Le Forum du Vélorizontal, vélo couché et autres véhicules à propulsion humaine

Le forum francophone de tous les amateurs de cette pratique cycliste
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Cyclewing: assistance par voile

Aller en bas 
AuteurMessage
Samural
Accro du forum
Samural

Messages : 1735
Âge : 50
Localisation : Namur, Belgique
VPH : WAW 169 assisté, Metaphysic 2x700, Dahon Jetstream P8, Velocipède Michaux
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Cyclewing: assistance par voile   Lun 11 Fév 2019, 10:43

Cyclewing a lancé une campagne de crowdfunding sur Kickstarter pour un système d'assistance par voile, monté sur le porte bagage. La nouveauté consistant en une commande électrique de la position de la voile.

Si le système me semble un peu hasardeux sur un vélo classique, il pourrait avoir un intérêt certain sur un trike, pour autant bien-sûr que la poussée ne soit pas anecdotique.






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Didier33
modo
Didier33

Messages : 9785
Âge : 59
Localisation : Marcheprime
VPH : Metabike 20X26 bleu rolhoffisé - Catrike Trail jaune Rohloffisé et électrifié - Beach cruiser Westside
Date d'inscription : 04/05/2007

MessageSujet: Re: Cyclewing: assistance par voile   Lun 11 Fév 2019, 11:20

Encore une resucée d'un principe ancien, Sleep avec juste une amélioration sur la commande de voile, mais qui ne doit pas bouleverser le concept il me semble.
Ca me semble hasardeux sur un deux roues, à la rigueur plus viable sur un trike, mais déjà que des trikes il n'y en a pas des masses, alors leur équipement...

Tant qu'à vouloir être propulsé par une voile autant faire du char à voile ou des sports de ce genre, dans des endroits où c'est possible.

Lorenzoo Havelaars, a roulé sur un trike à voile, et il a même fait un voyage avec  (Je crois qu'il a même fini son voyage carrément sans son vélo)

Un exemple connu est le Whike

__________________________________
"C'est déjà dur d'être pauvre, si en plus il faut se priver..." - Coluche -
"Y'a pas de grands, y'a pas de petits: La bonne longueur pour les jambes c'est quand les pieds touchent bien par terre" - Coluche aussi -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
discoveur700
admin
discoveur700

Messages : 7006
Âge : 41
Localisation : Bayeux
VPH : Baron clowné en avatar, méta700 lightisé, catrike expédition électrifié, catrike speed (Challenge mistral USS, Orca Optima, Agenda performer jadis...)
Date d'inscription : 22/01/2007

MessageSujet: Re: Cyclewing: assistance par voile   Lun 11 Fév 2019, 12:51

Il avait fini a vélo malgré une casse sévère occasionnée par un chaffard

Son retour technique http://vanvelovoilier.fr/lhistoire-du-velo-a-voile/

Du bon plein au largue, l’effet additionnel du vent pour assister le pédalage est réel… Par contre, la seule petite difficulté est de gérer la voile par vent arrière fort. Il ne faut pas s’arrêter, car dans ce cas, je dois laisser la voile partir en drapeau et en pédalant, je la récupère lorsque mon vent vitesse dépasse la vitesse du vent. C’est plus désagréable que dangereux. J’ai approché les 80 km/h le 27 octobre 2013 le long de la Loire entre Nantes et Ancenis avec la tempête Christian qui est venue frapper l’Europe ce soir là.

350 KM EN 9 HEURES DE PÉDALAGE

Avec ce vélo, j’ai eu un vrai bon feeling avec des allures de travers. La vitesse du vent s’additionnant à celle de mon pédalage. je dirais + 30 % en terme de vitesse donc de distance parcourue sur un vent faible F2. Les 2,5 m2 de voile ne pouvant pas réaliser de miracle compte tenu du poids global de l’engin, surtout au début lorsque j’avais la remorque. Toutefois, comme en voile, les allures de près font… giter le vélo. 

39 KM/H DE MOYENNE SUR 350 KM

Peut être qu’en cas de vent nul, je serais plus performant sans voile (la voile est molle comme du pain trempé) alors que mon vent vitesse m’aidait avec l’autre voile (celle complètement lattée) bordée à mort. Mon record de pédalage est de 350 kilomètres au Kazakhstan. Ainsi, ce jour là, j’ai effectué un certain nombre de kilomètres à près de 50 km/h de moyenne. Sur ce parcours, j’ai pu effectuer une moyenne de 39 km/h entre Kizylorda et Tortkol. Pour toutes ces raisons, il est préférable de connaître la voile en voilier. Il est indéniable que la voile a été un plus dans mon aventure. Et si je devais me refaire un voyage en tricycle, j’adapterai une autre voile.

QUELQUES CONSTATS SUR CE VÉLO À VOILE MAISON


  • le vent des camions croisés ou qui me doublent annule la puissance de ma voile
  • à l’arrêt, un coup de vent et la voile se met en drapeau
  • si l’écoute est bloquée, le vélo se couche en cas de vent à l’arrêt
  • comme en mer, j’arrive à sentir les risées et les coins où ça va souffler (effets de site)
  • plus j’ai de poids, moins je vais vite
  • le mat est assez souple, qu’est ce que ça donnerait avec un mat rigide ? Plus de puissance encore ? Pour l’instant je ne me suis pas viandé. Heureusement ! A vrai dire, j’avais testé la voile à la mer par F6-F7, c’était encore une autre configuration sans Whishbone mais avec une latte… en cas de gros vent je laisse filer l’écoute. Je pense que j’aurai plus de mal avec un mat plus rigide où une voile plus haute ?


Finalement, les 3,2 mètres de haut sont d’ailleurs le maxi en hauteur pour éviter de galèrer sous les ponts, les arbres, comme me l’avait d’ailleurs conseillé Christian Nau. “Attention pour la hauteur du mât : dans certaines régions du monde, les lignes électriques et téléphoniques peuvent être inférieures à 3 m 50 dans certaines villes et certains villages”. Cependant, avec mes 3,2 mètres, ça “passouille” partout. Je dois tirer un peu sur le wishbone pour que ça passe aisément.  

UN FUTUR VÉLO À VOILE ? 

Néanmoins si je devais réaliser une V3, il faudrait que j’entreprenne quelques modifications pour avoir quelque chose qui assure encore plus en terme de perf… Tout en gardant la même base de tricycle, le pédalier Schlumpf et le moyeux Rohloff. Quelque chose du genre, une voile plus longue, un chouilla moins haute, un whish plus long, plus large, où alors une bôme comme en voile.
Cependant, dans cette configuration, j’aurai plus reculé le centre de gravité et la position du mat pour l’avoir plus entre les cuisses. Les premiers essais pour installer un étais et mettre une voile d’avant n’avaient pas été convaincantes, faute de temps. Peut être que sur la V3 !
Pour conclure, si un jour je pète un câble, je sais quelles idées je mettrais en oeuvre et comment ! ça poussera grave ;o)

__________________________________
vélo couché, trike, vélomobilerandos, voyages, courses, passion !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.dailymotion.com/discoveur1000
Ukiyo
***
Ukiyo

Messages : 146
Âge : 64
Localisation : Entre Bourges et Châteauroux
VPH : HPV Gekko fx 20
Date d'inscription : 26/07/2018

MessageSujet: Re: Cyclewing: assistance par voile   Lun 11 Fév 2019, 14:52

C’est marrant cette construction, il a dû bien s’amuser à mettre au point et à rouler avec. Sur deux roues, je ne comprends pas bien comment on peut ne pas se vautrer. Sur trois, c’est un peu plus rassurant, mais en dehors des plages, il y a deux-trois choses que je ne saisis pas bien.

- Je me demande comment ça fonctionne à certaines allures. Au près, dès que le vent forcit, j’imagine qu’il va falloir relâcher de l’écoute pour ne pas gîter, sinon… . Donc perdre de la puissance. OK, la voile n'est pas gigantesque.
- Vent de face, voile serrée dans l'axe donc. Ça doit être un frein considérable ?
- Vent arrière, j’imagine (je crois qu’il le dit) qu’on doit serrer les fesses s’il y a du monde sur la route pale  .
- Les contraintes sur la bôme et le cadre (il me semble voir que les écoutes passent par l’arrière du cadre via deux barres) doivent être importantes.
- Tenir son cap et sa voie s’il y a du trafic, avec les portions abritées, les variations de force et de direction du vent, les changements induits par les camions, etc. ne doit pas être simple.

Ça doit demander beaucoup d’attention, parce que quand il faut virer, il vaut mieux anticiper un peu j’imagine . Et comme il dit, tirer des bords sur une route… Mais il a dû s’amuser.

La discussion s'écarte du message initial.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
jagut
modo
jagut

Messages : 2447
Âge : 61
Localisation : nord Corrèze
VPH : trike à venir
Date d'inscription : 28/08/2010

MessageSujet: Re: Cyclewing: assistance par voile   Lun 11 Fév 2019, 21:58

Je n'ai qu'une petite expérience en voile RC, et une voile ainsi disposée s'appelle un "tape-cul". Elle porte bien son nom dans certaines conditions de vent.

Cela dit il ne doit pas être fou et ne doit donc pas l'utiliser par fort vent de travers.

__________________________________
Pour de belles balades à pied ou à VTT :
http://ladordognedevillagesenbarrages.e-monsite.com/
https://www.facebook.com/LaDordogneDeVillagesEnBarrages

Ouvrier, il te faut baisser la tête pour manger la soupe, certes, mais pas plus bas que la table.
En retraite on travaille 24h/24.....Bon, euh, souvent on passe 22 h à réfléchir!!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lolo39
Pilier du forum
Lolo39

Messages : 944
Âge : 48
Localisation : Haut-Jura
VPH : En recherche (Agenda auparavant)
Date d'inscription : 01/05/2009

MessageSujet: Re: Cyclewing: assistance par voile   Lun 11 Fév 2019, 22:59



Des cyclovoyageurs de passage dans le Jura il y a 4 ou 5 ans environ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Cyclewing: assistance par voile   

Revenir en haut Aller en bas
 
Cyclewing: assistance par voile
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nouvelle voile Pansh
» Voile...virtuelle
» Comment réparer une voile ?
» Nettoyage de voile
» voile Ozone HAKA 9m² (complète)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum du Vélorizontal, vélo couché et autres véhicules à propulsion humaine :: Ravito :: Autres Véhicules à Propulsion... Verte !-
Sauter vers: