Le Forum du Vélorizontal, vélo couché et autres véhicules à propulsion humaine

Le forum francophone de tous les amateurs de cette pratique cycliste
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Réflexions au sujet du vélo utilitaire

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
Fleur
Accro du forum
avatar

Messages : 3246
VPH : Toxy ZR, tandem Hase Pino
Date d'inscription : 26/06/2009

MessageSujet: Re: Réflexions au sujet du vélo utilitaire   Jeu 01 Mar 2018, 12:27

Pulsar33 a écrit:
Alors raisonnons une bonne fois pour toutes en grandes masses et non comme une élite fière d'être consciente du problème et croyant détenir la solution.

Juste une remarque peronnelle concernanrt cette dernière phrase : je ne me déplace pas à vélo parce que je suis consciente d'un quelconque problème environnemental ou autre, je ne me déplace pas à vélo parce que je crois détenir une quelconque solution à un quelconque problème, je ne me déplace pas à vélo pour des raisons économique, je ne me déplace pas à vélo pour faire du sport...

En fait, je me déplace à vélo parce que cela me fait plaisir, faire un trajet à vélo est un plaisir alors que faire le même trajet en voiture me fait ch... !

Cela à évidemment ses limites, pour les trajets utilitaires hors randonnée, vacances..., si la distance devient telle que cela prend trop de temps (genre > 45-60min aller simple), la je suis souvent bien obligée de prendre un autre moyen de transport qui, du fait de la lenteur des transports en commun, est très souvent la voiture.

Une solution que je pratique souvent est le multi-modal voiture+vélo, genre la grande distance sur autoroute/route rapide en voiture, le reste sur route plus lentes, ville, en vélo.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pulsar33
Pilier du forum
avatar

Messages : 860
Âge : 62
Localisation : Gironde
VPH : CAB BIKE HAWK (+BBS01, +Nuvinci 360)
Date d'inscription : 17/11/2015

MessageSujet: Re: Réflexions au sujet du vélo utilitaire   Jeu 01 Mar 2018, 13:10

Pas de problème Fleur,

Je respecte tout à fait ton choix même si je ne le partage pas.
J'ai roulé 40 ans en voiture et si j'en suis venu à essayer le vélo, c'est en ce qui me concerne uniquement pour des problèmes liés à la santé et à la planète.
C'est d'ailleurs ce que j'ai écrit sur mon VM.
C'est en tout cas également l'orientation de ce sujet qui parle d'utilitaire et non de plaisir.

Il n'empêche que j'y ai trouvé du plaisir parfois proche de l'addiction mais ce n'était pas l'idée de départ et ce n'est pas ce qui m'incite à poursuivre.

Cordialement
Pulsar33
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fleur
Accro du forum
avatar

Messages : 3246
VPH : Toxy ZR, tandem Hase Pino
Date d'inscription : 26/06/2009

MessageSujet: Re: Réflexions au sujet du vélo utilitaire   Jeu 01 Mar 2018, 18:24

Pulsar33 a écrit:
Pas de problème Fleur,

Je respecte tout à fait ton choix même si je ne le partage pas.
J'ai roulé 40 ans en voiture et si j'en suis venu à essayer le vélo, c'est en ce qui me concerne uniquement pour des problèmes liés à la santé et à la planète.
C'est d'ailleurs ce que j'ai écrit sur mon VM.
C'est en tout cas également l'orientation de ce sujet qui parle d'utilitaire et non de plaisir.

Il n'empêche que j'y ai trouvé du plaisir parfois proche de l'addiction mais ce n'était pas l'idée de départ et ce n'est pas ce qui m'incite à poursuivre.

Cordialement
Pulsar33

Mon usage est aussi très utilitaire même si j'utilise mes vélos avec plaisir.

Je pense que la seule manière d'utiliser le vélo quotidiennement ou très régulièrement est d'y prendre plaisir.  

Si on le fait par obligation (quelles que soient les motivations qui créent cette obligation), on ne "tient" pas et on finit par ne plus utiliser son(ses) vélo(s).

Le vélo doit aussi etre utile, permettre par exemple de transporter des bagages : achats, matériel sportif, de bureau...

D'ou aussi l'importance de trouver un(des) vélo(s) utiles, ludique(s) et qui procure(ent) du plaisir, pas un truc ennuyant et qui n'a qucune utilité pratique.  
C'est ce qui était arrivé avec mon ex Furai SL2 : un superbe vélo mais ne procurant aucune sensation, ennuyant à l'usage et avec pas mal de limitations (peu maniable, stabilité médiocre à basse vitesse, peu de possibilité de chargement - je fait presque toutes mes courses à vélo -, encombrant..) le genre de vélo qu'on regarde mais qu'on n'utilise pas !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pulsar33
Pilier du forum
avatar

Messages : 860
Âge : 62
Localisation : Gironde
VPH : CAB BIKE HAWK (+BBS01, +Nuvinci 360)
Date d'inscription : 17/11/2015

MessageSujet: Re: Réflexions au sujet du vélo utilitaire   Ven 02 Mar 2018, 09:58

Bonjour,

Et bien soit, convenons qu'un vélo utilitaire doit donner du plaisir (ou au minimum ne doit pas engendrer de "déplaisir").
Et convenons qu'un vélo utilitaire doit être utile, c'est bien la moindre des choses.

La première chose qui me frappe en lisant le document signalé par Samural, c'est le schéma QD1 que voici :


On constate que beaucoup d'européens marchent, mais on peut inférer que ce mode de déplacement n'est que très partiel chaque jour vu la faible efficacité de ce moyen de locomotion.
On trouve un pourcentage de cycle légèrement plus élevé que ce que laissait penser le rapport de l'ECF, néanmoins ce pourcentage moyen est faible par rapport à celui des champions identifiés.

Ce qui est beaucoup plus intéressant et surprenant, c'est le pourcentage ridicule des "Motorbikes". Puisque 3/4 des trajets se font seul à bord en zone de congestion, ce pourcentage devrait exploser car un 2 roues motorisé est la solution évidente dans ce cas : un voire deux passager(s), pas d'effort, peu de ralentissement dans le trafic.
Or il n'en est rien bien au contraire. Pourquoi ?

La réponse est évidente pour moi : parce qu'un véhicule même capable de se faufiler n'est pas acceptable s'il n'a pas une protection suffisante pour garantir sécurité, visibilité, emport (l'aspect utile) et surtout pour s'affranchir des intempéries (l'aspect sans déplaisir).

Je persiste donc : tant qu'on n'aura pas une carrosserie "à la Veemo" et une puissance suffisante pour avoir des performances acceptables en ville (entre 25 et 50 km/h), il n'y a aucune chance de voir le déplacement en cycle utilitaire (plus largement véhicule léger) remplacer les monstres qui polluent notre air.

Bonne journée
Pulsar33
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Didier33
Modo
avatar

Messages : 8793
Âge : 58
Localisation : Marcheprime
VPH : Metabike 20X26 bleu rolhoffisé - Catrike Trail jaune Rohloffisé et électrifié
Date d'inscription : 04/05/2007

MessageSujet: Re: Réflexions au sujet du vélo utilitaire   Ven 02 Mar 2018, 10:07

Pour faire l'avocat du diable    il y a aussi les voiturettes actuellement, même si, techniquement,
il semblent qu'elles soient excessivement chères et techniquement très dépassées au point de vue motorisation
et normes environnementales (pour ce que j'en ai lu...)

__________________________________
"C'est déjà dur d'être pauvre, si en plus il faut se priver..." - Coluche -
"Y'a pas de grands, y'a pas de petits: La bonne longueur pour les jambes c'est quand les pieds touchent bien par terre" - Coluche aussi -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Celika
***
avatar

Messages : 155
Localisation : Seine maritime
VPH : Pas d'horizontaux, mais une tripotée de verticaux ! CX, VTT, route, pliant, cargo,...
Date d'inscription : 24/11/2017

MessageSujet: Re: Réflexions au sujet du vélo utilitaire   Ven 02 Mar 2018, 10:34

Pour quelqu'un ayant le permis B, je ne vois pas vraiment d'intérêts à acheter une voiturette... Pour le même prix on peut avoir une Smart d'occasion ou une petite citadine (genre Aygo,...) neuve avec de bien meilleures prestations routières, un coût d'usage faible et une meilleure sécurité.

Des véhicules comme le Twizy et les concepts japonais dans le même état d'esprit pourraient avoir un bon succès, mais leur prix reste trop proche d'une voiture conventionnelle pour attirer le public (même problème que les VM et autres tricycles couverts et électrifiés). Il faudrait viser les ~6000€, quitte à avoir un équipement basique.

Pour la moto, de mon point de vue il y a quelques blocages:
-le permis spécifique, compter ~7-800€
-protection contre les intempéries
-port d'équipements spécifiques (blouson, casque), coûteux et contraignants (en pleine canicule il faut quand même les porter... et envisager de se changer en arrivant au taf, dans un sens on retrouve les problématiques du vélo Rolling Eyes )
-le coût à l'usage d'une moto. Dans un autre sujet, il avait été affirmé qu'une moto coûtait au moins aussi cher qu'une voiture à entretenir (révisions plus fréquentes).
-protection en cas d'accident

Pour en revenir au vélo, se faire "du mal" est extrêmement démotivant pour pas mal de cyclistes (surtout les débutants, ceux ayant plus de pratique peuvent au contraire rechercher ça ).
L'idéal serait un vélo "fun", par exemple certains vélotaffeurs utilisent un vélo de route ou un cyclocross équipé légèrement pour garder un comportement sportif, mais je pense qu'un vélo moins lourd serait déjà un bon début. Pour un débutant, se traîner une enclume de vélo de ville ou VTC de 18-20kg c'est une horreur... Pour un prix proche, on peut avoir un VTT ou un vélo de route rééquipé (garde-boues, porte bagages, lumières) dans les 14-16kg.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pulsar33
Pilier du forum
avatar

Messages : 860
Âge : 62
Localisation : Gironde
VPH : CAB BIKE HAWK (+BBS01, +Nuvinci 360)
Date d'inscription : 17/11/2015

MessageSujet: Re: Réflexions au sujet du vélo utilitaire   Ven 02 Mar 2018, 10:47

Non, Didier33 et Celika, vous négligez le point le plus important :

Ce véhicule utilitaire doit être de demi largeur pour pouvoir remonter les files en toute sécurité.
Aucun des véhicules que vous citez, pas plus que les "tout électrique" aujourd'hui disponibles ne répondent à ce critère.
C'est pourquoi je considère que la solution se situe entre le Veemo (lent mais donnant accès aux pistes cyclables) et le I-Road (plus rapide, mais limité aux routes)

A+ Pulsar33
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fleur
Accro du forum
avatar

Messages : 3246
VPH : Toxy ZR, tandem Hase Pino
Date d'inscription : 26/06/2009

MessageSujet: Re: Réflexions au sujet du vélo utilitaire   Ven 02 Mar 2018, 11:04

En fait, le vélo utilitaire idéal qui combine plaisir d'utilisation, comportement ludique, efficacité, possibilité de transport de bagages et aspects pratiques est... le Brompton !

- avec ces petites roues, il combine plasir et efficacité : il est ultra efficace notamment en ville mais pas seulement et il est aussi très ludique.
- sa capacité de transport dans son sac avant + éventuellement sur son porte bagage arrière est impressionnante.
- spn encombrement est minimum.
- il permet un usage multi-modal transport en commun+vélo ou voiture+vélo
- et il solutionne un autre problème du vélo non mentionné jusqu'à présent : le vol car on peut l'emporter avec soi partout dans un immeuble à appartement, un magasin, un restaurant, un club sportif, un hopital... alors que les autres vélos doivent rester attaché dehors avec un risque majeur de vol pour les vélos de valeur (les VAE sont très tentants pour les voleurs : valeur et prix de revente élevés, forte demande, le vol+revente d'un seul VAE rapporte autant que le vol+revente de plusieurs vélos non assistés)

Il ne lui manque qu'un oeu plus de confort et pour certain une assistance électrique (le succès d'un vélo semi-pliant comme le Ahooga démontre la demande pour un pliant électrique léger et efficace).

Pour ce qui est de la nécessité de la protection contre les intempéries, il est tout de même assez paradoxal de la juger indispensable en France, pays au climat plutot clément alors que cette protection n'a pas été nécessaire pour développer les déplacements à vélo dans les pays du nord comme le Danemark, les Pays-bas, la Belgique et plus récemment le Royaume Unis (qui n'avait aucune tradition en matière de déplacement à vélo) pourtant moins favorisés du point de vue climatique !

Pulsar33 a écrit:
Non, Didier33 et Celika, vous négligez le point le plus important :

Ce véhicule utilitaire doit être de demi largeur pour pouvoir remonter les files en toute sécurité.
Aucun des véhicules que vous citez, pas plus que les "tout électrique" aujourd'hui disponibles ne répondent à ce critère.
C'est pourquoi je considère que la solution se situe entre le Veemo (lent mais donnant accès aux pistes cyclables) et le I-Road (plus rapide, mais limité aux routes)

A+ Pulsar33

Ces véhicules sont trop larges, trop longs et pas assez maniables pour vraiment se faufiler entre les files de voitures aussi en environnement urbain et semi-urbain, pour cet usage, il faut un deux roues.


Dernière édition par Fleur le Ven 02 Mar 2018, 11:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vibi
Accro du forum
avatar

Messages : 1905
Localisation : Vendée
VPH : Trike HP Gekko 26", VM Leiba X-Stream
Date d'inscription : 10/12/2010

MessageSujet: Re: Réflexions au sujet du vélo utilitaire   Ven 02 Mar 2018, 11:05

jocolor comme j'avais aperçu l'I-Road dans les clips Toyota pour les JO scratch peut-être que ceux ci vont être commercialisé donc question et réponse :
Je fais suite à votre email relatif à une éventuelle commercialisation du modèle i-ROAD et vous remercie de l’intérêt que vous portez à TOYOTA.

Je vous informe cependant que l’i-ROAD ne sera pas commercialisé ou mis à la disposition de testeurs, à court ou moyen terme.

En effet, ce véhicule électrique très compact qui fut mis à disposition des particuliers sur le modèle de l'autopartage, a pour vertu principale, en plus d'être non polluant, de fluidifier la circulation en complément des transports en commun. Ce projet a été lancé en septembre 2014 en collaboration avec la ville de Grenoble et EDF uniquement pour une durée de 3 ans.

Regrettant de ne pouvoir vous apporter la réponse que vous souhaitiez, je reste à votre disposition pour toute autre demande et vous souhaite une agréable journée.


Rolling Eyes projet abandonné Question sept 2014 + 3 ans c'est fini.....  je vais essayé d'avoir des précisions ......
......
Sinon pour passer de la voiture au vélo pour l'utilitaire, il faudrait aussi que la voiture ne soit considérée que comme utilitaire, quand on voit les pubs

Very Happy tiens à la radio ils annoncent que certaines villes des PDL vont indemniser leur employés qui viennent en vélo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Celika
***
avatar

Messages : 155
Localisation : Seine maritime
VPH : Pas d'horizontaux, mais une tripotée de verticaux ! CX, VTT, route, pliant, cargo,...
Date d'inscription : 24/11/2017

MessageSujet: Re: Réflexions au sujet du vélo utilitaire   Ven 02 Mar 2018, 11:06

@Pulsar: Parce que d'après toi tout le monde va s'amuser à remonter les files, au risque de se manger une portière ou d'avoir une voiture qui déboite devant soi Suspect ?... Déjà en vélo ce n'est pas tout le monde qui ose le faire, alors avec un truc plus large, rapide et coûteux... D'autant plus que s'il s'agit d'un véhicule sensé être utilisé à grande échelle, ça risque de mettre un sacré bazar dans les rangs...

Le principal intérêt d'une faible largeur, en ville, me semble surtout être le stationnement (mettre 2-3 véhicules sur une place destinée à 1 seule voiture).

@Vibi: Toyota sort pas mal de concepts intéressants, qui malheureusement restent pour beaucoup des concept cars...

@Fleur: pour des déplacements de 3-6km en zone urbaine, et plus en intermodalité, un petit pliant est effectivement très bien. On peut même l'associer à une remorque pour transporter des enfants, les courses pour la semaine,... sans avoir un encombrement déraisonnable une fois le tout plié.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Didier33
Modo
avatar

Messages : 8793
Âge : 58
Localisation : Marcheprime
VPH : Metabike 20X26 bleu rolhoffisé - Catrike Trail jaune Rohloffisé et électrifié
Date d'inscription : 04/05/2007

MessageSujet: Re: Réflexions au sujet du vélo utilitaire   Ven 02 Mar 2018, 11:29

Fleur a écrit:


Pour ce qui est de la nécessité de la protection contre les intempéries, il est tout de même assez paradoxal de la juger indispensable en France, pays au climat plutot clément alors que cette protection n'a pas été nécessaire pour développer les déplacements à vélo dans les pays du nord comme le Danemark, les Pays-bas, la Belgique et plus récemment le Royaume Unis (qui n'avait aucune tradition en matière de déplacement à vélo) pourtant moins favorisés du point de vue climatique !

Pulsar33 a écrit:
Non, Didier33 et Celika, vous négligez le point le plus important :

Ce véhicule utilitaire doit être de demi largeur pour pouvoir remonter les files en toute sécurité.
Aucun des véhicules que vous citez, pas plus que les "tout électrique" aujourd'hui disponibles ne répondent à ce critère.
C'est pourquoi je considère que la solution se situe entre le Veemo (lent mais donnant accès aux pistes cyclables) et le I-Road (plus rapide, mais limité aux routes)

A+ Pulsar33

Ces véhicules sont trop larges, trop longs et pas assez maniables pour vraiment se faufiler entre les files de voitures aussi en environnement urbain et semi-urbain, pour cet usage, il faut un deux roues.

A mon avis c'est tout à fait exact: un véhicule à assistance électrique, même en "demi-largeur" ne pourrait pas se risquer à remonter des files de voitures. C'est déjà ce que font les deux roues motorisés et on constate facilement que c'est très dangereux.
D'ailleurs, déjà avec ton vélomobile, Pulsar, je doute que tu t'y risques.
Donc si de tels véhicules arrivent à être commercialisés, ils devront se fondre dans le flot des véhicules ou rouler sur des pistes cyclables, pour autant qu'ils y soient autorisés.

Pour le problème des intempéries il y avait le BMW C1



C'était un deux roues qui ne nécessitait pas le port du casque ni de vêtements spéciaux, pour le conducteur, et avait une ceinture de sécurité.
Peut-être une idée à reprendre, en version électrifiée ou avec un moteur essence le plus économique et le moins polluant possible.
Je crois que ce modèle n'est plus fabriqué, preuve qu'il n'a pas rencontré un vaste public intéressé.

__________________________________
"C'est déjà dur d'être pauvre, si en plus il faut se priver..." - Coluche -
"Y'a pas de grands, y'a pas de petits: La bonne longueur pour les jambes c'est quand les pieds touchent bien par terre" - Coluche aussi -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fleur
Accro du forum
avatar

Messages : 3246
VPH : Toxy ZR, tandem Hase Pino
Date d'inscription : 26/06/2009

MessageSujet: Re: Réflexions au sujet du vélo utilitaire   Ven 02 Mar 2018, 11:46

Didier33 a écrit:
Pour le problème des intempéries il y avait le BMW C1



C'était un deux roues qui ne nécessitait pas le port du casque ni de vêtements spéciaux, pour le conducteur, et avait une ceinture de sécurité.
Peut-être une idée à reprendre, en version électrifiée ou avec un moteur essence le plus économique et le moins polluant possible.
Je crois que ce modèle n'est plus fabriqué, preuve qu'il n'a pas rencontré un vaste public intéressé.

A ma connaissance, BMW a effectivement abandonné le C1 et ne lui a pas donné de successeur.

Pourquoi ? Il peut y avoir plusieurs facteurs, en tout cas ce type de scooter ne va surement pas attirer les motards pur et dur.

Après, je crois que les automobilistes veulent le confort et la sécurité d'une voiture et seule une voiture va donner la sécurité et le confort d'une voiture, les protections sur les vélos et deux roues n'arriveront jamais au niveau de confort d'une voiture et la sécurité sera toujopurs inférieure a celles d'un gros SUV (la sécurité, réelle ou perçue, est un des motifs principaux d'achat de SUV par rapport à par une berline classique notamment pour les femmes).

Tant qu'un automobiliste n'a pas changer/abandonner ses exigences de sécurité et de confort, il n'abandonnera jamais sa voiture.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
M
Accro du forum
avatar

Messages : 4237
Localisation : de retour à Lyon
VPH : divers rase-moquette
Date d'inscription : 11/01/2006

MessageSujet: Re: Réflexions au sujet du vélo utilitaire   Ven 02 Mar 2018, 11:54

Fleur a écrit:

Pourquoi ? Il peut y avoir plusieurs facteurs, en tout cas ce type de scooter ne va surement pas attirer les motards pur et dur.

De ce qui se disait dans le monde automobile, la raison en serait bien moins louable: BMW avait essayé de faire passer le véhicule en catégorie automobile pour faire baisser le niveau global des émissions de CO2 de sa gamme voiture, plutôt gourmande. La ficelle ayant été jugée un peu grosse, cela n'a pas été accepté et a signé la fin de ce modèle, qui n'avait comme tu le dis justement peu de résonance côté clients moto de la marque...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://velorizontalyon.blogspot.com/
Celika
***
avatar

Messages : 155
Localisation : Seine maritime
VPH : Pas d'horizontaux, mais une tripotée de verticaux ! CX, VTT, route, pliant, cargo,...
Date d'inscription : 24/11/2017

MessageSujet: Re: Réflexions au sujet du vélo utilitaire   Ven 02 Mar 2018, 12:26

La clientèle serait plutôt celle qui achèterai normalement un gros scooter. Ou en alternative à une citadine genre Smart.

Par contre aucune protection en latérale (contre les intempéries, les chocs), et mettre un cockpit fermé donnerait, vu la hauteur, une prise au vent monstrueuse.
Du coup un tricycle serait peut-être plus adapté, en étant à peine plus large (MP3,...).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pulsar33
Pilier du forum
avatar

Messages : 860
Âge : 62
Localisation : Gironde
VPH : CAB BIKE HAWK (+BBS01, +Nuvinci 360)
Date d'inscription : 17/11/2015

MessageSujet: Re: Réflexions au sujet du vélo utilitaire   Ven 02 Mar 2018, 12:38

Bien sûr que je remonte les files en zone périurbaine sur les bandes cyclables puisque mon VM m'en donne le droit.
Il m'est même arrivé de le faire à gauche. A 20 km/h, il n'y a aucun problème le long des longues files arrêtées.
Et rien n'est plus jouissif (puisqu'on parlait de plaisir) surtout quand visiblement ça énerve les métalosaures.

D'où le nécessaire équilibre à trouver entre le Veemo (vélo) et le I-Road (monoplace).
Le C1 n'est pas suffisamment protégé tout temps, évidemment.

Cordialement
Pulsar33

PS @Fleur : si l'on parle de multimodalité (HS) je préfère largement la trottinette à assistance électrique (j'en ai une)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Celika
***
avatar

Messages : 155
Localisation : Seine maritime
VPH : Pas d'horizontaux, mais une tripotée de verticaux ! CX, VTT, route, pliant, cargo,...
Date d'inscription : 24/11/2017

MessageSujet: Re: Réflexions au sujet du vélo utilitaire   Ven 02 Mar 2018, 12:40

En avoir le droit c'est une chose. Après il faut voir le comportement des voitures qui vont théoriquement démarrer plus vite que le cycliste, ce dernier devra donc retrouver une place dans la circulation scratch ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fleur
Accro du forum
avatar

Messages : 3246
VPH : Toxy ZR, tandem Hase Pino
Date d'inscription : 26/06/2009

MessageSujet: Re: Réflexions au sujet du vélo utilitaire   Ven 02 Mar 2018, 14:04

Pulsar33 a écrit:
PS @Fleur : si l'on parle de multimodalité (HS) je préfère largement la trottinette à assistance électrique (j'en ai une)

Ce qui est unique avec le Brompton c'est qu'il est un vrai vélo avec les performances et l'autonomie illimitée d'un vrai vélo et un transport multi-modal et un transport de bagages/achats supermarché/objets divers ce que la trottinette n'est pas.

En plus, en Belgique du moins (je ne connais pas la législation française pour les trottinette et autres overboard, monoroues etc.) la majorité de ces trottinette avec un moteur de 500w et un accélérateur au guidon sont illégales.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Celika
***
avatar

Messages : 155
Localisation : Seine maritime
VPH : Pas d'horizontaux, mais une tripotée de verticaux ! CX, VTT, route, pliant, cargo,...
Date d'inscription : 24/11/2017

MessageSujet: Re: Réflexions au sujet du vélo utilitaire   Ven 02 Mar 2018, 14:53

En france il me semble que les trottinettes électriques de faible puissance sont vaguement tolérées, mais pas sur la route, et tout ce qui est trottinettes thermiques, électriques de forte puissance,... est clairement interdit sur la voie publique. Faut dire aussi qu'on atteint les 50+ kmh avec ces engins, c'est du suicide Shocked !

Perso je trouve la trottinette beaucoup plus limitante que le vélo, à moins d'avoir des grandes roues (et donc perdre en partie l'intérêt du faible encombrement) c'est vraiment casse gu*ule (le moindre trou, caillou un peu gros,... et hop, soleil ) , et je pense que c'est juste au delà de ~3-4km.

Le Brompton est le champion de l'encombrement, mais un Dahon ou équivalent (hoptown, tern,..) en 20" est plus économique, passe partout, et reste tout de même compact une fois plié. On peut envisager assez facilement de faire 30-40km (peut-être pas au quotidien non plus).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pulsar33
Pilier du forum
avatar

Messages : 860
Âge : 62
Localisation : Gironde
VPH : CAB BIKE HAWK (+BBS01, +Nuvinci 360)
Date d'inscription : 17/11/2015

MessageSujet: Re: Réflexions au sujet du vélo utilitaire   Ven 02 Mar 2018, 15:26

C'est bien pour ça que j'ai dit Trottinette à assistance électrique comme la mienne et non effectivement comme un certain nombre de modèles illégaux qui fleurissent partout.
Quant aux droits d'accès aux différentes parties de chaussées, on l'a déjà évoqué dans d'autres sujets.
Voir ce guide en page 12 (chapitre 2). L'utilisateur d'une trottinette (légale) a le statut de piéton, ce qui lui laisse beaucoup de liberté.

Après en effet, il faut faire attention aux trous et aux cailloux...
Pulsar33
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samural
Accro du forum
avatar

Messages : 1221
Âge : 50
Localisation : Namur, Belgique
VPH : WAW 169, Metaphysic 2x700, Dahon Jetstream P8, Velocipède Michaux
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Réflexions au sujet du vélo utilitaire   Ven 02 Mar 2018, 15:38

En Belgique les trottinettes électriques font partie de la catégorie engins de déplacement motorisés:
Titre I Article 2.15.2.
Le terme "engin de déplacement" désigne:
1° soit un "engin de déplacement non motorisé", c'est-à-dire tout véhicule qui ne répond pas à la définition de cycle, qui est propulsé par la force musculaire de son ou de ses occupants et qui n'est pas pourvu d'un moteur.
2° soit un "engin de déplacement motorisé", c'est-à-dire tout véhicule à moteur à une roue ou plus dont la vitesse maximale est, par construction, limitée à 18 km à l’heure.

Pour l'application du présent règlement, les engins de déplacement motorisés ne sont pas assimilés à des véhicules à moteur.
Un engin de déplacement non monté n'est pas considéré comme un véhicule.
L'utilisateur d'un engin de déplacement qui roule à une vitesse qui ne dépasse pas l'allure du pas n'est pas assimilé à un conducteur.

Titre II Article 7bis:
Utilisateurs d’un engin de déplacement

Les utilisateurs d’engins de déplacement qui se déplacent sans excéder l’allure du pas sont assimilés aux piétons.
Les utilisateurs d’engins de déplacement qui se déplacent plus vite qu’à l’allure du pas sont assimilés aux cyclistes.

Les prescriptions que les autres usagers doivent respecter à l’égard des piétons et des cyclistes respectivement sont également applicables à l’égard des utilisateurs des engins de déplacement


En ce qui concerne la France, voir ici

Edit: ajout d'un lien plus "officiel"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Pulsar33
Pilier du forum
avatar

Messages : 860
Âge : 62
Localisation : Gironde
VPH : CAB BIKE HAWK (+BBS01, +Nuvinci 360)
Date d'inscription : 17/11/2015

MessageSujet: Re: Réflexions au sujet du vélo utilitaire   Ven 02 Mar 2018, 17:15

Merci une fois de plus Samural,

Je n'avais pas percuté sur ce texte récent. Donc, si je comprends bien :

Publié le 23 octobre 2017 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)
Dans l'attente d'une réglementation spécifique, l'Institut national de la consommation (INC) fait le point et répond à vos questions.

Donc on est en train de perdre une liberté qui allait dans le bons sens, une fois de plus

Ce texte (en cliquant sur le bon lien pour avoir le détail) qui n'a pas force de loi prétend néanmoins que ces engins n'ont aucun droit de rouler nulle part.
Le fait que ma trottinette soit un deux roues à assistance électrique (comme un vélo et avec les mêmes performances) ne lui confèrerait pas le même statut !
Décidément, on fait tout pour nous dissuader !
Grosse colère, là. Surtout à 800 euros et alors que j'avais le droit lorsque je l'ai achetée !!!

Bonne soirée quand même
Pulsar33
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis trike 85
Modo
avatar

Messages : 696
Âge : 58
Localisation : Fontenay le comte
VPH : Trike Azub Tricon BionX / Pinion 1.18
Date d'inscription : 20/08/2017

MessageSujet: Re: Réflexions au sujet du vélo utilitaire   Ven 02 Mar 2018, 17:27

Sur le magazine E-ROLLING de sept/oct 2017 c'était un précisé dans ce sens.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fleur
Accro du forum
avatar

Messages : 3246
VPH : Toxy ZR, tandem Hase Pino
Date d'inscription : 26/06/2009

MessageSujet: Re: Réflexions au sujet du vélo utilitaire   Ven 02 Mar 2018, 21:15

Merci Samurai pour ces précisions.

Quasiment tous ces engins, overboard, monoroues, trottinettes et d'autres qui n'ont pas encore de noms de type, dépassent allègrement les 18km/h ce qui est tout à fait logique étant donné la puissance de leur moteur qui pour beaucoup d'entre eux dépasse largement les 250W des VAE qui déja avec cette puissance roulent à plus de 18km/h.
Quand à avoir une homologation comme indiqué dans l'article, pratiquement aucun d'entre eux n'est homologué.

Pour ce qui est de la législation actuelle et de celles à venir, à partir du moment ou le législateur à cru bon de limiter les VAE à 250W, 25km/h et de lier leur assistance au pédalage, il est assez logique que ce même législateur crée des législations restrictives pour ces engins.

Quand à la tolérance en France d'usage des pistes cyclable ou de la chaussée dont on parle dans l'article, elle concerne les forces de l'ordre, mais, comme pour les roller qui sont aussi tolérés par les forces de l'ordre, en cas d'accident avec un cycliste ou un automobiliste, je pense que l'utilisateur de cet engin sera, comme les rollers, systématiquement jugé responsable car circulant ou il ne peut le faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pulsar33
Pilier du forum
avatar

Messages : 860
Âge : 62
Localisation : Gironde
VPH : CAB BIKE HAWK (+BBS01, +Nuvinci 360)
Date d'inscription : 17/11/2015

MessageSujet: Re: Réflexions au sujet du vélo utilitaire   Ven 02 Mar 2018, 22:13

Fleur a écrit:
Pour ce qui est de la législation actuelle et de celles à venir, à partir du moment ou le législateur à cru bon de limiter les VAE à 250W, 25km/h et de lier leur assistance au pédalage, il est assez logique que ce même législateur crée des législations restrictives pour ces engins.

C'est bien pour ça que je découvre avec tristesse et incompréhension que ma trottinette qui a exactement la même définition qu'un VAE risque de ne plus avoir les mêmes règles d'utilisation, ce qui est un comble pour un deux roues assisté.

Mais bon, revenons peut-être au sujet de ce fil ...

Bonne nuit
Pulsar33
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Celika
***
avatar

Messages : 155
Localisation : Seine maritime
VPH : Pas d'horizontaux, mais une tripotée de verticaux ! CX, VTT, route, pliant, cargo,...
Date d'inscription : 24/11/2017

MessageSujet: Re: Réflexions au sujet du vélo utilitaire   Sam 03 Mar 2018, 11:40

Ta trottinette n'est peut-être pas aussi bien lotie au niveau des freins, de la tenue de route, de la sécurité en cas de choc (certes très faible sur un vélo, mais les roues AV/AR peuvent légèrement amortir, les pédales et le cintre en cas de chute sur le côté,...).
Enfin ça me semblerait plus honnête d'autoriser à rouler celles vendues avant le passage de ce décret, sinon effectivement c'est vache...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Réflexions au sujet du vélo utilitaire   

Revenir en haut Aller en bas
 
Réflexions au sujet du vélo utilitaire
Revenir en haut 
Page 4 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum du Vélorizontal, vélo couché et autres véhicules à propulsion humaine :: Premiers Maillons :: Vélorizontal-
Sauter vers: