Le Forum du Vélorizontal, vélo couché et autres véhicules à propulsion humaine

Le forum francophone de tous les amateurs de cette pratique cycliste
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 PBP 2007 : impressions d'un débutant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Le Pou
*


Messages : 38
Âge : 49
Localisation : 31
VPH : Méta 2010
Date d'inscription : 29/06/2007

MessageSujet: PBP 2007 : impressions d'un débutant   Mer 29 Aoû 2007, 17:40

A l'heure d'écrire le compte-rendu de ce PBP2007, je mesure la difficulté de construire un récit chronologique et cohérent...Les souvenirs se bousculent, mais il m'est parfois impossible de les situer...Peut-être me sera-t-il plus aisé de les regrouper par rubriques, j'espère que vous me pardonnerez de ce manque de fluidité.

Quelques chiffres:

- dossard 7008
- départ lundi 21 heures, arrivée vendredi 14 heures 52...il était temps!!
- temps total: 89 heures 52 minutes
- heures de siège: 65
- distance compteur: 1265 km (un réglage s'impose?)
- moyenne roulée : 19,47 km/h
- temps de sommeil: 5 heures soit 2h à Loudeac à l'aller, 2h30 à Loudeac au retour et 0h30 à Mortagne pour finir. Plus une sieste flash à Carhaix au retour?
- masse du vélo: 14 kg, bagages 6 kg, lepou 80 kg, total le quintal!!

lundi soir et mardi:

- Départ lundi soir 21h, ravito rapide à Mortagne puis repas à Villaines en fin de nuit. Repas à Fougères vers midi, puis arrivée en compagnie du tamdem de Caussade dans la nuit à Loudeac pour un dodo de 2 heures.

mercredi:
- Repas puis départ de Loudeac vers 4h30(?). Le tamdem abandonne victime du sommeil, je continue vers Carhaix puis Brest où je pointe vers 12h30. Retour vent de dos vers Carhaix, arrivée à Loudeac sous le déluge vers 1h30, repas puis dodo 2h30.

jeudi:
- Départ vers 5h, repas à Fougères vers 14h30. Je roule avec le frein à main, étape interminable vers Villaines...Fin d'après-midi, de nouveau la pluie, pointage à à Villaines 21h30. Self bondé, départ immédiat, repas dans un bistrot avant Mammers, bonnes sensations jusqu'à Mortagne à 04h. Demi-heure de sommeil allongé à même le sol du réfectoire.

vendredi:
- Casse du rayon 30 km avant Dreux, puis allure cahotique jusqu'aux portes de la banlieue parisienne. Là gros coup de buis, je ne digère pas les 30 derniers km et me fais violence pour finir dans les délais...

L'ambiance:
- J'ai été sidéré par le nombre de spectateurs encourageant les cyclos, de jour comme de nuit, malgré la méteo. Vraiment le Pbp est un évènement en Bretagne!!

Les contrôles:
- Ce sont les oasis vers lesquelles se tend la volonté de terminer chaque étape. J'ai trouvé l'organisation excellente, pas d'attente au contrôle lui-même, assez peu dans les self et toujours les bénévoles aux petits soins pour les participants. Je suis admiratif devant l'ampleur de la logistique, et le nombre de bénévoles sur le terrain de jour comme de nuit.

Les côtes:
- Paris-Brest-Paris ce n'est pas plat, il y a beaucoup de côtes, c'est justement là où le bât blesse. Je me suis très vite rendu compte que ma vitesse était trop faible dans les montées; malgré une bonne allure sur le plat mes prévisions ( je visais 72h ) étaient largement optimistes. J'ai compris que je me battrais avec les délais et que je serais forcé de grignoter sur les temps d'arrêts et de repos aux contrôles pour espérer finir dans les délais. Pour la prochaine édition, il faut que j'envisage une préparation physique un peu plus sérieuse...J'avais sous-estimé les difficultés de la course et les quelques kilos que j'ai en trop m'ont vraiment handicapé...

Le sommeil:
- La bonne surprise est venue de mon aptitude à bien supporter le manque de sommeil. Je n'ai pas connu de coup de pompe m'obligeant à m'allonger n'importe où, juste quelques baisses de vigilance endiguées par des pauses café sur la route. J'ai toujours trouvé un bistrot ouvert quand j'en avais besoin; finalement j'ai transporté le duvet et la couverture de survie sans les utiliser...

Les meilleurs moments:
- La dernière heure avant le départ, on sent bien que le grand moment est enfin arrivé, et j'ai profité à fond de l'ambiance géniale avec tout ces spectateurs amassés le long des barrières, la musique, le brouhaha, et enfin la libération au départ et le plaisir tout neuf de rouler en compagnie d'autres VH.
- L'arrivée à Brest sur le pont A.Louppe, avec une grosse émotion à la vue du magnifique panorama sur la rade.
- Au retour, la majeure partie de l'étape Carhaix-Loudeac où j'ai ressenti une impression de facilité...
- J'adore rouler la nuit, et parfois quand la pluie faisait relâche, dans le silence des routes ignorées des voitures j'ai passé des moments vraiment paisibles.
- Toutes les descentes.
- Les repas au chaud...

Les mauvais moments:
- Le premier tronçon vers Mortagne, dans lequel j'avais les jambes lourdes, et dans lequel j'ai été contraint de m'arrêter trop souvent pour problèmes techniques.
- De façon générale, j'ai un peu souffert dans les fins d'étape où j'ai parfois trouvé le parcours alambiqué. Certaines fois, j'ai eu l'impression de tourner sans fin autour des villes contrôles, peut-être sous l'effet de la fatigue...
- La seule vraie chute de moral est survenue à l'arrivée à Brest; après le pur bonheur de la traversée du pont A.Louppe, la longue montée vers le contrôle conjuguée au peu de marge vis à vis des délais m'ont fait envisager l'abandon. Quelques minutes au téléphone avec des proches m'ont convaincu de temporiser et de ne prendre une décision qu'après la prochaine étape. Bien m'en a pris puisque le retour vers Carhaix s'est avéré bien plus facile avec le vent favorable et toute idée de renoncement avait disparue.
- Le redémarrage de Loudeac au retour: à 4 heures du matin après la courte nuit au dortoir, ré-enfiler les vêtements trempés par les trombes d'eau de la veille ne fut pas une partie de plaisir. J'ai enfourché rapidement le vélo, grelottant de tous mes membres et pour une fois attendant avec impatience la prochaine montée histoire de se réchauffer!!
- La dernière journée: entre Mortagne et Dreux, j'ai brisé un rayon de la roue avant. Je me suis alors imaginé qu'un autre rayon allait aussi rompre et la roue inexorablement se gondoler. La perspective d'abandonner si près du but pour une cause mécanique m'a mis hors de moi et m'a privé de la lucidité qui me restait. Dans l'incertitude de savoir si ma roue allait tenir, j'ai négligé de m'alimenter correctement...Je l'ai payé par une fringale dans les 30 derniers kilomètres qui se sont transformés en galère, alors que je les avais rêvé euphoriques...

Le matériel:
- Pas de gros soucis,
- Fixation des phares mal serrés après modification de dernière minute, première étape polluée par l'éclairage récalcitrant qui baisse la tête. ( à retenir: n'utiliser que des montages duement testés...)
- Une crevaison à Fougères au retour
- Rayon cassé entre Mortagne et Dreux

L'alimentation:

- pas de difficultés digestives ni de pertes d'appétit.
- eau claire dans le camel-back renouvellée à chaque contrôle et chaque arrêt épicerie.
- barres de pâte d'amande en ration d'attente jusqu'à épuisement du stock puis ravitaillement divers dans les épiceries.
- repas complets (et copieux) aux contrôles. File d'attente trop importante à Carhaix (?) donc repas au resto un peu plus loin.

Le mauvais temps:
- Evidemment comme tout le monde le sait nous n'avons pas été épargnés par la pluie notamment durant les nuits. D'un point de vue personnel, je n'ai pas trop souffert des intempéries. Hormis l'inconfort de devoir se rhabiller avec des vêtemements mouillés, le principal inconvénient est la vision encore un peu plus altérée la nuit, ce qui demande une attention supplémentaire et engendre de la fatigue.

Le physique:
- Rien de bien important à souligner durant l'épreuve, quelques douleurs épisodiques aux genous certainement dues à l'humidité et les habituelles gênes aux pieds qui provoquent fourmis et pertes partielles de sensibilité aux orteils.

L'assistance:
- J'ai roulé en autonomie et je mesure l'aide que doit apporter l'assistance pour rouler plus léger, et offrir la possibilité de pouvoir revêtir des tenues sèches. La gestion du temps pendant les arrêts au contrôles doit certainement être optimisée.
- Mais l'assistance facilite aussi l'abandon à n'importe quel moment...Peut-être aurais-je craqué à Brest si je n'avais eu qu'à charger le vélo dans le véhicule d'assistance...

Le bilan:
- Bon état physique et moral, il me tarde de rouler à nouveau.
- Je suis très heureux d'avoir fini dans les délais et j'ai une pensée pour ceux qui on été contraint d'abandonner...
- J'ai pris beaucoup de plaisir à cette rando même si j'avais imaginé être plus rapide. J'ai commencé le VH en février, peut-être était-ce présomptueux de vouloir rouler plus fort. Le Baron s'est avéré être très confortable, mais j'ai bien besoin de progresser pour gravir les difficultés plus vite...J'aurais sûrement du me priver un peu des plaisirs de la table pendant les vacances d'été car il me semble que j'étais plus affuté après le 600. Rendez-vous en 2011 pour la prochaine édition!!! et avant pour une diagonale ou un Bordeaux-Paris...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
normandie-bents
Accro du forum
avatar

Messages : 1379
Âge : 46
Date d'inscription : 23/03/2006

MessageSujet: Re: PBP 2007 : impressions d'un débutant   Mer 29 Aoû 2007, 18:06

Bravo .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ultravelopassion.blogspot.fr/
arafolie
Accro du forum
avatar

Messages : 3277
Localisation : proche de lyon
VPH : bx-bent
Date d'inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: PBP 2007 : impressions d'un débutant   Mer 29 Aoû 2007, 19:00

chapeau bas

fevrier <==> aout
tous le brevets et un PBP terminé dans les délais !
en autonomie

ca force l'admiration
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://velorizontalyon.blogspot.com/2007/01/mon-premier-trike-fa
laeti
Accro du forum


Messages : 1096
Localisation : alpes de haute provence
VPH : Metathesis 20/26 CATRIKE POCKET 16/20
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: PBP 2007 : impressions d'un débutant   Mer 29 Aoû 2007, 20:44

Toutes mes sincères félicitations,particulièrememtn d'avoir tenu le coup avec si peu d'heures de sommeil!!!!Et surtout en toute autonomie!
Tu vas pouvoir savourer ta victoire pendant au moins 4 ans et tu l'auras bien mérité!
Laeti
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
M. Gagnard
Posteur de bronze


Messages : 255
Localisation : Violay (Loire)
VPH : VK2
Date d'inscription : 17/02/2007

MessageSujet: Re: PBP 2007 : impressions d'un débutant   Jeu 30 Aoû 2007, 08:37

Le Pou a écrit:
...mais j'ai bien besoin de progresser pour gravir les difficultés plus vite...

Place des séances d'intensité dans ton entraînement. Du fractionné, des côtes à fond avec des copains pour se tirer la bourre.
Tu vas augmenter ta capacité à fixer de l'oxygène et ta vitesse de base fera de même.

Bravo pour ton abnégation, surtout que, mesdames et messieurs, Mr Pou est un méridional largement "en dessous" de la Loire... Peut être même "en dessous" de la Garonne ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.orange.fr/meteolyonnaise/indexclim.htm
dan
**


Messages : 91
Localisation : 75
Date d'inscription : 31/03/2007

MessageSujet: Re: PBP 2007 : impressions d'un débutant   Jeu 30 Aoû 2007, 09:23

89h 52 min : on peut dire que c'est du millimétré !
Citation :
J'ai commencé le VH en février
Tout ceci est remarquable !!!
Citation :
Le Baron s'est avéré être très confortable
Ca confirme l'une des qualités du VH. Après mon abandon, pas de fatigue physique, juste les genoux bloqués.
Un GRAND BRAVO !!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jéjon
Accro du forum


Messages : 7366
Localisation : Belgique
VPH : Schlitter Encore, Zockra Gwer, Sucre d'Orge (TD Dechenne), Optima Orca ASS, Tandem Flevo Amigo, Cuberdon (VM A2)
Date d'inscription : 07/01/2006

MessageSujet: Re: PBP 2007 : impressions d'un débutant   Jeu 30 Aoû 2007, 09:34

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Myrddin
Pilier du forum
avatar

Messages : 962
Âge : 34
Localisation : Un peu plus à l'ouest
VPH : Pioneer de chez nazca
Date d'inscription : 12/03/2007

MessageSujet: Re: PBP 2007 : impressions d'un débutant   Jeu 30 Aoû 2007, 10:09

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Papy volant
Accro du forum
avatar

Messages : 7439
Âge : 80
Localisation : Chartres
VPH : Bacchetta ;VK1;tri Scorpion FS
Date d'inscription : 05/01/2006

MessageSujet: Re: PBP 2007 : impressions d'un débutant   Ven 31 Aoû 2007, 21:04

question ..juste pour comprendre !!
tu roules 65 heures
tu dors 5 heures
soit 70 heures ..comme au total tu as mis presque 90 heures ..la différence:20 heures est utilisée à ??manger ??..les controles ??
c'est pas possible de dormir ++?
Papy volant
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fanfan70
Posteur de bronze


Messages : 305
Âge : 49
Localisation : sancheville (beauce) - 28
VPH : Baron
Date d'inscription : 10/11/2006

MessageSujet: Re: PBP 2007 : impressions d'un débutant   Sam 01 Sep 2007, 21:56

Papy volant a écrit:
question ..juste pour comprendre !!
tu roules 65 heures
tu dors 5 heures
soit 70 heures ..comme au total tu as mis presque 90 heures ..la différence:20 heures est utilisée à ??manger ??..les controles ??
c'est pas possible de dormir ++?
Papy volant

=> lors de la diagonale Dunkerque-Menton pour une distance équivalente (1230 km), j'ai à peu près le même rapport entre le temps à pédaler, à dormir et le reste (56h de pédalage, 11h de sommeil, 25h pour le reste)

=> on s'aperçoit après coup que sur une longue distance, plus on est fatigué, plus on prolonge les arrêts et plus on trouve d'excuses pour s'arrêter surtout en cas de conditions météos déplorables. Il est parfois très difficile, après un bon petit repas, de se relancer sous la pluie, de quitter ces gens si sympathiques rencontrés le temps d'une pause café alors que le vélo est devenu un peu un engin de torture
=> pour gagner du temps, il est souvent plus ingénieux de réduire ses arrêts au strict nécessaire plutot que de chercher à rouler plus vite en sur-régime. Cela semble évident sur le papier mais dans la réalité, c'est très difficile.
Tu roules, t'es fatigué, tas mal aux jambes, t'en as ras le bol et il suffit de mettre pied à terre pour que tout redevienne normal, que les douleurs s'apaisent. Difficile de résister...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Pou
*


Messages : 38
Âge : 49
Localisation : 31
VPH : Méta 2010
Date d'inscription : 29/06/2007

MessageSujet: Re: PBP 2007 : impressions d'un débutant   Lun 03 Sep 2007, 12:47

Papy volant a écrit:
question ..juste pour comprendre !!
tu roules 65 heures
tu dors 5 heures
soit 70 heures ..comme au total tu as mis presque 90 heures ..la différence:20 heures est utilisée à ??manger ??..les controles ??
c'est pas possible de dormir ++?
Papy volant

Moi aussi j'ai été surpris...D'autant plus que je n'ai pas eu l'impression d'avoir flané dans les contrôles...Mais il y 15 contrôles avec au moins 30 à 45 minutes incompressibles...Ce qui peut nous amener déja à presque 12 heures. Ensuite j'ai pris du temps pour me ravitailler entre les étapes, plus les quelques arrêts dus à des problèmes mécaniques...Et peut-être une surconsommation d'eau (pourtant personne n'en a manqué...), à cause de la hantise de la déshydration, ce qui induit d'autres escales techniques!!

C'est vrai, les minutes filent avec une vitesse étonnante!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Pou
*


Messages : 38
Âge : 49
Localisation : 31
VPH : Méta 2010
Date d'inscription : 29/06/2007

MessageSujet: Re: PBP 2007 : impressions d'un débutant   Lun 03 Sep 2007, 12:52

M. Gagnard a écrit:

Bravo pour ton abnégation, surtout que, mesdames et messieurs, Mr Pou est un méridional largement "en dessous" de la Loire... Peut être même "en dessous" de la Garonne ?

Bien vu Michel, je suis natif de Quillan, dans l'Aude, au pied des Pyrénnées, et bien en dessous de la Garonne...Mais les brevets 2007 ont été copieusement arrosés, même aux environs de Toulouse!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jeanpba
Posteur d'or


Messages : 629
Date d'inscription : 30/12/2006

MessageSujet: Re: PBP 2007 : impressions d'un débutant   Lun 03 Sep 2007, 15:48

Le Pou a écrit:

Quelques chiffres:
- dossard 7008
- départ lundi 21 heures, arrivée vendredi 14 heures 52...il était temps!!

lundi soir et mardi:[/b]
- Départ lundi soir 21h, ravito rapide à Mortagne puis repas à Villaines en fin de nuit. Repas à Fougères vers midi, puis arrivée en compagnie du tamdem de Caussade dans la nuit à Loudeac pour un dodo de 2 heures.

mercredi:
- Repas puis départ de Loudeac vers 4h30(?). Le tamdem abandonne victime du sommeil, je continue vers Carhaix puis Brest où je pointe vers 12h30. Retour vent de dos vers Carhaix, arrivée à Loudeac sous le déluge vers 1h30, repas puis dodo 2h30.

jeudi:
- Départ vers 5h, repas à Fougères vers 14h30. Je roule avec le frein à main, étape interminable vers Villaines...Fin d'après-midi, de nouveau la pluie, pointage à à Villaines 21h30. Self bondé, départ immédiat, repas dans un bistrot avant Mammers, bonnes sensations jusqu'à Mortagne à 04h. Demi-heure de sommeil allongé à même le sol du réfectoire.

vendredi:
- Casse du rayon 30 km avant Dreux, puis allure cahotique jusqu'aux portes de la banlieue parisienne. Là gros coup de buis, je ne digère pas les 30 derniers km et me fais violence pour finir dans les délais...

L'ambiance:
- J'ai été sidéré par le nombre de spectateurs encourageant les cyclos, de jour comme de nuit, malgré la méteo. Vraiment le Pbp est un évènement en Bretagne!!

Les contrôles:
- Ce sont les oasis vers lesquelles se tend la volonté de terminer chaque étape. J'ai trouvé l'organisation excellente, pas d'attente au contrôle lui-même, assez peu dans les self et toujours les bénévoles aux petits soins pour les participants. Je suis admiratif devant l'ampleur de la logistique, et le nombre de bénévoles sur le terrain de jour comme de nuit.

.... et avant pour une diagonale ou un Bordeaux-Paris...

Salut Le Pou

Bravo pour ton compte rendu, je suis en train de faire le notre !
je remarque que tes horaires ont été les notres en gros et on ne s'est jamais vu ! mais pourtant les memes souvenirs sont là

1 / loudeac 5h00 pour nous le mercredi
2 / brest à 14h00 avec Jean-Lou
3 / loudeac 7h00 le jeudi
4 / on a roulé avec tandem clic clac vers sens de bretagne, tu l'as vu ?
5 / on se souvient de l'averse avant villaines !!!
6 / et on est arrivé à 14h50 !!!! mais on a pointé à 15h16 en faisant la queue !

Félicitations !!!
A++

jean-philippe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeanpba.homeip.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: PBP 2007 : impressions d'un débutant   

Revenir en haut Aller en bas
 
PBP 2007 : impressions d'un débutant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» PBP 2007 : impressions d'un débutant
» Premières impressions d'un débutant [Performer 20x20]
» Mibo Master : premières impressions d'un débutant
» 23 ans , débutant, est ce raisonnable ?
» PHAZER FX 2007 - Première impressions

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum du Vélorizontal, vélo couché et autres véhicules à propulsion humaine :: Les Activités du Vélorizontal :: Longue Distance-
Sauter vers: