Le Forum du Vélorizontal, vélo couché et autres véhicules à propulsion humaine

Le forum francophone de tous les amateurs de cette pratique cycliste
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le vélo, talisman écolo - bonne ou mauvaise chose ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
chabizar
Accro du forum
avatar

Messages : 6453
Localisation : Villeurbanne
VPH : Giro 20 comme outil Leatherman - Stinger à l'hôpital - Baron en jachère
Date d'inscription : 26/03/2006

MessageSujet: Le vélo, talisman écolo - bonne ou mauvaise chose ?   Lun 02 Mar 2015, 06:24

Il y a quelques mois, un modo avait rangé le fil sur le livre "le retour de la bicyclette" en rubrique Cycloludes. Vindwa quant à lui aurait préféré un classement en rubrique écolo :

Didier33 a écrit:
Hop! Le sujet de chabizar fusionné avec celui-ci, rubrique cycloludes, qui semble lui seoir à merveille.

Vindwa a écrit:
Pas du tout.
Le coin écolo me semble bien plus approprié que la salle de jeux.

Vincent, j'ai longtemps pensé le vélo comme effectivement l'outil écolo par excellence. Mais très récemment, 2 auteurs m'ont fait prendre conscience que cette association vélo / écologie n'était pas une bonne chose.

C'est tout d'abord en lisant "le retour de la bicyclette" de Frédéric Héran, que j'ai été frappée par la pertinence de l'argumentation.
Frédéric Héran explique que les cyclistes eux-mêmes pédalent, non point par vertu écologique, mais parce que c'est pratique, agréable et bon pour la santé, également parce que le coût de ce moyen de transport est modéré. La consultante Isabelle Lesens, citée par Frédéric Héran, explique aussi que l'écologie est au dernier rang des motivations.
F. Héran explique qu'insister sur le caractère "doux" du vélo évite de souligner les nuisances des véhicules individuels motorisés et permet de ne pas culpabiliser les automobilistes. Parce que, pour réduire la pression environnementale, ce n'est pas plus de vélo qu'il faut, mais moins de voiture !
Peindre des bandes cyclables est un choix politique beaucoup plus facile à faire par les élus que prendre des mesures de modération de la circulation, alors que celles-ci sont plus efficaces pour l'environnement que le "talisman écolo" du vélo.

Le journaliste Olivier Razemon est aussi de l'avis que l'argument écolo est contre-productif et qu'il peut même aller très facilement à l'encontre du vélo :
http://transports.blog.lemonde.fr/2013/05/24/a-velo-sous-une-pluie-glaciale-on-se-fiche-de-la-planete/


Quelques exemples de motivations au vélo. Quelques collègues de mon compagnon se passent maintenant de voiture pour leurs trajets domicile-travail. Un qui fait Villefranche-sur-Saône / Lyon vient en train et se satisfait d'être autonome en cas de voiture en réparation. Un autre qui habite à 25 km vient de s'acheter un vélo électrique. Nul doute que ce dernier va apprécier les économies de ses frais de transport. Il a aussi choisi ça parce que c'est quelqu'un qui pratique beaucoup de sport. Il pensait initialement utiliser son vélo de route. Le choix du VAE lui offre un excellent compromis en améliorant son temps de parcours par rapport au vélo de route, puisqu'il monte à 20 km/h dans les côtes, et il a un dénivelé non négligeable.


Bref, même si nombre de vélocouchistes (mais pas tous !) ont des convictions et valeurs sur la prise en compte de la contrainte écologique, il vaut mieux classer les livres sur le vélo dans la rubrique Cycloludes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.cyclociel.com
Kapello
Accro du forum
avatar

Messages : 1553
Âge : 43
Localisation : 33350 Pujols
VPH : Bachetta Giro 26 (Biquette) meyerisé : moyeux dynamo et rohloff et TicTac, vélomobile quest
Date d'inscription : 12/12/2007

MessageSujet: Re: Le vélo, talisman écolo - bonne ou mauvaise chose ?   Lun 02 Mar 2015, 09:18

Je n'avais pas lu cet article – et pourtant je suis ce qu'écrit le sieur Razemont – et je suis d'accord. Si je suis écolo par éducation (qui qu'a appris à lire dans "La Hulotte"?) et par formation (une maîtrise en écologie), je pédale parce que j'aime ça, ou que je n'aime pas la voiture. Pas pour sauver la planète.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hube68
Accro du forum
avatar

Messages : 2353
Âge : 51
Localisation : Alsace centrale
VPH : Quest
Date d'inscription : 03/02/2014

MessageSujet: Re: Le vélo, talisman écolo - bonne ou mauvaise chose ?   Lun 02 Mar 2015, 10:48

Oui, d'accord avec vous deux, mais bon, on joue sur les mots. Pour vraiment sauver la planète, il n'y a qu'une solution, le suicide collectif de toute l'humanité. Pas d'inquiétude, il est en cours...

Pour le reste, le fait de vélotaffer ou autres trajets utilitaires "parce qu'on aime pédaler" ou parce que c'est bon pour la santé, cela a forcément pour conséquence que la voiture reste au garage, et donc c'est "bon pour la planète", non?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cebd
Accro du forum
avatar

Messages : 1901
Date d'inscription : 18/07/2011

MessageSujet: Re: Le vélo, talisman écolo - bonne ou mauvaise chose ?   Lun 02 Mar 2015, 11:01

chabizar a écrit:
....F. Héran explique qu'insister sur le caractère "doux" du vélo évite de souligner les nuisances des véhicules individuels motorisés et permet de ne pas culpabiliser les automobilistes. Parce que, pour réduire la pression environnementale, ce n'est pas plus de vélo qu'il faut, mais moins de voiture !....
Bon jour de pluie,
Cet aspect m'avait échappé ,,,,Merci !!!
+1 globalement .
Mais on fait involontairement "d'une pierre 2 coups"....bien que l'image soit moins douce...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wizzz.fr/danv
Calcoran
Accro du forum
avatar

Messages : 2825
Âge : 42
Localisation : Rennes, France, Europe, Terre, Voie Lactée
VPH : VH: Quest 317, Trice Q26->24. VD: Brompton
Date d'inscription : 19/02/2008

MessageSujet: Re: Le vélo, talisman écolo - bonne ou mauvaise chose ?   Lun 02 Mar 2015, 13:56

Je ne sais pas. Oui ... et non.

J'explique. Je ne sais plus si on a commencé à faire du vélo par écologie (je parle de notre foyer), ou si c'est le vélo qui nous a mené à l'écologie ... ou si notre pratique du vélo et notre conviction écologique ont progressé de concert.

Le fait est qu'il y a un certain nombre de choses qu'on commence par conviction, mais que très rapidement on continue plus par agrément. Le vélo pourrait tout à fait en faire partie, dans bien des cas le trajet est moins stressant (et moins cher) en vélo qu'en voiture. Le fait de ne plus faire ses courses au supermarché mais d'aller au marché, chez des commerçants, ou au pire chez Biocoop. De garder un mode de vie (plutôt) simple, de ne pas courir les loisirs énergivores et (accessoirement) dans le vent, etc.

Le seul truc qui ne rentre pas dans cette catégorie de choses, ce sont les voyages et les découvertes de pays lointains. On n'en fait plus par conviction écolo (histoire de cohérence, d'impact sur le bilan carbone, tout ça) ... et pourtant, on aimerait bien Sad .

Enfin bon, bref, ce n'est pas parce qu'une activité ou façon de faire a plein d'autres avantages que ça ne peut pas être écolo, les trucs écolos ça peut être bien et plaisant et économique, si, si, faut pas croire!

Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
el sombrero
Accro du forum
avatar

Messages : 5022
Âge : 56
Localisation : Hautes Pyrénées (65)
VPH : Trike Gforce xts suspendu 26"-20"
Date d'inscription : 04/09/2007

MessageSujet: Re: Le vélo, talisman écolo - bonne ou mauvaise chose ?   Lun 02 Mar 2015, 14:19

Quand je fus (jadis!) tout jeune,
ma conscience écologique fut rapidement éveillée par la quantité de détritus jonchant le bord des routes,
bien visibles quand je faisais du vélo.
Les dépôts d'ordures sauvages étaient la règle!

Très vite, j'ai appris à revenir avec mes détritus,
mais avouons -le : ils étaient réduits car .....il n'y avait pas encore de sur-emballage et je "marchais" à l'eau.

Lors de mon premier tour de France en cyclo-camping (et en sauvage),
il était -hélas- la règle de devoir me trimbaler "mon sac de poubelles" TOUTE la journée, faute de trouver des poubelles.

-------------------------------------------------------------
Pour l'empreinte carbonée,
on peut se dire qu'en ventilant comme une ÉNORME locomotive à charbon,
que je rejette d' ÉNORMES quantités de carbone en montée de col,
ce qui n'est pas faux, avec mes 120 kg!.....
Mais en comparant à une voiture à moteur thermique?!.........c'est négligeable.

Mon trike va sur sa 8èm année et je compte l'utiliser encore, en fait probablement jusqu'à ce qu' on me le vole.
J'utilise en parallèle de moins en moins ma voiture.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chabizar
Accro du forum
avatar

Messages : 6453
Localisation : Villeurbanne
VPH : Giro 20 comme outil Leatherman - Stinger à l'hôpital - Baron en jachère
Date d'inscription : 26/03/2006

MessageSujet: Re: Le vélo, talisman écolo - bonne ou mauvaise chose ?   Mer 04 Mar 2015, 00:30

hube68 a écrit:
Oui, d'accord avec vous deux, mais bon, on joue sur les mots. Pour vraiment sauver la planète, il n'y a qu'une solution, le suicide collectif de toute l'humanité. Pas d'inquiétude, il est en cours...

La planète n'a pas de souci à se faire, elle survivra aisément à l'humain ; c'est l'humain qui devrait numéroter ses abattis Rolling Eyes


hube68 a écrit:

Pour le reste, le fait de vélotaffer ou autres trajets utilitaires "parce qu'on aime pédaler" ou parce que c'est bon pour la santé, cela a forcément pour conséquence que la voiture reste au garage, et donc c'est "bon pour la planète", non?

Oui, mais ça intéresse quel pourcentage de la population, l'option altruiste "bon pour la planète" ? 5% ? La vertu écologique n'est pas plus répandue que les spéculateurs honnêtes.
Je dirais que la sobriété énergétique du vélo est un "dommage collatéral" des choix égoïstes.

C'est comme pour la rénovation énergétique des bâtiments. Les bâtiments du domaine public relèvent de choix politiques, les HLM sont entre les mains d'un nombre limité d'acteurs, donc les décisions qui prennent en compte l'avenir sont relativement faciles à prendre. Le plus difficile : les copropriétés. Demander à 200 personnes pas plus informées que la moyenne de raisonner de açon altruiste ou avec une vision à 20, 30 ou 50 ans, c'est une gageure.
La bonne stratégie d'approche c'est le petit égoïsme individuel (j'ai failli écrire petit-bourgeois !) par le raisonnement sur le patrimoine. Un logement rénové à haute efficacité énergétique, ça vaut plus cher.

Ben le vélo ça pourrait être pareil. En raisonnant sur des avantages parfaitement égoïstes, "j'économise du carburant", "je gagne du temps dans les embouteillages", "j'entretiens mon corps".

Qu'est-ce qui fait tourner le monde ? Ma prof de philo au lycée, chiante comme la pluie, avait au moins raison sur un point : la gloire et l'argent sont des motivations humaines fondamentales. On peut rajouter le sexe.
Vous voulez vendre des vm aux mecs ? Convainquez-les que la coque phallique leur assure une carrière de tombeur.
Vous voulez vendre des vh aux nanas ? Assurez-leur que le pédalage à l'horizontale fait les abdos et affine les cuisses et raffermit les fesses blablabla (ah meeeeeeerde je suis une contre-publicité ambulante).

C'est pragmatique. Du moment que ça marche...
Chiche que dans 10 ans je convainc un spéculateur de ma connaissance que l'affichage de son statut social passe par le VM.
Il faudra juste demander à "magic daweed" et ses fameuses vidéos.


cebd a écrit:

Mais on fait involontairement "d'une pierre 2 coups"....bien que l'image soit moins douce...

Oui justement c'est bien ça l'intérêt.


Calcoran a écrit:

J'explique. Je ne sais plus si on a commencé à faire du vélo par écologie (je parle de notre foyer), ou si c'est le vélo qui nous a mené à l'écologie ... ou si notre pratique du vélo et notre conviction écologique ont progressé de concert.

Le fait est qu'il y a un certain nombre de choses qu'on commence par conviction, mais que très rapidement on continue plus par agrément. Le vélo pourrait tout à fait en faire partie, dans bien des cas le trajet est moins stressant (et moins cher) en vélo qu'en voiture. Le fait de ne plus faire ses courses au supermarché mais d'aller au marché, chez des commerçants, ou au pire chez Biocoop. De garder un mode de vie (plutôt) simple, de ne pas courir les loisirs énergivores et (accessoirement) dans le vent, etc.

Je n'avais pas pensé à ça, c'est intéressant, les motivations se croisent et s'enrichissent.


Calcoran a écrit:

Enfin bon, bref, ce n'est pas parce qu'une activité ou  façon de faire a plein d'autres avantages que ça ne peut pas être écolo, les trucs écolos ça peut être bien et plaisant et économique, si, si, faut pas croire!

Mais oui, précisément ! Pour donner envie aux gens d'adhérer à un projet, il faut que ce projet soit séduisant. On n'attrape pas les mouches avec du vinaigre. L'adaptation des sociétés humaines aux contraintes climat-énergie doit passer par un projet plaisant et avantageux, pour pouvoir en accepter les efforts. Merci Janco de m'avoir fait comprendre ça.


[edit] édité pour quelques oublis


Dernière édition par chabizar le Mer 04 Mar 2015, 11:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.cyclociel.com
hube68
Accro du forum
avatar

Messages : 2353
Âge : 51
Localisation : Alsace centrale
VPH : Quest
Date d'inscription : 03/02/2014

MessageSujet: Re: Le vélo, talisman écolo - bonne ou mauvaise chose ?   Mer 04 Mar 2015, 10:26

Excusez le HS...

Z'avez vu hier soir le "cash investigation" d'Elise Lucet? Voila qui fait froid dans le dos. Le monde entier bosse pour enrichir les actionnaires nord-américains, qui ne sont pas tous des gros riches, il y a aussi tous les gentils retraités qui sont content de vivre confortablement leur 3ème âge sans (vouloir) savoir d'où vient l'argent. Ils croient naïvement que c'est le résultat de leurs cotisations. Mais non, ce n'est pas un régime de répartition. La capitalisation est bien plus efficace, puisqu'elle fait "cotiser" le reste du monde pour eux. Qu'est-ce qu'on est con (et en train de se planter) avec notre système de retraite gentiment altruiste. Il faut absolument aller chercher le fric là où il est, chez les pauvres!

Bon, ben, on croyait pédaler pour sauver la planète ou pour nous faire plaisir, ben non, on pédale (sans trop le savoir) pour s'entraîner à mieux supporter le jour où on n'aura pas d'autre moyen de transport vu notre paupérisation. Après avoir bossé pour payer à la fois les retraites de nos parents et celles des américains, il n'y aura plus personnes pour payer les nôtres, nos enfants ayant été mis au chômage par les délocalisations permettant de mieux faire payer les asiatiques pour les retraites américaines.

Oui, c'est manichéen, simplistes, et en même temps on ne peut pas s'empêcher d'admirer ce pays qui innove à tour de bras, y compris par l'invention de choses totalement stupides mais qui nous (enfin d'autres) rendent accros à des activités chronophages et neurotoxiques (réseaux "sociaux" et applis de jeux). Après il ne "reste plus assez de temps" pour travailler, faire du sport, se cultiver, observer la nature, penser par soi même.... des choses pas assez commerciales en somme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bouquetin Orange
**
avatar

Messages : 109
Âge : 41
Localisation : Cerfontaine
VPH : Métaphrastic 2x700, catrike road
Date d'inscription : 26/11/2012

MessageSujet: Re: Le vélo, talisman écolo - bonne ou mauvaise chose ?   Mer 04 Mar 2015, 11:16

Je comprend ton approche Chabizar,

Tout en n'étant pas concerné par ce genre de motivation, je comprend que ce soit celle de 99,9....% de l'humanité.

Pour ma part, je fait bien du vélo par souci d'écologie en numéro un. L'écologie n'est pas concept abstrait et altruiste, tendance ou juste une discipline scientifique. Il suffit de conscientiser que, tout comme dans un bloc de rugby, chaque espèce fait bloc pour que la structure générale tienne le coup, et que donc considérer séparément chaque joueur n'a qu'un sens limité. Il intervient dans une structure, penser à soi en s'extrayant de cette structure est une déformation de la réalité due aux limites de notre intellect.

C'est l'état d'avancement de notre intellect (et la conscience en particulier) qui pose problème. Notre cerveau est inachevé et pour l'instant incapable de s'inscrire conscienmment dans cette structure que l'apparition de cette proto-conscience lui a fait quitter. Car penser écologie c'est aussi penser à  tout ce qui nous entoure, nos enfants et nos petits enfants y compris, pour ceux à qui cela parle plus. Chaque espèce entraide l'autre à maintenir la structure et donc à un lien vital avec les autres.

Je comprend que ce genre de discours, qui pour moi est fondamental, peut paraître 68 tard, idéaliste ou bobo pour beaucoup, pas forcément sur ce forum qui n'est pas représentatif de la population mais bien en dehors.

J'en viens au point qui a motivé mon intervention:

Dans ce contexte sus-mentionné (qui n'est, bien entendu qu'une approximation grossière d'une partie de la réalité), il est certes efficace de faire appel à des instincts ou peur qui ont toujours existé tel l'instinct de survie, de reproduction qui forme notre base animale plus que présente. Et je pense comme toi qu'il faut faire appel à ce genre de motivation sur le court terme. Mais sans oublier que ce genre d'attitude, s'il n'y a aucun autre travail fait à plus long terme, est une sorte de démission face à l'ampleur de la tâche. Un abandon d'un surhomme de demain, on caresse l'animal dans le sens du poil pour qu'il soit gentil, qu'il fasse ce qu'on lui demande mais il n'avance plus sur le fil de son évolution pour faire appel à une image bien connue.

Tout en reconnaissant l'efficacité de la méthode, je ne peux que m'attrister à l'idée de cet abandon et continuerai à militer pour cette évolution. Tâche apparemment impossible, sur un adulte, c'est très probable mais les enfants sont capables d'évoluer de manière incroyable pour autant qu'on leur donne du matériel à ruminer, qu'on leur apprenne l'indépendance d'esprit,...... Mais ceci est un autre très long sujet.

D'un point de vue plus générale,

cette méthode rapide est celle majoritairement employée par les classes dirigeantes du monde entier que les vues manipulatrices ou électorales (en fonction des régimes) à court terme encourage. L'effet sur les consciences est bien celui escompté: nul. Hors, le temps nous presse de nous adapter ou de "disparaître" (mot trop simpliste et réducteur mais qu'il serait trop long de développer ici).

Sauver la planète est un concept qui m'échappe dans un contexte d'entropie croissante. La vie n'est une diminution locale et temporaire d'entropie. L'homme n'est qu'un scintillement de quelques milliseconde au sein de cette diminution. Dans ce contexte, se sauver nous, à notre échelle (et donc notre environnement) me parait plus approprié que ce concept large et me semble-t-il bien trop imprécis.

Votre serviteur

Bouquetin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
M
Accro du forum
avatar

Messages : 4156
Localisation : de retour à Lyon
VPH : divers rase-moquette
Date d'inscription : 11/01/2006

MessageSujet: Re: Le vélo, talisman écolo - bonne ou mauvaise chose ?   Mer 04 Mar 2015, 11:56

Il y a eu un article intéressant sur le paradoxe de Fermi mis en perspective de notre capacité à brûler les ressources au nom de la sacro sainte croissance. Mais bon cela va parler encore moins que le sujet de l'écologie... combien s'intéressent à ce type de sujet comparé à ceux qui suivent les péripéties des bimbos de la télé-vulgarité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://velorizontalyon.blogspot.com/
chabizar
Accro du forum
avatar

Messages : 6453
Localisation : Villeurbanne
VPH : Giro 20 comme outil Leatherman - Stinger à l'hôpital - Baron en jachère
Date d'inscription : 26/03/2006

MessageSujet: Re: Le vélo, talisman écolo - bonne ou mauvaise chose ?   Jeu 05 Mar 2015, 07:19

bouquetin Orange a écrit:

Dans ce contexte sus-mentionné (qui n'est, bien entendu qu'une approximation grossière d'une partie de la réalité), il est certes efficace de faire appel à des instincts ou peur qui ont toujours existé tel l'instinct de survie, de reproduction qui forme notre base animale plus que présente. Et je pense comme toi qu'il faut faire appel à ce genre de motivation sur le court terme. Mais sans oublier que ce genre d'attitude, s'il n'y a aucun autre travail fait à plus long terme, est une sorte de démission face à l'ampleur de la tâche. Un abandon d'un surhomme de demain, on caresse l'animal dans le sens du poil pour qu'il soit gentil, qu'il fasse ce qu'on lui demande mais il n'avance plus sur le fil de son évolution pour faire appel à une image bien connue.

Tout en reconnaissant l'efficacité de la méthode, je ne peux que m'attrister à l'idée de cet abandon et continuerai à militer pour cette évolution. Tâche apparemment impossible, sur un adulte, c'est très probable mais les enfants sont capables d'évoluer de manière incroyable pour autant qu'on leur donne du matériel à ruminer, qu'on leur apprenne l'indépendance d'esprit,...... Mais ceci est un autre très long sujet.

D'un point de vue plus générale,

cette méthode rapide est celle majoritairement employée par les classes dirigeantes du monde entier que les vues manipulatrices ou électorales (en fonction des régimes) à court terme encourage. L'effet sur les consciences est bien celui escompté: nul. Hors, le temps nous presse de nous adapter ou de "disparaître" (mot trop simpliste et réducteur mais qu'il serait trop long de développer ici).

Oui c'est vrai Bouquetin orange, que j'ai poussé la caricature dans ses pires limites, me faisant l'avocat du diable.
Ce n'est d'ailleurs pas exactement ce qu'explique Janco, puisqu'il suggère aux politiques de promouvoir un projet de société suffisamment enthousiasmant pour que la population accepte de faire les efforts impliqués par la pérennisation d'une société stable. C'est faisable du moment que les efforts sont raisonnables.
En fait, il s'agit simplement d'accepter des frustrations de court terme pour favoriser un désir de plus long terme. Apprendre à gérer les frustrations, c'est finalement ce qu'on fait en passant de l'enfance à l'âge adulte. Enfin ce qu'on est censé faire... à des degrés divers.
On retombe sur le débat classique entre les besoins et les désirs.

Comme on est tout de même pragmatiquement obligé de prendre les gens là où ils en sont (principe de réalité !), il y a des compromis à faire.


M : j'ai parcouru ton lien, je vais essayer d'y répondre plus tard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.cyclociel.com
Pearly Spencer
Posteur d'or
avatar

Messages : 596
Âge : 56
Localisation : F-33
VPH : Optima Cougar - Performer FRP
Date d'inscription : 15/09/2014

MessageSujet: Re: Le vélo, talisman écolo - bonne ou mauvaise chose ?   Jeu 05 Mar 2015, 20:16

Talisman ne me semble pas adapté...

Étendard, par exemple, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chabizar
Accro du forum
avatar

Messages : 6453
Localisation : Villeurbanne
VPH : Giro 20 comme outil Leatherman - Stinger à l'hôpital - Baron en jachère
Date d'inscription : 26/03/2006

MessageSujet: Re: Le vélo, talisman écolo - bonne ou mauvaise chose ?   Jeu 05 Mar 2015, 21:19

Pearly Spencer a écrit:
Talisman ne me semble pas adapté...

Étendard, par exemple, non ?

Certes, certes.
En fait j'ai pompé, c'est pas de moi. Le terme talisman est utilisé par Olivier Razemon.

Olivier Razemon a écrit:

Le vélo est un talisman que l'on exhibe, voire un crucifix éloignant le diable maléfique.
[...] Le vélo est un objet rédempteur.

C'est vrai que depuis les vélos en libre service, c'est un symbole du green-washing.

Etendard, pourquoi pas. Symbole ? Non l'acception n'est pas la même. Oriflamme ? On perd la notion de rédemption introduite par Razemon.
scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.cyclociel.com
Pearly Spencer
Posteur d'or
avatar

Messages : 596
Âge : 56
Localisation : F-33
VPH : Optima Cougar - Performer FRP
Date d'inscription : 15/09/2014

MessageSujet: Re: Le vélo, talisman écolo - bonne ou mauvaise chose ?   Jeu 05 Mar 2015, 21:48

Vu comme ça c'est correct
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chabizar
Accro du forum
avatar

Messages : 6453
Localisation : Villeurbanne
VPH : Giro 20 comme outil Leatherman - Stinger à l'hôpital - Baron en jachère
Date d'inscription : 26/03/2006

MessageSujet: Re: Le vélo, talisman écolo - bonne ou mauvaise chose ?   Sam 07 Mar 2015, 05:58

M a écrit:
Il y a eu un article intéressant sur le paradoxe de Fermi mis en perspective de notre capacité à brûler les ressources au nom de la sacro sainte croissance. Mais bon cela va parler encore moins que le sujet de l'écologie... combien s'intéressent à ce type de sujet comparé à ceux qui suivent les péripéties des bimbos de la télé-vulgarité.

J'ai lu. study
Il y a un point sur lequel je trouve que le monsieur fait une erreur habituelle. Il n'a pas assez lu Janco... ou bien c'est moi qui l'ai trop lu !

Gabriel Chardin a écrit:

notre société, où le développement technologique a joué un rôle prépondérant dans le changement des conditions de vie d’une très large part de l’humanité

C'est surtout la formidable disponibilité d'énergie à bas coût (beaucoup d'énergie par heure de travail humain) qui a permis le changement des conditions de vie d'une très large part de l'humanité.
Si on n'a que le développement technologique sans l'énergie, on change effectivement les conditions de vie, mais pour 1% de l'humanité.


Gabriel Chardin a écrit:

Et, même si cette possibilité m’apparaît chaque jour plus improbable, de définir une stratégie permettant à l’humanité de poursuivre un développement technologique, plus respectueux de la Nature et de ses lois, afin de peut-être, dans quelques dizaines d’années à un siècle, pouvoir aller explorer d’autres systèmes planétaires, démentant enfin le paradoxe de Fermi.

Je ne sais pas exactement ce qu'il veut dire par là, il y aurait besoin de développer. Mais enfin il se rend tout de même bien compte que l'exploration d'autres systèmes planétaires nécessite une aberrante consommation d'énergie, qui serait bien plus utile à mon sens pour assurer à une part croissante de l'humanité la satisfaction de ses besoins vitaux ???
A moins d'inventer la télétransportation comme dans Star Trek, avec quelques Wh par déplacement ??

Par ailleurs est-il possible d'avoir un développement technologique qui n'engendre pas une croissance folle de consommation d'énergie, aussi bien dans la production que la consommation ?

En tout cas au Shift (le think tank de Janco), ils sont en train de se rendre de l'intérêt du low-tech : afin de pouvoir réutiliser, réparer, recycler plus facilement les objets que nous utilisons.
Je crains que notre gentil chercheur ait un peu la tête dans les étoiles. Mais il est difficile de le savoir à travers un texte aussi court.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.cyclociel.com
Velove
Posteur de bronze
avatar

Messages : 294
Âge : 42
Localisation : 37
VPH : M5 SP 559 ; Schlitter Encore
Date d'inscription : 14/09/2012

MessageSujet: Re: Le vélo, talisman écolo - bonne ou mauvaise chose ?   Mar 10 Mar 2015, 18:48

Peut-on demander "aux gens" d'agir en fonction du bien commun général de la société ? Je ne pense pas.

Il est bon d'agir pour le bien commun, mais un tel comportement n'est pas exigible.

Si on veut un changement de comportement, on ne pourra l'obtenir qu'en présentant que tel choix de comportement aura tel bénéfice direct pour la personne ou, à la limite, le groupe (restreint) de personnes :

"Roulez à vélo : vous sauverez la planète" : ça ne marchera jamais.

Par contre, ceci pourrait avoir plus de succès :
"Roulez à vélo : vous gagnerez du temps" ; "... vous gagnerez de l'argent" ou "... vous n'engraisserez plus votre banquier"; "... vous serez en meilleure forme" ; "... c'est fun" ; "... c'est sexy" ; "... c'est pratique" ; "Alain Juppé David Beckam et Brad Pitt le font" ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bouquetin Orange
**
avatar

Messages : 109
Âge : 41
Localisation : Cerfontaine
VPH : Métaphrastic 2x700, catrike road
Date d'inscription : 26/11/2012

MessageSujet: Re: Le vélo, talisman écolo - bonne ou mauvaise chose ?   Mar 10 Mar 2015, 19:36

Dans l'état de conscience actuel tu as tout à fait raison, mon idée est d'augmenter (c'est un idéal difficile il est vrai) le niveau de conscience.

Cela coule de source. La frontière entre le milieu et nous n'existe pas, elle est artificielle. Notre survie dépend de celle de notre milieu, il y a donc une égalité conceptuelle. Protéger l'environnement n'est donc pas altruiste mais purement égoïste.

Le savoir ne suffit pas, l'information reste cantonnée dans les partie haute du cerveau, il faut apprendre à faire décanter ces informations dans tout le cerveau. Difficile à comprendre et à expliquer j'en conviens. Vivre ses pensées est une étape cruciale pour y arriver, tant que cela reste des concepts avec lesquels on peut jouer, que l'inconscient n'est pas mis à participation, c'est un peut comme si 5% de notre cerveau était au courant. Autant dire que les effets comme tu l'as souligné ne sont ni durable ni important. D'où l'échec de beaucoup de politique, communication,.....

Il ne s'agit pas, selon ce concept d'augmentation de conscience, d'exiger quoi que ce soit des gens. Exiger, c'est imposer une autorité transcendante, contre laquelle je trouve sain de résister tant personne, toujours dans ce concept d'augmentation de conscience, n'a de légitimité à décider à notre place.

Tout cela peut paraître très théorique mais beaucoup de ces concepts viennent d'une pratique personnelle, et proviennent donc d'une confrontation avec la réalité. Le langage utilisé est personnel et peux peut-être prêter à confusion, et si des explications sont nécessaire, je suis toujours à votre disposition.

Bien à vous

Bouquetin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
olivier
Accro du forum


Messages : 1517
Localisation : 16° sud - 151°ouest
VPH : Bike friday ici - bacchetta trop loin
Date d'inscription : 05/01/2006

MessageSujet: Re: Le vélo, talisman écolo - bonne ou mauvaise chose ?   Mar 10 Mar 2015, 19:56

"soit le changement que tu voir dans le monde" gandhi

ou

"pour changer le monde commence par changer toi-même"

je pense qu'un peu de cohérence entre ses aspirations personnelles et sa vraie vie (en actes) ne serait pas superflu....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://goo.gl/photos/CwisMf8xKUuy3Sic7
Velove
Posteur de bronze
avatar

Messages : 294
Âge : 42
Localisation : 37
VPH : M5 SP 559 ; Schlitter Encore
Date d'inscription : 14/09/2012

MessageSujet: Re: Le vélo, talisman écolo - bonne ou mauvaise chose ?   Mar 10 Mar 2015, 23:35

olivier a écrit:
"je pense qu'un peu de cohérence entre ses aspirations personnelles et sa vraie vie (en actes) ne serait pas superflu....

C'est pour ça que, depuis qu'elle est ministre de l'écologie, Mme Royal roule à vélo pour ses petits trajets et en aérorider pour les moyennes distances. Elle aurait même, paraît-il, un velomobiel quest duo avec moteur crystalyte de 3000 Watts quand elle roule avec chauffeur pour travailler sur ses dossiers tout en roulant. Pour les très longues distances, elle met son vélo pliant dans le train. Elle a fait vendre les voitures de fonction de son ministère. C'est ce qui lui permet de parler en connaissance de cause et donc de manière crédible de transition énergétique etc. Cool
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pearly Spencer
Posteur d'or
avatar

Messages : 596
Âge : 56
Localisation : F-33
VPH : Optima Cougar - Performer FRP
Date d'inscription : 15/09/2014

MessageSujet: Re: Le vélo, talisman écolo - bonne ou mauvaise chose ?   Mer 11 Mar 2015, 00:12

olivier a écrit:
je pense qu'un peu de cohérence entre ses aspirations personnelles et sa vraie vie (en actes) ne serait pas superflu....

Olivier, ça ne fonctionne pas

Par exemple, quand on voit le nombre de mecs dont la seule aspiration personnelle est de pécho un max de meufs...
Ça, dans les milieux ou ils gravitent, ça ne peut pas se faire à vélo, il faut de la grosse caisse, hein !

Ben, ils sont cohérents, et Gandhi, ils ne connaissent pas et ils s'en tapent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chabizar
Accro du forum
avatar

Messages : 6453
Localisation : Villeurbanne
VPH : Giro 20 comme outil Leatherman - Stinger à l'hôpital - Baron en jachère
Date d'inscription : 26/03/2006

MessageSujet: Re: Le vélo, talisman écolo - bonne ou mauvaise chose ?   Mer 11 Mar 2015, 01:42

olivier a écrit:
"soit le changement que tu voir dans le monde" gandhi

ou

"pour changer le monde commence par changer toi-même"

je pense qu'un peu de cohérence entre ses aspirations personnelles et sa vraie vie (en actes) ne serait pas superflu....

Assurément. Quel pourcentage de la population a la volonté d'appliquer ce principe, les 5% militants altruistes ?


bouquetin Orange a écrit:

Cela coule de source. La frontière entre le milieu et nous n'existe pas, elle est artificielle. Notre survie dépend de celle de notre milieu, il y a donc une égalité conceptuelle. Protéger l'environnement n'est donc pas altruiste mais purement égoïste.

Ca c'est précisément une réalité assez fondamentale qui échappe à la conscience à cause d'une approximation d'économie datant d'il y a 200 ans. On a considéré l'environnement comme une source infinie de matières premières et d'énergie. Du coup c'est une ressource qu'on n'a pas comptabilisée. Or maintenant le taux de prélèvement de ressources sur l'environnement est tel que l'approximation de la source infinie est tout simplement fausse. Il y a quelques économistes comme Gaël Giraud qui prennent en compte le lien énergie-économie, mais la grande majorité des économistes sont incapables de remettre en cause l'orthodoxie classique pour tenir compte des réalités terre-à-terre.
Encore au bac 2014 il s'est trouvé un sujet sur les sources de la croissance :
http://www.liberation.fr/societe/2014/06/19/les-facteurs-travail-et-capital-sont-ils-les-seules-sources-de-la-croissance-economique_1045168
J'avais lu le "corrigé" à l'époque, écrit par une brillante économiste, le genre Sciences Po ENA. Donc on vient nous raconter la fable sur le fait que la croissance a lieu grâce au capital et au travail, et la jeune économiste d'y ajouter l'investissement dans la recherche-développement.
Mais pas un mot sur l'énergie nécessaire pour faire tourner la machine. Et on prétend former les citoyens de demain ???
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.cyclociel.com
coxi24
**
avatar

Messages : 124
Âge : 45
VPH : Pioneer, Azub Max, trets, sinner trike, explorer, zockra LR
Date d'inscription : 17/03/2014

MessageSujet: Re: Le vélo, talisman écolo - bonne ou mauvaise chose ?   Mer 11 Mar 2015, 09:08

Velove a écrit:

Si on veut un changement de comportement, on ne pourra l'obtenir qu'en présentant que tel choix de comportement aura tel bénéfice direct pour la personne ou, à la limite, le groupe (restreint) de personnes :

"Roulez à vélo : vous sauverez la planète" : ça ne marchera jamais.

Par contre, ceci pourrait avoir plus de succès :
"Roulez à vélo : vous gagnerez du temps" ; "... vous gagnerez de l'argent" ou "... vous n'engraisserez plus votre banquier"; "... vous serez en meilleure forme" ; "... c'est fun" ; "... c'est sexy" ; "... c'est pratique" ; "Alain Juppé David Beckam et Brad Pitt le font" ...

J'ai lu une étude récemment (USA) sur ce qu'on pourrait dire aux gens pour les faire changer de comportement. C'était sur l'utilisation ou non de la climatisation si je me souviens bien. On proposait aux gens une incitation financière, aucun effet, et ce qui marchait très bien c'était : vos voisins le font... pourquoi pas vous. Là, hop, changement de comportement. Mais pour le vélo, il y a plus de boulot car il faut fournir un effort !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Calcoran
Accro du forum
avatar

Messages : 2825
Âge : 42
Localisation : Rennes, France, Europe, Terre, Voie Lactée
VPH : VH: Quest 317, Trice Q26->24. VD: Brompton
Date d'inscription : 19/02/2008

MessageSujet: Re: Le vélo, talisman écolo - bonne ou mauvaise chose ?   Mer 11 Mar 2015, 09:11

Velove a écrit:
C'est pour ça que, depuis qu'elle est ministre de l'écologie, Mme Royal roule à vélo pour ses petits trajets et en aérorider pour les moyennes distances. Elle aurait même, paraît-il, un velomobiel quest duo avec moteur crystalyte de 3000 Watts quand elle roule avec chauffeur pour travailler sur ses dossiers tout en roulant. Pour les très longues distances, elle met son vélo pliant dans le train. Elle a fait vendre les voitures de fonction de son ministère. C'est ce qui lui permet de parler en connaissance de cause et donc de manière crédible de transition énergétique etc. Cool

Le Barbier de Séville a écrit:
je me presse de rire de tout avant d'être obligé d'en pleurer

Zut j'y arrive pas Sad .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Calcoran
Accro du forum
avatar

Messages : 2825
Âge : 42
Localisation : Rennes, France, Europe, Terre, Voie Lactée
VPH : VH: Quest 317, Trice Q26->24. VD: Brompton
Date d'inscription : 19/02/2008

MessageSujet: Re: Le vélo, talisman écolo - bonne ou mauvaise chose ?   Mer 11 Mar 2015, 09:27

Velove a écrit:
Peut-on demander "aux gens" d'agir en fonction du bien commun général de la société ? Je ne pense pas.

Il est bon d'agir pour le bien commun, mais un tel comportement n'est pas exigible.

Si on veut un changement de comportement, on ne pourra l'obtenir qu'en présentant que tel choix de comportement aura tel bénéfice direct pour la personne ou, à la limite, le groupe (restreint) de personnes :

"Roulez à vélo : vous sauverez la planète" : ça ne marchera jamais.

Par contre, ceci pourrait avoir plus de succès :
"Roulez à vélo : vous gagnerez du temps" ; "... vous gagnerez de l'argent" ou "... vous n'engraisserez plus votre banquier"; "... vous serez en meilleure forme" ; "... c'est fun" ; "... c'est sexy" ; "... c'est pratique" ; "Alain Juppé David Beckam et Brad Pitt le font" ...
Je propose plutôt George -What Else?- Clooney, plus consensuel. Wink

Plus sérieusement, je me demande souvent si cette constatation, le fait que les gens n'agiront que par intérêt égoïste et certainement pas par altruisme ou pour le bien commun, est le résultat de 40 ans de bourrage de crâne, de publicité, de toujours plus, tout tout de suite, etc. ... ou si c'est inné.

Si l'on regarde dans la nature, les animaux solitaires sont (relativement) égoïstes, mais les animaux sociaux, les lions, les éléphants, les fourmis, ou bien plus près de nous les gorilles ou les chimpanzés bonobos sont tout à fait capables d'altruisme, voire même de sacrifice pour le bien commun. De même, si l'on regarde les religions, la base de ces religions, pas la façon dont certains intérêts les ont instrumentalisées, on retrouve souvent l'altruisme et des préceptes permettant d'améliorer la vie en société et de maximiser le bien commun.

Ce qui est amusant, c'est qu'à la limite, si l'on observe les comportements des 1% (il me semble avoir lu un livre là dessus ... le président des riches peut-être?), on retrouve de l'entraide et des actes altruistes ... mais seulement au bénéfice du groupe, de la tribu des 1% ...

Quel rapport avec le vélo? Euh ... je ne sais pas, je dois dire que j'ai un peu digressé, là Wink .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cafouille
Pilier du forum
avatar

Messages : 960
Date d'inscription : 09/05/2006

MessageSujet: Re: Le vélo, talisman écolo - bonne ou mauvaise chose ?   Mer 11 Mar 2015, 13:55

le temps de lire votre poste  jocolor de rassembler les idées majeures ! WAT ELSE
Gardons le cap et restons optimiste ! Shocked



Attention cette image s'autodétruira quand l'hébergeur le décidera
Cafouille à Velove
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le vélo, talisman écolo - bonne ou mauvaise chose ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le vélo, talisman écolo - bonne ou mauvaise chose ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le vélo, talisman écolo - bonne ou mauvaise chose ?
» le silure: bonne ou mauvaise chose
» Bonne ou mauvaise affaire ?
» bonne ou mauvaise affaire
» achat voiture à l'étranger

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum du Vélorizontal, vélo couché et autres véhicules à propulsion humaine :: Ravito :: Le Coin écolo-
Sauter vers: