Le Forum du Vélorizontal, vélo couché et autres véhicules à propulsion humaine

Le forum francophone de tous les amateurs de cette pratique cycliste
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Orientation du marché du vélo couché

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 8 ... 14  Suivant
AuteurMessage
Papy volant
Accro du forum
avatar

Messages : 7498
Âge : 80
Localisation : Chartres
VPH : Bacchetta ;VK1;tri Scorpion FS
Date d'inscription : 05/01/2006

MessageSujet: Re: Orientation du marché du vélo couché   Ven 18 Sep 2015, 17:33

Pendloup ecrit
"ce qui manque au VC ce sont des engins a moins de 1000 euros etc"
**sur Bento
-sur 70 annonces de deux roues
il y a
22 engins de 1000 euros et moins..
des engins qui auraient fait notre bonheur a nos debuts ..il y a 20 ans
et là..ils dorment !! confused
Papy volant
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Didier33
Modo
avatar

Messages : 8016
Âge : 58
Localisation : Marcheprime
VPH : Metabike 20X26 bleu rolhoffisé - Catrike Trail jaune Rohloffisé et électrifié
Date d'inscription : 04/05/2007

MessageSujet: Re: Orientation du marché du vélo couché   Ven 18 Sep 2015, 17:56

Peut-être y a t'il aussi beaucoup de gens qui n'ont pas retiré leurs annonces après vente...
C'est assez courant.

__________________________________
"C'est déjà dur d'être pauvre, si en plus il faut se priver..." - Coluche -
"Y'a pas de grands, y'a pas de petits: La bonne longueur pour les jambes c'est quand les pieds touchent bien par terre" - Coluche aussi -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Orientation du marché du vélo couché   Ven 18 Sep 2015, 18:11

Pendloup a écrit:
Mais ça viendra quand la production pourra s'industrialiser.

C'est déjà le cas des grandes marques de VD et contrairement à elles j'ai pas envie de voir les cadres de VH fabriqués à Taïwan ou je ne sais où en Chine
Revenir en haut Aller en bas
grand pierre
Modo
avatar

Messages : 2386
Âge : 57
Localisation : Caveirac (30)
VPH : Ice adventure HD + Azub Fat-Tris + Ice VTX
Date d'inscription : 01/09/2012

MessageSujet: Re: Orientation du marché du vélo couché   Ven 18 Sep 2015, 18:40

Fonceurcouché a écrit:
Pendloup a écrit:
Mais ça viendra quand la production pourra s'industrialiser.

C'est déjà le cas des grandes marques de VD et contrairement à elles j'ai pas envie de voir les cadres de VH fabriqués à Taïwan ou je ne sais où en Chine

Parce que tu crois que beaucoup de marques (même très connues) fabriquent elles mêmes leurs cadres ?

__________________________________
" Tu ne sais jamais à quel point tu es fort jusqu'au jour où être fort reste la seule option. " (Bob Marley)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Orientation du marché du vélo couché   Ven 18 Sep 2015, 18:51

Pour les VH je ne suis pas sûr mais j'espère que c'est fait dans le pays d'origine dans la majorité des cas.

Je ne dis pas que c'est systématique mais les VD haut de gamme sont vendus bien plus chers qu'ils ne devraient.
Revenir en haut Aller en bas
Didier33
Modo
avatar

Messages : 8016
Âge : 58
Localisation : Marcheprime
VPH : Metabike 20X26 bleu rolhoffisé - Catrike Trail jaune Rohloffisé et électrifié
Date d'inscription : 04/05/2007

MessageSujet: Re: Orientation du marché du vélo couché   Ven 18 Sep 2015, 19:21


__________________________________
"C'est déjà dur d'être pauvre, si en plus il faut se priver..." - Coluche -
"Y'a pas de grands, y'a pas de petits: La bonne longueur pour les jambes c'est quand les pieds touchent bien par terre" - Coluche aussi -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
red_is_dead
***
avatar

Messages : 192
Âge : 28
Localisation : Strasbourg
VPH : Rans X Stream 26
Date d'inscription : 13/01/2013

MessageSujet: Re: Orientation du marché du vélo couché   Ven 18 Sep 2015, 20:15

En tant que vélotafeur je suis d'accord avec Fleur sur le fait qu'en ville un VD, même de course, est plus facile qu'un VC notamment en USS. Je trouve aussi que même si ça se fait, tirer une remorque en VC est plus compliqué niveau conduite, au quotidien je ne me verrais pas aller à la crèche avec le couché sans parler du fait que c'est plus dur à garer (en USS). Du coup mon Panorama (VD) fait 4000km par an, mon StreetMachine 2000km (vacances et balade principalement), le S'Comp péniblement 200km.

Au final, les cyclosportifs sont trop englués dans leurs habitudes et traditions (ce qui n'est pas nouveau), les VTTistes sont plus ouverts d'esprit niveau matos mais pas forcément la cible. Pour les autres le seul argument recevable est le confort, mais faut-il pour s'en apercevoir faire plus de 90km an en moyenne (en France par habitant). On en revient au nombre de cyclistes au global, amputé d'une majorité des sportifs, des VTTistes et de ceux pour qui le VC n'apportera rien au regard de la pratique qu'ils ont. Au final je pense qu'intrinsèquement le VC ne peut pas être un produit de masse, inutile de le fantasmer.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fleur
Accro du forum
avatar

Messages : 2618
VPH : Toxy ZR, tandem Hase Pino
Date d'inscription : 26/06/2009

MessageSujet: Re: Orientation du marché du vélo couché   Ven 18 Sep 2015, 20:41

Fonceurcouché a écrit:
Pour les VH je ne suis pas sûr mais j'espère que c'est fait dans le pays d'origine dans la majorité des cas.

Optima, dont l'arret de production a suscité cette discussion, fait fabriquer ses cadre a Taiwan depuis très longtemps.

Raptobike aussi.

Pour Challenge, il y a eu toute une discussion mais au final il semblait bien que ses cadres étaient fabriqués aux Pays-bas.

Toxy et Zox font fabriquer leurs cadre en Allemagne semble-t-il.

Hase, HP Velotechnik et Azub, je ne sais pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
red_is_dead
***
avatar

Messages : 192
Âge : 28
Localisation : Strasbourg
VPH : Rans X Stream 26
Date d'inscription : 13/01/2013

MessageSujet: Re: Orientation du marché du vélo couché   Ven 18 Sep 2015, 20:53

De mémoire HPV est parti à Taïwan en passant à l'aluminium sur le Streetmachine mais je me trompe peut être. Azub il semblerait que ce soit soudé en République Tchèque, n'avaient-il pas des retards de livraison liés à un soudeur avec un pied dans le plâtre?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chabizar
Accro du forum
avatar

Messages : 6618
Localisation : Villeurbanne
VPH : Giro 20 comme outil Leatherman - Stinger à l'hôpital - Baron en jachère
Date d'inscription : 26/03/2006

MessageSujet: Re: Orientation du marché du vélo couché   Ven 18 Sep 2015, 20:57

red_is_dead a écrit:
En tant que vélotafeur je suis d'accord avec Fleur sur le fait qu'en ville un VD, même de course, est plus facile qu'un VC notamment en USS. Je trouve aussi que même si ça se fait, tirer une remorque en VC est plus compliqué niveau conduite, au quotidien je ne me verrais pas aller à la crèche avec le couché sans parler du fait que c'est plus dur à garer (en USS). Du coup mon Panorama (VD) fait 4000km par an, mon StreetMachine 2000km (vacances et balade principalement), le S'Comp péniblement 200km.

Moi non plus je ne me verrais pas rouler en utilitaire avec un StreetMachine, car la potence directe limite le rayon de braquage. Plus généralement avec un USS, faut voir, ça dépend du rayon de braquage. Je crois me souvenir que mon Sinner Demon 20/20 de 2003 allait pas trop mal (avant qu'on me le vole  Sad ). Avec le Giro 20 je tourne comme je veux, c'est plutôt les remorques que j'accroche derrière qui m'obligent à prendre des virages larges. Ton S-comp c'est un 20" ? Si oui, je trouve la hauteur de siège un peu trop faible pour de l'utilitaire.
Cherchez pas, mon vélo c'est le meilleur jocolor


red_is_dead a écrit:

Au final, les cyclosportifs sont trop englués dans leurs habitudes et traditions (ce qui n'est pas nouveau), les VTTistes sont plus ouverts d'esprit niveau matos mais pas forcément la cible. Pour les autres le seul argument recevable est le confort, mais faut-il pour s'en apercevoir faire plus de 90km an en moyenne (en France par habitant). On en revient au nombre de cyclistes au global, amputé d'une majorité des sportifs, des VTTistes et de ceux pour qui le VC n'apportera rien au regard de la pratique qu'ils ont. Au final je pense qu'intrinsèquement le VC ne peut pas être un produit de masse, inutile de le fantasmer.

Produit de masse je n'y crois pas non plus, mais les gènes du vélo couché auront peut-être un avenir dans les véhicules légers.
Ajoutez un carénage au Longabike, mélangez bien, quel genre de cocktail a-t-on ? Un genre de Toyota i-road ?
https://www.toyota.fr/world-of-toyota/concept-cars/i-road.json
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.cyclociel.com
red_is_dead
***
avatar

Messages : 192
Âge : 28
Localisation : Strasbourg
VPH : Rans X Stream 26
Date d'inscription : 13/01/2013

MessageSujet: Re: Orientation du marché du vélo couché   Ven 18 Sep 2015, 21:27

chabizar a écrit:
Produit de masse je n'y crois pas non plus, mais les gènes du vélo couché auront peut-être un avenir dans les véhicules légers.
Plutôt d'accord aussi et je persiste à dire que l'augmentation du nombre de VC c'est la banalisation du vélo hors contexte sportif qui en sera le premier moteur.

Mon Flux est en 451 et U-Bar et effectivement un peu bas pour de l'utilitaire (cependant pour de la rando légère il est extra).

Bref, je revends mes deux et je reviens à mon plan de départ: un Giro 26, en Rohloff/SON pour mes 30 ans
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lolo39
Pilier du forum
avatar

Messages : 927
Âge : 47
Localisation : Haut-Jura
VPH : VTT converti en TD (Agenda auparavant)
Date d'inscription : 01/05/2009

MessageSujet: Re: Orientation du marché du vélo couché   Ven 18 Sep 2015, 23:24

red_is_dead a écrit:


Au final, les cyclosportifs sont trop englués dans leurs habitudes et traditions (ce qui n'est pas nouveau), les VTTistes sont plus ouverts d'esprit niveau matos mais pas forcément la cible. Pour les autres le seul argument recevable est le confort, mais faut-il pour s'en apercevoir faire plus de 90km an en moyenne (en France par habitant). On en revient au nombre de cyclistes au global, amputé d'une majorité des sportifs, des VTTistes et de ceux pour qui le VC n'apportera rien au regard de la pratique qu'ils ont. Au final je pense qu'intrinsèquement le VC ne peut pas être un produit de masse, inutile de le fantasmer.

+1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jpl83
Accro du forum
avatar

Messages : 7089
Âge : 73
Localisation : St Raphael
VPH : Windcheetah compact, Sprint fs2. Ex VC : Fiero, Agenda, Lynxx, Strada, grassHopper, Cruzbike. Ex trike : Zoomer, kett
Date d'inscription : 17/12/2006

MessageSujet: Re: Orientation du marché du vélo couché   Sam 19 Sep 2015, 11:14

Ce forum est évidemment très partial : il est composé de gens "qui ont raison" de faire du vélo couché

Retrouver tout ceux qui ont eu des VC ... et qui les ont abandonnés
C'est pas facile ; ça donnerait pourtant un point de vue plus proche du vrai problème, en tous les cas, ça éliminerait le manque de magasin et le prix puisqu'ils avaient déjà franchi le pas

A défaut, plus facile, lisez les annonces sur bento. Quand la raison de la vent est indiquée, c'est le plus souvent "je n'arrivais pas à maitriser l'équilibre", "ne correspond pas à mon trajet", "je passe au trike", "je passe au VM"

Le VC pose plus de problèmes qu'il n'en résout ... pour ceux qui supportent le VD, et il y en a beaucoup, mais ce n'était pas mon cas

Quand il y a un bon produit, il prend tout seul : les planches à roulettes se sont vendues comme des petits pains, bien avant qu'il y ait des "champions". D'ailleurs mes petits enfants n'en connaissent pas, mais ils veulent jouer avec leurs copains ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phileb
Débutant(e)


Messages : 21
Âge : 57
Localisation : Sud Ardennes
VPH : Trice QNT - Baron
Date d'inscription : 19/08/2008

MessageSujet: Re: Orientation du marché du vélo couché   Sam 19 Sep 2015, 12:07

"Le VC pose plus de problèmes qu'il n'en résout ... pour ceux qui supportent le VD"

avec mon statut de débutant je n'aurais jamais osé écrire ça mais je suis d'accord à 100% avec ce commentaire d'un "ancien".

Bon après quand on aime et c'est mon cas on laisse de coté le négatif et on profite à plein des bons cotés.

Quand au coté utilitaire du VC, j'ai les 3 "races", un tri, un LR et maintenant un HR et je continu à utiliser mon VTC pour tout ce qui est purement urbain.
Rien que rapporter le pain en Baron je ne le sens pas !

Mais dès que le trajet est routier c'est toujours du VC.

De toute façon l'usage du vélo, droit ou couché, comme moyen de transport n'est pas vraiment pas d'actualité en France, du moins pas dans mon coin !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pendloup
Posteur d'argent
avatar

Messages : 372
Âge : 52
Localisation : 38 Bresson (France)
VPH : Tandem Azub Twin, Optima Lynx, Encore, ex tandem performer
Date d'inscription : 13/07/2012

MessageSujet: Re: Orientation du marché du vélo couché   Sam 19 Sep 2015, 14:42

Bonjour à tous

Le moins que l'on puisse dire c'est que le sujet fait débat. Et c'est déjà une bonne chose.

Mais ce qui me surprend, c'est cette insistance à vouloir comparer les vélos couchés aux seul 3 types de vélos droits : Vtc , Vtt, et course. 3 types de VD contre combien de configurations en VC ?

Ça me rappelle le temps où je recherchais un cadre course pour ma femme. On en a essayé 4 ! On a même regarder du côté du cadre sur mesure, sans plus de succès. Pourquoi ? parce que d'un cadre course à un autre, la position reste la même. Et ça ne lui convenait pas. Pareil pour les Vtts . Qu' est ce qui différencie un Vtt d'un autre ? Pas grand chose si ce c'est des considération de rigidité, de longueur et hauteur de cadre, d'équipement ... Et du côté des Vtcs ? pareil.

Or côté VC, le choix est pour le moins ambitieux. Entre 2 ou 3 roues, LR, HR ou entre les 2, plusieurs tailles de roues combinables, 3 types de cintres, propulsion ou traction, plusieurs types de direction, différentes longueurs d'empattement, orienté transport , course , rando, utilitaire , amorti ou pas, sièges réglables en inclinaison , etc ... . Le moins que l'on puisse dire c'est qu'on a que l'embarras du choix.

Alors pourquoi dire qu'un VC n'est pas adapté  au transport ? Un VTC est mieux qu'un baron pour tirer une remorque. Sans doute. Mais il y a différents VC parfaitement adaptés à cette fonction. Je peux en cité un, le mien, un lynx.

Rayon de braquage quasiment à angle droit, cintre hamster, grande roue à l'arrière en 20 pouces à l'avant, pas d'inter action avec la roue av. Au cours des vélorutions sur Grenoble on m'a fait passé dans des allées d'immeuble d'un mètre de large avec des angles droits. Sans pb.

Autre chose à considérer. Quand je lis des commentaires de débutants ou presque qui disent que leur vtt ou vct est plus facile à manœuvrer que leur VC,  j'aimerai rappeler que la plupart d'entre nous avons appris à faire du vélo droit juste après avoir appris à marcher.

Imaginons un enfant qui débute directement sur un VC. Croyez vous qu'il aura les mêmes considérations un fois adulte pour comparer un VC d'un VD ?
Tiens, une idée : Et si on développais un VC pour enfant, avec des roulettes pour débuter si besoin. Quoi de mieux que d'attaquer le marché pour les enfants afin d'en faire des utilisateurs plus tard ?

Autre considération. revenons au vélo loisir. Après tout, ça constitue un volume important de cyclistes. Quel choix as-t'on en VD ? Vélo de ville, Vtt et Vtc.  après toutes les discutions que j'ai eu avec ces cyclistes (comme vous j'imagine), les commentaires qui ressortent immanquablement , c'est que ça fait mal. Au fesses, au dos, au poignets et j'en passe, et c'est dur.
 Et si on leur proposait un autre type de vélo à ces promeneurs du dimanche . Pas un baron, mais un vélo assis avec petites roues , guidon haut et assez large, très facile à prendre en main ?

 Oui mais la question est : comment fait-on pour amener cette personnes à faire  la démarche d'essayer ?

 Si cette personne n'a pas dans son entourage quelqu'un pour lui en parler, pas de magasin visible et accessible pour lui montrer que ça existe , pas de référence dans les actualités sportives, ni dans la presse, ni à la télé, pas d'occasion d'en voir , comment peut-elle avoir le choix de faire autrement ?

Question , vous rappelez vous comment vous avez fait connaissance avec le VC ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Orientation du marché du vélo couché   Sam 19 Sep 2015, 15:03

+1

Pendloup a écrit:
Question , vous rappelez vous comment vous avez fait connaissance avec le VC ?

J'avais créé le sujet , c'est par là Wink
Revenir en haut Aller en bas
Fleur
Accro du forum
avatar

Messages : 2618
VPH : Toxy ZR, tandem Hase Pino
Date d'inscription : 26/06/2009

MessageSujet: Re: Orientation du marché du vélo couché   Sam 19 Sep 2015, 15:56

jpl75 a écrit:
Le VC pose plus de problèmes qu'il n'en résout ... pour ceux qui supportent le VD, et il y en a beaucoup, mais ce n'était pas mon cas

Quand il y a un bon produit, il prend tout seul : les planches à roulettes se sont vendues comme des petits pains, bien avant qu'il y ait des "champions". D'ailleurs mes petits enfants n'en connaissent pas, mais ils veulent jouer avec leurs copains ...

+1 aussi bien pour les limites de VC que pour les bon produits qui prennent tout seul sans des tonnes de publicité.

Combien sur de forum ont un VC et un VD et utilisent les deux le VD comme utilitaire et les VC pour le plaisir ?

La remarque sur le nombre d'utilisateurs de VC qui ont abandonné le VC qui sont a mon avis plus nombreux que ceux qui ont persévéré dans le VC démontre a suffisance les problèmes d'utilisation rencontrés avec les VC (ces acheteurs ayant acheté un VC, le prix et le manque de magasins ne sont pas le problème pour ces cyclistes).

Pour les VD, au niveau usage loisirs qui représente en France la grosse majorité des vélo, le VTT est roi avec énormément d'utilisateurs qui roulent sur des chemins et sentiers difficilement accessibles aux VC. Ces cyclistes n'acheteront jamais un VC car il ne leur permet pas de rouler ou ils veulent rouler.

En Belgique et aux Pays-bas, beaucoup plus de VD utilitaires mais pas plus de VC qu'en France car pour cet usage aussi le VC est moins efficace que le VD et même lorsqu'il permet de faire la même chose qu'un VD, il ne le fait surement pas mieux. La seule motivation restant étant le confort du VC mais les cyclistes éduqués sur un VD n'ont pour la majorité pas de problème avec la selle ou de douleur particulière, ces douleurs+problème étant surtout l'apanage des cyclistes débutants.

Et puis il reste une autre catégorie de VD en pleine expansion qu'on n'a pas encore citée : les VAE qui séduisent énormément de cyclistes notamment des cyclistes agés. L'offre en VC assistés d'origine (pas des kits ou autre bricolage maison) avec moteur pédalier est quasiment inexistante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bobbybob07
***
avatar

Messages : 161
Âge : 41
Localisation : Montagne Ardèchoise
VPH : VTT randonneuse, VTT Cruzbikisé, Tandem Gitane Randonnée (1980), M5 26/26 Low Bar
Date d'inscription : 18/03/2014

MessageSujet: Re: Orientation du marché du vélo couché   Sam 19 Sep 2015, 16:16

[Mode HS : ON]
Pendloup a écrit:
un VC pour enfant, avec des roulettes pour débuter

Il ne faut JAMAIS mettre de roulettes pour apprendre à faire du vélo. Avec des roulettes on apprend juste à pédaler, mais on prend de mauvaises habitudes. Pour apprendre à faire du vélo, il faut enlever le pédalier, apprendre l'équilibre en draisienne, puis remettre le pédalier pour apprendre à pédaler (c'est pas le plus compliqué). Avec cette méthode, mon fils savait faire du vélo 2/3 ans avant tous les copains de son âge (il avait pas encore 4 ans). Quand ses copains essayaient laborieusement de faire du vélo sans roulettes, il en était déjà à faire du vélo sans les mains (vers 6 ans).
[Mode HS : OFF]

Le problème du VC, à mon avis, c'est le manque de modèle pas chers/disponibles pour essayer/apprendre. Certes, il y a beaucoup de cyclistes avec des VD beaucoup plus chers que la plupart de nos machines, mais ils ont (presque) tous commencés sur des machines pas chères/prêtées, puis se sont acheté une première machine entrée/moyenne gamme (autour de 500 euros), puis se sont offert le vélo de leurs rêves/moyens. Le principal problème du vélo couché, c'est le ticket d'entrée autour de 1000 euros, insurmontable, si on est pas sûr que ça va plaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Orientation du marché du vélo couché   Sam 19 Sep 2015, 16:47

Fleur a écrit:
les cyclistes éduqués sur un VD n'ont pour la majorité pas de problème avec la selle ou de douleur particulière, ces douleurs+problème étant surtout l'apanage des cyclistes débutants.

Pas exactement.
Je ne compte plus le nombre de nouveaux membres de ce forum qui disaient dans les présentations avoir été des pratiquants très réguliers du VD pendant longtemps et d'être bien contents d'être passés au VH à cause de leurs douleurs sur un VD.
Et puis ça dépend de l'intensité et de la fréquence de pratique.

Moi-même j'avais le syndrome du canal carpien sur mon VTT , régulièrement il fallait que je tende le bras au moins 15 secondes pour désengourdir ma main , et ce , sur les deux mains.  
Je suis passé au trike pour une autre raison , toutefois je ne suis pas sûr que ce syndrome ait disparu.

Et combien de fois j'ai pédalé la cuisse sur la selle pour soulager , selon la distance , malgré le cuissard rembourré ? Etc

@Bobbybob07 : Tout à fait mais le mieux serait de commencer par de l'occasion.
Toutefois , moi-même je n'ai connu Bentokaz que via le forum alors effectivement il n'y a presque que les connaisseurs qui s'y baladent.
Du coup j'ai tout de suite commencé avec du haut de gamme avec juste une toute petite expérience d'1km pour me rendre compte de ce qu'était le trike (même pas celui qui m'intéressait car pas en magasin) mais je reconnais que c'était plutôt assez risqué
Maintenant pour passer à un niveau de gamme encore plus élevé , je ne le ferai pas sans essais malgré ma grande expérience.
Revenir en haut Aller en bas
viso
Pilier du forum


Messages : 997
Date d'inscription : 26/01/2014

MessageSujet: Re: Orientation du marché du vélo couché   Sam 19 Sep 2015, 17:40

oh que si ! nombreux sont les pratiquants expérimentés et âgés (à partir de 50 environ) du VD qui ont des problèmes soit de santé soit de posture sur le VD : tout de traviole sur leur vélo, mal au cul évident, pédalage irrégulier, mains/poignets qui souffrent plus qu'ils ne tiennent le guidon, etc ; j'en vois à chaque sortie (en VD 20 km m'étaient réellement insupportables !).
Quant au VC qui pose davantage de problème qu'il n'en résout, soit si on reste sur le plan de la performance objective, sinon je trouve vraiment que le VC -sous toutes formes- propose bien plus d'avantages que d'inconvénients parmi lesquels je ne vois que le prix et éventuellement poids et encombrement. Surtout il offre de nouvelles sensations (du fun ?), énormément de plaisir, certainement les arguments à mettre en avant. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jpl83
Accro du forum
avatar

Messages : 7089
Âge : 73
Localisation : St Raphael
VPH : Windcheetah compact, Sprint fs2. Ex VC : Fiero, Agenda, Lynxx, Strada, grassHopper, Cruzbike. Ex trike : Zoomer, kett
Date d'inscription : 17/12/2006

MessageSujet: Re: Orientation du marché du vélo couché   Sam 19 Sep 2015, 18:54

Pendloup a écrit:

Autre chose à considérer. Quand je lis des commentaires de débutants ou presque qui disent que leur vtt ou vct est plus facile à manœuvrer que leur VC,  j'aimerai rappeler que la plupart d'entre nous avons appris à faire du vélo droit juste après avoir appris à marcher.
C'est de la physique élémentaire : le moment de rotation d'un VC est d'autant plus important qu'on est allongé. or c'est dans cette position que le VC est intéressant.

Donc le VC est naturellement moins maniable

Si ces souvenirs sont loins, essaies de tourner sur toi même debout et couché, ou regarde des courses de trial où la maniabilité est fondamentale : ils ne sont pas couchés

On nie ces évidences sur ce forum depuis toujours et un jour, les chiffres parlent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Armandos
Modo
avatar

Messages : 7834
Localisation : Annecy,pres du lac
VPH : le plus possible
Date d'inscription : 09/10/2006

MessageSujet: Re: Orientation du marché du vélo couché   Sam 19 Sep 2015, 19:39

les décus qui abandonnent le vc rapidement sont une bénédiction .
Ils font descendre les prix pour les pratiquants assidus qui bénéficient ainsi d'occasions en super état pour un prix devenu abordable, tout en faisant travailler les pros survivants
Il faut donc les choyer ..

__________________________________
mais ceci n'est que mon avis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
viso
Pilier du forum


Messages : 997
Date d'inscription : 26/01/2014

MessageSujet: Re: Orientation du marché du vélo couché   Sam 19 Sep 2015, 19:57

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lolo39
Pilier du forum
avatar

Messages : 927
Âge : 47
Localisation : Haut-Jura
VPH : VTT converti en TD (Agenda auparavant)
Date d'inscription : 01/05/2009

MessageSujet: Re: Orientation du marché du vélo couché   Sam 19 Sep 2015, 21:10

Rabidchi a dit (dans le post "Comment avez-vous connu le VH") :

Je me suis ensuite surpris à rouler plus vite et plus loin qu'auparavant et à devenir plus athlétique que je ne l'avais jamais été. Découvrant également les joies des autres pratiques cyclistes (route, cyclocross, vélotaf et mode de vie sans voiture) et de la longue distance en VH, je me suis lentement mais sûrement concentré sur ce que je considère comme le coeur de l'expérience en VH 2 roues : La motivation à rouler plus loin et plus longtemps. Il ne s'agit pas tant de rechercher la vitesse à tout prix mais plutôt de mitiger les éléments démotivateurs : vents de face, montées, mauvaises chaussées, manque de maniabilité, mocheté complexité et bruit de l'engin, difficulté d'apprentissage.


Peut-être que je me trompe, mais je pense que l'essentiel de l'effectif des utilisateurs de vh 2 roues est constitué de pratiquants qui font ou qui voudraient faire de grandes distances, c'est à dire au delà de 120/150 km environ. Dans ce domaine, le VH trouve toute son essence, sauf sur des parcours à très fort D+. Le reste de l'effectif est constitué de gros rouleurs en VD qui ont développé des pathologies et qui souhaitent continuer à pratiquer leur sport favori.
Dans les autres domaines du cyclisme : ballade, velotaf urbain, tout terrain, cyclotourisme et cyclosport petites distances, ses défauts et son prix le rendent inintéressant à moins d'être passionné. Hors c'est dans ces autres domaines qu'on trouve le plus de cyclistes. En conséquence, le VH ne pourra jamais percer et il restera dans une niche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jno33
Posteur d'or
avatar

Messages : 715
Âge : 55
Localisation : le haillan
VPH : road
Date d'inscription : 27/03/2011

MessageSujet: Re: Orientation du marché du vélo couché   Sam 19 Sep 2015, 21:17

Lolo39 a écrit:


Peut-être que je me trompe, mais je pense que l'essentiel de l'effectif des utilisateurs de vh 2 roues est constitué de pratiquants qui font ou qui voudraient faire de grandes distances, c'est à dire au delà de 120/150 km environ. Dans ce domaine, le VH trouve toute son essence, sauf sur des parcours à très fort D+. Le reste de l'effectif est constitué de gros rouleurs en VD qui ont développé des pathologies et qui souhaitent continuer à pratiquer leur sport favori.
Dans les autres domaines du cyclisme : ballade, velotaf urbain, tout terrain, cyclotourisme et cyclosport petites distances, ses défauts et son prix le rendent inintéressant à moins d'être passionné. Hors c'est dans ces autres domaines qu'on trouve le plus de cyclistes. En conséquence, le VH ne pourra jamais percer et il restera dans une niche.

Complètement d'accord avec tout ce que tu viens d’écrire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Orientation du marché du vélo couché   

Revenir en haut Aller en bas
 
Orientation du marché du vélo couché
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 14Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 8 ... 14  Suivant
 Sujets similaires
-
» Orientation du marché du vélo couché
» Vélo couché
» barre de traction trail gator et vélo couché azub
» Mon premier vélo couché...
» Home trainer - Vélo couché d'appartement

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum du Vélorizontal, vélo couché et autres véhicules à propulsion humaine :: Premiers Maillons :: Vélorizontal-
Sauter vers: