Le Forum du Vélorizontal, vélo couché et autres véhicules à propulsion humaine

Le forum francophone de tous les amateurs de cette pratique cycliste
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Réflexions au sujet du vélo utilitaire

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
Fleur
Accro du forum
avatar

Messages : 3439
VPH : Toxy ZR, tandem Hase Pino
Date d'inscription : 26/06/2009

MessageSujet: Re: Réflexions au sujet du vélo utilitaire   Mer 28 Fév 2018, 13:01

Velosteph a écrit:
Fleur a écrit:

Les VAE sont très majoritairement des vélos à usage utilitaires, pour faire ses courses, aller travailler, conduire les enfants à l'école... c'est à dire utilisés sur de courtes distances en environnement urbain ou péri-urbain et pour lesquels l'avantage de confort du VC, surtout sensible lorsqu'on reste longtemps sur son vélo, n'est pas primordial. .

Là, Fleur je pense que tu est a coté de la plaque. Les VAE - surtout dans le "nord" de la Belgique sont pilotés  très très très souvent (majorité probable) par des personnes "agées" qui vont en balade sur des distances "moyennes" 20-30km
Le VAE permet une remise en selle de pleins de personnes qui sans le moteur ne feraient pas du vélo.
Ok je suis quand même surpris du nombre important de personnes dans la force de l'age qui sont en assisté Sad

Je roule beaucoup dans le "nord" et effectivement il y a beaucoup de personnes agées... qui ont roulé toute leur vie en VD sans assistance et passe maintenant au VD AE.

Ce ne sont pas du tout des "remise en selle", ces personnes même agées n'ont jamais arrété le vélo, dans le "nord" on a fait et on continue à faire du vélo à tout àge y compris à un age (très) avancé et c'était le cas même avant l'existence des VAE.  

Pour ces personnes, l'AE n'est pas une incitation à faire du vélo, c'est simplement un moyen plus confortable d'en faire.  

Et c'est ce qui explique la percée fulgurante du VAE dans le "nord" car il est beaucoup plus facile de passer d'un VD pas assisté à un VD assisté que de se remettre au vélo, surtout pour des personnes agées pour qui l'obstacle à la pratique du vélo n'est pas uniquement l'effort nécessaire mais surtout le manque d'habitude, d'équilibre à vélo et la peur de tomber qui rne résulte qui existe tout autant avec un VAE qu'avec un vélo pas assisté.

La situation au "nord' est très diférente de celle à Bruxelles et dans le "sud" ou la pratique du vélo était beaucoup moins importante et ou (surtout à Bruxelles) on voit une forte progression du nombre de cyclistes (ce qui n'est pas le cas dans le "nord" ou c'est une conversion du VD au VD AE et ou le nombre de cyclistes progresse beaucoup moins... car il était déja extrèmement élevé).  
A Bruxelles, cette progression est principalement due à la regression des performances du transport en voiture (embouteillages omniprésents, innombrables sens uniques, difficulté de parking...).

Pour ce qui est de la distance, 20-30km, au rythme balade, n'est pas une distance/durée qui cause de réels problèmes de confort, et encore moins à des personnes qui ont roulé toute leur vie en VD.

rouelibre44 a écrit:
Fleur s'i n'y a rien à faire, restons couchés...
Je constate simplement la réalité : le marché du VC est moribond et la progression très significative du marché global du vélo et celle fulgurante du marché des VAE n'a eu aucun effet pour enrayer la dégringolade.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Celika
***
avatar

Messages : 172
Localisation : Seine maritime
VPH : Pas d'horizontaux, mais une tripotée de verticaux ! CX, VTT, route, pliant, cargo,...
Date d'inscription : 24/11/2017

MessageSujet: Re: Réflexions au sujet du vélo utilitaire   Mer 28 Fév 2018, 14:46

Outre les personnes âgées souhaitant reprendre le vélo, pas mal d'utilisateurs semblent être des vélotaffeurs, le VAE permettant de moins forcer et donc d'arriver plus "frais" au boulot, ou parcourir une distance plus importante qu'en vélo non assisté. Ce n'est pas forcément une question d'un physique défaillant.

On voit aussi des VTT assistés, utilisés soit par des personnes manquant de puissance/endurance, soit pour conserver une vitesse plus importante (ne pas se traîner dans les montées raides,... et 25km/h en VTT pur c'est proportionnellement plus important que sur route). Mais c'est marginal.

Du coup, le VM idéal pour vélotaffer devrait permettre d'arriver au taf sans être en sueur: avec un poids limité (~50kg max), une assistance, des rapports étendus et une bonne ventilation ça doit être jouable.


Sinon il ne faut pas s'étonner que le sujet parte en "HS" (enfin, ce n'est pas exactement du HS scratch , dans un sens ça reste constructif) vu comment le créateur du topic répond aux intervenants (ou les ignore, au choix).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fleur
Accro du forum
avatar

Messages : 3439
VPH : Toxy ZR, tandem Hase Pino
Date d'inscription : 26/06/2009

MessageSujet: Vélomobile utilitaire   Mer 28 Fév 2018, 15:27

Celika a écrit:
Outre les personnes âgées souhaitant reprendre le vélo, pas mal d'utilisateurs semblent être des vélotaffeurs, le VAE permettant de moins forcer et donc d'arriver plus "frais" au boulot, ou parcourir une distance plus importante qu'en vélo non assisté. Ce n'est pas forcément une question d'un physique défaillant.

Tout à fait, beaucoup d'utilisateurs de VAE sont passés du VD au VD AE parce que c'est plus confortable en montée notamment et ce quel que soit l'utilisation qu'ils font de leur vélo.

Pour le type de vélo, c'est principalement des vélos utilitaires avec garde boue, porte bagage, éclairage... et puis il y a une forte électrification des vélo cargo (ce qui se comprend vu le poids total avec chargement de ces vélos).  Les VTT AE sont très marginaux mais il faut dire qu'en Belgique le VTT est beaucoup moins présent qu'en France que ce soit chez les vélocistes ou sur la route.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Pulsar33
Pilier du forum
avatar

Messages : 883
Âge : 62
Localisation : Gironde
VPH : CAB BIKE HAWK (+BBS01, +Nuvinci 360)
Date d'inscription : 17/11/2015

MessageSujet: Re: Réflexions au sujet du vélo utilitaire   Mer 28 Fév 2018, 17:05

Bonsoir,

Je suis souvent d'accord avec ce que tu écris mais pour une fois ce n'est pas le cas :
Fleur a écrit:
Je pense pas qu'on puisse extrapoler ce qui se passe au niveau VAE au VM car un VM n'est pas un vélo, il ne circule pas de la même manière ni sur les même infrastructures que les vélos

J'ai choisi un VM utilitaire en toutes connaissances de cause parce que ça répond à mes besoins et mes capacités. J'ai la faiblesse de croire que je ne suis pas le seul dans ce cas, peut-être juste un peu en avance compte tenu de ce qui se prépare au niveau des automobiles et de leur rejet des centres des villes. Compte tenu du poids de ce VM et de mes limitations physiques, il était hors de question qu'il ne soit pas assisté. Pour que de nombreuses personnes s'y mettent, il faudra nécessairement qu'il en soit de même. En revanche, ce type de VM peut parfaitement circuler de la même manière que les vélos, de par sa taille, sa vitesse, et la réglementation. Et je ne m'en prive pas car je suis bien plus en sécurité sur les pistes à 20 de moyenne que sur la route à 40 avec un VM profilé et "en papier".

Ce n'est pas parce que la majorité des membres du forum qui s'expriment sont focalisés sur les performances que l'avenir du VM passe par là. Tout le monde n'achète pas une Ferrari. Le lien sur le Veemo fourni par velocifere dans un autre sujet de même que le sujet sur le schaeffler bio hybrid et d'autres encore sur des projets de construction montrent que le besoin existe. Et je parie qu'il va croître.

Enfin, c'est mon avis.
Bonne soirée
Pulsar33
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zen2tango
Posteur de bronze
avatar

Messages : 230
Âge : 40
Localisation : Pas-de-Calais
VPH : cargo douzes - fixie blb - VM Q4V
Date d'inscription : 10/06/2016

MessageSujet: Re: Réflexions au sujet du vélo utilitaire   Mer 28 Fév 2018, 17:31

Pulsar33 a écrit:
Ce n'est pas parce que la majorité des membres du forum qui s'expriment sont focalisés sur les performances que l'avenir du VM passe par là

+1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.tangokiosk.dance
rouelibre44
Posteur de bronze
avatar

Messages : 289
Âge : 60
Localisation : Nord Loire Atlantique
VPH : StepTrike V-Lautier HP Gekko FX
Date d'inscription : 28/01/2013

MessageSujet: Re: Réflexions au sujet du vélo utilitaire   Mer 28 Fév 2018, 18:01

En étudiant un peu toutes les pistes de nos désirs à travers ce forum, il est facile de constater qu’il y a énormément de diversités autour de nos montures.
Il sera nécessaire de fortifier et d’élargir la gamme pour satisfaire toutes ces utilisations.

Nous ne sommes qu’au début d’une multitude d’offres bourrées d’inventivité pour tenter de diminuer les déplacements voiture de plus en plus chères et reconnues polluantes.
Aujourd’hui je pense que ce qui bloque, c’est la force avec laquelle les constructeurs de voiture vampirisent tout notre environnement. Les voitures sont partout actuellement, mais nous en sommes à un pic. Résultat nous sommes aussi à un pic de mauvaise santé par trop de sédentarité.
Tous les espoirs sont donc permis les amis…
Patience et en attendant roulons, marchons, voguons en propulsion humaine…

« vélo utilitaire » n’est-il pas un pléonasme?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Magnum
Accro du forum
avatar

Messages : 11980
Âge : 67
Localisation : Brest
VPH : Quest carbone 559 assisté (Pikachu), Waw 313 assisté(KaWa), VAE Moustache (Black Swan), remorque Taifun. Ex: Milan SL carbone 028, Waw Raw 127 assisté, Quest XS carbone assisté, Ice Adventure 3 FS, Ice Sprint 3 FS, Ice Vortex+.
Date d'inscription : 23/07/2010

MessageSujet: Re: Réflexions au sujet du vélo utilitaire   Mer 28 Fév 2018, 18:32

Ce ne sont pas les constructeurs qui sont en cause mais les automobilistes eux-même!

La preuve l'association 40 millions d'automobilistes qui a attaqué en justice (et gagné) l'interdiction des voies sur berge au bagnoles par la mairie de Paris.

Donc, moi, je dirais le contraire: aucun espoir! Nous resterons toujours ultra minoritaires sauf si la catastrophe arrive rapidement, et là on en sera même plus au vélo... pale
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Celika
***
avatar

Messages : 172
Localisation : Seine maritime
VPH : Pas d'horizontaux, mais une tripotée de verticaux ! CX, VTT, route, pliant, cargo,...
Date d'inscription : 24/11/2017

MessageSujet: Re: Réflexions au sujet du vélo utilitaire   Mer 28 Fév 2018, 18:49

Mouais, y'a un peu des 2... D'un côté il doit y avoir une certaine pression des constructeurs, l'état et cie qui font leur pain là dessus, et de l'autre les associations d'automobilistes qui bataillent (aveuglément ?) pour garder leurs droits, que les arguments en face soient justes ou pas...

Si vraiment on voulait remplacer au max la voiture par le vélo, il faudrait des "véloroutes" couvertes (4 voies, une sorte de tunnel protégeant du vent voire un vent dans le dos permanent,...) reliant les grandes villes. Je pense pas que ça coûterait beaucoup plus cher qu'une voie normale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rouelibre44
Posteur de bronze
avatar

Messages : 289
Âge : 60
Localisation : Nord Loire Atlantique
VPH : StepTrike V-Lautier HP Gekko FX
Date d'inscription : 28/01/2013

MessageSujet: Re: Réflexions au sujet du vélo utilitaire   Mer 28 Fév 2018, 19:00

Parce que vous croyez que 40 Millions... n'est pas dans les mains des constructeurs ?
Je suis aussi surpris par votre pessimisme.
La voiture c'est déjà has been dans la tête de nos jeunes.
J'en connais pas mal qui ne rentrent pas dans le tout voiture et qui ne rêvent surtout pas d'en posséder.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Didier33
Modo
avatar

Messages : 9072
Âge : 59
Localisation : Marcheprime
VPH : Metabike 20X26 bleu rolhoffisé - Catrike Trail jaune Rohloffisé et électrifié
Date d'inscription : 04/05/2007

MessageSujet: Re: Réflexions au sujet du vélo utilitaire   Mer 28 Fév 2018, 19:03

Celika a écrit:

Si vraiment on voulait remplacer au max la voiture par le vélo, il faudrait des "véloroutes" couvertes (4 voies, une sorte de tunnel protégeant du vent voire un vent dans le dos permanent,...) reliant les grandes villes. Je pense pas que ça coûterait beaucoup plus cher qu'une voie normale.

Voilà une idée qu'elle est originale!

__________________________________
"C'est déjà dur d'être pauvre, si en plus il faut se priver..." - Coluche -
"Y'a pas de grands, y'a pas de petits: La bonne longueur pour les jambes c'est quand les pieds touchent bien par terre" - Coluche aussi -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Magnum
Accro du forum
avatar

Messages : 11980
Âge : 67
Localisation : Brest
VPH : Quest carbone 559 assisté (Pikachu), Waw 313 assisté(KaWa), VAE Moustache (Black Swan), remorque Taifun. Ex: Milan SL carbone 028, Waw Raw 127 assisté, Quest XS carbone assisté, Ice Adventure 3 FS, Ice Sprint 3 FS, Ice Vortex+.
Date d'inscription : 23/07/2010

MessageSujet: Re: Réflexions au sujet du vélo utilitaire   Mer 28 Fév 2018, 19:21

rouelibre44 a écrit:
Parce que vous croyez que 40 Millions... n'est pas dans les mains des constructeurs ?
Je suis aussi surpris par votre pessimisme.
La voiture c'est déjà has been dans la tête de nos jeunes.
J'en connais pas mal qui ne rentrent pas dans le tout voiture et qui ne rêvent surtout pas d'en posséder.

Mes connaissances qui refusent de faire 300 m à pied au prétexte qu'ils et elles ne sont pas sportifs (ves) ne sont pas aux mains des constructeurs. Après plus de 300 km à pied dans Brest en un peu plus d'un mois, je peux affirmer qu'il y a un paquet de jeunes avec des bagnoles de kékés pour pas mal d'entre eux.
Et toutes générations confondues, c'est toujours le ballet de bagnoles en centre ville avec juste le conducteur à bord.

J'ai donc beaucoup de mal à me laisser aller à un optimisme béat...

Alors c'est vrai que d'autres réfléchissent et rêvent de se passer de bagnoles mais ils sont en minorité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Celika
***
avatar

Messages : 172
Localisation : Seine maritime
VPH : Pas d'horizontaux, mais une tripotée de verticaux ! CX, VTT, route, pliant, cargo,...
Date d'inscription : 24/11/2017

MessageSujet: Re: Réflexions au sujet du vélo utilitaire   Mer 28 Fév 2018, 19:33

rouelibre44 a écrit:
Parce que vous croyez que 40 Millions... n'est pas dans les mains des constructeurs ?
Je suis aussi surpris par votre pessimisme.
La voiture c'est déjà has been dans la tête de nos jeunes.
J'en connais pas mal qui ne rentrent pas dans le tout voiture et qui ne rêvent surtout pas d'en posséder.

Les gens sont bien assez têtus pour défendre l'automobile reine par eux mêmes. Association ou pas, constructeurs ou non, si tu annonces qu'une route va être déviée pour créer une véloroute/route pour bus/zone piéton, ça va râler de tous les côtés... Dans un sens ça me rappelle le débat qu'il y a aux US avec la NRA  silent (on en est pas encore au concept de la pollution automobile Rolling Eyes ).

Je suis passionné d'automobile depuis des années (Gran turismo ), il y a pas mal de modèles qui me font rêver, mais si je pouvais m'en passer au quotidien ce ne serait pas de refus. Outre la pollution, il y a les lois de plus en plus strictes, le côté "pompe à fric" assez impressionnant, le danger sur la route (mais ça on y est encore plus exposé en vélo Rolling Eyes )...
A la rigueur garder une voiture sous la main pour les grands trajets ou transporter des passagers et du matériel, mais vu les coûts prohibitifs (CT tous les 2 ans, assurance, distribution, voiture qui s'abime,...) ce n'est pas beaucoup plus économique qu'une voiture utilisée au quotidien (hors coût du carburant et pièces d'usure).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rouelibre44
Posteur de bronze
avatar

Messages : 289
Âge : 60
Localisation : Nord Loire Atlantique
VPH : StepTrike V-Lautier HP Gekko FX
Date d'inscription : 28/01/2013

MessageSujet: Re: Réflexions au sujet du vélo utilitaire   Mer 28 Fév 2018, 22:07

Le vélo utilitaire associe utile et salutaire.

Sans être taxé d’optimisme béhat, je constate tout de même que les mentalités évoluent vers le plus de bio, de bio-dynamie, plus de circuit court, plus de permaculture etc.
C’est lent mais le mouvement est lancé, il ne s’arrêtera plus. Ce courant gagnera le déplacement doux.
A quoi sert de le nier ?…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Celika
***
avatar

Messages : 172
Localisation : Seine maritime
VPH : Pas d'horizontaux, mais une tripotée de verticaux ! CX, VTT, route, pliant, cargo,...
Date d'inscription : 24/11/2017

MessageSujet: Re: Réflexions au sujet du vélo utilitaire   Mer 28 Fév 2018, 22:36

Mouais... Je suis peut-être pessimiste, mais j'ai plus l'impression qu'à l'heure actuelle le bio est principalement une "mode", ou un argument commercial... Toujours est-il qu'à moins d'avoir produit moi-même l'aliment en question j'aurais du mal à faire confiance à une mention bio...
Quand bien même, si à l'heure actuelle une fraction de la population passe au bio, aux productions locales, etc... Combien de temps faudra-t-il pour que la majorité fasse de même ? Et surtout, arrivera-t-on à ce que la majorité des gens quittent leurs habitudes ?

L'automobile va, de force, migrer vers l'électrique (et l'hybride). Donc à moins que le prix de l'électricité, des assurances,... n'augmente en conséquence (ce qui ne serait guère étonnant), le coût de fonctionnement des voitures pourrait sérieusement baisser. Un point de moins vers le vélo... D'autant que, comme on nous vend ça comme étant une énergie verte ( Rolling Eyes ), les gens se diront qu'ils font leur BA, et donc que le vélo est inutile (point de vue écologie tout du moins).

Sinon pour revenir au sujet, il faudrait surtout savoir ce qui motiverait le citoyen lambda à passer au vélo (aménagements, économie,...), et quel type de vélo (quelque chose d'ultra passe-partout comme un mini-cargo pliant assisté ? Ou quelque chose d'assez différent de l'existant ?). A priori chaque personne aura son "vélo idéal" différent, mais il y aurait peut-être de nouveaux marchés à créer ou à développer (baisser le prix des cargos/VM/VAE en vendant de plus grandes quantités).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
V-Lautier denis
*


Messages : 39
Âge : 54
Localisation : jura " St Lupicin "
VPH : trikes en Couple
Date d'inscription : 03/04/2016

MessageSujet: Re: Réflexions au sujet du vélo utilitaire   Mer 28 Fév 2018, 22:45

Il nous faudrait des vélos routes ou l'on peu doubler sans risque ,
  et ce serais pas mal une véloroute bien lisse et en vague , négatif positif négatif positif négatif . .  
on adapterais notre nôtre cadence a la fréquence . .

Aussi , les début de l'automobile au états unis a été très brutale avec les trames de bus. . hop poubelle
 même pas recyclé !!
 et l'individualisme est née . .

Apparemment le vélocargo prend bien , il a ça place en ville, ou alors il faudra la faire . .

Celika je pense que le tout électrique sera une grande catastrophe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Celika
***
avatar

Messages : 172
Localisation : Seine maritime
VPH : Pas d'horizontaux, mais une tripotée de verticaux ! CX, VTT, route, pliant, cargo,...
Date d'inscription : 24/11/2017

MessageSujet: Re: Réflexions au sujet du vélo utilitaire   Mer 28 Fév 2018, 23:06

Quelque chose dans ce genre, en un peu plus grand, ou pour chaque sens de circulation:


Je pense que ce serait jouable de faire une armature et des panneaux en matériaux relativement "propres" et recyclables (bois, plastique de maïs, osier,...), un éclairage au solaire,...
Ce qui serait également intéressant c'est une "aide" en montée, une sorte de tapis roulant, pour conserver une moyenne élevée, avec ou sans assistance.

Je parlais de vent dans le dos, mettre une soufflerie serait compliqué et coûteux en énergie, mais il devrait être possible d'utiliser le vent extérieur et de l'orienter à façon dans le tunnel.


Le vélocargo commence à avoir du succès, le problème étant outre le prix son encombrement conséquent (poids, dimensions). Des modèles pliables, à un prix abordable (pour peu qu'on lance de grandes séries ça me semble largement faisable de descendre sous les 6-700€) auraient un bon succès.


Ou des mini cargos, mais impossible de trimballer des gamins, des meubles,...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pulsar33
Pilier du forum
avatar

Messages : 883
Âge : 62
Localisation : Gironde
VPH : CAB BIKE HAWK (+BBS01, +Nuvinci 360)
Date d'inscription : 17/11/2015

MessageSujet: Re: Réflexions au sujet du vélo utilitaire   Jeu 01 Mar 2018, 08:52

Bonjour,

J'ai beau essayer d'imaginer la mise en œuvre d'une idée aussi originale qu'attirante, je ne vois que les inconvénients et l'inadéquation aux besoins d'une vie "normale" au sein d'une collectivité moderne. Je n'ai pas envie de détailler cette longue liste d'incohérences, je laisse à chacun le soin d'y réfléchir. Mis à part quelques cas particuliers au sein d'un hyper-centre, là où justement tout les acteurs locaux veulent qu'on s'arrête et non qu'on passe à l'abri d'un tunnel, ce qui casse aussitôt l'idée, je ne vois pas de solution.

Désolé mais la protection à la fois pour la sécurité et pour l'aspect tout temps se doit d'être partie intégrante de la solution vélo utilitaire, ne serait-ce que pour les habitants péri-urbains voire campagnards (à mon humble avis).

Bonne journée
Pulsar33
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fleur
Accro du forum
avatar

Messages : 3439
VPH : Toxy ZR, tandem Hase Pino
Date d'inscription : 26/06/2009

MessageSujet: Re: Réflexions au sujet du vélo utilitaire   Jeu 01 Mar 2018, 09:46

Pulsar33 a écrit:
Bonjour,

J'ai beau essayer d'imaginer la mise en œuvre d'une idée aussi originale qu'attirante, je ne vois que les inconvénients et l'inadéquation aux besoins d'une vie "normale" au sein d'une collectivité moderne. Je n'ai pas envie de détailler cette longue liste d'incohérences, je laisse à chacun le soin d'y réfléchir. Mis à part quelques cas particuliers au sein d'un hyper-centre, là où justement tout les acteurs locaux veulent qu'on s'arrête et non qu'on passe à l'abri d'un tunnel, ce qui casse aussitôt l'idée, je ne vois pas de solution.

Désolé mais la protection à la fois pour la sécurité et pour l'aspect tout temps se doit d'être partie intégrante de la solution vélo utilitaire, ne serait-ce que pour les habitants péri-urbains voire campagnards (à mon humble avis).

Bonne journée
Pulsar33

Pour mémoire, dans les pays du nord, nord de la Blegique, Pays-bas, Danemark une pourcentage très important de la population se déplace à vélo depuis des décennies et ce avec de banals VD sans toit, sans carrosserie, sans tunnels pour vélo, pas avec des VM, ni avec des VC et durant des décennies avant l'apparition des VAE, sans assistance électrique !

Toutes ces améliorations peuvent surement améliorer le confort des déplacements en vélo mais ne sont en rien indispensables et le très faible pourcentage de déplacement à vélo dans d'autres pays n'est donc pas du à l'absence de toutes ces améliorations, la cause de cette faible utilisation du vélo et la solution pour y remédier est donc a chercher ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Celika
***
avatar

Messages : 172
Localisation : Seine maritime
VPH : Pas d'horizontaux, mais une tripotée de verticaux ! CX, VTT, route, pliant, cargo,...
Date d'inscription : 24/11/2017

MessageSujet: Re: Réflexions au sujet du vélo utilitaire   Jeu 01 Mar 2018, 09:56

Ces pays ont une culture du vélo que l'on a pas (plus ?). Les français sont bien attachés à leur voiture et au confort associé. Certes on peut tout à fait rouler par tout temps avec un vélo de ville et des vêtements appropriés, mais je doute que le plus grand nombre accepte de passer par là.

Une protection type tunnel ne serait pas non plus la panacée, une fois qu'on en sort on est de nouveau exposé aux éléments, ce qui demandera de toutes façons des protections contre les intempéries. Je voyais plus ça comme un moyen de rendre le vélo plus attractif sur les trajets de moyenne distance (la plupart des gens renoncent au vélo au delà de d'une dizaine de bornes), en augmentant la vitesse moyenne, en limitant les effets négatifs du vent, les dangers de la pluie et du froid,...
Pour les commerces et autres services de proximité, eh bien... le parallèle est à faire avec une autoroute, ceux proches d'une sortie seront mieux desservis. D'un autre côté, si les gens se déplacent en vélo ils auront moins de mal à se garer, ce qui profitera aux commerces.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Didier33
Modo
avatar

Messages : 9072
Âge : 59
Localisation : Marcheprime
VPH : Metabike 20X26 bleu rolhoffisé - Catrike Trail jaune Rohloffisé et électrifié
Date d'inscription : 04/05/2007

MessageSujet: Re: Réflexions au sujet du vélo utilitaire   Jeu 01 Mar 2018, 11:20

Je plussoie à ce que dit fleur flower
Je pense que, même en France, le vélo recommence à avoir du succès, notamment grâce aux VAE, mais probablement pas que.
Il y a aussi du beau matériel, des vélos "vintage",  qui sont de très beaux objets, et des éclairages très performants maintenant.
Il y a une profusion de vélos à tous les prix et pour tous les usages.
Il y a des protections individuelles contre les intempéries de mieux en mieux conçues.

Même si tout n'est pas parfait non plus, il y a de plus en plus d'efforts consentis dans les aménagements cyclables,
dans certains endroits plus que dans d'autres.

Je pense que ce qui correspond aux besoins des gens, ou à leurs envies, a naturellement du succès.


Des vélomobiles, même utilitaires urbains couteront, je pense, toujours bien plus cher que des vélos, même assistés.
Ils auront certes l'avantage de protéger des intempéries, mais auront aussi des inconvénients, notamment le garage à domicile entre autres.

Il y aura peut-être des gens, comme actuellement, qui feront l'effort financier et qui auront des conditions correctes de garage, de trajet mais,
grosso modo, je doute beaucoup que des VM puissent détrôner la voiture et les bons vieux vélos ou même les deux roues à moteur,
qui restent aussi une alternative pour beaucoup..

__________________________________
"C'est déjà dur d'être pauvre, si en plus il faut se priver..." - Coluche -
"Y'a pas de grands, y'a pas de petits: La bonne longueur pour les jambes c'est quand les pieds touchent bien par terre" - Coluche aussi -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samural
Accro du forum
avatar

Messages : 1332
Âge : 50
Localisation : Namur, Belgique
VPH : WAW 169 assisté, Metaphysic 2x700, Dahon Jetstream P8, Velocipède Michaux
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Réflexions au sujet du vélo utilitaire   Jeu 01 Mar 2018, 11:30

Le VAE a permis à de nombreuses personnes de moins utiliser leur voiture.

Voici les conclusions de l'étude "Motives, perceptions and experiences of electric bicycle owners and implications for health, wellbeing and mobility" réalisée aux Pays-Bas et au Royaume Uni, 2 pays aux cultures cyclistes et aux infrastructures très différentes.

Etude a écrit:
Among users in both the UK and the Netherlands there is a sense that e-bikes offer the opportunity to maintain or increase levels of cycling for non-car based everyday travel and recreation, particularly when faced with reduced physical capacity or complex travel patterns that makes conventional cycling more challenging. Our findings corroborate previous studies (MacArthur et al., 2014; Johnson and Rose, 2015) that suggest that the main motivation for engaging with e-biking in both the UK and the Netherlands is the option it provides for overcoming longer or more complicated journeys (typically 10 km or more) that would otherwise preclude conventional cycling because of the time and physical exertion required. Furthermore, and in line with previous studies (Dill and Rose, 2012; Fyhri and Fearnley, 2015; Johnson and Rose, 2015; Popovich et al., 2014) our study also revealed that there is a perception
that personal e-bike use is replacing personal journeys that may have otherwise been made by car

Traduction a écrit:
Au sein des utilisateurs des Pays-Bas et du Royaume Uni, il y a le sentiment que les VAE offrent l'opportunité de maintenir ou d'augmenter l'utilisation du vélo pour des trajets quotidiens et récréatifs, particulièrement lorsqu'ils font face à des capacités physiques réduites ou des modèles de trajets complexes qui rendent la pratique du vélo classique plus exigeante. Nos constatations corroborent les études précédentes qui suggèrent que la motivation pour se tourner vers le VAE, aussi bien aux PB qu'au R-U, est la possibilité qu'il offre de surmonter les trajets plus longs ou plus compliqués (typiquement de 10 km ou plus) qui auraient autrement exclu l'usage du vélo classique à cause du temps ou de l'exercice physique requis. De plus, conformément à des études précédentes, notre étude a révélé qu'il y a la perception que l'usage individuel du VAE est en train de remplacer les trajets individuels qui auraient autrement été effectués en voiture

Grâce à l'assistance au pédalage, le VAE a donc permis d'augmenter l'usage du vélo et de toucher de nouvelles catégories de cyclistes.

Un VM utilitaire qui offrirait, en plus de l' assistance électrique, un meilleur confort (protection aux intempéries, confort d'assise), une sécurité améliorée (stabilité, protection en cas de choc), la facilité de manœuvre,  ne pourrait-il pas, au même titre que le VAE, toucher de nouvelles catégories d’usagers?

Une enquête réalisée à Bruxelles à propos de la mobilité urbaine a montré que les principales qualités que les gens attendent de leur moyen de déplacement sont: la sécurité, la vitesse de déplacement, la facilité de déplacement, le confort.
Je crois qu'un VM urbain peut répondre à ces attentes.

Certes, dans la première étude, le prix des VAE est cité comme étant un obstacle potentiel, donc il y en aura de même pour le VM utilitaire, sauf si ce coût est contrebalancé par les avantages qu'il offre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pulsar33
Pilier du forum
avatar

Messages : 883
Âge : 62
Localisation : Gironde
VPH : CAB BIKE HAWK (+BBS01, +Nuvinci 360)
Date d'inscription : 17/11/2015

MessageSujet: Re: Réflexions au sujet du vélo utilitaire   Jeu 01 Mar 2018, 11:55

Fleur a écrit:
[...] dans les pays du nord, nord de la Blegique, Pays-bas, Danemark une pourcentage très important de la population se déplace à vélo depuis des décennies et ce avec de banals VD sans toit, sans carrosserie, sans tunnels pour vélo, pas avec des VM, ni avec des VC et durant des décennies avant l'apparition des VAE, sans assistance électrique ! [...] la solution pour y remédier est donc a chercher ailleurs.

Ce n'était pour moi qu'une opinion qui allait dans ton sens. J'ai donc cherché à la conforter. Cet article m'a semblé donner la piste mais j'ai eu beaucoup de mal à accéder au rapport de l'ECF qui date de 2015. J'ai finalement trouvé ce pdf qui contient quelques graphiques après les explications (je ne sais pas si c'est l'intégralité du rapport qui me semble bien léger).

MOST OFTEN USED DAILY TRANSPORT MODE :
On constate que dans le pays champion loin devant tous les autres, on arrive à 1/3 de la population qui déclare que son moyen de transport principal quotidien est le vélo ( la France sur ce graphique est vingtième ! ). C'est fort impressionnant mais ...
- ces résultats cachent de fortes disparités d'une ville à l'autre d'après certaines sources (un exemple cité est Strasbourg 8% Montpellier 2%)
- rien ne dit que seul le vélo est utilisé quotidiennement lorsqu'il est néanmoins le principal moyen de transport
- tout dépend comment est posée la question. On peux répondre j'utilise principalement le vélo alors qu'on n'y touche pas du tout 4 mois sur 12.
Et surtout, la moyenne de tout ce petit monde est inférieure à 9% !!!

Alors raisonnons une bonne fois pour toutes en grandes masses et non comme une élite fière d'être consciente du problème et croyant détenir la solution.
Non les vêtement de pluie ne me conviennent pas. Non je n'aime pas me les geler en transpirant au risque de chopper une pneumonie. Non, je ne souhaite pas être invisible pour les autres usagers de la route. Etc etc ... Si je n'avais pas trouvé un VM répondant (un peu) à mes contraintes, je n'aurais jamais fait plus d'un an de vélotaf. Et pour autant, je n'ai pas pu abandonner ma voiture pour diverses raisons déjà expliquées, n'en déplaise à ceux qui n'ont rien d'autre à faire de leurs journées que rouler.

Pour moi le moyen de transport qui doit remplacer 3/4 des usages d'une voiture est à définir dans une gamme allant du Veemo au I-Road. On sait que 75% des trajets se font seul sur une dizaine de kilomètres et c'est comme ça. Grande masse, on n'y changera rien. C'est cette cible qu'il faut viser en créant des véhicules sécurisés qui peuvent être un vélo pour les plus lents ou un véhicule de catégorie supérieure lorsqu'on s'approche du I-Road.

Bonne journée
Pulsar33
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samural
Accro du forum
avatar

Messages : 1332
Âge : 50
Localisation : Namur, Belgique
VPH : WAW 169 assisté, Metaphysic 2x700, Dahon Jetstream P8, Velocipède Michaux
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Réflexions au sujet du vélo utilitaire   Jeu 01 Mar 2018, 12:11

Entièrement d'accord avec Pulsar33.

Concernant le taux et la fréquence d'utilisation du vélo en France, l'étude "Attitudes of Europeans towards urban mobility" de 2013 permet d'affiner les résultats.
Un résumé graphique de cette étude comparant les résultats pour la France à ce de l'ensemble des pays européens se trouve ici (voir en page 4 "EUROPEANS’ TRANSPORT HABITS").
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coxi24
Posteur de bronze
avatar

Messages : 258
Âge : 46
VPH : Pioneer, Azub Max, trets, sinner trike, explorer, zockra LR
Date d'inscription : 17/03/2014

MessageSujet: Re: Réflexions au sujet du vélo utilitaire   Jeu 01 Mar 2018, 12:21

A Bilbao le parc de vélos de location est géré par la municipalité, ce qui en soit est exceptionnel. Maintenant ils commencent à modifier le parc pour passer tous leurs vélos en assistance électrique. Ici ça a l'air plausible sans craindre trop de dégradations scratch à voir si ça augmente la part du vélo dans les déplacements, alors que l'offre de transports en commun est pléthorique et peu onéreuse...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pulsar33
Pilier du forum
avatar

Messages : 883
Âge : 62
Localisation : Gironde
VPH : CAB BIKE HAWK (+BBS01, +Nuvinci 360)
Date d'inscription : 17/11/2015

MessageSujet: Re: Réflexions au sujet du vélo utilitaire   Jeu 01 Mar 2018, 12:22

Un grand merci Samural
Là c'est un rapport consistant que je vais lire en détail.

Cordialement
Pulsar33
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Réflexions au sujet du vélo utilitaire   

Revenir en haut Aller en bas
 
Réflexions au sujet du vélo utilitaire
Revenir en haut 
Page 3 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
 Sujets similaires
-
» Réflexions au sujet du vélo utilitaire
» Gérer un cheval explosif à cheval : flexions?
» Utilitaire 4X4 au plus propre avec benne pour la montagne ?
» Choisir un vélomobile pour trajet vélotaf + utilitaire...
» sujet éclairage

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum du Vélorizontal, vélo couché et autres véhicules à propulsion humaine :: Premiers Maillons :: Vélorizontal-
Sauter vers: