Le Forum du Vélorizontal, vélo couché et autres véhicules à propulsion humaine

Le forum francophone de tous les amateurs de cette pratique cycliste
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Construction Véhicules aquatiques à propulsion humaine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Sam40
*
avatar

Messages : 51
Âge : 49
Localisation : Sanguinet
Date d'inscription : 02/12/2014

MessageSujet: Construction Véhicules aquatiques à propulsion humaine   Lun 08 Déc 2014, 12:50

En pleine phase de conception avec mes élèves de mes véhicules aquatiques à propulsion humaine, pour participer à cette course de VPHA (voir site web sur mon profil), je cherche un certain nombre de renseignements d'ordre technique.

Ce que je cherche actuellement, c'est l'hélice qui serait adaptée pour optimiser ma propulsion humaine.

- Concernant la puissance développée par un cycliste amateur et sur une distance de plus d'un kilomètre, sur qu'elle base dois-je partir ?
- Concernant la puissance susceptible d'être développée à l'hélice en admettant que ma transmission soit optimisée sur qu'elle base puis-je partir ?

Ce que j'ai trouvé comme hélice du commerce pour le moment :



Il s'agit de l'hélice d'un moteur électrique de bateau développant une puissance de 450 W.

- Que pensez-vous de ce choix ?

- Avez-vous des idées, des liens, des contacts de personnes à qui je pourrais m'adresser pour m'aider dans le choix de cette hélice ?

En observant ce que l'on retrouve sur les VPHA, en photo et sur vidéo, il s'agit d'hélices bipales ayant un diamètre assez important. Vers quoi pourrais-je orienter mes recherches pour trouver ce type d'hélice ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.vélodo.com
Didier33
Modo
avatar

Messages : 8010
Âge : 58
Localisation : Marcheprime
VPH : Metabike 20X26 bleu rolhoffisé - Catrike Trail jaune Rohloffisé et électrifié
Date d'inscription : 04/05/2007

MessageSujet: Re: Construction Véhicules aquatiques à propulsion humaine   Lun 08 Déc 2014, 13:56

Le spécialiste, c'est toi scratch
Nous, nous roulons plutôt sur du bitume et sans hélice...

J'aurais tendance à penser qu'il faudrait soit trouver une hélice toute faite, soit un ingénieur ingénieux pour en concevoir une.
Pour la première solution, l'hélice d'un moteur le moins puissant possible, genre moteur électrique pour barque de pêche par exemple.
Pour la deuxième, si tu es dans un établissement scolaire, voir s'il n' y a pas quelque chose à faire avec le lycée de la mer de Gujan Mestras
par exemple, qui n'est pas excessivement loin de chez toi.
Une collaboration doit être possible.

__________________________________
"C'est déjà dur d'être pauvre, si en plus il faut se priver..." - Coluche -
"Y'a pas de grands, y'a pas de petits: La bonne longueur pour les jambes c'est quand les pieds touchent bien par terre" - Coluche aussi -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PatsyGarett
Accro du forum
avatar

Messages : 1156
Âge : 51
Localisation : Joinville le Pont
VPH : AAW4 Menhir Express, Milan SL n°28
Date d'inscription : 28/11/2012

MessageSujet: Re: Construction Véhicules aquatiques à propulsion humaine   Lun 08 Déc 2014, 14:05

Un "amateur" c'est plutôt vague... on peut essayer de quantifier pour quelqu'un de 20 à 40 ans en forme :
  • s'il s'agit d'un amateur genre cycliste du dimanche, tu peux espérer 1,5 à 2,3 W/kg
  • s'il s'agit d'un cycliste quotidien bien entrainé tu peux compter de 2,5 à 3,6 W/kg
  • si tu arrives à embaucher un cycliste "pro" tu auras 5 W/kg (et des grosse factures de "vitamines")

Je parle bien sûr de kg "utiles", pas des bourrelets d'après fête...
Bref, une puissance de 175 à 250W est raisonnablement envisageable.

Pour choisir l'hélice, il faut plus que la puissance... il faut soigner le rendement vu le peu de watts disponibles.
Donc déterminer la fréquence de rotation de l'hélice (de préférence lente, d'où les grandes hélices vus sur les HPV) en fonction de la vitesse d'avancement du bateau, de façon à soigner l'adaptation.
Il faut aussi regarder le profil de course (accélération, variations de vitesse nécessaire ?)
Côté bio-mécanique, il faudrait passer le cycliste à l'ergomètre, mais une fréquence de pédalage autours de 80 tours / minute est généralement bonne.
Avec tout cela en main, on peut choisir les démultiplications, diamètres d'hélice etc...
Je doute qu'il y ait un "super-compromis" et que tu couvres toute la plage nécessaire sans une hélice à pas variable (ou plus simple, une démultiplication variable)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hube68
Accro du forum
avatar

Messages : 2533
Âge : 52
Localisation : Alsace centrale
VPH : Quest
Date d'inscription : 03/02/2014

MessageSujet: Re: Construction Véhicules aquatiques à propulsion humaine   Lun 08 Déc 2014, 17:42

Plus une hélice (aérienne ou aquatique) est grande et lente, et moins il y aura de turbulences et donc l'écoulement du fluide sera plus laminaire, meilleur rendement, quoi (exemple extrême: les éoliennes géantes). Le problème, c'est qu'une grande hélice est plus lourde qu'une petite, et aussi un tantinet plus encombrante, ce qui peut poser des problèmes qui sautent aux yeux. Si tu n'as pas les moyens (scientifiques, financiers) ni le temps de concevoir une hélice représentant le compromis "parfait", alors il faut en trouver une "du commerce" et faire avec. Les exemples cités ci-dessus semblent intéressants. Au fait, pourquoi une hélice? Il existe des ailerons battants (simili-nageoires de poisson) animés par un pédalier. Je ne me souviens plus de la marque de kayak de mer à pédales avec ces ailerons...

La puissance cycliste de 250W indiquée est une puissance mécanique "sur l'arbre". L'hélice orange (moteur 450W) pourrait bien convenir, sous réserve de trouver le bon rapport de transmission. Les 450W, ça doit être la puissance électrique consommée par le moteur, et non la puissance méca envoyée sur l'hélice. On est donc dans la même gamme de puissance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PatsyGarett
Accro du forum
avatar

Messages : 1156
Âge : 51
Localisation : Joinville le Pont
VPH : AAW4 Menhir Express, Milan SL n°28
Date d'inscription : 28/11/2012

MessageSujet: Re: Construction Véhicules aquatiques à propulsion humaine   Lun 08 Déc 2014, 20:21

Les "nageoires" : il s'agit du "Mirage Drive" de chez Hobbie
C'est très efficace (j'en voyais un régulièrement sur la Marne quand je faisais de l'aviron... il allait presque aussi vite)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sam40
*
avatar

Messages : 51
Âge : 49
Localisation : Sanguinet
Date d'inscription : 02/12/2014

MessageSujet: Lycée de la mer   Lun 08 Déc 2014, 21:02

Didier33 a écrit:
Le spécialiste, c'est toi scratch
Nous, nous roulons plutôt sur du bitume et sans hélice...

J'aurais tendance à penser qu'il faudrait soit trouver une hélice toute faite, soit un ingénieur ingénieux pour en concevoir une.
Pour la première solution, l'hélice d'un moteur le moins puissant possible, genre moteur électrique pour barque de pêche par exemple.
Pour la deuxième, si tu es dans un établissement scolaire, voir s'il n' y a pas quelque chose à faire avec le lycée de la mer de Gujan Mestras
par exemple, qui n'est pas excessivement loin de chez toi.
Une collaboration doit être possible.

J'ai prospecté auprès du lycée de la mer. Globalement, pour tout projet, il faut s'y prendre un an à l'avance. Etant dans l'éducation je comprend un peu. Ce n'est pas une entreprise, l'idée est de mettre en place de séquences pédagogiques en parallèle et cela demande un temps de mise en place.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.vélodo.com
Sam40
*
avatar

Messages : 51
Âge : 49
Localisation : Sanguinet
Date d'inscription : 02/12/2014

MessageSujet: Mes coureurs   Lun 08 Déc 2014, 21:14

PatsyGarett a écrit:
Un "amateur" c'est plutôt vague...  on peut essayer de quantifier pour quelqu'un de 20 à 40 ans en forme :

  • s'il s'agit d'un amateur genre cycliste du dimanche, tu peux espérer 1,5 à 2,3 W/kg
  • s'il s'agit d'un cycliste quotidien bien entrainé tu peux compter de 2,5 à 3,6 W/kg
  • si tu arrives à embaucher un cycliste "pro" tu auras 5 W/kg (et des grosse factures de "vitamines")

Je parle bien sûr de kg "utiles", pas des bourrelets d'après fête...
Bref, une puissance de 175 à 250W est raisonnablement envisageable.

Pour choisir l'hélice, il faut plus que la puissance... il faut soigner le rendement vu le peu de watts disponibles.
Donc déterminer la fréquence de rotation de l'hélice (de préférence lente, d'où les grandes hélices vus sur les HPV) en fonction de la vitesse d'avancement du bateau, de façon à soigner l'adaptation.
Il faut aussi regarder le profil de course (accélération, variations de vitesse nécessaire ?)
Côté bio-mécanique, il faudrait passer le cycliste à l'ergomètre, mais une fréquence de pédalage autours de 80 tours / minute est généralement bonne.  
Avec tout cela en main, on peut choisir les démultiplications, diamètres d'hélice etc...
Je doute qu'il y ait un "super-compromis" et que tu couvres toute la plage nécessaire sans une hélice à pas variable (ou plus simple, une démultiplication variable)

Je sélectionnerais les élèves ayant les meilleurs aptitudes physiques pour pédaler. Ils ont 15 ans. Dans mon secteur, ils pratiquent essentiellement le rugby et j'ai de belles graines de champion.

J'étais parti sur 300 w.

Ma manifestation prévoit 2 épreuves distincts : la première est une course de vitesse pur sur 100 m (véhicules lancés), la deuxième est une course de 1 km.

J'obterais plutôt pour la solution de démultiplication variable. Concevoir une hélice à pas variable me semble extrêmement complexe et je ne possède ni les compétences ni le matériel pour la fabriquer.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.vélodo.com
Sam40
*
avatar

Messages : 51
Âge : 49
Localisation : Sanguinet
Date d'inscription : 02/12/2014

MessageSujet: Diamètre de mon hélice   Lun 08 Déc 2014, 21:52

hube68 a écrit:
Plus une hélice (aérienne ou aquatique) est grande et lente, et moins il y aura de turbulences et donc l'écoulement du fluide sera plus laminaire, meilleur rendement, quoi (exemple extrême: les éoliennes géantes). Le problème, c'est qu'une grande hélice est plus lourde qu'une petite, et aussi un tantinet plus encombrante, ce qui peut poser des problèmes qui sautent aux yeux. Si tu n'as pas les moyens (scientifiques, financiers) ni le temps de concevoir une hélice représentant le compromis "parfait", alors il faut en trouver une "du commerce" et faire avec. Les exemples cités ci-dessus semblent intéressants. Au fait, pourquoi une hélice? Il existe des ailerons battants (simili-nageoires de poisson) animés par un pédalier. Je ne me souviens plus de la marque de kayak de mer à pédales avec ces ailerons...

La puissance cycliste de 250W indiquée est une puissance mécanique "sur l'arbre". L'hélice orange (moteur 450W) pourrait bien convenir, sous réserve de trouver le bon rapport de transmission. Les 450W, ça doit être la puissance électrique consommée par le moteur, et non la puissance méca envoyée sur l'hélice. On est donc dans la même gamme de puissance.

J'ai bien perçu cette notion d'hélice à grand diamètre pour optimiser mon rendement. Mais je ne suis pas ingénieur et même si il existe sur le web des méthodes de calcul pour concevoir une hélice optimiser pour son application (je m'y suis penché, les paramètres et hypothèses de départ pour faire les bons calculs sont extrèmement compliqués à maitriser) et qu' il existe même des logiciels (250 €) destinés à concevoir son hélice en fonction de son besoin, encore faut-il après, être capable de la mettre en oeuvre. Je n'ai ni les moyens, ni le matériel nécessaire pour faire cela. Au mieux avec un plan coté, je pense être capable de réaliser une hélice en bois (je travail le bois depuis longtemps).

Concernant les moyens de propulsion d'un véhicule aquatique, d'après l'ensemble des informations que j'ai pu lire, dans l'ordre, la roue à aube est la moins performante, vient ensuite l'hélice marine, l'hélice aérienne semblant être la plus efficace en terme de rendement. Concernant les ailerons battants, je doute de leurs rendements réelles. Je me trompe peut-être. Effectivement, il y a le hobie adventure qui a opté pour ce système mais dans tout ce que j'ai pu voir en VPHA en compétition, rien de similaire.

D'ailleurs, on peut imaginer que les ingénieurs en propulsion marine ont surement planchés sur le sujet. Je pense que ce n'est pas un hasard si la majorité des bateaux sont propulsés par hélices marines, l'hélice aérienne présentant des inconvénients que l'on discerne facilement.

Et puis, j'ai cette vidéo en tête :

L'efficacité et le rendement du système de propulsion me laisse perplexe Neutral

Idéalement, je cherche une hélice du commerce. J'ai un contact avec un australien ayant développé plusieurs VPHA qui propose à la vente une hélice qu'il a développé pour ces véhicules (100 $ australiens) pale , quand même.

Je cherche en ce moment des sponsors pour m'aider dans le financement de mes véhicules, j'ai des contacts intéressants, si je décroche le jackpot pourquoi pas.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.vélodo.com
Tigouille
Accro du forum
avatar

Messages : 2999
Âge : 64
Localisation : limoges
VPH : tica
Date d'inscription : 09/09/2006

MessageSujet: Re: Construction Véhicules aquatiques à propulsion humaine   Lun 08 Déc 2014, 21:54

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tigouille.free.fr/
PatsyGarett
Accro du forum
avatar

Messages : 1156
Âge : 51
Localisation : Joinville le Pont
VPH : AAW4 Menhir Express, Milan SL n°28
Date d'inscription : 28/11/2012

MessageSujet: Re: Construction Véhicules aquatiques à propulsion humaine   Lun 08 Déc 2014, 22:01

Comme c'est des distances courtes et des jeunes sportifs, tu peux tabler sur 400W pour le 100m.
300W pour le 1000m semblent facilement atteignables.
A conditions de ne pas avoir de grosses cuisses de piliers, ils pourraient aussi tenir 100 à 110 rpm sur les 100m.

Pour les hélices de moteur électrique, même si les puissances paraissent OK, il faudrait voir à quelle vitesse tournent ces moteurs... car ils ne doivent pas être conçus pour des machines de course avec des puissances aussi faibles.

Pour une hélice à pas variable, penser à la récupération d'une tête de rotor d'hélicoptère RC (il y a tant de maladroits sur les terrains, surtout après les fêtes )
Le gros passent largement plus de puissance.
L'avantage induit est de pouvoir mettre des longueurs de pales facilement variables. Il suffit de neutraliser le plateau cyclique et ne conserver que la commande de pas collectif, avec un câble métallique monté en push-pull dans une gaine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jagut
Modo sortant
avatar

Messages : 1724
Âge : 60
Localisation : nord Corrèze
VPH : trike à venir
Date d'inscription : 28/08/2010

MessageSujet: Re: Construction Véhicules aquatiques à propulsion humaine   Lun 08 Déc 2014, 22:50

J'aime bien "il y a tant de maladroits sur les terrains, surtout après les fêtes". Ça me fait penser à un copain qui faisait du planeur RC et qui disait "tant que c'est en l'air c'est pas cassé".

Pour l'hélice d'un moteur électrique je pense que si tu la fais tourner plus vite que ce qui est prévu d'origine, tu vas avoir de la cavitation, donc de la perte de rendement. J'ai un moteur électrique sur mon bateau mais je ne connais pas sa vitesse de rotation. J'avais fait un calcul approximatif de vitesse et j'avais trouvé entre 4 et 5 km/h avec un newmatic de chez Jeannot.

__________________________________
Pour de belles balades à pied ou à VTT :
http://ladordognedevillagesenbarrages.e-monsite.com/
https://www.facebook.com/LaDordogneDeVillagesEnBarrages

Ouvrier, il te faut baisser la tête pour manger la soupe, certes, mais pas plus bas que la table.
En retraite on travaille 24h/24.....Bon, euh, souvent on passe 22 h à réfléchir!!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rouelibre44
Posteur de bronze
avatar

Messages : 228
Âge : 59
Localisation : Nord Loire Atlantique
VPH : HP Gekko FX
Date d'inscription : 28/01/2013

MessageSujet: Re: Construction Véhicules aquatiques à propulsion humaine   Lun 08 Déc 2014, 23:33

La vitesse sur l'eau, d'accord mais pourquoi faire ?
Des longues distances oui d'accord, mais pour faire 100m sur eau plate, voir un kilomètre, quelle est l'utilité ?
Le meilleur rendement puissance/propulsion dans l'eau est non pas  l'hélice pais les pales.
Se référer aux premiers vapeurs et bateaux avec roues à aubes plus économes en énergie ( pas en poids et encombrement ).
L' hélice demande beaucoup de tours/mn, donc des démultiplications des axes et renvoi d'angles...
Le système MirageDrive que j'utilise depuis 6 ans est très efficace et permet de faire 60 km/jour. J'ai fait jusqu'à 85 km.
Il y a même une nouvelle version que je n'ai pas encore essayée, avec roulement à billes qui donnerait 15% de plus.

Mouvements de step à raison de 80 aller/retour à la minute en étant assis comme sur mon trike.


L'efficacité se voit aussi à la possibilité de tirer différentes embarcations derrière le kayak.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sam40
*
avatar

Messages : 51
Âge : 49
Localisation : Sanguinet
Date d'inscription : 02/12/2014

MessageSujet: Oui d'accord, c'est pas mal   Mar 09 Déc 2014, 00:59

Je suis assez épaté, je ne pensais pas  que le système était aussi efficace. Pour autant, ce que j'organise et les véhicules que je souhaite construire sont destinées à concourir sur une compétition de vitesse. Je suis comme cela j'aime bien concourir et me tirer la bourre avec des camarades  

En gros, c'est cela que j'organise comme manifestation :



J'aurais pu effectivement organiser une sortie à la journée  sunny , se sera peut-être pour une prochaine fois.

Quand à la propulsion avec des pales, je n'ai jamais vu, sur des compétitions, de véhicules équipés de ce système de propulsion, le poid uniquement de la roue à aube ! (elle pourrait être conçue en carbone).
La seule chose que j'ai pu voir dans le genre , c'est ce véhicule. Mais cela  semble n'être q'une image de synthèse

Ceci-dit, cela peut-être intéressant de voir un hobie sur cette course. J'avais même en tête, depuis quelques temps, d'inviter un distributeur de ce produit pour proposer des essais et tests aux participants ou spectateurs. Parce qu'effectivement l'engin me semble vraiment un bon concept. Pratiquant la voile et le trimaran, cela fait un moment que je souhaite essayer le Mirage Adventure island. Pas eu l'occasion pour le moment.




Dernière édition par sleibt le Mar 09 Déc 2014, 09:09, édité 1 fois (Raison : suppression de citation integrale inutile)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.vélodo.com
Sam40
*
avatar

Messages : 51
Âge : 49
Localisation : Sanguinet
Date d'inscription : 02/12/2014

MessageSujet: Hélice aérienne et hélice marine   Mar 09 Déc 2014, 01:21

PatsyGarett a écrit:
Comme c'est des distances courtes et des jeunes sportifs, tu peux tabler sur 400W pour le 100m.
300W pour le 1000m semblent facilement atteignables.
A conditions de ne pas avoir de grosses cuisses de piliers, ils pourraient aussi tenir 100 à 110 rpm sur les 100m.

Pour les hélices de moteur électrique, même si les puissances paraissent OK, il faudrait voir à quelle vitesse tournent ces moteurs... car ils ne doivent pas être conçus pour des machines de course avec des puissances aussi faibles.

Pour une hélice à pas variable, penser à la récupération d'une tête de rotor d'hélicoptère RC (il y a tant de maladroits sur les terrains, surtout après les fêtes )
Le gros passent largement plus de puissance.
L'avantage induit est de pouvoir mettre des longueurs de pales facilement variables. Il suffit de neutraliser le plateau cyclique et ne conserver que la commande de pas collectif, avec un câble métallique monté en push-pull dans une gaine.

A ce propos d'ailleurs, parce j'ai bien repéré quelques hélices de grand diamètre pour de gros d'avion RC qui sembleraient intéressantes, quelqu'un pourrait-il m'expliquer la différence concernant les pales d'une hélice aérienne et d'une hélice nautique. Toutes les deux sont motrices, l'une conçue pour un écoulement d'air et l'autre pour celle d'un fluide, qu'est-ce qui les différencient dans leur conception ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.vélodo.com
Sam40
*
avatar

Messages : 51
Âge : 49
Localisation : Sanguinet
Date d'inscription : 02/12/2014

MessageSujet: Moteurs électriques   Mar 09 Déc 2014, 01:27

PatsyGarett a écrit:
Comme c'est des distances courtes et des jeunes sportifs, tu peux tabler sur 400W pour le 100m.
300W pour le 1000m semblent facilement atteignables.
A conditions de ne pas avoir de grosses cuisses de piliers, ils pourraient aussi tenir 100 à 110 rpm sur les 100m.

Pour les hélices de moteur électrique, même si les puissances paraissent OK, il faudrait voir à quelle vitesse tournent ces moteurs... car ils ne doivent pas être conçus pour des machines de course avec des puissances aussi faibles.

Pour une hélice à pas variable, penser à la récupération d'une tête de rotor d'hélicoptère RC (il y a tant de maladroits sur les terrains, surtout après les fêtes )
Le gros passent largement plus de puissance.
L'avantage induit est de pouvoir mettre des longueurs de pales facilement variables. Il suffit de neutraliser le plateau cyclique et ne conserver que la commande de pas collectif, avec un câble métallique monté en push-pull dans une gaine.

Ces moteurs nautiques électriques de faible puissance sont prévus pour les barques de pécheurs, le silence de ces machines étant fort appréciable. En général, un moteur thermique prend le relais pour rentrer au port. Mais j'en vois aussi de plus en plus sur des voiliers pour les manoeuvres d'entrée et de sortie de port.

Je me renseigne sur les vitesses de rotation de ces moteurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.vélodo.com
PatsyGarett
Accro du forum
avatar

Messages : 1156
Âge : 51
Localisation : Joinville le Pont
VPH : AAW4 Menhir Express, Milan SL n°28
Date d'inscription : 28/11/2012

MessageSujet: Re: Construction Véhicules aquatiques à propulsion humaine   Mar 09 Déc 2014, 09:04

Toutes les hélices visent à communiquer une quantité de mouvement à la "veine fluide" qui les traverse (voir théorie de Froude).
Un bon rendement de propulsion est obtenu en donnant une petite variation de vitesse par rapport à celle du véhicule, mais à la plus grande masse de fluide possible. (d'où les grands diamètres).
La principale différence entre les hélices aériennes et hydrauliques, c'est le fluide dans lequel elles travaillent !  
Pas la même densité et pas les mêmes phénomènes critiques :

  • pour l'eau : on craint les phénomènes de cavitation lorsque le différentiel de pression au passage de la pale tend à atteindre la pression d'évaporation de l'eau (on a aussi des soucis d'aération à proximité de la surface avec des grandes pales qui viennent tangenter la surface)
  • pour les hélices aériennes, le soucis est la compressibilité de l'air lorsque l'écoulement tend vers la vitesse du son (grand diamètre et grandes vitesses).

Les véhicules les plus rapides, comme le Decavitator, ont choisi une hélice aérienne pour éviter la cavitation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hube68
Accro du forum
avatar

Messages : 2533
Âge : 52
Localisation : Alsace centrale
VPH : Quest
Date d'inscription : 03/02/2014

MessageSujet: Re: Construction Véhicules aquatiques à propulsion humaine   Mar 09 Déc 2014, 10:21

Ce qui différencie une hélice à air et une "à eau"?

- la densité du fluide, l'air est 700 fois moins dense
- la (non) compressibilité du fluide
- les limites de fonctionnement, cavitation dans l'eau et bang supersonique dans l'air en bout de pale
- les contraintes d'encombrement (hauteur du train d'atterrissage/tirant d'eau)

édit: j'avais pas vu les explications de patsi en page 2  Very Happy

Au fait, quid de la variante "hélice carénée"?

Reédit: pour un "sprint" su courte distance, tes jeunes paquets de muscles adolescents fonctionneront en anaérobie et seront bien capables de fournir plus de 1kW et non pas seulement les 250W d'une rando !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
el sombrero
Accro du forum
avatar

Messages : 5036
Âge : 56
Localisation : Hautes Pyrénées (65)
VPH : Trike Gforce xts suspendu 26"-20"
Date d'inscription : 04/09/2007

MessageSujet: Re: Construction Véhicules aquatiques à propulsion humaine   Mar 09 Déc 2014, 13:19

Sam40 a écrit:
En pleine phase de conception avec mes élèves de mes véhicules aquatiques à propulsion humaine, pour participer à cette course de VPHA (voir site web sur mon profil), je cherche un certain nombre de renseignements d'ordre technique.

Ce que je cherche actuellement, c'est l'hélice qui serait adaptée pour optimiser ma propulsion humaine.

- Concernant la puissance développée par un cycliste amateur et sur une distance de plus d'un kilomètre, sur qu'elle base dois-je partir ?
- Concernant la puissance susceptible d'être développée à l'hélice en admettant que ma transmission soit optimisée sur qu'elle base puis-je partir ?

Ce que j'ai trouvé comme hélice du commerce pour le moment :



Il s'agit de l'hélice d'un moteur électrique de bateau développant une puissance de 450 W.

- Que pensez-vous de ce choix ?

- Avez-vous des idées, des liens, des contacts de personnes à qui je pourrais m'adresser pour m'aider dans le choix de cette hélice ?

En observant ce que l'on retrouve sur les VPHA, en photo et sur vidéo, il s'agit d'hélices bipales ayant un diamètre assez important. Vers quoi pourrais-je orienter mes recherches pour trouver ce type d'hélice ?


L'hélice ci-dessus est destinée à tourner à très vive allure!.....

Il y a des hélices d'avion télécommandé bi-pales (en magasin de modélisme: 10 à 15€), en fait destinées pour brasser de l'air.
Mais sur les forums américains, ils l'utilisent pour l'eau, à environ 360 tours/mn (de mémoire il faudrait que je vérifie; j'en ai une à la maison je pourrais fournir le "bon" diamètre adéquat).

Vue la faible force développée par un cycliste, la force de l'eau exercée sur les pales les déforment* assez peu et les font peu vibrer: la perte est très faible.
En tournant à allure raisonnable, la cavitation reste contenue.
*:il est évident qu'une hélice en métal (350€ environ......) bien équilibrée est plus performante/plastique  car ne se déformant pas.

On serait tenté d'utiliser une hélice de grand diamètre (à vitesse de rotation constante, ou pour compenser une rotation plus lente), mais il faudra alors AUSSI un tirant d'eau proportionnellement plus grand, d'autant plus si l'hélice est placée totalement SOUS le ou les flotteurs.

On peut certes naviguer sur un lac en partant d'un ponton (hauteur d'eau alors compatible), mais si on veux partir d'une berge, il est alors nécessaire que l'hélice soit la plus réduite possible.
Près de l'axe moteur, la force est quasi nulle et augmente vers l'extérieur des pales.

Si des herbiers ou des algues jonchent le plan d'eau, il sera utile de prévoir la possibilité de libérer l'hélice vite prise (ça s'entortille trèèèès vite! autour).
Il faut alors :
-soit  plonger dans l'eau et de POUVOIR EN RESSORTIR pour remonter sur les flotteurs pour libérer l'hélice DANS l'eau,
-soit pouvoir relever l'hélice pour la libérer (ce n'est d'ailleurs pas toujours possible avec de la végétation bien ancrée au fond du plan d'eau).

-pour une bonne manœuvrabilité, il faut penser aussi à la marche arrière!...Possible????
------------------------
Tous ces derniers points (dans mon cas) ont fait penché la balance pour une propulsion à aubes (relevable) à très faible tirant d'eau, quitte à perdre en rendement.

voir shéma de principe en haut de la page 14:
http://velorizontal.bbfr.net/t12085p195-tentative-de-fabrication-d-un-pedalo-couche-pour-se-balader?highlight=tentative


Dernière édition par el sombrero le Mar 09 Déc 2014, 13:32, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
el sombrero
Accro du forum
avatar

Messages : 5036
Âge : 56
Localisation : Hautes Pyrénées (65)
VPH : Trike Gforce xts suspendu 26"-20"
Date d'inscription : 04/09/2007

MessageSujet: Re: Construction Véhicules aquatiques à propulsion humaine   Mar 09 Déc 2014, 13:28

voila par exemple ....quelques liens:

http://translate.google.com/translate?hl=fr&ie=UTF8&prev=_t&rurl=translate.google.com&sl=en&tl=fr&u=http://www.boatdesign.net/forums/boat-design/pedal-powered-boats-23345-5.html

http://www.boatdesign.net/forums/

http://www.ihpva.org/hparchive.htm

http://translate.google.com/translate?hl=fr&ie=UTF8&prev=_t&rurl=translate.google.com&sl=en&tl=fr&u=http://www.recumbents.com/WISIL/hpb/boat95.htm

http://www.recumbents.com/wisil/hpb/boat2005.htm

http://www.recumbents.com/wisil/hpb/boat.htm

http://www.recumbents.com/wisil/hpb/prop/default.htm ++++++

https://www.youtube.com/watch?v=tMw8q5g4DsE&feature=player_embedded          (hélice relevable)

http://www.heliciel.com/helice/helice-propulsion/helice-bateau.htm

https://www.youtube.com/watch?v=KpNzM3e_2Ts    roue à aube excentrique
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sam40
*
avatar

Messages : 51
Âge : 49
Localisation : Sanguinet
Date d'inscription : 02/12/2014

MessageSujet: Liens sur le sujet   Mar 09 Déc 2014, 14:31

Merci pour les liens, j'ai ce que je cherchais depuis un moment : http://www.recumbents.com/wisil/hpb/prop/default.htm

Je connaissais le site mais je n'était pas tomber sur cette page.

Je suis tombé dans mes recherches sur d'anciens sujets du forum abordant les véhicules aquatiques à propulsion humaine. Très intéressant.

Je m'aperçois au fil de mes recherches que nombre de gens se sont intéressés au sujet. Etonnant qu'il n'existe pas en France d'usagés, de manifestations ou d'associations regroupant les amateurs de véhicules aquatiques.

Je suis en contact actuellement avec l'association France-HPV qui semble intéressé par ma démarche de mettre en place une manifestation annuelle destinée à réunir les amateurs de Véhicules aquatique à propulsion humaine. A suivre......

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.vélodo.com
vipere noire
Accro du forum
avatar

Messages : 4664
Localisation : isere - 38
VPH : speculoos, cobra (prêté), kouign amann (grillé!), cat speed
Date d'inscription : 05/01/2006

MessageSujet: Re: Construction Véhicules aquatiques à propulsion humaine   Mar 09 Déc 2014, 15:04

Oui France-HPV devrait (si les ressources humaines étaient suffisantes) être l'assoc nationale qui se charge des machines aquatiques (et aussi sous-marine et aériennes et sur rail...)
Peut être, si tu ne l'as déjà fait, pourrais tu contacter les représentants d'HPV allemagne, assez actifs sur ce sujet: http://www.hpv.org/index.php/technik-10/wasser
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
el sombrero
Accro du forum
avatar

Messages : 5036
Âge : 56
Localisation : Hautes Pyrénées (65)
VPH : Trike Gforce xts suspendu 26"-20"
Date d'inscription : 04/09/2007

MessageSujet: Re: Construction Véhicules aquatiques à propulsion humaine   Mar 09 Déc 2014, 15:10

il y a plein de pages intéressantes sur les forums  essentiellement US de "pedal boat",
mais la traduction Google est décevante et fatigue vite à la lecture.

Et ces forums sont assiégés de pub!......

------------------
Sur des sites étrangers , même par exemple aux Pays-bas ....pourtant très riches en canaux et en culture fluviale, où il se serait logique d'avoir plein de sources internet, il n'y a en fait que peu de choses sur les pedalos.
Des courses (essentiellement) et DES LOCATIONS à l'heure ou à la journée, bien sûr payantes (les moteurs de recherches ne doivent pas être si innocents pour cela?!).

-----------------
au fil de mes recherches, j'ai collectionné plein d'autres liens (flotteurs, axe de propulsion,.....) ....
.....plus ou moins intéressants.

----------------------------------------------
En bref pour faire un pédalo, il faut:
-savoir en premier lieu sur "quoi" on va voguer (tirant d'eau faible ou grand?, plan d'eau étale ou avec vagues????),
-ensuite à quelle vitesse on va voguer: pépère ou à fond (hydro-foil???).
-du budget à y consacrer?

De là on décidera du type de flotteur :
-gonflable, en dur, en éléments recyclés (bouteilles plastiques vides) 1 seul,2,catamaran,stabilisateur latéral,....
aubes, hélice (en dessous ou latérale),.......

A signaler qu'en déchetterie, il est aisé de récupérer des cadres de vélo (pédaliers, chaîne,moyeu, cassette,tubes de cadres en alu,connectique (support guidon,serrage de selle,...)...).

(N.B.: je fais 120 kg, il faut donc des flotteurs adaptés à mon sur-poids!, il faut bien calculer une bonne marge ne serait-ce que pour MONTER sur un pédalo sans chavirage: il ne faut pas que l'un des flotteurs sur lequel on prend appui ne s'enfonce de suite sous l'eau ou pire.....chavire).
En bref pour mes 120kg, chaque flotteur doit faire au minina 145L (en calculant de la marge pour le poids additionnel lié au siège,éléments de propulsion,bouteille d'eau,....).


C'est trop bêta aussi quand on plonge sous l'eau pour libérer une hélice prise dans la végétation en pleine haut
et s'apercevoir...trop tard.... qu'il est IMPOSSIBLE de remonter tel quel sur le pédalo (c'est du vécu!).
Remorquer alors son pédalo jusqu'au rivage, afin de pouvoir remonter dessus est épuisant!

-----------------
quelques éléments annexes ne sont pas à négliger:
-la sécurité: avec un gilet flotteur, une rame de secours,
-une ancre? pour amarrer son esquif?
-un bidon étanche (papier d'identité,...).
-un gouvernail (forme? ,volume-surface? ,positionnement?), et/ou une dérive-safran?
-marche arrière possible?
....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rouelibre44
Posteur de bronze
avatar

Messages : 228
Âge : 59
Localisation : Nord Loire Atlantique
VPH : HP Gekko FX
Date d'inscription : 28/01/2013

MessageSujet: Re: Construction Véhicules aquatiques à propulsion humaine   Mar 09 Déc 2014, 18:19

Le meilleur moyen de propulsion sera toujours celui qui aura le moins de déperdition dans toute la transmission.
Hors je n'en connais qu'un seul qui transmet "toute la purée" quand on appuie et que l'on tire c'est un système direct membres humains avec des pales. Style yole-aviron, et MirageDrive.
Pour battre des records en vitesse pure, j'imagine la solution idéale d'un pédalier central à l'avant accompagné un peu en arrière de deux maindaliers ( tribord-bâbord ). Ainsi, il serait possible en étant bien calé au fond de son siège ergonomique en mesh de faire du step avec les jambes mais aussi avec les bras de part et d'autre de la coque et en plus pouvoir se diriger en tirant plus ou moins à tribord et bâbord. Je ne sais pas si je suis assez clair pour qui n' a jamais essayé ce moyen de propulsion.

De plus cela a l'avantage d' avoir un faible tirant d'eau et d'air. Très facile à se dégager des algues ou nénuphars.
On peut partir de n'importe quelle mise à l'eau dépourvue de ponton...

Qu'en pensez-vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PatsyGarett
Accro du forum
avatar

Messages : 1156
Âge : 51
Localisation : Joinville le Pont
VPH : AAW4 Menhir Express, Milan SL n°28
Date d'inscription : 28/11/2012

MessageSujet: Re: Construction Véhicules aquatiques à propulsion humaine   Mar 09 Déc 2014, 18:53

Ne pas oublier que dans le cadre de la course, tout le monde (enfin, ceux qui veulent gagner) est sur hydrofoil !  
Il faut donc un mode de propulsion capable de pousser un bateau dans l'eau (18 km/ à l'aviron pour un athlète de compétition) jusqu'à la vitesse de dé-jaugeage où le bateau va se mettre sur ses foils, puis jusqu'à la vitesse maximum sur foils (Decavitator = 18,5 noeuds, soit 34,3 km/h... soit presque le double) !!.

Il a été prouvé que le pédalage permet de dégager plus de puissance que la rame, et en plus, c'est plus facile à maitriser techniquement (cliquer sur l'image pour le lien)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sam40
*
avatar

Messages : 51
Âge : 49
Localisation : Sanguinet
Date d'inscription : 02/12/2014

MessageSujet: Et bien pourquoi pas ?   Mar 09 Déc 2014, 19:20

vipere noire a écrit:
Oui France-HPV devrait (si les ressources humaines étaient suffisantes) être l'assoc nationale qui se charge des machines aquatiques (et aussi sous-marine et aériennes et sur rail...)
Peut être, si tu ne l'as déjà fait, pourrais tu contacter les représentants d'HPV allemagne, assez actifs sur ce sujet: http://www.hpv.org/index.php/technik-10/wasser

J'ai échangé un peu avec France-HPV, c'est ce que j'ai ressenti, des mecs qui bossent mais qui sont peu nombreux. Je connais suffisamment le milieu associatif pour savoir ce qu'il en ai. Et comme d'habitude, j'imagine que certains (ceux ne s'investissent pas pour le collectif) se permettent de leur donner des conseils et de leur reprocher de ne pas faire tout ce qu'il faut.

Je vois avec eux concernant les contacts Allemands qu'ils ont et dont ils m'ont déjà parlé, ce serait vraiment intéressant de voir en France, ces engins impressionnants sur Foil que certaines équipes développent.

Concernant cette course que nous organisons, l'idée est de créer un rassemblement national regroupant l'ensemble des amateurs (et des amateurs +, ou ++) de cette pratique de véhicules aquatiques à propulsion humaine.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.vélodo.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Construction Véhicules aquatiques à propulsion humaine   

Revenir en haut Aller en bas
 
Construction Véhicules aquatiques à propulsion humaine
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Construction Véhicules aquatiques à propulsion humaine
» Course de véhicules aquatiques à propulsion humaine
» Construction d'un Avion à Propulsion Humaine français
» Compétition de Véhicules Aquatiques à propulsion humaine, 19-21 Juin 2015
» L’histoire filmée de la propulsion humaine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum du Vélorizontal, vélo couché et autres véhicules à propulsion humaine :: Les Points spécifiques :: Le Coin du Constructeur amateur-
Sauter vers: