Le Forum du Vélorizontal, vélo couché et autres véhicules à propulsion humaine

Le forum francophone de tous les amateurs de cette pratique cycliste
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Élections : la déclaration de candidature pour l'équipe de modération de 2019 est ouverte jusqu'au 22 janvier.

Autopassion.net le site dédié à l'automobile créé par ses utilisateurs
Partagez | 
 

 jusqu'où aller trop loin ?

Aller en bas 
AuteurMessage
JJF
Posteur d'or
avatar

Messages : 535
Âge : 65
Localisation : ouest de Rouen
VPH : trike ICE Sprint
Date d'inscription : 10/08/2015

MessageSujet: jusqu'où aller trop loin ?   Dim 13 Jan 2019, 10:57



Vous avez pris une décision après y avoir murement réfléchi ..ou pas...

Qu'est-ce qui pourrait vous faire changer d'avis :
- avant la mise en route de ce projet ?
- en cours de réalisation de ce projet ?

Et une fois "en route" :
Qu'est-ce qui motiverait un changement de trajectoire, ou un arrêt de l'action en cours ?
Comment géreriez vous la suite ? (si toutefois il y a un besoin de gestion :-) )

Autres questionnement qui surgiront surement de vos réflexions:
- .../...
----------------------------------------------------------------------------------------------
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JJF
Posteur d'or
avatar

Messages : 535
Âge : 65
Localisation : ouest de Rouen
VPH : trike ICE Sprint
Date d'inscription : 10/08/2015

MessageSujet: Re: jusqu'où aller trop loin ?   Dim 13 Jan 2019, 10:58

En ce qui me concerne, je n'ai pas d'état d'âme à stopper ou interrompre un projet si un obstacle survient ou tout simplement si la motivation a disparue.
Je suis content de ce que j'ai fait et je me dis alors que mon intellect a été juste trop gourmand pour mes capacités actuelles et je passe à autre chose.
J'ai des souvenirs d'enfance/adolescence, comme la traversée à la nage du lac d'Annecy (j’avais 12 ou 13 ans, traversée en largeur. le tout organisé dans le cadre d'un camp de vacances. L'événement avait failli être abandonné car trop mauvais temps..je ne pouvais respirer qu'entre deux vagues et je ne voyais pas du tout le bateau d'accompagnement qui suivait chaque nageur). Je l’avais fait sans entrainement et avec la conviction profonde et non réfléchie que je pouvais le faire, et je l'ai fait. ceci dit je n'aime pas nager et donc jamais refait  jocolor ).
J'ai aussi des souvenirs d'autres actions ou en réalisant que je n'y arriverai pas sans casse, j'ai "fait demi tour".
Tout cela en solo.
Les actions en groupe, ça c'est autre chose.
Bien plus difficile de changer de cap, et résister à la pression d'un groupe est fort délicat. Comme je suis plutôt un solitaire j'ai peu d'exemples personnels de groupe en difficulté, mais j'ai des récits vécus ou un membre avait raison et n'a pas su faire changer d'avis les autres et là, la catastrophe (anéantissement de tout le groupe) a été à un cheveux d'arriver, voire est arrivé. Le plus courant est un groupe où les membres sont  de niveaux, de capacités, différentes, et ou les leader s'adaptent aux plus forts en délaissant les plus faibles. Bien heureusement le plus souvent l'empathie et la bienveillance font que tout se passe au mieux car les différences sont assumées et alors l'objectif est autre que l'action seule, le plaisir est aussi dans le partage, la communauté.
Dans un groupe changer de cap, pour un des participants, peut être source de conflits intérieurs.

J'ai pour principe que chacun fait à chaque instant le meilleur choix pour lui même.
Est-ce que l'on pourrai dire "si j'avais su..." avant de l'avoir fait ?
Non bien sur alors pas de regret, juste une source de réflexion pour construire la suite.
Et puis se poser la question: le plus important est-ce le chemin ou le but ?
Parfois les deux mon capitaine  Laughing

comprendre n'est pas savoir, ni savoir faire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rico
Accro du forum
avatar

Messages : 4036
Âge : 47
Localisation : 95 BUTRY SUR OISE
VPH : Bacchetta hybride avec freins, Baron
Date d'inscription : 12/08/2006

MessageSujet: Re: jusqu'où aller trop loin ?   Lun 14 Jan 2019, 09:06

J'en sais rien. scratch Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
grand pierre
Modo sortant
avatar

Messages : 3190
Âge : 59
Localisation : Caveirac (30)
VPH : Ice adventure HD + Azub Fat-Tris + Ice VTX
Date d'inscription : 01/09/2012

MessageSujet: Re: jusqu'où aller trop loin ?   Lun 14 Jan 2019, 09:15

Trop loin c'est lorsque le retour en arrière n'est plus possible ! Ceux que je connaissais qui ont été tentés par ce "trop loin" j'en parle maintenant au passé...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cafouille
Accro du forum
avatar

Messages : 1122
Date d'inscription : 09/05/2006

MessageSujet: Re: jusqu'où aller trop loin ?   Mar 15 Jan 2019, 08:46

salut JFF Excellent sujet  Shocked  que tu as intérêt à satisfaire ma curiosité
p'tit bémol => le meilleur choix pour lui même  c’est tout le sujet de ta réflexion sinon pourquoi arrêté
avec mon avatar t'imagine que la vie n'est pas un fleuve tranquille surtout avec le dérèglement climatique ,nous allons finir à pied au sec  geek
Heureusement que tu as posté au bar , parce que là à 9 h du matin , j'ai du mal à suivre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lapin
Débutant(e)


Messages : 12
Date d'inscription : 24/01/2017

MessageSujet: Re: jusqu'où aller trop loin ?   Mar 15 Jan 2019, 08:53

Comme disent les Suisses " quand on sait pas,on va pas !" avec l'accent évidement .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JJF
Posteur d'or
avatar

Messages : 535
Âge : 65
Localisation : ouest de Rouen
VPH : trike ICE Sprint
Date d'inscription : 10/08/2015

MessageSujet: Re: jusqu'où aller trop loin ?   Mar 15 Jan 2019, 12:35

jocolor Very Happy

Vous pouvez aussi poser la question autrement, à savoir, quels sont mes critères personnels pour me dire en cours de route "ça suffit"; ou encore en amont déterminer quels seraient les paramètres qui à l'avance me feront dire "stop" ou "continuer mais autrement"
Et puis il y a d'autres formulations possibles à votre choix scratch jocolor Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
grand pierre
Modo sortant
avatar

Messages : 3190
Âge : 59
Localisation : Caveirac (30)
VPH : Ice adventure HD + Azub Fat-Tris + Ice VTX
Date d'inscription : 01/09/2012

MessageSujet: Re: jusqu'où aller trop loin ?   Mar 15 Jan 2019, 15:11

En ce qui me concerne j'ai comme principe "tu ne t'arrêtes pas quand tu as mal, tu t'arrêtes quand tu as fini" que je modère cependant en fonction de mon programme ultérieur.

Par exemple au 24h j'ai abandonné sur début de blessure parce que l'été commençait à peine et que j'avais des objectifs à remplir dans les semaines suivantes mais lors de mon séjour en suisse j'ai bouclé mon programme malgré une blessure similaire qui ce coup-ci a mis près d'un mois à se résorber (d'ailleurs au passage je me suis bien fait remonter les bretelles aussi bien par Martine que par le corps médical au grand complet) mais une chose est sure, je ne regrette pas ce coup de folie et si c'était à refaire je referais à l'identique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cafouille
Accro du forum
avatar

Messages : 1122
Date d'inscription : 09/05/2006

MessageSujet: Re: jusqu'où aller trop loin ?   Mar 15 Jan 2019, 20:51

en 2014, à lire et écouter Aldo , pypat , les grand trajets sont accessibles à tous !
une vélorizon itinérante (organisé par Philippe)correspond à mon créneau de dates de congés, béa et moi projetons d'un mini tour de France,
5 semaines , 2500 km, 2 trikes en musculaire avec chacun sa remorque ,tente et cuisine avec un camping à chaque étape !
Avant ce voyage ,préparation matos ,itinéraire , tout paraît faisable sauf une contrainte de taille le début de mes congés démarre 7 jours avant la vélorizon pour laquelle nous nous sommes inscrit .
reims -cahors 750km en 7 jours : devant l'ordinateur parcours et adresse camping sont facile à organisés.
juillet 1er jour 90 km ,petite route , beau temps , camping à la bonne adresse ,aucun problème . Montage de tente ,repas et discussion sur l'étape du lendemain . Surprise béa est pris d'un doute et ne désire pas continuer.

N'ayant aucun autre arguments que ceux déjà utilisé pendant la préparation , je propose de nous séparé pouvant continuer seul avec la tente et béa serait de retour chez nous .Réponse à prendre le matin avant le départ .
Je n'est toujours pas la réponse de notre motivation à continuer mais nous savions que si nous renoncions il n'y aurais aucun autre projet possible : lever le camp à 6 h pour 110 km pour la journée ne permettait pas d'éterniser la décision, Béa décide de continuer,
évidemment cela eut un impact sur le moral , erreur d'itinéraire rallongent le kilométrage ce 2 ème jour 130 km , la pluie s'impose pendant les cinq jours suivant , malgré qu'il fallait s’habiller le matin avec des habits mouillés rien ne nous arrêtera et arriverons à destination en temps prévu,
année de canicule , passage par la haute loire (1200m) , roulage quasiment quotidien
(4 jours sans rouler) crevaison , panne d'un pédalier, 2 nuit de camping sauvage, 1 nuit dans un camping fermé,1 nuit dans un parc du centre-ville,
Pas de radio ni de télévision , peut de contact avec 6 à 7 h à rouler plus ravitaillement et repas cuisiné par béa et l’itinéraire à choisir pour le lendemain prennent du temps,

Le doute à toujours existé depuis que nous vivons ensemble mais n'avais jamais atteint ce niveau de tout remettre en cause,

Même constat que grand pierre nous ne regrettons pas ce coup de folie et si c'était à refaire je referais à l'identique jocolor
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
e.breed
Pilier du forum
avatar

Messages : 817
Âge : 62
Localisation : Drôme sud, Baronnies
VPH : Recyclette, Performer VAE.Taf.:)
Date d'inscription : 17/05/2013

MessageSujet: Re: jusqu'où aller trop loin ?   Mar 15 Jan 2019, 21:04

Perso, quand j'ai un doute sur mon engagement, je sort quelques aphorismes de circonstance.
S'il s'agit d'engagement sportif, genre prise de risque, (ex:en parapente, poursuivre un vol en conditions turbulentes) j'ai recours au questionnement de l'alpiniste R.Demaison dans ce genre de situation: "Est-ce que je suis bien à ma place?"
Si on est plus sur le mode de l'effort, sans risque imminent pour mon intégrité physique, ce sera: "Est-ce que je me fait vraiment plaisir, indépendamment du regard des autres?".
Dans le cadre relations, professionnelles ou privées, ce sera: "Est-ce que cette relation est de bonne qualité, pour chacun, ou non?"
Dans les trois cas, si je coche non, je m'impose de stopper tout de suite et de réfléchir plus tard!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: jusqu'où aller trop loin ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
jusqu'où aller trop loin ?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quel étang pour débuter en gironde pas trop loin de Langon?
» Le sommet du backswing
» golf magazine : comment driver plus loin
» Jusqu''où aller...
» Evénement Historique n°13 - Saison IV

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum du Vélorizontal, vélo couché et autres véhicules à propulsion humaine :: Ravito :: Le Bar-
Sauter vers: