Le Forum du Vélorizontal, vélo couché et autres véhicules à propulsion humaine

Le forum francophone de tous les amateurs de cette pratique cycliste
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Quand les officiels de l'UCI casseront la gueule des utilisateurs de Strava

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
rabidchi
Pilier du forum
avatar

Messages : 731
Localisation : Stockholm
VPH : Schlitter Encore évidemment, et quelques VH concurrents pour évaluation
Date d'inscription : 09/10/2009

MessageSujet: Quand les officiels de l'UCI casseront la gueule des utilisateurs de Strava   Lun 20 Juil 2015, 14:47

... en espérant préserver leur métier, bien qu'il ne soit pas très apprécié dans sa forme actuelle, à la façon des chauffeurs de taxis qui cassent la gueule des chauffeurs et clients d'Uber ...

Trucmaiscoeur a écrit:
Toi t'as une dent contre l UCI et j'aimais bien ton ancien avatar: en as tu fait des stickers pour les cadres Schlitter ? ( quand tu le feras j'en prendrais bien quelques un )
Soulevé dans http://velorizontal.bbfr.net/t20800-peu-de-vh-pour-enfants-une-solution-chez-infento

Coïncidence, le même soir j'ai pris un verre avec Frederik Van De Walle, premier concepteur du WAW et très impliqué dans le milieu VPH belge avant de déménager ici à Stockholm il y a 12 ans. Une traduction de ses propos très intéressants de l'époque figure d'ailleurs dans ce fil, mais je crois que le contexte a changé depuis et que ce que je souhaite soulever mérite un nouveau fil...

Pour la petite histoire de mon ancien avatar, en rappel ici:


À l'époque (2012 je crois), plusieurs petits fabricants de VD se plaignaient des contraintes (coûts d'approbation, notamment) du nouveau programme d'étiquetage des cadres approuvés par l'UCI et ce logo circulait sur les sites de l'industrie du cycle.
Je me suis donc amusé à en réaliser une version "désapprouvée" sans trop d'arrière-pensée. Cela coincidait avec ma conception pour les Schlitter d'un maillot à l'effigie de leur nouvelle boutique Vite Bikes, avant que nous ne fondions ensemble la marque Schlitter Bikes.
Nous avons alors débattu de l'intérêt de développer une série de produits dérivés (maillots, stickers, etc) autour de ce logo car:
- Bien que le détournement et son utilisation commerciale soient tout-à-fait défendables en tant que parodie, nous n'avions pas envie de payer des avocats pour en convaincre ceux de l'UCI...
- Mais surtout, nous n'avions pas envie d'entretenir ou de promouvoir un tel antagonisme

Le passé:

Il faut comprendre que dans le "darwinisme" du "progrès" (je ne m'attarderai pas sur la nécéssité de ces guillemets), très rares sont les inventions qui trouvent adoption grâce à leurs seuls prétendus avantages techniques. Voire même, rares sont les cas où la solution techniquement supérieure a trouvé adoption face à ses alternatives. Alors il n'est pas question de prétendre que l'UCI n'a su reconnaître la "supériorité" de notre formule chérie...

En 1934, l'UCI était une organisation sportive. Elle l'est toujours, bien que peut-être plus avare qu'avant. Comme toute organisation sportive digne de ce nom, elle se doit de s'assurer que la pratique qu'elle régit demeure un sport, c'est-à-dire une compétition entre athlètes avant tout.
Cela exige des normes afin de régir la nature de l'équipement utilisé. La rédaction de ces normes est tout un art : il faut s'assurer que personne ne "triche" grâce à de l'équipement trop avantageux, mais il faut tout de même laisser une certaine ouverture à la progression du sport.
Je suis tout à fait d'avis que l'UCI a eu du mal avec cet art : trop de détournements subtils mais géniaux de la norme du vélo droit (Obree par exemple) ont été aussitôt bannis. De l'équipement trop immuable et des intérêts financiers énormes ont entraîné la dérive vers la recherce de l'avantage injuste chez l'athlète.
Par contre, je ne peux leur en vouloir pour avoir banni les vélos couchés en 1934. Plutôt que de blâmer la fascisation de l'Europe de l'époque (je n'invente pas cette absurdité : elle a bel et bien été formulée par quelq'un de très connu dans l'industrie, et ce point Godwin ne s'est pas limité à des commentaires sur internet, il a également été publié dans une certaine presse spécialisée), il faut se souvenir que les vélos couchés étaient très rares même à l'époque et que l'athlète en question (Faure) avait un avantage bel et bien injuste. Selon les recherches de Frederik pour son mémoire de maîtrise, une nouvelle catégorie avait même été proposée à l'époque mais l'opportunité n'avait pas été saisie.
Il ne faut pas non plus s'étonner que l'UCI n'ait toujours pas créé de catégorie VH, alors qu'elle songe apparemment à la création d'une catégorie fatbike : ceux-ci se sont rapidement normalisés; les VH, jamais.
L'UCI démontre tout de même une certaine ouverture d'esprit face à une formule qui aurait pu être considéré comme une aberration, du moins si ladite formule se normalise d'abord et entame les démarches avec l'UCI ensuite.

L'avenir à 10-15 ans du VH 2 roues face à l'UCI en trois scénarios:

  1. L'UCI continue à dicter ce que doit être un "vrai" vélo. L'industrie du VH 2 roues continue à stagner, faute d'une normalisation qui permettrait des économies d'échelle et qui permettrait aux clients potentiels de mieux comprendre l'offre. Les organisations VPH continuent à gérer des courses entre catégories très larges de VPH extrêmement différents.

  2. Un fabricant, ou un partenariat entre fabricants, décide de jouer le jeu traditionnel de l'UCI : établir une norme très restreignante qui dicte ce que peut être un VH 2 roues. La compétition décolle lentement mais surement, lesdits fabricants en profitent et se dirigent à la même vitesse vers un marché potentiellement "de masse". La variété des différentes formules de VH 2 roues s'éteint industriellement, mais demeure préservée par les organisations VPH qui voient leurs effectifs renfloués par de nouveaux amateurs ayant débuté sur la formule normalisée mais recherchant ensuite autre chose. Je pense par exemple à la coexistance des organisations régissant la nage "olympique" et celles encourageant l'expérimentation avec des nageoires et autres combinaisons.

  3. L'UCI survit, mais en tant qu'organisation ne gérant plus que les "monuments" de la compétition cycliste (TdF etc) qui demeurent intéressants mais qui deviennent perçus comme de l'activité sportive à l'ancienne. Elle est dépassée par une nouvelle forme de gestion des pratiques cyclistes lancée par le numérique. Elle tentera sans doute de résister, d'où le titre de ce fil...

    Les communautés de pratique et les forces de l'industrie occassionnent tout de même une certaine normalisation de facto, mais il ne s'agit pas d'une seule norme très rigide mais plutôt d'un très faible nombre de types facilement reconnaissables. C'est ce que nous avons pu constater avec la normalisation de facto vers la formule tadpole pour les trikes d'aujourd'hui, qui est selon moi un des ingrédients clés du succès qu'ils remportent aujourd'hui.

    Cette "nouvelle forme de gestion des pratiques cyclistes lancée par le numérique" m'est inspirée par plusieurs signaux faibles :

    - Les organisations sportives amateur peinent de plus en plus à survivre aujourd'hui. Leurs rôles traditionnels les plus chronophages (publications spécialisées, mesure et publication des performances sportives) sont de plus en plus remplacés par des outils numériques utilisés de façon décentralisée (non plus par l'organisation sportive mais plutôt par les individus eux-même). Par contre, le rôle d'animation de cette communauté et d'organisation d'événements demeure essentiel, qu'il soit pratiqué sous l'égide d'une organisation ou non.

    - Strava remplace une bonne partie du boulot de telles organisations sportives, voire de l'UCI : les performances sont enregistrées et partagées automatiquement, des défis (Strava Challenges) rudimentaires peuvent être lancés à toute une communauté en quelques secondes. Bien sûr, c'est encore plein d'inconvénients: compétition sur segments dangereux, données GPS détournables, etc, mais Strava ou ses successeurs sauront certainement évoluer et se réinventer. De plus, une telle plateforme a déjà réinventé ce que peut être la compétition cycliste. Il ne s'agit plus que d'événements organisés de façon coûteuse et chronophage. Il n'est pas difficile d'imaginer que d'autres formes que les segments Strava d'aujourd'hui naîtront également.

    - De plus en plus de fabricants de VD lancent des modèles ne correspondant pas aux normes UCI et plutôt destinés à des utilisations/utilisateurs qui ne verront jamais une compétition UCI : cadres plus confortables, vélo pour gravier, vélo pour triathlon ou la longue distance (normes beaucoup plus laxistes que l'UCI). Ou encore le concept FUCI (f*** UCI...) de Specialized... En gros, ils se rendent compte que l'UCI n'a pas a dicter 100% de leur stratégie industrielle.

    - Le business model de l'UCI repose en grande partie sur les droits de télédiffusion. Or l'auditoire youtube des caméras embarqués (intégrées péniblement et parcimonieusement par l'UCI cette année) et drones dépasse certainement celui de toute télédiffusion.

    - Avec de telles plateformes numériques, il sera facile de souscrire (par autodéclaration, voire par des technologies qui deviendront omniprésentes: reconnaissance d'image, de scan 3D, ou analyse de données de capteurs de toutes sortes, mais certainement pas par la présence d'officiels ou par un coûteux processus d'approbation industrielle) ou de créer (par soutien semblable au financement participatif par exemple) des normes plus ou moins laxistes. Enfin il sera possible pratiquer plusieurs formes de compétition cycliste ayant choisi ou non d'adhérer à une norme, en côtoyant des cyclistes ayant fait les mêmes choix, ou seul face à des défis permanents. La popularité d'une pratique cycliste, et des normes dont elle dépend ou non, sera alors tributaire du nombre d'adhérents et de l'auditoire qu'elle saura intéresser, et beaucoup moins des vastes sommes d'argent des acteurs traditionnels que sont l'UCI et les télédiffuseurs.
    La créativité individuelle (comment créer une pratique cycliste séduisante et potentiellement l'équipement qui la permet, comment la promouvoir avec peu de moyens) deviendra beaucoup plus importante que le capital et le lobbying à l'ancienne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.schlitter.bike
zapols
Accro du forum
avatar

Messages : 1601
Âge : 43
Localisation : IDF
Date d'inscription : 26/04/2010

MessageSujet: Re: Quand les officiels de l'UCI casseront la gueule des utilisateurs de Strava   Lun 20 Juil 2015, 18:51

Je partage ta vision de l'évolution du cyclisme.

Reste que sur Strava nous ne sommes pas toujours les bienvenus : nos amis VMistes hollandais se plaigent d'être parfois exclus de certains segments sous prétexte qu'ils sont en VM...

Je ne pense pas que la démocratisation des VH soit pour tout de suite, il y a une trop grande diversité d'architectures, chacune ayant évidémment sa justification.
Tu as une vision en tant que constructeur?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
red_is_dead
***
avatar

Messages : 192
Âge : 28
Localisation : Strasbourg
VPH : Rans X Stream 26
Date d'inscription : 13/01/2013

MessageSujet: Re: Quand les officiels de l'UCI casseront la gueule des utilisateurs de Strava   Lun 20 Juil 2015, 20:01

zapols a écrit:

Reste que sur Strava nous ne sommes pas toujours les bienvenus : nos amis VMistes hollandais se plaigent d'être parfois exclus de certains segments sous prétexte qu'ils sont en VM...
Justement, j'ai ouïe dire que c'est en train de bouger car dans certains pays les VM ruinent littéralement les classements avec tout ce que ça implique pour les gestionnaires et utilisateurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rabidchi
Pilier du forum
avatar

Messages : 731
Localisation : Stockholm
VPH : Schlitter Encore évidemment, et quelques VH concurrents pour évaluation
Date d'inscription : 09/10/2009

MessageSujet: Re: Quand les officiels de l'UCI casseront la gueule des utilisateurs de Strava   Lun 20 Juil 2015, 21:12

J'avais suivi le début d'un tel débat il y a un an ou deux, et si je me souviens bien:
- Certains utilisateurs signalaient les résultats "injustes" obtenus par des VPH non UCI
- Quand les athlètes concernés se sont plaints, des commis de service à la clientèle ont répondu qu'en effet, ils ne cautionnent que la compétition entre "vrais" vélos
- Certains ont réussi à faire remonter ce débat jusqu'à la direction de Strava
- La direction a tranché: ils ne font déjà pas la différence entre vélos de route, vélos de contre la montre/triathlon, vtt, performances obtenues seules ou en groupe, alors il n'est pas pertinent de bannir les VPH. Alors les commis devraient avoir reçu l'instruction de ne pas approuver les problèmes signalés pour cause de vélos non UCI.

Les résultats peuvent déjà être classés par genre et âge, quelques lignes de code de plus et ils pourraient être classés par type de vélo, du moins après une autodéclaration de celui-ci. Et c'est là que ça devient intéressant: placer tous les résultats VPH dans la même catégorie? Proposer des catégories selon la même formule que les organisations VPH? Ou plus précis?

Je ne vais peut-être pas dévoiler toute ma vision, mais en gros:
- Une certaine normalisation est souhaitable, mais pas au point de ne conserver qu'une seule norme et de brimer tout "détournement subtil mais génial qui fait avancer le sport"
- Le scénario 2 est le plus éprouvé, les industriels font ce genre de truc depuis un moment. Par contre, il ne me plaît pas trop : pourquoi jouer le jeu d'une organisation qui risque de devenir plus ou moins obsolète (selon le scénario 3) ?
- Le scénario 3 me correspond plus : la création de nouvelles expériences (pratiques cyclistes) et de l'équipement qui les permet, qui devra sans doute être un peu plus normé qu'aujourd'hui, si ce n'est qu'à des fins d'économie d'échelle dans l'industrie et d'affordance pour l'utilisateur potentiel. Cela correspond également mieux à mes ressources : plus de créativité que de capital Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.schlitter.bike
bison couché
Accro du forum
avatar

Messages : 2595
Âge : 44
Localisation : Genève
VPH : Schlitter Encore "Zéphir", Thys 209 "Aquarius", vd Vortrieb&Rohloff "IP67", vd Open Cycle U.P. "Bucéphale", anciennement: metaphysic 700 "la libellule", Waw
Date d'inscription : 13/08/2010

MessageSujet: Re: Quand les officiels de l'UCI casseront la gueule des utilisateurs de Strava   Lun 20 Juil 2015, 21:52

rabidchi a écrit:
- La direction a tranché: ils ne font déjà pas la différence entre vélos de route, vélos de contre la montre/triathlon, vtt, performances obtenues seules ou en groupe, alors il n'est pas pertinent de bannir les VPH. Alors les commis devraient avoir reçu l'instruction de ne pas approuver les problèmes signalés pour cause de vélos non UCI.

Un éminent membre de ce forum qui se déplace en vm du côté de Strasbourg et qui s'est fait flagé des dizaines de fois sur des segments dont il a le meilleur temps (KOM en jargon Strava) par un Raymond bien identifié, s'est vu rétablir ses temps systématiquement par Strava. Je crois que le capitain flagolet a abdiqué depuis quelques semaines ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
hube68
Accro du forum
avatar

Messages : 2536
Âge : 52
Localisation : Alsace centrale
VPH : Quest
Date d'inscription : 03/02/2014

MessageSujet: Re: Quand les officiels de l'UCI casseront la gueule des utilisateurs de Strava   Lun 03 Aoû 2015, 13:01

Shocked J'ai bien du mal à suivre les débats de ce fil. Alors donc, pour espérer voir le VPH se développer et entrer dans le "capital" de l'UCI, il faudrait qu'il soit "normalisé". Autrement dit à la benne toute la joyeuse diversité des vélorizontaux, plus qu'un seul style sera admis. C'est un peu comme si on disait "table rase de la diversité des vins de France et de leurs AOP, dorénavant ils devront tous avoir le même goût pour avoir le droit d'être cocacoliséscommercialisés". pale
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Armandos
Modo
avatar

Messages : 7973
Localisation : Annecy,pres du lac
VPH : le plus possible
Date d'inscription : 09/10/2006

MessageSujet: Re: Quand les officiels de l'UCI casseront la gueule des utilisateurs de Strava   Lun 03 Aoû 2015, 15:17

En boxe ,il y a plusieurs fedés répondant chacunes a des besoins spécifiques financiers sans changer quoique ce soit a l'esprit de ce milieu
meme si le dogme  UCI etait detronée ou remise en question , je ne vois pas ce que ca changerait.
les cyclistes sont hyper conservateurs et tout ce qui ne ressemble pas à un équipement de "course" n'est pas digne d’intérêt  ou  si l'avantage est évident , c'est de la triche!!
les vélos de compétitions "non UCI" n'ont aucun avenir commercial, le vc en est la preuve vivante:
l'explosion du record de Paladru (-1'30 par rapport au record d'un pro en vd) devant 400 compétiteurs a t.il déclenché une seule vente de vm????
Le record de l'heure a t.il boosté le chiffre d'affaire de Zockra ?

Et l'on cite les gravels et autres vélos exotiques (pourtant bien adaptés a de nombreuses pratiques) , qu'en est.il des ventes ?
les gammes sont reduites au minimum , histoire d'offrir la palette complète et de vendre les vélos reclamés par la grande majorité:
un vélo nerveux et bien trop rigide  pour faire comme les "grands".
L'UCI n'est que le représentant d'un milieu aussi traditionaliste que les religieux réclamant la messe en latin :
"Surtout que rien ne change ".
minorité couchée,nous réclamons un changement , pas les adhérents!

__________________________________
mais ceci n'est que mon avis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Fleur
Accro du forum
avatar

Messages : 2757
VPH : Toxy ZR, tandem Hase Pino
Date d'inscription : 26/06/2009

MessageSujet: Re: Quand les officiels de l'UCI casseront la gueule des utilisateurs de Strava   Lun 03 Aoû 2015, 18:18

Il faudrait tout de meme rappeler que le vélo de course route UCI ne représente qu'une relativement faible part du marché du vélo et que beaucoup de marques de vélos de course route UCI ont pas mal de difficultés a survivre.

Le gros du marché vélo reste le VTT et les vélos loisirs avec depuis quelques années un montée rapide des VAE qui meme si les volumes ne sont pas énorme génère de beau chiffre d'affaire a cause de prix unitaires bien plus élevés que ceux des vélos non assistés.

Je pense qu'une version couchée du vélo de course route aura tout aussi difficile a survivre qu'il soit approuvé UCI ou pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Armandos
Modo
avatar

Messages : 7973
Localisation : Annecy,pres du lac
VPH : le plus possible
Date d'inscription : 09/10/2006

MessageSujet: Re: Quand les officiels de l'UCI casseront la gueule des utilisateurs de Strava   Lun 03 Aoû 2015, 18:38

si je comprends, rien ne marche et il faudrait s'en inquiéter?

__________________________________
mais ceci n'est que mon avis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Fleur
Accro du forum
avatar

Messages : 2757
VPH : Toxy ZR, tandem Hase Pino
Date d'inscription : 26/06/2009

MessageSujet: Re: Quand les officiels de l'UCI casseront la gueule des utilisateurs de Strava   Lun 03 Aoû 2015, 23:39

Je voudrais encore faire une petite remarque a méditer a propos de l'approche prise par l'UCI : dans certains autres sports comme la voile on a créé des courses monotype ou tous les bateaux doivent etre identiques pour que cela soit le marin qui fasse la différence et pas le bateau et mettre fin a la course a la technologie qui au final se solde souvent par la victoire de celui qui a les plus gros moyens financiers. En natation on a interdit les combinaisons pour en revenir au maillots tradintionnels car la aussi cela finissait par une compétition technologique plutot que par la victoire du meilleur nageur.

Et puis quel mérite sportif y-a-tíl à établir un record Strava avec un vélomobile contre des VD sur un parcours en terrain plat ? C'est comme si on faisait une compétition entre des VD course route et des Velib.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quand les officiels de l'UCI casseront la gueule des utilisateurs de Strava   Mar 04 Aoû 2015, 00:15

Je ne comprends pas cette opposition...

Et le contrôle de performance/dopage sur strava ?

Même si l'UCI n'est pas exemplaire en la matière.
Revenir en haut Aller en bas
hube68
Accro du forum
avatar

Messages : 2536
Âge : 52
Localisation : Alsace centrale
VPH : Quest
Date d'inscription : 03/02/2014

MessageSujet: Re: Quand les officiels de l'UCI casseront la gueule des utilisateurs de Strava   Mar 04 Aoû 2015, 10:08

Un petit détail nous échappe...

Si l'on considère le "cyclisme" exclusivement comme un "sport de compétition", alors l'approche UCI a un sens, comme les régates monotype. On impose des "règles du jeu", un point c'est tout. L'interdiction du dopage (et du Gruber Assist avec cellules dans le tube de selle...) en fait partie.

Seulement voilà, nous savons bien que le vélo c'est bien autre chose! C'est aussi un moyen de transport. Et un des axes majeurs de la transition énergétique. On dépasse de très loin le cadre et l'esprit du TdF. Or les médias, qui adorent s'étaler sur les exploits des "héros (ou forçats) de la route", n'ont que faire de l'usage au quotidien du vélo (vélotaf, shopping, taxi enfants), qui n'est pas "vendeur". Pourtant, "mettre en scène" des vélos plus performants et moins torturants serait certainement un facteur de motivation des pétrotomobilistes à envisager un avenir moins fumeux et un poil plus sportif. Mais cela, "tout le monde" s'en fout. Sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Armandos
Modo
avatar

Messages : 7973
Localisation : Annecy,pres du lac
VPH : le plus possible
Date d'inscription : 09/10/2006

MessageSujet: Re: Quand les officiels de l'UCI casseront la gueule des utilisateurs de Strava   Mar 04 Aoû 2015, 10:22

Sur Strava les conditions de course et la tricherie est facile:
j'embarque mon smartphone sur un scooter et je vous mets au defi de battre mon record...
Aucun contrôle , pourquoi se priver quand on a besoin de briller ?
ce n'est qu'un jeu, rien de plus , en aucun cas un étalon fiable .
je vois vraiment pas en quoi cette application ludique ,mettrait en péril le système fédéral en place actuellement.

Ça serait plus la pénurie de bénévole (et donc les couts d'organisation qui explosent) ainsi que les durcissements des règlements et exigences des autorités qui viendrait à bout du système en sapant la base.

__________________________________
mais ceci n'est que mon avis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Fleur
Accro du forum
avatar

Messages : 2757
VPH : Toxy ZR, tandem Hase Pino
Date d'inscription : 26/06/2009

MessageSujet: Re: Quand les officiels de l'UCI casseront la gueule des utilisateurs de Strava   Mar 04 Aoû 2015, 11:40

Ce post parle de l'UCI et Strava et donc du vélo de compétition, mais effectivement pour la majorité des cyclistes, le vélo c'est autre chose.

Pour Strava, c'est l'équivalent sportif de facebook, un truc ou l'ego prévaut.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hube68
Accro du forum
avatar

Messages : 2536
Âge : 52
Localisation : Alsace centrale
VPH : Quest
Date d'inscription : 03/02/2014

MessageSujet: Re: Quand les officiels de l'UCI casseront la gueule des utilisateurs de Strava   Mar 04 Aoû 2015, 11:53

Fleur a écrit:
Ce post parle de l'UCI et Strava et donc du vélo de compétition, mais effectivement pour la majorité des cyclistes, le vélo c'est autre chose.

Le problème, c'est que cette "majorité de cyclistes" constitue en France une toute petite minorité de la population. Si chacun possède un vélo, la plupart de ces machines roule très rarement... En NL/DK c'est pas tout à fait pareil.

C'est pourquoi j'osais rêver d'un "sens des responsabilités" de l'UCI qui pourrait, au-delà de juste réglementer des compètes, faire des actions qui peuvent indirectement faire la promo du vélo "utile". En autorisant les VPH par exemple. N'oublions pas qu'on a déjà entendu des commentateurs du TdF en parler comme d'une compétition "écologique".... Alors si l'on ose galvauder un tel mot, il faut aller au bout du raisonnement et promouvoir la transition énergétique par le vélo, et surtout par le vélo efficace, réellement moderne, quoi. Pour l'instant, la logique qui prédomine, c'est "je mets le vélo dans la voiture le dimanche pour aller dans un endroit sympa (et loin) pour faire mon p'tit entraînement sportif et écolo, puis je rentre chez moi en voiture". Et pour la vie sérieuse, comme aller travailler, "j'emploie un moyen de transport sérieux comme la voiture" et ses centaines de bourrins grassement nourris à l'extrait de charia.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quand les officiels de l'UCI casseront la gueule des utilisateurs de Strava   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quand les officiels de l'UCI casseront la gueule des utilisateurs de Strava
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quand les officiels de l'UCI casseront la gueule des utilisateurs de Strava
» pecher quand il ya du vent
» Bruit quand je roule...
» Quand sentir le bébé bouger ou voir un gros ventre ?
» Meriva 2, c'est pour quand?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum du Vélorizontal, vélo couché et autres véhicules à propulsion humaine :: Premiers Maillons :: Vélorizontal-
Sauter vers: