moi, j’ai fait un autre choix.
Je ne sais pas encore si j’aurai le courage de l’utiliser au Luxembourg où je travaille en ce moment, mais ça aurait aussi quelque-chose de très intéressant. Dans un pays ou le seul projet de vie consiste à avoir une BMW à 30 ans et une Porsche à 40, je trouve ça bien de montrer qu’il existe autre chose. Ce pays est un enfer pour les écolos, grosses bagnoles, avions, essence pas chère que les frontaliers viennent acheter de loin etc. C’est ici qu’il faut agir (et pas que), quoique la tâche semble insurmontable.
Quand je vois les réactions des collègues, dans ce milieu très conventionnel, j’ai l’impression que je ne suis pas près de convaincre. Je passe déjà pour un fou alors que je ne viens pas encore au boulot avec.

Dans le prochain épisode : comment je suis allé chercher mon objet tant désiré.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eniotna
Posteur d'argent
avatar

Messages : 440
Âge : 31
Localisation : Epinal
VPH : Mango
Date d'inscription : 10/11/2007

MessageSujet: Re: Mon Mango et moi   Lun 17 Mar 2008, 16:53

Episode 2 : Aller prendre livraison d’un truc de 2,65 mètres de long, 1 de haut et presque autant de large (environ)

Sur les recommandations de Laurent, son ancien propriétaire, j’ai ramené le Mango dans sa caisse en bois. Elle avait servi à la livraison depuis la Hollande, et elle sert maintenant de protection/rangement dans le garage. Je réfléchis même à l’aménager un peu pour en faire un mini-garage sur mesure à laisser dehors.
Mais pour l’instant il faut bien avouer que le plan caisse en bois, c’est assez galère. Car qui dit caisse en bois dit pas de transport de vélomobile sur le toit, mais sur une remorque.

En avant donc pour un aller retour Epinal-Montpellier (1400 km) le temps d’un week-end, avec une remorque Kiloutou. Eh oui, quitte à faire un truc totalement aberrant d’un point de vue écologique, autant se lester d’un gros engin derrière : 13L de GPL aux 100 km Shocked , quand même. Promis, je ne le referai plus, maintenant que je peux rouler (loin ?) en pédalant.
Ce fut d’ailleurs l’occasion de se rendre compte une dernière fois à quel point ces autoroutes sont un non sens. A quoi serviront-elles quand le pétrole aura à nouveau doublé, triplé, quadruplé ? En plus c’est hyper dangereux, j’ai vu un camion venant d’en face embarquer la glissière jusque sur ma voie de circulation pale .
Je garde aussi en tête toutes ces voitures en file pour faire le plein, les gens qui s’énervent derrière quelqu’un qui leur font perdre 2 minutes… Les symptômes d’une civilisation qui ne va pas bien.
Oups, je m’égare. Revenons-en à la mangue.

En la voyant en vrai, c’est plein de photos vues sur PC qui se transforment en quelque-chose de concret. Comme je l’avais imaginée, mais là je peux la toucher.
C’est plus léger que je ne pensais, la carrosserie relativement souple m’a surpris. J’étais inquiet de ne pas avoir assez de place à l’intérieur pour vadrouiller, mais je crois que ça devrait largement suffire.
Le temps de faire les réglages, de prendre connaissance de l’engin, d’en discuter un peu, et il est déjà largement temps de charger le tout, boite dans la remorque et Mango dans la boite (sous la pluie, vive le sud). Bien arrimé par Laurent, spécialiste de kitesurf, qui sait faire des nœuds avec une dextérité impressionnante. Une longue journée de route m’attend.

Au passage un grand merci à Laurent pour son accueil chaleureux, au mécano et au copain graphiste, l’auteur du visage sympathique du Mango.

Retour sans encombre sur Epinal, ou je laisse pour l’instant le Mango. A Luxembourg je n’ai que ma chambre pour le mettre, peut-être que je tenterai le coup.
Le vélomobile a bien supporté le voyage. J’ose à peine le manipuler de peur de l’abimer, mais avec l’habitude je devrais être plus à l’aise. Il squatte dans le garage de la voiture que môman m’a prêté pour le week-end, mais j’ai déjà une piste pour en louer un dédié, pas trop loin et pas trop cher. Parce que finalement, cette grosse boite même imperméabilisée et même temporairement n’irai vraiment pas sur la terrasse. Pour un vélomobile il faut un garage, qui ferme à clé.

Et là, avant même de m’en servir, je ressens le bonheur d’avoir un vélomobile juste là, dans le garage, après plusieurs mois à y penser. Je saute partout, gros sourire banane qui ne quitte pas mon visage. Mais quelle frustration de devoir retourner au boulot à 200 kilomètre de là.
Ca vaut bien deux jours de congés pardi ! Donc mercredi soir, direction le Mango, et j’ai jusqu’à lundi pour bien le prendre en main . Ca fait dans combien d’heures, de minutes, de secondes ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jéjon
Accro du forum


Messages : 7366
Localisation : Belgique
VPH : Schlitter Encore, Zockra Gwer, Sucre d'Orge (TD Dechenne), Optima Orca ASS, Tandem Flevo Amigo, Cuberdon (VM A2)
Date d'inscription : 07/01/2006

MessageSujet: Re: Mon Mango et moi   Lun 17 Mar 2008, 17:16

Avant même de lire le second message, je ne peux m'empêcher de manifester mon enthousiasme :
Eniotna a écrit:
Dans un pays ou le seul projet de vie consiste à avoir une BMW à 30 ans et une Porsche à 40, je trouve ça bien de montrer qu’il existe autre chose. Ce pays est un enfer pour les écolos, grosses bagnoles, avions, essence pas chère que les frontaliers viennent acheter de loin etc. C’est ici qu’il faut agir. [...] Les gens de mon âge achètent leur première voiture. Pas moi, j’ai fait un autre choix.


Bravo ! Bravo !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vindwa
Accro du forum
avatar

Messages : 4970
Âge : 57
Localisation : Esneux (B)
VPH : Rans F5 Enduro / MD23 Dechenne 26x26
Date d'inscription : 04/01/2006

MessageSujet: Re: Mon Mango et moi   Lun 17 Mar 2008, 17:24

Oui, super.
En plus, il n'y a pas beaucoup de routes plates au grand-duché, ce projet est aussi un défi sportif
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vipere noire
Accro du forum
avatar

Messages : 4545
Localisation : isere - 38
VPH : speculoos, cobra (prêté), kouign amann (grillé!), cat speed
Date d'inscription : 05/01/2006

MessageSujet: Re: Mon Mango et moi   Lun 17 Mar 2008, 18:03

messages qui font plaisir a lire en effet. Longue route au Mango !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gil
Posteur d'argent
avatar

Messages : 347
Âge : 54
Localisation : Haute Bretagne (35)
VPH : trike challenge XT déguisé en VM depuis le 27-08-08,Waw 036 depuis le 28-11-11
Date d'inscription : 28/12/2007

MessageSujet: Re: Mon Mango et moi   Lun 17 Mar 2008, 19:16

Bravo Antoine,

je suis impatient de lire tes premières impressions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pixel-Man
Accro du forum
avatar

Messages : 1068
Âge : 50
Localisation : Lille (59)
VPH : Raleigh Freedom :)))
Date d'inscription : 20/01/2008

MessageSujet: Re: Mon Mango et moi   Lun 17 Mar 2008, 20:19

J’imagine le gars se faufiler entre la Béhème de maman et la Porsche de papa, à bord de sa banane, un bonnet bien chaud sur la tête, pour quitter la propriété située au sommet de la colline.
Maman n’a tout juste pas le temps de rattraper le fiston pour lui donner son cache-nez. « Zut alors ! »
Elle le regarde inquiète dévaler en zigzagant la pente qui mène au village.
Heureusement, il a toujours son gsm sur lui : indispensable pour appeler maman quand il faudra revenir à la maison, au sommet.

J’rigooooooooole.

Bravo Eniotna!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/velomobiledesign
denis.paul
***


Messages : 182
Âge : 49
Localisation : Thier-à-Liège BELGIQUE
VPH : M5 Shockproof 559 Titanium
Date d'inscription : 08/05/2007

MessageSujet: Re: Mon Mango et moi   Lun 17 Mar 2008, 20:57

Bravo Antoine,
Super content de savoir que tu as "craqué" pour le Mango.
Avant de monter à bord : c'est magique.
Les premiers kilomètres : c'est magique.
Après 4 mois : c'est ... toujours magique.
Bonne route.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
iubito
Modo sortant
avatar

Messages : 4553
Âge : 34
Localisation : Le Puy-en-Velay
VPH : Trice QNT solarisé, footbike street
Date d'inscription : 06/08/2007

MessageSujet: Re: Mon Mango et moi   Lun 17 Mar 2008, 21:45

Bravo Antoine pour tes convictions écolos, pas facile quand on est entourré de BMW et de Porscschsches.

Longue vie et bonnes routes au Mango (qui a en effet une très jolie bouille, j'l'ai vu chez Laurent en septembre, mais ch'ui pas monté dedans)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tousauxbalkans.net
Dominique Perruchon
Accro du forum
avatar

Messages : 1877
Âge : 59
Localisation : Champigny/Marne (94) & Maisse (91)
VPH : ZOX 26 et BARON n°1365 Discus 2006 gris métal,
Date d'inscription : 20/05/2007

MessageSujet: Re: Mon Mango et moi   Lun 17 Mar 2008, 22:44

Bonjour,

Lire du bonheur, c'est également en ressentir pour soi.

Merci de ce partage.

Bonnes routes enchantées avec ton joli Mango.

Dominique Perruchon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tropheekidam.free.fr
Eniotna
Posteur d'argent
avatar

Messages : 440
Âge : 31
Localisation : Epinal
VPH : Mango
Date d'inscription : 10/11/2007

MessageSujet: Re: Mon Mango et moi   Lun 17 Mar 2008, 22:58

Holà, pas de méprise.
J'aurais été mieux en Porsche Cayenne (bouuh) pour tracter cette grosse remorque, mais j'étais au volant d'une Renault de 200 000 km. Je pète pas dans la soie comme on dit. Quand je parle de grosses bagnoles, c'est par rapport à ce pays de détraqués où je vis temporairement, je ne devrais d'ailleurs pas m'y éterniser, je ne suis pas fan d'évasion fiscale et du blanchiment d'argent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
el sombrero
Accro du forum
avatar

Messages : 5035
Âge : 56
Localisation : Hautes Pyrénées (65)
VPH : Trike Gforce xts suspendu 26"-20"
Date d'inscription : 04/09/2007

MessageSujet: Re: Mon Mango et moi   Mar 18 Mar 2008, 14:00

Bonjour Eniotna,

Aaaah,quel optimisme,ça fait du bien de te lire!

Au plaisir de connaitre tes sensations de roulage à bors de ton engin!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guilhem
Accro du forum
avatar

Messages : 2259
Âge : 41
Localisation : Toulouse (31), France
VPH : Quest + Leitra Cabriolet
Date d'inscription : 02/08/2006

MessageSujet: Re: Mon Mango et moi   Mar 18 Mar 2008, 20:42

Bravo Eniotna pour ton acquisition ! Le Mango est un super vélomobile, rapide, pratique et sympa !

Moi je dis : si tu peux, amène ton vélomobile au Luxembourg ! Quel plaisir de griller les 4x4 et grosses berlines coincés dans les embouteillages !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://envelomobile.wordpress.com
Eniotna
Posteur d'argent
avatar

Messages : 440
Âge : 31
Localisation : Epinal
VPH : Mango
Date d'inscription : 10/11/2007

MessageSujet: Re: Mon Mango et moi   Ven 21 Mar 2008, 12:50

Premières impressions (en vrac, désolé)

C’est donc jeudi, en ce premier jour du week-end Razz que j’ai fait mon premier essai.
J’avais presque une boule au ventre tellement j’avais attendu ce moment, et tellement je l’appréhendais.
A peine rentré chez moi, je pose mon sac, je prends le bazar habituel, plus un K-way, une chambre à air, une pompe etc. (y a tellement de place !) et hop en avant. En jean, polaire et chaussures ordinaires.
Les premières sensations sont extraordinaires, la position, l’impression d’être presque dans une voiture, ou plutôt un kart. Les freins (combinés, une seule commande) mettent en confiance. Bien sûr je suis hyper prudent, pas de vitesse au début, tout doucement dans les virages. Je reste hyper vigilant dans la circulation, parce que je suis bien obligé de commencer directement en ville.
Je voulais d’ailleurs rester quelques minutes sur une grande esplanade pour me faire un peu aux commandes, à la direction. Mais l’appel est trop fort, je prends directement la route sans perdre une minute .

Pour être franc, je m’attendais à un bond plus spectaculaire en termes de performances.
Il faut quand même resituer les choses, je ne suis pas très sportif, je suis même fumeur, et ça fait bien trois mois que je n’ai pas fait d’effort soutenu. Ca doit donc certainement jouer. Et je n’ai pas non plus ‘cherché la perf’ pour la première sortie, qui était plutôt dans un esprit de découverte. Je n’ai d’ailleurs rien mesuré. J’ai fait un trajet que je connais bien, 37 km bouclés habituellement à plus ou moins 25 de moyenne avec un vélo de route bas de gamme. J’ai dû le faire aujourd’hui à environ 30 de moyenne.
C’était peut-être une mauvaise idée de choisir un parcours que je connais très bien, car les repères ne sont pas du tout les mêmes.
Au moindre faut plat montant je forçais pour pouvoir me dire que finalement le vélomobile montait bien, mais ça devient vite épuisant. Par contre dans les faut plats descendants autour de 35-40, je n’étais vraiment pas en confiance, surtout les premiers kilomètres. Et pour aller à cette vitesse là, pour peu qu’on n’ait pas perdu tout l’élan en montant, il n’y a quasiment aucun effort à faire. Donc en gros j’ai forcé pour monter et j’ai coupé l’effort à chaque faut plat descendant. Je ne pense pas que ce soit le moyen de tirer la quinte essence du Mango. Mais la bonne gestion de l’effort viendra avec les kilomètres.
Je n’ai pas été essoufflé, je crois que mon cœur est resté calme, par contre les jambes m’ont fait comprendre qu’elles avaient travaillé. Peut-être que cela vient aussi d’un mouvement légèrement différent qu’en vélo droit. Donc en côte on ressent bien le poids, par contre les relances en ville ne sont pas épuisantes et sont assez rapides (je m’attendais à pire). Et le troisième plateau est parfait pour grimper sereinement les raidillons qu’on peut trouver par chez moi. Il me parait même indispensable. Par contre est-ce bien raisonnable de voyager en vélomobile, et donc de rajouter encore du poids en bagages ? C’est un coup à rester planté dans les côtes…

Si je n’étais pas à l’aise dès que la vitesse s’élevait, c’est à cause du ‘pilotage’. Déjà, je viens du vélo droit, donc les sensations au ras du sol sont nouvelles pour moi. Et en plus la direction est vraiment délicate, très directe. Une question d’habitude certainement. Et avec la vitesse, la moindre maladresse avec le guidon (enfin le manche, je ne dais pas comment on appelle ça), la moindre rafale de vent, ou même les devers se transforment en un bel écart. Le moins qu’on puisse dire c’est que la trajectoire n’est pas très précise au début, surtout en changeant de vitesse (au guidon).
Parce que j’ai aussi eu du mal avec les vitesses. Je transpire des mains (et oui), et je n’arrivais pas toujours à bien tourner la commande en caoutchouc. Une paire de mitaines devrait régler le problème. J’ai aussi eu du mal à trouver les bons rapports. Une question d’habitude aussi, les démultiplications ne sont pas les mêmes que sur les vélos que je connais. Un petit réglage est nécessaire pour supprimer un défaut dans la transmission (la chaîne ‘saute’ de manière très régulière).
Autre petit défaut dû aux premiers kilomètres : au bout de 20 km environ, j’ai l’impression de ne plus avoir de sang dans les orteils. Je me rappelle alors de Laurent qui m’explique que les pédales ont un côté attache rapide et un autre côté pour les chaussures ordinaires Rolling Eyes . Ca change tout, je peux pousser plus confortablement sur les pédales. Il faudra d’ailleurs que j’essaye les SPD, il parait que c’est le jour et la nuit.

Bref, des détails qui devraient se régler avec le temps.
Mais l’impression générale reste très bonne I love you . Surtout la sensation de flotter au-dessus de la route quand on arrête de pédaler, il y a une inertie incroyable, le vélomobile poursuit sur sa lancée presque sans ralentir et sans aucun bruit Cool .
La position est très confortable. Avec un renfort dans le dos je pourrais en faire toute la journée, à condition bien sûr de mieux gérer l’effort.
J’ai même essuyé une averse de neige. Là c’est le pied, dans une situation qui aurait vraiment été galère en vélo normal (je ne serais d’ailleurs jamais sorti par cette température), il suffit en Mango de s’arrêter au bord de la route (sans oublier de descendre les vitesses !, l’habitude viendra). Même pas besoin de descendre, je glisse la mousse noire qui ne laisse dépasser que la tête, et je repars aussitôt dans un confort absolu, avec une casquette sur la tête. Bon j’avoue qu’une paire de lunette n’aurait pas été superflue, je vais bientôt m’équiper.
Je n’ai pas trop transpiré, même en jean-polaire. Mais la polaire est superflue une fois refermée la capote. Il faut dire qu’il ne faisait pas loin de zéro, je ne sais pas ce que ça donnera en été (peut-être pas possible d’aller au boulot en costard par temps chaud, même pour une distance modérée, par contre ça semble faisable s’il ne fait pas trop chaud).

Autres remarques en vrac :
C’est vrai que les voitures sont prudentes et doublent assez loin (surtout en me voyant zigzaguer), mais pas toutes non plus. Un vrai klaxon serait utile. Et c’est assez impressionnant de se faire doubler par un bus ou un camion, on se sent vraiment bas. Globalement il n’y a pas de problèmes dans la circulation, mais quand même, moins il y a de voitures mieux c’est. Je ne sais pas si c’est psychologique mais j’ai eu parfois l’impression d’être le nez dans les échappements. A noter l’impossibilité de sortir le bras pour montrer ses intentions quand la capote est fermée. Il faut bien gérer sa position sur la chaussée.

Enfin en vélomobile, il ne faut pas avoir peur du regard des autres. On laisse rarement indifférent, surtout auprès des enfants (j’ai fait une sortie d’école, TOUT le monde me regardait, ça fait beaucoup de paires d’yeux Embarassed ). Je ne sais pas toujours s’ils se moquent, admirent ou sont juste étonnés, mais en tous cas on ne passe pas inaperçu.



Oups, j’ai été long, c’est les émotions du début…
Déjà aujourd’hui j’aurai beaucoup moins de choses à raconter, car je ne vais pas m’amuser à ça dès le deuxième jour. Pas de bol quand même pour mon premier week-end.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guilhem
Accro du forum
avatar

Messages : 2259
Âge : 41
Localisation : Toulouse (31), France
VPH : Quest + Leitra Cabriolet
Date d'inscription : 02/08/2006

MessageSujet: Re: Mon Mango et moi   Ven 21 Mar 2008, 13:40

Bravo Eniotna pour ton récit ! Je me reconnais dans beaucoup de tes impressions. Le vélomobile c'est beaucoup d'a priori, sur le poids, sur la vitesse, et on est surpris au début. Non c'est pas si lourd, non c'est pas si rapide. Mais c'est vrai, c'est confortable et ça permet de transporter plein d'affaires Smile

Tu verras avec le temps on s'habitue, à ne pas forcer dans les côtes, à profiter de l'inertie en descente jusqu'à de bonnes vitesses, à changer les vitesses en s'arrêtant, au confort, etc.

Par contre, je trouve qu'on ne s'habitue pas aux regards incrédules. Moi ça me fait toujours très bizarre de susciter autant de curiosité, alors que maintenant le vélomobile me semble tellement naturel. Et effectivement, on ne peut jamais savoir ce qu'en pense les gens, c'est très frustrant. Sauf bien sûr les quelques jeunes males qui te crient des trucs débiles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://envelomobile.wordpress.com
Eniotna
Posteur d'argent
avatar

Messages : 440
Âge : 31
Localisation : Epinal
VPH : Mango
Date d'inscription : 10/11/2007

MessageSujet: Re: Mon Mango et moi   Ven 21 Mar 2008, 17:53

Je n'ai pas pu résister à l'envie de sortir, même sur la neige. Juste quelques hectomètres pour aller voir l'assurance.

C'est sur que pour un tel trajet, je serais allé aussi vite en vélo... mais je ne serais jamais sorti en vélo sous la neige.
L'essai de la "petite course en ville" en vélomobile est donc concluant. En choisissant bien l'endroit je n'ai pas eu trop d'appréhension à le laisser hors de mon champs de vision quelques instants.

Par contre, existe-t-il un modèle traction intégrale pour régions accidentées et enneigées? J'ai dû mettre pied à terre en rentrant, les pneus slick c'est bien pour le sud...

La bonne nouvelle vient de l'assurance. Le vélomobile est couvert comme le reste du mobilier, donc pas de frais supplémentaires. Et l franchise est marginale par rapport au prix du vélomobile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eniotna
Posteur d'argent
avatar

Messages : 440
Âge : 31
Localisation : Epinal
VPH : Mango
Date d'inscription : 10/11/2007

MessageSujet: Re: Mon Mango et moi   Mar 25 Mar 2008, 22:58

Quel accueil à Pacques. Tout le monde voulait essayer le Mango!
Il n'y a peut-être pas encore de marché pour le vélomobile en France, mais les gens sont tellement curieux qu'un service de location de courte durée (5 ou 10 euros l'essai d'une heure) marcherait certainement...
Les 3 ou 4 personnes qui l'ont essayé ont été assez convaincues... jusqu'à ce qu'ils demandent le prix. Il faut alors expliquer qu'il s'agit de petites séries, qu'un voiture engendre beaucoup plus de dépenses...

J'ai pu me frotter à la route de campagne 'roulante' pour les voitures, où les gens roulent plus à 120 qu'à 90. Eh bein c'est assez dangereux.
J'ai eu droit au 4x4 arrivant en face en train de doubler une autre voiture pale Ca fait déjà peur à vélo, mais avec la place que je prends pour la largeur du vélomobile et mes louvoiements, on n'aurait jamais tenu à trois de front, ça a été juste.
Mais la palme revient à celui qui est resté à ma hauteur en me doublant pour prendre une photo. Il avait carrément oublié de regarder si quelqu'un arrivait en face.
Plus inquiétant : les voitures qui devaient attendre un peu derrière moi avant me doubler mettaient leurs warnings... Une belle attention, mais je me suis dit que je n'étais pas vraiment à ma place.

Je prends donc les mesures qui s'imposent :
- j'ai commandé un airzound pour pouvoir "m'exprimer" face aux automobilistes imprudents (chez "Relax Vision Cycles", j'ai un numéro de suivi Colissimo le jour de la commande, ça leur vaut ce coup de pub)
- je vais essayer de mettre mon casque, au moins tant qu'il ne fait pas trop chaud
- et je vais voir comment je peux accrocher un fanion. C'est vrai que dès que la route est un peu vallonée, le Mango assez bas peut rester caché jusqu'au dernier moment.


J'ai encore dans l'oreille le "wouaaaah" des enfants de Badménil-aux-bois qui jouaient au bord de la route quand j'ai survolé le village à 40 dans un silence de voiture électrique Cool .
Par contre j'ai encore la frustration de ne pas oser dépasser le 50, alors que cette vitesse est si facilement atteinte dès que le relief est favorable. Passé 40 je me mets déjà au milieu de la route en serrant fort le guidon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Calcoran
Accro du forum
avatar

Messages : 2836
Âge : 42
Localisation : Rennes, France, Europe, Terre, Voie Lactée
VPH : VH: Quest 317, Trice Q26->24. VD: Brompton
Date d'inscription : 19/02/2008

MessageSujet: Re: Mon Mango et moi   Mar 25 Mar 2008, 23:12

J'ai l'impression qu'il te faudrait surtout un système d'appel de phares, en plus du aizound Neutral .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
M
Accro du forum
avatar

Messages : 4172
Localisation : de retour à Lyon
VPH : divers rase-moquette
Date d'inscription : 11/01/2006

MessageSujet: Re: Mon Mango et moi   Mar 25 Mar 2008, 23:14

... ou un grand miroir ;-) (d'accord, cela casse l'aéro)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://velorizontalyon.blogspot.com/
Calcoran
Accro du forum
avatar

Messages : 2836
Âge : 42
Localisation : Rennes, France, Europe, Terre, Voie Lactée
VPH : VH: Quest 317, Trice Q26->24. VD: Brompton
Date d'inscription : 19/02/2008

MessageSujet: Re: Mon Mango et moi   Mar 25 Mar 2008, 23:32

Peut-être en bricolant un gros flash cobra de photographe ... probablement pas légal, mais au moins tu as de bonnes chances d'être vu Smile .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eniotna
Posteur d'argent
avatar

Messages : 440
Âge : 31
Localisation : Epinal
VPH : Mango
Date d'inscription : 10/11/2007

MessageSujet: Re: Mon Mango et moi   Sam 12 Avr 2008, 22:49

L'Airzound est magnifiquement fixé... avec un bout de ficelle Embarassed
Je ne suis pas très bricoleur et l'équation était difficile : il doit rester accessible pour être rechargé, ne pas empêcher de fermer la capote, mais être le né dehors pour ne pas me rendre sourd. Il a donc trouvé sa place dans un des trous pour les pieds, à côté de la sonnette "dring dring" pour les piétons.
La fanion tient pour l'instant suffisamment bien avec du gros scotch et un élastique, il sort juste à côté de la tête mais sans gêner. On le voit de loin (orange pétant et assez haut), je n'ai pas l'impression que ça freine trop et c'est assez rassurant dans le trafic.
J'ai résolu mes petites soucis de dérailleur et j'ai monté les 3 pneus marathon racer de Schwalbe gracieusement offerts par Laurent. Ca roule très bien, mais je n'ai pas trop de références pour juger. Ils font une petit bruit de roulement, surtout dans les virages. Ca devrait mieux accrocher que les slicks sous la pluie. Espérons que je n'aies pas de problèmes de crevaison.
Un autre souci résolu : avec la capote c'est impossible de boire au bidon, et même sans je trouve ça assez acrobatique. J'ai trouvé un système de tube bon marché qui s'adapte sur n'importe quelle bouteille, genre camel bag.
Demain j'essaie les chaussures pour pédales automatiques! J'ai pris un modèle pour VTT, pas le top niveau perf, mais au moins on peut marcher avec, ce qui peut m'éviter de trimbaler 50 paires de chaussure si je voyage.

Par contre, garé sur le parking d'un grand magasin un samedi après-midi, on a réussi à me piquer ma casquette pleine de sueur et vieille de 10 ans, et mes gants tout neufs. Pays de meeerde !!! Juste pour m'emmerder, parce que je vois pas bien ce qu'on peut en tirer scratch . Ils auraient au moins pu prendre la pompe, légère et pratique, qui doit valoir un peu plus, là j'aurais compris. J'avais pourtant bien remis les capotes en place pour qu'on ne voie pas l'intérieur. Les gens sont sans gêne Rolling Eyes Donc à partir de maintenant c'est sac à dos, et tout le bazar dedans et avec moi dès que je quitte le vélomobile...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tigouille
Accro du forum
avatar

Messages : 2999
Âge : 63
Localisation : limoges
VPH : tica
Date d'inscription : 09/09/2006

MessageSujet: Re: Mon Mango et moi   Lun 14 Avr 2008, 22:05

si on se croise je veux bien cadeau casquette contre un essai!
Infos interessantes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tigouille.free.fr/
Patum Catus
Accro du forum


Messages : 5973
Date d'inscription : 08/02/2007

MessageSujet: Re: Mon Mango et moi   Lun 14 Avr 2008, 22:28

Eniotna a écrit:
... les 3 pneus marathon racer de Schwalbe gracieusement offerts par Laurent.
... Espérons que je n'aies pas de problèmes de crevaison.
- une crevaison en 4700 km et quelques, ma bécane est certes moins lourde que la tienne mais j'oscille entre 85 et 95 kg et roule aussi dans les bois et autres chemins.
mes pneus portent certes de petites entailles, mais c'est tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Patum Catus
Accro du forum


Messages : 5973
Date d'inscription : 08/02/2007

MessageSujet: Re: Mon Mango et moi   Mar 22 Avr 2008, 16:36


- rectificatif : ils ont 5000 et je viens de me rendre compte qu'ils étaient usés jusqu'à la corde...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
emlaurent
**


Messages : 98
Localisation : alsace - mulhouse
VPH : en projet
Date d'inscription : 05/05/2007

MessageSujet: Re: Mon Mango et moi   Mer 23 Avr 2008, 01:19

Eniotna a écrit:
J'avais pourtant bien remis les capotes en place pour qu'on ne voie pas l'intérieur. Les gens sont sans gêne Rolling Eyes Donc à partir de maintenant c'est sac à dos, et tout le bazar dedans et avec moi dès que je quitte le vélomobile...

Pas glop effectivement !! (sur mon biclou VD, je me suis fait piqué ma sonnette, les gars n'ayant pas réussit à enlever la selle...)
Pourquoi ne pas faire un coffre en dur et fermé à clef ?
Fixé sur la carrosserie à l'intérieur par ex. Ca offrirait la même sécu que pour les coffres de scooter pour mettre le casque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.technistub.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mon Mango et moi   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mon Mango et moi
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Changement de propriétaire de mon Mango ?
» Mon Mango et moi
» Sinner Mango+ à Lyon
» Aventure en Mango
» Sinner Mango

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum du Vélorizontal, vélo couché et autres véhicules à propulsion humaine :: Les Points spécifiques :: Vélomobiles-
Sauter vers: