Le Forum du Vélorizontal, vélo couché et autres véhicules à propulsion humaine

Le forum francophone de tous les amateurs de cette pratique cycliste
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 VM en région de Montbéliard : considérations géographiques et techniques.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
velocifere
Posteur de bronze


Messages : 217
Âge : 37
Localisation : Sarthe
VPH : Quest 517/ Trike Performer / Hase Lepus+ / HP Gekko + Scorpion / Trident Terrain 26" Fat
Date d'inscription : 04/08/2016

MessageSujet: VM en région de Montbéliard : considérations géographiques et techniques.    Sam 04 Mar 2017, 15:31

J'ai une possible opportunité professionnelle qui s'ouvre à moi à Montbéliard et je suis à la recherche d'un max d'infos avant de sauter le pas.

Mais plus précisément :

Est-ce que l'un de vous connait bien la région et la ville et peut me dire si le vélotaf en VM reste envisageable dans le coin ?

Je sais que c'est plutôt "vallonné" comme région, mais quid des aménagements cyclistes ?

Le VM reste t-il une option sérieuse même en hiver pour le Vélotaf ?

Quel est selon vous le meilleur "spot" d'habitation pour un cycliste taffeur dans un rayon raisonnable de Montbéliard ?

D'ailleurs qu'est-ce qu'un rayon raisonnable (+- 1h) dans cette zone géographique en km, sachant que là où je vis actuellement, je fais mes 26km en 50 minutes environ ?

Est-ce qu'une assistance de 250 W Bafang BBS01 suffit ou faut-il passer à la BBS02 ?

(Je suis également preneur de tous les avis/conseils en général concernant le lieu et ses environs)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tijojo
Modo
avatar

Messages : 1509
Âge : 51
Localisation : Blois
VPH : Tempête & Tornade
Date d'inscription : 01/06/2009

MessageSujet: Re: VM en région de Montbéliard : considérations géographiques et techniques.    Sam 04 Mar 2017, 19:34

http://www.agglo-montbeliard.fr/deplacements/a-velo/a-velo-dans-lagglo

Peut-être connais-tu déjà ce site ?

__________________________________
"Parler pour ne rien dire et ne rien dire pour parler sont les deux principes majeurs et rigoureux de tous ceux qui feraient mieux de la fermer avant de l'ouvrir." (P. Dac)  
"Ce n’est qu’en essayant continuellement que l’on finit par réussir... Autrement dit : plus ça rate, plus on a de chances que ça marche."  (Les Shadoks)  

http://www.afvelocouche.fr/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vipere noire
Accro du forum
avatar

Messages : 4522
Localisation : isere - 38
VPH : speculoos, cobra (prêté), kouign amann (grillé!), cat speed
Date d'inscription : 05/01/2006

MessageSujet: Re: VM en région de Montbéliard : considérations géographiques et techniques.    Sam 04 Mar 2017, 20:12

les VM (qui roulent) les plus proches à ma connaissance sont le DF de cotopaxi (contacte le en MP) aux Fourgs dans le Jura et le strada de Berg (contacte le en MP) à Besançon

cotopaxi a écrit:
...Le DF est un pur régal sur mon taf. Pas de frustration particulière en montée, sensations de kart en descente, vitesse et glisse sur les sections planes de la Vallée de Joux... un vrai bonheur Wink.
Seule "ombre" au tableau, les tambours qu'ils faut nettoyer chaque semaine et les pneus avant qui, usés à la corde, ne tiennent pas plus de 4-5000 km...

Sinon il y a la morteaumobile sur Besançon célèbre dans le monde entier depuis cette video:

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Henri GEIST
***
avatar

Messages : 168
Âge : 38
Localisation : Sélestat en Alsace
VPH : Milan GT + Chalange FURAÏ + VD hollandais + trotinette + rollers + parapent
Date d'inscription : 17/10/2015

MessageSujet: Re: VM en région de Montbéliard : considérations géographiques et techniques.    Sam 04 Mar 2017, 20:32

Bonjour velocifere,

Sur Montbéliard précisément je ne peux pas trop te renseigner je n'y passe qu'occasionnellement, j'habite un poile plus au nord en Alsace.
Mais dans mais souvenir si tu fais tes trajets dans le sens de la vallée il n'y a pas trop de dénivelé si tu vas dans la direction perpendiculaire ça risque de changer sérieusement la donne.

Pour le climat cela ne doit pas être sensiblement différent de chez moi vu que c'est juste à côté.
J'ai vélotaffé toute ma vie été comme hiver d'abord avec des VD puis un VH et maintenant j'ai un VM. Ça m'a toujours semblé être une option sérieuse même en hivers.
Avec le VM que je n'ai que depuis décembre cela me semble encore plus facile en hiver. Même par température négative et dans les brumes matinales, le t-shirt et les sandales spd étaient ce que je supportais de plus épais. C'est incroyable ce que ça protège bien du froid et des intempéries un VM.
En version cabriolet je mettais quand même un bonnet sur la tête en plus du t-shirt et tout allait bien. Maintenant que l'hiver est fini c'est pareil mais sans bonnet. Par contre du coup c'est plus pour l'été que je m'inquiète.

Pour évaluer ton rayon d'action en une heure je te conseille d'aller sur des sites comme graphhopper.com ou autre et d'y mettre tes trajets exacts pour voir le déniveler et comparer à des parcours que tu connais. Dans une région qui n'est pas toute plate chaque trajet et différent on ne peut pas évaluer un rayon d'action générale. Tu peux avoir de long trajets très plats comme des courts qui font des montagnes russes.
Et avec nos VH et VM le moindre dénivelé dans un sens comme dans l'autre change tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
velocifere
Posteur de bronze


Messages : 217
Âge : 37
Localisation : Sarthe
VPH : Quest 517/ Trike Performer / Hase Lepus+ / HP Gekko + Scorpion / Trident Terrain 26" Fat
Date d'inscription : 04/08/2016

MessageSujet: Re: VM en région de Montbéliard : considérations géographiques et techniques.    Dim 05 Mar 2017, 10:05

Merci déjà à tous pour ces réponses rapides et fort utiles!

Je me rends compte que l'idée de ne plus pouvoir aller bosser en VM me donne des sueurs froides.

Fait amusant, quel que soit l'endroit où je pose la question, personne ne connait vraiment Montbéliard...scratch c'est à se demander si cette ville existe vraiment


Un dernier point : Je viens de voir sur Maps que mon nouveau taf serait proche du quartier dit sensible de la petite Hollande, du coup, je m'inquiète aussi pour le côté vandalisme auquel
j'ai toujours échappé jusqu'ici.

Pour revenir à la géographie :

Quelqu'un a-t'il déjà remplacé les freins tambours par des freins à disques sur Quest ? J'imagine que ça résisterait mieux ?

J'avais imaginé remonter un double plateau genre 38-52 comme sur mon VD. Avec le 28 arrière, ça devrait permettre de monter tranquillement? Ou faut-il viser plus petit genre 34-52 ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Henri GEIST
***
avatar

Messages : 168
Âge : 38
Localisation : Sélestat en Alsace
VPH : Milan GT + Chalange FURAÏ + VD hollandais + trotinette + rollers + parapent
Date d'inscription : 17/10/2015

MessageSujet: Re: VM en région de Montbéliard : considérations géographiques et techniques.    Dim 05 Mar 2017, 12:25

Bonjour Velocifere,

Je ne connais pas très bien Montbéliard car je n'y suis passé que trois fois.
Mais je peux malgré tous te confirmer son existence.
Où tout du moins que Montbéliard existait encore en 2011, la dernière fois que je l'ai vue.

Pour ce qui est du vandalisme, vous me traiterez peut-être de parano mais étant donné que je me suis déjà fait voler et saboter plus de VD que je n'ai de doigt. Je n'ai jamais envisager de laisse mon VH ou mon VM en ville seule sans surveillance. Même avec un gros cadenas. Mais si tu as un garage chez toi et un abri vélo fermé et/ou surveillé sur ton lieu de travail il ne devrait pas y avoir trop de soucis.

Pour ce qui est de passer partout avec un braquet de 38-28 ça dépend de tes cuissot. Mais pour moi c'est impossible je serais obligé de pousser dans de nombreuses montées. Même avec 34-28 cela me parait compliquer.
Avec 34-36 je suis alaise pour monter un col sur mon VH avec des roues de 24 pouces. Mais sur mon VM je suis bien contant d'avoir un Schlumpf mountain drive avec deux plateaux de 61 et 39 qui une fois le planétaire enclanché correspond à des plateaux équivalents de 24,4 et 15,6 avec une cassette 11-34t
Le plateau de 39 qui passé et 15,6 ne m'est pas vraiment nécessaire. Mais pouvoir passer à 24,4 m'est indispensable.
Bien sûr si tu ne prévois pas de faire de la montagne sa change tout.

Si non dans ton premier poste tu envisageais une électrification du pédalier.
Mais si tu penses beaucoup monté descendre tu peux régler en même temps ton problème de freinage et de braquet avec un moteur roue permettant la régénération.
C'est bien mieux que des freins à disques pour éviter la surchauffe.
Je sais que sur le Quest tu as un monobras. Mais tu peux faire ça avec un moteur à galet. C'est ce que je prépare sur mon VM. Ça ne pèse presque rien et quand il ne sert ni de moteur ni de frein tu le débrayes et il ne causera aucune perte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
velocifere
Posteur de bronze


Messages : 217
Âge : 37
Localisation : Sarthe
VPH : Quest 517/ Trike Performer / Hase Lepus+ / HP Gekko + Scorpion / Trident Terrain 26" Fat
Date d'inscription : 04/08/2016

MessageSujet: Re: VM en région de Montbéliard : considérations géographiques et techniques.    Dim 05 Mar 2017, 15:18

En fait, j'ai un BBS01 avec un monoplateau 42 et je monte les bosses du coin à 8-10 km/h.
Ce n’est pas génial comme solution, puisque je manque de marge vers le bas pour les raidillons et de marge vers le haut (max est à 44km/h en moulinant dans le vide).

Comme ce n'est pas du tout le même genre de dénivelé, je craignais que ça ne soit pas suffisant, ce que finalement tu confirmes Henri.

Le freinage moteur-roue, c'est un vrai plus, mais sur Quest ce n’est pas possible.

Le moteur Galet, je ne suis pas trop convaincu au niveau rendement et usure des pneus jusqu'à présent. Mais je peux me tromper. Tu veux fabriquer ça en partant de quelle base moteur ?
C'est sûr que pouvoir monter un Schlumpf, ce serait vraiment bien pratique.

J'imagine que si je fais passer le contrôleur du BBS01 à 18A (ce que je n'ose pas faire pour le moment. Si quelqu'un l'a fait qu'il me le dise ) au lieu de 15A actuellement et associé avec les bons plateaux, je devrais avoir une marge suffisante pour ne pas (trop) souffrir.

Du coup, il faudrait plutôt viser un double dans le genre 34 - 50 pour être relativement tranquille ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
go-one évo
**
avatar

Messages : 85
Âge : 25
Localisation : montbéliard
VPH : go-one évo / nazca explorer
Date d'inscription : 10/05/2014

MessageSujet: Re: VM en région de Montbéliard : considérations géographiques et techniques.    Dim 05 Mar 2017, 15:52

Salut, je suis Montbéliardais d'origine (je travaille en Alsace désormais néanmoins je reviens souvent)
Au mois de mai ça fera 5 ans que je vélotaffe dont 3 en VM.
Je t'envoie mon numéro en MP comme ça on pourra en discuter directement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
J. D'Alès
Accro du forum
avatar

Messages : 1391
Âge : 74
Localisation : Genève suisse
VPH : Milan SL Mk3 no 12
Date d'inscription : 25/03/2013

MessageSujet: Re: VM en région de Montbéliard : considérations géographiques et techniques.    Dim 05 Mar 2017, 17:53

A titre d'information, sur mon quest XS, j'avais triple plateaux avec 24-42-53 et une cassette 9 vit. 11-34, pour la région ici, c'était très bien. Maintenant sur le Milan j'ai mis un pédalier
Schlumpf mountain drive ( 56/24) et cassette 10 vit. 11-36 en attendant mon Rohloff.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Henri GEIST
***
avatar

Messages : 168
Âge : 38
Localisation : Sélestat en Alsace
VPH : Milan GT + Chalange FURAÏ + VD hollandais + trotinette + rollers + parapent
Date d'inscription : 17/10/2015

MessageSujet: Re: VM en région de Montbéliard : considérations géographiques et techniques.    Dim 05 Mar 2017, 18:03

@ Velocifere

Je ne te confirme pas que ton développement actuel est insuffisant, je ne sais pas quelle sont tes aptitudes physiques avec ton BBS01 actuelle en soutient. Ni les parcours exacts que tu vas faire.
Tous ce que je te dis c'est que pour moi, qui n'est pas un sportif d'exception, là où il m'arrive de passer, et sans assistance, 38-28 ce serait beaucoup trop dur. Mais si tu es surentrainé et que ton sang et chargé comme un coureur de tour de France, tu peu probablement passer partout avec ça.

Pour ce qui est du moteur à galet, comme toutes les autres solutions il a ces avantages et ces inconvénients. J'ai choisi cette option car :
1) C'est l'option la plus light (moins d'un kg pour le moteur le support et le variateur)
2) Ça peut se retirer en deux minutes.
3) Permet le frein moteur.
4) Permet d'avoir facilement au moins deux vitesses. (Pour avoir du couple dans les montées très raides)
5) L'embrayage débrayage par mise en contact retrait du pneu le rend totalement transparent quand on ne s'en sert pas.

Pour les inconvénients :
- l'usure du pneu bien sur il y en a forcément mais je ne vois pas de raison que ça use plus le pneu que le bitume et un pneu c'est facile à changer. Les moteurs roue à entrainements directes sont pour moi trop lourd, et sur les autres la réduction s'use aussi et c'est plus pénible à changer qu'un pneu.
- Le rendement je ne sais pas encore dans quelle mesure il sera moins bon. Mais comme ma première raison de l'installer c'est le frein moteur dans les descentes le rendement sera toujours meilleur que celui des freins à tambour. J'ai prévu de faire un système légal 250 W, 25 km/h, et seulement quand je pédale donc il ne servira que très peu en moteur (je roule 99 % du temps au-dessus de 25 km/h) et j'ai donc bon espoir de dépasser les 100 % de régénération pour pouvoir alimenter l'éclairage avec la batterie moteur sans jamais aller à la prise EDF.

Pour la base moteur j'ai acheté ce moteur :
https://hobbyking.com/fr_fr/turnigy-aerodrive-sk3-6374-168kv-brushless-outrunner-motor.html

Sur le quel j'ai monté des sondes à effet hall, trouvées ici:
http://e0designs.com/products/hall-effect-sensor-board/

Et que j'alimente par un variateur vectoriel en logiciel libre ici:
http://vedder.se/2015/01/vesc-open-source-esc/

Évidement il est possible de choisir d'autres équipements mais j'ai choisi ce moteur car alimenter avec une batterie LiFe 4S de 13,2 V il à une vitesse périphérique a vide de pile 24,5 km/h et qu'avec un fusible de 20 A cela me fait une limitation à un petit peu moins de 250 W.
Bien sur si on l'alimente en 60 V au courant max on atteint des puissance et des vitesses juste stupide et suicidaire en plus d'être illégale. Mais ce n'est pas mon intention.

Pour te donner une idée de l'échelle voici le monteur et le variateur dans le creux de ma mains.




Enfin pour ce qui est d'un rapport de 34-28 je ne sais pas pour toi, mais pour mois sans assistance ce serait encore trop juste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
oeuf-de-paque
Posteur de bronze


Messages : 312
VPH : leitra
Date d'inscription : 07/10/2009

MessageSujet: Re: VM en région de Montbéliard : considérations géographiques et techniques.    Dim 05 Mar 2017, 18:18

velocifere a écrit:
Un dernier point : Je viens de voir sur Maps que mon nouveau taf serait proche du quartier dit sensible de la petite Hollande, du coup, je m'inquiète aussi pour le côté vandalisme auquel
j'ai toujours échappé jusqu'ici.

Personnellement j'en ai jamais eu, meme dans des quartiers "dits sensibles". Le pire que j'ai eu c'est des curieux pas très délicats. Mais mon leitra est complètement fermé et il n'a pas le look rutilant d'un quest neuf.

Citation :
Quelqu'un a-t'il déjà remplacé les freins tambours par des freins à disques sur Quest ? J'imagine que ça résisterait mieux ?

Il y a d'autres endroits sur ce forum ou ca parle de parachutes. J'ai moi meme essayé de mettre 2 sacs en plastique tout ce qu'il y a de plus banals attachés par des ficelles très courtes pour qu'ils puissent pas trop gigoter et j'ai trouvé que c'est très efficace.

Citation :
J'avais imaginé remonter un double plateau genre 38-52 comme sur mon VD. Avec le 28 arrière, ça devrait permettre de monter tranquillement? Ou faut-il viser plus petit genre 34-52 ?

Le vélomobile est lourd et ca se sent dans les montées. Le quest, plus un peu d'équipements genre cadenas, plus un peu d'outillage en cas de crevaison, plus une serviette éponge (indispensable en été) et des fringues de rechange pour aller bosser, plus peut etre un attaché case avec des papiers ou un ordi portable, plus de l'eau et peut etre un casse croute pour le midi, tu va vite atteindre 40 kg. Si ton vélo droit fait 10 kg, leste le avec 30 kg dans les sacoches et tu verra bien de quels braquets tu a besoin pour monter les cotes… C'est carrément des braquets de VTT qu'il faut. 34/28 c'est beaucoup trop long, surtout que si je me trompe pas le quest a une grande roue a l'arrière.

Personnellemet j'ai un rohloff et une roue de 20 pouces a l'arrière, alors on peut pas du tout comparer les nombres de dents. Mon développement le plus court, c'est 95 cm et il m'arrive de m'en servir quand c'est raide. L'équivalent avec une cassette et une roue de 26 pouces, c'est quelque chose du genre plateau 18 dents et pignon 36.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
velocifere
Posteur de bronze


Messages : 217
Âge : 37
Localisation : Sarthe
VPH : Quest 517/ Trike Performer / Hase Lepus+ / HP Gekko + Scorpion / Trident Terrain 26" Fat
Date d'inscription : 04/08/2016

MessageSujet: Re: VM en région de Montbéliard : considérations géographiques et techniques.    Dim 05 Mar 2017, 21:52

Henri Geist, il faudra me montrer des photos de ton montage avec embrayage-débrayage, je suis curieux de voir ça. L'idée du frein régénération me plaît beaucoup.

Je n'ai rien du coureur dopé aux hormones de bouc malheureusement et dans ma configuration taf actuelle (Quest+ bonhomme + équipement et matos pour le boulot) je tape le 140 kg de masse roulante.
C'est difficile de faire moins.
Alors c'est vrai que dans mes lointains souvenirs sur VD carbone, le 52-38 ça roulait bien.
Le souci que j'ai depuis que j'ai monté le BBS, c'est que sans l'assistance la moindre côte devient pénible et que même le moteur bosse en zone rouge par moment. Du coup, j'ai vu le Kit double plateau chez Declic-Éco et je me suis dit que je pourrais me faire une configuration large pour l'occasion.

Mais, suivant les infos données par J. D'Alès, il faudrait chercher du 53-24. Je ne sais même pas si c'est faisable comme configuration. Ni comment mécaniquement on gère une telle différence à la poignée et au dérailleur.

Pour infos mon circuit actuel :


Le circuit théorique le plus long :


Je passe de 50km/jour à 86km/jour ce qui est déjà pas mal... avec un aller pas trop monstrueux, par contre le retour pale
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
J. D'Alès
Accro du forum
avatar

Messages : 1391
Âge : 74
Localisation : Genève suisse
VPH : Milan SL Mk3 no 12
Date d'inscription : 25/03/2013

MessageSujet: Re: VM en région de Montbéliard : considérations géographiques et techniques.    Dim 05 Mar 2017, 22:16

Mes données sont pour du musculaire pur et les dénivelés de la région et avec 2 fois ton âge! Ce sont ces braquets là que je veux retrouver sur mon milan mais en passant techniquement par schlumpf et rohloff car pas du tout satisfait des dérailleurs classiques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Henri GEIST
***
avatar

Messages : 168
Âge : 38
Localisation : Sélestat en Alsace
VPH : Milan GT + Chalange FURAÏ + VD hollandais + trotinette + rollers + parapent
Date d'inscription : 17/10/2015

MessageSujet: Re: VM en région de Montbéliard : considérations géographiques et techniques.    Dim 05 Mar 2017, 22:52

Pour les photos, pas de problème mais il va falloir attendre que ce soit fait.
Pour le moment ce n'est qu'en cours de planification/réflexion.

L'idée c'est de monter le support moteur sur un pivot et d'appuyer le moteur contre la roue à l'aide d'un câble d'une gaine et d'une poignée de frein de vélo que je vais ajouter sur mon tiller.
Plus j'appuierais sur la poignée plus ça embrayera fort.
Puis de mettre un petit capteur pour mesurer la tension du câble. Plus j'embraye fort plus le variateur augmentera la consigne de couple moteur.
Puis d'ajouter un bouton poussoir. Par défaut quand j'embraye plus ou moins fort ça freine plus ou moins fort et si j'appuie aussi sur le bouton en embrayant plus ou moins fort ça accélère plus ou moins fort.
Donc le fonctionnement devrait être assez simple et intuitif. Comme un frein normal. Sauf qu'il y aura un bouton pour pouvoir le faire accélérer au lieu de freiner.

Ensuite 53-24 en double ça me parait compliquer. Sur mon VH j'ai un double 56-34 et c'est déjà très limite pour passer les vitesses sans dérailler. Il faut du doigté et anticiper, sa ne passe pas vite.
Mais en triple comme J.D'Alès 53-42-24 c'est possible.
En théorie avec un dérailleur triple que tu montrais sur seulement deux plateaux ça pourrait passer mais ce sera vraiment difficile.
Autre solution tu laisses tomber le dérailleur avent et tu fais le changement de vitesse et prenant le tube de chaine à la main si c'est accessible dans ton VM pendant que tu pédales.

Pour tes profils de parcours, le parcours long ne devrait pas te poser de trop gros problèmes avec ton braquet de 38-28. Les pentes maxi n'ont pas l'air très importantes. Mais sur le petit parcours les deux extrémités ont l'aire nettement mois sympathiques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
velocifere
Posteur de bronze


Messages : 217
Âge : 37
Localisation : Sarthe
VPH : Quest 517/ Trike Performer / Hase Lepus+ / HP Gekko + Scorpion / Trident Terrain 26" Fat
Date d'inscription : 04/08/2016

MessageSujet: Re: VM en région de Montbéliard : considérations géographiques et techniques.    Dim 05 Mar 2017, 23:37

Henri GEIST a écrit:

Pour tes profils de parcours, le parcours long ne devrait pas te poser de trop gros problèmes avec ton braquet de 38-28. Les pentes maxi n'ont pas l'air très importantes. Mais sur le petit parcours les deux extrémités ont l'aire nettement mois sympathiques.

Le petit parcours, c'est celui que je fais actuellement avec mon monoplateau (44) tous les jours (80m de dénivelé pour 26 km), le deuxième, c'est celui théorique de mon nouveau taf potentiel (249m de dénivelé pour 42km).

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Henri GEIST
***
avatar

Messages : 168
Âge : 38
Localisation : Sélestat en Alsace
VPH : Milan GT + Chalange FURAÏ + VD hollandais + trotinette + rollers + parapent
Date d'inscription : 17/10/2015

MessageSujet: Re: VM en région de Montbéliard : considérations géographiques et techniques.    Dim 05 Mar 2017, 23:57

Oui mais la différence c'est qu'on dirait que sur le petit parcours tu fais tous le dénivelé à la fin et que ça à l'aire très raide alors que sur le grand parcours ça à quand même l'air plus plat.
Je peux me tromper mais je pense que le pourcentage de pente maximum est beaucoup plus faible sur le grand parcours. Tu seras peut-être plus fatiguer à l'arrivée du grand parcours mais tu n'auras probablement pas besoin de développement aussi court.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
J. D'Alès
Accro du forum
avatar

Messages : 1391
Âge : 74
Localisation : Genève suisse
VPH : Milan SL Mk3 no 12
Date d'inscription : 25/03/2013

MessageSujet: Re: VM en région de Montbéliard : considérations géographiques et techniques.    Lun 06 Mar 2017, 17:48

Sur ce long faux-plat descendant tu dois pouvoir enmener un grand braquet 61 dents avec cassette 11-34 et le retour avec un 38 dents et l'AE tu rentres à 25 km/h mini.
Le plus simple, c'est d'aller tester, un prochain WE tu charges la bête dans la voiture et tu vas sur place faire le parcours, et là tu sais a quoi t'en tenir!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julequem
**


Messages : 71
Âge : 40
Localisation : Lillebonne 76
VPH : Heu, un VTT et un VD pour le moment...
Date d'inscription : 04/02/2017

MessageSujet: Re: VM en région de Montbéliard : considérations géographiques et techniques.    Lun 06 Mar 2017, 18:02

Pour le moteur sur pivot tu peut aussi reprendre le principe du Solex (le vrais thermique un pas le vélo électrique).
Parcontre petite question pour ma culture perso: j'avais compris qu'en France l'assistance électrique ne doit s'enclencher qu'en complément du pedalage pour être légale. A tu installer un capteur de pedalage ?
Ou alors j'ai raté un truc O:)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Henri GEIST
***
avatar

Messages : 168
Âge : 38
Localisation : Sélestat en Alsace
VPH : Milan GT + Chalange FURAÏ + VD hollandais + trotinette + rollers + parapent
Date d'inscription : 17/10/2015

MessageSujet: Re: VM en région de Montbéliard : considérations géographiques et techniques.    Lun 06 Mar 2017, 18:19

Bonjour Julequem,

Oui s'est un peu le principe du solex mais :
- sur la roue arrière;
- avec une poignée d'embrayage sur le tiller plutôt qu'une manipulation;
- la possibilité de freiner;
- et le pilotage du couple par la poignée d'embrayage;
- c'est électrique.

Ensuite oui en France pour que ce soit légal il faut que le moteur ne pousse que lorsqu'on pédale. Et c'est prévu.
Je vais adapter un capteur fin de course dans le support de la roulette qui fait passer la chaine sous le siège. Ainsi le moteur ne pourra pousser que si la chaine est en tension. Donc si je pousse sur les pédales.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
velocifere
Posteur de bronze


Messages : 217
Âge : 37
Localisation : Sarthe
VPH : Quest 517/ Trike Performer / Hase Lepus+ / HP Gekko + Scorpion / Trident Terrain 26" Fat
Date d'inscription : 04/08/2016

MessageSujet: Re: VM en région de Montbéliard : considérations géographiques et techniques.    Mar 07 Mar 2017, 11:44

J. D'Alès a écrit:
Sur ce long faux-plat descendant tu dois pouvoir enmener un grand braquet 61 dents avec cassette 11-34 et le retour avec un 38 dents et l'AE tu rentres à 25 km/h mini.
Le plus simple, c'est d'aller tester, un prochain WE tu charges la bête dans la voiture et tu vas sur place faire le parcours, et là tu sais a quoi t'en tenir!

1800 bornes AR pour tester un trajet hypothétique... Je sens que je vais encore passer pour un dingue Rolling Eyes, mais effectivement ce serait probablement la meilleure solution.

Par contre, je ne sais pas si on peut monter un 61 en double avec un 38.
C'est le grand écart pour la chaine et le dérailleur.
(quelqu'un a essayé?)
Mais c'est très tentant comme configuration d'un point de vue théorique.
Avec un développement dans les 11m, ça doit faire un petit 60km/h à 85-90 t/mn.


@Henri Geist

Il y a un souci mécanique assez pénible avec la transmission par galet:
Pour avoir essayé un vrai Solex sous la neige légère, je peux te dire que le galet est sensible aux choses qui collent à la roue.
Tu as vite perdu l'adhérence galet-roue avec une formation d'un bouchon de neige-boue sous le moteur.
Et si tu veux mettre des pneus à clous, le galet va vite souffrir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
oeuf-de-paque
Posteur de bronze


Messages : 312
VPH : leitra
Date d'inscription : 07/10/2009

MessageSujet: Re: VM en région de Montbéliard : considérations géographiques et techniques.    Mar 07 Mar 2017, 12:01

velocifere a écrit:
Par contre, je ne sais pas si on peut monter un 61 en double avec un 38.
C'est le grand écart pour la chaine et le dérailleur.

Une règle empirique recommande de pas dépasser 15 dents d'écart entre 2 plateaux successifs

Citation :
Le petit parcours, c'est celui que je fais actuellement avec mon monoplateau (44) tous les jours (80m de dénivelé pour 26 km), le deuxième, c'est celui théorique de mon nouveau taf potentiel (249m de dénivelé pour 42km).

Je n'ai jamais fait moi meme des grands trajets pendulaires pour vélotaffer, alors je suis pas tellement bien placé pour en parler. Mais j'ai quand meme lu ici et ailleurs des témoignages de gens qui l'ont fait. Ton trajet actuel (25 km en terrain plat et roulant) me semble déjà pas mal, c'est pas tout le monde qui arrive a le faire 5 jours par semaine dans la durée. Je sais pas comment tu le vis au niveau forme physique.

Un trajet de 40 km avec du dénivellé, soit 400 km par semaine, si c'est une rando a vélo pendant les vacances d'accord. Si c'est en plus du boulot… j'ai quand meme envie de te recommander d'avoir une autre solution sous la main pour les jours ou tu sera épuisé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cebd
Accro du forum
avatar

Messages : 1921
Date d'inscription : 18/07/2011

MessageSujet: Re: VM en région de Montbéliard : considérations géographiques et techniques.    Mar 07 Mar 2017, 12:15

oeuf-de-paque a écrit:
.....Une règle empirique recommande de pas dépasser 15 dents d'écart entre 2 plateaux successifs....
Bonjour,
j'utilise sur le Milan :24_54, ça passe sans problème ...(Vidéo disponible) ...Donc 32 _ 61  sont utilisables et intéressants...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
oeuf-de-paque
Posteur de bronze


Messages : 312
VPH : leitra
Date d'inscription : 07/10/2009

MessageSujet: Re: VM en région de Montbéliard : considérations géographiques et techniques.    Mar 07 Mar 2017, 12:56

cebd a écrit:
j'utilise sur le Milan  :24_54,  ça passe sans problème

Merci pour ce retour d'expérience. Mais j'ai une autre question : est-ce que ca déraille souvent ? En particulier quand tu descend la chaine du 54 au 24.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
J. D'Alès
Accro du forum
avatar

Messages : 1391
Âge : 74
Localisation : Genève suisse
VPH : Milan SL Mk3 no 12
Date d'inscription : 25/03/2013

MessageSujet: Re: VM en région de Montbéliard : considérations géographiques et techniques.    Mar 07 Mar 2017, 13:08

J'ai mal situé la Sarthe, mais 1800 km pour une décision importante cela se conçoit très bien.
j'ai du faire cette distance pour aller voir un vm chez Joèl....et ensuite jusque' a Hanovre pour le milan !

Justement sur le milan en double plateau d'origine : 61 - 39

Dans le secteur il y a Cotopaxi qui a un parcours pas mal, je l'ai fait avec lui et je dois dire qu'il n'amuse pas le terrain, Le Brassus les Fourgs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cebd
Accro du forum
avatar

Messages : 1921
Date d'inscription : 18/07/2011

MessageSujet: Re: VM en région de Montbéliard : considérations géographiques et techniques.    Mar 07 Mar 2017, 13:16

Bon Café,
En passant du 54 au 24 je n'ai jamais déraillé.
Quand la course est mal réglée je sort du 54 mais ça remonte en place en retournant sur le 24.
je n'utilise que 4à5 rapports sur le 24 les autres sur le 54.j'ai 9+5 14 rapports utiles réguliers .
Le petit plateau ne sert qu'en longues montées.
Les démarrages se font sur le plateau 54 avec pignon de 32 même en forte pente.Milvus démarre avec un plateau de 70 et le pignon de 32.
http://youtu.be/OfRF2c-dAF8
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: VM en région de Montbéliard : considérations géographiques et techniques.    

Revenir en haut Aller en bas
 
VM en région de Montbéliard : considérations géographiques et techniques.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Rallye du Pays de Montbéliard 2010
» Rallye du Pays de Montbéliard
» Avis aux gens du nord (Montbéliard, et...)
» Photos bourse Montbéliard
» Ce week end, marché de la moto à Montbéliard

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum du Vélorizontal, vélo couché et autres véhicules à propulsion humaine :: Les Points spécifiques :: Vélomobiles-
Sauter vers: