Le Forum du Vélorizontal, vélo couché et autres véhicules à propulsion humaine

Le forum francophone de tous les amateurs de cette pratique cycliste
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La ville écolo serait sexiste?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Calcoran
Accro du forum
avatar

Messages : 2843
Âge : 42
Localisation : Rennes, France, Europe, Terre, Voie Lactée
VPH : VH: Quest 317, Trice Q26->24. VD: Brompton
Date d'inscription : 19/02/2008

MessageSujet: La ville écolo serait sexiste?   Jeu 12 Nov 2015, 11:55

Article du jour sur Reporterre:
http://www.reporterre.net/C-est-ennuyeux-mais-la-ville-ecolo-est-sexiste

... je ne sais pas si c'est que je suis un peu limité ... que je suis un sexiste qui s'ignore (probablement un peu, mais que celui/celle qui n'a jamais eu de pensée sexiste me jette la première pierre) ... mais je trouve cet article complètement con.

Que la société dans laquelle on évolue soit sexiste, c'est un fait, mais il me semble que ça ne fait pas des solutions aux problèmes écologiques actuels des solutions sexistes.
Exemple: Oui c'est sexiste que ce soit quasiment systématiquement à la femme qu'échoit la tâche de convoyage de marmots. Et oui, ça oblige à se creuser un peu plus la cervelle si on veut faire ces convoyages à vélo ou en TEC. Mais je ne vois pas le rapport entre les deux. C'est peut être parce que dans le cas de mon foyer on a trouvé des solutions (ce qui si l'on en croit l'article, nous rend inapte à participer à la discussion, parce qu'en plus on risquerait de culpabiliser les autres):
- le convoyage est à la charge de celui des deux parents que cela contraint le moins (école sur le chemin du boulot de l'un des deux, horaires compatibles, etc.)
- les loisirs des enfants ont été choisis en fonction des possibilités de convoyage (pas de poney à pétaouchnok ou de sport nécessitant transports réguliers pour matches à la noix)
- choix d'un moyen/vélo de transport adapté (carriole quand ils étaient petits, Yuba Mundo maintenant)
- covoiturage dans certains cas
- ah oui, accessoirement, on a fait le choix de s'installer à un endroit qui permet de faire beaucoup de choses à vélo ou en TEC

Bref, le sujet est peut-être un peu polémique, mais comme je sais qu'on a quelques forumeuses en pointe sur ces sujets Wink , je serais intéressé d'entendre des arguments qui me permettraient de comprendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hube68
Accro du forum
avatar

Messages : 2536
Âge : 52
Localisation : Alsace centrale
VPH : Quest
Date d'inscription : 03/02/2014

MessageSujet: Re: La ville écolo serait sexiste?   Jeu 12 Nov 2015, 12:29

L'article en question est loin d'être idiot. Mais il contient certes des lourdeurs intello-céenneresso-studiophiles. Lorsqu'il évoque la voiture comme une sorte d'armure de protection de la femme, je comprends ce qu'il veut dire, c'est regrettable mais vrai. Il me fait penser à certaines voix de ce forum qui laissent entendre que le VM est la solution de remplacement à toutes la bagnoles. C'est pas parce que je fais du VM aussi que je ne vois pas qu'il ne peut convenir à tout le monde. A commencer par ma meilleure moitié. Very Happy

Il y a dans la ville un côté obscur, surtout la nuit , où les femmes (....) n'osent pas s'aventurer. En tout cas pas sans une caisse en ferraille autour d'elles. Bon c'est pas forcément aussi grave que ce qu'on nous montre tous les soirs dans les innombrables séries commerciales qui inondent la TV (bonne raison pour ne la point regarder et faire des trucs utiles à la place), mais quand même, lorsque les policiers eux-mêmes n'osent plus s'aventurer hors de leur commissariat...

Ah oui, toutes mes excuses aux forumeuses pointues que j'ai prises de vitesse juste pour écrire rien d'intéressant. Embarassed I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cavallo pazzo
Accro du forum
avatar

Messages : 6820
Âge : 42
Localisation : Suisse, dans les montagnes du Jura
VPH : Catrike Speed 05, Cat 700, Biocycle, BMC 4 tuned
Date d'inscription : 22/01/2006

MessageSujet: Re: La ville écolo serait sexiste?   Jeu 12 Nov 2015, 14:29

Ouaip, je ne peux qu'abonder: il m'a fallu avoir ma VM en 2011 pour me rendre compte à quel point c'est:
1) un engin formidable
2) pas du tout adapté à côtoyer des gros cons
3) peu adapté à la ville de part les comportements que l'on y trouve
4) parfaitement adapté à la ville, si celle-ci pouvait être débarrassée de toute pratique illégale et/ou dangereuse
5) de très loin, pas pour tout le monde. Et pas pour ceux qui m'entourent, dont ma meilleure moitié ;-)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.biketothefuture.ch
zapols
Accro du forum
avatar

Messages : 1601
Âge : 43
Localisation : IDF
Date d'inscription : 26/04/2010

MessageSujet: Re: La ville écolo serait sexiste?   Jeu 12 Nov 2015, 15:02

Je connais certaines femmes qui roulent en VM parfaitement, et en ville : Barbara Buatois, vous connaissez?
Mon voisin de bureau lui refuserait de rouler en VM car il trouve cela trop dangereux...

Le VM n'est pas sexiste, il est juste exigeant et pas adapté au plus grand nombre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hube68
Accro du forum
avatar

Messages : 2536
Âge : 52
Localisation : Alsace centrale
VPH : Quest
Date d'inscription : 03/02/2014

MessageSujet: Re: La ville écolo serait sexiste?   Jeu 12 Nov 2015, 15:47

Barbara n'est pas "tout le monde féminin", assurément!

Bon, on va dire les choses autrement.

Les femmes et mamans (nos épouses...) ont tellement plus de choses importantes à faire que nous, qu'elles n'ont vraiment pas de "temps à perdre" à chercher des moyens de transports compliqués et pas pratiques sous prétexte d'économiser un litre de pétrole... jocolor

Il s'agit bien sûr d'une généralisation à la va-vite, contre laquelle on pourra citer plein de contre-exemples, mais qui resteront sans doute numériquement minoritaires. Nous ici sur le forum, femmes et hommes, ne sommes certainement pas un "échantillon représentatif" de la population d'un pays d’Europe occidentale, pour parler stats et sondages... Laughing

J'ai récemment réparé le Nihola (tricycle cargo tadpole) d'une jeune femme qui n'utilise pas de voiture, la caisse de son tricycle électrique transporte ses (jeunes) enfants, les achats du jour etc. Mais bon, elle habite en centre ville de Strasbourg, ça aide! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Calcoran
Accro du forum
avatar

Messages : 2843
Âge : 42
Localisation : Rennes, France, Europe, Terre, Voie Lactée
VPH : VH: Quest 317, Trice Q26->24. VD: Brompton
Date d'inscription : 19/02/2008

MessageSujet: Re: La ville écolo serait sexiste?   Jeu 12 Nov 2015, 17:08

zapols a écrit:
Mon voisin de bureau lui refuserait de rouler en VM car il trouve cela trop dangereux...
Risqué, on a dit, pas "dangereux"!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hube68
Accro du forum
avatar

Messages : 2536
Âge : 52
Localisation : Alsace centrale
VPH : Quest
Date d'inscription : 03/02/2014

MessageSujet: Re: La ville écolo serait sexiste?   Jeu 12 Nov 2015, 17:34

Je suppose que ce voisin de bureau roule en gros SUV ou katkat, c'est moins dangereux ou risqué (pour lui) quand il écrase un cycliste.... pale
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bison couché
Accro du forum
avatar

Messages : 2595
Âge : 44
Localisation : Genève
VPH : Schlitter Encore "Zéphir", Thys 209 "Aquarius", vd Vortrieb&Rohloff "IP67", vd Open Cycle U.P. "Bucéphale", anciennement: metaphysic 700 "la libellule", Waw
Date d'inscription : 13/08/2010

MessageSujet: Re: La ville écolo serait sexiste?   Jeu 12 Nov 2015, 17:52

Ce qui me pose énormément problème à cet article est le regard hyper individualisé qu'il pose sur la ville écolo, c'est à dire la société écologique, et sur les solutions que l'on puisse apporter au gaspillage et à la pollution actuels.

C'est un problème de notre époque mais je ne pense pas que l'on peut faire comme ça l'impasse de l'évolution sociale que l'humanité devra prendre si elle a des prétentions d'existence dans un avenir à long et même à moyen terme.

Une ville sera écologique quand la somme de ses gaspillages et pollutions se trouvera à un niveau qui sera au plus élevé égal à ce que la planète peut soutenir dans la durée.

Dans cette ville il y en aura qui se déplaceront en vélo, d'autres en voiture (ou je ne sais pas quoi d'autre de motorisé), des qui veulent se chauffer à 24° toute l'année, des qui se satisferont d'acheter un pantalon et 2 t-shirts annuellement, ...

Bref, ce qui compte à la fin c'est le bilan global d'une ville et le bilan global tout court. Tout le reste c'est du blabla.
Et les habitants d'une ville pareille pour ma part ce seront tous des citoyens écolos. (ouioui, il y des exceptions ...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
zapols
Accro du forum
avatar

Messages : 1601
Âge : 43
Localisation : IDF
Date d'inscription : 26/04/2010

MessageSujet: Re: La ville écolo serait sexiste?   Jeu 12 Nov 2015, 18:24

Hube68 : j'adore les clichés et le généralités! pale
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hube68
Accro du forum
avatar

Messages : 2536
Âge : 52
Localisation : Alsace centrale
VPH : Quest
Date d'inscription : 03/02/2014

MessageSujet: Re: La ville écolo serait sexiste?   Ven 13 Nov 2015, 12:45

Bah oui Laughing Laughing Soit on dit des généralités qui forcément ne s'appliquent pas à tout le monde, soit on parle de cas individuels (soi-même?) qui sont encore moins "généraux"... Le "cliché", c'est un peu considérer un cas individuel comme une généralité. Le Français vu par les étrangers, c'est le papi avec un béret et une baguette de pain sous le bras. Une généralité? Very Happy Ou alors un mangeur de grenouilles. Qui en mange pour de vrai? Pas grand monde je pense.

Au fait, on parlait de quoi déjà? De la ville sexiste ou pas? Je sais pas, on parle beaucoup ces temps-ci de harcèlement, en particulier dans les TC. Pourtant les TC c'est "écolo". Rolling Eyes Évidemment, c'est pas la faute à la ville mais à certains de ses habitants. On joue p'tet sur les mots...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Calcoran
Accro du forum
avatar

Messages : 2843
Âge : 42
Localisation : Rennes, France, Europe, Terre, Voie Lactée
VPH : VH: Quest 317, Trice Q26->24. VD: Brompton
Date d'inscription : 19/02/2008

MessageSujet: Re: La ville écolo serait sexiste?   Ven 18 Déc 2015, 09:53

Dans la même veine (ça a l'air d'être leur truc chez Reporterre):
http://www.reporterre.net/Les-ateliers-velo-antisexistes-roulent-de-mieux-en-mieux
Des ateliers antisexistes interdits aux hommes ... ... scratch

Je trouve ça complètement con (vu que c'est à Lyon si j'ai bien compris, j'espère ne pas vexer de Lyonnais/Lyonnaise en disant ça). Autant je trouve très juste de dénoncer le sexisme du milieu vélo (milieu un peu masculin quand même), autant reproduire à l'envers le mécanisme qu'on dénonce ... enfin bon ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
O'Leave
Admin
avatar

Messages : 3217
Âge : 43
Localisation : Pessac (33)
VPH : Metabike "Vélotaff Edition" / Kostka 26x20 / Mono "Confrérial"
Date d'inscription : 18/11/2007

MessageSujet: Re: La ville écolo serait sexiste?   Ven 18 Déc 2015, 11:27

Con, je ne crois pas, mais difficile à comprendre, oui. En bon cisgenre je me demande ce que peut être un savoir non masculin ?, doit on dire une savoire d'ailleurs ?

En revanche, je peux comprendre qu'il y ait besoin d'une ambiance particulière, que les intervenantes prennent le temps de bien poser les choses avant d'agir. Je vois régulièrement ce comportement à d'autres occasions, des réunions de parents d'élèves par exemple. Mais en quoi cette attitude est liée à un auditoire féminin, je ne saurais le dire.

Mesdames du forum, pourriez-vous éclairer ma lanterne s'il vous plait ?

__________________________________
"La théorie bosonique des cordes à 26 dimensions est la théorie originale des cordes et la plus simple." - Wikipedia pale
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
hube68
Accro du forum
avatar

Messages : 2536
Âge : 52
Localisation : Alsace centrale
VPH : Quest
Date d'inscription : 03/02/2014

MessageSujet: Re: La ville écolo serait sexiste?   Ven 18 Déc 2015, 12:36

Sorry, je ne me suis pas féminisé. L'article mélange bien diverses notions qui me semblent assez disjointes. Entre les femmes qui veulent circuler en vélo ensemble pour affirmer qu'elles existent, celles qui "n'osent pas" circuler sur des vélos efficaces et donc rasent les trottoirs avec des vieux vélos mal réglés et dégonflés, et des ateliers où le sexisme, c'est comme les hommes, ça ne devrait pas exister... Shocked pale

Chépa. C'est sexiste/offensant/obscène de dire "faut enfiler la vis dans la rondelle, puis mettre un écrou et serrer avec la clé de 10"? jocolor Et si oui, commet faut-il alors s'exprimer pour être antisexistiquement correct?

Vu que ça se passe à Lyon, p'tet que la plus bizarre de nos chattes pourrait donner son avis? I love you Very Happy

Le sexisme par rapport au vélo se trouve à mon avis plus en dehors des ateliers et là où on ne l'attend pas. Lors d'une excursion en groupe sur une p'tite île irlandaise, le loueur de vélos a demandé "combien d'hommes, combien de femmes" afin de distribuer des vélos différents, VTT pour les uns, et vélo de ville pour les autres. C'est assez crétin, surtout quand on se retrouve tous dans des chemins un peu difficiles. Ma femme a eu le réflexe immédiat de se déclarer "homme", mais d'autres dames n'y ont pas pensé, et leurs hommes non plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chabizar
Accro du forum
avatar

Messages : 6720
Localisation : Villeurbanne
VPH : Giro 20 comme outil Leatherman - Stinger à l'hôpital - Baron en jachère
Date d'inscription : 26/03/2006

MessageSujet: Re: La ville écolo serait sexiste?   Ven 18 Déc 2015, 22:47

Miaou, je ne fréquente plus les milieux anars féministes antispé antibagnoles de ma jeunesse (qui est passée depuis fort fort longtemps), en revanche je crois encore très bien comprendre pourquoi il y a une demande pour ces ateliers, et pourquoi vous n'avez pas besoin d'y voir, messieurs, une quelconque attaque anti-hommes.

Ca se passe au Chat Perché, l'atelier le plus proche des "alternatives non institutionnelles" (tendance squatt anar), il n'est donc pas étonnant que ce lieu accueille des séances d'atelier non mixtes.

Je ne sais pas en quoi consiste le savoir non masculin, car je ne fréquente plus les milieux qui secouent le cocotier (c'est moche de vieillir). Mais ça renvoie forcément à des attitudes très concrètes, je n'en doute pas, et à des vécus désagréables, je n'en doute pas non plus.

hube68 a écrit:

Chépa. C'est sexiste/offensant/obscène de dire "faut enfiler la vis dans la rondelle, puis mettre un écrou et serrer avec la clé de 10"? jocolor Et si oui, commet faut-il alors s'exprimer pour être antisexistiquement correct?

Non certainement rien à voir avec ça, je présume que c'est plus une question d'assurance, de domination par la connaissance plutôt que d'échange équitable. Monopolisation des outils par les hommes ? Non mais en vrai j'en sais rien, faut leur poser la question.

Cela me rappelle avoir lu il y a des années une étude sur l'intérêt d'avoir quelques cours non mixtes dans le cadre des écoles mixtes, l'exemple était justement une activité de démontage de vélo. Observation : les mini mecs se précipitent pour tout démonter, ne laissant aux filles que les miettes (j'imagine que dans cet exemple, il n'y avait pas autant de vélos à démonter que d'élèves).
Alors il avait été imaginé par l'équipe éducative de faire de temps en temps des groupes triés par sexe, et de fait, une fois les filles seules avec les vélos à démonter, elles profitaient beaucoup mieux de ces cours-là, car elles avaient alors la possibilité de mettre les mains dans la mécanique sans que les garçons s'imposent et prennent la place. J'ai oublié l'analyse des raisons de ces comportements observés (il y avait certainement aussi des exceptions à ces généralités).
Je me souviens d'autres arguments socio-psycho, le besoin d'un "entre-soi" de temps en temps. Et je suis infoutue de citer une source ou une référence, désolée.

Calcoran, il ne s'agit donc pas de reproduire à l'envers, mais de permettre aux inhibitions éventuelles de tomber.

J'ai participé il y a une vingtaine d'années à la toute première séance d'atelier vélo à Lyon, j'ignore comment ça s'est passé par la suite, mais j'ai toujours préféré bricoler dans mon coin, ayant ressenti peut-être qu'il m'aurait fallu jouer des coudes ?

J'ai de mauvais souvenirs de vélociste débutante, avec des attitudes peu respectueuses de certains visiteurs qui ne sont jamais devenus des clients, où je sentais qu'un homme débutant dans la même situation n'aurait pas eu à subir autant de condescendance. J'ai parlé de mes doutes avec diverses personnes, et il apparaît que le fait d'être une femme rend certaines situations plus difficiles, ou que je n'aurais pas essuyé certains comportements très agressifs si j'avais été un mâle.

Par ailleurs, par rapport au milieu professionnel, c'est un gentil collègue masculin qui m'a fait remarquer qu'il y a du sexisme dans le milieu de la profession vélo, et pas qu'un peu. Je n'aurais jamais osé me le formuler aussi nettement pour ne pas risquer l'étiquette de "vieille féministe mal baisée" (ou un truc dans le genre...).

Bref, si des femmes arrivent à réparer leur vélo plus et mieux si elles sont dans des ateliers non-mixtes, alors allons-y sans arrière-pensées. Le seul résultat qui vaille, c'est augmenter la culture vélo en général et mécanique vélo en particulier, dans toute la population, quelle que soit la façon dont on y arrive.

Donc apprenez à tous vos enfants à coller des rustines, afin que je n'entende plus un papa (fort gentil par ailleurs) amener sa chambre à air de roue de poussette en s'excusant du mauvais travail "c'est ma femme qui a collé la rustine". Dans le monde qui nous attend, la vélonomie (autonomie concernant le vélo) est une compétence qui a de la valeur.


hube68 a écrit:
L'article mélange bien diverses notions qui me semblent assez disjointes. Entre les femmes qui veulent circuler en vélo ensemble pour affirmer qu'elles existent, celles qui "n'osent pas" circuler sur des vélos efficaces et donc rasent les trottoirs avec des vieux vélos mal réglés et dégonflés, et des ateliers où le sexisme, c'est comme les hommes, ça ne devrait pas exister... Shocked pale

Je ne suis pas d'accord, car c'est plus transversal que disjoint. Il me semble que l'article liste un certain nombre de freins psycho-sociaux à l'utilisation efficace du vélo par les femmes. Sur des aspects divers et variés, certes, mais avec le point commun de favoriser en fin de compte l'appropriation de cet outil par les femmes.


Dernière édition par chabizar le Sam 19 Déc 2015, 09:19, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.cyclociel.com En ligne
rico
Accro du forum
avatar

Messages : 3696
Âge : 46
Localisation : 95 BUTRY SUR OISE
VPH : Bacchetta hybride avec freins, Baron
Date d'inscription : 12/08/2006

MessageSujet: Re: La ville écolo serait sexiste?   Sam 19 Déc 2015, 05:46

Les centres commerciaux c'est un truc pour les femmes non ? (il parait que je ne sais débiter que des âneries alors je me lache sans aucun scrupule).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
fabien
Admin
avatar

Messages : 1149
Âge : 32
Localisation : A l' Ouest !!!
VPH : Trop ? Vélo pliant, TD et vélos normaux
Date d'inscription : 18/02/2010

MessageSujet: Re: La ville écolo serait sexiste?   Sam 19 Déc 2015, 10:00

Calcoran a écrit:

Je trouve ça complètement con (vu que c'est à Lyon si j'ai bien compris, j'espère ne pas vexer de Lyonnais/Lyonnaise en disant ça). Autant je trouve très juste de dénoncer le sexisme du milieu vélo (milieu un peu masculin quand même), autant reproduire à l'envers le mécanisme qu'on dénonce ... enfin bon ...
Il y en aussi à Rennes.

Pour avoir animé un atelier de ce genre (tendance anar-artiste ) pendant un temps, je comprend tout à fais l'intérêt. Globalement il y a pas la même proportions de fille dans ces ateliers que dans la rue, et leur vélos sont en moyenne en plus mauvais état ; 2 signes qui indiquent que ces ateliers ne sont pas assez accueillant pour elles.

Ensuite il y a un truc inconscient que j'ai remarqué en étant un peu plus en retrait, le discours entre hommes et femmes ressemble plus à quelque chose de type Majeur -> mineur  que sachant-> apprenant ou majeur <--> majeur . (C'est mal expliqué ça Embarassed )



__________________________________
mes quelques photos (mais sans vélo ou presque) : http://fabienphoto.eu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fabienphoto.eu/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La ville écolo serait sexiste?   

Revenir en haut Aller en bas
 
La ville écolo serait sexiste?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nouvelle entrée de ville au Havre : un chantier colossal !
» crottins en ville
» Photos de nuit des décorations de Noël dans votre ville
» petit ville d'orbec pres lisieux .
» Y'a un nouveau en ville ....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum du Vélorizontal, vélo couché et autres véhicules à propulsion humaine :: Ravito :: Le Coin écolo-
Sauter vers: