Le Forum du Vélorizontal, vélo couché et autres véhicules à propulsion humaine

Le forum francophone de tous les amateurs de cette pratique cycliste
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Performance du vélo couché et physiologie humaine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
mtauss
Accro du forum
avatar

Messages : 1430
Âge : 52
Localisation : Genève / Suisse
VPH : variés
Date d'inscription : 06/01/2006

MessageSujet: Re: Performance du vélo couché et physiologie humaine   Jeu 09 Mar 2006, 23:33

ffichter a écrit:
6 a 12 mois ? C'est delirant ! Faut qques semaines au plus pour se (re)mettre au velo droit...

Apres toutes ces bornes en VC (vu sur http://www.bbhpv.com), tu as bien une idee du pourquoi, Julius ?

Fred

La première chose à faire pour améliorer les perfs dans ton cas est de mettre des pédales à click... Ca permettra aussi de limiter les effets sur les quadriceps... Il faut aussi y aller doucement... Faire d'emblée 23 bornes tous les jours n'est pas évident... Donc il faut rouler + doucement... Quitte à faire même 52 minutes ou + les premiers jours... Avec des clik et un bon entrainement et des habits moulants de vélos, sur un CGX tu devrais sur ce parcours faire du 30km/h sans problèmes...

Bonne continuation !

Marc (celui qui t'as vendu le CGX) mais aussi Sus tarmac parfois...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.biketothefuture.ch
ffichter
**


Messages : 105
Localisation : Lavaux/CH
VPH : Flevobike
Date d'inscription : 01/03/2006

MessageSujet: Re: Performance du vélo couché et physiologie humaine   Ven 10 Mar 2006, 10:04

mtauss a écrit:

La première chose à faire pour améliorer les perfs dans ton cas est de mettre des pédales à click... Ca permettra aussi de limiter les effets sur les quadriceps... Il faut aussi y aller doucement... Faire d'emblée 23 bornes tous les jours n'est pas évident... Donc il faut rouler + doucement... Quitte à faire même 52 minutes ou + les premiers jours... Avec des clik et un bon entrainement et des habits moulants de vélos, sur un CGX tu devrais sur ce parcours faire du 30km/h sans problèmes...

Arf arf, encore du matos a acheter ! J'avoue que j'esperais faire une impasse sur les pedales a click... mais bon faut ce qu'il faut, on va laisser une paire de pompes "civiles" au bureau et ajouter un accessoire sportif a notre arsenal (les Shimano "mixtes" PD-M324 que tu m'as recommandees).

Puisque je ne compte pas marcher avec mes pompes de velo, et que la vraie raison de l'achat de ces pompes est la perf', je pourrais tant qu'a faire acheter des chaussures de course... une recommandation, la aussi ?

Fred
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julius
Pilier du forum
avatar

Messages : 950
Localisation : Draveil ( 91 )
VPH : CNPUZ Prototype, 8 Freight, Rene Herse 1981, Charrel Tandem 1948
Date d'inscription : 13/01/2006

MessageSujet: Re: Performance du vélo couché et physiologie humaine   Ven 10 Mar 2006, 10:11

Prends tes chaussures assez rigides , si tu ne souhaites pas marcher avec ,
ca t'évitera d'acheter une autre paire 6 mois plus tard pour la perf
Une solution intéréssante est la sandale shimano , car utilisable toute l'année !
L'été pieds nus , en automne / printemps avec une chausette , l'hiver avec une chausette en néoprène genre kayak ( si pluie ) ou une surchaussure de vélo + chausette laine ( froid sec )

"just my two cents"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://igg.me/at/bb24h
ffichter
**


Messages : 105
Localisation : Lavaux/CH
VPH : Flevobike
Date d'inscription : 01/03/2006

MessageSujet: Re: Performance du vélo couché et physiologie humaine   Ven 10 Mar 2006, 11:41

Julius a écrit:
Prends tes chaussures assez rigides , si tu ne souhaites pas marcher avec ,
ca t'évitera d'acheter une autre paire 6 mois plus tard pour la perf
Une solution intéréssante est la sandale shimano , car utilisable toute l'année !
L'été pieds nus , en automne / printemps avec une chausette , l'hiver avec une chausette en néoprène genre kayak ( si pluie ) ou une surchaussure de vélo + chausette laine ( froid sec )

"just my two cents"

Merci pour la suggestion, je vais acheter ces sandales et des chaussettes neoprene.

Fred
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mtauss
Accro du forum
avatar

Messages : 1430
Âge : 52
Localisation : Genève / Suisse
VPH : variés
Date d'inscription : 06/01/2006

MessageSujet: Re: performance du vélo couché   Sam 11 Mar 2006, 00:12

mtauss a écrit:
Pour Marc Tauss:le siege réglable basculant ??? alors tu en as en stock
??
Papy volant


Pour en revenir à ce siège basculant, j'ai retrouvé un dessin du concept du sherpa qui date de Cyclevision 2000... Il y a 6 ans déjà... Ou l'on voit bien le principe de changement de hauteur/empattement/inclinaison du siège prévue sur le Sherpa... Malheureusement, ce Sherpa ne semble pas encore se décider à voir le jour... Mais sans doutes qu'un jour on pourra rouler dessus... En tous cas, j'y crois fermement... Le concept est vraiment séduisant : coffre sous le cadre spacieux, dérailleur qui permet de changer les vitesses à l'arrêt sont deux autres innovations marquantes parmi d'autres qui ne peuvent/doivent pas rester indéfinimment dans les tiroirs de Bauke Muntz (le designer du Sherpa et de bien d'autres vélos intéressant, dont certains roulent... Comme par exemple le Versatile... Et certains autres modèles Flevo...

Mais voici l'image (si image shack veut bien marcher cette fois...)




Salut !


Sus Tarmac
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.biketothefuture.ch
fassil
***


Messages : 175
Âge : 59
Localisation : Ain puis Mauritanie, bientôt
VPH : Speed 2006 et Seiran SL
Date d'inscription : 03/02/2006

MessageSujet: Re: Performance du vélo couché et physiologie humaine   Sam 11 Mar 2006, 09:41

Salut,

Je signe à fond pour les sandale Shim que j'ai testé avant qu'un trop long hiver ne s'installe par ici...
Un rare plaisir que de rouler en sentant le vent circuler entre les doigts de pied (en éventail, si l'on veut !).

Petit rebondissement sur le post de mtauss:

Etant maintenant convaincu des bienfaits du rétropédalage couché, je signale toutefois qu'outre sa mise en oeuvre assez aisée sur un bent, il permet aussi de changer de plateau à l'arrêt sans descendre du joujou, puisque ceci ce fait sur la roue libre.

A +/suivre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mtauss
Accro du forum
avatar

Messages : 1430
Âge : 52
Localisation : Genève / Suisse
VPH : variés
Date d'inscription : 06/01/2006

MessageSujet: Re: Performance du vélo couché et physiologie humaine   Sam 11 Mar 2006, 09:55

fassil a écrit:
Salut,

Etant maintenant convaincu des bienfaits du rétropédalage couché, je signale toutefois qu'outre sa mise en oeuvre assez aisée sur un bent, il permet aussi de changer de plateau à l'arrêt sans descendre du joujou, puisque ceci ce fait sur la roue libre.

A +/suivre...


Effectivement, je n'avais même pas pensé à cet avantage du rétropédalage... Tu es situé où exactement dans l'ain ??? (réponse privée si tu préfères) pour qu'on puisse éventuellement aller rouler un jour ensemble...

@+

Marc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.biketothefuture.ch
fassil
***


Messages : 175
Âge : 59
Localisation : Ain puis Mauritanie, bientôt
VPH : Speed 2006 et Seiran SL
Date d'inscription : 03/02/2006

MessageSujet: Re: Performance du vélo couché et physiologie humaine   Sam 11 Mar 2006, 11:24

Je suis dans le Valromey (à l'ouest de Bellegarde), à portée de bent de Genève, ce serait donc volontiers, enfin s'il daignait s'arrèter de neiger (grrrr, quatre mois que ça dure...)!

A +, donc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fassil
***


Messages : 175
Âge : 59
Localisation : Ain puis Mauritanie, bientôt
VPH : Speed 2006 et Seiran SL
Date d'inscription : 03/02/2006

MessageSujet: Re: Performance du vélo couché et physiologie humaine   Sam 11 Mar 2006, 12:03

mtauss a écrit:


Mais dans le cas de l'étude, peut-être que les scientifiques en question ne savaient même pas que des vrais vélos couchés existent... Ou alors il le savaient peut-être et ont tout fait pour démontrer que ça n'avance pas... (enfin, la j'y vais un peu fort...)

Même en passant sur le cadre fort peu rigoureux du test, en lisant la conclusion:

"Il y aurait donc un désavantage physiologique du vélo couché qui offre une efficacité energétique moindre aux muscles inférieurs, par simple effet de pression hydrostatique liée à la gravité."

Question:

Et la quantité de sang en VD qui doit remonter s'oxygèner, et qui doit-être égale à celle qui descend alimenter le muscle (sinon, y'a une fuite !), elle échappe à la gravité, celle-la (lévitation ou capilarité, m'interroge-je)!!

A +
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lepoune
Accro du forum
avatar

Messages : 1043
Localisation : Pontavert, Aisne, France
VPH : retraité (en fait, vieux vélo...)
Date d'inscription : 04/01/2006

MessageSujet: Re: Performance du vélo couché et physiologie humaine   Sam 11 Mar 2006, 13:51

Les coureurs de demi-fond commencent à utiliser des chaussettes très hautes, sorte de bas qui permettraient une meilleure oxygénation des muscles...

Suite à un probléme de déchirure musculaire, j'ai utilisé sur conseil médical des bas de contention dont le rôle est de provoquer un drainage de l'oedème par "serrage" de la jambe jusqu'à mi-cuisse en provoquant une accélération de la vitesse du flux sanguin.

Il existe plusieurs niveau "d'accélération".
Pour info, le niveau 1 mulitplierait par 5 la vitesse du flux sanguin dans les petits vaisseaux.

De là à ce que ça améliore l'oxygénation musculaire...

yapa un toubib su'l'forum ?
:velo1:
A+
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fassil
***


Messages : 175
Âge : 59
Localisation : Ain puis Mauritanie, bientôt
VPH : Speed 2006 et Seiran SL
Date d'inscription : 03/02/2006

MessageSujet: Re: Performance du vélo couché et physiologie humaine   Sam 11 Mar 2006, 16:22

Emporté par mon élan dans le "cassage" de ce test, j'en ai sans doute mal interprété la conclusion. La pression hydrostatique interviendrait au niveau du muscle en favorisant le transfert d'oxygène quand il est plutôt dans la partie basse de la "tuyauterie" plus que sur le débit sanguin global.
Enfin j'ose espèrer bien que tout ceci dépasse totalement mon seuil de compétence.
Cela doit être cette p. de neige qui m'empèche de rouler et qui commence à me stresser...
Comme dit lepoune, Il faudrait vraiment un toubib couché pour éclaircir l'histoire.

A +
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Glace de Feu
Pilier du forum
avatar

Messages : 944
Âge : 52
Localisation : Proche banlieue de Grenoble
VPH : M5 SP559 vert ; Zockra KA LD 571/622 blanc et bleu
Date d'inscription : 04/01/2006

MessageSujet: Re: Performance du vélo couché et physiologie humaine   Sam 11 Mar 2006, 17:45

Ce qui me fait surtout bien marrer dans certaines réactions, c'est qu'une seule personne a pris la peine de me demander une copie de l'article pour le lire... M'enfin c'est dans l'air du temps... Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mtauss
Accro du forum
avatar

Messages : 1430
Âge : 52
Localisation : Genève / Suisse
VPH : variés
Date d'inscription : 06/01/2006

MessageSujet: Re: Performance du vélo couché et physiologie humaine   Dim 12 Mar 2006, 02:21

yapa un toubib su'l'forum ?
:velo1:
A+[/quote]


J'ai transmis à Doc Gerry... un vrai toubib qui vient avec nous à Cyclevision, qui roule tous les jours en Quest, en T-Bone et en Lightning F40 depuis prêt de 10 ans... Je pense qu'il est tout indiqué pour répondre... Il le fera probablement sur ce forum...

Salut !

Sus Tarmac
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.biketothefuture.ch
mtauss
Accro du forum
avatar

Messages : 1430
Âge : 52
Localisation : Genève / Suisse
VPH : variés
Date d'inscription : 06/01/2006

MessageSujet: Re: Performance du vélo couché et physiologie humaine   Dim 12 Mar 2006, 02:55

Glace de Feu a écrit:
Ce qui me fait surtout bien marrer dans certaines réactions, c'est qu'une seule personne a pris la peine de me demander une copie de l'article pour le lire... M'enfin c'est dans l'air du temps... Laughing


Effectivement, ta remarque est tout à fait pertinente... Faudrait quand même lire avant d'juger...

As-tu la possibilité de recopier le texte de l'article (même en angliche) dans un post sur ce forum ?

Salut !

Sus Tarmac
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.biketothefuture.ch
Glace de Feu
Pilier du forum
avatar

Messages : 944
Âge : 52
Localisation : Proche banlieue de Grenoble
VPH : M5 SP559 vert ; Zockra KA LD 571/622 blanc et bleu
Date d'inscription : 04/01/2006

MessageSujet: Re: Performance du vélo couché et physiologie humaine   Dim 12 Mar 2006, 16:53

mtauss a écrit:

Effectivement, ta remarque est tout à fait pertinente... Faudrait quand même lire avant d'juger...

As-tu la possibilité de recopier le texte de l'article (même en angliche) dans un post sur ce forum ?

Merci pour ton bon sens, grand Marc.

Le recopier ici n'est pas possible pour deux raisons : (1) je l'ai uniquement au format pdf et il fait 9 pages, (2) les copyright sur les revues scientifiques sont sévères, il est donc formellement interdit de reproduire en l'état un article sur un site web, sauf à obtenir l'autorisation explicite de l'éditeur.

En revanche, rien ne s'oppose à ce que j'en envoie une copie à des "collègues de travail conduisant des recherches"... Wink Suffit de me mettre un message perso avec l'email auquel envoyer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yellowsubnarine
*
avatar

Messages : 33
Localisation : Geneva, Switzerland
VPH : Quest, M5 CHR, F-40
Date d'inscription : 01/03/2006

MessageSujet: Re: Performance du vélo couché et physiologie humaine   Dim 12 Mar 2006, 22:10

Bonjour tout le monde! Sustarmac m'a signalé une discussion sur les aspects physiologiques du VC. Je tiens à préciser tout d'abord que je ne suis pas toubib (comme ça, vous éviterez de me demander des consultations on-line! Rolling Eyes ), mais ostéo et que j'ai quelques notions de physiologie. Pour le reste, il a pas raconté d'âneries!

Je ne suis pas au courant du texte (ou test) en question, mais la tendance actuelle chez les coureurs de fond, c'est d'augmenter la contention des jambes par des bas spéciaux et ainsi d'éviter qu'une stase veineuse se crée. Le travail musculaire favorise un appel sanguin. les muscles se congestionnent (les body builders le savent Wink ) mais si on veut que l'effort dure dans le temps (endurance) il faut permettre une bonne irrigation (apport d'oxygène et élimination des toxines). Dans un cas de suite de traumatisme, ça a toute sa raison d'être, mais dans un cas normal, la phyiologie est très perfectionnée, et je n'ai pas encore lu quelque chose de sérieux sur ce genre de produit.

Si quelqu'un a plus d'infos je suis preneur


Yellosubnarine alias Gerry
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mtauss
Accro du forum
avatar

Messages : 1430
Âge : 52
Localisation : Genève / Suisse
VPH : variés
Date d'inscription : 06/01/2006

MessageSujet: Re: Performance du vélo couché et physiologie humaine   Lun 13 Mar 2006, 03:03

[quote="yellowsubnarine"]Bonjour tout le monde! Sustarmac m'a signalé une discussion sur les aspects physiologiques du VC. Je tiens à préciser tout d'abord que je ne suis pas toubib (comme ça, vous éviterez de me demander des consultations on-line! Rolling Eyes ), mais ostéo et que j'ai quelques notions de physiologie. Pour le reste, il a pas raconté d'âneries!

Quoi ??? T'es pas toubib ???? Alors la j'suis ultra déçu... Tu descend d'un coup de 3 narines dans mon estime... confused confused confused

A+ lol!

Sus Tarmac !

PS : Gerry, à l'occasion va dans la section vélomobile... Et réponds à Dave Balfour par rapport à la vie à bord d'un Quest...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.biketothefuture.ch
Glace de Feu
Pilier du forum
avatar

Messages : 944
Âge : 52
Localisation : Proche banlieue de Grenoble
VPH : M5 SP559 vert ; Zockra KA LD 571/622 blanc et bleu
Date d'inscription : 04/01/2006

MessageSujet: Re: Performance du vélo couché et physiologie humaine   Lun 13 Mar 2006, 18:08

yellowsubnarine a écrit:

Je ne suis pas au courant du texte (ou test) en question, mais la tendance actuelle chez les coureurs de fond, c'est d'augmenter la contention des jambes par des bas spéciaux et ainsi d'éviter qu'une stase veineuse se crée.
Yellosubnarine alias Gerry

Gerry, en fait ce n'est pas tant sur les bas de contention qu'on discutait, c'est sur le flux sanguin et l'apport d'oxygène aux muscles des jambes en position allongée, comparée à la position debout. Si tu as un point de vue de praticien là-dessus, il serait fort intéressant que tu le partages. Si tu le souhaites je peux te faire parvenir l'article d'Egana et al. (2006) à partir duquel est partie notre discussion. Mets-moi juste un message perso avec l'adresse électronique à laquelle t'envoyer l'article. study
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lepoune
Accro du forum
avatar

Messages : 1043
Localisation : Pontavert, Aisne, France
VPH : retraité (en fait, vieux vélo...)
Date d'inscription : 04/01/2006

MessageSujet: Re: Performance du vélo couché et physiologie humaine   Ven 17 Mar 2006, 21:39

Glace de Feu a écrit:
...ce n'est pas tant sur les bas de contention qu'on discutait...
Soit, mais quand même...
Après interview de personnes compétentes dans le domaine (médical et/ou sportif) :
1- l'expression "bas de contention" est réservée à l'aspect médical.
2- dans le domaine sportif, l'expression en vigueur est : "chaussette de récupération"
Comme le précisait YELOWSUBNARINE, le but de l'équipement de "contention" est d'éviter la formation de stases, c'est à dire de ralentissement voire de fermeture d'une partie du circuit veineux, en particulier sur des petits vaisseaux.
L'équipement agit sur la circulation du "sang bleu". Il ne permet donc pas à priori de meilleure oxygénation des muscles mais il favorise l'élimination des toxines après l'effort.
Il n'y aurait pas utilité à porter des chaussettes de récupération pendant l'effort.
Les rugbymen auraient été les premiers à tester l'efficacité des chaussettes de récupération.
Il semblerait que les sportifs qui ont un gros besoin de récupération en portent aussi, mais toujours après l'effort et encore faut-il qu'il soit relativement long pour le justifier.
Ce type d'usage permettrait de réduire les besoins en massage d'élimination et de réduire la nécessité de "footing de décrassage" des lendemains (de match, de compét...).
Les chaussettes de récupération sont adaptées à chaque sport et, au sein de chaque sport, à chaque musculation des individus. Un pilier n'a pas les mêmes jambes qu'un ailier, qu'un cycliste, qu'un basketteur etc...

:velo1:
A+
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yellowsubnarine
*
avatar

Messages : 33
Localisation : Geneva, Switzerland
VPH : Quest, M5 CHR, F-40
Date d'inscription : 01/03/2006

MessageSujet: Re: Performance du vélo couché et physiologie humaine   Sam 18 Mar 2006, 22:20

Citation :
Quoi ??? T'es pas toubib ???? Alors la j'suis ultra déçu... Tu descend d'un coup de 3 narines dans mon estime...

Ben quoi tu travailles pour l'Eglise et tu vends des vélos, non?? silent

A+
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mtauss
Accro du forum
avatar

Messages : 1430
Âge : 52
Localisation : Genève / Suisse
VPH : variés
Date d'inscription : 06/01/2006

MessageSujet: Re: Performance du vélo couché et physiologie humaine   Dim 19 Mar 2006, 07:20

yellowsubnarine a écrit:
Citation :
Quoi ??? T'es pas toubib ???? Alors la j'suis ultra déçu... Tu descend d'un coup de 3 narines dans mon estime...

Ben quoi tu travailles pour l'Eglise et tu vends des vélos, non?? silent

A+

Bin pas vraiment, puisque la compta que je fait pour le Centre Social Protetant à Genève n'a pas grand chose à voir avec l'église...

A vrai dire les seuls 2 liens qui subsistent entre le centre social protestant et l'église protestante est une subvention de l'église de 20'000.-/an sur un budget de 5'000'000.- + un membre de l'église au comité (sur 15)...

Mais pour revenir au sujet : Que pense-tu de la moindre efficacité des muscles avec une position + couchée au niveau du flux sanguin ???

Sus Tarmac
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.biketothefuture.ch
yellowsubnarine
*
avatar

Messages : 33
Localisation : Geneva, Switzerland
VPH : Quest, M5 CHR, F-40
Date d'inscription : 01/03/2006

MessageSujet: flux sanguin   Ven 24 Mar 2006, 23:03

Le papier d'Egana est intéressant et met en évidence la diminution de la puissance sur ergomètre en position couchée du tronc, jambe surélevée par rapport à une position vélo droite, mais ne donne pas d'explication sur le mécanisme.

Une étude (1990-1991 Too) sur la recherche d'une position optimale, a mis en évidence que l'angle idéal tronc-fémur se situait à 105°, et que si on inclinait le pilote de 30° en AR ou en AV en gardant le même angle tronc-fémur, il n'y avait aucune différence de puissance!

Une autre étude qui a servi pour le Daedalus (avion à propulsion humaine qui a parcouru 119km sur la mer) n'a pas trouvé de différence de puissance entre la position semi-couchée et droite.

Il me semble que dans l'étude d'Egana, il y a quelques points importants dans la méthode qu'il faut considérer.

1) la position du tronc est horizontale; le poids de la cage thoracique et de la masse abdominale agissent en défaveur d'une bonne ventilation, donc moins bonne efficacité énergétique. En position verticale, le thorax est dégagé sans pression, les côtes sont libres!

2) Des sangles maintiennent les épaules et donc empêchent une bonne ventilation par les muscles inspirateurs accessoires au niveau du cou et des épaules

3) les membres inférieurs sont au dessus du niveau du coeur; le système circulatoire est conçu pour fonctionner avec le coeur au dessus des membres qui développent la puissance (bipèdes ou quadrupèdes)

A ma connaissance il n'y a pas de VPH performant qui a un axe de pédalier au dessus du niveau du coeur et les sièges ont tous une inclinaison qui favorise la descente du diaphragme (muscle inspirateur principal).

Les conclusions que l'ont peut retirer de ce travail permettent en fait de donner un bout de réponse à la baisse de performance des VPH en montée. Je pense que si la pente fait dépasser l'axe de pédalier du niveau du coeur, on commence à avoir une baisse de l'efficacité circulatoire.

En tout cas, ce travail ne permet pas de généraliser la baisse de performance vélo droit/vélo couché. Il y a trop de configurations existantes et aucune qui se rapproche de la configuration expérimentale.

Au plaisir de vous lire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Glace de Feu
Pilier du forum
avatar

Messages : 944
Âge : 52
Localisation : Proche banlieue de Grenoble
VPH : M5 SP559 vert ; Zockra KA LD 571/622 blanc et bleu
Date d'inscription : 04/01/2006

MessageSujet: Re: Performance du vélo couché et physiologie humaine   Ven 24 Mar 2006, 23:59

Et bien en voilà une vraie argumentation qui fait plaisir à lire, et pas une réaction épidermique du genre "ah, encore un qui dit du mal du bent" ! Merci Gérard. Les points que tu soulèves paraissent bien pertinents. Je vais transmettre illico tes remarques à Mikel Egana. On verra s'il embraye.

Aurais-tu une copie de l'article 90-91 ainsi que celle sur le Daedalus ? J'en suis preneur par email perso. Merci d'avance. Cool

Eh Ly Masse, ça y est, tu sais pourquoi tu as eu un peu de mal dans le final à 15% du col du Buisson l'année dernière... Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Glace de Feu
Pilier du forum
avatar

Messages : 944
Âge : 52
Localisation : Proche banlieue de Grenoble
VPH : M5 SP559 vert ; Zockra KA LD 571/622 blanc et bleu
Date d'inscription : 04/01/2006

MessageSujet: Re: Performance du vélo couché et physiologie humaine   Sam 25 Mar 2006, 00:01

Et bien en voilà une vraie argumentation qui fait plaisir à lire, et pas une réaction épidermique du genre "ah, encore un qui dit du mal du bent" ! Merci Gérard. Les points que tu soulèves paraissent bien pertinents. Je vais transmettre illico tes remarques à Mikel Egana. On verra s'il embraye.

Aurais-tu une copie de l'article 90-91 ainsi que celle sur le Daedalus ? J'en suis preneur par email perso. Merci d'avance. Cool

Eh Ly Masse, ça y est, tu sais pourquoi tu as eu un peu de mal dans le final à 15% du col du Buisson l'année dernière... Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fassil
***


Messages : 175
Âge : 59
Localisation : Ain puis Mauritanie, bientôt
VPH : Speed 2006 et Seiran SL
Date d'inscription : 03/02/2006

MessageSujet: Re: Performance du vélo couché et physiologie humaine   Sam 25 Mar 2006, 11:00

Salut,

Puisque que l'on parle de gravité, de hauteur de pédalier et de la baisse de performance des VPH en montée entre autre, il me semble ceci, et arrêtez moi si je me trompe:
Lorsque la route s'incline et que l'aéro cède la place à la gravité, c'est quand même une fichtre bonne idée que de placer le poids du "forçat de la route" au-dessus du pédalier pour l'additionner plus (danseuse) ou moins (assis) à la force musculaire plutôt qu'un mètre derrière !!
C'est marrant, j'ai l'impression simultanée de sortir une évidence et de me faire l'avocat du diable !!

A suivre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Performance du vélo couché et physiologie humaine   

Revenir en haut Aller en bas
 
Performance du vélo couché et physiologie humaine
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
 Sujets similaires
-
» Aviron et vélo couché
» 1er Rassemblement National Italien de Vélos Couchés (25-26-27 /06)
» La distribution des vélos couchés
» construction deux roues couché en bois
» mon velo couché

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum du Vélorizontal, vélo couché et autres véhicules à propulsion humaine :: Premiers Maillons :: Vélorizontal-
Sauter vers: