Le Forum du Vélorizontal, vélo couché et autres véhicules à propulsion humaine

Le forum francophone de tous les amateurs de cette pratique cycliste
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Du choix rationnel d'un moyen de transport

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
Fleur
Accro du forum
avatar

Messages : 3738
VPH : Toxy ZR, tandem Hase Pino
Date d'inscription : 26/06/2009

MessageSujet: Re: Du choix rationnel d'un moyen de transport   Jeu 17 Mai 2018, 13:06

Ce n'est pas un couché mais c'est un vélo utilitaire multi-usage et il permet de transporter de manière ultra compacte jusqu'à 3 (petits) enfants et pas mal d'autres choses ce qui n'est pas si courant Bike43 :





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nicoal
*


Messages : 32
Âge : 34
Localisation : Nantes
VPH : En construction...
Date d'inscription : 11/05/2018

MessageSujet: Re: Du choix rationnel d'un moyen de transport   Jeu 17 Mai 2018, 17:37

Fleur a écrit:
Les Bakfiets (les vrai, marque Bakfiet) sont très "hollandais" utilisable presque uniquement dans le plat pays car ultra lourd (un cadre en tube d'acier ultra lourd, les parois du coffre avant en contreplaqué de coffrage pour couler du béton...) et avec une transmisssion simpliste..

En tant qu'utilisateur quotidien de bakfiet biporteur SANS assistance, je ne peux pas nier que c'est lourd mais j'ai un nexus 8 vitesses qui me permet d'adapter le rythme au relief et à ma forme du jour et ça se passe bien.

C'est lourd mais très stable et très confortable (autant qu'une selle peut l'etre...)

Je l'ai même utilisé pour une semaine de vacances avec mon fils et bien 20kg de bagage sur 300km.

Envoyé depuis l'appli Topic'it
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fleur
Accro du forum
avatar

Messages : 3738
VPH : Toxy ZR, tandem Hase Pino
Date d'inscription : 26/06/2009

MessageSujet: Re: Du choix rationnel d'un moyen de transport   Jeu 17 Mai 2018, 23:33

Le Nexus 8 est je crois la transmission offerte pour le Bakfiets qui donne la plus grande gamme de développement. Cela convient encore dans un environnement comme Nantes et environs mais pas dans une ville très vallonnée.

Mais peut-être que Bakfiets va offrir une version avec Alfine 11 maintenant que Shimano a sortit une nouvelle version compatible eBike qui de ce fait devarit aussi convenir pour un vélo cargo ?

Une autre solution serait peut-être de changer les panneaux en contreplaqué de coffrage à béton pour des panneaux dans un bois plus léger ou un autre matériaux encore plus léger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nicoal
*


Messages : 32
Âge : 34
Localisation : Nantes
VPH : En construction...
Date d'inscription : 11/05/2018

MessageSujet: Re: Du choix rationnel d'un moyen de transport   Ven 18 Mai 2018, 12:38

Fleur a écrit:
Le Nexus 8 est je crois la transmission offerte pour le Bakfiets qui donne la plus grande gamme de développement. Cela convient encore dans un environnement comme Nantes et environs mais pas dans une ville très vallonnée.

A Nantes ça dépend beaucoup, il y a des coins assez pentus. De chez moi à st Félix c'est genre 6km mais je dois passer 3 vallées, sueurs garanties à l'arrivée.

Mais c'est vrai que le plus petit rapport du nexus 8 est un peu juste. Je pourrais aussi réduire le nombre de dents du plateau.

Fleur a écrit:

Une autre solution serait peut-être de changer les panneaux en contreplaqué de coffrage à béton pour des panneaux dans un bois plus léger ou un autre matériaux encore plus léger.

Je n'y ai jamais réfléchi. Comme tu le disais le bakfiet est avant tout une grosse poutre en acier, je sais pas si cela jouerai tant que ça...

Envoyé depuis l'appli Topic'it
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chabizar
Accro du forum
avatar

Messages : 7481
Localisation : Villeurbanne
VPH : Giro 20 comme outil Leatherman - Stinger à l'hôpital - Baron en jachère
Date d'inscription : 26/03/2006

MessageSujet: Re: Du choix rationnel d'un moyen de transport   Dim 23 Sep 2018, 15:09

olivier a écrit:
on a commencé avec le "tag-along" (girafe?) pour aller à l'école en CP sur des rues cool et distance courte puis CE1, en ville à valence avec tous types de rues (+/- circulantes) et une belle cote dans une rue très étroite.
ça permet à l'enfant de sentir le comportement des autres à son égard, ça permet d'expliquer comment gérer le vélo (freinage, changement de vitesses, controles aux carrefours....)
et en CE2, il y allait tout seul, accompagné par un adulte (derrière)
pour eux désormais, le vélo c'est complètement une seconde nature.

Ma fille aînée (7 ans et demi) me réclamait depuis assez longtemps d'aller à l'école en vélo. Je lui avais expliqué qu'il fallait d'abord qu'on s'entraîne, et lui avais promis qu'on essaierait un dimanche. Chose faite ce matin. Trajet comme pour de vrai.

Commentaire de la jeune cycliste : "quand je te voyais rouler j'avais l'impression que c'était facile, et en fait c'est difficile". En effet, je suis un poisson dans l'eau dans la jungle urbaine, bien loin du type "bobo fraîchement converti avec le dernier Urban Arrow".
Devoir rectifier les erreurs et prévenir de tous les dangers m'a fait entrevoir la somme des choses à apprendre pour accéder au vélo-transport dans ce contexte.

Rouler dans ces conditions nécessite une attention constante, le positionnement sur la chaussée est délicat, les obstacles fréquents. J'ai dû la stopper 3 fois à un feu rouge qu'elle n'avait pas vu, parce que l'attention constante est un effort, et c'est visiblement fatiguant, au point de devoir faire une pause dans un square sur le trajet retour. Au retour elle était complètement cuite, alors qu'il y a un an exactement, elle a commencé à pouvoir faire tranquillou un trajet de 10 km sur piste cyclable hors circulation motorisée et sans intersections ou feux.

Le contexte est par ailleurs difficile : j'ai dû m'arrêter 3 fois pour demander à des conducteurs de bien vouloir dégager leur véhicule de la bande cyclable. Encore que, avec l'argument enfant, la situation était confortable : ils obtempèrent sans vraiment protester.

Bref. J'avais conscience qu'à Lyon rouler avec des enfants en autonomie est très osé, là, j'ai encore plus conscience de la grande difficulté de la chose.
Mon projet de remorque "jeunes enfants taille 2", qui est en cours, est malheureusement toujours pertinent. Cela ne m'empêchera de proposer d'autres entraînements du dimanche matin, mais il est impossible, sur un trajet aussi long (5 km au milieu des bagnoles), d'espérer apprendre au fil des trajets. Le risque est trop élevé. Le niveau de départ doit être suffisant, et là, on n'a pas le niveau minimum requis.


tibeau a écrit:
Pour répondre à la question initiale de Chabizar, le Follow-me peut être une bonne solution. Nous l'avons utilisé plusieurs années, d'abord avec une fille sur son vélo en follow-me, l'autre sur un siège enfant. Puis une fille seule sur son vélo, l'autre sur son vélo en follow-me. Cela permet de leur donner de l'équilibre, de les sensibiliser aux autres usagers de la voirie (voitures et piétons).

Avec 2 enfants à emmener dont un en remorque et de toute façon trop grand pour le siège enfant, la solution du "Suivez-moi" est seulement applicable lorsque le plus grand est apte à rouler seul, ce qui demandera plusieurs années encore.


tibeau a écrit:
Concernant les enfants, la pratique quotidienne du vélo dans différents environnements leur donne :
- un équilibre et des reflex qui leur serviront souvent dans leur vie
- une bonne forme physique (elles ont toutes les 2 gagné leur "cross" de fin d'année)
- une vision intéressante des interactions entre véhicules sur la chaussée.
- une grande confiance en elles.

Je n'en doute pas un instant, mais pour qu'ils profitent de ces bienfaits toute leur vie, encore faut-il qu'ils restent en vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.cyclociel.com
cavallo pazzo
Accro du forum
avatar

Messages : 7592
Âge : 43
Localisation : Suisse, dans les montagnes du Jura
VPH : Catrike 700, Performer FFWD, BMC 4 tuned, Zockra LeRapide, Leiba X-Stream XXL, Sun EZ Sunray, BikeFriday Tikit 2WD, EEB, Monocycle, Catrike Pocket pour femme et enfants
Date d'inscription : 22/01/2006

MessageSujet: Re: Du choix rationnel d'un moyen de transport   Dim 23 Sep 2018, 17:52

Différence notable avec mon village rural 400 km à l'est... A 4 ans et demi, il allait seul sur les 500 m de trajet, avec -parfois- une voiture sur le trajet.
Encore une démonstration que le fait d'édicter des lois pour tous, comme "autorisé à rouler seul dès 6 ans" ne sert pas à grand-chose pour se repérer.
Il est certain que l'on peut trouver en France la même situation que chez moi, et probablement pire que chez Chabizar.

Est-ce que le plan vélo, médiatisé à souhait, permettra au moins de réduire les blocages de piste et d'augmenter un peu la sensibilité au fait que des lutins sur d'étranges bouts de métal de 12 kg utilisent les mêmes infrastructures que les lourdomobiles ?
On ne peut que l'espérer.

Merci du partage, c'est inimaginable d'ici, sans que l'on nous le raconte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.biketothefuture.ch
chabizar
Accro du forum
avatar

Messages : 7481
Localisation : Villeurbanne
VPH : Giro 20 comme outil Leatherman - Stinger à l'hôpital - Baron en jachère
Date d'inscription : 26/03/2006

MessageSujet: Re: Du choix rationnel d'un moyen de transport   Dim 23 Sep 2018, 18:39

A cela il faut ajouter que d'un enfant à un autre, les capacités et la maturité peuvent être variables. J'imagine que d'autres enfants du même âge n'auraient pas de difficultés à tenir compte de tous les feux, mais là le taux d'échec mènerait tout droit au cimetière sans ma supervision. On n'est pas dans un jeu vidéo et on n'a qu'une seule vie.
Et pourtant le dimanche matin, c'est le moment de la semaine le plus calme. La difficulté est supérieure à 8h du matin.

En outre, alors que je mets 25 minutes pour ce même trajet, ce matin on a eu besoin de 45 minutes. C'est pour l'instant irréaliste et irréalisable. Pour l'instant, ce qui va compter c'est garder le plaisir du vélo, et renforcer les progrès sensori-moteurs. J'ai confiance qu'on finira par y arriver, mais ça ne va pas tomber du ciel, ce sera du travail.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.cyclociel.com
Velove
Posteur de bronze
avatar

Messages : 316
Âge : 43
Localisation : 37
VPH : Schlitter Encore
Date d'inscription : 14/09/2012

MessageSujet: Re: Du choix rationnel d'un moyen de transport   Mar 23 Oct 2018, 13:00

Il existe des outils en ligne pour aider les particulier à choisir leur nouveau véhicule de manière écolo-rationnelle.
Sur le site de l'ADEME, on peut consulter www.ademe.fr/sites/default/files/assets/documents/evolution-marche-vehicules-neufs-2018-8525.pdf
et http://www3.ademe.fr/eco-comparateur/.
Le seul et unique critère utilisé par ces documents est le taux des émissions de C02, taux donné par les constructeurs eux-mêmes. C'est tout à fait représentatif des discours officiels concernant l'écologie.

N'est-ce pas trop réducteur ?
1. Le CO2 serait responsable probable d'une part importante du réchauffement climatique global. En France, le secteur des transports y contribuerait pour 1/3. On pourrait parler, au sujet du réchauffement climatique global, de pollution indirecte.
2. Cela dit, le CO2 en lui-même n'est aucunement un polluant, contrairement aux CO, SO2, PM10, NO, NO2, particules fines, HAP et autres métaux lourds et imbrûlés : pour ces émissions-ci, on peut parler de pollution directe.
3. Est-ce à dire que ces pollutions directes n'existent plus, depuis qu'on pose la question du réchauffement climatique ? Bien sûr que non, hélas !
4. Donc, s'il importe de parler des émissions à effet de serre, il convient de rester attentif aux émissions polluantes au sens strict.
5. Or, il semblerait que les émissions polluantes ne sont pas toujours proportionnelles aux consommations d'énergie (contrairement aux émissions de CO2) : il y a de grandes disparités en fonction de la source primaire d'énergie et en fonction du type de moteur et, pour les moteurs thermiques, du cycle de combustion. La publication des seules émissions de CO2 ne nous renseigne donc absolument pas sur les émissions polluantes au sens strict.

C'est un peu gros, non ? J'ai la désagréable impression que le thème du réchauffement climatique ait été le prétexte pour se désintéresser de la pollution directe. Soit les suzerains industriels et leurs vassaux parmi les politiques et les fonctionnaires sont ignorants (ce dont je doute), soient ils veulent cacher quelque chose au grand public.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cavallo pazzo
Accro du forum
avatar

Messages : 7592
Âge : 43
Localisation : Suisse, dans les montagnes du Jura
VPH : Catrike 700, Performer FFWD, BMC 4 tuned, Zockra LeRapide, Leiba X-Stream XXL, Sun EZ Sunray, BikeFriday Tikit 2WD, EEB, Monocycle, Catrike Pocket pour femme et enfants
Date d'inscription : 22/01/2006

MessageSujet: Re: Du choix rationnel d'un moyen de transport   Mar 23 Oct 2018, 15:54

C'est un peu la dérive que l'on a vu avec les sciences, avec les religions: à force de vouloir simplifier, on devient totalement déconnant et absurde.
Voilà pour la vision optimiste, en mettant sur le dos de la vulgarisation à outrance le problème.

Sinon, c'est pire: un seul critère, bien con et bien basique, et hop ! Tout le reste est caché sous la moquette avec la merde du chat.
Facile, ni vu ni connu j't'embrouille.

Lorsque l'on voit que certains moteurs ont jusqu'à un facteur 200 sur un type de particules entre le régime stable et un transitoire, lorsque l'on constate ce que les 2-temps de base, non régulés, émettent dans le spectre olfactif et visuel humain, on peut se laisser aller à penser que le laxisme a fait son œuvre. Et il semble que ce ne soit pas fini.

Compter en énergie primaire par kilo de viande ou de marchandise transportée serait sensiblement plus pertinent si l'on s'en tient à l'énergie, et avoir des ratios pour ls grandes catégories de polluants serait bien aussi.

La stupidité sans nom de l'étiquette énergie relative au poids est bien aussi.
Pour gratter une catégorie, alourdir le véhicule marche bien. C'est crétin.

De plus, il est rarement pris en compte les solutions alternatives: se faire livrer les courses au lieu d'aller les faire, et alors au lieu d'une voiture/moto/vélocargo/trotinette par ménage, c'est une fourgonnette par 12 ménages et du temps de libéré. Quel comparateur permet de voir cela ?
Pareil pour le télétravail, les horaires décalés pour mieux utiliser les transports publics, etc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.biketothefuture.ch
Fleur
Accro du forum
avatar

Messages : 3738
VPH : Toxy ZR, tandem Hase Pino
Date d'inscription : 26/06/2009

MessageSujet: Re: Du choix rationnel d'un moyen de transport   Mar 23 Oct 2018, 20:59

Velove a écrit:
C'est un peu gros, non ? J'ai la désagréable impression que le thème du réchauffement climatique ait été le prétexte pour se désintéresser de la pollution directe. Soit les suzerains industriels et leurs vassaux parmi les politiques et les fonctionnaires sont ignorants (ce dont je doute), soient ils veulent cacher quelque chose au grand public.

Tout comme ne parler que des émissions des véhiocules particuliers alors que comme tu le dis très bien, les transports ne représentent qu'un tiers du total et dans ce tiers il y a aussi les autres transports que les véhicules des particuliers (pour mémoire les transports aérien et maritime sont exemptés d'efforts de réduction de leur émissions, directe ou indirecte).

La voiture particulière c'est désormais l'arbre qui cache la foret : même si on supprimait 100% des voitures particulières, au moins les trois quarts des émissions seraient toujours la (qu'on ne se méprenne pas sur mes propos, je ne dis pas qu'il ne faut rien faire pour les véhicules particluliers, mais actuellement lorsque les pouvoirs publiques parlent de réduction des émissions cela ne concerne quasiment que les véhicules particuliiers, pour mémoire même l'interdiction assez anecdotique des feux ouverts qui n'ont aucune utilité pratique a été annulée par la ministre en charge à l'époque).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
VéloCuissot
*


Messages : 30
Âge : 39
Localisation : GrandLyon
VPH : Yuba Boda Boda, VTC, pas encore de VC
Date d'inscription : 30/10/2018

MessageSujet: Re: Du choix rationnel d'un moyen de transport   Mer 07 Nov 2018, 19:01

J'en avais un peu parlé dans mon fil de présentation, je cherchais aussi un moyen de transporter à vélo mes enfants (6 et 8 ans).
J'ai pas mal farfouillé, réfléchi, envisagé d'abord un siège renforcé + remorque mais j'ai fini par commander ce matin un Yuba boda Boda.
Un des critères était que ça devait rentrer dans le garage sur mon crochet mural, ce qui limitait pas mal le choix.

A terme je vise plutôt un truc du genre "Follow me" mais il y a du boulot d'apprentissage avant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cavallo pazzo
Accro du forum
avatar

Messages : 7592
Âge : 43
Localisation : Suisse, dans les montagnes du Jura
VPH : Catrike 700, Performer FFWD, BMC 4 tuned, Zockra LeRapide, Leiba X-Stream XXL, Sun EZ Sunray, BikeFriday Tikit 2WD, EEB, Monocycle, Catrike Pocket pour femme et enfants
Date d'inscription : 22/01/2006

MessageSujet: Re: Du choix rationnel d'un moyen de transport   Mer 07 Nov 2018, 21:35

Tiens, j'en ai électrifié un il n'y a pas longtemps.
Le cadre est bien fait, il y a de la place pour une grosse batterie de 1500 Wh dans le triangle et le moteur avant est passé comme une fleur.
C'est pas léger léger mais bien construit et semble robuste.

Pas forcément beaucoup d'apprentissage, juste le cul un peu long qui surprend mais ça vient vite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.biketothefuture.ch
JeanMarc38
*
avatar

Messages : 54
Âge : 48
Localisation : Grenoble
VPH : Optima Orca
Date d'inscription : 06/09/2018

MessageSujet: Re: Du choix rationnel d'un moyen de transport   Mer 07 Nov 2018, 23:14

Bonsoir,

j'ai lu tout ce fil de discussion vraiment très intéressant par la variété des situations rencontrées et des solutions mises en oeuvre.

J'ai quand même une question pour Chabizar. Tu écris qu'il y a 5 km pour aller à l'école alors que tu habites en milieu urbain (Villeurbanne dans ton profil) : il n'y pas d'école primaire plus proche ? Cette distance me paraît très importante (Des détours ? Un choix particulier ou contraint ?) pour un milieu urbain. Dans mon cas (Grenoble), dans un rayon de 5 km de mon domicile, je dois trouver peut-être une dizaine d'écoles primaires.

En ce qui me concerne, je ne connaissais pas le follow-me il y a une 15aine d'années (existait-il ?), j'avais eu des échos très négatifs de la barre d'attelage Trailgator (barre cassée, équilibre) et j'avais opté pour le 1/2 tandem pour ma fille de 3 ans 1/2. C'est une solution pas souple du tout car l'ensemble fait corps avec le vélo de l'adulte, j'en conviens. Par contre, à cet âge (utilisation sur la période de la maternelle), j'avais trouvé ça génial car l'enfant apprend plein de chose en sécurité dont le passage des vitesses (alors qu'avec un follow-me, à cet âge et un vélo de 14 pouces, c'est pédalage dans la semoule) et surtout il observe comment l'adulte circule dans un milieu "hostile" pour les vélos, milieu auquel il se familiarise également afin de le dédramatiser. Et ce don d'observation des enfants est vraiment impressionnant car lors du passage en mode autonome avec accompagnement, on se rend compte du mimétisme de l'enfant par rapport à ce qu'il a vu. Il reste certes des erreurs d'appréciation mais je n'ai jamais vu de feux rouges ou stop grillés ou bien des cédez-le-passage pris à la légère ; plutôt du positionnement trop près des portières et des virages à gauche trop coupés à mon goût Wink

Bien évidemment, pour l'autonomie à bicyclette seule sans les parents, on a tendance à sur-protéger ses enfants Very Happy Mais à un âge, il faut bien les lâcher et les laisser partir seuls. Cela va dépendre des trajets envisagés bien entendus et de la maturité de l'enfant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
VéloCuissot
*


Messages : 30
Âge : 39
Localisation : GrandLyon
VPH : Yuba Boda Boda, VTC, pas encore de VC
Date d'inscription : 30/10/2018

MessageSujet: Re: Du choix rationnel d'un moyen de transport   Mer 07 Nov 2018, 23:39

cavallo pazzo a écrit:
Pas forcément beaucoup d'apprentissage, juste le cul un peu long qui surprend mais ça vient vite.
Niveau apprentissage, je parlais surtout des enfants, il faut un niveau correct avant de passer au Follow Me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
VéloCuissot
*


Messages : 30
Âge : 39
Localisation : GrandLyon
VPH : Yuba Boda Boda, VTC, pas encore de VC
Date d'inscription : 30/10/2018

MessageSujet: Re: Du choix rationnel d'un moyen de transport   Mer 14 Nov 2018, 12:07

Vélo récupéré hier soir, les 2 enfants rentrent bien dessus.
Je l'ai eu plus vite que ce que je craignais, ça va me permettre de bien le prendre ne main et le régler avant de devoir transporter les enfants dessus la semaine prochaine.

Je le craignais bien plus lourd que mon actuel (VTC tout suspendu) mais il n'y a même pas un kilo de différence (18 vs 17,1) au niveau du poids officiel sans accessoires.
Je n'ai pas encore pris le temps de peser les deux avec les accessoires et antivols, la différence sera certainement plus importante.

Le fait d'avoir ajouté le panier devant gêne pour suspendre le vélo dans le garage, j'en serai quitte pour un tri + rangement anticipé afin de mettre la voiture plus au fond.
Mais par contre c'est bien pratique pour ne plus porter le sac du boulot sur le dos et ça permettra de trimballer les affaires du mercredi en plus des enfants.


Dernière édition par VéloCuissot le Mer 14 Nov 2018, 14:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chabizar
Accro du forum
avatar

Messages : 7481
Localisation : Villeurbanne
VPH : Giro 20 comme outil Leatherman - Stinger à l'hôpital - Baron en jachère
Date d'inscription : 26/03/2006

MessageSujet: Re: Du choix rationnel d'un moyen de transport   Mer 14 Nov 2018, 13:04

JeanMarc38 a écrit:

J'ai quand même une question pour Chabizar. Tu écris qu'il y a 5 km pour aller à l'école alors que tu habites en milieu urbain (Villeurbanne dans ton profil) : il n'y pas d'école primaire plus proche ? Cette distance me paraît très importante (Des détours ? Un choix particulier ou contraint ?) pour un milieu urbain. Dans mon cas (Grenoble), dans un rayon de 5 km de mon domicile, je dois trouver peut-être une dizaine d'écoles primaires.

Ecole Montessori. Ne se trouve pas au coin de la rue. On a déjà beaucoup de chance d'avoir eu une place dans une école privée sous contrat qui ne coûte pas 500 € par mois et par enfant. On aura 5 km de trajet tant que j'arriverai à payer. La prochaine crise financière nous contraindra à faire machine arrière si les vélos couchés se cassent la gueule.


JeanMarc38 a écrit:

Il reste certes des erreurs d'appréciation mais je n'ai jamais vu de feux rouges ou stop grillés ou bien des cédez-le-passage pris à la légère ; plutôt du positionnement trop près des portières et des virages à gauche trop coupés à mon goût Wink

Je ne crois pas que tu te rendes compte. J'ai déchanté en fait.
Tu n'as jamais vu de feu rouge grillé par tes enfants le nez en l'air ? Tant mieux pour toi. Si le dimanche matin est un moment calme, en revanche en semaine, sans moi elle passerait sous une bagnole. En semaine avec la remorque en plus, mon attention risque d'être distraite. Il y a danger de mort à griller un feu rouge le nez en l'air, oui.
Et 45 minutes de trajet ce n'est pas possible.


JeanMarc38 a écrit:

Bien évidemment, pour l'autonomie à bicyclette seule sans les parents, on a tendance à sur-protéger ses enfants Very Happy Mais à un âge, il faut bien les lâcher et les laisser partir seuls. Cela va dépendre des trajets envisagés bien entendus et de la maturité de l'enfant.

Oui, ça dépend des trajets et de la maturité de l'enfant. Il ne s'agit pas de sur-protection mais pour moi d'acceptation d'une réalité que je n'avais pas très envie de voir. Là j'ai vu. Et elle aussi a pris conscience qu'elle trouvait cela difficile. Je te raconte pas comme j'ai dû rassurer et dédramatiser après avoir crié "stop feu rouge". Mais je devais obligatoirement stopper.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.cyclociel.com
tibeau
***
avatar

Messages : 185
Âge : 34
Localisation : Maintenon
VPH : Ice QNT, Azub Twin, Optima Hopper customisé, Différents VD
Date d'inscription : 12/11/2016

MessageSujet: Re: Du choix rationnel d'un moyen de transport   Mer 14 Nov 2018, 13:39


Super Achat ! Tu nous diras comment tu le sens à l'usage !

VéloCuissot a écrit:
cavallo pazzo a écrit:
Pas forcément beaucoup d'apprentissage, juste le cul un peu long qui surprend mais ça vient vite.
Niveau apprentissage, je parlais surtout des enfants, il faut un niveau correct avant de passer au Follow Me.
Je n'ai eu l'impression que le follow-me perturbe beaucoup l'équilibre du vélo, sauf si les enfants ont décidé de danser la samba sur le vélo suiveur... j'ai trouvé ca très intuitif à l'usage.
Ce qui est plus complexe, ce sont les manoeuvres en marche arrière... pour les demi tours, avec un vélo long comme le tien, il faudra encore plus faire attention je pense !

Bonne route !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JeanMarc38
*
avatar

Messages : 54
Âge : 48
Localisation : Grenoble
VPH : Optima Orca
Date d'inscription : 06/09/2018

MessageSujet: Re: Du choix rationnel d'un moyen de transport   Mer 14 Nov 2018, 14:54

Merci Chabizar pour tes explications !

Honnêtement, je n'ai pas le souvenir (mais ma mémoire peut me jouer des tours) d'avoir jamais vu une de mes filles griller un feu rouge la tête en l'air mais j'imagine sans peine ce qu'aurait été ma réaction, à l'image de la tienne.

Mon souvenir le plus marquant est une dame en voiture qui nous avait dépassé après qu'un feu soit passé au vert, s'était rabattu une fois le carrefour traversé sur ma fille juste devant moi sur son vélo de 14 pouces et en baissant la fenêtre avait gueulé : "Vous êtes inconscients ! On n'a pas idée de mettre ses enfants en danger comme ça". La gamine avait eu tellement peur ("pourquoi la dame a voulu m'écraser ?") qu'elle avait éclaté en sanglots. On avait fini à pied sur le trottoir en poussant les vélos...

Mais il ne faut pas se décourager ! Même si le trajet pour l'école est trop long et trop dur, j'imagine qu'il y a un tas de possibilités de faire des trajets plus petits avec tes enfants à vélo (les courses, le marché, les activités extra-scolaires, les visites chez les copains/copines etc). Et après, plus tard, on a la fierté du parent qui voit sa progéniture automone sur son biclou au milieu des bagnoles Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
VéloCuissot
*


Messages : 30
Âge : 39
Localisation : GrandLyon
VPH : Yuba Boda Boda, VTC, pas encore de VC
Date d'inscription : 30/10/2018

MessageSujet: Re: Du choix rationnel d'un moyen de transport   Jeu 15 Nov 2018, 14:18

tibeau a écrit:
Ce qui est plus complexe, ce sont les manoeuvres en marche arrière... pour les demi tours, avec un vélo long comme le tien, il faudra encore plus faire attention je pense !
Hé bien, j'ai mesuré les deux vélos. Pour le nouveau, le Yuba Boda Boda, je retrouve bien la côte indiquée par le fabricant, 186 cm.
Pour mon VTC en taille L, je trouve 183 cm (+/- 2 cm je dirai au vu de la méthode pas très précise). Je ne trouve pas de taille indiquée sur le site de Décathlon.
La plus grosse différence, c'est que le nouveau est large partout, du panier avant aux repose-pieds arrière, alors que le VTC n'est large qu'au guidon.
Le panier fixé sur le cadre au lieu de la roue avant ça prend aussi un peu plus de place en manœuvre, vu qu'il ne suit pas la roue.

En tout cas, je suis plutôt content de mon achat.
C'est testé et validé en conditions réelles pour le vélotaf et avec un enfant. Il reste à tester avec deux.
Le passage de vitesses en gâchettes (SRAM) au lieu des poignées tournantes est moins pratique et le dérailleur un peu moins réactif mais ce n'est pas au point d'en être une grosse gêne.

Un truc qui me fait bizarre, c'est que l'effet sur le pédalage est inversé entre les gâchettes plateaux et pignons.
En réfléchissant, je peux comprendre pourquoi (plus de dents sur le plateau a l'effet inverse de plus de dents sur le pignon si je ne suis pas trop à l'ouest).
Mais comme je tripatouille pas souvent le plateau je me dis que ça serait plus facile pour moi si la même gâchette provoquait le même effet sur le pédalage.
Histoire de ne pas se gourer quand on a besoin d'un changement de plateau, genre pour repartir après un freinage d'urgence en vitesse de croisière.
Je verrai avec mon vélociste s'ils peuvent me changer ça, à moins qu'on ne me dise ici que c'est une aberration, que ça me marchera jamais et que mon vélo sera inutilisable par d'autres à cause de ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JeanMarc38
*
avatar

Messages : 54
Âge : 48
Localisation : Grenoble
VPH : Optima Orca
Date d'inscription : 06/09/2018

MessageSujet: Re: Du choix rationnel d'un moyen de transport   Jeu 15 Nov 2018, 15:59

VéloCuissot a écrit:
Un truc qui me fait bizarre, c'est que l'effet sur le pédalage est inversé entre les gâchettes plateaux et pignons.
J'suis pas le seul à qui ça fait la même chose. Merci !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fleur
Accro du forum
avatar

Messages : 3738
VPH : Toxy ZR, tandem Hase Pino
Date d'inscription : 26/06/2009

MessageSujet: Re: Du choix rationnel d'un moyen de transport   Jeu 15 Nov 2018, 17:16

C'est aussi le cas sur les commandes de vitesses intégrées aux leviers de freins des vélos de course route.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nicoal
*


Messages : 32
Âge : 34
Localisation : Nantes
VPH : En construction...
Date d'inscription : 11/05/2018

MessageSujet: Re: Du choix rationnel d'un moyen de transport   Jeu 15 Nov 2018, 17:50

VéloCuissot a écrit:

En réfléchissant, je peux comprendre pourquoi (plus de dents sur le plateau a l'effet inverse de plus de dents sur le pignon si je ne suis pas trop à l'ouest).

Oui, et la cassette (arrière) est dans le sens opposé des plateaux pour des problématiques d'alignement de chaîne. Côté commande le gros bouton tend le câble et le petit le relâche, sauf que tendre le câble monte le rapport à l'avant mais le réduit à l'arrière...

Perso je préfère ces commandes là au machin qui tourne, je trouve ça plus précis et plus maîtrisé mais effectivement c'est confusant...

EDIT : maintenant que j'y réfléchi en fait ça aurait pu être l'inverse... c'est sans doute qu'il est préférable de tendre le câble pour augmenter le nombre de dents, histoire que le pouce agisse dans le sens difficile et le ressort dans le sens facile...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
VéloCuissot
*


Messages : 30
Âge : 39
Localisation : GrandLyon
VPH : Yuba Boda Boda, VTC, pas encore de VC
Date d'inscription : 30/10/2018

MessageSujet: Re: Du choix rationnel d'un moyen de transport   Jeu 15 Nov 2018, 19:06

nicoal a écrit:
Perso je préfère ces commandes là au machin qui tourne, je trouve ça plus précis et plus maîtrisé mais effectivement c'est confusant...
J'apprécie beaucoup la rapidité des poignées tournantes, notamment pour anticiper un redémarrage suite à un arrêt au feu.
Le temps mort entre 2 passages est bien moins long, c'est pratique vu que je repasse assez rapidement en réglage de croisière après le départ.
Avec les gâchettes, il faut anticiper plus, même si on peut descendre de 2 vitesses à la fois en appuyant jusqu'au bout.
Du pignon 7 ou 8 ça prend du temps de redescendre jusqu'à 2 ou 3 ...
Faut que je teste, si ça se trouve ça serait tout aussi efficace de jouer sur le plateau.

nicoal a écrit:
EDIT : maintenant que j'y réfléchi en fait ça aurait pu être l'inverse... c'est sans doute qu'il est préférable de tendre le câble pour augmenter le nombre de dents, histoire que le pouce agisse dans le sens difficile et le ressort dans le sens facile...
Merci pour tes retours.
C'est vrai que les 2 gâchettes ne donnent pas la même sensation, j'avais pas regardé le détail du fonctionnement.
Je vais essayer de m'habituer à la différence entre les deux côtés puis je verrai lors de la première révision d'ici 3 mois.

Sinon, pour l'actualité : petit test rapide en poussant le vélo avec les deux enfants à la sortie de l'école (il ne doit pas y avoir plus de 200 mètres à faire) : ça fait son poids mais c'est jouable.
Je pense que ça sera plus facile en pédalant, notamment parce qu'on peut mieux gérer l'équilibre avec les pieds des deux côtés du vélo.
J'avais pas les casques des petits et 3 sac à dos ça faisait beaucoup à ranger dans le panier avant, même s'il est gros.
La petite me réclame un test du vélo en "roulant vite" Wink
De leur côté l'acceptation semble bien partie.

Autre truc sympa, le vélo a attiré les regards et quelques questions des parents que je connais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Du choix rationnel d'un moyen de transport   

Revenir en haut Aller en bas
 
Du choix rationnel d'un moyen de transport
Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
 Sujets similaires
-
» Conseil pour moyen de transport pour aller travailler
» moyen de transport!!
» La barque, un réel moyen de transport
» Lille-Anderlecht, moyen de transport pour Lens
» Moyen de transport de chevaux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum du Vélorizontal, vélo couché et autres véhicules à propulsion humaine :: Ravito :: Autres Véhicules à Propulsion... Verte !-
Sauter vers: