Le Forum du Vélorizontal, vélo couché et autres véhicules à propulsion humaine

Le forum francophone de tous les amateurs de cette pratique cycliste
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le "cyclisme ultra" dans Le Monde

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jéjon
Accro du forum


Messages : 7366
Localisation : Belgique
VPH : Schlitter Encore, Zockra Gwer, Sucre d'Orge (TD Dechenne), Optima Orca ASS, Tandem Flevo Amigo, Cuberdon (VM A2)
Date d'inscription : 07/01/2006

MessageSujet: Le "cyclisme ultra" dans Le Monde   Mer 30 Mai 2007, 12:20

Dans la version électronique d'hier, un article sur un bonhomme que l'on avait déjà cité ici.


Dans Le Monde, Jean-Charles Massera a écrit:



Hugues Rico et les néo-ultras, un certain sens du cyclisme

LE MONDE | 29.05.07

Dimanche 27 mai, Hugues Rico a remporté pour la deuxième année consécutive le Raid Provence Extrême (RPE), s'affirmant ainsi comme l'un des meilleurs spécialistes français du cyclisme ultra. 600 km non-stop - dont 50 neutralisés - et une dénivellation équivalente à trois étapes de montagne du Tour de France. Soit vingt et une heures et douze minutes de rapport au temps et à l'espace autre. Un rapport au temps et à l'espace où les repères du cyclisme traditionnel sautent.

À l'heure où les résultats des épreuves du calendrier cycliste professionnel semblent plus devoir aux laboratoires qu'aux heures d'entraînement, à l'heure où certaines de ces épreuves s'apparentent plus au spectacle qu'au sport, la pratique de l'ultra distance nous renvoie presque à la préhistoire du cyclisme : celle des premiers Tours de France et des forçats de la route, celles des coups de théâtre et de l'épopée sur des étapes excédant parfois les 400 kilomètres. Le tout dans une bien archaïque gratuité. De fait, "l'ultra" n'attire pas les médias et les sponsors sont rares. Amateurs jonglant avec les horaires de travail aménagés et les journées de congés, ils accumulent entre 20 000 et 30 000 kilomètres par an.
Rédacteur territorial à la mairie de Grenoble, Hugues Rico, 34 ans, reste discret sur ses activités extra-professionnelles."Pas simple de raconter que tu poses quatre jours pour aller gravir des cols en Italie et en Autriche pendant vingt-quatre heures". Pas simple effectivement.
En ces temps de consommation de blocs de temps tout équipés et de satisfaction immédiate des pulsions, comment faire comprendre ces états de ravissement liés à l'expérience musculaire et mentale d'une durée impensable en dehors de cette discipline ? Comment dire ces moments où l'endorphine que fabrique le corps prend le relais des boissons énergétiques et des sucres rapides, ces moments de flottement dans l'irréalité de ce que l'on est pourtant en train d'accomplir ? Et surtout pourquoi ? "C'est sûrement quelque chose qui s'est construit quand j'étais gamin. Avant de faire du vélo à haute dose, j'étais fasciné par les exploits des grands alpinistes : Terray, Rébuffat, Desmaison, Herzog, Messner. J'avais lu et relu leurs bouquins."
De ces conquérants de l'inutile, Hugues Rico retiendra la culture de l'expérience des limites, du dépassement de soi, des défis hors normes. "Ce qui m'a toujours motivé dans ma pratique sportive, en dehors de la performance en elle-même, c'est la quête d'une expérience." Et de citer Maurice Herzog : "il y a d'autres Annapurna dans la vie des hommes."
Après plusieurs années de cyclosport (épreuves cyclistes de masse chronométrées avec classements pouvant aller jusqu'à 200 km), Hugues Rico s'oriente peu à peu vers une pratique plus exigeante et plus en phase avec le nombre d'heures de selle qu'il accumule. "Tout a commencé pour moi avec un Bordeaux-Paris complètement foiré, raconte-t-il. C'était en 2002, je m'étais retrouvé dans l'échappée victorieuse pendant 300 km, mais je n'étais pas du tout prêt mentalement à encaisser les 600 km et les petits problèmes que l'on rencontre forcément sur une telle distance. J'avais jeté l'éponge un peu après la mi-parcours sans même me battre. La première leçon était rude et j'en avais conclu que les longues distances, ce n'était vraiment pas pour moi". Bordeaux-Paris comme premier 8 000.

EXPÉRIENCE MENTALE

Le cyclosportif est en train de basculer dans une dimension qui n'a plus grand-chose à voir avec le cyclisme de loisir. "C'est grâce à Dominique Briand, le spécialiste français de l'ultra, que je me suis remis à rêver à de nouveaux défis, explique Hugues Rico. Il avait réussi avec succès la RATA (Race Across The Alps), 540 km et 13 000 m de dénivelée, considérée à juste titre comme la course d'un jour la plus dure au monde. Il avait su me faire ressentir ce frisson si particulier lié à l'accomplissement de quelque chose de hors norme". L'expérience mentale de la durée sans sommeil comme forme d'être au temps extrême. La redéfinition permanente de la performance comme objectif.
En 2005, le Grenoblois est sélectionné pour participer à sa première RATA : il terminera à la cinquième place. Mais le néo-ultra reste modeste. Conscient du chemin qui le sépare encore du gratin européen de la discipline - Marko Baloh, Jure Robic, Daniel Wyss ou Wolfgang Fasching qu'il doit laisser filer dans les premiers lacets du Ventoux lors de son premier RPE en 2005, Hugues Rico se dit ne pas être (encore ?) prêt pour les épreuves phares du calendrier que sont la RAAM (Race Across America) ou le Tour Direct (4 000 kilomètres non-stop reprenant le tracé du Tour de France). Reste que c'est bien le détenteur du record du monde de dénivelée positive sur 24 heures et 6e de la RAAM 2002 - l'Autrichien Franz Venier - qui a dû s'incliner ce week-end devant le neo-ultra.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julius
Pilier du forum
avatar

Messages : 950
Localisation : Draveil ( 91 )
VPH : CNPUZ Prototype, 8 Freight, Rene Herse 1981, Charrel Tandem 1948
Date d'inscription : 13/01/2006

MessageSujet: Re: Le "cyclisme ultra" dans Le Monde   Mer 30 Mai 2007, 12:50

Citation :
Bordeaux-Paris comme premier 8 000

Ah ces journalistes Razz quelle comparaison.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://igg.me/at/bb24h
Tigouille
Accro du forum
avatar

Messages : 2999
Âge : 63
Localisation : limoges
VPH : tica
Date d'inscription : 09/09/2006

MessageSujet: Re: Le "cyclisme ultra" dans Le Monde   Mer 30 Mai 2007, 13:57

http://members.optusnet.com.au/carrinm42/raam/index.html
RAAM pour VK
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tigouille.free.fr/
jeanpba
Posteur d'or


Messages : 624
Date d'inscription : 30/12/2006

MessageSujet: Re: Le "cyclisme ultra" dans Le Monde   Ven 01 Juin 2007, 11:29

Bonjour

Pour plus d'informations, on se reportera à son site web et à cette page avec le BRM de 300k de gap :

http://unlimitedmiles.canalblog.com/archives/2007/04/23/4718852.html

A+

jpb
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeanpba.homeip.net
normandie-bents
Accro du forum
avatar

Messages : 1379
Âge : 45
Date d'inscription : 23/03/2006

MessageSujet: Re: Le "cyclisme ultra" dans Le Monde   Mar 05 Juin 2007, 10:00

" Pas simple de raconter que tu poses quatre jours pour aller gravir des cols en Italie et en Autriche pendant vingt-quatre heures". Pas simple effectivement." Pourquoi pas simple !! scratch


Race Across The Alps !! le reve ..................
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ultravelopassion.blogspot.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le "cyclisme ultra" dans Le Monde   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le "cyclisme ultra" dans Le Monde
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Rubrique "Cyclisme ultra"
» Le "cyclisme ultra" dans Le Monde
» Sunn en vente partout dans le monde
» clio 16s "grand prix"
» Un peu de douceur dans ce monde de brutes...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum du Vélorizontal, vélo couché et autres véhicules à propulsion humaine :: Les Activités du Vélorizontal :: Longue Distance-
Sauter vers: