Le Forum du Vélorizontal, vélo couché et autres véhicules à propulsion humaine

Le forum francophone de tous les amateurs de cette pratique cycliste
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Élections : la déclaration de candidature pour l'équipe de modération de 2019 est ouverte jusqu'au 22 janvier.


Partagez | 
 

 Les microscopes de terrain, signe de l'intérêt porté pour la nature

Aller en bas 
AuteurMessage
reflets de vert
Pilier du forum


Messages : 820
Âge : 35
Localisation : Strasbourg
VPH : Baron vert, Rainbow Longo jaune, Montague M-1000, courses Peugeot, Centurion Cross Line 700 trafiqué
Date d'inscription : 10/12/2010

MessageSujet: Les microscopes de terrain, signe de l'intérêt porté pour la nature   Dim 04 Nov 2018, 12:28

J'ai un microscope des années 30, j'étais par chance tombé sur quelque chose qui ressemble à ce modèle http://www.microscopy-uk.org.uk/mag/artfeb04/emhensoldt.html.
J'enverrais des photos détaillées quand j'aurais un peu de temps.

C'est hallucinant l'intelligence de la conception de ce microscope, qui (si on fait abstraction du contraste de phase) est supérieur à n'importe quel microscope monoculaire actuel:
- grossissement minimum 12x, ce qui est très pratique, et zoom (l'oculaire est monté sur un tube téléscopique, le zoom se fait simplement en éloignant l'oculaire de l'objectif), et grossissement maximum 1600x (inutilisable, 1000x suffit, et le 720x sans huile est très pratique)
- condenseur bien fait, et diaphragme tournant et décentrable pour orienter la lumière différemment et améliorer le contraste et le relief de l'image pour mieux voir
- table tournante, et porte-lames très stable: quand on tourne les molettes pour déplacer l'échantillon ça ne devient pas flou aux forts grossissements comme tant de microscopes actuels
- système de vis micrométrique par came, simple et très intelligent. Si on cogne la lame tout l'ensemble du corps tenant objectif et oculaire se soulève, et donc pas besoin de système de suspension et de ressorts sur les objectifs
- et bien sûr filetage standard pour les objectifs et oculaire standards, ce qui fait que je peux utiliser des optiques modernes.

S'agissant des microscopes miniatures, ça n'intéresse plus personne, et ça ne se fabrique plus, en résumé.

Nikon fabrique une petite loupe binoculaire qui grossit 20 fois. "Design", et plein de plastique… on est tombé bien bas si c'est ce qu'il y a de moins pire (bon au moins ils disent que ça résiste un peu aux intempéries, c'est déjà ça). À la fac j'utilisais des loupes binoculaires qui grossissaient jusqu'à 60x, très agréables à utiliser…

On trouve plein de trucs en plastique, avec des piles, à brancher sur des smartphones, etc… qui de toute façon ne sont ni pratiques, ni solides, ni efficaces, ni vraiment grossissants, pour résumer: ni microscopes.

Par le passé il y a eu le Nikon modèle H ( http://www.microscopy-uk.org.uk/mag/art97/nikonh.html ). Pour moi c'est un bijou, mais pas si ultime que ça car pas assez polyvalent, spécialisé dans l'observation de choses sous lames et lamelles.

Par un passé encore plus ancien les botanistes, les naturalistes, les entomologistes, les géologues… avaient des loupes simples de différents grossissements, et des microscopes de terrain permettant de manipuler en-dessous, comme ceux-ci:
http://www.antique-microscopes.com/photos/nachet_portable.htm
zoom, système pour pouvoir observer des objets qui tiendraient pas sur la table du microscope, et quelque chose de très compact et portable
http://www.microscope-antiques.com/minor.html
plus récent celui-là, et tout simplement hallucinant. L'objectif a un système de complément optique pour changer rapidement de grossissement mais en restant compact, il y a zoom bien sûr, tout ce qu'il faut, et ça se plie comme un brompton
Et s'il y avait besoin de quelque chose de plus perfectionné il y avait ça (c'était en 1895):
http://www.antique-microscopes.com/photos/swifthist.htm

Les microscopes portables tous simples qui avaient "juste" un objectif un oculaire, un miroir et de quoi tenir une lame étaient assez courants.

Un assez récent que j'ai trouvé est russe. ( https://www.flickr.com/photos/22616984@N07/7185216960/ ). C'est un microscope minimaliste sans mise au point sans miroir sans table sans condenseur, etc… et qui a besoin d'être accompagné de différents accessoires pour être pleinement fonctionnel. Mais je trouve que c'est un parti pris astucieux et intéressant, et oculaires et objectifs sont standard.

En faisant des recherches sur ces microscopes je me suis dit, à l'heure où on parle d'écologie et de biodiversité, les instruments pour étudier la biodiversité n'existent tout simplement plus ailleurs que chez les collectionneurs et dans les musées.

Parce que pour étudier les insectes les plantes, bien les voir, les connaître, c'est très pratique d'avoir un microscope qui passe rapidement de x30 à x200, léger petit compact. Quand on voit que les russes ont fait juste un tube en métal qui tient objectif et oculaire on se dit "ok c'est pas le bout du monde à faire".
Mais ça n'intéresse plus personne, il y a des voitures, les gens vont se trimballer le microscope bien lourd avec la bagnole, et emmener ce qu'il faut observer à la bagnole.

Je trouve ça triste.

Mais heureusement qu'il y a encore pas mal d'inventivité aujourd'hui, des "fous" qui bricolent et tout…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Les microscopes de terrain, signe de l'intérêt porté pour la nature
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chaussures et pédales
» Nash biwy
» Points d'Intérêts (POI) pour les GPS
» ESSAI LAME POUSSE BOIS
» Plantation de petite erables a sucre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum du Vélorizontal, vélo couché et autres véhicules à propulsion humaine :: Ravito :: Le Coin écolo-
Sauter vers: