Le Forum du Vélorizontal, vélo couché et autres véhicules à propulsion humaine

Le forum francophone de tous les amateurs de cette pratique cycliste
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Ripio, caillasses, sable et autres réjouissances avec un VC chargé...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
L escargot
Débutant(e)
avatar

Messages : 16
Âge : 32
Localisation : Wittelsheim (68310)
VPH : AZUB 5
Date d'inscription : 09/01/2013

MessageSujet: Ripio, caillasses, sable et autres réjouissances avec un VC chargé...    Ven 09 Oct 2015, 23:03

Holà !

Nous sommes actuellement en promenade à vélo couché en Amérique du Sud https://entransat.wordpress.comet maintenant que nous avons affronté nos premières vraies pistes non goudronnées je me pose quelques questions pour améliorer mon efficacité dans ces conditions. Parce qu'évidemment, ce ne sont pas les occasions qui vont manquer ! pale
En fait, je me trouve particulièrement inefficace dès que nous roulons sur piste. Je patine souvent, j'ai l'impression de devoir forcer comme une malade pour que la roue de 20 pouces de mon Azub 5 franchisse les caillasses, de perdre mon temps à rebondir. C'est très physique, au delà de l'inconfort du revêtement. Je me casse la gueule de temps en temps. Et surtout, on ne peut pas enchainer beaucoup de distance, ce qui risque à la longue d'être un peu problématique. Je n'ai pas l'impression d'avoir lu ces impressions dans les blogs de voyageurs couchés autour du monde. Je me dis que peut-être je m'y prends mal où qu'il y a un "truc" que je ne maitrise ou ne connais pas. Faut-il sous-gonfler les pneus ? Y'a t'il un risque d'usure prématurée de la roue dans ce cas ? Est-ce qu'il faut regarder du côté du réglage de la suspension ?
Merci pour vos conseils !
Alice
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://entransat.wordpress.com
Snickers
Accro du forum
avatar

Messages : 1412
Âge : 45
Localisation : Allemagne (Hanovre)
VPH : HPV StreetMachine GT (AE) + un GTE sans AE
Date d'inscription : 01/08/2007

MessageSujet: Re: Ripio, caillasses, sable et autres réjouissances avec un VC chargé...    Sam 10 Oct 2015, 00:42

Combien de km avec les vélos avant de partir là bas?
Il m'a fallu un paquet de km avant d'acquérir les bon réflexe en vélo couché sur terrain délicat et chemin. Le pire reste les chemins avec un fond dure et des cailloux de 3-5 cm poser dessus.
La roue de 20 pouces impose aussi une vigilance importante concernant les trous.
La suspension avant est peut-être réglé trop dure, si ça rebondit


Dernière édition par Snickers le Sam 10 Oct 2015, 12:46, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
viso
Pilier du forum


Messages : 995
Date d'inscription : 26/01/2014

MessageSujet: Re: Ripio, caillasses, sable et autres réjouissances avec un VC chargé...    Sam 10 Oct 2015, 09:16

je n'ai pas d'expérience du VC sur chemin délicat (quelques dizaines de kilomètre sur halage stabilisé en TC ça ne compte pas...) mais j'ai roulé de longues heures en TT.
- position entre les roues (peut-être peux-tu déplacer ton siège sur le cadre comme sur le Azub 6 par ex ?)
- suspension
- et surtout choix et pression des pneus : essentiel en TT (plus c'est pourri plus de gros pneus peu gonflés aideront)
Reste la pratique
Quant aux 20 pouces, tu peux lire ce qu'en dit Onza Galla le directeur commercial d'Azub qui a d'abord roulé en Max avant de préférer le Mini... :
http://www.azub.eu/blog/recumbent-azub-mini/why-do-you-ride-azub-mini-with-dual-20-wheels
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JoCo
Pilier du forum
avatar

Messages : 744
Âge : 62
Localisation : Quelque part dans le monde
VPH : Azub SIX USS
Date d'inscription : 03/11/2010

MessageSujet: Re: Ripio, caillasses, sable et autres réjouissances avec un VC chargé...    Sam 10 Oct 2015, 23:12

Hello Alice !
On n'a pas une énorme pratique des chemins caillouteux, mais on en a quand même parcourus des bien gratinés en Croatie et en Turquie notamment : En montée, ça coince vite, on pousse car on n'a pas la force nécessaire pour garder une vitesse > 4 km/h. En descente, c'est plutôt fun, il arrive assez fréquemment qu'on doive mettre un pied à terre mais les chutes sont fort rares. Sur le plat, les dérapages de la roue arrière sur les caillasses sont plutôt bien maitrisés, la roue avant de 20" n'a pas l'air d'avoir plus de mal à progresser sauf si l'obstacle est vraiment haut (branches en travers, par ex.).
Par contre, on ne sait pas comment ça se passe sur du ripio...


Dernière édition par JoCo le Dim 11 Oct 2015, 19:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cyclomigrateurs.fr
randowatt
***
avatar

Messages : 169
Localisation : Savoie Galibier
VPH : ICE Vortex vicky 4
Date d'inscription : 30/11/2013

MessageSujet: Re: Ripio, caillasses, sable et autres réjouissances avec un VC chargé...    Dim 11 Oct 2015, 19:19

Au niveau des pneus, prendre une paire de pneus plus large ou orienté tout terrain suivant ce que vous pouvez trouver sur place. Les pneus plus larges peuvent être utilisé moins gonflés ce qui est un avantage sur piste.
vous pouvez également baisser la pression des pneus mais avec un risque de crevaison accru à cause des bagages.
bon voyage
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alabonneecole.com
Freyot
Posteur d'argent
avatar

Messages : 498
Âge : 36
Localisation : Chantilly (60)
VPH : Azub 5
Date d'inscription : 14/02/2006

MessageSujet: Re: Ripio, caillasses, sable et autres réjouissances avec un VC chargé...    Lun 12 Oct 2015, 09:16

Salut Alice,
On en a bouffé des jours et des jours de la caillasse, à des endroits ou même des VTT poussaient parfois.
La solution : des gros pneus (pour nous : section 1.75 à l'avant et 2 pouces à l'arrière) vraiment sous-gonflé afin de ne pas rebondir et d'absorber les chaos. Plus c'est merdique amusant, plus faut sous-gonfler. Faut que les pneus s'écrasent pour faire corps avec les cailloux, tel un sumo étreignant une pachamama bosselée et rugueuse. Ton vélo, c'est le sumo.
Autre avantage : ça fera des gros biceps à Benoit à force de regonfler à chaque fois que vous retrouverez un revêtement roulant.
Ca a toujours bien marché pour nous comme ça. Y'a vraiment que dans le sable qu'on poussait, pas le choix, mais c'est rare.

Question usure prématurée de pneu, pas de soucis. On a fait 15000 km avec les mêmes et ils sont encore bons (Marathon classic à l'avant et Marathon Deluxe à l'arrière)

Suerte
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.partirlespiedsdevant.com
el sombrero
Accro du forum
avatar

Messages : 5040
Âge : 56
Localisation : Hautes Pyrénées (65)
VPH : Trike Gforce xts suspendu 26"-20"
Date d'inscription : 04/09/2007

MessageSujet: Re: Ripio, caillasses, sable et autres réjouissances avec un VC chargé...    Lun 12 Oct 2015, 14:01

Freyot a tout dit.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Le plus pénible dans tout cela est de rouler alors:
-si lentement (pneus plus larges et sous-gonflés)
-et pourtant en forçant plus:
le moral peut décliner au fil des jours si ça dure longtemps.
Attention toutefois à ce que peut tolérer la jante (comme taille de pneu) si elle est trop étroite!!!+++++

il en découle des étapes bien plus courtes , bien que plus fatigante
(d'autant que le réflexe est de rouler plus longtemps pour compenser?!),
-ce qui peut s'avérer compliqué -entre-autres- pour le ravitaillement.
-ce qui peut induire de modifier son planning, s'il est très serré......



Avec l'âge, j'ai renoncé à m'épuiser sur des chemins trop pourris (on n'y fais pas assez de kilomètres/j à mon goût!),
sauf parfois pour le plaisir.
A choisir, je préfère encore une route nationale à un chemin tout pourri.
Roulant en trike, c'est encore plus vrai,
même si -grâce à lui- je peux refaire certaines pistes* que j'avais absolument délaissées avec mon VD.

(*:dangereuses en descente quand la roue bloque (exemple gros cailloux type mâchefer de voie ferrée): trop stressant sur un long kilométrage comme des descentes de col).

----------------------------------
-sur du gras: un pneu large améliore assez peu, même en le sous-gonflant, par contre on ne s'y enfoncera peut-être moins?
-un pneu avec des crampons latéraux fait la différence, surtout sous-gonflé.
j'ai d'ailleurs été agréablement surpris en 2014-2015 par un pneu Maxxis en 20" (conseillé sur ce forum):
-assez roulant sur bitume (pas très sonore),
-avec une bonne accroche latérale sur des gros cailloux, comme la montée de la Bonette via St Dalmas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ripio, caillasses, sable et autres réjouissances avec un VC chargé...    

Revenir en haut Aller en bas
 
Ripio, caillasses, sable et autres réjouissances avec un VC chargé...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pneu disco
» peugeot
» Stages d'été football (et autres) avec SVF à Yssingeaux
» Avis blocage arb ou autres avec sondage
» CR MT09 auvergne + test avec becane bien chargée...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum du Vélorizontal, vélo couché et autres véhicules à propulsion humaine :: Les Activités du Vélorizontal :: Forum du Voyage-
Sauter vers: