Le Forum du Vélorizontal, vélo couché et autres véhicules à propulsion humaine

Le forum francophone de tous les amateurs de cette pratique cycliste
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Brevets Fédéraux 2016 des Randonneurs de Strasbourg

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Didier33
Modo
avatar

Messages : 7744
Âge : 57
Localisation : Marcheprime
VPH : Metabike 20X26 bleu rolhoffisé - Catrike Trail jaune Rohloffisé et électrifié
Date d'inscription : 04/05/2007

MessageSujet: Re: Brevets Fédéraux 2016 des Randonneurs de Strasbourg   Jeu 21 Avr 2016, 08:52

Au fait, José, il faudrait peut-être modifier ta localisation dans ton profil.
(A moins qu'il n'y ait un Pessac aussi en Alsace )

__________________________________
"C'est déjà dur d'être pauvre, si en plus il faut se priver..." - Coluche -
"Y'a pas de grands, y'a pas de petits: La bonne longueur pour les jambes c'est quand les pieds touchent bien par terre" - Coluche aussi -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
rasleboldeceblog
Posteur d'argent


Messages : 349
Âge : 58
Localisation : Mundolsheim (67)
VPH : Velokraft VKII / Zockra HR700
Date d'inscription : 27/06/2011

MessageSujet: Re: Brevets Fédéraux 2016 des Randonneurs de Strasbourg   Jeu 21 Avr 2016, 23:56

Didier33 a écrit:
Au fait, José, il faudrait peut-être modifier ta localisation dans ton profil.
(A moins qu'il n'y ait un Pessac aussi en Alsace )

Salut Didier; c'est fait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rasleboldeceblog
Posteur d'argent


Messages : 349
Âge : 58
Localisation : Mundolsheim (67)
VPH : Velokraft VKII / Zockra HR700
Date d'inscription : 27/06/2011

MessageSujet: Re: Brevets Fédéraux 2016 des Randonneurs de Strasbourg   Dim 01 Mai 2016, 21:17

Compte tenu des orages annoncés dans l’après-midi je me suis décidé pour un départ à 5 heures du matin. Réveil donc à 4 heures. Je crois que je ne m’y ferai jamais : pour moi ce n’est pas humain.
Finalement j’arrive avec 10 minutes de retard et la vingtaine de participants (pas d’autres VC) sont déjà tous partis. A 5H15 il fait 3° et ce n’est pas chaud. Vivement les premières montées, elles vont me réchauffer… A ce stade j’oublie que derrière chaque montée il va y avoir une descente.
Au bout d’une heure Bischoffsheim. Fin des faux-plats une bonne série de montagnes russes m’attend jusqu’au col de Saales. Je quitte Bernard et son compagnon de route que j’ai rejoints juste avant le premier contrôle à Boersch à la sortie du village. Un besoin urgent apparemment. La montée en 2 temps vers Grendelbruch passe bien avec même quelques rayons de soleil. Pause besoin urgent au sommet à mon tour. Revoilà Bernard. Je le rejoins dans la descente. Nous ne nous reverrons plus. La partie faux-plat descendant avant Schirmeck et remontant après favorise les VC. 3 Km de vraie montée pour rejoindre Plaine, rapide descente puis quelques kilomètres de montée pour arriver au second contrôle à Stampoumont. C’est toujours aussi beau et calme là-haut. Cet endroit dégage une vraie sérénité.
Dans la descente vers Bourg-Bruche je rattrape quelques concurrents qui ont opté pour le parcours allégé sans passé par Stampoumont. Encore deux raidards et voilà Saales et son col tout au fond de la vallée de Schirmeck. Le temps a passé mais il fait toujours frais.
Passage dans les Vosges. La portion suivante jusqu’au pied du col de Mandray réserve une trentaine de kilomètres plus tranquilles à l’exception de la bosse entre Colroy la Grande et Lusse. De quoi récupérer un peu mais pas se réchauffer avec la vitesse plus élevée. Le col de Mandray est assez facile de ce côté et les 707 m sont vite atteints. Le soleil pointe dans la descente et la température remonte un peu. Finalement nous sommes loin du mauvais temps annoncé. Au bout de quelques kilomètres arrive le col du Plafond par un chemin détourné afin d’éviter la route principale à grande circulation. Cette option est soutenue avec 3 km au départ bien raides. En plus le panorama est bien plus beau que par la route normale.
La portion suivante en Montagne Russes plutôt descendantes est vite avalée et voilà La Chapelle devant Bruyères, point extrême vers l’ouest du trajet. Dès le changement de sens je me rends compte que le retour se fera vent dans le nez il sera de plus en plus fort. Les faux plats montants vers Taintrux sont usants et j’ai l’impression d’être scotché. Le soleil pointe de plus en plus souvent et la température est bien supportable dorénavant. Longue descente dans les bois vers Taintrux. Arrêt ravitaillement en eau à la boulangerie. Le dernier éclair me file devant le nez et ce qui reste dans la vitrine ne me fait pas envie. Grosse déception ! Mes genoux qui commençaient à être douloureux vont mieux.
Une bonne bosse de 3 km pour aller à Saulcy s/ Meurthe puis 15 de plat et voilà Provenchères. Début du col du Las. Jusqu’à la Petite Fosse ça monte par palier sans grosse difficultés. A partir de là ceux qui ne connaissent le Col du Las que comme un long faux-plat changeront d’avis. Mon 26 X 28 est vraiment utile. Je fais de l’équilibrisme sur mon vélo à 6 -7 à l’heure dans des passages à 18 %. Le problème ce sera les deux virages qui s’enchaînent vers la fin du dernier ressaut. Je les passe limite quand je suis frais. Là je ne tente pas le coup. Je fais ces 200 mètres à pied plutôt que de risquer de me retrouver par terre. En haut la vue est splendide grâce au déboisement récent. Le ciel dans mon dos est d’un noir d’encre. Les orages annoncés vont-ils venir ? Il semble bien. IL va falloir que je me hâte pour rentrer mais cette montée m’a démoli et il va me falloir 15 km de descente faux-plat pour m’en remettre.
A partir de Schirmeck je suis reparti et malgré le vent défavorable de plus en plus fort j’arrive à accélérer de nouveau. Toujours ces satanés nuages dans le dos… pourtant le vent souffle dans l’autre sens ! Je ne comprends rien.
J’appréhende le tronçon après Urmatt. Ça n’arrête pas de monter et descendre et ma difficile récupération après la montée du col du Las m’inquiète un peu pour cet enchaînement.
Oberhaslach, dernier contrôle. Impossible de trouver un tampon. Magasins fermés entre 12 et 14h et restaurants aussi. Le seul ouvert que je trouve me ferme littéralement la porte au nez et met le verrou juste à la sortie du dernier client. L’Alsace se porte bien… Après un quart d’heure d’errance je décide d’aller faire une photo devant le panneau de sortie et tant pis pour le remplissage du bidon. Je vais me rationner pour les 40 derniers kms.
L’enchaînement des bosses se passe très bien malgré le vent et les kilomètres. Je mesure les progrès effectués depuis le mois de janvier après 4 mois d’arrêt complet pour soigner ma tendinite.
Quelques gouttes du côté de Dahlenheim, les derniers faux-plat du Kochersberg et voilà le contrôle d’arrivée. J’ai fait le parcours au sec et m’en réjouis. Je sens mes rotuliens à nouveau. La douleur est revenue durant les 30-40 derniers kms mais lors du 150 elle était apparue au bout de 100 km. Je mets donc cela sur le compte de la fatigue et ne retiens que le côté positif : elle est apparue 100 km plus tard que lors du premier brevet. Vers 19h00 pensée pour les participants qui arrivés plus tard : des trombes d’eau tombent sur la région…
Bilan : 257 km ; 3 100 mètres de dénivelé (plus qu’annoncé par Openrunner) ; 9h45 de pédalage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rasleboldeceblog
Posteur d'argent


Messages : 349
Âge : 58
Localisation : Mundolsheim (67)
VPH : Velokraft VKII / Zockra HR700
Date d'inscription : 27/06/2011

MessageSujet: Re: Brevets Fédéraux 2016 des Randonneurs de Strasbourg   Sam 28 Mai 2016, 22:17

Dans 15 jours ce sera le brevet de 350 Km. Tous les renseignements, au cas où cela intéresserait un VC de l'Est ou d'ailleurs, sur notre blog:

http://rds-cyclotourisme.xooit.fr/t298-BREVET-FEDERAL-350-KM.htm

Une belle occasion de découvrir les Vosges du Nord et du Bas-Rhin plus largement: Moins courues que les Hautes-Vosges, plus calmes, très belles aussi avec leur grès, petites vallées, châteaux-forts, des cols plus accessibles et un temps pour l'instant annoncé très correct. Bon pour le temps, Météo France 15 jours avant je ne garantis rien... mais pour le reste c'est la réalité.

Et en plus on y trouve beaucoup moins de hordes de motards allemands... qui sont interdits de cols en Forêt-Noire et qui viennent nous polluer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rasleboldeceblog
Posteur d'argent


Messages : 349
Âge : 58
Localisation : Mundolsheim (67)
VPH : Velokraft VKII / Zockra HR700
Date d'inscription : 27/06/2011

MessageSujet: Re: Brevets Fédéraux 2016 des Randonneurs de Strasbourg   Sam 18 Juin 2016, 22:57

Samedi dernier ce fut donc notre brevet de 350 Km, 365 en réalité.
Compte tenu de la météo plus que maussade nous avions peu de partants: 9 dont un seul VC.
De 5 à 8h00 j'ai pu rouler au sec pendant les 90 premiers km (parcours vallonné, sans cols; dénivelé 1 000 m).

A partir de là ce fut humide sur tout le reste du parcours mais j'ai toujours pu éviter les longues averses, quelques courtes tout de même, et les routes a peu près toujours trempées. J'avais monté mon garde-boue arrière donc la route mouillé n'était guère un souci sauf dans les descentes. Donc pas trempé mais bien humide tout de même jusqu'à la fin.

Arrivé après 90 km à Wissembourg j'entame la partie vosgienne du parcours en commençant par le col du Pigeonnier. La montée est irrégulière mais assez courte et jamais trop pentue. Descente un peu fraîche compte tenu de l'heure et de la pluie récente. Première séance d'imper; je ne sais pas combien de fois je l'ai enlevé et remis...

Direction Niedersteinbach (sous l'eau et dans la brume mais c'est beau tout de même; pointage rapide et remplissage des bidons et je file avant de me refroidir) pour un tout petit col sans nom avant de rejoindre Jaegerthal, où l'on voit toujours la toute première forge De Dietrich). De là 3Km de montée avant une descente rapide sur Niederbronn les Bains, charmante petite station thermale). La montée à la sortie l'est moins: un petit mur. En haut je rate un carambolage entre 2 voitures à 100 mètres près. Ma rando aurait pu s'arrêter là.

Petite séance de montagnes russes au pied du massif Vosgien pour rejoindre Rotbach. De la on rentre droit dans le massif par une route bien roulante pour rejoindre le pied de la montée vers le Lichtenberg. La montée alterne des passages bien pentus avec des moments de récupération. Agréable surprise les 300 derniers mètres très raides pour rejoindre le contrôle au château viennent d'être recouverts d'un bon macadam tout neuf. Cela évite d'avoir la roue arrière qui dérape sur les gravillons. Je ne traîne pas en haut. Je vois une grosse averse arriver vers moi au loin et file au plus vite dans la descente.

Arrivé à Ingwiller, on entame la montée vers le Petite-Pierre. Facile par cette route, elle alterne montées peu pentues et replats, voire légères descentes. Le tout fut juste gâché par une bonne averse; une des bonnes de la journée.

Je ne m'attarde au sommet que pour mettre mon coupe-vent et entame une longue descente: 2-3 km rapides puis une longue vallée en faux-plat descendant. AU carrefour d'Oberhof ca part à droite pour remonter en quelques kilomètres sur Phalsbourg (re-averse, plus courte celle-ci). La température remonte et cela passe mieux.

(Suite demain)


Dernière édition par rasleboldeceblog le Dim 19 Juin 2016, 21:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rasleboldeceblog
Posteur d'argent


Messages : 349
Âge : 58
Localisation : Mundolsheim (67)
VPH : Velokraft VKII / Zockra HR700
Date d'inscription : 27/06/2011

MessageSujet: Re: Brevets Fédéraux 2016 des Randonneurs de Strasbourg   Dim 19 Juin 2016, 21:42

A partir de là on entre dans une partie une peu plus dure avec l'enchaînement des cols de Valsberg, des Pandours et la cote 780 en prolongement du col du Hantz (direction Saales).

Le col de Valsberg de ce côté est régulier et oh surprise sous le soleil (le seul de la journée). Malgré la température pas très élevée c'est une étuve. Toute l'eau tombée s'évapore sous les quelques rayons de soleil et il fait tout aussi humide que s'il pleuvait. Je maîtrise bien la montée avec un rapide arrêt au milieu, à Dabo, pour récolter le précieux tampon et refaire le plein de mes bidons. Descente fraîche et humide vers Obersteigen. Je reste prudent avec tout ce qui traîne sur la route charrié par les intempéries des jours passés. Encore quelques kilomètres et me voilà au pied de la montée du col des Pandours (Nideck). L'orage menace et le ciel est noir de partout mais j'arriverai sec au sommet. La première partie jusqu'à Wangenbourg est vite avalée. Après une rapide et courte descente je retrouve le passage clé avec un long raidard d'un bon kilomètre. Avec environ 200km dans les jambes je le fais tranquille en moulinant mon 26X24. Je passe bien ainsi. Le reste s'enchaîne bien. La descente est plus scabreuse dans sa partie inférieure assez raide où les virages serrés s'enchaînent. Avec mes jantes aux flancs pleins de crasse le freinage est nettement moins efficace.

Après un long faux-plat descendant me voici dans la vallée de Schirmeck. Au fond, là où je dois aller, c'est noir et peu encourageant. Compte-tenu de l'orage qui s'y prépare le vent souffle fort et défavorable. Je prends mon rythme il y en a pour 20 kilomètres jusqu'au bas de la montée vers Plaine. Difficile d'admettre les 5-6 kmh de moins que d'habitude mais quand on s'y résigne, ca va mieux. AU bout d'une cinquantaine de minutes voici la montée vers Plaine. Ce n'est pas très long, 3,5km mais plus on avance, plus ca monte. Je finis sur le 26X24 à nouveau mais je ne veux pas me griller avant la montée vers la cote 780. En plus j'ai droit à la douche pendant toute la montée. En haut comme par miracle ca s'arrête mais la route est trempée.

A la sortie de Champenay c'est à droite et tout à droite: 26X28. Cette entame est vraiment raide. AU bout de 500 m on rejoint la montée vers le col du Hantz. Long faux-plat mais à nouveau le vent. Arrivé au col il faut rejoindre cette cote 780. En fait cela se fait essentiellement en 2 ressauts assez raides que je maîtrise à l'aise. En haut vues superbes de tous les côtés mais aujourd'hui ca me montre surtout une énorme averse qui vient droit vers moi. Je file le plus vite possible sur Saales mais au milieu de la descente je me fais cueillir. Ca fait mal et me cingle le visage.

Après Saales une remontée facile vers le col de la Salcée et la pluie est repartie de plus belle. Je décide de m'arrêter 10-15 minutes sous la tonnelle des Confitures du Climont. Il y a un robinet et j'en profite aussi pour refaire une dernière fois le plein. Quand ca c'est calmé je repars vers Villé par la descente du col de Steige. Frais mais maintenant j'ai le vent dans le dos et ca file bien. Je sais que je l'aurai avec moi durant les 60 Km qui restent pour rejoindre Strasbourg et cela fait du bien au moral. Je ne m'emballe pas trop néanmoins: il reste encore une bonne dizaine de bosses entre 1-2 km dont certaines ne sont pas faciles. Contrairement à mon attente je les passe facilement. Comme les portions plates entre les bosses son vent de dos c'est au final une rentrée au bercail plutôt facile. J'arrive à 20H30 au sec. 365 km aux compteur suite à une petite erreur de parcours vers Wissembourg, 4 500 mètres de dénivelé, 25,6 de moyenne roulée.

...jusqu'au remontrances du club: mon parcours est comparé à un Brevet Montagnard (il y a tout de même une différence entre 2 200 mètres de dénivelé aux 100 km et les 1 200 aux100 de ce parcours...) et il paraît qu'on préfère aller pointer chez des commerçants que de répondre à des questions aux contrôles. Donc l'année prochaine je suis invité à ne pas dépasser les 1 000 mètres au 100 Km et à passer en ville pour trouver des tampons. Pour finir quand même un merci pour m'être fadé les parcours, les feuilles de route détaillées, le blog, et l'équipement pour me renseigner sur l'état des routes. Ca ne donne pas une grosse envie de remettre cela l'année prochaine. Je réfléchis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Brevets Fédéraux 2016 des Randonneurs de Strasbourg   

Revenir en haut Aller en bas
 
Brevets Fédéraux 2016 des Randonneurs de Strasbourg
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Brevets Fédéraux 2016 des Randonneurs de Strasbourg
» Les Brevets 2016 des Randonneurs Autonomes Aquitains
» 76 -Auffay - Brevets fédéraux 2017
» BRM 400 & 600 Randonneurs de Strasbourg
» BRM RAndonneurs de Strasbourg

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum du Vélorizontal, vélo couché et autres véhicules à propulsion humaine :: Les Activités du Vélorizontal :: Longue Distance-
Sauter vers: