Le Forum du Vélorizontal, vélo couché et autres véhicules à propulsion humaine

Le forum francophone de tous les amateurs de cette pratique cycliste
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Voiture électrique et pollution

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Fleur
Accro du forum
avatar

Messages : 3108
VPH : Toxy ZR, tandem Hase Pino
Date d'inscription : 26/06/2009

MessageSujet: Re: Voiture électrique et pollution   Lun 26 Fév 2018, 17:31

Dans le calcul du couts de la voiture électrique, il y a cout caché oublié : il n'y a pas de taxe et accises sur l'életcricité comme sur l'essence et le gazole -> le remplacement des voitures essence et diesel par des électrique va créer un sérieux manque à gagner pour l'etat en plus des couts qu'il prend à sa charge (pour mémoire, ce n'est pas l'état = la collectivité qui a payé l'installation et paie l'entretiens des stations service pour la distribution de l'essence et du gazole, pourquoi diable devont payer l'installation des bornes de recharge des voitures électriques qui vont distribuer l'électricité d'EDF et autres fournisseurs ?).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zapols
Accro du forum
avatar

Messages : 1654
Âge : 43
Localisation : IDF
Date d'inscription : 26/04/2010

MessageSujet: Re: Voiture électrique et pollution   Lun 26 Fév 2018, 17:47

Difficile de démêler le vrai du faux.

Cela dit :
- les véhicules éléctriques ne concntrent pas leur pollution dans les villes, contrairement aux véhicules thermiques. Les pics de pollution dans les grandes aglomérations sont de plus en plus nombreux.
- les véhicules électriques utilisent beaucoup moins leurs freins que les thermiques, car leur frein moteur récupératif permet d'éviter de freiner (tout en récupérant de l'énerie) : c'est toujours cela de particules en moins (il reste les pneus...)
- on a achété des diesels avec une rentabilité établié à plus de 50 000km, pourquoi pas de électriques?
- la plupart des gens font des trajets domincile travail autour de 15 à 30km
- pollution des batteries : http://www.automobile-propre.com/vehicules-electriques-terres-rares-florilege-fake-news/
- Tesla voit la mobilité éectrique de manière globale, en proposant des voitures électriques, mais aussi des solutions solaires (on recharge sa voiture avec l'énergie produite par les cellules de son toit) et des batteries domestiques (pour stocker la production du toit). https://www.tesla.com/fr_FR/energy
Tout cela mis bout à bout, on pourrait se passer de pétrole et de nucléaire (en tout cas limiter fortement).

Sinon, on est tous d'accord que continuer à faire des trajets seul dans une voiture de 1500kg est débile, mais personne de propose de solution technique crédible pour le moment (on en parle assez dans le post des vélomobiles).
Peut-être que la donne va changer quand les véhicules automones existeront (faudra attendre encore un peu), de sorte que pour un déplacement il suffira d'appeler un véhicule autonome (un peu comme un Uber, via son smartphone) qui viendra nous prendre au pied de notre maison et à un coût raisonnable.
La plupart des gens pourraient ainsi peut-être accepter de se passer de leur véhicule personnel. Je pense que l'un des freins au fait de poséder son véhicule personnel est la perte de liberté associée : pas de solution pour aller à quelquepart aussi souple que ne l'est la voiture actuellement.
Les navettes automomes pourraient peut-être être la solution, disponibles rapidement, peu chères. Elles rouleraient alors bine plus que 100 000km avant d'être remisées, et limiteraient aussi le nombre de véhicules du parc vu qu'elles seraient partagées.

Je propose juste une vision, elle sera peut-être vraie, peut-être fausse. Mais il faut évoluer et ne pas rester dans la paradigme des véhicules thermiques. Je crois malheureusement que la plupart d'entre nous (je parle de nos contemporains) reviendront diffciilement en arrière en termes de confort (pour être clair, tout le monde ne se mettra pas au vélo pour sauver la planète).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Magnum
Accro du forum
avatar

Messages : 11654
Âge : 66
Localisation : Brest
VPH : Quest carbone 559 assisté (Pikachu), Waw 313 assisté(KaWa), VAE Moustache (Black Swan), remorque Taifun. Ex: Milan SL carbone 028, Waw Raw 127 assisté, Quest XS carbone assisté, Ice Adventure 3 FS, Ice Sprint 3 FS, Ice Vortex+.
Date d'inscription : 23/07/2010

MessageSujet: Re: Voiture électrique et pollution   Lun 26 Fév 2018, 17:51

La planète ne risque rien et se gratte sous les bras en rigolant!

C'est l'homme qui devrait penser à sa survie s'il était moins bête... C'est donc foutu!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
zapols
Accro du forum
avatar

Messages : 1654
Âge : 43
Localisation : IDF
Date d'inscription : 26/04/2010

MessageSujet: Re: Voiture électrique et pollution   Lun 26 Fév 2018, 17:52

J'espère pas... pale
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fleur
Accro du forum
avatar

Messages : 3108
VPH : Toxy ZR, tandem Hase Pino
Date d'inscription : 26/06/2009

MessageSujet: Re: Voiture électrique et pollution   Mar 27 Fév 2018, 09:49

zapols a écrit:
Difficile de démêler le vrai du faux.

Cela dit :
- les véhicules éléctriques ne concntrent pas leur pollution dans les villes, contrairement aux véhicules thermiques. Les pics de pollution dans les grandes aglomérations sont de plus en plus nombreux.
- les véhicules électriques utilisent beaucoup moins leurs freins que les thermiques, car leur frein moteur récupératif permet d'éviter de freiner (tout en récupérant de l'énerie) : c'est toujours cela de particules en moins (il reste les pneus...)
- on a achété des diesels avec une rentabilité établié à plus de 50 000km, pourquoi pas de électriques?
- la plupart des gens font des trajets domincile travail autour de 15 à 30km
- pollution des batteries : http://www.automobile-propre.com/vehicules-electriques-terres-rares-florilege-fake-news/
- Tesla voit la mobilité éectrique de manière globale, en proposant des voitures électriques, mais aussi des solutions solaires (on recharge sa voiture avec l'énergie produite par les cellules de son toit) et des batteries domestiques (pour stocker la production du toit). https://www.tesla.com/fr_FR/energy
Tout cela mis bout à bout, on pourrait se passer de pétrole et de nucléaire (en tout cas limiter fortement).

La pollution n'est pas localisée, elle ne se cantonne pas aux villes. Lors des épisodes de particules fines, les "nuages" étaient énorme, couvraient une zone beaucoup plus étendue qu'une vile et se déplaçaient d'un pays à l'autre. Et donc le fait que les voitures électriques ou hybrides ou hybride ne polluent pas en ville n'a pas de d'effet globalement.

La récupération ne remplace pas le freinage, elle ne le réduit qu'un peu, c'est marginal.

Le problème de pollution lors de la production pour les voitures électriques qui fait que ces voitures ont déja généré énormément de pollution avant d'avoir parcouru le moindre km n'a rien à voir avec la rentabilité des diesel qui est un problème purement économique (cout d'achat par rapport au gain sur le prix du carburant par rapport à l'essence) et pas de pollution.
Une voiture diesel qui roule très peu pollue aussi très peu contrairement à la voiture électrique ou hybride qui a déja pollué avant d'avoir roulé et polluera même si elle ne roule pas ou peu.

La construction de l'infrastructure de rechargement (bornes, réseau électrique, panneaux solaires, éoliennes, barrages hydroélectrique...) va encore augmenter l'empreinte écologique des voitures électriques.

AU final, la voiture électrique va etre une catastrophe écologique comme l'ont été les bio-carburants qui eux aussi avaient été imposés par l'etat sans estimation préalable de leur impact global.

Et puis tout ce tapage médiatique autour de la voiture occulte le problème global dans lequel les émissions des voitures ne sont que minoritaires : que fait-on pour les émissions des chauffages, des industries, des autres moyens de transports de personnes et des transports de marchandises qui représentent la majorité des émissions de polluants et de CO2 ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samural
Accro du forum
avatar

Messages : 1180
Âge : 50
Localisation : Namur, Belgique
VPH : WAW 169, Metaphysic 2x700, Dahon Jetstream P8, Velocipède Michaux
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Voiture électrique et pollution   Mar 27 Fév 2018, 10:23

Fleur a écrit:

La récupération ne remplace pas le freinage, elle ne le réduit qu'un peu, c'est marginal.

Pour ce coup là, je pense que tu as tort...
Le freinage par récupération est loin d'être anecdotique puisque la durée de vie des plaquette de freins sur les véhicules hybrides ou électriques est proche de la durée de vie de ces véhicules, soit multipliée par 10 environ.
Seule la dernière partie du freinage est assurée par les freins à friction.

Un peu de lecture:
http://www.electric-vehiclenews.com/2016/03/are-friction-brakes-redundant-on.html
http://www.lowemissionstrategies.org/downloads/Jan15/Non_Exhaust_Particles11.pdf (pages 18-20)
Voici une étude sur l'émission de particules fines par les véhicules électriques:
http://www.soliftec.com/NonExhaust%20PMs.pdf
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Magnum
Accro du forum
avatar

Messages : 11654
Âge : 66
Localisation : Brest
VPH : Quest carbone 559 assisté (Pikachu), Waw 313 assisté(KaWa), VAE Moustache (Black Swan), remorque Taifun. Ex: Milan SL carbone 028, Waw Raw 127 assisté, Quest XS carbone assisté, Ice Adventure 3 FS, Ice Sprint 3 FS, Ice Vortex+.
Date d'inscription : 23/07/2010

MessageSujet: Re: Voiture électrique et pollution   Mar 27 Fév 2018, 10:35

+1 avec Samurai!

En VM c'est la même chose. Avec la régène je n'utilise quasiment plus les freins.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Fleur
Accro du forum
avatar

Messages : 3108
VPH : Toxy ZR, tandem Hase Pino
Date d'inscription : 26/06/2009

MessageSujet: Re: Voiture électrique et pollution   Mar 27 Fév 2018, 11:18

Samural a écrit:
Fleur a écrit:

La récupération ne remplace pas le freinage, elle ne le réduit qu'un peu, c'est marginal.

Pour ce coup là, je pense que tu as tort...
Le freinage par récupération est loin d'être anecdotique puisque la durée de vie des plaquette de freins sur les véhicules hybrides ou électriques est proche de la durée de vie de ces véhicules, soit multipliée par 10 environ.
Seule la dernière partie du freinage est assurée par les freins à friction.

Un peu de lecture:
http://www.electric-vehiclenews.com/2016/03/are-friction-brakes-redundant-on.html
http://www.lowemissionstrategies.org/downloads/Jan15/Non_Exhaust_Particles11.pdf (pages 18-20)
Voici une étude sur l'émission de particules fines par les véhicules électriques:
http://www.soliftec.com/NonExhaust%20PMs.pdf

Il n'y a pas vraiment de chiffres pour la Prius, uniquement que certains utilisateurs ont parcourus environ 500000km avec leur Prius et n'ont pas changé les plaquettes de freins, pas de durée de vie moyenne donnée comme pour les freins des véhicules à moteur thermique (56000 pour les avant, 112000 pour les arrières). Même en considérant que tous les utilisateurs de Prius ont roulé 500000km avec un jeu de plaquette (ce qui n'est pas le cas, l'article précise que les utilisateurs avec 500000km sont une exception) cela ne fait pas une augmentation de la durée de vie d'un facteur 10 comme indiqué.

La durée de vie n'est d'ailleurs pas liée directement aux émission de particule, elle dépend aussi du dimensionnement des freins. Cf celles des camions qui durent longtemps mais les camions du fait de leur poids émetent pourtant beaucoup de particules, la longue durée de vie est uniquement due à la taille des plaquettes.

Reste les pneus) dont l'usure dépend fortement du poids du véhicule (l'usure des freins dépend d'aillerus aussi du poids du véhicule), pas bon pour les full électrique genre Tesla qui sont très lourdes. Ni pour les camions et bus/autocar.
Mais cela rassure pour les vélos (aussi dotés de pneus et de freins).

Je pense qu'il faudrait une vrai études comparative des particules émise par les freins des voitures électriques avec suffisement de modèles de voitures full électrique et qu'actuellement on n'a pas encore assez de données pour celles des voitures électriques (la Prius n'est pas une voiture électrique, c'est une hybride avec un moteir électrique moins puissant et un poids de batteries moins important).

Et puis, je pense qu'on pourrait plus facilement (si on le voulait vraiment) réduire le poids (qui est un facteur déterminant pour les émission de particules) d'une voiture à moteur thermqiue que celui d'une voiture full électrique, car le poids de la motorisation (moteur+énergie embarquée) est plus faible pour une voiture à moteur thermique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Voiture électrique et pollution   

Revenir en haut Aller en bas
 
Voiture électrique et pollution
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Voiture électrique et pollution
» Mini voiture électrique City EL
» Le futur des voitures électriques ... c'est le bordel !
» E3W : la voiture électrique 3-roues de KTM
» achetez une voiture électrique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum du Vélorizontal, vélo couché et autres véhicules à propulsion humaine :: Ravito :: Le Bar-
Sauter vers: