Le Forum du Vélorizontal, vélo couché et autres véhicules à propulsion humaine

Le forum francophone de tous les amateurs de cette pratique cycliste
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Les transports par motorisation électrique - paradis ou enfer écologique ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
Micke
Accro du forum


Messages : 1717
Âge : 36
VPH : Catrike Road - Q442
Date d'inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: Les transports par motorisation électrique - paradis ou enfer écologique ?   Mer 23 Sep 2015, 22:48

Merci Gully de venir donner des exemples parlant. D'ailleurs je confirme qu'un seul jour/semaine de trajet autrement qu'un voiture permettrait de ne plus avoir de pollution atmo en Alsace... Et j'anticipe la réponse "oui mais si c'est fait en VE?" Et ben non ça marche moins bien car ça ne retire pas une voiture du flux et que le flux est au moins aussi important dans les émissions que la motorisation. Pour les Alsaciens, 20% de moins de trafic sur l'A35, ben ça roule, y a plus de bouchons et ça c'est bon pour ce qu'on respire. Remplacer 20% de diesel par des VE, ben ça se verra quasiment pas du fait des surémissions liées à la congestion (pour illustrer ça, 20% de gain sur les émissions c'est que nous promettait la baisse des vitesses de 110 à 90km/h sur la partie centrale de l'A35 à Strasbourg... Dans la pratique, la congestion est telle que l'effet n'est pas mesurable).

Donc oui c'est une évidence, le premier problème (et de loin) c'est pas la motorisation mais bien l'usage que nous avons des véhicules. C'est d'ailleurs vrai pour presque tous les domaines... Isoler sa maison c'est achement bien car maintenant pour le même prix on peut vivre toute l'année en T-shirt à 25° au lieu de 19°... Une pompe à chaleur c'est trop de la balle, on peut chauffer sa piscine pour quelques kwh...

Faut pas se voiler la face, aujourd'hui ceux qui peuvent se permettre d'investir de l'argent dans "la transition" (isoler sa maison, acheter une voiture élect, etc) font en majorité partie des classes moyennes sup' ou supsup bref habitués à une certaine idée du confort. Les vrais "convaincus" existent mais ne pèse pas encore assez... on peut espérer que leur proportion grossira avec le temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
randowatt
***


Messages : 167
Localisation : Savoie Galibier
VPH : ICE Vortex vicky 4
Date d'inscription : 30/11/2013

MessageSujet: Re: Les transports par motorisation électrique - paradis ou enfer écologique ?   Jeu 24 Sep 2015, 20:06

Au fond, gully, on est pas loin de penser la même chose... La régé n'est certes pas miraculeuse mais permet d'économiser sur la consso et le freinage.

J'ai parlé d'enfer uniquement pour reprendre le titre du sujet! Le VE est idéal pour les petits trajets la où les autres véhicules polluent le plus mais revient économiquement trop cher pour bien des utilisateurs et seuls les convaincus dont parle Micke font l'éffort. Pour convaincre les masses, il faudrat trouver autre chose ou avoir le litre de carburant hors de prix.

Cela dit, même si ce n'est pas le sujet du post, je suis d'accord avec toi qu'avant de changer d'énergie pour une dite plus propre, il faut d'abord tout faire pour l'économiser voire s'en passer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alabonneecole.com
gully-vert
**


Messages : 104
Âge : 42
Localisation : SW-Ile de france
VPH : VD custom pour l'instant
Date d'inscription : 16/12/2014

MessageSujet: Re: Les transports par motorisation électrique - paradis ou enfer écologique ?   Jeu 24 Sep 2015, 21:44

randowatt a écrit:
Au fond, gully, on est pas loin de penser la même chose...

oui, on l'oublie parfois, il y a une part d'exutoire (mis qu'est ce que ça fit du bien  Very Happy ) dans ces sujets qui sont lus par ceux qui s'y interessent, donc souvent plus à convaincre. Après on affine un argumentaire, mais le principe est là et partagé.
Chacun tire comme il peu dans le bon sens, avec des compromis a faire pour ne pas trop en subir les effets secondaires de ne pas être dans la mouvance général.
Pour ma part, j'attends avec impatience de voir le quattro velo qui me permettrai, d'après les promesses, d'emmener ma fille à l'école le matin, et d'aller au boulot ensuite, le tout dans le temps qui m'est imparti. En attendant, je m'entraine sur mon VD, laisse 1 fois/semaine ma voiture pour faire mes 90KM A/R en semaine en plus de l'entrainement de club du WE pour préparer la condition. (passage à 2 fois /semaine aux prochains beau jours ?)

Pour l'économie des freins, c'est même possible qu'on en parle encore plus qu'on ne l'imagine car les publications sur le taux de particules liés aux pièces d'usures n'arrivent pas par hasard: des dispositifs de récupération de poussière de freins commencent à être proposé en démonstrateurs, et j'ai cru comprendre que le législateur commençait à s'y intéresser dans certains états.Et là, le VE y trouve son compte. en espérant que les aspirateurs à frein ne soient pas moins chers que les capteur de position de pédale de frein proportionnels avec toute sa redondance etc.. Autrement, dès que l'autonomie augmentera, il y a à parier que cela disparaitra sauf à normaliser.

Reste la production d'électricité pour le VE: et là pour être francs, je n'arrive pas a me faire un avis sur ce qui est le mieux entre:
aujourd'hui: du nuc / gaz,
demain: une voiture/camion utilisant directement ce gaz en version "BIOGAZ" issu de la biomasse (moteur GNV) ou une centrale élec au gaz "BIO" pour les besoins incontournables y compris les VE, mais avec toutes le pertes, et contraintes de stockage.

(même si la question ne se pose vraiiiiment pas encore...  Rolling Eyes comme on l'a dit, les ordres de grandeurs n'y étant vraiment pas encore)
d'ailleurs, le jour où ils y seront, les questions de pollution ne se poserons probablement plus, on émettra plus assez pour que cela pose des problème.

Gully
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chabizar
Accro du forum


Messages : 6349
Localisation : Villeurbanne
VPH : Giro 20 comme outil Leatherman - Stinger à l'hôpital - Baron en jachère
Date d'inscription : 26/03/2006

MessageSujet: Re: Les transports par motorisation électrique - paradis ou enfer écologique ?   Jeu 24 Sep 2015, 22:56

moulino51 a écrit:

Mais en tant qu'électromobilien, il y a une chose qui me gratouille .... le titre de ce post "paradis ou enfer écologique ? "
L'électromobilité n'est ni un enfer ni un paradis écologique Very Happy

Le titre était seulement une accroche "publicitaire". Il n'avait pour but que d'inciter à lire le contenu du message, c'est tout. Et d'inciter à entrer dans les nuances argumentées...
Pas le temps pour moi d'explorer la question ces semaines-ci, hélas. Disons qu'on peut lister les thématiques concernées :
- bilan énergétique en investissement et fonctionnement
- aspects psycho-sociaux et culturels
- aspects financiers : public (subventions, programmes d'aide, infrastructures...) et privé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.cyclociel.com En ligne
hube68
Accro du forum


Messages : 2177
Âge : 51
Localisation : Alsace centrale
VPH : Quest
Date d'inscription : 03/02/2014

MessageSujet: Re: Les transports par motorisation électrique - paradis ou enfer écologique ?   Mar 29 Sep 2015, 15:47

gully-vert a écrit:

Reste la production d'électricité pour le VE: et là pour être francs, je n'arrive pas a me faire un avis sur ce qui est le mieux entre:
aujourd'hui: du nuc / gaz,

Gully

Gully, tu as déjà entendu parler des éoliennes, des panneaux PV? Dans quelques années ces sources deviendront majoritaires dans pas mal de pays. nuc/gaz (enfin nuc/charbon), c'est la France et la Chine. Mais dans ces 2 pays les choses changent aussi. Et à choisir entre les 2 pour habiter... C'est vite vu!

Avec un VE et tes propres panneaux PV tu peux recharger à domicile avec ta propre production "propre". C'est totalement impossible avec un véhicule au pétrole. Au diable Total, BP, Esso, Shell et Q8!

Concernant quelques idées reçues que je lis ici et là, je vous invite à lire cet article qui n'est pas trop long. Very Happy


Oui les VE intéressent pour l'instant les classes moyennes et sup. Pourquoi? Parce que ce marché est récent, et que les véhicules électriques que l'on peut acheter sont donc "neufs". Or la totalité de la production de véhicules à pétrole (forcément neufs...) se vend aussi aux classes moyennes et sup. Les pubs de voiture vroum ne s'adressent jamais aux smicards. Ces derniers achètent des occasions plus ou moins anciennes. C'est la vie! Juste pour dire qu'il n'y a pas de spécificité "bobo" aux VE, si vous voyez ce que je veux dire que certains pensent! jocolor
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zapols
Accro du forum


Messages : 1516
Âge : 42
Localisation : IDF
Date d'inscription : 26/04/2010

MessageSujet: Re: Les transports par motorisation électrique - paradis ou enfer écologique ?   Mar 29 Sep 2015, 16:42

Hube68,

Tu as l'air bien calé dans le domaine, donc si tu peux répondre à ces quelques question, tu pourras faire avancer ma réflexion.
- Si j'ai des panneaux PV chez moi, mais que je pars au boulot en voiture, je fais comment pour recharccher mon véhicule?
- J 'ai installé une batterie chez moi pour récupérer l'énergie produite par les panneaux en mon absence, quelle capacité dois-je installer (et combien de m² de panneaux dois-je installer en conséquence)? Hypothèse : je fais 40km par jour, j'habite en région parisienne. comment varie ma production PV entre hiver et été?
- Sais-tu me dire quel serait le coût des batteries+panneaux pour répondre à ce besoin? Un ordre de grandeur suffit, à 10 ou 20% près.

Merci! Very Happy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Micke
Accro du forum


Messages : 1717
Âge : 36
VPH : Catrike Road - Q442
Date d'inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: Les transports par motorisation électrique - paradis ou enfer écologique ?   Mar 29 Sep 2015, 17:11

@Zapols: en attendant les compléments d'hube68, en deux clics pour te faire une idée: capacité de la batterie de la ZOE 22kwh pour 170km (ici). Production des PV (ici) 170kwh/an/m2 dans les conditions optimales (mais pas en RP ni en Alsace puisque là on parle plutôt de l'axe Lyon Nantes question ensoleillement).

On sort la calculette: hypothèse: on admet qu'on perd rien des 170kwh produit alors qu'il faudra certainement les stocker puisque le VE ne sera pas forcément branché au bon moment et/ou que les batteries de stockage pourront être pleines... (le cas le plus simple est de revendre à M. ERDF sa prod... et de racheter la totalité de sa conso mais ça fait moins autonome dit comme ça). On va pas y aller avec le dos de la cuillère et on va prendre 20m2 de panneaux installés.

Prod annuelle: 170*20= 3400kwh
Kilométrage potentiel: 3400/22*170=27 350 km/an

Ca semble assez viable malgré les grosses (énormes) approximations. Le seul gros hic à mon avis c'est que ça marche uniquement si tu revends ta production sur le réseau et que tu recharges en utilisant une prise normale. L'autoproductionconsommation ne sera pas aussi avantageuse. Bon après la question qui tue c'est à combien ça revient 20m2 de panneaux raccordés au réseau??? (puis faut pas déménager en plus!)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vipere noire
Accro du forum


Messages : 4392
Localisation : isere - 38
VPH : speculoos, cobra (prêté), kouign amann (grillé!), cat speed
Date d'inscription : 05/01/2006

MessageSujet: Re: Les transports par motorisation électrique - paradis ou enfer écologique ?   Mar 29 Sep 2015, 17:23

intéressant ces chiffres, ça montre que ce serait tout à fait jouable avec un véhicule léger qui consommerait 20 fois moins que la zoe ;-)
20m2 de PV, c'est de l'ordre de 20k€ si je ne m'abuse.

En totale autonomie, faut penser aux longues nuits d'hiver et les journées grises qui vont réduire la production des PV à presque rien!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zapols
Accro du forum


Messages : 1516
Âge : 42
Localisation : IDF
Date d'inscription : 26/04/2010

MessageSujet: Re: Les transports par motorisation électrique - paradis ou enfer écologique ?   Mar 29 Sep 2015, 17:37

En hiver, faudra télétravailler au prorata de la baisse de production PV (pour ceux qui peuvent...).
Ou alors surdimensionner son installation... mais quoi faire de la surproduction en été?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hube68
Accro du forum


Messages : 2177
Âge : 51
Localisation : Alsace centrale
VPH : Quest
Date d'inscription : 03/02/2014

MessageSujet: Re: Les transports par motorisation électrique - paradis ou enfer écologique ?   Mar 29 Sep 2015, 17:57

Je l'attendais, celle-là!!

En France nous avons la chance incroyable de disposer d'un réseau électrique d'excellente qualité et d'un prix du kWh des plus modiques (pour l'instant). Tout ce qu'il faut pour dissuader l'autoproductionconsommation! La suggestion que je faisais, prise au pied de la lettre, c'est juste pour satisfaire les gens qui sont 100% "antisystème" quitte à en payer le prix fort. Évidemment qu'une production PV doit être injectée dans le réseau auquel la quasi-totalité de nous autres sommes raccordés. Mutualiser les productions et consommations permet justement d'éviter un excès de coûteux systèmes de stockage.

Par ailleurs, pour l'instant nous rechargeons généralement la nuit. Pour 2 raisons, d'une part parce que la voiture couche à la maison et d'autre part parce que la nuit il y a les heures creuses liées aux excédents de production des centrales nucléaires. Ceci va changer.

Avec un mix de production électrique qui va faire monter la part du solaire et baisser la part du nuke (quand ils auront réussi à nous fermer Fessenheim Wink ) , eh bien il va arriver quoi? Surproduction en journée. Et donc les heures "creuses", ou plus exactement les heures où la production risque d'être excédentaire par rapport à la demande se retrouveront en journée et non la nuit. Au niveau tarification, pas de problème, les opérateurs peuvent à tout moment changer les tarifs et horaires d'application pour inciter les consommateurs à s'adapter. En ce qui concerne le citoyen lambda qui prend sa voiture (électrique) pour aller au travail, eh bien pas de problème, il rechargera sur le parking du boulot sur des prises simples et pas chères car charge lente, et donc pourra consommer (par l'intermédiaire du réseau électrique) sa propre production solaire de la maison. Ces prises sur les parkings d'entreprises sont encore rares mais peuvent se généraliser en quelques années, pas un gros investissement.

En hiver il y a moins de soleil mais plus de vent. Effectivement l'intermittence est un problème des EnR, quel que soit le type de véhicules employés. Mais n'allez pas dire que c'est pas bien et qu'il vaut mieux rester avec nos bonnes centrales nucléaires! C'est pas moi qui le dis... Laughing

A propos intermittence, il est possible que les futures générations de VE (et de bornes de recharge à domicile ou ailleurs) soient compatibles smartgrid, autrement dit que le véhicule puisse stocker et donc fournir de l'énergie au réseau, pour le stabiliser. Eh oui! Ce n'est pas encore nécessaire aujourd'hui, ni économiquement justifié, compte tenu du faible coût de l'électricité et du prix encore élevé des batteries, mais dans un avenir moyen (10 ans) ce sera une réalité avec du courant plus cher et des batteries mois chères. Et un pétrole hors de prix ....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Micke
Accro du forum


Messages : 1717
Âge : 36
VPH : Catrike Road - Q442
Date d'inscription : 04/07/2007

MessageSujet: Re: Les transports par motorisation électrique - paradis ou enfer écologique ?   Mar 29 Sep 2015, 23:09

Autant je partage l'enthousiasme sur le réseau électrique Français qui pourrait permettre la mise en application d'une couverture importante en panneaux photovoltaique, autant je suis plus réservé sur les parts respectives des différentes énergie. Pour ceux qui aiment les chiffres (et les autres aussi... ça se lit bien et les graphiques/tableaux sont assez clairs), ça permet d'avoir une idée assez précise sur la prod, la conso et l'origine de toutes ces énergies. D'ailleurs aujourd'hui si on parle beaucoup du développement des ENR, c'est passer un peu vite sur le fait que c'est l'hydraulique qui assure la majeure partie de cet appro (voir par ici). Dans la vraie vie, le développement de l'éolien et du photovoltaïque se heurte aujourd'hui à la "défense des paysages" (pour pas dire du fond du jardin). Je parle même pas des projets hydrauliques carrément injouables pour tout un tas de raison.

Rien à voir avec le lobby du nucléaire, juste le fait qu'on veut pas voir une éolienne en ouvrant sa fenêtre et que les panneaux photovoltaïques ça brille au soleil et ça fait moche dans le paysage (véridique...). Bref les grands projets se feront rares et faudrait croire dans le développement des petites installations chez les particuliers qui après l'effet d'aubaine lié au tarif de rachat du kWh semble aujourd'hui marquer sérieusement le pas (le prix dérisoire de notre électricité n'incite pas à diversifier notre appro mais qui serait près à payer son élec 2 fois plus chère comme chez nos voisins européens? source).

J'aimerais être aussi optimiste que toi Hube68 mais quand je vois l'objectif sur le nucléaire est de seulement limité la puissance installée à la puissance actuelle et non pas une diminution du parc installé, j'ai de sérieux doute sur notre capacité à respecter ces engagements de la loi transition Enérgétique tout juste votée: (extrait article 1er - III)

  • 4° De porter la part des énergies renouvelables à 23 % de la consommation finale brute d’énergie en 2020 et à 32 % de cette consommation en 2030 ; à cette date, pour parvenir à cet objectif, les énergies renouvelables doivent représenter 40 % de la production d’électricité, 38 % de la consommation finale de chaleur, 15 % de la consommation finale de carburant et 10 % de la consommation de gaz ;
  • 5° De réduire la part du nucléaire dans la production d’électricité à 50 % à l’horizon 2025 ;


Bref à mon avis qui n'engage que moi je pense que nos chers électrons sont pas prêt d'être propres... Puis quand on sait que malgré notre prod excédentaire d'électricité on importe de l'électricité allemande (source page 2) qui sent aussi mauvais que leur volkswagen...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gully-vert
**


Messages : 104
Âge : 42
Localisation : SW-Ile de france
VPH : VD custom pour l'instant
Date d'inscription : 16/12/2014

MessageSujet: Re: Les transports par motorisation électrique - paradis ou enfer écologique ?   Mer 30 Sep 2015, 00:15

hube68 a écrit:


Gully, tu as déjà entendu parler des éoliennes, des panneaux PV? Dans quelques années ces sources deviendront majoritaires dans pas mal de pays. nuc/gaz (enfin nuc/charbon), c'est la France et la Chine. Mais dans ces 2 pays les choses changent aussi. Et à choisir entre les 2 pour habiter... C'est vite vu!

Avec un VE et tes propres panneaux PV tu peux recharger à domicile avec ta propre production "propre". C'est totalement impossible avec un véhicule au pétrole. Au diable Total, BP, Esso, Shell et Q8!

Là, je crois qu'on entre dans le vif du sujet:
les usages dispersif de la matière vous connaissez ? si non, je vous suggère la vidéo suivantes (conférence de Philippe Bihouix)
https://www.youtube.com/watch?v=mqhC6uI8TUY

Les panneaux solaires c'est bien, mais ça utilise des métaux rares (pour doper le silicium), et quantités trop faibles pour être recyclables.
Le silicium, ça doit se trouver, le reste... il sera aussi utilisé pour toute l'électronique nécessaire pour les smart-grid et autres contrôleurs électroniques. Et je ne parle pas de l'énergie pour les extraire, transformer, transporter...
Idem pour les acier magnétiques pour les moteurs élec: pleins de poudres de perlinpinpin (dont du scilicium)

globalement, plus la densité d'énergie est faible, plus les ressources minières nécessaire à leur exploitation seront importantes et rares.
Le cuivre pour le moteur électrique ? on vole déjà les cables EDF car cela devient rare. les aimants en terre .....rare (tiens tiens). ben... il en restera plus beaucoup avec tous ces moteurs, si on utilise pas le cuivre, et inversement... et pas de recyclage possible tant les quantitié utilisés sont faibles...

Ce raisonnement est aussi valable pour l'éolien.

bref, faut pas croire au père noêl. Je parle de biogaz à dessein, car la 1ère source d'énergie renouvelable (et solaire en plus), c'est la biomasse: stockable, développable partout, une énergie massique très intéressante, quasi sans énergie grise, et permettant de surcroit d'abriter un ecosysteme: (animaux, champignions, chataignes à cette époque...miam-miam...difficile de cueillir des champ ou chataignes sous les éoliennes)

et Avant ça, il faut aussi REDUIRE la conso, donc probablement vélomobile etc... eh eh on est toujours pas hors sujet.


Gully
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hube68
Accro du forum


Messages : 2177
Âge : 51
Localisation : Alsace centrale
VPH : Quest
Date d'inscription : 03/02/2014

MessageSujet: Re: Les transports par motorisation électrique - paradis ou enfer écologique ?   Mer 30 Sep 2015, 11:45

Tout à fait d'accord avec toi pour la dispersion, qui s'applique au moins aussi bien aux voitures hypersales qui ont un tuyau d'échappementempoisonnement. Pour les terres rares, sais-tu que Renault utilise pour la Zoe un moteur sans aimants, donc avec inducteur bobiné? Leur moteur électrique de seconde génération (made in France) pour les Zoe 2016 sera aussi monté sur les p'tites Smart EV, eh oui, Mercedes achète du Renault. Pour le cuivre, rassure-toi, il en reste encore beaucoup dans le sol, et il se recycle très bien, raison pour laquelle il est tant volé....!

Je n'ai rien contre le biogaz, d'ailleurs les déchets de la cantine de ma boite sont méthanisés dans une grosse installation construite par un agriculteur avantgardiste à proximité. Pas sûr cependant que ce gaz puisse être produit en quantité suffisante pour tous les usages de l'énergie. Et brancher des tuyaux au q des vaches, c'est pas super facile.... jocolor

Encore une fois, la voiture électrique est un vrai progrès par rapport à la voiture à pétrole ultra-dominante, et n'est pas contradictoire d'une attitude de frugalité énergétique que j'essaie aussi de promouvoir par l'exemple, en pédalant tous les jours (ou presque) pour aller au boulot, plutôt que de me laisser traîner par un moteur, fût-il électrique!

Pour ce qui est des paysages, voir des éoliennes tourner dans les champs un peu partout constitue un marqueur de "modernité", par opposition avec des cheminées qui fument noir, marqueurs de l'industrie du 19ème siècle. Et aussi des centrales charbon/lignite. Les lignes fines et élancées des mâts et pales d'éoliennes me semblent élégantes, au même titre qu'un VM....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gully-vert
**


Messages : 104
Âge : 42
Localisation : SW-Ile de france
VPH : VD custom pour l'instant
Date d'inscription : 16/12/2014

MessageSujet: Re: Les transports par motorisation électrique - paradis ou enfer écologique ?   Mer 30 Sep 2015, 13:32

hube68 a écrit:
Tout à fait d'accord avec toi pour la dispersion, qui s'applique au moins aussi bien aux voitures hypersales qui ont un tuyau d'échappementempoisonnement. Pour les terres rares, sais-tu que Renault utilise pour la Zoe un moteur sans aimants, donc avec inducteur bobiné? Leur moteur électrique de seconde génération (made in France) pour les Zoe 2016 sera aussi monté sur les p'tites Smart EV, eh oui, Mercedes achète du Renault. Pour le cuivre, rassure-toi, il en reste encore beaucoup dans le sol, et il se recycle très bien, raison pour laquelle il est tant volé....!
....

oui, je sais... Je connais très très très bien.....

hube68 a écrit:

Je n'ai rien contre le biogaz, d'ailleurs les déchets de la cantine de ma boite sont méthanisés dans une grosse installation construite par un agriculteur avantgardiste à proximité. Pas sûr cependant que ce gaz puisse être produit en quantité suffisante pour tous les usages de l'énergie. Et brancher des tuyaux au q des vaches, c'est pas super facile.... jocolor
....
tout comme l'électricité propre, même probablement plus facilement que cette dernière...

hube68 a écrit:

Encore une fois, la voiture électrique est un vrai progrès par rapport à la voiture à pétrole ultra-dominante, et n'est pas contradictoire d'une attitude de frugalité énergétique que j'essaie aussi de promouvoir par l'exemple, en pédalant tous les jours (ou presque) pour aller au boulot, plutôt que de me laisser traîner par un moteur, fût-il électrique!
....
là, on est d'accord, et je dirais meme que tout le reste de ce qu'on dit , nous occupe, mais est Presque secondaire

hube68 a écrit:

Pour ce qui est des paysages, voir des éoliennes tourner dans les champs un peu partout constitue un marqueur de "modernité", par opposition avec des cheminées qui fument noir, marqueurs de l'industrie du 19ème siècle. Et aussi des centrales charbon/lignite. Les lignes fines et élancées des mâts et pales d'éoliennes me semblent élégantes, au même titre qu'un VM....

oui, enfin si il faut aller chercher le 19eme siècle pour justifier que c'est mieux, je crois que c'est pas gagné là....

Renault, a construit une usine de vehicules DACIA en afrique du nord qui fonctionne à la biomasse, est 100% renouvelabe, meme en (non) consommation d'eau (forcément avec le desert...=> 99% de reutilization d'eau)
La biomasse (le bois etc...)  est ce qu'il y a de mieux, le plus souple, et le moins couteux en infrastructure / métériaux pour créer le résidu n'énegrie une fois qu'on a fait les efforts d'économie.

Gully
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vipere noire
Accro du forum


Messages : 4392
Localisation : isere - 38
VPH : speculoos, cobra (prêté), kouign amann (grillé!), cat speed
Date d'inscription : 05/01/2006

MessageSujet: Re: Les transports par motorisation électrique - paradis ou enfer écologique ?   Mer 30 Sep 2015, 14:54

hube68 a écrit:

Pour ce qui est des paysages, voir des éoliennes tourner dans les champs un peu partout constitue un marqueur de "modernité", par opposition avec des cheminées qui fument noir, marqueurs de l'industrie du 19ème siècle. Et aussi des centrales charbon/lignite. Les lignes fines et élancées des mâts et pales d'éoliennes me semblent élégantes, au même titre qu'un VM....

ceci dans les limites du raisonnable pas comme en Crète par exemple
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Snickers
Accro du forum


Messages : 1325
Âge : 44
Localisation : Allemagne (Hanovre)
VPH : HPV Street Machine
Date d'inscription : 01/08/2007

MessageSujet: Re: Les transports par motorisation électrique - paradis ou enfer écologique ?   Mer 30 Sep 2015, 15:43

Un site qui permet de visualiser l’évolution des productions électriques Allemande presque en temps réel. On peut sélectionner le détail de l’ensemble des productions « Alle Quelle » la production d’origine renouvelable, les quantité importé-exporté de quelle pays,…les variations au court des journées. La production renouvelable solaire+ Eolien peux couvrir parfois + de 50% de la demande.
L'influence des saisons,...,... Très instructif.


Dernière édition par Snickers le Mer 30 Sep 2015, 19:11, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hube68
Accro du forum


Messages : 2177
Âge : 51
Localisation : Alsace centrale
VPH : Quest
Date d'inscription : 03/02/2014

MessageSujet: Re: Les transports par motorisation électrique - paradis ou enfer écologique ?   Mer 30 Sep 2015, 15:56

vipere noire a écrit:
hube68 a écrit:

Pour ce qui est des paysages, voir des éoliennes tourner dans les champs un peu partout constitue un marqueur de "modernité", par opposition avec des cheminées qui fument noir, marqueurs de l'industrie du 19ème siècle. Et aussi des centrales charbon/lignite. Les lignes fines et élancées des mâts et pales d'éoliennes me semblent élégantes, au même titre qu'un VM....

ceci dans les limites du raisonnable pas comme en Crète par exemple

Certes....

Le projet de "solaire à concentration" constitue p'tet une version "réaliste" de ce qu'avait fanfaronné un consortium allemand il y a quelques années, qui voulait faire une giga-centrale solaire en plein Sahara. techniquement pas absurde, par contre géopolitiquement ultra risqué... La Crête est quasi aussi ensoleillée que le Sahara, la stabilité "UE" en plus, ainsi qu'une relative proximité des gros consommateurs européens.

L'énergie solaire par concentration, à condition de le faire à l'échelle industrielle, possède un énorme atout par rapport au photovoltaïque. L'électricité PV c'est du "direct", avec une production qui varie directement et instantanément selon l'ensoleillement. Avec la concentration, on réchauffe une grosse "chaudière" qui peut avoir une inertie thermique considérable permettant de produire aussi la nuit, donc du 24/24. Pas si bête.Idea Ceci étant dit, je conçois bien que certains décideurs grecs prennent prétexte au "fast track" pour laisser faire n'importe quoi du moment que ça rapporte des roros, dans je ne sais quelles poches.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vipere noire
Accro du forum


Messages : 4392
Localisation : isere - 38
VPH : speculoos, cobra (prêté), kouign amann (grillé!), cat speed
Date d'inscription : 05/01/2006

MessageSujet: Re: Les transports par motorisation électrique - paradis ou enfer écologique ?   Mer 30 Sep 2015, 15:59

la même chose pour la France (Production électrique)


Dernière édition par vipere noire le Mer 30 Sep 2015, 16:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hube68
Accro du forum


Messages : 2177
Âge : 51
Localisation : Alsace centrale
VPH : Quest
Date d'inscription : 03/02/2014

MessageSujet: Re: Les transports par motorisation électrique - paradis ou enfer écologique ?   Mer 30 Sep 2015, 16:00

gully-vert a écrit:
Renault, a construit une usine de vehicules DACIA en afrique du nord qui fonctionne à la biomasse, est 100% renouvelabe, meme en (non) consommation d'eau (forcément avec le desert...=> 99% de reutilization d'eau)
La biomasse (le bois etc...)  est ce qu'il y a de mieux, le plus souple, et le moins couteux en infrastructure / métériaux pour créer le résidu n'énegrie une fois qu'on a fait les efforts d'économie.

Gully

Et où est-ce qu'ils trouvent de la biomasse, dans le désert? scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Snickers
Accro du forum


Messages : 1325
Âge : 44
Localisation : Allemagne (Hanovre)
VPH : HPV Street Machine
Date d'inscription : 01/08/2007

MessageSujet: Re: Les transports par motorisation électrique - paradis ou enfer écologique ?   Mer 30 Sep 2015, 19:12

hube68 a écrit:

Et où est-ce qu'ils trouvent de la biomasse, dans le désert?  scratch

C'est de l'humour de constructeur automobile, le Pétrole est bien issue de la b.... Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gully-vert
**


Messages : 104
Âge : 42
Localisation : SW-Ile de france
VPH : VD custom pour l'instant
Date d'inscription : 16/12/2014

MessageSujet: Re: Les transports par motorisation électrique - paradis ou enfer écologique ?   Mer 30 Sep 2015, 21:18

hube68 a écrit:
gully-vert a écrit:
Renault, a construit une usine de vehicules DACIA en afrique du nord qui fonctionne à la biomasse, est 100% renouvelabe, meme en (non) consommation d'eau (forcément avec le desert...=> 99% de reutilization d'eau)
La biomasse (le bois etc...)  est ce qu'il y a de mieux, le plus souple, et le moins couteux en infrastructure / métériaux pour créer le résidu n'énegrie une fois qu'on a fait les efforts d'économie.

Gully

Et où est-ce qu'ils trouvent de la biomasse, dans le désert?  scratch

toutes les infos ici.
https://group.renault.com/groupe/implantations/implantations-renault/usine-tanger/

mais effectivement, la concentration solaire, ça me plait beaucoup plus que le photovoltaique.

enfin pour les besoins nomades, la biomasse et ses dérivés est quand même plus facile à stocker et a transporter Razz jocolor

gully
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
moulino51
**


Messages : 118
Localisation : Reims
Date d'inscription : 19/05/2015

MessageSujet: Re: Les transports par motorisation électrique - paradis ou enfer écologique ?   Mer 30 Sep 2015, 22:34

Nous finirons par revenir a l'usage du gazogène Laughing Laughing avec la biomasse embarquée Laughing Laughing 

Mais bon, pas dans Paris hein, puisque le chauffage au bois y est interdit Laughing Laughing



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gully-vert
**


Messages : 104
Âge : 42
Localisation : SW-Ile de france
VPH : VD custom pour l'instant
Date d'inscription : 16/12/2014

MessageSujet: Re: Les transports par motorisation électrique - paradis ou enfer écologique ?   Mer 30 Sep 2015, 23:07

moulino51 a écrit:
Nous finirons par revenir a l'usage du gazogène Laughing Laughing avec la biomasse embarquée Laughing Laughing 

Mais bon, pas dans Paris hein, puisque le chauffage au bois y est interdit Laughing Laughing




non, puisque de toute façon.....[musique]: A Paris, à Vélo, on va plus vite qu'en auto.... A vélo à Paris, on dépasse les taxis...

bon...  :porte: . dsl

gully
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
moulino51
**


Messages : 118
Localisation : Reims
Date d'inscription : 19/05/2015

MessageSujet: Re: Les transports par motorisation électrique - paradis ou enfer écologique ?   Jeu 01 Oct 2015, 00:05


Bon toute façon tant que je suis heureux au volant de ma Clio élec, pas de raison d'en changer.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hube68
Accro du forum


Messages : 2177
Âge : 51
Localisation : Alsace centrale
VPH : Quest
Date d'inscription : 03/02/2014

MessageSujet: Re: Les transports par motorisation électrique - paradis ou enfer écologique ?   Jeu 01 Oct 2015, 10:28

Les caravaniers dans le désert ramassaient les crottes de dromadaires pour faire bouillir l'eau du thé, faute de mieux. Utilisation minutieuse de la biomasse, disponible en quantités microscopiques. Pas de quoi faire tourner une usine. Et même les crottes de dromadaires, elles ne sont pas "naturellement" présentes, mais apportées, donc grâce à l'utilisation d'énergie (alimentaire) puisée ailleurs que dans le désert, là où l'agriculture existe encore.

Le gazogène, pour faire rouler les voitures au bois. Avant d'en venir à une telle extrémité, on peut déjà chauffer les véhicules hautbois (c'est plus musical)...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les transports par motorisation électrique - paradis ou enfer écologique ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les transports par motorisation électrique - paradis ou enfer écologique ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les transports par motorisation électrique - paradis ou enfer écologique ?
» Motorisation électrique: législation/loi en Suisse
» Gravity Pulka : Impression et Motorisation électrique / Photos
» Transports Prouheze Paradis (Groupement Astre) (48)
» Transports Paradis (64)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum du Vélorizontal, vélo couché et autres véhicules à propulsion humaine :: Ravito :: Le Coin écolo-
Sauter vers: