Le Forum du Vélorizontal, vélo couché et autres véhicules à propulsion humaine

Le forum francophone de tous les amateurs de cette pratique cycliste
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Transition énergétique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Velove
Posteur de bronze
avatar

Messages : 294
Âge : 42
Localisation : 37
VPH : M5 SP 559 ; Schlitter Encore
Date d'inscription : 14/09/2012

MessageSujet: Transition énergétique   Jeu 02 Oct 2014, 21:24

L'actualité nous donne peut-être une bonne occasion de parler de nous, puisqu'il faut décider d'une "transition énergétique".

On propose que chacun écrive une petite lettre de doléances pour qu'on intègre le vélo dans le débat.

Voici un courrier que j'ai vu passer.

========

Monsieur le Ministre des transports,
Madame la Ministre de l'Ecologie, du Développement durable et de l'Energie,
Monsieur le Coordonnateur interministériel pour le développement de l'usage du vélo (« Monsieur Vélo »)

Puisqu'on parle de « transition énergétique », permettez-moi d'aborder avec vous un des aspects de la politique de l'énergie, qui est celui des transports (1/3 des émissions de gaz à effet de serre en France), et en particulier des transports qu'on appelle « doux », et, plus précisément encore, le vélo.

Par expérience, corroborée par de nombreuses études, on sait que le vélo est un véhicule très avantageux (tant pour l'usager lui-même que pour la collectivité) dans les déplacements inférieurs à 5 km. L'explication est évidente. Pourtant, dans la plupart des localités françaises, où les distances de déplacement sont courtes, il représente une part négligeable des véhicules en circulation. Il y a donc encore de la marge avant d'arriver à un meilleur équilibre entre les différents modes de déplacements, surtout auprès du public jeune et en bonne santé (donc potentiellement cycliste) mais possédant une voiture, et qui doit être un public à convertir en priorité (c'est là que ça fera des voitures en moins, et donc la transition énergétique que vous prônez!).

À la base de ce manque d'engouement pour le vélo, il y a sans doute plusieurs causes. Je pense qu'un problème majeur, voire le problème fondamental, est le fait que ceux qui élaborent les politiques des transports et les campagnes de sensibilisation, et ceux qui conçoivent et entretiennent les aménagements publics, ne roulent eux-mêmes manifestement pas à vélo. On le voit à travers l'image tronquée du vélo qu'ils présentent (vélo de loisirs et/ou lent), et le fait que les aménagements routiers et urbains ignorent en général le vélo et, s'il y a des aménagements « cyclables », parfois très coûteux, ils sont, dans l'immense majorité des cas (je n'exagère absolument pas en avançant le chiffre de 99 %), tout à fait inadaptés à la pratique quotidienne du vélo : au lieu de la favoriser, ils la rendent plus pénible, moins efficace et plus dangereuse.

Il faut donc en premier lieu que les responsables des aménagements routiers et urbains apprennent, par la pratique régulière sur le terrain, ce qu'est le vélo. Ils verront alors que c'est un véhicule très polymorphe (vélos pour enfants, VTT, vélos de course, fixies, vélos hollandais, vélocargos, vélos couchés, vélomobiles, ...), qui roule à des vitesses de 6 km/h à plus de 70 km/h et est très sensible (vitesse, énergie, sécurité, confort) à la qualité des revêtements et des tracés (dénivelés, obstacles, …). Ainsi, par exemple, sur un même parcours, le même cycliste avec le même vélo et le même effort, dans les mêmes conditions climatiques, peut voir sa vitesse moyenne chuter de 60 km/h à 15 km/h simplement à cause d'un nouveau revêtement inadapté (cas vécu). Je vous laisse imaginer la frustration du cycliste, mais aussi la diminution drastique de son rayon d'action, et donc son découragement. En effet, si le vélo est devenu trop lent, il prendra le scooter ou la voiture : une transition énergétique non pas vers le mieux mais vers le pire !

Il reste également beaucoup de travail à faire sur le nouveau phénomène des véhicules électriques, au-delà de la question épineuse de la production de l'énergie électrique. J'émets de très sérieux doutes sur l'efficacité en termes de « transition énergétique » de dépenser d'importantes sommes pour favoriser les voitures électriques, extrêmement lourdes et encombrantes, aux énormes batteries polluantes, hors de prix et à durée de vie limitée, et présentant les mêmes inconvénients que les voitures thermiques en termes d'encombrement et d'insécurité vis-à-vis des autres usagers de l'espace public. Les seuls véhicules électriques vraiment intéressants du point de vue de la « transition énergétique », ce sont soit les vélos électriques rapides (voir plus loin), soit les véhicules de transport collectifs raccordés à un câblage électrique comme les trains, les métros et les tramways (très coûteux) et … les trolleybus (ceux-ci sont beaucoup moins chers et extrêmement intéressants car rentables beaucoup plus vite, mais complètement absents des débats, ce qui est vraiment très dommage).

Quant aux « vélos électriques », on présente souvent des vélo électriques lents et/ou pas pratiques du tout comme panacée là où il faudrait proposer d'abord des vélos non électriques, beaucoup moins coûteux et parfois plus rapides. En revanche, il y a énormément à développer sur le créneau des vélos électriques plus rapides et plus puissants (aujourd'hui techniquement au point) qui permettent réellement d'accroître sensiblement la vitesse moyenne et donc le rayon d'action du vélo, notamment dans les régions plus vallonnées, tout en gardant le poids et l'encombrement réduits du vélo et sans tomber dans la « course à l'armement » en termes de batteries (5 à 10 Wh/km à 30-35 km/h de moyenne réelle).

Dans les faits, un excellent compromis technique est le vélo électrique dont le moteur délivre jusqu'à 750W en crête et se coupe automatiquement au-dessus de 35 km/h ; si en plus on peut le mettre dans le train, c'est un outil extraordinairement efficace. Malheureusement, la législation n'est pas du tout adaptée ! En effet, les vélos électriques « rapides » (poids 25-35 kg, 300-800W, autonomie 30-60km à 30-35 km/h de moyenne réelle) sont considérés en France comme des cyclomoteurs (alors qu'ils sont 5-10 fois moins puissants et 2-4 fois plus légers que les scooters 50cc (4kW) qui tiennent du 40-45 km/h de moyenne réelle), donc il faut par exemple un casque de moto, mais il est impossible de rouler dessus avec un tel casque à cause de la transpiration inhérente au pédalage sur un vélo fût-il électrique (les casques de vélos doivent être plus légers et plus aérés).

Au lieu de dépenser tant d'argent et de temps sur la promotion des voitures électriques qui ne vont rien résoudre au problème énergétique, il est donc bien plus opportun d'opérer une réforme réglementaire sur les catégories de vélos à assistance électrique (VAE), en concertation avec l'Union Européenne, en s'inspirant des solutions plus satisfaisantes éprouvées à l'étranger :
France : VAE = vélo s'il reste en-dessous 250W – 25 km/h, sinon cyclomoteur. C'est trop peu.
Allemagne : on y ajoute catégorie intermédiaire 500W – 45km/h aux conditions d'homologation et d'utilisation plus souples.
Suisse : VAE = vélo s'il reste en-dessous de 500W – 25km/h (intéressant en montagne).
Canada : VAE = vélo s'il reste en dessous de 500W – 32km/h (polyvalent)
USA : VAE = vélo s'il reste en-dessous de 750W – 32 km/h (le plus utile)
À ces critères de puissance et de vitesse pour homologuer des VAE, on pourrait ajouter des limites de poids, de distance de freinage et de vitesse d'accélération, qui influent tout autant sur la sécurité. Si les pouvoirs publics favorisent ainsi l'homologation et la mise sur le marché de véhicules vraiment "propres" tout en en étant sûrs, rapides et efficaces, ce sera un levier important dans la politique de "transition énergétique" souhaitée, car ces nouveaux véhicules vont probablement amener beaucoup de personnes à laisser leur voiture au garage, rendant les voiries plus agréables ce qui à son tour va motiver d'autres personnes à venir elles aussi à vélo (électrique ou non). Là, on a une transition énergétique dans le bon sens.

J'ose espérer, par cette lettre, vous encourager à aller plus loin dans les réformes nécessaires à la « transition énergétique » que la France se doit de suivre, en considérant avec plus d'audace le potentiel du vélo comme outil de conversion des cœurs et des mœurs vers une société humaine plus simple et plus saine.

Veuillez agréer,
Monsieur le Ministre des transports,
Madame la Ministre de l'Ecologie, du Développement durable et de l'Energie,
Monsieur le Coordonnateur interministériel pour le développement de l'usage du vélo (« Monsieur Vélo »),
l'assurance de ma considération,

xx
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hube68
Accro du forum
avatar

Messages : 2471
Âge : 52
Localisation : Alsace centrale
VPH : Quest
Date d'inscription : 03/02/2014

MessageSujet: Re: Transition énergétique   Ven 03 Oct 2014, 11:02

Très bien le texte, Par contre tu peux laisser tomber l'attaque sur les voitures électriques qui est hors de propos. Le monde entier ne va pas se mettre au vélo. Même nous cyclistes avons presque tous aussi une voiture ou deux. Et la voiture élec en remplacement d'une puante est un énorme pas en avant pour la réduction de conso de pétrole (il va manquer et allumer toutes les guerres) et la qualité de l'air (actuellement 40000 morts par an avec les particules diesel).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Didier33
Modo
avatar

Messages : 7877
Âge : 58
Localisation : Marcheprime
VPH : Metabike 20X26 bleu rolhoffisé - Catrike Trail jaune Rohloffisé et électrifié
Date d'inscription : 04/05/2007

MessageSujet: Re: Transition énergétique   Ven 03 Oct 2014, 12:09

Pas faux hube, mais pas complètement juste non plus, à mon humble avis.
C'est sûr qu'avec la voiture électrique, plus de pollution de l'air mais:

- Quid de l'explosion de la demande en électricité? Même pas sûr que le parc actuel en France  suffirait à suivre pour alimenter
  des centaines de milliers de voitures, plus tout le reste...
- Quid de l'explosion de la demande en lithium? Il me semble avoir entendu parler déjà d'une "guerre du lithium" . Quid des ressources disponibles?
- Quid du bilan carbone qui, selon certains articles, ne serait pas meilleur que beaucoup de voitures économiques actuelles en fin de compte?
- Quid du recyclage des batteries?

Ce sont quelques quid, parmi surement beaucoup d'autres quid (Y en a tout plein )

Les moteurs à explosion ont encore de beaux jours devant eux, mais ils ne tourneront plus forcément à l'essence ou au gazole.
Il y a quelques solutions alternatives qui existent, plus ou moins expérimentales.

Autrement le texte me parait bien fait aussi. Le problème, c'est qu'il fait appel au bon sens et que nos instances gouvernementales, toutes tendances
confondues, ne semblent pas en être suffisamment pourvues, en tout cas dans ce domaine.

__________________________________
"C'est déjà dur d'être pauvre, si en plus il faut se priver..." - Coluche -
"Y'a pas de grands, y'a pas de petits: La bonne longueur pour les jambes c'est quand les pieds touchent bien par terre" - Coluche aussi -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Calcoran
Accro du forum
avatar

Messages : 2836
Âge : 42
Localisation : Rennes, France, Europe, Terre, Voie Lactée
VPH : VH: Quest 317, Trice Q26->24. VD: Brompton
Date d'inscription : 19/02/2008

MessageSujet: Re: Transition énergétique   Ven 03 Oct 2014, 13:44

Bon, c'est un peu hors sujet, mais je réponds au quids de Didier33:
Didier33 a écrit:
- Quid de l'explosion de la demande en lithium? Il me semble avoir entendu parler déjà d'une "guerre du lithium" . Quid des ressources disponibles?
Pourquoi crois tu que la Chine tient tant au Tibet? Au niveau ressources, quand on pose la question aux spécialistes, ils n'aiment pas trop s'avancer, mais à priori il n'y en a pas assez si on garde tous les autres paramètres inchangés (poids, SCx, nombre, et utilisation des véhicules).
Didier33 a écrit:
- Quid du bilan carbone qui, selon certains articles, ne serait pas meilleur que beaucoup de voitures économiques actuelles en fin de compte?
Ca dépend si tu aimes le nucléaire. En France, le bilan carbone (énergie grise et énergie de fonctionnement) est nettement meilleur que pour les hydrocarbures, mais ça a un prix. En moyenne mondiale, il est équivalent ou légèrement moins bon. Par contre, il peut y avoir de la capture, alors que sur une voiture à essence/diesel, c'est très difficilement envisageable. De la capture oui, mais pourquoi? Parce que sérieusement, si c'est pour essayer de le cacher sous le tapis en l'injectant sous terre, bof quoi. Par contre on peut aussi s'en servir pour le donner à manger à des algues, ou plus simple le recombiner avec de l'hydrogène produit par exemple en cas de surproduction éolienne ou solaire pour refaire du méthane ...
Enfin bon, tout ça pour dire que ça n'est pas simple, et que si on pouvait s'abstenir de consommer autant dès le départ ce serait largement mieux.
Didier33 a écrit:
- Quid du recyclage des batteries?
Ca par contre à ma connaissance ça se fait bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SPOCK 2
Pilier du forum
avatar

Messages : 859
Âge : 67
Localisation : Bouillon.be
VPH : TC **I C E sprint 1 **
Date d'inscription : 03/11/2010

MessageSujet: Re: Transition énergétique   Ven 03 Oct 2014, 21:31

Intéressante la lettre
En Belgique ( voiture elec )
c'est pas pour maintenant ,on ne sait même pas si il y aura assez d’électricité
Pour les Habitations pour l'hiver  ( alors je rigole même plus de cette politique a la con )
Bref ,apparemment nos Amis Français serait gentil pour l'hiver ,il proposent de mous en envoyer )
si nécessaire, un peu de jus .
Une Idée en passant ,Si on supprimé la TVA ,sur tout les vélos ( ca serait bien ).
Mais la aussi ,c'est pas une idée de politique ,ALORS ,??????
Bonne route
Spock2:zox:


Dernière édition par SPOCK 2 le Dim 05 Oct 2014, 19:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chabizar
Accro du forum
avatar

Messages : 6594
Localisation : Villeurbanne
VPH : Giro 20 comme outil Leatherman - Stinger à l'hôpital - Baron en jachère
Date d'inscription : 26/03/2006

MessageSujet: Re: Transition énergétique   Ven 03 Oct 2014, 23:02

Didier33 a écrit:
Pas faux hube, mais pas complètement juste non plus, à mon humble avis.
C'est sûr qu'avec la voiture électrique, plus de pollution de l'air mais:

- Quid de l'explosion de la demande en électricité? Même pas sûr que le parc actuel en France  suffirait à suivre pour alimenter
  des centaines de milliers de voitures, plus tout le reste...
- Quid de l'explosion de la demande en lithium? Il me semble avoir entendu parler déjà d'une "guerre du lithium" . Quid des ressources disponibles?
- Quid du bilan carbone qui, selon certains articles, ne serait pas meilleur que beaucoup de voitures économiques actuelles en fin de compte?
- Quid du recyclage des batteries?

Malheureusement hube68, de très modestes calculs peuvent facilement fixer les idées.
Une voiture électrique c'est 10 à 20 kWh aux 100 km (pour une consommation d'énergie inférieure il faut taper dans la Weez 3 places 250 kg, la Twizy c'est déjà 9 kWh aux 100 km). En énergie primaire pour produire l'électricité on peut estimer à la louche en multipliant par 3 (mmhh... la faute au cycle de Carnot).
La majorité de l'électricité mondiale est produite dans des centrales à charbon.

donc 10 x 3 = 30 kWh d'énergie primaire aux 100 km (30 kWh en charbon)

1 litre de carburant liquide dans les voitures actuelles c'est 10 kWh, donc une petite voiture électrique, c'est équivalent à un véhicule consommant 3 litres aux 100 km
une berline électrique, ce sera plutôt équivalent à 5 litres aux 100 km

Rien qu'en tenant compte de la conso d'énergie, et en éludant le problème de la consommation de matières premières liée aux batteries, les économies d'énergie permises par une voiture électrique ne sont clairement pas à l'échelle du problème.
L'une des clefs réside dans les véhicules légers, déjà avec la Weez à 250 kg c'est moins grave.
Et plus généralement comme le souligne Calcoran, les paramètres décisifs pour des transports individuels plus économes en énergie sont le poids, les performances... Des 2CV améliorées, parce que les deuches, c'était léger et ça ne roulait pas vite. Et à l'époque des deuches, le kilométrage par français était moindre, évidemment (ça c'est pour le paramètre "usage").
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.cyclociel.com
knight
Posteur de bronze


Messages : 318
Âge : 42
Localisation : Bienne, Suisse
VPH : M5 Carbon Mid Racer
Date d'inscription : 07/07/2006

MessageSujet: Re: Transition énergétique   Sam 04 Oct 2014, 07:37

Pour donner un ordre d'idée, émissions GES liées à la production et usage de différents véhicules en tenant compte du mix énergétique suisse:

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hube68
Accro du forum
avatar

Messages : 2471
Âge : 52
Localisation : Alsace centrale
VPH : Quest
Date d'inscription : 03/02/2014

MessageSujet: Re: Transition énergétique   Ven 31 Oct 2014, 13:59

chabizar a écrit:

Malheureusement hube68, de très modestes calculs peuvent facilement fixer les idées.
Une voiture électrique c'est 10 à 20 kWh aux 100 km (pour une consommation d'énergie inférieure il faut taper dans la Weez 3 places 250 kg, la Twizy c'est déjà 9 kWh aux 100 km). En énergie primaire pour produire l'électricité on peut estimer à la louche en multipliant par 3 (mmhh... la faute au cycle de Carnot).
La majorité de l'électricité mondiale est produite dans des centrales à charbon.

donc 10 x 3 = 30 kWh d'énergie primaire aux 100 km (30 kWh en charbon)

1 litre de carburant liquide dans les voitures actuelles c'est 10 kWh, donc une petite voiture électrique, c'est équivalent à un véhicule consommant 3 litres aux 100 km
une berline électrique, ce sera plutôt équivalent à 5 litres aux 100 km

Chère chabizar, tu as parfaitement raison. Si toute l'électricité était produite à base d'hydrocarbures, les voitures électriques ne seraient qu'un peu plus propres! toutefois la pollution sortirait par quelques hautes cheminées (une pour 100000 véhicules), au lieu de sortir par d'innombrables tuyaux à hauteur de narines des bébés en poussettes. Une centrale thermique à combustion est beaucoup plus facile et économique à dépolluer (lavage des fumées) que des millions de véhicules maltraités par tout un chacun. Cherche sur la toile le mot-clé "défappage"....

Enfin, qu'on le veuille ou non, la transition énergétique est en cours, partout, même en Chine. Les EnR progressent, l'électricité devient de plus en plus propre, le pétrole de plus en plus sale (schiste, sables bitumineux, marées noires...). Donc le bilan environnemental des voitures électriques est bon et a tendance à s'améliorer. Pour les voitures à pétrole c'est tout le contraire.

Ah oui, un détail de rien du tout: qui roule au pétrole subventionne la charia. Et occasionnellement les copains à Poutine. Mais c'est pas grave, c'est loin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Magnum
Accro du forum
avatar

Messages : 11161
Âge : 66
Localisation : Brest
VPH : Quest carbone 559 assisté (Pikachu), Waw 313 assisté(KaWa), VAE Moustache (Black Swan), remorque Taifun. Ex: Milan SL carbone 028, Waw Raw 127 assisté, Quest XS carbone assisté, Ice Adventure 3 FS, Ice Sprint 3 FS, Ice Vortex+.
Date d'inscription : 23/07/2010

MessageSujet: Re: Transition énergétique   Ven 31 Oct 2014, 15:46

Bon, alors j'ai tout bon avec mes 2 VM (bientôt 3) et mon VD à électrons...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Transition énergétique   

Revenir en haut Aller en bas
 
Transition énergétique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le vélo, un gouffre énergétique ! [Segway]
» Matthieu : Novice mais fana d'optisation énergétique !
» Un Faible apport énergétique inhibe la synthèse protéique
» Recette Gâteau énergétique maison
» Véhicules électriques et transition énergétique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum du Vélorizontal, vélo couché et autres véhicules à propulsion humaine :: Premiers Maillons :: Vélorizontal-
Sauter vers: