Le Forum du Vélorizontal, vélo couché et autres véhicules à propulsion humaine

Le forum francophone de tous les amateurs de cette pratique cycliste
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Brm 400 Grenoble- Vercors: un noyer au pays de la noix

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
bison couché
Accro du forum
avatar

Messages : 2593
Âge : 44
Localisation : Genève
VPH : Schlitter Encore "Zéphir", Thys 209 "Aquarius", vd Vortrieb&Rohloff "IP67", vd Open Cycle U.P. "Bucéphale", anciennement: metaphysic 700 "la libellule", Waw
Date d'inscription : 13/08/2010

MessageSujet: Brm 400 Grenoble- Vercors: un noyer au pays de la noix   Sam 21 Mai 2016, 17:35

Alors, départ samedi 4 juin, un brm organisé par jpba qui nous amènera dans le Vercors en passant par le col du noyer.
400 km pour un total de 6159 mètres de d+.
Déjà 2 vh inscrits dont moi.
D'autres candidats?
Des grenoblois, des nyonsais, des côtes d'azuriens, des d'ailleurs?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
masterod73
Posteur d'or
avatar

Messages : 523
Âge : 46
Localisation : Albertville
VPH : trike VTX+
Date d'inscription : 10/07/2013

MessageSujet: Re: Brm 400 Grenoble- Vercors: un noyer au pays de la noix   Sam 21 Mai 2016, 19:01

le BRM 400 du 01 octobre de jpba est pas mal non plus;
je lorgne dessus (pas dispo le 04-06)
a suivre!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
l'auvergnat
Accro du forum
avatar

Messages : 1757
Âge : 69
Localisation : Clermont-Ferrand
VPH : Zockra HR700, Baron
Date d'inscription : 04/01/2006

MessageSujet: Re: Brm 400 Grenoble- Vercors: un noyer au pays de la noix   Sam 21 Mai 2016, 19:40

Puisque vous allez passer au village du Noyer, un peu d'histoire (pas la grande).
Le 21 septembre 1717, Magdeleine VILLAR épouse Claude DASTREVIGNE et son frère Pierre VILLAR épouse Anne DASTREVIGNE, la sœur de Claude.
Du premier couple descendra mon père, du second ma mère !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bison couché
Accro du forum
avatar

Messages : 2593
Âge : 44
Localisation : Genève
VPH : Schlitter Encore "Zéphir", Thys 209 "Aquarius", vd Vortrieb&Rohloff "IP67", vd Open Cycle U.P. "Bucéphale", anciennement: metaphysic 700 "la libellule", Waw
Date d'inscription : 13/08/2010

MessageSujet: Re: Brm 400 Grenoble- Vercors: un noyer au pays de la noix   Sam 21 Mai 2016, 19:56

@masterod73, ah oui celui-là je connais. Je l'ai roulé en 2014 et il m'a laissé des souvenirs inoubliables. Si la météo est bonne ça sera de toute beauté! Sprinter jusqu'à l'Iséran et ensuite se laisser rouler doucement en roue libre jusqu'à Grenoble... Puis n'oublie pas, entre Modane et Bourg St Maurice il n'y a rien.

@l'auvergnat merci pour cette histoire petite et extraordinaire, elle enrichira le brevet!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
rouedevelo
Accro du forum
avatar

Messages : 2833
Localisation : CAEN FRANCE
VPH : lr performer tid, trike ice qnt et tw-bent
Date d'inscription : 04/01/2006

MessageSujet: Re: Brm 400 Grenoble- Vercors: un noyer au pays de la noix   Sam 21 Mai 2016, 20:08

l'auvergnat a écrit:
Le 21 septembre 1717
300 ans les mariages de tes grands parents !!! 1817 peut-être ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bison couché
Accro du forum
avatar

Messages : 2593
Âge : 44
Localisation : Genève
VPH : Schlitter Encore "Zéphir", Thys 209 "Aquarius", vd Vortrieb&Rohloff "IP67", vd Open Cycle U.P. "Bucéphale", anciennement: metaphysic 700 "la libellule", Waw
Date d'inscription : 13/08/2010

MessageSujet: Re: Brm 400 Grenoble- Vercors: un noyer au pays de la noix   Sam 21 Mai 2016, 20:16

On peut être descendant à plusieurs générations d'intervalle non?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
grand pierre
Modo
avatar

Messages : 2481
Âge : 58
Localisation : Caveirac (30)
VPH : Ice adventure HD + Azub Fat-Tris + Ice VTX
Date d'inscription : 01/09/2012

MessageSujet: Re: Brm 400 Grenoble- Vercors: un noyer au pays de la noix   Sam 21 Mai 2016, 21:20

Tout à fait ! C'est d'ailleurs la base des recherches généalogistes Wink

__________________________________
" Tu ne sais jamais à quel point tu es fort jusqu'au jour où être fort reste la seule option. " (Bob Marley)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
rouedevelo
Accro du forum
avatar

Messages : 2833
Localisation : CAEN FRANCE
VPH : lr performer tid, trike ice qnt et tw-bent
Date d'inscription : 04/01/2006

MessageSujet: Re: Brm 400 Grenoble- Vercors: un noyer au pays de la noix   Sam 21 Mai 2016, 21:50

oui c'est mieux comme ça, merci pour cette précision, Pierre l'auvergnat est un grand chercheur (et rouleur)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samdisa
Posteur d'argent
avatar

Messages : 361
Âge : 62
Localisation : Var, st Raphaël
VPH : CATRIKE TRAIL 2010
Date d'inscription : 17/09/2015

MessageSujet: Re: Brm 400 Grenoble- Vercors: un noyer au pays de la noix   Sam 21 Mai 2016, 23:55

@Masterod
Tu m'aide en me faisant un programme d'entraînement pour ce BRM400
Déjà prévu:
En juin la Loire et Bretagne en trike
Juillet 15 jour de treck en montagne, en principe col de Larche, Tigne.
En septembre le tour de l'Aude sur une semaine en trike
Je doute que je puisse le faire avec mon trike, pourquoi pas en velo?
J'attends ton avis et tes conseils, grand Maitre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
masterod73
Posteur d'or
avatar

Messages : 523
Âge : 46
Localisation : Albertville
VPH : trike VTX+
Date d'inscription : 10/07/2013

MessageSujet: Re: Brm 400 Grenoble- Vercors: un noyer au pays de la noix   Dim 22 Mai 2016, 14:56

Samdisa a écrit:
@Masterod
Tu m'aide en me faisant un programme d'entraînement pour ce BRM400
Déjà prévu:
En juin la Loire et Bretagne en trike
Juillet 15 jour de treck en montagne, en principe col de Larche, Tigne.
En septembre le tour de l'Aude sur une semaine en trike
Je doute que je puisse le faire avec mon trike, pourquoi pas en velo?
J'attends ton avis et tes conseils, grand Maitre.


Super que tu sois intéressé par ce brevet; nous le réussirons!
Je te contacte en MP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jeanpba
Posteur d'or


Messages : 632
Date d'inscription : 30/12/2006

MessageSujet: Re: Brm 400 Grenoble- Vercors: un noyer au pays de la noix   Mer 25 Mai 2016, 14:13

salut Sandisa

pas de soucis , tu es le bienvenu sur ce prochain 400 du 01/10
il n'y a que trois cotes :

1 / Grenoble , col du galibier : 100 k d'ascension pour 2300 metres d'elevation

2 / montée d'aussois: 6k pour 400 metres d'elevation

3 / en valeur absolue, faire la montée en 80k de ce que tu as descendu en 36 k du galibier à Saint michel pour rejoindre l'iseran

et une fois que tu es à Bourg saint maurice, 150k de plat, mais là, ca sera la nuit. la nuit, il n'y a pas de vent alors que dans la journée, j'ai toujours eu vent de face

Bon, revenons en au sujet premier pour le 400 du 4 juin
il y a plus de montées mais elles sont plus courtes
montée à monteynard, montée de marcieu, montée du pont des rives, montée de saint sebastien, le noyer , col de rioupes, col d'espreaux, col du reychasset, la longue montée à premol, les 20k du Rousset, les trois petits kilometres de Saint Julien, les 8 kilometres de romeyere !

vous verez la boite aux lettres à grenoble !
venez nombreux
jean-philippe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeanpba.homeip.net
Samdisa
Posteur d'argent
avatar

Messages : 361
Âge : 62
Localisation : Var, st Raphaël
VPH : CATRIKE TRAIL 2010
Date d'inscription : 17/09/2015

MessageSujet: Re: Brm 400 Grenoble- Vercors: un noyer au pays de la noix   Mer 25 Mai 2016, 21:10

Merci de toutes ces infos, en juin pas libre et pas prêt...
En octobre, je me prépare, pour que ça roule.
Masterod mon mentor, me prépare à distance.
Je prendrais ma décision en septembre
En début d'année je ne pensais même pas à faire un deux cent, alors quatre cent.....
Je regarde devant, vent arriere, je fonce

Patrick
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pimprenelle
Accro du forum
avatar

Messages : 1866
Localisation : Nyons - 26
VPH : Roadster Performer Dragon noir - Metabike La cigogne
Date d'inscription : 27/09/2009

MessageSujet: Re: Brm 400 Grenoble- Vercors: un noyer au pays de la noix   Ven 27 Mai 2016, 18:40

bison couché a écrit:

Des grenoblois, des nyonsais  jocolor  jocolor  jocolor , des côtes d'azuriens, des d'ailleurs?

confused
Bah ! ce 400 est très beau, mais je ne serai pas des votres Sad
Un copain haut savoyard de longue date qui à découvert la LD avec le 200 de Nyons sera vers Aix en Provence pour le 300 de la même date… voilou !
Je serai donc sur Aix. Puis je ne veux pas me cramer car 10 jours après je pars sur le 1000 Bavarois.
Bon 400 à vous

Promis, je viendrai quand la neige aura fondue Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bison couché
Accro du forum
avatar

Messages : 2593
Âge : 44
Localisation : Genève
VPH : Schlitter Encore "Zéphir", Thys 209 "Aquarius", vd Vortrieb&Rohloff "IP67", vd Open Cycle U.P. "Bucéphale", anciennement: metaphysic 700 "la libellule", Waw
Date d'inscription : 13/08/2010

MessageSujet: Re: Brm 400 Grenoble- Vercors: un noyer au pays de la noix   Lun 06 Juin 2016, 16:29

Enfin un peu remis de l'effort de ce weekend, je commence mon petit compte rendu.

Ce brevet a été tellement difficile pour moi, et jusqu'à la dernière minute je pensais l'avoir échoué, que je ne pensais pas faire un retour.

Il faut savoir que suite à toute une série de mésaventures plus ou moins grandes qui m'ont sapé le moral petit à petit, j'ai vécu ce brevet comme un échec à partir du 200-ième kilomètre environs ... jusqu'au dernier.

Retrospectivemment j'en suis quand-même plus content et une prolongation inespéré du délai de fermeture fait que mon brevet que j'ai terminé en 29,5 heures sera quand-même validé.
Nous sommes finalement 5 participants, des 15 ou 16 au départ, qui ont réussi à boucler le tour.

D'abord la préparation, physiquement j'étais au top et la réussite des fêlés du Grand-Colombier il y a 3 semaines m'avait mis bien en confiance.
A titre de comparaison, il y a 3 semaines j'avais grimpé 6000 mètres sur une distance de 218km, ce weekend je devais en faire 6100 sur une distance de 411km.
Pas de quoi fouetter un chat pensais-je ... qu'est-ce que je me suis fait avoir là-dessus!

Pour la durée du brevet je m'étais calqué sur un autre 400 avec un même d+ que j'avais fait il y a 2 ans: j'avais mis 23 heures pour le boucler et il n'y avais pas de raison pour moi de penser que ça allait prendre plus de temps maintenant.

C'est donc un peu avec la fleur au fusil que je suis parti vers Grenoble ce vendredi, un peu stressé juste avant le départ comme ça mais rien de spécial.

Nous étions parti à deux, deux vh: j'avais encouragé Denis à participer et je m'en veux un peu d'avoir été de si mauvais conseil, y avait sûrement mieux à proposer que ce 400 pour une première ld.

Départ samedi-matin 04h place de Sfax. Comme toujours après une nuit aussi courte il me faut un petit moment pour émerger. Mais assez rapidement, une fois que la 15-aine de participants se sont mis en route, mon corps s'est réveillé, les sensations sont bonnes et notre petit peloton file à bonne allure.

Au départ de la première côte, à St-George, on laisse aller la plupart des vd's et on continu tranquillement à notre rythme.

Après le sommet de Monteynard s'en suit une 60-aine de km, jusqu'au pied du col du noyer, bien casse-pattes. Ca monte, ça descend, tout le temps sans exception, avec des descentes qui ne sont même pas reposant car les routes sont petites, souvent tortueuses, avec dans bien des cas un mauvais revêtement en prime demandant une concentration de toute instant, ceci sera d'ailleurs valable sur toute la longueur du brevet.
Mais ce n'est pas grave, il s'agît d'un brevet montagnard tout de même, bien plus pénible est que Denis commence à avoir mal aux genoux: des problèmes avec son groupe ont fait qu'il a du laisser son vh de côté pendant plus d'un mois et qu'il n'a pu remonter son nouveau groupe l'avant-vieille du départ pour le brevet. Et il s'en rends compte que le q-factor de son nouveau pédalier ne lui convient pas. C'est donc de plus en plus péniblement qu'il avance et même les faux plats montants semblent être pénibles pour lui.
Le col du noyer passe difficilement, et il se voit contraint d'abandonner, c'est à dire, on descendra ensemble et à partir de Le Devoluy il prendra la d517 en direction de Grenoble. De retour à Grenoble il aura quand-même fait 212 km et 3700 mètres de d+, une cyclo-montagnarde ffct en fait!

A partir de là je décide de rattraper le temps par apport à mon programme 'idéal' pour ce brevet. Si un contrôle avait eu lieu sur le col du Noyer, on aurait été tout juste hors délai: 7h50 au lieu de 7h24. Mais il n'y a pas de contrôle là-haut et comme sur presque tout brevet montagnard les temps des contrôles intermédiaires ne sont pas pénalisants.

S'en suivent 40 km et 600 mètres de d+ à bonne allure, c'est à dire en 2 heures, question de ne pas me griller non plus. Entre-temps le ciel s'était couvert avec des orages visibles qui s'approchaient et à partir du km 143 j'étais sous les averses. En arrivant à Barcilonnette je suis forcément trempe et c'est là qu'un orage s'abat quasiment sur le village. Par chance la fontaine du village se trouve sous un abri et je n'hésite pas une seconde à y attendre que le ciel se calme un peu. La demi-heure gagné sur le chrono s'évapore...

L'orage arrêté je continue, il pleut encore et il continuera encore à pleuvoir sur les prochains 80 km mais je n'aurai plus d'averses, au moins ça!

Je continue donc vers Villebois les pins -délai 18h- il est 16h30 et j'entame les derniers hectomètres vers le contrôle et en bifurquant je tombe sur un barrage et un bonhomme qui me dit: "stop, vous pouvez pas passé, y a un ralley"
Effectivement, depuis Laragne j'ai croisé plusieurs voitures de ralley sur le parcours mais je ne m'attendais pas du tout à une blocage de notre parcours. Le soucis ici dans la Drôme c'est que le système routier correspond à la description suivante: une vallée - une route. Et je commence à me faire des soucis. Un rapide calcul me permet de me rendre compte que tenir les délais sera tout juste possible si j'arrive à trouver une solution rapidement. Le gars qui tient le barrage n'est pas du tout de la région et ne sait même pas me dire vers où s'étend le parcours de rally en partance de Villebois. Ca sera à ma dépense 10 km plus loin, Laborel, qui donne un accès à la vallée depuis le côté est fermé aussi. Forcément ...

Je cherche sur mon garmin un itinéraire de remplacement et en gros deux options se dessinent: vers l'ouest le côté tortueux de beaucoup de routes me fait craindre beaucoup de d+ supplémentaire. Vers l'est j'en aurai facilement pour 60 km mais je reprends le parcours plus loin, l'un dans l'autre je ne sais pas combien restera de ce détour. Et surpris je constate qu'entre deux il n'y a rien. Beaucoup de routes qui grimpent sur les flancs de montagne sans donner sur l'autre flanc, je zoom, je cherche mais absolument rien dans mon garmin me montre une option plus satisfaisante. Je charge une autre carte et rien non plus, encore une autre et toujours pareil. C'est ainsi que je louperai le d949 qui sera préféré par les autres participants ... beaucoup plus court car eux ils auront en tout le même kilométrage que ce que prévoyait le brevet avec 400 mètres de d+ en plus. Moi 37 km avec 600 mètres de d+ en plus. Sans oublier les voitures de rally que j'ai croisé par dizaines. Très désagréable, pas rassurant, puant mais au-delà de ses désagréments pas eu de soucis, ni avec les participants, ni avec les spectateurs qui se déplaçaient en voiture.

Petit à petit un nouveau soucis -voir deux- fait surface: mon dérailleur arrière se dérègle, étrangement je dois le déserrer pour qu'il retrouve ses vitesses, avant qu'il ne se dérègle de nouveau, et le levier du dérailleur arrière commence à déconner. J'avais aperçu 2-3 petits soucis ces dernières semaines mais la ça devient insupportable: à chaque changement de vitesse mon levier pivot 1 ou 2 fois dans le vide avant que le changement de vitesse ne prend. Je commence à regretter d'être passé en sram ... Ce problème ne trouvera pas de solution sur les presque 200 kms restants. A la fin je ne pourrai plus prendre les 3 premiers pignons et même sans beaucoup de montée très raide ce fut extrêmement pénible.

Remuzat, je rejoins le parcours officiel. Puisque je n'ai pas imprimé la feuille de route il me faudra attendre le prochain contrôle, au km 305 à Chamaloc, pour connaître la longueur du détour...

Entre-temps je roule sur des routes connus, j'ai fait cette partie du parcours l'année passée déjà lors du 600 de Carcès, et je les trouve toujours aussi beaux. Le soir arrive et la nuit me rejoindra pendant que je monte le col de prémol. Je commence à me rendre compte que les délais seront quasi impossibles à tenir, même si Jean-Philippe m'accordera deux heures de + pour le détour imprévu ça sera difficile. Puis vient la fatigue, le stress de rattrapage du chrono qui était positif tant que je réussissais c'est retourné contre moi, les imprévues m'ont fatigué bien plus que prévu, sans oublié la fatigue cumulé de la semaine écoulé qui était assez énorme. Il faut que je me change les idées car la ça ne va pas. Je décide de marcher les 3 derniers km vers le col de prémol. Il est 22 heures quand j'arrive en haut. 305 km pour 18 heures de route ... Le délai théorique est tenu mais je ne me suis jamais senti aussi fatigué après 300 km de vélo. Je somnolait en pédalant juste avant de commencer à marcher ...

Heureusement que je suis parti en autonomie alimentaire et heureusement que jusqu'à la il était très facile de trouver de l'eau.

Pour le reste le paysage est grandiose, il n'y a pas de lune mais le ciel est découvert et les étoiles illuminent le ciel. Et il n'y a pas un chat, enfin, plein de bruits d'animaux, des biches et un cerf qui traversent la route, des renards, un blaireau etc, mais aucune présence humaine en roulant des heures durant ...

Avec beaucoup d'impatience j'arrive à Die, au pied du col de Rousset (20km à 4%), je n'en peu plus, je slalome entre les gens qui déambulent dans le centre qui est assez animé, plein de monde en t-shirt, moi en maillot manche courte + manchettes + coupe vent + vest de pluie ... et j'ai froid. Encore 5 km pour le prochaine contrôle, Chamaloc, 5 km de montée. Je décide d'y dormir 2 heures. Au mois je n'aurais plus que 15 km du col à faire. Un abri de bus fermé fera l'affaire. Il est 00.30, dernier delay 00.20, cool, mais avec le sommeil que j'envisage sans ne m'apporte pas beaucoup.


Après le sommeil le col de Rousset sera lent. Mais je ne zigzagerai plus en m'endormant.

Si côté sud du rousset le ciel est ouvert et les étoiles se comptent par millions, côté nord c'est une descente dans un brouillard assez dense qui s'offre à moi. Brouillard qui sera présent jusqu'au lever du jour.

Rencurel sera le dernier contrôle avant l'arrivée et j'y arrive avec 45 minutes de retard sur le délai. Il y a du temps à rattraper sur la voie verte dans la vallée par apport à l'allure de 15 km/h prévue mais avant d'y arriver je dois monter encore le col de la Romeyere, 8 km à 5%. Et c'est là, 2 km après avoir quitté le village de Rencurrel que j'entends à ma droite une bruit. Très court, peut-être une seconde, 3 fois de suite en à peu près une minute. Un grognement à voix basse. qui ne ressemble à qu'une autre chose que j'ai déjà entendu mais jamais pour de vrai -et j'ai de la peine à le croire et vous sûrement aussi- un hurlement de loup. La à côté de moi, difficile à estimer une distance mais quelques décamètres au plus. Waow, si c'est vrai ça aura valu la peine de me faire tous ces kms pénibles ...

Plus tard, je décide de nouveau de marcher pour faire quelques km's. Je suis tellement fatigué que je tombe presque en marchant. Quand je franchis le col et ej descend vers la vallée tout va bien jusqu'au tunnel mais après je me rends compte que je ne pourrai continuer jusqu'en bas. Et c'est en me réveillant en plein descente sur mon vélo que je me dis que c'est de la folie ce que je fais. Je tire les freins. Je pousse mon vélo sur le bord de la route dans l'herbe, je me couche à côté, et je dors 2 heures encore. Tant pis pour les délais!

Après mon reveil il me faudra encore un bon petit moment avant d'arriver en bas, c'est qu'il se mérite ce col de Romeyere, aussi bien en montée qu'en descente. Et une fois sur la voie verte il me faudra une bonne heure pour arriver à Grenoble.

Croyant que j'étais vraiment trop hors delai pour que mon brevet puisse être homologué, je n'ai pas particulièrement goutté l'arrivée, ce n'est qu'après à l'hôtel que Denis m'a dis que les délais allaient être prolongés!

Photos à suivre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
zapols
Accro du forum
avatar

Messages : 1600
Âge : 43
Localisation : IDF
Date d'inscription : 26/04/2010

MessageSujet: Re: Brm 400 Grenoble- Vercors: un noyer au pays de la noix   Lun 06 Juin 2016, 16:55

Superbe, bravo!
Après avoir vaincu cette épreuve, tu seras dorénavant plus fort!
Je sui curieux de savoir quelle est la source de tes soucis de dérailleur? scratch
Bonne récup!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ALagrange (Alex)
Accro du forum
avatar

Messages : 5638
Âge : 48
Localisation : Grenoble-Eybens
VPH : Sokol05 & Bacchetta Corsa & Catrike Road
Date d'inscription : 11/04/2006

MessageSujet: Re: Brm 400 Grenoble- Vercors: un noyer au pays de la noix   Lun 06 Juin 2016, 17:46

Merci bison futé l'homme qui a vu le loup Smile
Tu as fait preuve de beaucoup de courage et de lucidité.
Un BRM finalement c'est court et laisse peu de place pour rattraper un aléa, contrairement à un PBP ou une diagonale. En plus un BRM de montagne qui est un exploit en soit. Heureusement, dans la descente de Romeyère tu as su te souvenir que l'important n'était le finir dans les délais mais de le faire pour toi.
Cette aventure sera extrêmement enrichissante pour toi et les difficultés dépassées épiceront tes souvenirs.
A quand le 1000 du Sud?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pimprenelle
Accro du forum
avatar

Messages : 1866
Localisation : Nyons - 26
VPH : Roadster Performer Dragon noir - Metabike La cigogne
Date d'inscription : 27/09/2009

MessageSujet: Re: Brm 400 Grenoble- Vercors: un noyer au pays de la noix   Lun 06 Juin 2016, 19:55

bison couché a écrit:
Un grognement à voix basse. qui ne ressemble à qu'une autre chose que j'ai déjà entendu mais jamais pour de vrai -et j'ai de la peine à le croire et vous sûrement aussi- un hurlement de loup.



Bison contre loup
Qui croquera l'autre…

Bravo Bison couché, même si un 400 reste accessible pour des amateurs de LD, il reste néanmoins que l'aventure est toujours présente et ce n'est jamais gagné d'avance. Ce 400 était costaud
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bison couché
Accro du forum
avatar

Messages : 2593
Âge : 44
Localisation : Genève
VPH : Schlitter Encore "Zéphir", Thys 209 "Aquarius", vd Vortrieb&Rohloff "IP67", vd Open Cycle U.P. "Bucéphale", anciennement: metaphysic 700 "la libellule", Waw
Date d'inscription : 13/08/2010

MessageSujet: Re: Brm 400 Grenoble- Vercors: un noyer au pays de la noix   Lun 06 Juin 2016, 22:14

@zapols Merci j'ai déjà presque récupéré, ça m'étonne toujours comme c'est rapide, je suis curieux aussi mais je crains le pire pour le levier ...

@ALagrange oui, rattraper les délais encore et encore et encore ça m'a achevé. J'ai vraiment vécu ce brevet comme un échec à partir d'un certain moment et je trouvais dommage de ne pas pouvoir en profiter plus. Finalement ma satisfaction toute entière est venu à dépendre du fait de pouvoir boucler le tour.

Pour moi un 400 c'est repousser son sommeil jusqu'à ce que l'on soit arrivé pour le rattraper ensuite, mais quand il y trop de grains de sable dans les rouages ça devient impossible, et là ça devient très difficile de rentrer dans les délais. Normalement je trouve ma limite vers les 21 heures de route et quand je vais bien je peux repousser mon sommeil de quelques heures mais ensuite s'en est vraiment fini et je suis obligé de m'arrêter un moment.
Le fait aussi d'être seul et de ne pas savoir que ça a été dur aussi pour les autres ne m'a pas aidé, c'est bête mais c'est comme ça.

@Pimprenelle Je ne sais pas si j'ai bien fait de raconter cette histoire du loup, ça me paraît tellement incroyable, mais je sais bien ce que j'ai entendu. J'imagine que le loup se demandait laquelle était cette bête et si l'on pouvait la croquer. Pas bête du tout il s'est dit que cette bête maigrelette puait trop la transpiration et que de toute façon les loups ne croquent pas les bisons, couchés ou pas ... ;-)

Depuis cette année j'ai commencé à faire mes grosses sorties sans beaucoup de préparation (je ne parle pas de la prepa physique bien sûr): ça monte, d'accord très bien ça monte, ça descend, oh cool ça descend, sans jamais savoir (à moins que cela soit indiqué) sur combien de kms cela s'étend. Je savoure la route et le fait de savoir que je peux franchir tous les obstacles me donne suffisamment de confiance pour aborder la route comme ça et cette sérénité m'aide à profiter de chaque instant. Mais là ... après coup j'ai l'impression que je me suis préparé à faire une petite ballade du dimanche: très peu dormi la semaine précédent le brevet, même pas imprimé la feuille de route (j'aurais toute de suite su à quoi m'attendre après la déviation au lieu de devoir faire 100 km jusqu'au prochaine contrôle dont je connaissais le kilométrage ...), pas du tout étudié le profil, heureusement que je connaissais un peu certains tronçons...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
masterod73
Posteur d'or
avatar

Messages : 523
Âge : 46
Localisation : Albertville
VPH : trike VTX+
Date d'inscription : 10/07/2013

MessageSujet: Re: Brm 400 Grenoble- Vercors: un noyer au pays de la noix   Lun 06 Juin 2016, 22:16

bravo pour ta persévérance et ton magnifique compte-rendu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tijojo
Modo
avatar

Messages : 1620
Âge : 52
Localisation : Blois
VPH : Tempête & Tornade
Date d'inscription : 01/06/2009

MessageSujet: Re: Brm 400 Grenoble- Vercors: un noyer au pays de la noix   Lun 06 Juin 2016, 22:35

Encore une fois : BRAVO !... ...pour la performance et le CR !

__________________________________
"Parler pour ne rien dire et ne rien dire pour parler sont les deux principes majeurs et rigoureux de tous ceux qui feraient mieux de la fermer avant de l'ouvrir." (P. Dac)  
"Ce n’est qu’en essayant continuellement que l’on finit par réussir... Autrement dit : plus ça rate, plus on a de chances que ça marche."  (Les Shadoks)  

http://www.afvelocouche.fr/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Armandos
Modo
avatar

Messages : 7971
Localisation : Annecy,pres du lac
VPH : le plus possible
Date d'inscription : 09/10/2006

MessageSujet: Re: Brm 400 Grenoble- Vercors: un noyer au pays de la noix   Lun 06 Juin 2016, 22:35

felicitations et merci pour le partage

__________________________________
mais ceci n'est que mon avis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bison couché
Accro du forum
avatar

Messages : 2593
Âge : 44
Localisation : Genève
VPH : Schlitter Encore "Zéphir", Thys 209 "Aquarius", vd Vortrieb&Rohloff "IP67", vd Open Cycle U.P. "Bucéphale", anciennement: metaphysic 700 "la libellule", Waw
Date d'inscription : 13/08/2010

MessageSujet: Re: Brm 400 Grenoble- Vercors: un noyer au pays de la noix   Lun 06 Juin 2016, 22:41

Merci masterod, j'ai encore quelques photos mais ça sera pour demain.

Et puis à alex encore: le mille du sud tombe du mauvais côté des vacances d'été pour moi, j'ai évidemment très envie de le faire mais je ne vois pas comment me préparer pour. mais j'espère que ça viendra un jour.
De toute façon je sens un peu mon tendon d'Achille là et il me faut savoir pourquoi, je n'avais pas ça avant.

edit: merci armandos et tijojo, ça fait toujours très plaisir de recevoir des félicitations!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
bison couché
Accro du forum
avatar

Messages : 2593
Âge : 44
Localisation : Genève
VPH : Schlitter Encore "Zéphir", Thys 209 "Aquarius", vd Vortrieb&Rohloff "IP67", vd Open Cycle U.P. "Bucéphale", anciennement: metaphysic 700 "la libellule", Waw
Date d'inscription : 13/08/2010

MessageSujet: Re: Brm 400 Grenoble- Vercors: un noyer au pays de la noix   Mar 07 Juin 2016, 09:37

Et voici quelques photos, j'en ai fait jusqu'au premières pluies, après j'avais autre chose à faire ;-)












Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
veloblan
***
avatar

Messages : 187
Âge : 67
Localisation : Clermont Ferrand
Date d'inscription : 01/06/2015

MessageSujet: Re: Brm 400 Grenoble- Vercors: un noyer au pays de la noix   Mer 08 Juin 2016, 08:30

Bonjour Laurent
Ton récit n'est pas fait pour me remonter le moral pour mes prochaines longues distances, je pense faire abstraction des délais, j'aurai moins de stress.
Encore une fois tu as réussi bravo!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.veloblan.com/
bison couché
Accro du forum
avatar

Messages : 2593
Âge : 44
Localisation : Genève
VPH : Schlitter Encore "Zéphir", Thys 209 "Aquarius", vd Vortrieb&Rohloff "IP67", vd Open Cycle U.P. "Bucéphale", anciennement: metaphysic 700 "la libellule", Waw
Date d'inscription : 13/08/2010

MessageSujet: Re: Brm 400 Grenoble- Vercors: un noyer au pays de la noix   Mer 08 Juin 2016, 09:27

Salut Michel,

Citation :
Ton récit n'est pas fait pour me remonter le moral pour mes prochaines longues distances, je pense faire abstraction des délais, j'aurai moins de stress.

Ne te laisse pas avoir par mon récit, toi, avec ton entraînement, tu ne devrais avoir aucun soucis de rentrer dans les délais. Quelque soit le d+ d'un brevet.
Mes derniers brevets (avec autant de d+/difficulté/voir les deux à la fois) ont été accomplis bien dans les délais avec parfois beaucoup de marge.
La défaillance ici n'était pas la conjonction du vh dans la montagne mais bien ma pauvre préparation psychologique en amont: je ne me suis pas attendu à ce que ça aurait pu être difficile. Du coup, dès les premières difficultés imprévues, je les ai vécues comme des véritables assauts contre mon moral et ça a été difficile de les dépasser ...
Et des difficultés, il y en a eu, et pas seulement pour moi, pour tout le monde. Il n'y a qu'à voir, moins de la moitié des participants est arrivée!
Yann p.ex., qui se prépare à la conquête des 7 majeurs et qui il y a plusieurs semaines a roulé une super randonnée en guise de préparation, a bien fait la boucle mais il était trop fatigué pour passer à la boîte aux lettres pour y déposer sa carte, il est rentré directement à l'hôtel. Je crois que les derniers 100 km ont été très épuisants pour lui ...
N'empêche que toute cette histoire ne m'a pas mis en confiance pour la suite ...

Citation :
Encore une fois tu as réussi bravo!
Merci, tu as bien raison de féliciter mon vélo, il l'a bien mérité!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Brm 400 Grenoble- Vercors: un noyer au pays de la noix   

Revenir en haut Aller en bas
 
Brm 400 Grenoble- Vercors: un noyer au pays de la noix
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Brm 400 Grenoble- Vercors: un noyer au pays de la noix
» 5ème rallye de la noix de grenoble
» BRM 300k de Grenoble Version 2012 : le 25 Mars 2012
» Raclette en Vercors le samedi 31 mars
» BRM 300 de Grenoble... Le Tour du Vercors

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum du Vélorizontal, vélo couché et autres véhicules à propulsion humaine :: Les Activités du Vélorizontal :: Longue Distance-
Sauter vers: