Le Forum du Vélorizontal, vélo couché et autres véhicules à propulsion humaine

Le forum francophone de tous les amateurs de cette pratique cycliste
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Dunkerque-Menton en vélo couché

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
dan
**


Messages : 91
Localisation : 75
Date d'inscription : 31/03/2007

MessageSujet: Dunkerque-Menton en vélo couché   Ven 29 Juin 2007, 16:33

Voici le compte-rendu de Dunkerque-Menton réalisé du samedi 23/06 au mercredi 27/06 en 100 h 30 min (rédigé dans le TGV du retour vers Paris)

David Niven
Dans le film de G. Oury "le cerveau", D. Niven joue le rôle de l'instigateur de l'attaque du fourgon postal. Dans certaines circonstances, on voit sa tête s'incliner brusquement de côté.
Au terme de la Diagonale, assis confortablement devant une bonne assiette de pêtes-fruits de mer, je sentais mon dos glisser lentement vers la gauche. Rien à faire; une fois remis droit, je m'inclinais vers la gauche inexorablement. Cette Diagonale m'a constamment attiré vers le sol, pour finalement m'y laisser pour une poignée de minutes.

SO WHAT (Miles Davis)
Lors de la dernière réunion de l'ADF (amicale des diagonalistes de France) en décembre, il fut évoqué la première Diagonale réalisée en vélo couché (un Baron) par notre ami de Chateaudun. Les pratiquants étaient présentés comme des membres d'une confrérie un peu originaux à l'instar des surfeurs par exemple. Ayant peu d'expérience à l'époque, je n'avais pas d'arguments à avancer.
Intuitivement, je pensais que le vélo couché pouvait être un bon outil pour réaliser de longues distances. Restait à passer aux actes.
précision: je suis cyclotouriste, je fais une sortie par semaine, dans les moments de transe je dois développer 100 Watts à tout casser. J'ai commencé par un Baron pour passer à un Bacchetta Corsa (plus haut, indispensable, à mon avis, pour voir et être vu).

MAIDEN VOYAGE (Herbie Hancock)
J1 : Dunkerque-Soissons
Départ du commissariat de Dunkerque à 10h45. C'est l'étape que j'aime le moins avec des traversées d'agglomérations souvent fastidieuses. De longues lignes droites pour s'échauffer, puis cela devient plus bosselé. Ciel menaçant avec un fort vent latéral. A un arrêt, une rafale plus violente met le vélo à terre. Apparemment, pas de dégâts mais j'aurais dû me méfier. Vers la fin de l'après-midi, surviennent les premières averses.

J2 : Soissons-Leuglay
Les cent premiers kilomètres de cette étape sont difficiles; le relief est accidenté avec de belles bosses (en passant par Dormans et Fère-Champenoise). Mauvaise surprise: le vent est maintenant de face et il souffle fort.
La traversée de la vallée de l'Aube (par Brienne le chateau) est un peu plus reposante mais le vent reste implacable. Mon retard commence à devenir inquiétant. Après Bar sur Aube, il va falloir négocier une succession de vallons et de plateaux.
Toujours en lutte contre le vent, je débouche sur l'un de ces plateaux. Le ciel s'est assombri. Un gigantesque nuage noir gonflé à bloc approche , accompagné d'une sarabande d'éclairs. Je n'en mène pas large. J'ai alors une réflexion stupide: mon petit fanion sur lequel j'ai fixé un dérisoire bouchon de liège va t-il déchaîner l'énergie titanesque actuellement en jeu? Au loin, un petit village et son clocher; j'ai retenu son nom (Louesme, qu'il soit loué en effet). Dans un sprint effréné, je l'atteins au moment où se déversent des trombes d'eau.
Puis je repars; tous les quarts d'heure, une averse, des éclairs, le vent qui redouble. C'en est assez; je m'arrête près de Leuglay car la suite est plus difficile.

J3: Leuglay-Pont de Beauvoisin
Durant ma courte nuit, je suis souvent réveillé par les éclairs et le tonnerre.
Départ 2h30 : il faut combler le retard.
La montée des premières côtes tant redoutées se font de nuit et sous la pluie (Bure les Templiers, Beuneuvre).
Le vent maintient son emprise dans la vallée de la Tille. Après Genlis, un phénomène curieux me laisse perplexe: une partie des nuages file à gauche, l'autre à droite. Au sol, aurions-nous la résultante de ce mouvement ?
Puis soudain le vent se met à souffler latéralement ; j'en pleure presque de joie.
St Pierre de Bresse (midi): le temps d'acheter deux cuisses de poulet rôti au marché, il se met à pleuvoir. La traversée de la Bresse va alors s'effectuer sous cette pluis qui tombe drue et sans discontinuer. La route n'est que de la tôle ondulée et la circulation est intense.
Arrivée à Bourg en Bresse où je limite les dégâts en trouvant à peu près rapidement la bonne direction.
Direction la vallée bleue via Chalamont. Je m'arrête à Lagnieu dans un restaurant turc (21 h). J'aurais dû rester et me reposer mais le retard accumulé me pousse à repartir.( grosse erreur !!).
Petites routes tranquilles mais qui, de nuit, requièrent de l'attention. Vers Glandieu, deux panneaux indiquent la même direction; un coup de frein un peu appuyé sur une chaussée mouillée et c'est la gamelle.
Cahin-caha, je parviens à Pont de Beauvoisin où un DAB offre un refuge. Mais le froid est intense et je n'arrive pas à fermer un oeil.

J4 : Pont de Beauvoisin - Sisteron
Il fait vraiment froid. Montée du col de la Placette au petit matin : je trouve le comportement du vélo bizarre.
Voreppe : le café situé en bas de la descente est ouvert. Le patron me demande de lui envoyer une carte postale de Menton. Il s'agit de trouver la piste cyclable. Après de multiples hésitations, des aller-retours, je me résous à prendre cette route surchargée de camions où il ya des travaux.JP B m'avait indiqué la direction l'année dernière, mais je n'avais pas souvenir d'une telle circulation (8 h)
Enfin la piste cyclable où je tourne en rond avant de me diriger par dépit vers le cours J Jaurès.Voilà 2 heures perdues !!!
Mais les ennuis ne sont pas finis. En plein jour, je découvre l'ampleur des dégâts. La potence verticale a dû prendre un coup (la bague de direction s'est dessérée), l'armature du siège a bougé, le guidon est tordu du côté gauche. Quand je roule, la potence semble vraiment à droite, la fourche inclinée à droite; je suis assis sur la fesse gauche, l'épaule droite contre le dossier; je me pencher carrément à gauche pour faire contre-poids. Alors vous comprenez maintenant pourquoi, soumis à ce régime pendant plus de 2 jours, j'ai tendance à glisser à gauche sur une chaise (!!!)
Je décide de continuer. Les premières rampes vers Monestier me permettent de trouver un fragile équilibre. Il faut passer le col de la Croix Haute qui est long, long , où il y a de la circulation. Pour éviter tour guidonnage intempestif, je dois surveiller mes appuis. C'est crispant et épuisant. Enfin après une éternité d'ascension, le col.
De l'autre côté, souffle un vent fort venant du nord. Je n'arrive pas à me réchauffer même au soleil. Je ne profite pas de la descente car ça guidonne sérieusement au delà d'une certaine vitesse.
Il faut atteindre Sisteron, dormir un peu et manger beaucoup.

J5 : Sisteron-Menton
Sortie de l'hôtel à réservation rapide à 2 h : j'avais oublié que j'avais désormais un vélo vraiment spécial. La roue part de travers et me voilà par terre. J'ai vraiment l'impression d'être excentré à gauche par rapport à la potence.
Il fait vraiment froid. Barrême, St André des Alpes. Le lac de Castillon est d'un bleu limpide.La luminosité est exceptionnelle, toutes les couleurs resplendissent. C'est dans ces moments que l'on apprécie d'être en Diagonale.
Col de Toutes les Aures. Puis c'est la descente vers Entrevaux. Mais ce n'est pas le moment de faire le gamin vu l'aspect peu engageant de l'attelage avant.
Petit calcul mental: pour les délais, c'est encore jouable. A fond les manettes, sous le soleil, le fanion claquant au vent; c'est là où le VC doit donner toute sa mesure.
Feu rouge de circulation alternée avant le pont de la Mescla: je vois un automobiliste sortir de son véhicule, venir vers moi me tendant ma lampe Cateye que j'avais perdue après un nid de poule. OUI, les automobilistes ne sont pas tous des boeufs !!
Vallée du Var, la voie rapide vers Nice.
La promenade des Anglais où il est indéniable que le VC suscite des réactions , où l'on est en pleine préparation de l'Ironman.
Puis des travaux, encores des travaux, des modifications de ronds points, des encombrements qui ruinent peu à peu mes derniers espoirs.
J'arrive à Menton après 100 h 30 min , tout éberlué d'être arrivé à bouton port .

MY FAVOURIT THINGS (sax: J. Coltrane, batterie : R. Haynes)
* assise confortable (évidemment quand il n'y a pas de problème)
* pas de contrainte au niveau cervicale et poignets
* pas de problème dû à la compression du canal carpien
* vision panoramique du paysages (j'aime bien les longs travelling avant)
Tout cela est confirmé et même décisif pour les longues distances.
Pour un randonneur solitaire, autre argument en faveur du VC : la négociation des lignes droites interminables (que j'ai même fini par apprécier).
On peut mettre des sacoches (l'idéal étant de les placer le plus près du sol possible).
Quelques points qu'il ne faut pas négliger :
* le démarrage avec un vélo qui tourne autour de 19 kg tout compris, surtout lorsqu'on est bien fatigué (moi c'est la nuit) ou lorsqu'on est en côte, n'est pas toujours évident
* le Corsa n'est pas adapté à la circulation urbaine (où on ne peut pas se faufiler et où on est donc tributaire des encombrements)
* l'échauffement pour ma part des deux gros orteils
Alors le VC, l'outil idéal pour les longues distances ?
Idéal : non mais efficace si on arrive à obtenir une direction sûre et précise en TOUTE OCCASION.
Enfin, pourquoi une Diagonale ?
C'est un brevet aux règles simples : autonomie + libre choix du parcours + délai + compte-rendu. Tout ceci donne un cachet incomparable : à Grenoble, l'abandon frappait à la porte ; à Sisteron, ce serait peut-être jouable; à Nice, cela passait; à Monte Carlo, cela ne passait plus.
Ca coince pour 30 minutes mais L'ESSENTIEL EST D'AVOIR PU LE VIVRE !
La prochaine fois, peut-être moins de vent, moins de pluie, moins de camions fous, moins de température extrême : ON PEUT REVER NON ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jéjon
Accro du forum


Messages : 7366
Localisation : Belgique
VPH : Schlitter Encore, Zockra Gwer, Sucre d'Orge (TD Dechenne), Optima Orca ASS, Tandem Flevo Amigo, Cuberdon (VM A2)
Date d'inscription : 07/01/2006

MessageSujet: Re: Dunkerque-Menton en vélo couché   Ven 29 Juin 2007, 16:48

Extraordinaire — j'ai parcouru les paragraphes avec, en arrière-fond mental, les oeuvres éternelles que vous aviez évoquées en épigraphe. Un seul regret : je n'ai pu retrouver l'air de Maiden Voyage et l'ai remplacé par Dolphin Dance. Vu les conditions météorologiques de votre périple, la substitution n'était peut-être pas absurde.

Merci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ALagrange (Alex)
Accro du forum
avatar

Messages : 5633
Âge : 48
Localisation : Grenoble-Eybens
VPH : Sokol05 & Bacchetta Corsa & Catrike Road
Date d'inscription : 11/04/2006

MessageSujet: Re: Dunkerque-Menton en vélo couché   Ven 29 Juin 2007, 16:49

Bravo et chapeau bas. Rien ne t'aura été épargné mais tu es allé au bout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dunkerque-Menton en vélo couché   Ven 29 Juin 2007, 16:53

Bravo Dan,

Pour si peu de temps, on peut dire que tu as réussit...ton récit est prenant, je me voyais sur ton vélo....j'envisage de faire une diagonale, certainement " Hendaye-Menton ". A te lire, ça ne semble pas facile, je crois qu'il est préférable de partir à plusieurs si cela est possible.

Encore félicitations.
Revenir en haut Aller en bas
Vindwa
Accro du forum
avatar

Messages : 4979
Âge : 57
Localisation : Esneux (B)
VPH : Rans F5 Enduro / MD23 Dechenne 26x26
Date d'inscription : 04/01/2006

MessageSujet: Re: Dunkerque-Menton en vélo couché   Ven 29 Juin 2007, 16:57

merci pour ce compte-rendu "sons et Lumière".
encore une belle preuve que l'aventure est au bout du guidon...
à+
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marcel
Accro du forum
avatar

Messages : 3846
Âge : 58
Localisation : grenoble
VPH : Reynolds T bone+ trike ICE QNT electrisé+ Catrike road+ Vendetta cruzbike Velomobile Quest carbone
Date d'inscription : 04/01/2006

MessageSujet: Re: Dunkerque-Menton en vélo couché   Ven 29 Juin 2007, 17:11

tres bon compte rendue il me tarde d'en faire une (diagonale)
et bravo car avec de telles conditions il faut etre motivé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maflaux.wix.com/marcel-velo-couche
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dunkerque-Menton en vélo couché   Ven 29 Juin 2007, 17:18

Salut Marcel,

il faudrait se motiver à plusieurs pour faire une diagonale, je crois que Laurent et Alex semblaient partant. Je vois bien une "petite" diagonale " hendaye-menton" par exemple avant de se tenter sur BPR 2008.

Strasbourg-Perpignan, c'est pas mal aussi, passage près de lyon et grenoble au cas ou, est arrivée à Perpignan pour aller dire bonjour à Lymasse et Aragomax
Revenir en haut Aller en bas
La nouaraude
Accro du forum
avatar

Messages : 1336
Localisation : Chez les beurrés au sel
VPH : VK2 au pré - Polska - Performer HR - Dahon Jack
Date d'inscription : 04/01/2006

MessageSujet: Re: Dunkerque-Menton en vélo couché   Ven 29 Juin 2007, 17:33

BEL EFFORT !!!!

Mais je lis trop de contraintes jusqu'à en devenir une galère;

trop peu de plaisir en chemin; mais compte rendu peut-être partiel

cela ne m'en donne pas envie ainsi.

Bonne recup
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Lou
Accro du forum
avatar

Messages : 1805
Âge : 49
Localisation : Nerville la Forêt F95
VPH : La grue, l'anguille, la girafe, l'albatros, gros pif (A4), le Dodo (tandem dos à dos)
Date d'inscription : 17/01/2006

MessageSujet: Re: Dunkerque-Menton en vélo couché   Ven 29 Juin 2007, 17:43

La nouaraude a écrit:

Mais je lis trop de contraintes jusqu'à en devenir une galère;
trop peu de plaisir en chemin; mais compte rendu peut-être partiel
cela ne m'en donne pas envie ainsi.
Bonne recup

C'est pas vrai, moi ça me donne plutôt envie.
Et puis les DAB c'est très confrotable avec un siège dont on peut
retirer la mousse.
En fait Dan n'aime pas trop s'arrêter la nuit en général.

Question fiabilité, c'est le risque à partir avec un véhicule
de série, un proto est tellement plus fliable Very Happy

moi je valide ta diagonale.

A+, PBP
Jean-Lou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beauxdebris.free.fr/velocouche/index.html
André
***
avatar

Messages : 215
Âge : 70
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 08/02/2006

MessageSujet: Re: Dunkerque-Menton en vélo couché   Ven 29 Juin 2007, 18:04

Bravo Dan. Tu es vraiment un galérien avec un sacré mental!!!

A très bientôt, en Vallée de Chevreuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ly masse
Accro du forum
avatar

Messages : 4913
Âge : 110
Localisation : Perpignan*66
VPH : gecko au soleil POLSKA// VK1
Date d'inscription : 04/01/2006

MessageSujet: Re: Dunkerque-Menton en vélo couché   Ven 29 Juin 2007, 18:22

merci Dan pour ton récit

mais il y a tjs qq chose qui me chagrine ds ces diagonales, l'obligation de partir à la date donnée
je ferai une diagonale juste ds l'idée et ds les temps impartis mais sans m'inscrire, on ne m'appellera pas diagonaliste mais ly masse me suffit

Ce que je vais aimer dans une diagonale c'est le défis temps, la régularité, de longues heures sur le vélo, les paysages qui défilent, l'organisation , les rencontres etc ...

Ce que je ne vais pas aimer c'est partir à tt prix quelque soit le temps, je peux en chi.. comme n'importe qui mais là je n'ai pas envie, je veux profiter au max de ce beau voyage

Bravo Dan Very Happy , à travers ton récit on sent beaucoup de pudeur à ne pas insister sur les moments galères mais tt ceux qui ont fait les BRM se souviennent du froid , des yeux qui brûlent sous la pluie, des vitesses qui passent plus malgré les gants, de la bassine sur le ventre etc ....et rouler encore pour être validé


le hic des diagonales c'est qu'il est impossible d'éviter si on veut être ds les temps de longs tronçons de routes très fréquentées et souvent sans accotements
j'ai déja vu Aragomax partir deux fois au talus pour éviter un camion

encore bravo d'être allé jusqu'au bout
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tchaidalh.wifeo.com/
Tigouille
Accro du forum
avatar

Messages : 2999
Âge : 64
Localisation : limoges
VPH : tica
Date d'inscription : 09/09/2006

MessageSujet: Re: Dunkerque-Menton en vélo couché   Ven 29 Juin 2007, 19:01

Impressionant! La perf et son récit sympa.Définitivement pas pour moi non plus, surtout avec pluie et vélo de travers! Mais belle aventure et belle galère!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tigouille.free.fr/
dan
**


Messages : 91
Localisation : 75
Date d'inscription : 31/03/2007

MessageSujet: Re: Dunkerque-Menton en vélo couché   Sam 30 Juin 2007, 16:41

Merci pour tous vos messages.
Je suis allé voir Doc Pulsi ce samedi matin : effectivement le guidon est de travers , le côté gauche un peu tordu, un poil de jeu dans la direction. Il va arranger tout cela en mettant un nouveau modèle de guidon plus large et un sytème de potence qui se relève ; par la même occasion, la cassette passe du 11/28 au 11/32 en prévision de la montagne et du PBP.

Concernant les Diagonales, il faut effectivement prévoir la date au moins un mois à l'avance. C'est un peu la loterie; pour tenir les délais, il faut avoir parfois un peu de chance côté météo.

Une Diagonale , c'est minimum 78 h sur le vélo. Il est certain dans ces conditions que le moindre pépin peut avoir des conséquences désastreuses. J'ai toujours un câble frein et un pour le dérailleur mais cette histoire de guidon, je ne sais pas faire. Il va falloir réfléchir pour trouver une solution (autre que celle de ne pas tomber bien sûr).
Cette première expérience de longue distance en vélo couché m'a finalement plu et confirmé mon intuition première.

Evidemment, plus tard, je me souviendrai de ce guidon mais je penserai aussi à la petite fille sur la Promenade des Anglais qui disait à sa mère : " Oh look Ma , what a funny bike !!" avant de rire aux éclats.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Papy volant
Accro du forum
avatar

Messages : 7498
Âge : 80
Localisation : Chartres
VPH : Bacchetta ;VK1;tri Scorpion FS
Date d'inscription : 05/01/2006

MessageSujet: Re: Dunkerque-Menton en vélo couché   Sam 30 Juin 2007, 18:41

pour Dan
mes compliments .. as tu envoyé un récit a R.Pinto de Bacchetta US?? il apprécierait
concernant les guidons Ba ..le systeme "glide flex" guidon relevable est vivement recommandé .
quant a la cassette j'ai une 12.27 mais avec 24.39.53 ..tres bien !!
bonne route Dan ..
ton siège est en carbone ?? ou euro mesh ??
Papy volant
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jean-pierre SAMON
Nouveau / nouvelle


Messages : 3
Âge : 64
Localisation : MORSANG/ORGE
VPH : OPTIMA DRAGON
Date d'inscription : 19/06/2007

MessageSujet: Re: Dunkerque-Menton en vélo couché   Sam 30 Juin 2007, 22:49

Salut et Bravo Diago Dan

Merci pour ce compte rendu et encore bravo pour ta persévérence, on reconnait là le diagonaliste accrocheur, j'ai pensé à toi pour la météo, pas de chance pour ce mois de juin 2007, tu as bien fait de quitter le 600 de Rambouillet pour en garder sous la pédale vu ce DM

amitiés diagonalistes

@+ sur PBP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jpl83
Accro du forum
avatar

Messages : 7089
Âge : 73
Localisation : St Raphael
VPH : Windcheetah compact, Sprint fs2. Ex VC : Fiero, Agenda, Lynxx, Strada, grassHopper, Cruzbike. Ex trike : Zoomer, kett
Date d'inscription : 17/12/2006

MessageSujet: Re: Dunkerque-Menton en vélo couché   Dim 01 Juil 2007, 18:59

Dunkerque - Menton : "on descend vers le sud" selon l'expression consacrée. Et en plus, quand il y a du vent, 9 fois sur 10 il pousse vers le sud.

Bon, y en a qu'on pas de bol ... Mais c'est pas la peine que je te demande tes prochains trajets et prochaines dates pour me décaler car de tout façon j'en ferai jamais le quart

Pourtant mon Strada a tout ce que tu souhaites, guidon plus large, potence plus rigide et relevable (d'ailleurs je la relève quand il faut pas)

Alors Bravo

PS : quand j'ai été prendre ce Strada chez Pulsi il expliquait qu'il venait de revoir ton Corsa qui avait bien souffert ds les chutes d'un brevet que tu as aussi bien raconté. N'abuses pas s'il te plait, les capacités du service aprés vente sont limitées ; je comprends qu'il favorise les champions qui portent haut ses couleurs mais bon, je voudrais changer mon siège ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jeanpba
Posteur d'or


Messages : 632
Date d'inscription : 30/12/2006

MessageSujet: Re: Dunkerque-Menton en vélo couché   Mar 03 Juil 2007, 22:04

dan a écrit:
Voici le compte-rendu de Dunkerque-Menton réalisé

Salut Dan !!

en lisant ton compte rendu, je te félicite pour cette nouvelle tentative, une grande balade avec la volonté d'aller au bout, d'y arriver et de ne pas succomber à la tentation d'abandonner. En lisant ton compte rendu, en tombant sur le pont de beauvoisin, je ronchonne contre moi meme car comme je te l'ai dit au gsm, je ne pouvais pas venir. Mais si j'avais été au courant de ton retard, j'aurais pu venir ! Donc, c'est un peu de ma faute si tu as galéré ici !

BRAVO d'etre arrivé, ne désespere pas, la prochaine sera la bonne et en attendant, on prendra plaisir à se revoir à saint quentin !

Tres sinceres amitiés
A++

jean-Philippe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeanpba.homeip.net
jeanpba
Posteur d'or


Messages : 632
Date d'inscription : 30/12/2006

MessageSujet: Re: Dunkerque-Menton en vélo couché   Mar 03 Juil 2007, 22:11

pitchoun a écrit:
Bravo Dan,

Pour si peu de temps, on peut dire que tu as réussit...ton récit est prenant, je me voyais sur ton vélo....j'envisage de faire une diagonale, certainement " Hendaye-Menton ". A te lire, ça ne semble pas facile, je crois qu'il est préférable de partir à plusieurs si cela est possible.

Encore félicitations.

Salut Pitchoun

Il y a 7 ans, je pensais comme toi: la plus facile des diagonales, c'est forcement la plus courte et la plus au sud pour avoir bien chaud. Manque de pot, sur MH, j'ai dru affronter 320 kms le mistral de coté et la brume et le froid apres foix dans les contreforts des pyrennées... la plus courte n'est pas la plus facile.

Concernant les equipiers : faut-il partir en groupe ??? bonne question
la question est intéressante. imagines que tu partes avec une personne que tu connaisses peu sur une diagonale... Ca risque d'etre dur, il pedale peut etre plus vite et rouler en equipe est un veritable apprentissage...

Et le soir , à l'hotel, il est facile souvent de négocier un lit de une personne dans le salon d'un hotel mais pas pour trois personnes !

Seul , c'est bien , tu t'arretes quand tu veux. Quand tu es fatigué, tu t'arretes ici sans attendre l'autre, tu prends ta tete entre tes mains et tu repars apres... Mais quand ca ne vas pas, tu apprécierais l'autre pour te dire quoi faire et te retirer des bras de l'abandon...

A suivre !

Jean-Philippe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeanpba.homeip.net
jeanpba
Posteur d'or


Messages : 632
Date d'inscription : 30/12/2006

MessageSujet: Re: Dunkerque-Menton en vélo couché   Mar 03 Juil 2007, 22:28

Salut Ly masse

je te remercie d'avoir répondu à ce topic et je respecte ce que tu dis. Je vais juste t'éclairer sur les points suivants :

ly masse a écrit:

mais il y a tjs qq chose qui me chagrine ds ces diagonales, l'obligation de partir à la date donnée
Ca n'est pas une obligation, mais le point de depart d'un projet. Quand tu veux faire un projet qui te tient à coeur, tu le planifies, tu le prévoies et tu le réalise. Imagine que tu viennes chez moi dimanche, je vais preparer samedi un gateau au citron ou un gateau au chocolat. Et si je refuse de faire ça en t'acceuillant quand meme, tu vas dire de moi que je t'ai mal accueilli et tu auras raison !
Imagine que tu veuilles refaire ta cuisine et que tu reportes continuellement car il te manque une vis, c'est pas bien non plus.
Donc, ici , c'est pareil. Personne ne t'oblige à faire une diagonale mais si tu veux tenter ta chance, tu prévois ton parcours, ta feuille de route, ton voyage aller, ton voyage retour, tes arrets, ton compte rendu et ensuite tu sera satisfaite. Une diagonale ne s'improvise pas.

Il est aussi important pour les autres de respecter ta date de depart ! et pourquoi ??? car une fois qu'une diagonale est prevue, ta feuille de route circule aupres des SARISTES (reseau d'accompagnateurs) qui vont essayer de venir te voir s'ils le peuvent. En general, il n'y a pas prise de contact auparavant, car si la feuille de route est respectée, ca fait vachement plaisir de voir un mec t'attendre pour te faire trouver la piste cyclable de grenoble . Demande à Dan en 2006 ! Donc, c'est pour cela qu'il faut essayer de respecter ses horaires, sans se mettre dans le rouge. Toutes les photos qui sont sur le site de l'adf, sont ici car il y a eu rencontre fortuite entre diagonalistes et saristes !




ly masse a écrit:

je ferai une diagonale juste ds l'idée et ds les temps impartis mais sans m'inscrire, on ne m'appellera pas diagonaliste mais ly masse me suffit
bon, tres bien, mais encore une fois, ca ne sera pas une diagonale. Ca sera une grande balade. Alors que si tu prepares tout bien, si tu t'y motives, tu y penses, tu vas y arriver... Et pendant une grande balade, tu risques de sombrer dans les bras de l'abandon au moindre petit probleme.





ly masse a écrit:

Ce que je vais aimer dans une diagonale c'est le défis temps, la régularité, de longues heures sur le vélo, les paysages qui défilent, l'organisation , les rencontres etc ...
Voilà, super , tu viens de le dire , donc tentes la Diagonale en laissant de cote la grande balade !!!



ly masse a écrit:

Ce que je ne vais pas aimer c'est partir à tt prix quelque soit le temps, je peux en chi.. comme n'importe qui mais là je n'ai pas envie, je veux profiter au max de ce beau voyage
Cela rejoint ce que j'ai dis plus haut sur les rencontres. S'il pleut à dunkerque , tu vas differer ton depart. Ainsi, tu ne verras personne quand tu partiras deux jours plus tard, et pire, tu vas faire déranger pour rien la personne qui t'attend à Bethune, à Dijon, à Laon, à Bourg, ma poire à Grenoble, à Aspres .... etc...



ly masse a écrit:

le hic des diagonales c'est qu'il est impossible d'éviter si on veut être ds les temps de longs tronçons de routes très fréquentées et souvent sans accotements
j'ai déja vu Aragomax partir deux fois au talus pour éviter un camion
Cela n'est pas vrai, enfin pas toujours ! il y a sur le site de l'adf, des etudes de parcours qui te conseille de passer par là plutot que par ici... Ce sont juste des conseils...
Regardes sur la carte le tracé de Grenoble à Bourg en bresse. Le plus court et le plus allechant semble etre la N75... Mais sur le terrain, la sortie de voiron est une rampe, suivie par un col (du banchet), pleins de camions.... Alors que Dan ici présent aurait grimpé le col de la placette et ensuite des routes departementales sympathiques dans la vallée bleue pour rejoindre lagnieu et bourg... Au total juste 15 kms de RN au lieu de 150 k de RN75 !



Bon, j'espere ne pas t'avoir trop ennuyé car ce post un peu trop long !

Bonne diagonale future quand meme !

A++

jean-philippe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeanpba.homeip.net
Papy volant
Accro du forum
avatar

Messages : 7498
Âge : 80
Localisation : Chartres
VPH : Bacchetta ;VK1;tri Scorpion FS
Date d'inscription : 05/01/2006

MessageSujet: Re: Dunkerque-Menton en vélo couché   Mer 04 Juil 2007, 16:15

a JP Ba
je suis convaincu par tes arguments ..
c'est tres bien expliqué ..
Merci
Papy volant
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ly masse
Accro du forum
avatar

Messages : 4913
Âge : 110
Localisation : Perpignan*66
VPH : gecko au soleil POLSKA// VK1
Date d'inscription : 04/01/2006

MessageSujet: Re: Dunkerque-Menton en vélo couché   Mer 04 Juil 2007, 17:11

jeanpba a écrit:

Bon, j'espère ne pas t'avoir trop ennuyé car ce post un peu trop long

jean-philippe

Very Happy bien au contraire
l'idée de la diagonale est partie d'Aragomax j'attends donc qu'il se prononce sur oui ou non pour un tel projet et je pense que pour cet été c'est pas ok puis ensuite scratch

en attendant je prie Ste Béquille de rester le plus loin de moi en espérant que mes genoux finiront bien par se calmer

la diagonale est inscrite ds ma tête ainsi que les longues distances, j'ai déja la certitude que c'est possible

merci jean-phillipe pour l'invit je veux bien manger une tarte au citron et pkoi pas le gâteau au chocolat diagonaliste Wink

je sens que la mangouste (papy volant) va partir avant moi...

l'année 2007 est une très belle année, bcp de projets et de réalisations, belle émulation sur le forum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tchaidalh.wifeo.com/
dan
**


Messages : 91
Localisation : 75
Date d'inscription : 31/03/2007

MessageSujet: Re: Dunkerque-Menton en vélo couché   Mer 04 Juil 2007, 17:32

Citation :
Donc, c'est un peu de ma faute si tu as galéré ici !
Salut Jean-Philippe,
tu n'as rien à te reprocher. Ce que tu fais en tant que SARiste est déjà remarquable et je souhaite que de futurs vélocouchistes puissent goûter ton désormais fameux gâteau des diagonalistes.
Une Diagonale, c'est un sacré paquet de souvenirs et c'est ce qui compte à mes yeux.
Sans doute au PBP.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Papy volant
Accro du forum
avatar

Messages : 7498
Âge : 80
Localisation : Chartres
VPH : Bacchetta ;VK1;tri Scorpion FS
Date d'inscription : 05/01/2006

MessageSujet: Re: Dunkerque-Menton en vélo couché   Mer 04 Juil 2007, 21:31

non non ..je ne veux pas faire de diagonale ...
pas assez organisé et patient !!
mais je disais que JP explique tres bien les choses et peut donc convaincre qq 'un du bien fondé d'un tel projet..
juste pour rever ... si j'avais qq années en moins ..je ne sais pas quelle serait la monture choisie (donc je ne réponds pas a la question posée par Julius) ..si la notion de temps à réaliser n'existait pas ..je choisirais le tricycle ..je pense ..
Papy volant
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dunkerque-Menton en vélo couché   

Revenir en haut Aller en bas
 
Dunkerque-Menton en vélo couché
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dunkerque-Menton en vélo couché
» Diagonales Menton-Hendaye-Dunkerque-Menton
» diagonale dunkerque menton
» diagonale dunkerque menton 2ème tentative
» Dunkerque-Menton par les cols Alpins en 2009

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum du Vélorizontal, vélo couché et autres véhicules à propulsion humaine :: Les Activités du Vélorizontal :: Longue Distance-
Sauter vers: