Le Forum du Vélorizontal, vélo couché et autres véhicules à propulsion humaine

Le forum francophone de tous les amateurs de cette pratique cycliste
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 De la Mayenne à la Dordogne : 471 km le 25 décembre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
lalar
Posteur d'or
avatar

Messages : 556
Âge : 48
Localisation : AURILLAC
VPH : QUEST CARBON
Date d'inscription : 14/09/2013

MessageSujet: Re: De la Mayenne à la Dordogne : 471 km le 25 décembre   Mar 27 Déc 2016, 20:37

Impressionnant, surtout en cette saison sous le crachin. Bravo !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
sebastien
Accro du forum
avatar

Messages : 8495
Localisation : Laval
VPH : Eu...Lynx, Agenda, A-traction, Tandem M5, Leiba Record Ai...Sokol, TD Zockra, Milan Sl
Date d'inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: De la Mayenne à la Dordogne : 471 km le 25 décembre   Mar 27 Déc 2016, 21:10

Merci.
Il faut sans doute un peu de folie ou d'insouciance pour faire ça avec cette météo... Je ne l'aurai pas fait en deux roues. Mais malgré la "protection" du Milan, c'est perfectible.
Le vélomobile m'a permis de ne m'arrêter qu'une heure trente sur les 17h30 de voyage (on reste au chaud à l'intérieur, on créé sa bulle, son microcosme)... Essentiellement pour boire des cafés dans des bars et faire des mini poses techniques (essentielles pour mes genoux !)...
La aussi, en super forme et avec une belle météo.....ça laisse de la marge.
En tous cas le Milan à été parfait... RAS niveau technique, comme d'habitude :-)

Il m'a même offert deux moments de montée d'adrénaline dans des ronds points forts glissants, le coquin !


En attendant de digérer les huîtres de Dordogne, voici les Chiffres.

Lionel, c'est un de mes regrets mais je n'ai pu souvent me donner à fond...car mes genoux ne m'ont pas facilité la tâche.... Ça fait 2 mois que je dis qu'il faut que j'aille chez l'ostheo....

Alain, retour prévu en famille... C'est les vacances quand même... Et même si ce serait tentant de remonter à vélo ;-)
C'est pas le tout mais il reste un peu de restes :-)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://afvelocouche.fr
jpl83
Accro du forum
avatar

Messages : 6864
Âge : 73
Localisation : St Raphael
VPH : Windcheetah compact, Sprint fs2. Ex VC : Fiero, Agenda, Lynxx, Strada, grassHopper, Cruzbike. Ex trike : Zoomer, kett
Date d'inscription : 17/12/2006

MessageSujet: Re: De la Mayenne à la Dordogne : 471 km le 25 décembre   Mer 28 Déc 2016, 09:30

sebastien a écrit:
Bien arrivé il y a une heure avec un finish de m... la route de la vallée de la Dordogne est vraiment désastreuse... et je me suis tapé la mega mega côte du château alors que j'aurais pu finir plus en douceur...

.
Ah ben c'est ça les chatelins...
Les paysans ils sont en bas, au pieds du château (et pas en Milan) Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rouedevelo
Accro du forum
avatar

Messages : 2715
Localisation : CAEN FRANCE
VPH : lr performer tid, trike ice qnt et tw-bent
Date d'inscription : 04/01/2006

MessageSujet: Re: De la Mayenne à la Dordogne : 471 km le 25 décembre   Mer 28 Déc 2016, 11:28

bravo sebastien, une grande sortie hivernale est inscrite dans tes gènes
mais attention tout de même à ne pas sombrer dans la facilité ... t'es un brin assisté maintenant ... le retour sur une remorque ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zapols
Accro du forum
avatar

Messages : 1549
Âge : 42
Localisation : IDF
Date d'inscription : 26/04/2010

MessageSujet: Re: De la Mayenne à la Dordogne : 471 km le 25 décembre   Mer 28 Déc 2016, 14:22

Je suis époustouflé par une telle sortie à cette époque de l'année et avec une telle moyenne! Bravo Sébastien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sebastien
Accro du forum
avatar

Messages : 8495
Localisation : Laval
VPH : Eu...Lynx, Agenda, A-traction, Tandem M5, Leiba Record Ai...Sokol, TD Zockra, Milan Sl
Date d'inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: De la Mayenne à la Dordogne : 471 km le 25 décembre   Lun 02 Jan 2017, 11:54

Il y a tout juste une semaine je roulais à cette heure sur les grandes lignes droites entre Loudun et Poitiers....

J'y retournerai bien !

Quelques points de détails à améliorer :

Mettre une ventisit fine pour apporter un peu de confort et de "ventilation"à mon fessier et à l'entre jambe... (en longue distance, ces frottements peuvent parfois vous apporter, au bout de plusieurs heures humides des irritations très désagréables pour qui est sensible) ; le vélomobile n'étant pas le meilleur endroit ventilé, il faut apporter un peu plus de soin au confort.

Positionner un second porte bidon à droite pour avoir plus de place à gauche pour me servir de victuailles dans ma boite étanche.

Agrandir l'accès au "vide poche" avant car trop chiant d'y glisser quelque chose !

Penser à ne pas rouler trop longtemps avec le gilet ouvert... car le bas traîne sur le fond et prend toute l'humidité !

Par ailleurs, j'aimerai quantifier le gain avec le toit sur une si longue distance... et à une telle vitesse (moyenne de 30 km/h)
Pour les brevets ou des longues distances "en groupe", un toit flevo serait il envisageable sur un Milan ? J'avais fait le 200 de Mayenne l'an passé à cette même vitesse, sans toit... j'avais eu froid !
J'essayerai à nouveau aux beaux jours des longs trajets sans...



Quelques points que j'ai testé et approuvé pour ce périple :


- petits sac étanche et translucide sous la main pour y poser mon téléphone, micro serviette, de la monnaie, quelques victuailles, ma batterie de 15000 mAh ; il me sert d'élégant "sac à main" quand je fais un stop et j'y dépose mes bouchons d'oreilles (dans une capsule), mon bonnet, mes phares arrières etc...
- Le même posé dans le vide poche avant pour y enfermer mes batteries (j'en avais trois, deux neuves pour les phares d'origine et une pour le IQ Premium !.. ça fait du poids et du matos, mais en LD, il faut toujours avoir un (vrai) phare de dépannage au risque de passer la nuit à attendre le petit jour ;-) ; les batteries sont ainsi bien au sec et ne "brinquebales pas" !
- Une sacoche de vélo étanche à l'arrière pour y mettre un gilet, le matériel de réparation... elle est un peu grande pour ce genre de périple mais au moins j'ai de la place pour d'éventuelles affaires de rechanges et un achat impulsif d'un souvenir :-)
- recharge du Garmin 520 en live avec ma batterie annexe (très rapide), recharge des deux phares arrières à tour de rôle, recharge du portable (qui n'a pas été nécessaire car je ne l'ai utilisé que quelques fois pour contrôler la direction à prendre).
- un coupe vent/pare pluie très légé mis à l'envers quand il s'est mis à vraiment crachiner : très efficace pour les qques gouttes d'eau qui s'infiltrent et vous refroidissent brutalement ;-) D'ailleurs, mon étanchéité à l'adhésif fonctionne plutôt très bien à défaut d'être esthétique et aéro ! C'est un point important qui permet d'être serein.
- utilisation du compteur garmin en GPS : plutôt efficace même sans carte de fond ! Il ne faut juste pas trop arriver vite sur certains embranchements pour que le zoom se fasse avant (ça m'a coûté un tour de quartier à Saumur et deux tours de ronds (fort glissant) avant Poitiers. Mon tracé fait sur Strava et contrôlé avec maps minutieusement a été impeccable de bout en bout. Je pense que c'est une des clefs de la réussite d'un périple "rapide" et zen.
- aucun arrêt pour acheter de la nourriture, et je suis arrivé sans avoir faim et avec un peu de réserve de fruits secs, pain d'épice et autres gâteaux sucrés ou salés ; trois arrêts pour boire un café le reste pour se soulager et marcher pour que les genoux se sentent mieux.

J'ai été surpris qu'un arrêt pipi ne coûtait que 2 à 4 mn, même en prenant son temps pour quelques assouplissements !
Par contre, dès qu'on rentre dans un commerce et que l'on consomme, la petite demie heure est vite arrivée (sachant qu'il faut prendre en compte le temps d'expliquer à des apéromans ce que tu fous là à 19h après avoir parcouru 400 km).


Dernière édition par sebastien le Lun 02 Jan 2017, 20:01, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://afvelocouche.fr
Zenedavtri
Accro du forum
avatar

Messages : 4262
Âge : 58
Localisation : Finistère nord
VPH : Duo de kett 1 tour VAE type klimax et 1 allround & Milan SL n°14 Thys 222 Quattrovélo N°9
Date d'inscription : 20/12/2010

MessageSujet: Re: De la Mayenne à la Dordogne : 471 km le 25 décembre   Lun 02 Jan 2017, 12:42

Bravo pour ce long périple, tu démontres les capacités d'un bon vélomobile à manger du kilomètre quand il est mené par un cycliste bien entraîné avec un mental à toute épreuve. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zapols
Accro du forum
avatar

Messages : 1549
Âge : 42
Localisation : IDF
Date d'inscription : 26/04/2010

MessageSujet: Re: De la Mayenne à la Dordogne : 471 km le 25 décembre   Lun 02 Jan 2017, 13:31

Merci pour ce compte rendu.

sebastien a écrit:
- utilisation du compteur garmin en GPS : plutôt efficace même sans carte de fond ! Il ne faut juste pas trop arriver vite sur certains embranchements pour que le zoom se fasse avant (ça m'a coûté un tour de quartier à Saumur et deux tours de ronds (fort glissant) avant Poitiers. Mon tracé fait sur Strava et contrôlé avec maps minutieusement a été impeccable de bout en bout. Je pense que c'est une des clefs de la réussite d'un périple "rapide" et zen.

Tu sembles satisfait de ton routage avec STRAVA. Je ne l'ai jamais utilisé en longue distance, uniquement sur des petits trajets (pas plus de 50km).
Alain Puiseux (rédacteur du magazine 200, il a fait la Transcontinental Race) semblait très insatisfait du guidage STRAVA qui parfois l'envoyait sur des routes non carrossables..

En quoi consiste le contrôle de ton trajet par Maps? comparer le guidage choisi par Maps avec STRAVA? Visualiser la qualité de la route choisie via le street view?
Quelles options utilises-tu lors de la création du tracé? Popularité? Altitude Min? Les deux?
Merci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sebastien
Accro du forum
avatar

Messages : 8495
Localisation : Laval
VPH : Eu...Lynx, Agenda, A-traction, Tandem M5, Leiba Record Ai...Sokol, TD Zockra, Milan Sl
Date d'inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: De la Mayenne à la Dordogne : 471 km le 25 décembre   Lun 02 Jan 2017, 14:58

Merci à vous.

C'est également ce que dit Renato Falzetti Trike Molini "ecco come si va in Velomobile con salita se sei allenato"


J'ai tout de même souffert des genoux comme ça ne m'était pas arrivé depuis plus de deux ans lors des premiers 400 km de PBP !

Grâce à cette expérience et à un certain mental (j'ai réussi à résister à l'appel du Spa et de la piscine de Limoges, à l'accueil que je devinais très chaleureux dans la famille de Philippe... que j'avais sollicité "au cas où" ;-), en m'arrêtant assez souvent très peu de temps (mais pas encore assez car même au ralenti, en roulant à l'économie, ça avance un bon vm... et ça n'incite donc pas à s'arrêter, c'est le piège), la douleur disparaissait pour réapparaître plus moins une heure après... pour au final, sur les 150 derniers kilomètres disparaître totalement !.. ce qui m'arrangeait bien vu le dénivelé final !
Mais c'est rageant que ça arrive à ce moment là, au bout de 90km, presque "tout d'un coup" !!

Par ailleurs, une demie surprise fût de gratter 0.6 points de vitesse moyenne après Poitiers jusqu'à Confolens (sur 65 km)... c'est un très long faux montant plat semé de toboggans assez faciles à passer, même à l'économie. Ce qui veut dire (et je n'invente rien) qu'avec des pentes moyenne de 1% environ, avec un vm sportif, on arrive à performer.

J'ai par contre perdu de la vitesse moyenne plus significativement entre La Loire et Poitier car jusque là, j'étais à environ 33 km/h en flirtant avec les 34 parfois... en mode sous marin, comme le souligne Marcel, ça va bien :-) En même temps Poitiers n'est pas très roulant comme agglomération.
Puis très logiquement entre Confolens et La Coquille où je passais parfois plusieurs kilomètres à monter à 10/15 km/h (la côte après Rochechouart est superbe... elle dure 35 km !!!)
Enfin, l'ultime plaisir (de jour ça aurait été grandiose) fut la descente vers Périgueux (heureusement qu'il s'est arrêté de pleuvoir rapidement!) !... 45 km de descente large et sans virages dangereux qui m'ont permis de repasser au dessus de 30 km/h de moyenne !


Pour le routage (d'abord merci de m'avoir conseillé pour le Garmin 520 Zapols, j'en suis très satisfait et, même si parfois je le cache pour rouler à la sensation, pour ce genre de périple ou rouler vite, il donne quelques précieuses indications !)

Je n'ai lu qu'hier le périple d'Alain de 200... il en veut visiblement beaucoup à Strava et moi je trouve que c'est bien à lui qu'il devrait s'en prendre ;-)
Je me demande encore comment il a pu faire un itinéraire de 4000 km en utilisant principalement Strava ?!!

J'enlève les options "altitude mini" et "popularité"... car si c'est populaire, c'est que ça passe par des coups de cul et des routes à vaches :-)
En s'aidant de maps, voir street view si on a le temps et à condition qu'il soit très récent (itinéraire voiture et vélo qui indique le dénivelé mais fait aussi passer par les chemins en faisant petites portions par petites portions), on arrive à faire un excellent compromis belles routes à vélomobile/dénivelé.

Bon, pour ce cas, c'était assez facile pour plusieurs raisons :
- je connais assez bien ce parcours dans sa très grande majorité car je suis déjà allé en Dordogne plusieurs fois en voiture.
Jusqu'à Rochechouart, j'avais la mémoire fraîche car c'est la route que j'avais empruntée pour me rendre aux championnats Ufolep... et en vélomobile, on emprunte facilement de grandes routes sans avoir (trop) les contraintes de la circulation (= énorme avantage si on est pressé par rapport à un vélo non carrossé).
Deux fois la circulation fut pénible : entre Loudun et Poitiers d'une part, c'est une belle départementale et avant midi, les chauffards sont nombreux et agressifs même si la route est large et offre une belle visibilité. Et, d'autre part, avant Confolens, où tout d'un coup, alors que je roulais peinard de chez peinard depuis midi et demi... un flot de circulation est arrivée sans jamais s'arrêter jusqu'au village et, ceci, à partir de 14h... donc des chauffards vacanciers ou non qui avaient dû s'en mettre plein le gosier... On pourrait aussi ajouter la N21 mais finalement c'était moins flagrant (à cause de la nuit et de mes supers feux arrières ??... puis grâce à la descente de 45 km où j'étais plus souvent à 70 qu'à 40 ?? ).

- j'ai donc utilisé les plus grandes routes possibles autorisée aux cycles, ce qui offre un peu moins de dénivelés, un bon revêtement, une largeur qui permet de ne pas se sentir trop oppressé (en général) et aussi (important), un guidage (bien) plus simple.

- j'ai demandé conseils aux locaux et Florian m'avait confirmé que la route Rochechouart - Périgueux était d'un bon revêtement (ce qui est essentiel en velomobile) ; je préfère monter dur une très belle route (comme ce fut le cas)  que de me trainer dans des petites routes en très mauvais état où il est difficile de prendre de la vitesse, où les virages sont souvent plus piegeux etc... (la seule petite portion que j'ai prise fut entre Etagnac et Rochechouart, j'ai fait la même connerie qu'en voiture il y a 6 mois, j'ai pris au plus court sans me souvenir que c'était mauvais...).
J'ai été par contre (message à Florian :-) très déçu de ne pas pouvoir rendre visite à la tenancière du bar d'Oradour qui affectionne particulièrement notre discipline !

La seconde erreur plus importante fut de prendre la vallée de la Dordogne après le Bugue... et pourtant je la connaissais... quand le bitume était chouette...et que je roulais en deux roues par grand soleil... là c'était catastrophique (et en plus j'étais si près du but que j'étais impatient), la route était véritablement striée sur la largeur, je pouvais rouler à droite, au milieu ou a gauche, c'était toujours aussi merdique. J’aurais pris par les "terres" avec un peu plus de dénivelé, je m'en serai mieux sortie !



sebastien a écrit:

A la base je pense que 15h de vélo pourrait suffir a la belle saison. Avec qques arrêts nonchalants ce sera sans doute au delà des 20h... je ne me mets pas d'objectif particulier sinon de profiter, tester, expérimenter et arriver en forme à une heure intelligente ;-)

Pour terminer, j'ai été très agréablement surpris de rouler aussi "vite" tout du long malgré un mois de novembre et décembre plutôt épuisant par ailleurs (16h de vélo et 17h30 au total, soit 27.14 km/h tout compris... x 1230 = 45.5h... mais, pourquoi ce calcul ?!!.. pour chasser-croiser notre ami Jé... en 2019 ? chut...). Agréablement surpris de ne pas avoir trop envie de m'arrêter trop souvent (1h30 sur 17h30 au total), ce qui est contraire à mon habitude en longue distance (et coûte facilement des heures au final)... tout ça laisse presque rêveur pour envisager d'autres longs périples aux beaux jours... Mais avant ça, il faudra bien prendre en compte les petits défauts à corriger et avant tout avoir un super fond et un grand moral qui correspondent à des objectifs réalistes.

Aussi, rouler en vélomobile est propice à rouler vite (si on est en forme et bien bien entraîné, habitué) mais aussi à rouler seul... ça c'est un autre défi quand on aime pipeletter :-) et si on prend le départ d'une longue distance avec plein de monde...

Avec ce recul, entre ce qui est possible mathématiquement, ce qui est de l'ordre du fantasme et ce qui est réalisable sur le bitume, je vois juste que les kilomètres de velotaf (8500 à la louche) associés aux diverses courses et longues distances (je n'en n'ai pas fait cette année, je veux dire, j'ai rarement fait plus de 200 km) tout au long de l'année, sans arrière pensées, sans plan d'entrainement, sans obligation, en roulant au max "au plaisir"... suffisent à permettre ce genre de périple... même en plein hiver.



EDIT anecdotique :

- 3h30... temps de m... ça brouillasse ! mais on quitte son nid douillet quand même... mais pourquoi je fais ça ?
- à 4h du mat...faire 200 mètres, et voir qu'on est crevé... remonter la rampe de 10% de "ma" rue et réparer au chaud... 30 mn dans la vue..
- de nuits entre Laval et Sablé, des poids lourds qui vous doublent pleine balle en vous faisant des clins d’œils en se rabattant (sympa !)
- des 100aines de personnes qui te prennent en photo... des passagers comme des conducteurs inconscients !!
- des sourires, surtout des femmes et des enfants quand on prend le temps de regarder en roulant doucement...
- des ptits vieux qui vous observent au coin de leur maison au fin fond du joli Limousin...en pensant que vous ne les voyez pas... mais qui vous empêche d'aller pisser n'importe où !
- La Loire toujours aussi majestueuse même avec le brouillard.
- Le soleil dans les yeux sans lunette de soleil sur une route lisse et brillante... horrible et usant !
- Les brèves de comptoirs, les meilleurs sont celles des apéromans ! "eh les gars, v'nez voir, y'a une fusée dehors"... et en revenant dans le bar... "mais t'es un extraterrestre toi" (avec l'haleine de bière).... au bord de la crise cardiaque quand tu ose lui dire d'où tu es parti à 5h du mat... mais super sympa le gars.
- La dame psychologiquement complètement dérangée qui arrête sa voiture en travers de la route à 21h près de la Dordogne pour t'empêcher de passer... mais pas suffisamment pour te bloquer... qui revient et recommence 1 km ensuite cette fois en bloquant complètement la route... monté d'adrénaline et du trouillomètre immédiat ! Arrêtés au milieu de la route, le silence, je reste en "plein phare"... je ne vois personne au volant... la voiture est de bias et je ne me suis pas arrêté trop près...) Puis, d'une voix de psychopathe en penchant le visage en dehors de la vitre tout en ayant du mal à me distinguer à cause de mes phares : "vous allez m'suivre à la gendarmerie".... euh.. bonsoir... pardon ? "C'est quoi votre appareil" ?.. Un vélo madame, juste un vélo.... et la voir se barrer comme elle est venue..........


Dernière édition par sebastien le Lun 02 Jan 2017, 16:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://afvelocouche.fr
Papy volant
Accro du forum
avatar

Messages : 7382
Âge : 80
Localisation : Chartres
VPH : Bacchetta ;VK1;tri Scorpion FS
Date d'inscription : 05/01/2006

MessageSujet: Re: De la Mayenne à la Dordogne : 471 km le 25 décembre   Lun 02 Jan 2017, 15:35

j'adore  ces  récits  ..on s'y  croit vraiment ...
*total des  arrêts
celà  correspond  a 5 minutes  de  pose  chaque  heure..préconisée par  un assidu  des LD  sur  le fofo
*genou
ce  serait  bien de "prévenir" les  crises..(osteo..soins et médocs naturels  etc )
qui  peuvent  être  provoquées  par  une  autre  contrainte ou  compensation ..
(bassin ..pieds  etc )
tu  vas  bien résoudre  celà!!
*velotaf
souvent ceux qui en font ..se révèlent être de sacrés rouleurs en LD..
Papy  volant


Dernière édition par Papy volant le Lun 02 Jan 2017, 15:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sebastien
Accro du forum
avatar

Messages : 8495
Localisation : Laval
VPH : Eu...Lynx, Agenda, A-traction, Tandem M5, Leiba Record Ai...Sokol, TD Zockra, Milan Sl
Date d'inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: De la Mayenne à la Dordogne : 471 km le 25 décembre   Lun 02 Jan 2017, 15:37

Pour l'osthéo, ça fait deux mois que je sais qu'il faut que j'y aille (et le génial que j'avais à Caen est partie à Hérouville !!)... j'ai en effet le bassin qui, naturellement, se décale ... après une séance ou deux tous les dix huit mois, ça repars nickel... là, j'ai un peu joué avec mes nerfs... euh non, mes tendons !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://afvelocouche.fr
O'Leave
Admin
avatar

Messages : 3111
Âge : 43
Localisation : Pessac (33)
VPH : Metabike "Vélotaff Edition" / Kostka 26x20 / Mono "Confrérial"
Date d'inscription : 18/11/2007

MessageSujet: Re: De la Mayenne à la Dordogne : 471 km le 25 décembre   Lun 02 Jan 2017, 18:49

sebastien a écrit:

- Les brèves de comptoirs, les meilleurs sont celles des apéromans ! "eh les gars, v'nez voir, y'a une fusée dehors"... et en revenant dans le bar... "mais t'es un extraterrestre toi" ...

Ça me rappelle un film "culinaire" ;-).

__________________________________
"La théorie bosonique des cordes à 26 dimensions est la théorie originale des cordes et la plus simple." - Wikipedia pale
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rouedevelo
Accro du forum
avatar

Messages : 2715
Localisation : CAEN FRANCE
VPH : lr performer tid, trike ice qnt et tw-bent
Date d'inscription : 04/01/2006

MessageSujet: Re: De la Mayenne à la Dordogne : 471 km le 25 décembre   Lun 02 Jan 2017, 18:54

sur qu'avec le froid une bonne soupe Idea
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
discoveur700
Admin
avatar

Messages : 6618
Âge : 39
Localisation : Bayeux
VPH : Baron clowné en avatar, méta700 lightisé, catrike expédition électrifié, catrike speed (Challenge mistral USS, Orca Optima, Agenda performer jadis...)
Date d'inscription : 22/01/2007

MessageSujet: Re: De la Mayenne à la Dordogne : 471 km le 25 décembre   Lun 02 Jan 2017, 23:33

Ce joli récit me laisse quand même sur ma faim.

Plusieurs données techniques font cruellement défaut

- A 3h30 papa Noel était-il passé?
- Si non l'était il à 4h?
- Et si oui, mais qui a ouvert les cadeaux scratch
- A t'il été aperçu et dans ce cas, on aimerai bien savoir ce qu'il pense de strava et si il utilise un garmin
- Enfin une petite course VM vs TRAINEAU a t'elle été engagée? L'aéro du barbu est elle si perfectible qu'on le dit, tente il PBP cette année et si oui, on le retrouve sur quel BRM??? santa

__________________________________
vélo couché, trike, vélomobilerandos, voyages, courses, passion !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/discoveur1000
3tigouille
Posteur de bronze
avatar

Messages : 247
Âge : 63
Localisation : limoges et rochefort
VPH : lr tica , fujin et tri penchant
Date d'inscription : 22/05/2015

MessageSujet: Re: De la Mayenne à la Dordogne : 471 km le 25 décembre   Mar 03 Jan 2017, 11:45

bravo
surtout vu la saison! (mais meme en +chaud c'est long!)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tigouille.free.fr
MARTIN
Pilier du forum
avatar

Messages : 840
Âge : 57
Localisation : VENDOME
VPH : M5carbone HR
Date d'inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: De la Mayenne à la Dordogne : 471 km le 25 décembre   Mar 03 Jan 2017, 21:33

sebastien a écrit:
Pour l'osthéo, ça fait deux mois que je sais qu'il faut que j'y aille (et le génial que j'avais à Caen est partie à Hérouville !!)... j'ai en effet le bassin qui, naturellement, se décale ... après une séance ou deux tous les dix huit mois, ça repars nickel... là, j'ai un peu joué avec mes nerfs... euh non, mes tendons !!

Les douleurs de genoux sont problématiques... en particulier s'ils persistent au repos ( arthrose ...) mais le coté "rassurant" c'est qu'il faut maintenir une activité...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.usv-cyclo.fr En ligne
papou53
Posteur de bronze
avatar

Messages : 276
Âge : 62
Localisation : mayenne
VPH : TD Letrange - Cruzbike Silvio - Zockra HR650
Date d'inscription : 01/12/2007

MessageSujet: Re: De la Mayenne à la Dordogne : 471 km le 25 décembre   Mer 04 Jan 2017, 07:39

jolie performance Seb, en cette saison c'est jamais gagné, les aléas météorologiques peuvent vite devenir problématiques pale
mais comme tu l'a prouvé, faut se lancer et après ... on gère Wink Wink
encore bravo et bonne année
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pégaze
Pilier du forum
avatar

Messages : 829
Âge : 50
Localisation : indre et loire
VPH : vélo droit et vélomobile
Date d'inscription : 22/09/2011

MessageSujet: Re: De la Mayenne à la Dordogne : 471 km le 25 décembre   Sam 07 Jan 2017, 10:06

scratch blizzard, j'ai complètement pas vue ton poste, c'est un lien du poste ( Quest cantalou) qui m'y a amené.
Seb  c'est osé à cette époque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tijojo
Modo
avatar

Messages : 1481
Âge : 51
Localisation : Blois
VPH : Tempête & Tornade
Date d'inscription : 01/06/2009

MessageSujet: Re: De la Mayenne à la Dordogne : 471 km le 25 décembre   Sam 07 Jan 2017, 18:45

Le vélomobile est vraiment l'engin qu'il fallait pour une telle roulade hivernale... Bravo !  

__________________________________
"Parler pour ne rien dire et ne rien dire pour parler sont les deux principes majeurs et rigoureux de tous ceux qui feraient mieux de la fermer avant de l'ouvrir." (P. Dac)  
"Ce n’est qu’en essayant continuellement que l’on finit par réussir... Autrement dit : plus ça rate, plus on a de chances que ça marche."  (Les Shadoks)  

http://www.afvelocouche.fr/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
milvus70
**
avatar

Messages : 112
Âge : 57
Localisation : sud-est
VPH : MILAN SL070
Date d'inscription : 06/01/2014

MessageSujet: Re: De la Mayenne à la Dordogne : 471 km le 25 décembre   Dim 08 Jan 2017, 09:45

sebastien a écrit:
Par ailleurs, j'aimerai quantifier le gain avec le toit sur une si longue distance... et à une telle vitesse (moyenne de 30 km/h)

J'ai vu ton toit CAS (de course) et tu l'as donc fait avec seulement la jupe simple d'origine sans capot.
Nous n'avons encore jamais mesuré le Milan avec seulement sa jupe mais ça doit être catastrophique, vu les dégradations du SCx enregistrées avec seulement la visière relevée.
On pourrait avoir une idée du gain à partir de ta trace Strava et une estimation du SCx dégradé.

Sur ce parcours, tous les bouts droits et roulants te feront gagner beaucoup de temps ( l'année prochaine ) avec le toit course.
Cebd pourrait te l'estimer à partir de quelques données recueillies sur ton parcours (vitesses, temps d'arrêt, etc).

Très belle expérimentation hivernale qui conforte le Milan dans sa suprématie chez les VM.
Ca laisse rêveur pour la LD estivale et 2019 (à conditions que les genoux ne se soudent pas sous l'effort ;-)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sebastien
Accro du forum
avatar

Messages : 8495
Localisation : Laval
VPH : Eu...Lynx, Agenda, A-traction, Tandem M5, Leiba Record Ai...Sokol, TD Zockra, Milan Sl
Date d'inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: De la Mayenne à la Dordogne : 471 km le 25 décembre   Lun 09 Jan 2017, 13:08

J'étais avec le toit complet d'origine ;
J'ai fait le 200 de Mayenne juste avec la jupe l'an dernier, également à 30 km/h de moyenne... je vais réessayer s'il fait à peu près beau pour voir...

Seul, et par temps médiocre, je le prend systématiquement. Si je roule à plusieurs (velorizons et autres balades), je l'enlève systématiquement (sinon je ne vois pas trop l'intérêt de rouler à plusieurs). J'avais même roulé en bretagne en enlevant totalement le toit (j'avais mis la partie en fibre à l'intérieur et laissé le toit vitré au gîtes).
J'ai par ailleurs aussi testé avec le toit vitré attaché avec un tendeur sur le coqueron du Milan lors de périple normand de 2015 (600 km/semaine) et pour rouler accompagner.

Bien que j'ai beaucoup roulé avec le toit course pour le vélotaf (pour m'y habituer pour les courses, justement), j'ai fini par remettre l'autre car pour de tels périples, c'est, je crois, plus agréable (on passe "un peu" moins pour un extra terrestre !).


Au niveau aéro, je pense que le Milan dans cette configuration "vélotaf" est assez médiocre par rapport à la version course :

- toit "normal" (large visière souvent entre ouverte + joint d'étanchéité.
- un rétro (j'ai longtemps hésité avant de le remettre, on pourrait s'en passer dans beaucoup de cas).
- trois phare avant externes (je n'ai pas encore remis les deux feux d'origine à l'intérieur)... dont un assez haut (fixé sur son support avec de l'adhésiv, la classe) pour éclairer loin
- étanchéité du capot à l'adhésif (efficace mais ni esthétique, ni aéro !)
- phare au dessus du coqueron et à l'arrière


Sinon, je ne sais si le Milan est le plus efficace des vélomobiles pour ce genre de périple ; parfois, un truc qui frotte un peu moins et qui braque mieux m’arrangerai (plus passe partout)...
EDIT : le plus simple serait d'en avoir deux... un GT XS carbone pour les balades, le velotaf et les longues distances et un SL XXS pour les courses et sorties rapides (complètement dépouillé à moins de 20 kgs).
Mais je compte encore bien rouler en deux roues pour d'autres plaisirs, le garage est plein et le porte feuille à sec !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://afvelocouche.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: De la Mayenne à la Dordogne : 471 km le 25 décembre   

Revenir en haut Aller en bas
 
De la Mayenne à la Dordogne : 471 km le 25 décembre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Conseils pour un moteur barque
» OPEN STREET ET FLOAT AFCPL DORDOGNE 2010
» open AFCPL DORDOGNE 2010
» Pêche en Dordogne avec Casimodo
» Open D2 de dordogne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum du Vélorizontal, vélo couché et autres véhicules à propulsion humaine :: Les Activités du Vélorizontal :: Longue Distance-
Sauter vers: