Le Forum du Vélorizontal, vélo couché et autres véhicules à propulsion humaine

Le forum francophone de tous les amateurs de cette pratique cycliste
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Masque anti-pollution et nosecaps

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Glace de Feu
Pilier du forum
avatar

Messages : 944
Âge : 52
Localisation : Proche banlieue de Grenoble
VPH : M5 SP559 vert ; Zockra KA LD 571/622 blanc et bleu
Date d'inscription : 04/01/2006

MessageSujet: Re: Masque anti-pollution et nosecaps   Lun 15 Sep 2008, 23:02

Jean Thevenet a écrit:
en tout cas un gaz très odorant est une nuisance ofalctive.
il est officiellement recconu que la pollution des moteurs thermiques tue 30000 fraçais par an, et a un impact équivalent au tabagisme. c'est énorme.
et je pense encore que ces chiffres sont minimalisés.

Je ne nie pas la nuisance olfactive, je conteste le fait d'associer la présence de mercaptans dans l'atmosphère à une toxicologie problématique.

A propos des 30.000 morts dûs à la pollution, sans minimiser le problème, je te rappelle qu'il s'agit de morts prématurées de personnes déjà en détresse physique importante (en général personnes âgées souffrant d'asthme), et que les études épidémiologiques parlent de quelques mois "perdus" en espérance de vie. Pas grand chose à voir avec l'impact du tabagisme que tu évoques ici (ou là, la perte en espérance de vie se chiffre en décennie !).

J'oserais aussi mettre en regard l'une de l'autre ces deux cartes :

Perte en espérance de vie moyenne statistique (mois) due au PM2.5 anthropique, en Europe :



Carte de l'espérance de vie moyenne en France :



Paris polluée réussit plutôt bien à nos anciens, non ?! Laughing

M'enfin on s'éloigne sérieux du sujet du post. Pour lequel je me contenterai désormais de donner mon point de vue très positif sur le masque Respro, surtout en usage "hiver". Je précise que je m'en sers depuis près de 8 ans (en ayant bien sûr changé les filtres, mais aussi de modèle Respro).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean Thevenet
Accro du forum
avatar

Messages : 1486
Âge : 49
Localisation : N45.7637290 E005.7722780
VPH : VTT à guidon de course
Date d'inscription : 11/06/2008

MessageSujet: Re: Masque anti-pollution et nosecaps   Dim 28 Sep 2008, 18:12

Citation :
A ce propos, je corrige Jean : les particules nanométriques se comportent comme un gaz quand elles passent dans les poumons, ce n'est donc pas un souci. Celles qui posent un souci sont celles situées vers 0.1-0.2 microns. Or c'est le mode en taille dominant des particules diesel.

mais c'est ça justement des particules nanométriques!!! elles font en effet moins d'un micron et s'expriment en nanomètre, elles sont plus petites que la lumière 370 à 750 nanomètre de longueur d'onde, donc invisible (100 à 200 micro c'est dans l'ultraviolet, des lasers ultraviolets sont à l'étude, mais alors on ferra des moteurs qui crachent du 10 nanomètre?, on est bien loin des très médiatisées fumées noires sous forme de PM2.5 ou PM10 200 à 1000 fois plus grandes et près d'un million à milliards de fois plus lourdes (les particules les plus toxiques, nanométriques des diesels moderne pèsent... rien à coté des autres. il faudrait les mesurer à part.

pour les mercaptan je ne suis pas convaincu non plus. je pense que c'est les oxydes d'azotes, et gaz acides en plus des particules qui font tant d'irritation (syptome bénin qui n'est qu'un aspect mineur de la toxicité réelle de ces particules qui, justement par ce qu'elles se comportent comme un gaz passent dans le sang et se fixent dans le cerveau). à coté de roussel uclaf ça puait, mais ça ne rendais pas malade (j'ai vécu 3 ans à coté de l'usine)
pour l'impact sur la santé, je pense qu'il n'est pas encore manifeste: ça ne fait en effet que 10 ans à peine que les nouveaux diesels se sont généralisés, et leur impact est à mon avis très différents. On va sans doute avoir des grandes surprises qui devraient commencer à se révéler en 2009, à l'occasion d'un changement de législation qui fera sortir certains scandales. Les effets sur la santé de ces particules très fines ne seront pas visibles avant 2020: c'est comme pour l'amiante, et le roundup, l'effet vient 20 à 30 ans après.
les morts prématurés que l'on observes souffrent simplement d'une pollution "classique".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thevenet.jean.free.fr/journal-activite_physique-rubriques
Glace de Feu
Pilier du forum
avatar

Messages : 944
Âge : 52
Localisation : Proche banlieue de Grenoble
VPH : M5 SP559 vert ; Zockra KA LD 571/622 blanc et bleu
Date d'inscription : 04/01/2006

MessageSujet: Re: Masque anti-pollution et nosecaps   Mar 30 Sep 2008, 21:30

Jean Thevenet a écrit:

mais c'est ça justement des particules nanométriques!!! elles font en effet moins d'un micron et s'expriment en nanomètre

Ca t'arrive souvent de jouer aux boules en remplaçant le cochonet par une boule de pétanque, et les boules de pétanque par des perles ?? Oui ?? Alors je comprends mieux pourquoi tu mets du dixième de micron et du nanomètre dans le même panier...

Jean Thevenet a écrit:

pour l'impact sur la santé, je pense qu'il n'est pas encore manifeste: ça ne fait en effet que 10 ans à peine que les nouveaux diesels se sont généralisés, et leur impact est à mon avis très différents.

les morts prématurés que l'on observes souffrent simplement d'une pollution "classique".

En tout cas la pollution que tu appelles "classique" réussit terriblement bien aux Parisiens... Rolling Eyes

Face à une telle névrose phobique, en effet, le masque Respro te serait d'une bien piètre utilité. Comme disait l'autre, "Germaine, laisse béton".


Dernière édition par Glace de Feu le Dim 05 Oct 2008, 11:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
amidesign
Accro du forum
avatar

Messages : 2003
Âge : 51
Localisation : Lausanne
VPH : Construit sur mesure
Date d'inscription : 22/03/2007

MessageSujet: Re: Masque anti-pollution et nosecaps   Mar 30 Sep 2008, 21:43

J'ai une petite remarque :
Dans l'hémisphère nord les vents vont généralement de l'ouest vers l'est. Et il est à remarquer qu'à l'est de Paris les gens vivent moins vieux si j'ai bien compris les cartes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cavallo pazzo
Accro du forum
avatar

Messages : 6820
Âge : 42
Localisation : Suisse, dans les montagnes du Jura
VPH : Catrike Speed 05, Cat 700, Biocycle, BMC 4 tuned
Date d'inscription : 22/01/2006

MessageSujet: Re: Masque anti-pollution et nosecaps   Mar 30 Sep 2008, 22:37

Euh.. Les échelles nano je connais, et 0.1 microns c'est 100 nano, en couches minces, en caractérisation de surface et en optique du 100 nano c'est en effet considéré dans la gamme nanométrique, pas besoin d'être strictement entre 1 et 9.9 nm.
C'est un abus de langage je l'accorde, mais c'est l'usage.

En tous les cas c'est bel et bien sous la limite d'observation en lumière blanche, et sur ce point les méthodes d'analyse optique sont simplement inadéquates puisque totalement inutile. Pourtant on se base dessus, sans considérer la nouvelle catégorie croissante selon les dires de Jean.
Cela m'interpelle tout de même.

La question de l'utilité d'un masque n'est pas remise en cause, mais il serait temps de savoir ce qu'il laisse passer, et les risque encourus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.biketothefuture.ch
Jean Thevenet
Accro du forum
avatar

Messages : 1486
Âge : 49
Localisation : N45.7637290 E005.7722780
VPH : VTT à guidon de course
Date d'inscription : 11/06/2008

MessageSujet: Re: Masque anti-pollution et nosecaps   Jeu 02 Oct 2008, 09:52

d'après un journal "le monde", la pollution à paris n'est pas si importante.
Paris est en effet plat et il n'y a pas d'accumulation de type "cuvette". il y a plus d'émission de polllution peu être mais elle se décale justement, plus souvent vers l'est en se dilluant
elle est bien pire dans les zone rurales de type "fond de vallée" dans les alpes.
par exemple.
d'une part les grands axes peuvent drainer dans les 15 à 30 milliers de voitures par jour, mais les gaz d'échappement se coincent dans une couche d'air qui peut ne faire que 100m d'épaisseur et 3km de large, et rester en place plusieurs jours.
- il y a 1.5 fois plus d'alertes en région rhône alpes qu'à paris.
- le taux moyen le plus fort d'ozone est... à plan du lac en vanoise (à peu près le même qu'à lyon grenoble durant le pic de 15h00 solaire, mais ne descend quà 100 microgrammes la nuit au lieu de quasi 0.
- les taux d'oxydes d'azotes sont également les plus forts dans les vallées alpines, il n'y a qu'un endroit où c'est équivalent, c'est les vallées de Belgique.

Nous avons presque systématiquement l'été
plus de 80 midrogrammes d'ozone (incidence sur l'effort au delà de 60), cet ozone d'ailleurs ralenti la croissance végétale (pertes pour les agriculteurs)
particules, 40 à 60 en moyenne pour les PM10, 15 à 25 pour les PM2.5
NO ou NO2, presque pas l'été, il devient de l'ozone, mais en hiver, souvent au dessus de 400 microgrammes.

a dheli en inde, il y avait le
200809021115 (11h15 équivalent de 13h15 chez nous, eux ils sont à l'heure)
10 ug de NO
7 ug de NO2
1.7 mg de CO (à grenoble rarement plus de 1, sur la route de tigne 200)
ozone 60 ug
PM2.5 18ug

il faudrait pouvoir suivre ça stastitiquement mais ça ne semble pas pire que ce qui est très habituel chez nous, sauf pour le monoxyde de carbone.

on voit que les indicateurs de pollution choisis ne sont pas significatifs.

les coins de pollution les pires ne sont pas les grandes villes, mais les montagnes traversées de route, Les villes ne sont en effet jamais contstruites dans des lieux fermés, même grenoble sujette à un effet cuvette est balayé par 3 vents. c'est donc en des endroit innatendus que la pollution peut être extrême. par exemple, à Belley, alors que la pollution ne se stoke, ni à Lyon, Ni à Grenoble ni à genèves, ni à Chabéry Aix-les bains, lors de l'approche des perturbations, Belley l'air peut rester bloqué et n'est pas renouvellé à chaque perturbation, de ce fait la circulation des 30000 voitures par jour sur la N504, plus les 5000 par jour de la D992, plus tous les petits trajets moteurs à froids des 20000 habitants de la cuvette reste piégé dans une couche de 150m d'épaisseur parfois 3 semaines durant: là c'est directe 2 personnes sur 3 qui attrapent un gros rhume d'irritation, seulement ceux qui habitent à moins de 400m d'altitude. Mais Belley, qui est proche de la vallée de chamonix sur ce critère n'a pas encore de capteur, et n'y tient pas, à cause du tourisme...

à cela il faut ajouter que en montagne, la pollution des voitures de conception KIPULPIR (injection DIRECTE de polluants dans le nez), est augmentée par les mauvais renvois de sensation qui généralisent le parcours en monté à 50 ou 75km/h en cinquième... une voiture arrive ainsi à polluer comme 30.
c'est le cas dramatique de la base d'aviron des écassaz en bas d'un talu de côte.
le pire que tous, c'est la route qui monte à tigne. franchir en vélo un seul paravalenche de quelques 300 à 500m de long revient à traverser quelques dizaines de fois grenobles un jour de pic de pollution. les taux de pollutions sont en effet au seuil d'alerte des appareils des pompiers, qui correspondent à 200 fois les seuils d'alertes à la pollution des grands boulevards de grenoble.

pour aller à tigne j'ai compris la leçon, ne plus y aller, ou si obligé (pour le dentiste) ne plus y aller en vélo. je me fait déposer à Landry et je finit à pieds, ou alors je met le masque à gaz, même en voiture, sinon, mal de tête pendant plusieurs heures. Les habitants de Tignes acceptent: ils disent que c'est l'altitude!
en outre il y a là bas une énorme pollution en haute montagne, en automne: toutes les boues d'épuration sont en effet épandues dans les alpages, avec les produits de synthèse de nettoyage, les antibiotiques que mangent les gens, et cela introduit des problèmes de pollution à la base même des glaçiers. le problème serait différents si les gens mangeaient bio mais justement, ce n'est pas le cas. Pour traverser ses zones d'émanation de vapeur organiques, très forte, il faut des cartouches de type B.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thevenet.jean.free.fr/journal-activite_physique-rubriques
Jean Thevenet
Accro du forum
avatar

Messages : 1486
Âge : 49
Localisation : N45.7637290 E005.7722780
VPH : VTT à guidon de course
Date d'inscription : 11/06/2008

MessageSujet: Re: Masque anti-pollution et nosecaps   Jeu 02 Oct 2008, 10:11

Citation :
Euh.. Les échelles nano je connais, et 0.1 microns c'est 100 nano, en couches minces, en caractérisation de surface et en optique du 100 nano c'est en effet considéré dans la gamme nanométrique, pas besoin d'être strictement entre 1 et 9.9 nm.
C'est un abus de langage je l'accorde, mais c'est l'usage.
on retrouve aussi ce style de langage dans les ondes.
on saute en effet d'ordres de grandeur de 1000 en 1000 ou de 100 en 100 ou de 10 en 10
pour les ondes, c'est du
décamétrique (inclue la bande CB)
du métrique (la bande FM et la VHF 144)
le décimétrique (la télévision, le 432MHz)
le centimétrique (le 2.4GHz le wi-fi)
et puis passé les ondes radars on arrive dans la "lumière" on passe direct au milimétrique et micrométrique et nanonmétrique par catégories de 1000 en 1000.

L'erreur est, avec les particules de les péser: ainsi une pollution ÉNORME de particules nanométriques ne fera même pas bouger de façon sensible un indicateur en microgramme/mètre cube.
ce qui devrait être donné, c'est, par tranche de 10 en 10
par exemple 10 nano à 100 nanomètres 100 nano à 1 micromètre...
c'est le nombre, et ce sous forme d'histogramme.
cela reviendrait à avoir un spectre de répartition au nombre de particules.
il semble en effet que la toxicité est proportionnelle au nombre plus qu'au poids.
ainsi, seulement 1 microgramme par mètre cube de particule de 10 à 100 nanomètre serait préoccupant. alors que ça pèse pas lourd dans un bulletin d'alerte où on attend un poids de 260 microgrammes.

adopter une mesure au poids est une manière de minimiser l'impact plus grand des nouveaux diesels, et je soupçonne même une intervention des lobbies pour cela.

en plus, ces particules fines ne sont plus du tout toxiques de la même façon: elle ne font nullement mal la la gorge ou au poumons, elle n'agissent pas pour les prochaines heures mais pour les prochaines décennies. elles se comportent comme un gaz qui se dissous directement dans le sang et pénètrent dans les cellules, et resteraient surtout dans les cellules nerveuses et les neurones.
LA VOITURE ÇA REND CON... ça pollue en effet le cerveau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thevenet.jean.free.fr/journal-activite_physique-rubriques
ALagrange (Alex)
Accro du forum
avatar

Messages : 5633
Âge : 48
Localisation : Grenoble-Eybens
VPH : Sokol05 & Bacchetta Corsa & Catrike Road
Date d'inscription : 11/04/2006

MessageSujet: Re: Masque anti-pollution et nosecaps   Jeu 02 Oct 2008, 10:32



Dans l'industrie des semiconducteurs on sait parfaitement détecter, mesurer, filtrer des particules nanométriques (>100 nm) comme l'indique le tableau ci-dessus de classification des salles blanches. C'est cher!
D'expérience, j'ai déjà senti l'odeur de cigarette des fumeurs qui fumaient non loin des filtres de la salle où je me trouvais. C'était je pense une classe ISO4 ou 5.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean Thevenet
Accro du forum
avatar

Messages : 1486
Âge : 49
Localisation : N45.7637290 E005.7722780
VPH : VTT à guidon de course
Date d'inscription : 11/06/2008

MessageSujet: Re: Masque anti-pollution et nosecaps   Jeu 02 Oct 2008, 17:11

PSA (Parfois Sent Atrocement) Voiture qui pourvu d'une technologie moderne peut ne pas polluer sur des trajets menées "dans la zone d'endurance" du moteur (donc des notes miraculeuses lors des passages de tests constructeurs) mais qui en cas de sur couple ou sous régime ou variations de puissance se met à polluer d'un coup comme 30 à 100 voitures d'ancienne génération, avec dégagement d'un gaz particulier très irritant. Le moteur est de type HDI (Horrible Diesel Irritant), à injection directe de polluants dans le nez.
KIPULPIR (type de véhicule chez qui le phénomène "PSA" est plus fréquent et plus intense).
les phénomènes PSA et KIPULPIR annulent finalement les progrès en termes de pollution: la légère baisse de pollution observée depuis les années nonante n'est due qu'au durcissement des mesures suivantes
- feux de jardins et d'ordures quasiment éliminés
- mise en place de catalyseur et de filtres sur toutes les usines.
Si les constructeurs automobile disaient vrai, la pollution aurait due être divisée par 5, sauf bien entendu pour le CO2 qui est non toxique aux doses où il pose problème pour l'effet de serre.

Contexte du KIPULPIR avec du PSA.
Celui qui signifierait pour un athlète (remplaçant le moteur tout en étant du même calibre c'est à dire 100 humains ou 5 CV à crottins= 5 fois 5 à 10 CV à résidus d'hydrocarbure) des conditions d'effort en annaérobie lactique: très exactement.
-côte de montagne montée au dessus du seuil de carburation complète.
- accélération forte après un arrêt ou une portion à basse allure
- vitesse trop lente avec un "braquet" trop long (sous régime)
- faux plat montant avec man tient des réglages pour le plat (effort annaérobie)

une voiture a tendance alors à ne pas brûler complètement et de laisser ainsi partir des composées non pas basés sur une combustion non seulement incomplète mais mettant en jeu non pas seulement oxygène et hydrocarbure, mais entre azote et hydrocarbures: oxydes d'azote, particules fines

constat étrange du 20080719
route à grande circulation:
- pollution moindre quand ça circule beaucoup (voitures qui viennent de loin avec moteur chauds et qui sont en vitesse optimale)
quand ça circule peu pollution pire, même pour 10 fois moins de voitures (10 fois moins réellement!): voitures en sous régime (conduite pépère) ou voitures en survitesse (excès de couple) avec des moteurs froids: le gaz à repérer est donc dégagé.
cette pollution est donc bien un dysfonctionnement des nouveaux moteurs.
pour que cette pollution se réduise il faut des flics sur les routes pour que ne soit pas systématiquement fait l'excès de vitesse pieds au plancher dans les lignes droite: le respect de la limitation de vitesse sur les grands axes régularise et fluidifie la circulation, et évite les forts changements de vitesse entre virages et lignes droites qui sont la cause du KIPULPIR avec les voitures de type PSA (Parfois Sentent Atrocement)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thevenet.jean.free.fr/journal-activite_physique-rubriques
Glace de Feu
Pilier du forum
avatar

Messages : 944
Âge : 52
Localisation : Proche banlieue de Grenoble
VPH : M5 SP559 vert ; Zockra KA LD 571/622 blanc et bleu
Date d'inscription : 04/01/2006

MessageSujet: Re: Masque anti-pollution et nosecaps   Sam 04 Oct 2008, 22:25

Jean Thevenet a écrit:
le pire que tous, c'est la route qui monte à tigne. franchir en vélo un seul paravalenche de quelques 300 à 500m de long revient à traverser quelques dizaines de fois grenobles un jour de pic de pollution. les taux de pollutions sont en effet au seuil d'alerte des appareils des pompiers, qui correspondent à 200 fois les seuils d'alertes à la pollution des grands boulevards de grenoble.


Attention : chute de nanoparticules

Panneau prochainement installé au pied de la route de Tignes...
Laughing Laughing Laughing

Jean, faut vraiment pas que je montre tes posts à mon collègue de travail qui a été responsable de la plus grosse étude conduite en France sur la pollution atmosphérique dans les vallées alpines, avec le réseau Air des 2 Savoies. Je crois que ses zygomatiques ne s'en remettraient pas... Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean Thevenet
Accro du forum
avatar

Messages : 1486
Âge : 49
Localisation : N45.7637290 E005.7722780
VPH : VTT à guidon de course
Date d'inscription : 11/06/2008

MessageSujet: Re: Masque anti-pollution et nosecaps   Mar 07 Oct 2008, 23:19

en effet.
j'ai observé un conducteur de 406, en conduite de montagne jamais le régime n'est stable, cela donne
- une accélération de 1700 à 3000 tours par minutes (régime transitoire: le pot catalytique ne fonctionne donc pas) à ce moment là passage d'une vitesse qui tombe le rapport à 1700-2000 tour minute mais avec le couple maximum (combustion incomplète) puis gestion d'un virage suivi généralement d'une reprise à moins de 1500 tour par minute, avec passage de vitesse tardif quand ça peine trop... voilà comment un diesel est catastrophique en côte et peut cracher autant de pollution que 30 à 100 voitures en régime de fonctionnement optimal.

si on met un capteur et qu'on mesure la qualité de l'air moyenne, elle serait, même sur la route de tigne, non alarmante, car le phénomène est hyperconcentré dans l'espace et dans le temps.
mais les heures où l'on roule en vélo correspondent aux heure où les gens roulent en voiture, et l'effort produit en vélo multiplie par l'hyperventilation l'exposition.. et de plus, la trajectoire imposée par la route oblige le vélo à rester dans le sillage des gaz d'échappement (surtout avec cette particularité de pot à droite qui accentue un phénomène de coincement dans fond de driède des gaz quand on se trouve à droite, la falaise à droite, et que la voiture passe avec un pot à droite: elle crache le polluant au fond du driède et celui ci ne s'évacue pas.)
coté ravin, il y a souvent un talus, un muret qui empêche le vent de venir chasser les gaz d'échappement de la route, c'est également accentué avec le pot à droite qui crache les gaz là contre un bord de route plus abrité du vent que l'est le milieu de la route: le vent tend à suivre la rainure de la route faisant encoche et donc les gaz ne partent pas latéralement mais suivent la route, s'y accumulant. c'est pour cela qu'en montagne, pour évaluer l'impact de la pollution il faudrait placer le capteur carrément sur la route au milieu de la voie ou contre le talus... après tout c'est là que le plus de gens y passent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thevenet.jean.free.fr/journal-activite_physique-rubriques
nostradamus
Posteur d'or
avatar

Messages : 556
Âge : 41
Localisation : hendaye
VPH : performer highracer caliper en 26
Date d'inscription : 23/11/2008

MessageSujet: Re: Masque anti-pollution et nosecaps   Ven 28 Nov 2008, 02:27

Je suis de plus en plus sensibilisé au problème énorme que pose la cohabitation avec les voitures, particulièrement dans les côtes et aux heures de pointes.

Dans les côtes, elles ralentissent derrière moi et accélèrent fort pour doubler sur un rapport trop court trop souvent. C'est la plupart du temps les bonnes femmes ou les petits vieux et souvent les bonshommes mais là n'est pas le problème...

Le problème c'est en amont. Pourquoi il n'y a pas un minimum d'heures de TP d'économie d'énergie dans les formations pourtant onéreuses au permis de conduire? On y apprendrait qu'il faut mettre le frein moteur dans les descentes parce que ça coupe la consommation de carburant, qu'il suffit de relâcher l'accélérateur par périodes de cinq cent mètres dans les longs plats pour économiser 10% de consommation, qu'il faut couper le moteur à chaque arrêt de plus de 30 secondes. Ce n'est que les mesures les plus connues.

Aux heures de forte affluence, et bien il faut se priver de vélo, ou de la route fréquentée... Je m'entraîne presque toujours en passant la frontière entre france et espagne. Je vais cesser de m'entraîner sur une route nationale espagnole que j'aimais bien parce qu'elle est bien plate et bien longue. Malheureusement son atout est aussi son principal défaut. Souvent c'est un défilé continu de voitures lancées à 60km/h. Pendant trois jours, j'ai pu expérimenter le long de cette route une irritation de la gorge et la fameuse "angine sans fièvre" qui fait tousser alors que je suis en parfaite santé et j'enrage rien que d'y penser... Je préfère ne pas savoir de quelle cochonnerie ça vient tellement c'est déprimant.

Maintenant je désire m'équiper de simple masque de traffic au charbon actif afin de me protéger des émanations toxiques quand je suis forcé de rejoindre l'air pur de "la campagne" en commutant par les centres villes, piégé aux heures de pointe. J'ai trouvé peu de choix dans les magasins spécialisés et encore moins sur internet, alors que personne n'en porte à vélo ne m'étonne pas.

Cette démarche va s'accompagner de la quête raisonnée d'itinéraires bis spéciaux "poumons libres" pour l'entraînement et le commuting. je ferai ça petit à petit avec www.bikeroutetoaster.com.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ecololo
**


Messages : 95
Âge : 52
Localisation : Courcelles/Belgique
VPH : WAW 142
Date d'inscription : 07/03/2012

MessageSujet: Re: Masque anti-pollution et nosecaps   Jeu 15 Nov 2012, 17:21

Salut t-à tous!

je ressort ce vieux topic car la recherche ne donne rien d'autre, et en plus les liens semblent morts (compréhensible après 4 ans).

Sur le cyclo, ils proposent Respro ou Setlaz. Est-ce que qqn a une expérience? Mon idée, ce serait d'utiliser ce type de masque pour mes déplacement en ville, où ma position dans les file de voitures me font avaler des crasses surtout derrière les scooters et les camions. Les scooters, ce sont les champions : je pense qu'ils polluent comme 20 voitures en terme de gaz toxiques... Et comme ils te doublent dans les côtes où tu respires à fond.....
En long déplacement vélotaf en zone plus rurale, je ne compte pas l'utiliser - je me débrouille d'ailleurs pour être hors heure de pointe dans ce cas. Mais en ville, on ,'a pas le choix.

Les risques pour le cycliste, par rapport aux automobilistes et piétons, sont statistiquement plus important pour les voies respiratoires. L'accidentologie est derrière. Cela me ferai mal que le VM me donne des pathologie de ce genre alors qu'il est sensé améliorer ma santé!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ALagrange (Alex)
Accro du forum
avatar

Messages : 5633
Âge : 48
Localisation : Grenoble-Eybens
VPH : Sokol05 & Bacchetta Corsa & Catrike Road
Date d'inscription : 11/04/2006

MessageSujet: Re: Masque anti-pollution et nosecaps   Jeu 15 Nov 2012, 18:56

Je pense faire exactement de même. Mais est-ce efficace? Contre quelles pollution?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ferias77
Pilier du forum
avatar

Messages : 748
Âge : 32
Localisation : Saint Germain du Puch (33)
VPH : Cobra Tw Bents
Date d'inscription : 05/01/2012

MessageSujet: Re: Masque anti-pollution et nosecaps   Jeu 15 Nov 2012, 21:45

Moi aussi je pense investir. Le techno a l'air d'avoir la protection la plus large, je pense prendre celui là : http://www.chainreactioncycles.com/Models.aspx?ModelID=7325

Substances filtrées par le masque antipollution Respro Techno :

- Hydrocarbures, dont le benzène et le pyrène
- Oxydes d'azote
- Dioxyde de soufre
- Oxyde de plomb et fumées noires
- Particules submicrométriques, dont la poussière de pollen, poussière de graines de colza, poussières irritantes et poussière d'argile

Pour respirer correctement, le SportsStar a l'air mieux, mais il filtre moins de polluants et il est plus cher que le techno alors qu'il n'y a pas les filtres !
http://www.chainreactioncycles.com/Models.aspx?ModelID=8649
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://2roueselectriques.e-monsite.com/
Cédric
*
avatar

Messages : 63
Âge : 39
Localisation : Guyancourt
VPH : MetaPhysic 2*700 / Fat Bike
Date d'inscription : 26/08/2006

MessageSujet: Re: Masque anti-pollution et nosecaps   Jeu 15 Nov 2012, 22:53

J'ai testé les filtres ABEK2P3 "industriels" , c'est efficace mais cher, il faut changer les filtres à peu prêt tous les mois, ça gène la respiration et donc limite l'effort (particulièrement problématique en monté).
Et puis, quand on n'en met pas, on se rend vite compte de ce qu'on se prend dans le nez le reste du temps, même en tant que piéton.
Perso, cumulé avec tous les désagréments qu'occasionnent les bagnoles, je ne roule quasiment plus sur route (uniquement aux périodes favorables et dans les coins tranquilles). La meilleur solution pour moi, c'est le VM assisté: en roulant sans effort prêt des bagnoles, je ventile moins et limite beaucoup l’inhalation de polluants .. et encore c'est juste pour aller au supermarché une ou 2 fois par semaine.
J'en profite pour faire mon coming out j'ai acheté un Vtt Street avec lequel je peux prendre le train facilement et puis je roule sur les trottoirs, dans les parcs en restant le plus loooooin possible des pots d'échappement.
Accessoirement, je fais un peu d'apnée pour traverser un carrefour Smile
Ma santé en est bien meilleur depuis, même au regard des personnes que je côtoie et qui ne prennent pas de précautions particulières (automobilistes compris).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ptitom
Pilier du forum
avatar

Messages : 951
Âge : 43
Localisation : Anzin (Nord)
VPH : Quest XS 25 , Milan sl 93
Date d'inscription : 11/01/2012

MessageSujet: Re: Masque anti-pollution et nosecaps   Ven 16 Nov 2012, 08:27

Bon j'avoue que ça pourrait être un plus vu ce qu'on doit prendre comme particules en ville

M'enfin le masque + le VM ce coup ci c'est sur on va me prendre pour un alien pale
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Magnum
Accro du forum
avatar

Messages : 11287
Âge : 66
Localisation : Brest
VPH : Quest carbone 559 assisté (Pikachu), Waw 313 assisté(KaWa), VAE Moustache (Black Swan), remorque Taifun. Ex: Milan SL carbone 028, Waw Raw 127 assisté, Quest XS carbone assisté, Ice Adventure 3 FS, Ice Sprint 3 FS, Ice Vortex+.
Date d'inscription : 23/07/2010

MessageSujet: Re: Masque anti-pollution et nosecaps   Ven 16 Nov 2012, 09:07

C'est vrai que ça pourrais me tenter vu ce que je ramasse à chaque fois que les bagnoles me doublent rageusement pour rester scotchées devant moi et me gazer avec leur merde.

Rien qu'hier, arrivant à moins de 20 m d'un feu déjà au rouge et tout content d'être en tête de la file d'attente pour éviter de me faire gazer.
Raté! deux blaireaux (dont un en 4X4) ont quand même réussi à me doubler vour venir s'intercaler dont le dernier n'a même pas eu la place de se rabattre complètement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Magnum
Accro du forum
avatar

Messages : 11287
Âge : 66
Localisation : Brest
VPH : Quest carbone 559 assisté (Pikachu), Waw 313 assisté(KaWa), VAE Moustache (Black Swan), remorque Taifun. Ex: Milan SL carbone 028, Waw Raw 127 assisté, Quest XS carbone assisté, Ice Adventure 3 FS, Ice Sprint 3 FS, Ice Vortex+.
Date d'inscription : 23/07/2010

MessageSujet: Re: Masque anti-pollution et nosecaps   Ven 16 Nov 2012, 10:45

Au fait, une question bête:

Quelqu'un sait-il comment choisir pour le techno la bonne taille sur M ou L?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ecololo
**


Messages : 95
Âge : 52
Localisation : Courcelles/Belgique
VPH : WAW 142
Date d'inscription : 07/03/2012

MessageSujet: Re: Masque anti-pollution et nosecaps   Ven 16 Nov 2012, 10:53

Je pense que M c'est jusque 58 de tour de tête, et L au-delà.

Bon, c'est bien tout cela : j'espérais des retours d'expériences mais il ne semble pas y en avoir. De ce que j'ai lu, ces masques occasionnent une gêne, notamment avec l'humidité de la respiration, mais les utilisateurs urbains disent que le jeu en vaut la chandelle. Je me demandait aussi comment choisir entre le respro ou le setlaz, qui est moins cher et en lycra. Le Lycra, cela me semble moins désagréable que le néoprène, sèche plus vite.
Pour le look, le genre Mad Max fera qu'on vous posera peut-être moins de question : cela donne un air de "méchant" biker. Plutôt rigolo...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Magnum
Accro du forum
avatar

Messages : 11287
Âge : 66
Localisation : Brest
VPH : Quest carbone 559 assisté (Pikachu), Waw 313 assisté(KaWa), VAE Moustache (Black Swan), remorque Taifun. Ex: Milan SL carbone 028, Waw Raw 127 assisté, Quest XS carbone assisté, Ice Adventure 3 FS, Ice Sprint 3 FS, Ice Vortex+.
Date d'inscription : 23/07/2010

MessageSujet: Re: Masque anti-pollution et nosecaps   Ven 16 Nov 2012, 11:17

Merci ecololo.

Pour la gêne, je le verrais bien posé à côté de moi dans le VM et ne le porter que quand ça craint un Max, genre quand on arrive en ville (comme chantait Daniel Balavoine )

Et le côté renvoi d'image négative aux pollueurs n'est pas fait pour me déplaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ecololo
**


Messages : 95
Âge : 52
Localisation : Courcelles/Belgique
VPH : WAW 142
Date d'inscription : 07/03/2012

MessageSujet: Re: Masque anti-pollution et nosecaps   Ven 16 Nov 2012, 11:37

Oui, dans les avis que j'ai pu trouver, il était aussi question de ça : le masque est très visible et donne aux automobiliste la (mauvaise?) conscience de notre situation par rapport à eux. Cela incite à l'attention et au respect à l'agard du cycliste qui porte le masque.
Positif, donc.
Comme toi, je compte l'avoir à portée de main pour les zones et/ou périodes "sensibles" uniquement (pic pollution, hiver)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ecololo
**


Messages : 95
Âge : 52
Localisation : Courcelles/Belgique
VPH : WAW 142
Date d'inscription : 07/03/2012

MessageSujet: Re: Masque anti-pollution et nosecaps   Ven 16 Nov 2012, 17:51

Bon, finalement, j'ai commandé le Setlaz (ou seltaz?). Comme je n'ai pas eu de retour d'expérience, je compléterai ce fil dès que j'en aurai! Soit d'ci la fin d'année j'espère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cédric
*
avatar

Messages : 63
Âge : 39
Localisation : Guyancourt
VPH : MetaPhysic 2*700 / Fat Bike
Date d'inscription : 26/08/2006

MessageSujet: Re: Masque anti-pollution et nosecaps   Ven 16 Nov 2012, 18:56

Retour d'expérience, retour d'expérience, retour d'expérience ... qu'est-ce qu'il vous faut ?
Est-ce bien utile de pinailler sur la forme du masque, la taille ou la couleur ? je ne pense pas.
L'avis général est que les bons filtres sont efficaces mais contraignants .... Après quelques mois, on laisse tomber le vélo ou le masque à gaz, c'est selon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ecololo
**


Messages : 95
Âge : 52
Localisation : Courcelles/Belgique
VPH : WAW 142
Date d'inscription : 07/03/2012

MessageSujet: Re: Masque anti-pollution et nosecaps   Lun 19 Nov 2012, 02:26

Citation :

L'avis général est que les bons filtres sont efficaces mais contraignants
Ben justement : c'est cela un retour d'expérience. C'est quoi un bon filtre? Et est-il utile de prendre le filtre qui coûte le double d'un autre si l'efficacité est la même?

Ceci dit, le reportage (que je n'ai pas encore vu mais qui semble disponible sur le net) sur le "scandale de diesel français" est justement passé sur 2 ou 3 chaînes ces jours-ci. C'est vrai qu'on e envie d'un masque en particulier quand on est derrière un gros machin qui fume noir, généralement un diesel (là, on voir les particules mais ce ne sont peut-être pas les plus nocives). J'ajoute bien entendu les scooters en terme de gaz toxiques (il est interdit de brûler de l'huile de vidange, et les garagistes doivent la collecter pour recyclage mais dans les 2 temps, on la brûle pour que tout le monde en profite...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Masque anti-pollution et nosecaps   

Revenir en haut Aller en bas
 
Masque anti-pollution et nosecaps
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Masque anti-pollution et nosecaps
» Masque anti froid RETEX
» masque anti mouche
» Cherche masque anti-mouche d'occasion
» nouvelles normes anti pollution

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum du Vélorizontal, vélo couché et autres véhicules à propulsion humaine :: Les Points spécifiques :: Santé et Alimentation du Cycliste-
Sauter vers: